Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2019 5 21 /06 /juin /2019 05:25
POL, 2018

POL, 2018

Les saisons, c'est un sentiment, une émotion. Nous entretenons avec chacune d'elles une relation intime et personnelle. Sentir cet attachement, quel que soit le moment de la saison que l'on préfère, c'est peut-être cela "être de saison" au sens de l'expression française. C'est être dans l'instant, être dans la vie.

Nous nous faisons parfois une représentation figée de la durée des saisons, comme si celle-ci était définie par décret, ou comme un calendrier scolaire ; mais la saison n'est pas de cet ordre-là, et ne l'a jamais été.

Lorsque j'ai emprunté ce livre à la médiathèque, je ne savais pas qu'il ne s'agissait pas d'un roman. En fait, c'est un genre de livre difficile à classer dans une catégorie. On pourrait dire que c'est un essai...très poétique !

 

L'auteur y développe son ressenti, ses expériences et ses réflexions autour de "nagori", un mot japonais, qui signifie aussi bien "la nostalgie de la saison qui vient de nous quitter" que "la séparation", ou les "conséquences, les dégâts ou les suites d'un événement" ou alors "ce qui reste, ce qui subsiste dans le monde en lieu et place d'une personne... ou de quelque chose" ou encore si on regarde l'étymologie du mot "l'empreinte laissée par les vagues après qu'elles se sont retirées de la plage".

 

Dans sept courts chapitres, l'auteur nous explique que nous vivons selon deux types de temporalité, cyclique (ce sont les saisons) et linéaire, la plus difficile à ressentir et à comprendre pour nous car elle est variable selon nos émotions et est parfois impossible à appréhender comme dans le cas de la radioactivité (tant la durée de vie est importante). 

 

Tout cela sert de prétexte à parler de la notion de saison, de ce qu'elle signifiait pour les anciens, qui n'avaient pour se nourrir et ce, quel que soit le pays dans lequel ils vivaient, uniquement les fruits et légumes "de saison" (d'où les nombreuses famines), puis qui ont appris au fil des siècles à conserver les aliments jusqu'à aujourd'hui où certaines personnes ne savent plus quand est la saison des tomates ou des fraises, par exemple...tant on peut trouver de tout en toutes saisons. 

Ainsi chaque saison d'un fruit s'accompagne du plaisir de le (re) découvrir (voilà pourquoi on fait un vœu lorsqu'on mange la première fraise ou la première cerise). Puis le goût du fruit évolue jusqu'à la fin de sa saison, ou on éprouve de la nostalgie, annonçant ainsi la longue attente avant l'année suivante, où auront lieu les retrouvailles, si on est encore en vie...

 

L'auteur nous démontre aussi que le rapport entre produit et saison est devenue aléatoire aujourd'hui selon où l'on habite mais reste "hautement symbolique".

Les saisons permettent au temps de se dérouler de façon cyclique, et de voir revenir des dates anniversaires d'événements heureux ou malheureux, sur lesquelles nous bâtissons notre vie quotidienne, tant c'est rassurant !

 

Elle s'appuie sur de nombreuses références littéraires pour parler de la symbolique des saisons, n'hésitant pas à citer des exemples pris dans les contes pour démontrer l'importance dans notre imaginaire de consommer des fruits de saison, le "hors-saison" étant considéré comme un "trésor" idée qui perdure aujourd'hui, quand on considère son impact écologique.

 

A deux reprises l'auteur prend l'exemple sur le genre poétique japonais du haïku, pour expliquer que ce genre privilégiant la notion de temps cyclique, ramène les catastrophes naturelles ou les événements historiques marquants (comme Hiroshima, ou Fukushima) à une image du temps qui fera son travail de renaissance, ce qui est porteur d'espoir, certes pour les hommes mais ne doit pas les empêcher d'apporter des solutions concrètes. Ces catastrophes ne peuvent pas pour autant être considérées comme des événements que l'on va oublier à la saison suivante...

Ainsi les japonais en parlant d'Hiroshima, ne disent jamais: "les américains ont jeté la bombe" mais, "la bombe est tombée"...

 

C'est un livre court, empli d'anecdotes et de réflexions sur notre vie quotidienne et notre monde moderne. Il est empli de sagesse qu'on aime ou pas la culture japonaise, qu'on soit ou pas attiré par le Japon, il nous apprend à voir le monde autrement.

A maintes reprises lors de ma lecture, j'ai pensé que je n'avais jamais songé à voir les choses selon le point de vue que l'auteur nous propose, et j'ai trouvé que c'était très enrichissant de le découvrir. 

 

Et comme le veut la coutume de "l'o-miokuri" au Japon, une coutume qui consiste à "raccompagner la personne qui s'en va jusqu'à ce qu'on ne la voit plus"...je vous "accompagne du regard" jusqu'à demain...où je vous emmène dans la Drôme ! 

La nature ne guérit pas de tout, surtout quand la catastrophe a été causée par les hommes.

Songez un instant à un événement qui vous concerne, vous ou vos proches ou qui vous a marqué...une guerre, ou un génocide, et imaginez-le traité sous le régime de la saison, comme s'il s'agissait d'une tempête, sans intention ni cause humaine, comme quelque chose qui s'est produit "tout seul" ; la violence de ce régime vous apparaîtra dans toute son horreur.

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 06:20
Un hameau sous la neige

Un hameau sous la neige

Pour une fois les prévisions météo ne se sont pas trompées et nous avons bien eu de la neige en Haute-Loire, la semaine dernière ! 

A notre arrivée, il faisait pourtant un temps superbe et une météo quasi printanière ce qui nous a permis de faire quelques jolies balades dans les environs. 

Donc, avant que je vous montre ces balades faites récemment (ou celles de l'été dernier, car il me reste encore beaucoup de choses à vous montrer et pas mal de photos à trier), je vais vous faire profiter des quelques photos prises pendant cet épisode "exceptionnel", d'après les dires des habitants de la région. 

 

En tous les cas, moi je n'avais jamais vu autant de neige pendant des vacances de Toussaint...et je vais dans cette région depuis près de 50 ans. 

Evidemment, les pitchounets s'en sont donnés à cœur joie et il a fallu utiliser des sacs plastiques en guise de gants, car bien sûr nous n'avions pas pensé qu'il ferait si froid et les gants étaient encore chez leurs parents, dans les cartons du déménagement ! 

Les pitchounets se régalent !

Les pitchounets se régalent !

Le premier jour, il en est tombé 15 cm dans la journée...

Le matin

Le matin

...Et petit à petit le paysage s'est transformé, pour devenir carrément féerique le lendemain, avec au moins 10 cm de plus tombé pendant la nuit. 

Donc en tout à peu près 25 centimètres en 24 heures...

Le lendemain à l'aube...

Le lendemain à l'aube...

Il a un peu gelé dans la nuit : les branches ploient sous la neige et la gouttière laisse échapper quelques gouttes...

Nous savons que le redoux est déjà là et que la neige ne tiendra pas bien longtemps. 

Il a un peu gelé dans la nuitIl a un peu gelé dans la nuit

Il a un peu gelé dans la nuit

Les branches ploient sous la neigeLes branches ploient sous la neige

Les branches ploient sous la neige

Et la gouttière pleure...quelques gouttes

Et la gouttière pleure...quelques gouttes

Les paysages sont devenus grandioses...enfin en bonne "provençale" qui ne voit que rarement la neige, je les trouve superbes ! 

 

Pensez à cliquer pour agrandir les photos !

Les paysages...
Les paysages...Les paysages...
Les paysages...Les paysages...

Les paysages...

Les maisons sont ensevelies...

Neige en automne en Haute-Loire !

Enfin presque ! !

Les maisons sous la neige
Les maisons sous la neigeLes maisons sous la neige
Les maisons sous la neige

Les maisons sous la neige

Il fait doux et l'abreuvoir du hameau n'a pas gelé...

L'abreuvoir n'a pas gelé

L'abreuvoir n'a pas gelé

Les animaux n'ont pas froid, enfin la plupart parce que Iris, elle, n'a pas mis une patte dehors ! 

Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !
Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !
Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !

Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !

A bientôt... pour des balades plus ensoleillées !

A bientôt pour des balades ensoleillées !
A bientôt pour des balades ensoleillées !

A bientôt pour des balades ensoleillées !

Partager cet article

Repost0
29 octobre 2017 7 29 /10 /octobre /2017 06:29
Paysage de Haute-Loire

Paysage de Haute-Loire

 

Tout d'abord un grand MERCI à tous pour vos visites silencieuses ou vos commentaires durant ma pause verte...

 

Me voici de retour avec quelques photos d'automne prises en Haute-Loire ces deux dernières semaines. 

En attendant de vous montrer plus en détails quelques jolis coins, je vous propose un court aperçu des paysages.

 

Comme prévu, là-bas, l'automne était déjà très avancé...

 

Couleurs d'automne / Balade en Haute-Loire

 

Mais, dans les jardins et les prés, la verdure était encore bien présente.

Couleurs d'automne / Balade en Haute-LoireCouleurs d'automne / Balade en Haute-Loire
Couleurs d'automne / Balade en Haute-Loire
Couleurs d'automne / Balade en Haute-LoireCouleurs d'automne / Balade en Haute-Loire

 

Certains arbres avaient déjà perdu toutes leurs feuilles...

Couleurs d'automne / Balade en Haute-Loire
Couleurs d'automne / Balade en Haute-LoireCouleurs d'automne / Balade en Haute-Loire

 

Le blé pointait le bout de son nez dans les champs...

Couleurs d'automne / Balade en Haute-Loire

 

Nous avons ramassé toutes les courges du jardin...

 

Couleurs d'automne / Balade en Haute-Loire
Couleurs d'automne / Balade en Haute-LoireCouleurs d'automne / Balade en Haute-Loire
Couleurs d'automne / Balade en Haute-LoireCouleurs d'automne / Balade en Haute-Loire

 

Et trouvé quelques rares fleurs au bord des chemins...comme ces centaurées.

Couleurs d'automne / Balade en Haute-LoireCouleurs d'automne / Balade en Haute-Loire

 

Par contre, je ne vous montrerai pas mes récoltes de champignons parce que...et bien, je crois que c'est la première année depuis longtemps, que nous sommes rentrés de nos balades, totalement...bredouilles !

 

Couleurs d'automne / Balade en Haute-Loire

 

En attendant de vous retrouver sur vos blogs pour tous ceux que je n'ai pas encore eu le temps de venir visiter depuis mon retour, je vous souhaite de passer un excellent dimanche...

Et n'oubliez-pas ce week-end...

Et n'oubliez-pas ce week-end...

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2017 4 19 /10 /octobre /2017 05:47
Près de Rognes (13)

Près de Rognes (13)

 

Les vendanges sont bien terminées depuis plus de quinze jours déjà...

Les vendanges...
Les vendanges...
Les vendanges...

Les vendanges...

 

La paille est sèche et il est temps de la ramasser...

Derniers ramassages...
Derniers ramassages...
Derniers ramassages...

Derniers ramassages...

 

Les maïs sont mûrs à point...

Champ de maïs pas encore ramassé.

Champ de maïs pas encore ramassé.

 

Les vignes commencent à changer de couleur...

Champs de vigne qui se colorent...Champs de vigne qui se colorent...
Champs de vigne qui se colorent...Champs de vigne qui se colorent...
Champs de vigne qui se colorent...Champs de vigne qui se colorent...
Champs de vigne qui se colorent...Champs de vigne qui se colorent...

Champs de vigne qui se colorent...

 

Les arbres ont quelques branches rougeoyantes par-ci, par-là...

L'automne arrive...
L'automne arrive...L'automne arrive...
L'automne arrive...

L'automne arrive...

 

D'autres arbres restent encore verts...

Un platane encore vert...
Un platane encore vert...
Un platane encore vert...

Un platane encore vert...

 

Il y a encore de la vie...je suis même surprise d'avoir vu cette chenille de machaon car ce n'est pas du tout la saison. 

Un nid de guêpes sans doute

Un nid de guêpes sans doute

Une chenille de machaon sur un plant de rue.

Une chenille de machaon sur un plant de rue.

 

La terre desséchée offre par endroit de véritables crevasses dans les sols argileux. Elle attend comme nous de la pluie...

Photo prise dimanche dernier !Photo prise dimanche dernier !
Photo prise dimanche dernier !

Photo prise dimanche dernier !

 

 

Voilà comment est l'automne en Provence cette année !

Je vous rappelle que et article est programmé...

 

Partager cet article

Repost0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 07:12
C'est le retour du printemps (1) pour #photodimanche

 

Chez Madga, tout le mois de mars, le thème à développer (sans obligation) est : "le retour du printemps". 

J'ai un peu devancé ce thème, dimanche dernier, en proposant déjà des photos de la campagne environnante qui montrait bien que le printemps était déjà largement là en Provence ! 

Aujourd'hui, c'est  la "fête des grands-mères"...

Cette fête totalement commerciale, car créée il ne faut pas l'oublier en 1987 par la marque de café "grand-mère", ne fait pas partie des fêtes auxquelles j'attache habituellement de l'importance.

Ailleurs, ce sont les grands-parents ensemble, que l'on vénère, comme par exemple aux États-Unis où cette fête est célébrée depuis 1978, ou bien encore au Canada, depuis 1995.

 

 

C'est le retour du printemps (1) pour #photodimanche
C'est le retour du printemps (1) pour #photodimancheC'est le retour du printemps (1) pour #photodimanche
C'est le retour du printemps (1) pour #photodimanche

 

Mais, puisque le printemps est là, enfin presque, je vais en profiter pour vous envoyer mille pensées...à vous qui êtes grand-mère, et à toutes celles et ceux, grâce à qui nous le devenons car, il faut bien l'avouer, devenir grand-parent est un des instants parmi les plus lumineux et bouleversants de notre vie.

 

C'est le retour du printemps (1) pour #photodimanche
C'est le retour du printemps (1) pour #photodimancheC'est le retour du printemps (1) pour #photodimanche
C'est le retour du printemps (1) pour #photodimancheC'est le retour du printemps (1) pour #photodimanche

 

Très bon dimanche à toutes...

et à tous ! 

Venez nous rejoindre chez Magda !

Venez nous rejoindre chez Magda !

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 06:12
Les Fruits d'automne / #photodimanche

Comme la nature, les fruits d'automne ont pris de belles couleurs dorées.

 

 

Il y a d'abord les grenades...qui cette année sont abondantes et bien colorées.

Les grenades sont encore sur l'arbre
Les grenades sont encore sur l'arbre

Les grenades sont encore sur l'arbre

 

 

Les kiwanos commencent à arriver sur les marchés...

Kiwano, potimarron, butternut et melon jaune

Kiwano, potimarron, butternut et melon jaune

 

Les pommes, les poires et les coings sont des classiques de saison en quelque sorte !

Pommes, poires et coings...
Pommes, poires et coings...Pommes, poires et coings...
Pommes, poires et coings...

Pommes, poires et coings...

 

 

Les noix commencent à peine à être ramassées dans certains coins de la Drôme. 

Noix de la Drôme et de ProvenceNoix de la Drôme et de Provence

Noix de la Drôme et de Provence

 

Les kakis attendent les premiers froids et la chute des feuilles pour pouvoir être dégustés par ceux qui les aiment. 

Un kaki pas mûr

Un kaki pas mûr

 

Par contre dans la nature, les fruits de l'églantier ne sont pas encore tout à fait prêts. Si vous avez le courage d'en faire des confitures, inutile de vous presser, il vaut mieux attendre novembre que le fruit soit bien mûr (en fait ce n'est pas vraiment un fruit  mais bon, je ne vais pas vous faire un cours de botanique le dimanche...).

Vous pourrez encore les ramasser jusqu'en janvier !

Les fruits de l'églantier

Les fruits de l'églantier

 

 

Toutes mes photos sont récentes, sauf celle de l'églantier que j'ai pris l'an dernier dans la Drôme...durant la seconde quinzaine d'octobre. 

 

Bon dimanche ! 

Venez nous rejoindre chez Magda !

Venez nous rejoindre chez Magda !

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 15:48
La figue... le fruit du mois d'octobre !

La figue est le fruit du figuier dont le nom latin est "Ficus carica" (famille des Moracées). Le genre Ficus comprend plus de 700 espèces différentes dont certaines, ornementales, font partie de nos plantes d'appartement.

 

Les fruits se forment grâce à l'intervention (pour la pollinisation) d'un insecte voisin des guêpes et des abeilles, appelé le blastophage, lequel ne peut vivre que parce que le figuier existe !  Chaque espèce de figuier a son propre  pollinisateur.

 

Les figuiers sauvages sont mâles ou femelles.

Les figues du figuier mâle (appelées "figues de bouc"ne sont pas comestibles : leur peau est dure et épaisse et l'intérieur est sec.

Si vous avez un figuier mâle dans le jardin vous devez absolument le conserver, sinon les arbres femelles ne produiront plus de fruits.

En effet, c'est grâce à lui que le blastophage survit en hiver et qu'il est libéré en juillet couvert de pollen pour aller féconder les fleurs femelles qui produiront les fruits !

Certaines variétés de figuiers produisent des figues deux fois par an, en été et en automne, d'autres, une seule fois en automne.

 

Le figuier a du mal à survivre à des températures de - 15 °. Il aime le plein soleil et la chaleur. La partie aérienne peut donc geler en hiver et doit être protégée dans les régions hors du pourtour méditerranéen. Il faut planter le figuier à l'abri, contre un mur, etc...ou en conteneurs et le rentrer en hiver.
 

Eviter de tailler trop court votre figuier même pour le mettre en forme, car la plupart des espèces fructifie sur les rameaux de l'année.

Attention au latex, le liquide blanc qui apparaît à la taille des feuilles ou des rameaux, car il peut provoquer de graves brûlures sur la peau, surtout si vous vous exposez au soleil. Surveillez les enfants ! 

 

Le figuier se reproduit très facilement par bouturage; aussi n'hésitez pas à "voler" au mois de mars, un rameau de 15 à 20 cm sur le figuier de  vos amis si vous trouvez leurs figues délicieuses. Le planter dans une terre riche en laissant dépasser un ou deux yeux. Bien l'arroser lors des premiers étés.

On peut aussi prélever un rejet déjà enraciné et le replanter.

 

Sur les marchés on trouve des figues de différentes variétés : blanches, noires, violettes, vertes...elles sont plus ou moins grosses et sucrées.

La figue... le fruit du mois d'octobre !

Les vertus de la figue:

 

Les figues contiennent beaucoup d'antioxydants (essentiellement des flavonoïdes et des caroténoïdes...) qui protégeraient l'organisme contre certaines maladies (cardiovasculaires, respiratoires et même certains cancers...). De plus la présence de fibres favoriseraient la baisse du cholestérol et le bon fonctionnement intestinal.

Elles contiennent beaucoup de sels minéraux comme le potassium, mais aussi du calcium, du magnésium et des oligo-éléments comme le fer, ainsi que de nombreuses vitamines : A, B, et K...

C'est un fruit indispensable aux convalescents car il permet à l'organisme de se reconstituer et  favorise le retour de la santé, puis agit sur le moral.

Attention : La figue se conserve difficilement : il faut la garder au frigo 2 ou 3 jours maximum.

Le mieux est de la consommer sur place au pied du figuier !

 

Un petit peu d'histoire :

 

Avec la datte, l'olive et le raisin, la figue, fraîche ou sèche faisait partie de l'alimentation de base des populations du pourtour méditerranéen.

La culture du figuier remonterait d'après les découvertes des archéologues à au moins 4000 ans avant notre ère !

 

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -