Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 06:17
Bayard jeunesse 2015

Bayard jeunesse 2015

 

Voilà un livre-jeu génialement conçu pour les détectives en herbe !

Il est parfait pour les enfants qui savent déjà bien lire, et passionnera les enfants dès l'âge de 8 ans (avec un peu d'aide au début) et jusqu'à 12 ans environ.

Je ne connaissais pas le concept (c'est le troisième titre, mais le premier que je découvre).

C'est en recherchant un livre un peu original pour les 8 ans de ma petite-fille, que je suis tombée sur des avis très positifs concernant cette série. 

Et voilà... je n'ai pas résisté !

Lire en jouant, c'est idéal pour les enfants de cet âge ainsi ils font des progrès sans s'en apercevoir.   

Ce livre possède beaucoup d'atouts pour aider à se perfectionner en lecture. Il incite à lire plusieurs fois les mêmes passages sans se lasser comme par exemple, les indices ou les témoignages ; à observer de près les détails des illustrations ; à réfléchir ; à déduire ; à vérifier ses hypothèses... tout ce qui est nécessaire pour satisfaire les enfants curieux et observateurs, qui vont, s'ils ne le sont pas déjà, de toute façon le devenir en le lisant.

 

 

C'est un livre dont les pages se replient vers le centre, selon une ligne médiane déjà prévue par l'éditeur.  Chaque double page permet ainsi de voir les lieux de l'extérieur (pages repliées) et lorsqu'on ouvre le double volet formé par le pliage, de l'intérieur. 

Le lecteur doit répondre aux questions qui lui sont posées et rechercher les indices qui se trouvent dans les illustrations qui servent de décor à la scène de crime (mais de crime je vous rassure il n'y en a point), ou bien en prenant connaissance des témoignages des victimes présumées. Mais attention, le coupable se cache parfois parmi elles... 

Il y a en principe huit personnages en tout pour chaque énigme ce qui est bien suffisant. 

Vous trouverez bien sûr les solutions à la fin du livre...

Vous saurez ainsi qui a volé le butin de la Langouste ; où se trouve le trésor de Kernach ; qui a dérobé les pizzas dans le manoir de Mortelune ;...ou saboter l'usine du père noël !

Treize énigmes sont ainsi proposées. Toutes ces énigmes ont déjà été publiées séparément dans le magazine ASTRAPI, donc pour les abonnés ce ne sera pas une nouveauté...quoique, les enfants peuvent avoir du plaisir à retrouver ces énigmes réunies dans un seul livre.

Je suis sûre que ce livre-jeu plaira aux enfants et aux pré-adolescents comme il plaît à ma petite-fille même s'il lui faut encore un peu d'aide pour l'instant...

Le fait de pouvoir manipuler un livre en le pliant-dépliant est aussi une façon de lire, de prendre des repères et de s'approprier l'objet-livre différemment. 

A tester donc si vous avez des enfants de cet âge. C'est un cadeau idéal pour un anniversaire...car il est à la fois ludique, inventif et stimulant, mais aussi superbement et richement illustré. 

 

 

Les complices de Paul Martin sont : Fred Sochard, Charles Dutertre, Vincent Bergier, Sylvie Bessard, Matthias Malingrey, Cotka, Manu Boisteau, et Emile Harel.

Tous sont pour moi de parfaits inconnus, sauf Fred Sochard l'illustrateur de l'album "Danse, petite lune" que je vous ai présenté récemment sur ce blog.

 

Partager cet article

Repost 0
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 06:15
L'arbre des secrets / Agnès de Lestrade et Mathilde Lebeau

 

Aujourd'hui je vous présente à nouveau un livre jeunesse ! Désolée pour ceux qui n'ont pas d'enfants, ni de petits-enfants...

Mais que voulez-vous, j'ai passé une partie des vacances à raconter des histoires à mes petits-enfants alors autant vous en parler tout de suite avant que je les oublie, vu que les livres sont repartis dans leurs valises, au milieu des autres souvenirs de vacances. 

Je vous parlerai plus tard des quelques lectures que j'ai pu faire et surtout des jolies balades printanières, puisque nous avons eu de la chance : le soleil était au rendez-vous !

Celui-ci est une histoire à la fois touchante et tout à fait adaptée à l'imaginaire des plus jeunes. 

 

Quand j'étais petit, il me consolait quand j'avais du chagrin. Quand j'ai dû partir loin, j'ai écrit mon nom sur son tronc. Et je lui ai promis qu'un jour on se reverrait.

 

Rami et Lara ont décidé d'aller construire une cabane.

Mais alors que Rami grimpe dans un arbre, ce dernier qui pourtant semblait tout à fait mort, se met à pousser, pousser, pousser toujours plus haut vers le ciel, entraînant avec lui le petit garçon en larmes, très loin au dessus du sol...

Et si l'arbre avait dans son coeur un si grand secret qu'il n'ait pas trouvé d'autre moyen pour en parler ?

Il faudra l'aide de tous les petits animaux de la forêt pour que Lara le découvre et puisse sauver ainsi son petit frère en le faisant redescendre sur terre. 

Pour une fois, je vous dévoile un peu de ce secret dans l'extrait ci-dessous...

 

Autrefois, cet arbre avait pour ami un petit garçon. Un jour, ce petit garçon a dû partir loin. L'arbre n'a pas supporté de perdre son ami.

 

Je vous ai déjà parlé de cette collection "Un Monde à Lire CP" qui s'adresse aux enfants qui commencent l'apprentissage de la lecture lorsque je vous ai présenté "La plante du bonheur" et "Kimamila le lutin". 

Ce livre est dans la même veine...

Et mon petit-fils me réclame les autres titres alors je n'ai pas fini de vous en parler ! Mais bon, on apprend à lire qu'une seule fois dans sa vie...

Partager cet article

Repost 0
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 06:15
Éditions Lapin / Les Contes du lièvre blanc, 2016

Éditions Lapin / Les Contes du lièvre blanc, 2016

Tu portes l'emblème des anciens dieux de la terre. Délivre-moi et je serai ton serviteur fidèle...

 

En des temps très anciens, vivait un roi adoré de ses sujets...

 

Il vivait heureux avec sa femme et ses trois fils.

Mais un jour la reine tomba malade au grand désespoir des siens. Avant de mourir, elle donna à chacun de ses fils un médaillon pour leur porter chance. 

Quelques temps après, le roi se consola et tomba sous le charme d'une sorcière déguisée en une charmante dame.

Les trois fils ayant deviné la supercherie mettent en garde aussitôt le père, puis décident de quitter le château pour s'établir dans une cabane située au fin fond de la forêt...

 

Tandis que les aînés partent tous les jours à la chasse, le plus jeune, appelé Cadet, s'occupe de la maison et prépare les repas.

Un jour, il trouve à son retour un étrange petit homme dans la maison...qui disparaît mystérieusement dans un souterrain. 

Bien décidés à découvrir son secret,  les deux aînés pénètrent dans le souterrain à leur tour, mais ne reviennent pas. 

 

Resté seul, Cadet est désespéré... 

Que va-t-il devenir ?

Que peut-il faire pour aider ses frères ?

Il ne sait plus à qui demander de l'aide. Il devra malgré sa peur suivre le chemin pris par ses frères et pénétrer à son tour dans l'obscur souterrain peuplé de créatures étranges et fantastiques...

Arrivera-t-il à vaincre toutes les épreuves qui l'attendent ?

Réussira-t-il à découvrir le secret du souterrain ?

 

Au fond de la caverne, Cadet trouva un nouveau passage. Des flambeaux accrochés aux murs éclairaient faiblement les lieux. Des couloirs s'ouvraient sur la droite et sur la gauche, mais Cadet fila tout droit. Il marcha, marcha sans rencontrer personne...Comment s'orienter dans ce labyrinthe ?

 

Voilà un conte classique riche en péripéties et magnifiquement illustré...

Si vous voulez en savoir plus sur les auteurs, je vous invite à consulter ma chronique d'hier ICI

"Les trois frères et le dragon" est un conte plus complexe et plus long à raconter que "Le grand loup noir" mais il nous permet de découvrir de nombreux personnages et de vivre de fantastiques aventures, à réserver donc aux plus de 7-8 ans...et même aux collégiens. 

Le temps fut-il long, fut-il court, toujours est-il que les petits hommes accostèrent et l'entraînèrent vers une salle creusée dans le rocher. Le roi des petits hommes était assis là, sur un trône d'or...

 

Petite remarque...

Me voilà de retour à la maison !

J'avais programmé tous mes derniers articles et je vais pouvoir enfin venir me balader sur vos blogs, rattraper le retard dans mes visites, et répondre à vos commentaires.

Désolée pour le captcha qui s'est installé tout seul sur nos blogs overblog pour une raison inconnue. A partir de mon vieux téléphone portable, seul outil à ma disposition, je n'ai pas eu accès aux pages admin permettant de le supprimer. Voilà pourquoi il vous a bien embêté...

Donc en principe tout est rétabli depuis hier soir.

Merci à celles et ceux qui ont eu néanmoins la patience et la gentillesse de me laisser tout de même un commentaire. 

A très bientôt...

Partager cet article

Repost 0
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 06:31
Éditions Lapin / Les Contes du lièvre blanc, 2016

Éditions Lapin / Les Contes du lièvre blanc, 2016

Dans la montagne, tout près d'ici, vit un sage qui a pris les traits d'un aigle aux longues plumes blanches et noires. Donne-moi le parchemin et je lui proposerai de le lire.

 

Il était une fois une très vieille femme qui vivait seule au fond des bois... 

 

Elle cultive quelques légumes pour se nourrir et aux beaux jours, elle parcourt la forêt pour y cueillir des fruits sauvages.

Un jour, pendant qu'elle fait sa cueillette, elle aperçoit un loup et prise de panique, s'enfuit. Mais le loup la suit jusque chez elle.

Au matin, lorsqu'elle ouvre son unique volet, le loup est encore là, tout près...

La veille femme, inquiète n'ose plus sortir. Pourtant le loup lui assure qu'il ne lui fera aucun mal. Il veut tout simplement savoir où se trouve le Château des Rêves.

S'il ne va pas là-bas, il mourra, lui explique-t-il. La vieille femme qui a une âme généreuse, a pitié de lui et décide de l'aider mais les embûches sont nombreuses sur leur chemin...

Elle devra en particulier vaincre ses peurs et tenter de gagner le château par ses propres moyens. 

Mais arriveront-ils pour autant à délivrer l'esprit des rêves fait prisonnier, il y a bien longtemps dans le plus obscur des souterrains du château ?

 

Un conte à lire à partir de 6 ans, mais qui plaira aussi aux grands...

 

A la nuit tombée, elle parvient dans une grande pièce éclairée de lustres de cristal et de mille flambeaux, dans laquelle festoient de nobles seigneurs. Elle se dit qu'une grande fête se tient là, et n'ose entrer.

 

Présentation de l'éditeur

La collection "Les contes du lièvre blanc" remontent le temps pour explorer au fil des pages des contrées merveilleuses. Héros malmenés, marâtres, dragons, grimoires, les ingrédients s'agencent comme dans un rêve déroutant et pourtant si familier.

 

Tout le monde sait que derrière la simple histoire, les animaux, les fées, les épreuves sont autant de symboles qui agissent sur l'inconscient de l'enfant et lui permettent de grandir.

C'est parce que les contes ont un aspect universel et cette valeur symbolique qu'ils peuvent être lus et relus à tous les âges. 

 

Les contes permettent de développer l'imaginaire mais aussi de trouver des solutions aux problèmes qui se trouvent sur notre route. Ils sont en effet le reflet de notre vie : les relations familiales, les rapports avec nos parents ou la fratrie,  la mort ou la maladie, l'affirmation de soi, le dépassement des conflits psychologiques, comme l'Oedipe par exemple dont on oublie souvent l'importance...tout se retrouve dans les contes.

C'est la raison pour laquelle les contes sont de plus en plus utilisés en psychothérapie et la raison pour laquelle il faut les raconter aux enfants sans changer le cours de l'histoire, en les laissant exprimer leur peur ou trouver des solutions par eux-même. 

 

La lecture des contes éveilleraient même pour nous, adultes, notre "enfant intérieur" et quelques psychanalystes bien avisés vous prouveraient que même mes extraits n'ont pas été choisis au hasard. En fait ils l'ont été, j'ai fait ouvrir les pages par mon petit-fils qui ne sait pas encore lire...

 

Freud en 1900 a été le premier à découvrir la nature symbolique des contes et à rapprocher les contes de nos rêves. Mais c'est surtout Bruno Bettelheim (en 1976) qui a permis de mettre ses théories à la portée du grand public avec son livre "Psychanalyse des contes de fées". Il y montre la relation étroite entre l'enfant et les contes et prouve leur utilité thérapeutique.  Je l'avais lu à l'époque de sa sortie et c'est peut-être pour cela que lorsque j'étais bibliothécaire j'avais créé la fameuse "heure  du conte" bien avant que ce soit la mode... 

 

La belle caresse longuement le pelage du grand loup noir, et ils s'enfoncent tous deux au coeur de la forêt, avant que les courtisans ne reviennent avec leurs chiens pour les traquer.
Ils marchent longtemps et finissent par trouver une caverne...

 

Les auteurs 

 

Bernard Chouvier est enseignant de psychopathologie clinique à l'Université Lumière-Lyon 2. Il a écrit de nombreux ouvrages spécialisés dont "La médiation thérapeutique par les contes" (paru chez Dunod en 2015).

 

Autant dire que c'est un spécialiste de la symbolique du conte et qu'on peut lui faire confiance pour inquiéter puis rassurer les enfants, qui n'ont d'ailleurs aucun mal  à s'identifier aux personnages... 

Ce conte est son premier livre pour la jeunesse avec "Les trois frères et le dragon" que je vous présenterai demain. 

 

Nicola Bernadelli est l'illustrateur. 

Né à Vérone en Italie, il a commencé par faire des études littéraires avant de fréquenter l'école Emile Cohl

Il aime utiliser pour dessiner le crayon, le graphite et les couleurs. Parfois il mélange à ses dessins, l'encre et l'aquarelle, et utilise aussi le numérique. 

 

Il donne au conte une dimension fantastique grâce à ses dessins vivants et très réalistes. 

Vous pouvez découvrir son univers en vous rendant sur son site perso (ci-dessous) ou sa page Facebook ...

 

Partager cet article

Repost 0
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 06:01
Éditions Langue au Chat / Collection Chatouille, avril 2017

Éditions Langue au Chat / Collection Chatouille, avril 2017

Un jour je serai vétérinaire.
Ce jour-là les animaux défileront à la queue leu leu dans mon cabinet.
Du rat avec un chat dans la gorge au bourdon qui a le cafard, je soignerai tous les bobos...

 

Voici une façon ludique d'aborder avec les petits, la signification de quelques expressions imagées de la langue française. Des expressions faciles à comprendre, mises en scène avec humour dans ce joli album au format carré.

 

Le métier de vétérinaire intéresse beaucoup les petits. Que leur animal familier ait aussi un docteur qui les ausculte ou leur donne du sirop pour la toux est tout à fait rassurant. D'autant plus que ce vétérinaire-là, en blouse blanche, est tout à fait sympathique et ressemble étrangement au docteur que voudraient bien avoir tous les enfants malades.

 

Voilà un album délicieux, bourré de tendresse et d'humour, grâce auquel vous apprendrez à moucher les baleines et à soigner un perroquet enroué...ce qui, avouez-le, manquait à votre palmarès et peut s'avérer fort utile... 

 

Un jour, je serai vétérinaire / Cee Cee Mia, Pog et Fabien Ôckto Lambert

 

La collection Chatouille, que je découvre ici, grâce à l'opération Masse critique de Babelio, offre de petits albums intelligents qui permettent aux petits à partir de 3-4 ans mais aussi aux plus grands, de rire ensemble et d'approcher avec humour différents sujets, parfois graves.

Une façon de prendre un peu de recul et de relativiser les problèmes. 


 

Un jour, je serai vétérinaire / Cee Cee Mia, Pog et Fabien Ôckto Lambert

 

Qui ont les auteurs ?

 

Fabien Öckto Lambert a fait des études de communication visuelle à l'école Brassart de Tours. Pendant 5 ans, il a participé à diverses expositions et a acquis une expérience de graphiste. Puis il est devenu illustrateur indépendant. L'illustration jeunesse est devenue sa passion. Il vit aujourd'hui dans la région de Nantes.

Ses illustrations nous vont droit au coeur et je vous assure que, même adulte, on se sent rassuré par ses dessins drôles et très vivants...Cela ne vous étonne pas j'imagine, que je sois touchée par son graphisme, car vous le savez bien, j'ai un peu gardé mon âme d'enfant.

 

Alors qu'elle est d'origine italienne, Cee Cee Mia est née en Belgique. Enfant et adolescente, elle a beaucoup voyagé et a toujours aimé écrire..."J'écris comme je respire" déclare-t-elle Elle a travaillé dans le commerce, puis dans le paramédical. Devenue maman, elle écrit d'abord pour faire lire ses histoires à ses trois enfants, puis les publient pour notre plus grand plaisir.

 

Olivier Pog a participé à l'écriture de l'album. Lui il touche à tout : il aime autant écrire qu'illustrer des livres. Il est venu à l'écriture par le biais de chansons et tous les médias l'intéressent. Ce sont les enfants eux-mêmes qui sont sa principale source d'inspiration. Il est déjà l'auteur d'une dizaine de livres jeunesse. Il écrit aussi entre autre, dans "Histoires pour les petits" un magazine édité par Milan. 

 

Un jour, je serai vétérinaire / Cee Cee Mia, Pog et Fabien Ôckto Lambert

 

C'était ma participation du jour au thème "animal" proposé par Magda pour ce mois d'avril...

 

Bon dimanche à tous ! 

Un jour, je serai vétérinaire / Cee Cee Mia, Pog et Fabien Ôckto Lambert

Partager cet article

Repost 0
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 06:02
Gautier Languereau/ Hachette Livre, 2015

Gautier Languereau/ Hachette Livre, 2015

 

Cet album est une découverte pour moi, car bien que j'ai entendu parler de l'auteur lors de la sortie de son premier album "Imagine", paru en 2014 en France, et intitulé "Journey" en anglais, je n'étais jamais entrée dans son merveilleux univers.

C'est grâce à Mousse qui m'en a parlé dans un de ses commentaires, que j'ai eu envie d'en savoir plus sur cet auteur qui favorise l'imagination des enfants en proposant des albums magnifiquement illustrés et SANS TEXTE. 

 

"Voyage" est l'histoire de deux enfants, une fille et un garçon, qui se promènent dans leur ville un jour de pluie triste et gris. Ils s'ennuient... Alors qu'ils se retrouvent à côté d'une porte fermée, un mystérieux roi ouvre la porte et leur demande de l'aide pour sauver son royaume des envahisseurs armés qui veulent incendier la ville.  

Les enfants n'hésitent pas un  instant et armés de leurs clés magiques qu'ils viennent de dessiner, ils réussissent à ouvrir la porte du royaume et à pénétrer jusqu'au château.

Par chance, pour les aider, le roi leur a remis, juste avant d'être fait prisonnier, une drôle de carte montrant six lieux différents correspondant chacun à un des lieux où ils doivent se rendre et à une des couleurs de l'arc-en-ciel. Nos deux amis, toujours accompagnés de leur oiseau violet, sont prêts à tout pour tenter l'aventure !

Et...s'il leur fallait retrouver d'abord les couleurs de l'arc-en ciel pour sauver le royaume  ?

 

Un très bel album très poétique, où se mêlent dessins à l'encre, à la plume et aquarelles de l'auteur. Une pure merveille à offrir dès 5 ans, qui prouve bien que souvent les mots sont superflus.

Je parie que l'imagination sans limite des enfants, vous emmènera bien plus loin encore, dans le monde enchanteur et magique de ce vieux roi, que ce que je vous raconte ici ! 

 

Pour vous faire une idée plus précise, vous pouvez visualiser ci-dessous des extraits de l'album..

 

 

Né à Baltimore, dans les années 60, Aaron Becker a toujours aimé dessiner et imaginer ses propres mondes parallèles. Il a été designer à San Francisco, puis animateur au sein des studios Disney, Pixar et Lucasfilm, avant de créer son premier album. 

 

N'oubliez pas d'aller faire un petit coucou à Mousse de ma part en cliquant sur le lien ci-dessous...vous en sortirez durablement emplis de sérénité. 

Partager cet article

Repost 0
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 06:18
Gallimard / Hors série "connaissance", 2014

Gallimard / Hors série "connaissance", 2014

Tu es donc condamnée « à être toi », sans raison, mais tu n’as rien à regretter ! Tu sais bien que ta question, aucun animal ne se la pose : le chat se contente tranquillement d’être chat, car il ne dispose pas d’une langue lui permettant de se distinguer des autres chats à l’aide de la première personne du singulier, et il ne s’oppose aux autres animaux que par son instinct. Au contraire, ta question prouve que le moi humain (donc le tien !), est inquiet, ouvert à d’autres possibilités que lui-même. C’est toute la richesse de cette « identité humaine sans raison » qui, toujours soucieuse de ce qu’elle n’est pas, s’invente, avec le Temps, des raisons d’être.

Extrait de la réponse à la question "Pourquoi moi je suis moi ? Annie, 5 ans

 

Cela arrive souvent que les enfants nous surprennent par leurs questions, posées à des moments où on ne s'y attend pas. Ces questions, pourtant simples et souvent emplies de logique, nous troublent parfois et nous ne trouvons pas de réponse immédiate qui nous satisfasse. 

Pierre Péju, l'auteur de ce petit livre, tente de remettre ces questions dans leur contexte pour leur donner un sens, et il y répond en s'adressant à un enfant imaginaire. 

Pendant deux ans, alors qu'il travaillait dans une chronique régulière pour Philosophe magazine, l'auteur a répondu chaque jour à une vraie question posée par un enfant, en s'adaptant toujours à l'âge de l'enfant.

 

Voici un livre un brin métaphysique mais toujours poétique qui nous permet de retrouver notre enfance, ce temps où nous avons découvert la pensée, la mort d'un être cher, l'existence, la liberté, les droits et les devoirs...

Parmi les 21 questions différentes qui ont été réunies dans ce recueil vous y trouverez des questions du style : "Qu'est-ce qu'il y a dans le noir qui fait toujours peur ?" ; "Et moi, est-ce que je pourrais faire la guerre, un jour ?" ; "Si on remplaçait les billets de banque par des feuilles d'arbres, personne ne serait pauvre ?" ; "Une fois qu'on nous a fait un baiser, comment on fait pour l'enlever ?" ; ou "un jour, tu vas mourir, mais qu'est-ce que tu feras quand tu auras fini d'être mort ?" etc...

Des questions souvent poétiques, comme beaucoup d'enfants savent si bien les poser lorsqu'ils découvrent le monde.

Je vous laisse donc le soin de découvrir les réponses...

 

Partager cet article

Repost 0
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 07:11
Nathan 2015

Nathan 2015

Kimamila déteste les disputes !

 

Un jour Petitou le chien, qui n'a de petit que le nom, emmène chez ses amis, Manu et Alorie, un petit lutin trouvé dans la forêt et qui s'est perdu dans la neige : c'est Kimamila.

Que fait-il là et d'où vient-il ? Aucun des deux enfants ne se le demande, car ils sont bien trop occupés à se disputer tous les deux pour un oui ou pour un non, puis à montrer leur trouvaille à leurs petits camarades de classe.

Et si Kimamila avait une mission à accomplir ?

 

Un conte tout simple qui s'adresse aux enfants en cours d'apprentissage de la lecture. Bien sûr on y trouvera quelques répétitions salutaires pour l'apprenti lecteur et oh combien encourageante pour lui.

Les illustrations complètent très bien le texte et servent de support à la découverte de l'histoire.

Une série indispensable à avoir à la maison pour les 5-6 ans et faire le lien entre la Grande section de maternelle et l'année du CP.

L'histoire, bien sûr peut être lue à des enfants plus jeunes !

 

Comme ça doit être bon, un bisou, pense Kimamila.
Ça doit être sucré.
Ça doit descendre jusque dans le coeur.
Moi, personne ne me fait de bisous.

 

Je vous ai déjà parlé de cette collection "Un Monde à Lire CP" qui s'adresse aux enfants qui commencent l'apprentissage de la lecture lorsque je vous ai présenté "La plante du bonheur"

Ce livre est dans la même veine...

Partager cet article

Repost 0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 07:30
Rue du monde/ Collection Couleur carré, mars 2017

Rue du monde/ Collection Couleur carré, mars 2017

Sa danse était la pirouette des hirondelles et des libellules dans le beau temps.

 

Petite Lune est la plus vieille femme du village que l'on voit passer au bord du chemin. Elle marche tout doucement, toute courbée et ratatinée, avec l'aide d'une canne.

Mais le saviez-vous qu'elle n'a pas toujours été ainsi ?

Il y a bien longtemps maintenant, elle a été jeune, belle et agile...et elle a même été la meilleure et la plus merveilleuse danseuse de la région.

Et ce que vous ne savez pas, c'est que malgré la vieillesse et son corps qui l'oblige à se mouvoir tout doucement, dans son coeur, elle continue toujours à sautiller...

 

Voilà un album magnifique à la fois poème et conte, superbement illustré par Frédéric Sochard qui vous emmènera jusqu'en Afrique. 

Le texte poétique et très rythmé vous donnera envie de danser ! 

J'ai trouvé que cet album était une belle façon, très émouvante mais pas triste du tout, d'aborder le thème de la vieillesse avec des enfants. 

 

Danse petite lune / Kouam Tawa et Fred Sochard

 

Koum Tawa est né à Bafoussam, au Cameroun en 1974. Très tôt il se consacre à l'écriture de textes poétiques ou dramatiques.

Il a écrit une trentaine d'oeuvres poétiques ou dramatiques et une quinzaine de ses pièces sont mises en scène dans son pays mais aussi en France, au Canada ou au Japon.

Il a reçu de nombreuses distinctions dont le premier prix ACCT de littérature africaine pour la jeunesse en 1997 et a été lauréat du programme "Visa pour la création" de CulturesFrance. 

En 1998, il participe à l'aventure Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis autour de la coupe du monde de football, puis il rejoint le projet de théâtre itinérant Eyala Pena, avec Barbara Boulay comme metteur en scène.

Il réside toujours au Cameroun mais il se déplace souvent pour animer des ateliers d'écriture. Il a été en résidence à Limoges (2001) et à Paris (2007), puis à Rennes (2011) mais également pendant trois mois au Japon, où il a participé à un projet d'écriture. Mais il s'est rendu également aux États-Unis et bien sûr en Afrique... 

 

Retrouvez ci-dessous un des poèmes de Koum Tawa, publié sur le site du Printemps des Poètes...

 

J’aurais aimé être une reine

J’aurais aimé être une reine. Avoir une grande cour. Des hommes et des femmes autour de moi. Les uns pour me servir, les autres à ma charge.
J’aurais aimé être une reine. Avoir une voix qui compte. Dire « je veux » et avoir. Dire « je peux » et pouvoir. Dire « c’est ça » et c’est ça.
J’aurais aimé être une reine. Être de mon temps. Adhérer au monde. Tenir tête à la nuit. Faire corps avec l’espoir.
J’aurais aimé être une reine. Triompher de moi-même. Être la chance des autres.

J’aurais aimé être une reine. Avoir un nom qui dure, une danse qui me porte.
Je me serais au moins permis le rêve si la mort qui n’a pitié de personne n’avait fait de moi la petite dernière qui se cherche sans savoir s’il lui faut monter ou descendre.

Kouam Tawa, Cameroun (1974 - )
Extrait de Elles(s), Editions Lanskine, coll. Ailleurs est aujourd’hui, 2016

 

et d'autres sur le blog de "Terres de femmes".

 

Fred Sochard l'illustrateur de l'album, est né en 1966. Il grandit à Nantes face à la gare de triage.  Puis il étudie les Arts décoratifs à Paris. Il abandonne son travail d'infographiste pour devenir illustrateur de presse et pour la jeunesse. Son amour pour l'art aborigène, indien ou africain se retrouve dans ses dessins. 

Sa page facebook est ICI.

Mais vous pouvez aussi le retrouver sur son site perso ci-dessous et sur le blog de médiapart pour ses dessins de presse qui ne manquent pas d'humour. 

 

Partager cet article

Repost 0
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 07:32
La plante du bonheur / René Gouichoux et Claire Frossard

 

Parce qu'il s'ennuie auprès de sa grand-mère, un jeune mulot part à la recherche de la plante du bonheur.

Peut-être se trouve-t-elle de l'autre côté de la rivière, ou dans cette vallée verdoyante, ou bien encore derrière cette colline ?

Guidé par les animaux rencontrés sur sa route, il n'hésitera pas à franchir la montagne pour trouver cette plante merveilleuse.

Mais, arrivé tout là-haut, la marmotte lui conseille de rentrer à la maison...

Un conte initiatique, empli de poésie, qui sera l'occasion de rêver à d'autres horizons. 

 

En rentrant, j'ai le temps de repenser aux paroles de Sage Marmotte.
- Raconte tes aventures et tu trouveras la plante, disait-elle.
Mais comment est-ce possible ?

La plante du bonheur / René Gouichoux et Claire Frossard

 

La collection "Un Monde à Lire CP" s'adresse aux enfants qui commencent l'apprentissage de la lecture. Chaque petit livre permet de découvrir un thème différent, permettant d'appréhender le monde, l'art ou la citoyenneté tout en respectant l'imaginaire de l'enfant. 

Le texte est imprimé en deux grosseurs correspondant à deux niveaux de lecture, ce qui permet à l'enfant débutant en lecture, de lire déjà des phrases tout seul et d'en être fier. 

La taille 1 propose les phrases les plus simples contenant un vocabulaire accessible aux plus jeunes. Elles sont repérées facilement grâce à une flèche rouge. 

La taille 2 permet de franchir une étape supplémentaire en lisant un texte plus long au vocabulaire plus riche et diversifié. C'est ce texte-là que vous pourrez lire aux enfants. 

A la fin du livre, un imagier permet d'enrichir le vocabulaire et d'élargir l'horizon des plus jeunes.

Une belle initiative pour les enfants de Grande section de maternelle qui déjà pourront déchiffrer quelques mots simples et pour l'apprentissage progressif de la lecture, l'année du CP.

Je trouve que c'est une collection qui fait bien le lien entre l'école et la maison.

A suivre donc... 

 

Partager cet article

Repost 0
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 07:15
Les Lutins de l'Ecole des loisirs / Kaléidoscope, 2016 (réédition / 1ère édition en 2000)

Les Lutins de l'Ecole des loisirs / Kaléidoscope, 2016 (réédition / 1ère édition en 2000)

 

Le loup a annoncé son retour dans la région à grands coups de pubs. Les médias s'emparent de l'affaire et bien sûr tout le monde tremble de peur. Pendant ce temps le loup se prépare...

Je suis revenu ! / Geoffroy de Pennart

 

Il a beau chercher au bord de la rivière, dans la forêt, dans les petites maisonnettes de la clairière. Il n'y a personne à se mettre sous la dents, ni le petit chaperon rouge, ni Pierre, ni les trois petits cochons, ni les sept chevreaux, ni...

A vous de découvrir les autres personnages de contes qui se cachent dans ses pages.

Quant au loup, il meurt de faim puisque tout le monde s'est caché...Va-t-il réussir à manger ?

 

Voilà encore un conte détourné, pour le plus grand plaisir des petits à partir de 4-5 ans. Mais bien sûr, vous pourrez le leur lire avant. 

Les illustrations sont délicieuses et emplies de détails et de clins d'oeil.

Et ce qui plaît beaucoup aux petits, c'est que, c'est le loup en personne qui raconte l'histoire !

 

Je suis revenu ! / Geoffroy de Pennart

Partager cet article

Repost 0
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 07:24
Kaléidisciope 2007

Kaléidisciope 2007

Au bord de la route, Chapeau rond rouge tomba sur un grand chien gris endormi contre une meule de foin.
Elle ne résista pas ; elle sortit sa trompette de poche.
L'animal se réveilla en sursaut, complètement terrorisé.

 

Il était une fois une petite fille qui vivait avec ses parents à l'orée de la forêt.

Comme elle ne quittait jamais le petit chapeau rond et rouge que lui avait confectionné sa grand-mère, on l'avait surnommé...le petit Chapeau rond rouge.

Un jour, vous connaissez l'histoire, sa maman l'envoie chez sa grand-mère en lui recommandant de ne pas passer par la forêt...et bien sûr elle désobéit !

Mais ce que vous ne savez pas, c'est ce qui arrive ensuite.

Alors je vais vous mettre un peu sur la voie : le  loup n'a pas du tout mangé la grand-mère, mais alors vous n'y êtes pas du tout, dans cette version-là du conte, il a été victime d'un accident !  

Entre nous, cela ne servira à rien que la petite fille l'assomme, puis lui ouvre le ventre...il n'y a rien dedans. Mais elle est têtue, ça vous le savez déjà. 

 

Chapeau rond rouge / Geoffroy de Pennart

 

Bien sûr, vous avez tout de suite compris à quel conte bien connu, l'auteur fait référence. Il dit ne pas avoir bien écouté le conte de notre enfance et s'être un peu emmêlé entre chaperon et chapeau rond.

Ensuite il a imaginé ce dont il ne se souvenait plus pour le plus grand plaisir des petits et des grands. 

Qu'en pensez-vous ?

Voilà un livre devenu un classique parmi les contes détournés : une  parodie délicieuse et bourrée de tendresse, qui bien sûr plaît beaucoup aux enfants qui connaissent tous le véritable conte par coeur. Les illustrations sont pleines de surprises à découvrir.

Un beau moment de complicité à partager !

 

Chapeau rond rouge / Geoffroy de Pennart

Partager cet article

Repost 0
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 07:15
Ecoles des Loisirs / Lutin Poche, 2016

Ecoles des Loisirs / Lutin Poche, 2016

 

Aujourd'hui nous restons en Afrique...enfin presque !

 

Pipioli le petite souriceau aimerait bien partir en Afrique avec son amie l'hirondelle. Et Ginette voudrait bien l'emmener avec elle, mais Pipioli est beaucoup trop lourd...

C'est finalement Zigomar, le merle qui va accepter de faire le voyage. Ils vont embarquer aussi, leur amie la grenouille.

Et les voilà tous les trois en route pour l'Afrique...

Pour l'Afrique dites-vous ? Euh...c'est oublier que Zigomar n'a pas trop le sens de l'orientation !

 

L'Afrique de Zigomar / Philippe Corentin

C'est simple, pour savoir où est le sud, tu regardes où se lève le soleil, tu vas tout droit et au premier éléphant, c'est l'Afrique...

L'Afrique de Zigomar / Philippe Corentin

 

J'ai retrouvé avec plaisir Philippe Corentin dont les jeunes enfants ne se lassent pas.

Voilà un album bourré d'humour : les images complètent merveilleusement le texte en donnant des explications totalement contraires aux propos.

Les animaux présentés, vous l'aurez compris, ne sont pas du tout des animaux d'Afrique mais ceux du...Pôle Nord. 

Les enfants seront ravis d'écouter l'histoire dès l'âge de 4 ans et de la lire tout seul dès la fin du CP.

Attention cependant, il y a quelques mots de vocabulaire difficiles qui correspondent à l'apprentissage de la lecture niveau 2 (à partir du CE1).

 

Je ne voyais pas ça comme ça, dit la grenouille.
Moi non plus ! dit le souriceau

L'Afrique de Zigomar / Philippe Corentin

Partager cet article

Repost 0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 07:36
Ecole des Loisirs /Lutin poche, 2016

Ecole des Loisirs /Lutin poche, 2016

Rafara, un conte populaire africain / Illustré par Anne-Catherine De Boel

 

Rafara vit en Afrique avec sa famille.

Un jour, alors qu'elle est partie cueillir des morelles dans les bois, ses deux soeurs aînées l'abandonnent. Rafara ne sait pas retrouver son chemin toute seule, et bientôt la nuit tombe.

La petite fille tremble de peur car elle sait que le monstre Trimobe n'est pas loin...

Il emporte la fillette dans sa demeure en lui promettant quelle sera sa petite fille chérie. Mais en fait, ce qu'il désire surtout, c'est la séquestrer pour pouvoir la nourrir pendant quelques jours... avant de la dévorer !

Un jour elle donne un peu de son riz à une petite souris... Celle-ci décide alors de l'aider à s'enfuir. Mais avant de partir, elle lui offre trois objets magiques : un bâton, une pierre et un oeuf.

Ils vont être bien utiles à Rafara pour empêcher le monstre, parti à sa poursuite, de la rattraper...et de n'en faire qu'une bouchée !

 

 

 

Rafara, un conte populaire africain / Illustré par Anne-Catherine De Boel

Une nuit, tandis que le monstre ronflait comme dix soufflets de forgeron, une petite souris se glissa sous l'oreiller de Rafara. "Rafara, Petite Mère", dit la souris, "j'ai faim...Donne-moi un peu de ton riz".
Rafara tendit aussitôt à la souris l'écuelle qui était sous son lit. "Merci" dit la souris.
"Puisque tu as bon coeur, je vais t'aider".

Rafara, un conte populaire africain / Illustré par Anne-Catherine De Boel

 

De nombreuses fiches pédagogiques, ça et là sur internet, montrent l'intérêt des professeurs des écoles pour ce joli conte, entièrement illustré aux couleurs de l'Afrique, qui fera voyager les jeunes enfants, tout en leur permettant de faire connaissance avec une autre culture.

Une belle façon d'ouvrir leur monde...

 

On raconte que Vovondréo, grand oiseau aux ailes puissantes passait par là et que Rafara l'appela : "Vovondréo, gentil oiseau, prends-moi sur ton dos et ramène-moi dans mon village. Je te promets en récompense des pierres de toutes les couleurs qui feront scintiller ton plumage".

Partager cet article

Repost 0
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 07:19
Les Editions de L'officine, 2016

Les Editions de L'officine, 2016

 

"Les premières aventures de Canélou" illustré par Christian Blanchard, nous racontaient en deux tomes parus en 2011 (tome 1) et 2012 (tome 2) les aventures d'un petit caniche pas comme les autres, sauvé d'une fourrière par une vieille dame, Mademoiselle Mathilde. Mais, dans ce tome, Canélou est kidnappé par de méchants personnages qui n'hésitent pas une seconde à demander une rançon...

Dans "Les nouvelles aventures de Canélou" déjà illustré par Pointilleuse, et paru en 2015, Canélou vivait encore de multiples aventures et nous révélait son intelligence hors norme. 

Vous serez soulagés de le retrouver en famille auprès de sa tendre maîtresse, pour ce dernier opus "Les dernières aventures de Canélou" qui vient de paraître... 

 

 

L'histoire

Mademoiselle Mathilde  vit à Paris avec Elise, dite Lisette, une petite fille que la DASS lui a confié et Manu, un jeune homme au grand coeur qui a eu des problèmes, mais est devenu un travailleur, sérieux et généreux qui s'assume. 

Un après-midi tranquille, Mathilde que les enfants appellent marraine, reçoit un mystérieux coup de fil. Son interlocutrice lui donne rendez-vous dans un café pas très loin de chez elle. C'est la maman d'Elise !

Mademoiselle Mathilde pense qu'elle veut lui enlever la petite fille. Mais elle découvre que sa maman veut tout simplement travailler chez elle et l'aider pour le ménage... 

Mathilde, peut-elle faire confiance à cette femme ancienne alcoolique qui, dans le passé, a volé, fait de la prison et  abandonné sa petite fille au soin de la DASS, parce qu'elle ne pouvait pas s'en occuper correctement ? 

Mademoiselle Mathilde a bon coeur et accepte de l'aider. 

 

Peu de temps après,alors que toute la famille est au cinéma, une bande de dangereux cambrioleurs tentent de s'introduire chez eux.

Heureusement, en l'absence de ses habitants, Canélou défend la maison, tous crocs et griffes dehors, et réussit à les faire fuir. Il a reconnu l'un d'entre eux ! 

Mais un doute subsiste...

Comment les cambrioleurs savaient-ils que toute la famille était sortie pour l'après-midi ? Tout accuse la maman d'Elise qui semble le comprendre et quitte subitement la maison...

Qui va jouer l'entremetteur à votre avis ?

En guise de conclusion à l'histoire, le lecteur retrouve la famille, dix ans plus tard, mais chut je ne vous dirai pas le dénouement de l'histoire !

 

 

Voilà une histoire toute simple qui plaira aux enfants à partir de 6 ans, si vous leur racontez l'histoire. Mais c'est un album à réserver aux plus de 8-9 ans pour une lecture en solitaire car le récit est assez difficile au niveau du texte mais aussi par rapport aux thèmes évoqués. 

Les prouesses de cet adorable petit chien "surdoué" ne manqueront pas de leur plaire. Les dialogues entre Mathilde et son chien qui se comprennent sans paroles, sont absolument savoureux.

L'histoire se comprend même si vous n'avez pas lu les tomes précédents (ce qui est mon cas). Cependant, il faudra donner quelques explications sur les précédents épisodes aux plus jeunes, ou des indices concernant les liens qui unissent les différents personnages. Il faudra aussi expliquer certains mots de vocabulaire que je trouve difficiles. Je vous conseille donc de lire l'histoire une fois jusqu'au bout avant de la raconter aux enfants ou de la leur donner à lire tout seul. 

L'histoire n'est pas facile à aborder mais elle est instructive en ce qui concerne la société d'aujourd'hui. Elle nous parle de différence, d'alcoolisme, de délinquance, du bien et du mal... Ce sont des thèmes peu exploités dans la littérature jeunesse. 

 

En découvrant cet album, je suis surtout tombée sous le charme des illustrations toute en délicatesse de Pointilleuse, l'illustratrice,  que j'ai découvert d'abord sur son blog, puis sur ce dernier album.  

Son trait fin et minutieux donne aux expressions du visage beaucoup de réalisme et permet aux émotions de passer en direct. Les mimiques des enfants sont rendus à merveille. La tristesse, la colère, la honte aussi. Les décors sont également très bien évoqués et je vous mets la page représentant la chambre d'Elise ci-dessous. Ainsi vous pourrez mieux vous faire une petite idée de l'ambiance...

 

La maman d'Elise (extrait du blog de Pointilleuse)

La maman d'Elise (extrait du blog de Pointilleuse)

 

Canélou, ce petit caniche espiègle et plein de ressources est dessiné de manière tellement vivante qu'on entend presque ses jappements de joies ou ses grognements de colère.

Grâce aux illustrations, son courage et sa bravoure ne pourront que vous toucher davantage. Et vous verrez que lui qui est si petit que l'on a envie de le protéger par moment, a un coeur grand comme ça...

Les illustrations toujours précises et la justesse du trait nous permettent de vivre les diverses situations comme si nous étions spectateurs de l'histoire. Vous ne pourrez qu'être conquis par l'intelligence de ce malicieux petit chien, et rire de ses frasques.

 

Canélou (extrait du blog de Pointilleuse) ceci n'est pas une planche du livre !

Canélou (extrait du blog de Pointilleuse) ceci n'est pas une planche du livre !

 

La douceur et la tendresse qui émanent des dessins de Pointilleuse, contrebalancent la dureté de certains passages et complètent le texte à merveille. Ce que l'enfant ne comprendra pas en lisant le texte est explicité dans les images.

Les images racontent une histoire à elles toutes seules et il n'y a pas besoin de mots pour que les émotions passent...L'enfant pourra donc revivre l'histoire en faisant une lecture parallèle par l'image, ce qui ne manquera pas d'aider le jeune lecteur débutant.

 

Pointilleuse est une belle découverte. Ne manquez pas d'aller visiter son univers délicieux, bourré de tendresse et de douceur (ça je l'ai déjà dit) mais jamais mièvre,  sur son blog...

Je suis sûre que vous serez sensibles, comme moi, pour ceux qui ne la connaissent pas encore, à son immense talent. 

 

Partager cet article

Repost 0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 07:03
Little Urban, 2016

Little Urban, 2016

 

Un petit garçon qui aime particulièrement les câlins, se transforme en "machine à câlins" !  

Il distribue ainsi  beaucoup d'amour autour de lui et va en venir à faire des câlins à ceux qui n'en reçoivent jamais, comme le porc-épic, la baleine, ou le serpent, mais pas que...

 

Attention, vous risquez de devenir sa proie, car personne ne peut y échapper !

Les illustrations, qui sont autant de clins d'oeil, pleins d'humour, sont à observer de près, car les mimiques des "câlinés" sont irrésistibles...

Ce petit garçon est si fatigué le soir à force d'embrasser les autres, qu'il est bien content d'aller recharger ses batteries auprès de sa maman. On s'en serait douté...

 

C'est un album vraiment sympa et bourré de tendresse qui laisse place à l'imaginaire de l'enfant.

Il permettra aux petits d'apprendre à montrer leur sentiment et explique aussi par l'image, que même l'animal le plus repoussant a besoin de tendresse pour être heureux.

C'est donc une histoire simple mais efficace qui plaira à tous les âges et apportera, en cette période de noël, un message sincère d'amour et de tolérance, plein de malice.

 

A offrir à vos enfants ou vos petits-enfants ! 

 

Hum que c'est bon un câlin...
Hum que c'est bon un câlin...
Hum que c'est bon un câlin...

Hum que c'est bon un câlin...

 

Je n'ai malheureusement pas reçu ce poster...qui était donné lors de la promotion de l'album. Il fallait peut-être que je le demande au libraire...

 

La machine à câlins / Scott Campbell

 

Je vous invite aussi à visionner la vidéo ci-dessous...pour un clin d'oeil câlin ! 

Partager cet article

Repost 0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 07:10
Seuil jeunesse,  2016

Seuil jeunesse, 2016

 

Voilà un album drôle et inventif qui ravira vos enfants dès 5-6 ans et pour longtemps car ce livre est une véritable encyclopédie sur ces petits êtres qui peuplent nos forêts et nos maisons. 

 

 

Presque toute la vérité sur les lutins / Clothilde Delacroix

 

Le livre est découpé en 8 chapitres abordant chacun un thème particulier. Chaque page est l'occasion de s'amuser, de revivre des moments important de notre Histoire, revue par les lutins, d'observer la foule de détails sur chacune des images, mais surtout de mieux connaître leur vie, car bien sûr, nous les humains, nous sommes toujours posés une foule de questions sur eux, comme par exemple...

Pourquoi sont-ils si petits ?

Pourquoi et depuis quand, ne portent-ils que du rouge et du vert ?

Pourquoi ont-ils une grande et si jolie barbe ?

Pourquoi se cachent-ils dans la forêt ?

D'où leur vient cette passion hors du commun pour les champignons ?

 

Mais aussi...

Pourquoi ont-ils les oreilles pointues ?

Naissent-ils avec la barbe ?

...
 

Naissent-ils avec la barbe ?

Naissent-ils avec la barbe ?

 

Bien sûr vous vous en doutez, je ne vous donnerai pas les réponses !

En plus de trouver les réponses à ces questions, vous apprendrez comment vivent les lutins et les lutines et comment ils élèvent leurs enfants.

Vous saurez aussi quels moyens de transport ils utilisent.

 

Vous saurez tout sur les moyens de transport des lutins...
Vous saurez tout sur les moyens de transport des lutins...

Vous saurez tout sur les moyens de transport des lutins...

 

Puis comment ils travaillent avec enthousiasme dans nos maisons où ils sont censés ranger tout ce que nous laissons traîner derrière nous mais, il faut bien le reconnaître, ne le font pas toujours !

Comment ? Ne me dites pas que vous ne saviez pas ce qu'ils font chez nous quand nous ne les voyons pas...  

Vous ne saviez pas que les lutins faisaient pipi dans vos pots de fleurs, rangeaient vos livres à leur façon dans votre bibliothèque et cachaient les clés de votre voiture ! Incroyable !

 

Vous l'aurez compris, l'auteur s'amuse avec eux et avec nous, pour notre plus grand plaisir.

 

Presque toute la vérité sur les lutins / Clothilde Delacroix

 

Voilà un livre cadeau plein de poésie, à offrir absolument à tous les petits lutins et lutines.

 

J'ai vu que ce livre était conseillé à partir de 3 ans.

Moi je pense que son humour et son côté décalé, ainsi que les nombreux jeux de mots et clins d'oeil à notre Histoire, ne peuvent pas être compris avant l'âge de 5 ans au moins, mais ce n'est que mon avis et je ne pourrai vous le confirmer, qu'une fois le père noël passé...

La richesse du vocabulaire et la longueur du texte est parfaite pour les 7-8 ans qui débutent en lecture.

Les plus petits regarderont les images avec plaisir et enrichiront aussi leur vocabulaire. 

 

Clothilde Delacroix est née en 1977. Ce jeune auteur-illustrateur pour la jeunesse, est autodidacte mais a suivi un cursus universitaire d'arts plastiques et a enseigné auprès des enfants avant de se consacrer exclusivement à l'écriture et l'illustration pour la jeunesse et adulte (presse).

Elle a publié des albums à L'école des loisirs, Sarbacane, Hélium, Le Seuil, Talents-hauts, Le Rouergue, Alice jeunesse et collabore régulièrement pour la presse jeunesse (Bayard, Milan, Fleurus).

Elle vit à Mereville (91).

 

Vous trouverez un autre avis sur cet album ICI...

 

Et un merveilleux conte sur les lutins, à lire tout seul pour les plus grands, mais à raconter dès 5 ans, ICI...

Partager cet article

Repost 0
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 06:55
Little Urban, 2016

Little Urban, 2016

 

Un petit aventurier (ou une petite aventurière ?) s'en va en forêt espérant braver, grâce à son immense expérience, le méchant ours...qu'il soit brun ou noir.

Mais lorsqu'il rencontre un véritable ours noir, puis un brun, la réalité ne s'avère pas si simple...

Après plusieurs essais infructueux, une seule arme se révélera réellement efficace pour éviter de se faire dévorer: l'ours en peluche ! 

 

Une des doubles-pages de l'album...

Une des doubles-pages de l'album...

 

Voici un album plein d'humour et au style novateur qui apporte un peu de piment dans la littérature jeunesse. 

La tenue du petit personnage est déjà tout un délice avec son grand sac à dos-valise aussi grand que lui, sa timbale, son porte-clé, son nounours...et  ses chewing-gums ! Les ours ont une bonne bouille et à aucun moment ils ne feront peur aux enfants. 

De plus, la forêt est pleine de surprises et de petits écureuils se cachent dans les pages et font des tas de bêtises pour le plus grand plaisir des petits.

 

L'histoire de Michelle Robinson est toute simple mais les dessins de David Roberts, amusants et expressifs apportent un plus. L'histoire s'adresse aussi bien aux filles qu'aux garçons, et d'ailleurs si la présentation de l'éditeur ne parlait pas d'un aventurier, moi j'aurais pensé à une petite aventurière ! 

Je ne connaissais l'éditeur "Little Urban" que de nom et je suis allée découvrir son site et son catalogue ICI.

Cet album grand format est à réserver aux petits de plus de 3 ans, et je trouve que c'est une bonne idée de cadeau !

 

 

Partager cet article

Repost 0
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 06:12
Nathan / Kididoc, 2013

Nathan / Kididoc, 2013

 

Voilà un album-jeu grand format de la collection Kididoc qui va permettre aux apprentis-conducteurs de mieux connaître la route et ses dangers...

Les textes sont de Anne-Sophie Baumann et les illustrations de Pronto.

 

Tout d'abord l'enfant pourra découvrir sur chaque double page cartonnée, huit jeux différents avec lesquels il apprendra quelques règles simples sur la sécurité routière, comme la reconnaissance des panneaux de signalisation les plus courants, celle des situations dangereuses, la circulation des piétons, l'attitude du conducteur et tous les points de contrôle de la voiture...

 

 

 

Le Grand Livre-Jeu du Permis / Anne-Sophie Baumann

 

La dernière double page propose un circuit que l'enfant est invité à parcourir avec l'aide d'un adulte et des trois petites voitures en carton à monter lui-même, qui sont incluses dans l'album.

 

De nombreuses questions, des anecdotes, des volets de toutes formes à soulever, des languettes à tirer ou à déplacer et un volant à tourner...ne peuvent que lui permettre d'apprendre tout en s'amusant ! 

 

Cet album grand format, très coloré et riche en indications de toutes sortes durera plusieurs années et pourra intéresser tous les petits à partir de 4-5 ans. 

 

Kididoc est une collection que j'aime beaucoup offrir car elle permet de multiples découvertes et aiguise la curiosité des petits, tout en étant toujours très ludique.  Tous les livres de cette collection répondent aux multiples questions dont savent si bien nous abreuver nos chers petits.

Quelques illustrations intérieures...Quelques illustrations intérieures...
Quelques illustrations intérieures...
Quelques illustrations intérieures...Quelques illustrations intérieures...

Quelques illustrations intérieures...

Partager cet article

Repost 0
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 06:37
L'école des Loisirs, 1999 et réédition en Lutin poche, 2010

L'école des Loisirs, 1999 et réédition en Lutin poche, 2010

C'est la préhistoire. Il fait très froid depuis longtemps. Rien ne pousse plus sous la neige.

 

Les hommes de Cro-Magnon n'ont que le gibier pour survivre et partent tous à la chasse.

Tous... sauf Cromignon qui est le plus petit de la tribu.

 

Mais non loin de la grotte, alors qu'il s'amuse à dessiner l'empreinte de sa petite main sur les rochers, Cromignon fait une impressionnante rencontre. Il s'agit d'un gigantesque mammouth !

 

Le jeune garçon  va être obligé d'attendre la nuit pour prévenir la tribu...et, grâce aux traces qu'il a dessiné sur les rochers, les aider à le trouver.

 

 

Ce petit album documentaire, plein de charme, va vous permettre de partager avec les petits, la vie quotidienne de l'homme préhistorique : la chasse, l'art, la nourriture...

 

Les illustrations sur double page sont adorables et d'une grande clarté car elles aident à la compréhension du texte et permettent d'ouvrir le débat sur nos ancêtres.

 

C'est un album à lire dès 3 ans mais que les maîtres peuvent exploiter jusqu'au Ce1 tant le vocabulaire est varié et le texte, court et simple. Il peut servir de base pour un premier travail sur la préhistoire. Il y a d'ailleurs plein de fiches pédagogiques, mises en ligne sur le net autour de cet album... 

 

Je craque devant les illustrations de Michel Gay, pas vous ? ! 

 

 

Cromignon / Michel GayCromignon / Michel Gay

 

Michel Gay n'aime pas les biographies

Disons juste qu'il est né en 1947 à Lyon, en face d'un zoo.

Si ses livres plaisent autant aux tout-petits, c'est sans doute parce qu'il les dessine si bien, qu'ils soient humains, pingouins, zèbres, chatons ou loups.

Et qu'il les comprend parfaitement.

Leurs aventures, leurs préoccupations secrètes, c’est le domaine de prédilection de Michel Gay.

Il dessine et comprend les tout-petits comme si un fil télépathique n’avait jamais cessé de le relier à eux.

Il est notamment le créateur de l’adorable "Biboundé".

 

 

Partager cet article

Repost 0
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 06:55
Cette réédition est illustrée par Quentin Blake

Cette réédition est illustrée par Quentin Blake

 

Dans la vallée vivent trois fermiers qui ont bien réussi dans la vie, mais ne sont pas prêts à partager leurs biens. 

Il y a d'abord Boggis qui élève des poulets, puis Bunce qui préfère les canards et les oies, et enfin Bean qui élève des dindes dans son verger rempli de pommes...

 

Tous trois n'ont qu'une seule idée en tête, attraper Maître Renard qui vit dans le bois avec sa famille, quitte à défoncer la colline.

Son terrier est juste au pied du grand chêne, et tous les soirs, il attend que la nuit tombe pour venir se servir directement chez les fermiers et nourrir ainsi sa femme et ses petits renardeaux affamés.

Alors, mon amie, demanda Maître Renard, que voudras-tu pour dîner ?
- Eh bien, ce soir, ce sera du canard, répondit Dame Renard. Veux-tu bien nous rapporter deux canards dodus, un pour toi et moi, un pour les enfants ?
- Va pour des canards ! dit Maître Renard. Chez Bunce, c'est le mieux !

 

Mais Maître Renard est bien trop malin pour eux !

 

Pourtant, depuis la fusillade qui lui a fait perdre une partie de sa queue, Maître Renard et sa famille sont pris au piège : les trois fermiers ont décidé de monter la garde à l'entrée du terrier.

 

Pendant trois jours et trois nuits, cette petite attente continua.
"Combien de temps un renard peut-il tenir sans boire et sans manger ? demanda Boggis, le troisième jour.
-Plus très longtemps, maintenant, répondit Bean. La faim et la soif le feront bientôt sortir. C'est sûr."
Bean avait raison. Dans le tunnel, lentement mais sûrement, les renards mouraient de faim.

 

Alors au bout de trois jours et trois nuits, devant ses petits renardeaux affamés, Maître Renard a une idée ! Puisqu'il ne peut plus sortir du terrier pour nourrir ses petits et bien, il gagnera les fermes en creusant un gigantesque tunnel très profond... 

Au cours de son périple, il va rencontrer d'autres animaux, traqués et obligés de vivre sous terre comme lui, pour éviter les dangers de l'extérieur.

 

Pendant que tous s'organisent pour faire un merveilleux festin avec les victuailles volées chez les fermiers, les trois hommes attendent tranquillement au bord du trou, et je crois bien qu'ils y sont encore ! 

 

 

Un petit roman délicieux à lire dès 7-8 ans. Il est bien découpé en chapitres courts ce qui permet au jeune lecteur de découvrir la lecture-plaisir sans pour autant trop se fatiguer...car il fait tout de même une centaine de pages.

Je me rappelle l'avoir lu avec mon fils aîné dès le Ce1, en pratiquant la lecture d'un chapitre chacun...ce que nous faisions très souvent pour l'encourager. 

Il y a du suspense, de la tendresse, de l'humour bien sûr et cette histoire d'un renard, toujours aussi rusé, qui tient tête aux trois "méchants" fermiers pour nourrir sa famille, ravira les jeunes lecteurs. 

 

Le livre que je possède à la maison date de 1983. Il était illustré à l'époque par Jill Bennett.

En voici la couverture, empruntée sur le net. 

Couverture de l'édition de 1983/1986

Couverture de l'édition de 1983/1986

 

De ce roman de Roald Dahl a été tiré en 2010, un film dont voici l'affiche et la bande annonce en français.  

Fantastique Maître Renard / Roald Dahl

Fantastique Maître Renard

Partager cet article

Repost 0
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 06:47
La girafe, le pélican et moi / Roald Dahl

 

Vous en avez assez de faire le ménage et surtout les vitres.

Et bien qu'est-ce que vous attendez pour appeler le "Gang des laveurs de carreaux". 

Comment, vous ne les connaissez pas ? Ils habitent pourtant tout près de chez Billy, dans la maison abandonnée, celle que justement Billy rêvait d'acheter un jour...

 

Et vous ne connaissez pas Billy non plus ! 

Alors c'est très simple, ouvrez ce petit livre et suivez-les dans leurs péripéties quotidiennes.

 

Et quand vous verrez qu'à eux trois (ou plutôt quatre), ils sont capables de laver les carreaux de six cent soixante-dix-sept fenêtres, toutes extrêmement sales, sur plusieurs étages et cela sans échelle, vous viendrez me remercier de vous les avoir fait rencontrer.

 

Vous ne me croyez pas ? Et bien vous n'avez qu'à aller demander au Duc de Hampshire.

Oui je sais, c'est un grognon...mais bon, il faudrait savoir ce que vous voulez !

 

Comme d'habitude, Roald Dahl nous offre-là une petit bijou de lecture, plein de fantaisie, d'humour et de tendresse. 

Les illustrations de Quentin Blake apportent encore une fois, une touche de couleur et de drôlerie.

 

Un vrai régal à raconter dès  5 ans et à lire tout seul dès 7 ans.

 

La girafe, le pélican et moi / Roald Dahl

Partager cet article

Repost 0
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 06:56
Gallimard jeunesse / Folio cadet /Premiers romans /1992,2016

Gallimard jeunesse / Folio cadet /Premiers romans /1992,2016

 

Vous aimez les tortues et les histoires d'amour ? 

Alors cette histoire est faite pour vous...

 

Le vieux mais adorable M.Hoppy est amoureux de sa voisine du dessous, Mme Silver. Mais il est bien trop timide pour le lui avouer d'autant plus qu'elle n'a d'yeux que pour Alfred, son adorable tortue qu'elle élève sur le balcon. 

 

Un jour, désespérée qu'Alfred ne grossisse pas davantage, elle se confie à son gentil voisin.

 

M. Hoppy voit là, la chance de sa vie ! 

A l'aide d'une formule magique, il met en place tout un stratagème pour faire croire à Mme Silver que sa tortue grossit...

 

En fait je vous dévoile le secret...mais CHUT ! Ne le dites pas à vos enfants : il remplace chaque jour la tortue de Mme Silver, par une tortue un tout peu plus grosse !

 

Un amour de tortue / Roald Dahl

 

C'est une histoire pleine de malice. Les deux personnages, un papy et une mamie seuls, mais prêts à tomber amoureux, sont inoubliables et les enfants en apprendront davantage sur ce drôle de petit animal de compagnie. 

 

C'est plein de charme, d'humour et d'amour ! 

Inutile de vous dire que les enfants adorent...

 

Ce court roman est en plus facile à lire tout seul, dès 7 ans et au-delà.

 

Les illustrations de Quentin Blake sont comme d'habitude, très expressives et bourrées de tendresse. 

 

Un amour de tortue / Roald Dahl

 

En 2014, le roman a été adapté (pour les plus grands) en téléfilm avec dans les rôles principaux Judi Dench et Dustin Hoffman. Je n'ai jamais eu l'occasion de le voir...

Partager cet article

Repost 0
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 07:00
Gallimard jeunesse / 1979, 1983,2016

Gallimard jeunesse / 1979, 1983,2016

Depuis toujours, je sais me servir du Doigt Magique.
Je ne peux pas vous dire comment j'y arrive, parce que je ne le sais pas moi-même. Mais cela arrive toujours quand je me mets en colère et que je vois rouge...
Et soudain, une sorte d'éclair jaillit en moi, un éclair rapide, quelque chose d'électrique.
Il jaillit et touche la personne qui m'a fait enrager.
Et après cela...il se passe des trucs.

Aujourd'hui est la date anniversaire de Roald Dahl dont je vous ai déjà parlé dernièrement. Il aurait cent ans

 

J'ai profité de la présence de mes petits-enfants à la maison ces jours-ci pour relire avec eux quelques-unes de ses oeuvres.

Ma petite fille, qui vient d'entrer au CE1, les a lu toute seule sans aucun problème et son petit frère les a écouté avec délice.

 

Je vous avais parlé en décembre dernier déjà de l'énorme crocodile que j'ai la chance de posséder en album.

Les autres titres que je possède à la maison, sont tous en poche, et les éditions datent des années 80-90.

 

Je commence aujourd'hui par "le doigt magique" où il est question d'un sujet d'actualité : la chasse.

J'ai trouvé en effet particulièrement déplacé que la chasse débute ce dimanche. Nous nous sommes réveillés au milieu des tirs incessants, alors qu'il est interdit de chasser dans les vignes qui entourent mon petit hameau.

J'ai la chance de vivre à la campagne, mais je vous certifie que cette chance se transforme en cauchemar, non seulement l'été quand il y a des risques d'incendie car au delà des vignes, il y a la forêt mais en plus au moment de l'ouverture de la chasse. J'ai déjà eu une chatte tuée par les chasseurs, et ma voisine a eu la sienne criblée de plomb dont certains n'ont jamais pu être retiré mais elle a été sauvée...

Bref après la canicule de cet été, et vu la chaleur qui se prolonge, les animaux souffrent. Il aurait été de bon ton de reculer la date de l'ouverture...

Evidemment ce n'est que mon avis !

 

Donc pour parler de ce sujet avec mes petits enfants, je leur ai raconté l'histoire de M. et Mme Cassard et de leurs enfants...

 

La narratrice, une petite fille de 8 ans, habite juste à côté de leur ferme et vient souvent jouer chez eux car un de leurs petits garçons, a le même âge qu'elle. 

Mais voilà, cette famille a un énorme défaut : c'est une famille de chasseurs !

 

Alors, un jour où elle se met en colère, les traitant de tous les noms, car ils ont tué des animaux dans les bois, elle fait quelque chose qu'elle s'était jurée de ne plus jamais faire : elle pointe le doigt vers eux !

 

Rien de bien grave me direz-vous ? Et bien vous vous trompez, car ce que je ne vous ai pas dit, c'est que son doigt est MAGIQUE...

 

Et que va-t-il arriver à M. et Mme Cassard et à leurs deux garçons, Bernard et Richard ? Et bien vous le verrez bien en lisant cette histoire.

 

Mais comme je suis dans un bon jour, je vous dirai juste que cela va les faire réfléchir et qu'ils n'auront plus jamais, mais alors JAMAIS, envie de prendre un fusil !

 

 

Paru pour la première fois en France en 1969, ce titre est moins connu car il vient à peine de faire l'objet de sa seconde réédition cette année.

 

Le sujet est traité avec beaucoup d'humanité et d'une façon très abordable pour de jeunes enfants.

Ils sont très sensibles à la morale de l'histoire.

 

C'est un petit livre qui permet de réfléchir aux conséquences de ses actes, qui invite à se projeter dans le ressenti des autres et à éprouver une certaine compassion pour eux. Et cela toujours avec beaucoup de poésie et d'humour

 

L'édition que je possède a été illustrée par Henri Galeron et traduite de l'anglais par Marie-Raymond Farré, deux auteurs très connus. 

Ce conte est dédié aux deux plus jeunes petites filles de l'auteur, Ophelia et Lucy.

A raconter dès 5 ans et à lire tout seul dès 6-7 ans !

 

Voilà l'édition que j'ai à la maison !

Voilà l'édition que j'ai à la maison !

Partager cet article

Repost 0
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 06:32
Roald Dahl aurait eu 100 ans en 2016 (photo empruntée sur le net)

Roald Dahl aurait eu 100 ans en 2016 (photo empruntée sur le net)

Les enfants, il faut les passionner, sinon ils vous laissent tomber et vont regarder la télévision. J'essaie d'écrire des histoires qui les saisissent à la gorge, des histoires qu'on ne peut pas lâcher.

 

Cet année, vous l'avez compris, Roald Dahl est donc à l'honneur dans son pays d'origine qui propose des lectures publiques, des émissions sur la BBC...

 

Mais son éditeur français, Gallimard, n'est pas en reste et en profite pour rééditer toute son oeuvre, une oeuvre qui a su enchanter petits et grands et qu'on ne se lasse pas de lire, de relire ou de raconter à nos petits-enfants...enfin là je parle pour moi !

 

Voici donc un petit tour d'horizon non exhaustif des livres que vous trouverez en librairie ou en médiathèque. 

 

- "James et la grosse pêche" (1961 /1966) dont on tirera un film d'animation intitulé "James et la pêche géante" en 1997. A lire à partir de 9-10 ans. 

 

- "Charlie et la chocolaterie" (1964 / 1967), qui sera adapté au cinéma en 1971 par Mel Stuart, puis en 2005 par Tim Burton avec un scénario de John August. A lire à partir de 9 ans. 

 

- "Fantastique Maître renard" (1970/1977) qui donnera le film "Fantastic Mister Fox" en 2009 réalisé par Wes Anderson. Dès 8 ans.

 

- "Charlie et le Grand ascenseur de verre" (1972/1978), la suite de "Charlie et la chocolaterie".

 

- "Danny, champion du monde" (1975/1978)

- "James et la grosse pêche" (1961 /1966) dont on tirera un film d'animation intitulé "James et la pêche géante" en 1997

- "Charlie et la chocolaterie" (1964 / 1967), qui sera adapté au cinéma en 1971 par Mel Stuart, puis en 2005 par Tim Burton avec un scénario de John August.

- "Fantastique Maître renard" (1970/1977) qui donnera le film "Fantastic Mister Fox" en 2009 réalisé par Wes Anderson.

- "Charlie et le Grand ascenseur de verre" (1972/1978), la suite de "Charlie et la chocolaterie".

- "Danny le champion du monde" (1975/1978)

- "Les deux gredins" (1980)

- "L'enfant qui parlait aux animaux" (1981) recueil de nouvelles.

-"La potion magique de George Bouillon" (1981/1982)

- "Le Bon gros géant "(1982/1984) qui a fait l'objet en 1989, d'une adaptation de Brian Cosgrove. Un film américain réalisé par Steven Spielberg (en préparation) sortira en 2016.

- "Sacrées sorcières" (1983/1984) donnera le film "Les Sorcières" en 1990.

- "Matilda" (1988)... le célèbre film sorti en 1996 de Danny Devito avec un scénario de Nicolas Kazan et Robin Swicord.

- "Un amour de tortue" (1990)

- "Coup de Gigot et autres histoires à faire peur" (2003)

Et bien d'autres...

 

En parallèle il écrit quelques scénarios, comme celui de "On ne vit que deux fois" (1967), d’après les romans de Ian Flemming.

 

Il écrira aussi deux autobiographies :

- "Moi, Boy" (1984), où il évoque son enfance.

- "Escadrille 80" où il raconte ses années africaines lorsqu'il était pilote dans la RAF.

 

C’est dans une cabane, au fond du verger de sa maison, située dans le comté de Buckingham, que Roald Dahl a écrit tous ces livres.

Il est devenu un des plus célèbres auteurs de livres pour la jeunesse.

 

Il s’est éteint le 23 novembre 1990 à l’âge de soixante-quatorze ans.

Son oeuvre est intemporelle. Les petits et les grands, quelle que soit leur génération continue à le lire et à raconter ses histoires...toujours drôles et inoubliables.

 

Roald Dahl a conservé dans un meuble de rangement en bois, les différents brouillons de ses histoires.

Ces brouillons sont maintenant conservés dans les archives du "musée Roald Dahl" à Great Missenden, dans le Buckinghamshire ­ ce qui nous permet de retracer la fascinante évolution de chacun de ses livres.

 

Pour en savoir plus vous pouvez consulter son site officiel ICI. (en anglais)

ou son fan club IC

- "James et la grosse pêche" (1961 /1966) dont on tirera un film d'animation intitulé "James et la pêche géante" en 1997

- "Charlie et la chocolaterie" (1964 / 1967), qui sera adapté au cinéma en 1971 par Mel Stuart, puis en 2005 par Tim Burton avec un scénario de John August.

- "Fantastique Maître renard" (1970/1977) qui donnera le film "Fantastic Mister Fox" en 2009 réalisé par Wes Anderson.

- "Charlie et le Grand ascenseur de verre" (1972/1978), la suite de "Charlie et la chocolaterie".

- "Danny le champion du monde" (1975/1978)

- "Les deux gredins" (1980)

- "L'enfant qui parlait aux animaux" (1981) recueil de nouvelles.

-"La potion magique de George Bouillon" (1981/1982)

- "Le Bon gros géant "(1982/1984) qui a fait l'objet en 1989, d'une adaptation de Brian Cosgrove. Un film américain réalisé par Steven Spielberg (en préparation) sortira en 2016.

- "Sacrées sorcières" (1983/1984) donnera le film "Les Sorcières" en 1990.

- "Matilda" (1988)... le célèbre film sorti en 1996 de Danny Devito avec un scénario de Nicolas Kazan et Robin Swicord.

- "Un amour de tortue" (1990)

- "Coup de Gigot et autres histoires à faire peur" (2003)

Et bien d'autres...

 

En parallèle il écrit quelques scénarios, comme celui de "On ne vit que deux fois" (1967), d’après les romans de Ian Flemming.

 

Il écrira aussi deux autobiographies :

- "Moi, Boy" (1984), où il évoque son enfance.

- "Escadrille 80" où il raconte ses années africaines lorsqu'il était pilote dans la RAF.

 

C’est dans une cabane, au fond du verger de sa maison, située dans le comté de Buckingham, que Roald Dahl a écrit tous ces livres.

Il est devenu un des plus célèbres auteurs de livres pour la jeunesse.

 

Il s’est éteint le 23 novembre 1990 à l’âge de soixante-quatorze ans.

Son oeuvre est intemporelle. Les petits et les grands, quelle que soit leur génération continue à le lire et à raconter ses histoires...toujours drôles et inoubliables.

 

Roald Dahl a conservé dans un meuble de rangement en bois, les différents brouillons de ses histoires.

Ces brouillons sont maintenant conservés dans les archives du "musée Roald Dahl" à Great Missenden, dans le Buckinghamshire ­ ce qui nous permet de retracer la fascinante évolution de chacun de ses livres.

 

Pour en savoir plus vous pouvez consulter son site officiel ICI. (en anglais)

ou son fan club IC

Cette nuit-là pourtant, aucun bruit ne me parvint de l’atelier. La station-service était silencieuse. Je quittai ma couchette et trouvai près de l’évier une boîte d’allumettes. J’en allumai une et l’approchai de l’étonnante vieille pendule accrochée à la cloison de la roulotte, juste au-dessus de la bouilloire. Il était onze heures dix. J’ouvris la porte et appelai doucement : « Papa ? Papa, tu es là ? » Pas de réponse.

Danny, champion du monde

 

- "Les deux gredins" (1980). Dès 9 ans. 

 

- "L'enfant qui parlait aux animaux" (1981) recueil de nouvelles. Dès 9-10 ans.

 

-"La potion magique de George Bouillon" (1981/1982). Dès 8-9 ans.

 

Un samedi matin, la mère de Georges Bouillon dit à son fils :
- Je vais faire des courses au village. Sois sage et ne fais pas de bêtises.
Voilà exactement ce qu'il ne faut pas dire à un petit garçon, car cela lui donne aussitôt l'idée d'en faire !

La potion magique de Georges Bouillon

 

- "Le Bon gros géant "(1982/1984) a fait l'objet en 1989, d'une adaptation de Brian Cosgrove. Un film américain réalisé par Steven Spielberg (en préparation) vient de sortir en juillet 2016.

Ce roman a été écrit en hommage à Olivia, sa fille aînée décédée.

 

 

 

- "Sacrées sorcières" (1983/1984) donnera le film "Les Sorcières" en 1990. Dès 9 ans.

Maintenant, vous savez que votre voisine de palier peut être une sorcière.
Ou bien la dame aux yeux brillants, assise en face de vous dans le bus, ce matin.
Ou même cette femme au sourire éblouissant qui vous a offert un bonbon, au retour de l'école.
Ou encore (et ceci va vous faire sursauter!) votre charmante institutrice qui vous lit ce passage en ce moment même. Regardez-la attentivement. Elle sourit sûrement, comme si c'était absurde. Mais ne vous laissez pas embobiner. Elle est très habile.
Je ne suis pas, bien sûr, mais pas du tout, en train d'affirmer que votre maîtresse est une sorcière. Tout ce que je dis, c'est qu'elle peut en être une. Incroyable?... mais pas impossible !

Sacrées sorcières

 

- "Matilda" (1988)... le célèbre film sorti en 1996 de Danny Devito avec un scénario de Nicolas Kazan et Robin Swicord.

A partir de 8-9 ans.

 

- Papa, dit-elle, tu crois que tu pourras m'acheter un livre?
- Un livre ? dit-il. Qu'est-ce que tu veux faire d'un livre, pétard de sort !
- Le lire, papa.
- Et la télé, ça ne te suffit pas ?

Matilda

Matilda (illustrée par Quentin Blake) ou bien Manou quand elle était petite...c'est comme vous voulez !

Matilda (illustrée par Quentin Blake) ou bien Manou quand elle était petite...c'est comme vous voulez !

 

- "Un amour de tortue" (1990) à partir de 7 ans. 

 

- "Coup de Gigot et autres histoires à faire peur" (2003) plutôt pour les collégiens. 

 

Et bien d'autres...

 

En parallèle il écrit quelques scénarios, comme celui de "On ne vit que deux fois" (1967), d’après les romans de Ian Flemming.

 

Il écrira aussi deux autobiographies :

 

- "Moi, Boy" (1984), où il évoque son enfance. Niveau CM2-sixième.

 

- "Escadrille 80" où il raconte ses années africaines lorsqu'il était pilote dans la RAF. A partir de 11 ans.

 

 
Quelques couvertures de livres pour la jeunesse
Quelques couvertures de livres pour la jeunesse
Quelques couvertures de livres pour la jeunesse
Quelques couvertures de livres pour la jeunesse
Quelques couvertures de livres pour la jeunesse
Quelques couvertures de livres pour la jeunesse
Quelques couvertures de livres pour la jeunesse
Quelques couvertures de livres pour la jeunesse
Quelques couvertures de livres pour la jeunesse
Quelques couvertures de livres pour la jeunesse
Quelques couvertures de livres pour la jeunesse
Quelques couvertures de livres pour la jeunesse

Quelques couvertures de livres pour la jeunesse

Et, surtout, ayez les yeux ouverts sur le monde entier, car les plus grands secrets se trouvent toujours aux endroits les plus inattendus. Ceux qui ne croient pas à la magie ne les connaîtront jamais.

Partager cet article

Repost 0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -