Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2020 5 16 /10 /octobre /2020 05:20
Calmann-Lévy, 2019 / Collection Territoires / Livre de poche, 2020

Calmann-Lévy, 2019 / Collection Territoires / Livre de poche, 2020

Voilà une lecture parfaite pour se détendre en vacances ou le temps d'un week-end pluvieux. 

J'avais déjà lu dans les années 1990-2000 quelques romans de Françoise Bourdon, mais rien récemment. Aussi durant les vacances d'été, j'ai eu envie de faire un break pour changer un peu des polars. Et comme je venais de faire quelques excursions en Ardèche, celui-ci s'imposait. 

L'usine constituait pour Colombe, une véritable prison. Elle était rivée douze heures par jour à sa machine dans une atmosphère extrêmement humide afin que le fil casse moins souvent. Colombe travaillait au dévidage sur les flottes, des écheveaux de cent grammes de soie grège. Après que des camarades avaient mouillé les flottes pour permettre un meilleur dévidage, la jeune fille plaçait chacune de ces flottes sur une roue en bois nommée tavelle. La flotte se dévidait et s'enroulait sur une bobine, le roquet....
Ses doigts s'activaient tandis qu'elle songeait au printemps à la ferme.
Si seulement la terre avait été de meilleure qualité !

Belle Épine, c'est une belle demeure sur les hauteurs de Privas, à laquelle on accède par une double rangée de châtaigniers plantés au début du XIXe siècle dans ce magnifique coin de l'Ardèche, mais c'est aussi le symbole de la réussite de la famille Meyran.

 

Honoré, que tous appellent le "maître" a toujours marché dans les pas de ses ancêtres. Il a repris l'entreprise familiale, une usine de moulinage prospère où il fait travailler sans relâche ses ouvrières. 

Mais le malheur s'abat sur la famille quand Irène, sa femme meurt en mettant au monde son plus jeune enfant, laissant Antonin et Gabriel, le dernier-né, orphelins de mère et donc aux bons soins de Malie, la gouvernante et d'Adeline, la grand-mère. 

 

Les deux enfants grandissent et deviennent de plus en plus différents. Antonin n'est heureux que lorsqu'il peut lire tranquillement dans la bibliothèque de son grand-père, tandis que Gabriel en grandissant suit le chemin de son père et ne désire qu'une chose, c'est que le domaine lui appartienne un jour, à lui seul.

Mais Honoré qui place tous ses espoirs et ses ambitions dans son jeune fils, ne se rend pas compte (ou ne veut pas voir) que celui-ci est un être mauvais dans l'âme et qu'il crée beaucoup de souffrance autour de lui et en particulier à la filature, où il n'hésite pas à abuser des jeunes filles vierges, dont Colombe que le lecteur suivra tout au long du roman.

 

Pendant ce temps Antonin décide de quitter le domaine, de se marier et de fonder sa propre entreprise. Il se lance dans la confection de marrons glacés et de crème de marrons, s'épanouit dans son travail et au sein de sa famille.

A l'inverse pour Gabriel, devenu extrêmement dépensier et violent, la vie va ressembler, d'année en année, à une véritable descente aux enfers.

 

Ce roman est à la fois un roman du terroir et une saga familiale. Il nous fait découvrir les conditions de vie de différentes familles, riches ou plus pauvres, au XIXe siècle, en Ardèche. L'amour de la terre des ancêtres est bien présent et avec lui, le souci de la succession des terres et des propriétés chez les plus riches. Le lecteur passe de la riche demeure des Meyran aux plus humbles maisons des campagnes. Il découvre de nombreux détails sur les différents métiers évoqués. 

Les personnages sont bien décrits et bien entendu le lecteur s'attache à certains, tandis qu'il en exècre d'autres comme l'odieux Gabriel par exemple. 

 

Mais le sujet principal de ce roman c'est bien la condition féminine. La manière dont les femmes étaient traitées par certains hommes, imbus de leur personne et ne cessant d'abuser de leur pouvoir, est totalement révoltante. Le lecteur suit en particulier la vie de Colombe et devine à travers ses malheurs, le sort qui attendaient toutes celles qui se retrouvaient enceinte. Leur "faute" les poursuivait toute la vie. 

 

Je ne cache pas que j'ai passé un bon moment de lecture. L'écriture est agréable et fluide et j'ai appris beaucoup de choses sur ces métiers oubliés. La fin du roman m'a cependant laissée sur ma faim, j'en espérais une autre...

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 05:15
Enquêtes au musée / Enquêtes au Museum/ Laurence Talairach

Voilà encore une série jeunesse sympathique ! Elle est destinée aux enfants de 8 à 11 ans et dès 6 ans accompagnée d'un adulte. 

Pour info : Ce qui m'a étonné sans que je trouve une explication au départ c'est que la série lue par mes petits-enfants (en format numérique) s'intitule "Enquêtes au musée" (Editions MultiMondes). J'ai constaté en faisant des recherches sur internet qu'elle existait en format papier et epub (Quatre tomes seulement sont disponibles). Mais j'ai découvert que la série s'appelait "Enquêtes au Muséum" (Editions Plume de carotte) en format papier (Vingt-deux titres disponibles dont les quatre précédents).

Réponse : Dans un des commentaires mis gentiment sur le blog, j'ai eu la réponse que je n'avais pas trouvé sur le net : "Enquête au Muséum" est la série publiée en France aux Editions "Plume de Carotte" ; "Enquête au musée" est celle publiée au Québec par les éditions Multimondes. "Seuls 4 des 22 titres ont pour l'instant traversé l'Atlantique" !

C'est cette dernière série qui était donc proposée en prêt en version numérique par ma médiathèque. 

L'auteur Laurence Talairach est professeur des universités à Toulouse- Jean Jaurès. Elle enseigne la littérature victorienne, tout en étant chercheur en Histoire des Sciences et des Techniques au Centre Alexandre Koyré.

Elle a publié de nombreux ouvrages avant de se décider à écrire pour les enfants afin de leur donner envie d'aller explorer les musées et d'apprendre davantage sur les sciences, tout en partant à l'aventure ! 

Ces livres sont de petits romans d'aventures qui, dans chacun des tomes, permettent aux plus jeunes de faire peu à peu connaissance avec le monde des Musées scientifiques, d'apprendre la nature de leurs collections souvent cachées, mais aussi leurs missions qui ne sont pas toujours évidentes à comprendre par les enfants.  

Le lecteur retrouve les mêmes personnages dans chacune des aventures :

D'abord il y a Zoé, dont les parents, ornithologistes ont mystérieusement disparu en mer lors d'une mission scientifique,  alors qu'elle était bébé. C'est la meneuse du groupe. Il faut dire aussi qu'elle espère toujours trouver dans les musées des indices qui lui permettraient d'en apprendre davantage sur la disparition de ses parents. Laissée très libre par sa vieille tante, elle entraîne avec elle son amie Alice, qui est obligée de tirer derrière elle, non seulement son petit frère Clarence mais aussi un petit chinchilla dénommé, Archibald qui bien entendu ne passe pas inaperçu...et a son importance dans les histoires. 

L'intervention du petit frère qui pose de nombreuses questions innocentes permet d'expliquer avec précision (et humour) beaucoup de détails sans avoir l'air.

Les jeunes lecteurs les retrouvent avec grand plaisir pour vivre avec eux de nouvelles aventures.

Le plus : Des chapitres courts, une écriture précise mais simple, de l'aventure, des personnages authentiques, et un lieu bien décrit comme si on y était. Au passage les jeunes lecteurs apprendront du vocabulaire grâce au lexique placé à la fin de chacun des tomes. 

Instructif et agréable à lire ! 

Dans le tome 1, "Au pays des oiseaux qui ne volent pas", les enfants explorent le musée d'Histoire naturelle pour la première fois.

Alice a un exposé à faire sur l'oiseau de son choix. Zoé décide donc de lui montrer les oiseaux de Nouvelle-Zélande aujourd'hui disparus ou en voie d'extinction. Elle emmène donc son amie à la bibliothèque du musée où elle a repéré un livre d'ornithologie. Mais les enfants se retrouvent enfermés...

Les jeunes lecteurs vont découvrir la fragilité de la faune endémique de la Nouvelle-Zélande : les kiwis, moas, kakapos en particulier, et remonter l'histoire de ces oiseaux qui ne volent pas, jusqu'aux dinosaures ! Ils vont comprendre  la responsabilité des hommes dans leur extinction. 

Zoé avait déjà découvert que ses parents étaient passés par l'île de Bacan, une île aux papillons géants qui faisait partie de l'archipel des Moluques. Il lui restait donc à découvrir s'ils avaient arpenté d'autres îles...

Enquêtes au musée / Enquêtes au Museum/ Laurence Talairach

Dans le tome 2 "La galerie des vampires", les enfants explorent une cave lorsqu'ils ont l'impression d'être frôlés par des êtres volants silencieux mais non moins inquiétants... Ils décident alors de pénétrer dans le musée d'Histoire Naturelle pour apprendre davantage de choses sur les vampires, non pas les buveurs de sang que l'on retrouve dans certaines histoires et qui font tant peur à Clarence, mais les chauve-souris !  Ils vont bientôt découvrir qu'ils ne sont pas seuls dans le musée et que les réserves ont toutes été vidées. C'est alors que Clarence se retrouve tout seul dans le noir et dans le silence complet, quasiment assourdissant...

Bien entendu, les trois enfants vont faire de belles découvertes et en apprendre davantage sur les mammifères volants et beaucoup d'autres animaux inconnus. 

Enquêtes au musée / Enquêtes au Museum/ Laurence Talairach

Dans le tome 3 : Dans l'œil du cyclope

Les enfants retrouvent avec plaisir Zoé, toujours à la recherche d'indices pour découvrir  pourquoi et comment ses parents ont mystérieusement disparu. A côté de Zoé, Alice son amie toujours suivi de son petit frère Clarence ont décidé cette nuit-là de partir explorer les collections de l'université. 

Clarence est toujours terrifié par des monstres ce qui, la nuit, l'empêche de trouver le sommeil. Les deux amies sont persuadées que dans les collections de l'Université de la ville, se trouvent de nombreux restes des cyclopes, ces effroyables mangeurs d'hommes. Elles espèrent ainsi prouver au petit garçon que les cyclopes ne sont que des créatures fantastiques et qu'ainsi il n'a rien à craindre et peut dormir tranquille.

Mais quand ils arrivent à s'introduire dans les salles contenant les collections...ils découvrent de terrifiantes créatures conservées dans des bocaux et des salles entières remplies de squelettes. C'est là qu'il remarque un étrange petit homme qui travaille la nuit à la lumière d'une lampe. 

Vous vous en doutez, les enfants ne sont pas au bout de leur surprise !

Dans ce tome les enfants vont faire le lien entre les légendes et les découvertes paléontologiques (comme c'est le cas ici pour l'éléphant nain qui vivait au Pléistocène). Au passage, ils feront connaissance avec des personnages appartenant à la mythologie grecque (comme Polyphème par exemple). 

Enquêtes au musée / Enquêtes au Museum/ Laurence Talairach

Dans le tome 4, "le papillon du bout du monde"...

Les enfants découvrent qu'il existe des papillons  géants aussi gros que des oiseaux. Les voilà en train d'explorer une serre tropicale. Ils découvrent que certaines brindilles sont en fait d'étranges insectes qui ont appris à se cacher en mimant la nature alentour pour échapper à leurs prédateurs. 

Ils vont découvrir les théories de l'évolution par la sélection naturelle en partant sur les traces d'un étrange papillon, la phalène du bouleau. Au passage, ils feront connaissance avec deux grands hommes : Charles Darwin et Alfred Russel Wallace.

 

Une série à suivre donc, mais ce n'est pas certain que je vous en reparle un jour, j'ai tellement de livres en attente de trouver une place ici...voilà pourquoi j'ai préféré ne faire qu'un seul article pour les quatre premiers tomes. 

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2019 2 10 /12 /décembre /2019 06:16
Métaillé, 2019

Métaillé, 2019

Des événements authentiques sont à l'origine de ce roman. Les personnages ne sont pas inventés.

Ne vous fiez pas aux souvenirs des hommes âgés. Avec nos souvenirs nous essayons de corriger les échecs de notre vie, c'est pour cette seule raison que nous nous souvenons. C'est grâce aux souvenirs que nous nous apaisons vers la fin de notre vie.

Il y eu tous les jours des entretiens, ou plutôt des interrogatoires. Au moins deux fois par jour j'étais convoqué pour une demi-heure ou pour dix minutes dans un bureau et je devais répondre à toutes sortes de questions. Au bout de trois jours les questions se répétèrent et je répétai à chacun la même histoire, je n'avais pas fui, mais j'étais seulement allé en France pour améliorer mon français, et passer le baccalauréat, ce qui m'était interdit chez moi parce que mon père avait possédé autrefois une usine.

Konstantin n'a jamais connu son père, mort quelques mois avant sa naissance, à la fin de la guerre.

Très vite alors qu'il grandit dans une petite ville d'Allemagne de l'Est (mais l'Allemagne n'est pas encore coupée en deux, le mur n'a été érigé qu'en 1961), il va comprendre que même si son père faisait partie des personnes importantes de la ville car il avait une usine prospère qui proposait du travail à tous les habitants, il a aussi une face cachée inavouable...

En effet, le père a fait partie des SS et a commis des actes inacceptables, tellement horribles qu'il a été jugé criminel de guerre et exécuté à la fin de la Seconde Guerre Mondiale par les troupes communistes polonaises. 

 

A la suite de ces événements,  la mère se bat pour reprendre son nom de jeune fille et le donner à ses enfants.

Elle voit son avenir complètement bouché. Le pouvoir soviétique lui interdit d’enseigner alors qu’elle parle plusieurs langues. Elle doit donc aller faire des ménages.

Elle fera tout pour cacher à ses deux fils, le personnage odieux qu'était leur père et qu'elle a profondément aimé du temps où il ne l'était pas. 

Après avoir cherché à comprendre comment ce fils d'enseignant, d'une famille droite et croyante, a pu ainsi se faire enrôler dans les troupes nazis, elle décide de l'oublier pour le bien de ses enfants.

Mais les autres sont là, ils n'oublient pas et ne cessent de rappeler aux enfants le passé de leur famille, même ceux qui faisaient partie des anciens collaborateur du père et en ont bien profité.

 

Konstantin étouffe dans cette vie étriquée, se voit interdire l’accès au lycée alors qu’il est le meilleur de la classe. Il ne veut pas être obligé de faire un apprentissage, seul avenir possible pour lui et décide alors à 14 ans, de tout quitter et de gagner la France, en cachette de sa mère.

Là-bas, il va se faire embaucher dans une librairie de livres anciens, comme traducteur, et va passer deux ans, protégé par des hommes intègres, eux-aussi au lourd passé : ils ont été résistants et envoyés dans des camps. 

 

Un jour, Konstantin n'en peut plus de garder secret le passé de son père, qu'il voulait oublier en venant ici : il décide de regagner son pays. Il a obtenu, grâce aux cours du soir, la première partie du baccalauréat et ldoit beaucoup à ces hommes qui lui ont fait confiance...

Mais lorsqu'il arrive à la frontière, tout est devenu plus compliqué car le "mur de Berlin" vient d'être dans la nuit matériellement érigé...il sera matériellement construit plus tard. Le jeune homme doit d'abord répondre à de multiples questions, pour prouver qu'il n'est pas un espion tentant de repasser la frontière.

Le retour ne sera pas facile... et sa vie professionnelle et personnelle seront en permanence meurtries par l'existence de ce père qu'il n'a pas connu. L'ombre de ce père et le souvenir de ses actes le hanteront jusqu'à la fin de ses jours...

Les enfants sont-ils responsables des actes de leurs parents ?

C'est un roman initiatique, non dénué d'une pointe d'humour malgré la gravité du sujet et une certaine distance prise par le narrateur. Nous suivons Konstantin, ce jeune garçon sympathique et débrouillard dans sa quête de poursuivre ses études, ce qui lui est refusé dans son pays, puis plus tard dans son combat quotidien pour avoir une vie professionnelle plaisante.

 

C'est un roman bien écrit, très prenant qui se lit comme un roman d'aventure tout en nous plongeant dans 60 ans d'histoire de l'Allemagne. Il nous fait réfléchir à ce que nous voulons faire de l'avenir, tout en n'occultant en rien la mémoire historique indispensable. 

Les effets durables d'une guerre même terminée n'ont pas à influer sur le devenir des générations futures. Et pourtant...

 

Le roman est construit de manière originale, puisqu'on retrouve tout d'abord Konstantin à la retraite, mais poursuivi par une jeune journaliste qui veut l'interroger pour écrire sur lui parce qu'il a été directeur du lycée le plus prestigieux de la ville. Il est marié et sa femme doit bientôt partir en cure car elle vient de subir une opération grave de la colonne vertébrale. Lui bien entendu ne veut pas du tout entendre parler de cet entretien qui ferait ressortir encore une fois son passé.

Le lecteur entre ensuite dans sa vie de petit garçon et n'aura de cesse d'arriver à la fin du roman pour comprendre les raisons de son refus.

 

Konstantin est un personnage sympathique courageux et réaliste, qui va toujours de l'avant et ne passe pas son temps à s'apitoyer sur son sort. C'est une des raisons pour lesquelles il rencontre des gens qui vont l'aider à se sortir de toutes les situations, parfois rocambolesques, dans lesquelles il tombe. Sa droiture, le fait qu'il croit à son droit d'oublier ses origines, vont l'amener à ne plus fréquenter son propre frère qui lui, à l'inverse, considère son père comme un héros...

 

Cette lecture m'a rappelé des souvenirs personnels, lorsque que j'étais étudiante, j'avais réalisé que les jeunes allemands des années 70, portaient en eux la culpabilité de ce que leur pays nous avait fait, à nous français, alors qu'ils n'étaient pas nés.

Comment bâtir sa propre histoire de vie quand un de nos parents a commis des actes ignobles ?

Est-ce normal qu'un enfant paie pour son père ? 

Est-ce normal que tout un peuple souffre et porte la responsabilité d'actes passés ? 

Comment ne pas oublier les actes commis, sans faire peser le poids de la culpabilité sur les descendants ?

Les choses auraient-elles été différentes si le petit Konstantin et sa famille avait vécu à l'Ouest ?

Evidemment, il est important de se poser ces questions, même si personnellement je n'ai pas à rougir du passé de ma famille, je comprends que cela ne soit pas facile pour ceux qui eux, ont à en rougir... 

 

Partager cet article

Repost0
17 juin 2019 1 17 /06 /juin /2019 05:17
Fayard 1989 / Zulma, 2014

Fayard 1989 / Zulma, 2014

Et pourtant quelque chose en moi me poussait à faire un grand détour pour éviter les gens qui venaient à ma rencontre. Je contournais le cercle lumineux des réverbères, je cherchais la pénombre, et quand j’entendais des pas derrière moi, je sursautais. A un coin de rue obscur, j’entendis une voiture passer lentement près de moi. J’appelai, la voiture s’arrêta, et un cocher somnolent me ramena chez moi.

Quand je vois Dina, je suis comme un chien à la chaîne qui la surveille. Quiconque s'approche d'elle devient mon ennemi mortel. Je veux garder pour moi tout seul le moindre de ses regards, la moindre de ses paroles. Pourquoi ne puis-je la quitter, me lever et en finir une fois pour toutes ? Cela fait mal, cela me brûle au fond de moi-même...

Monsieur le baron a certainement pris froid lui aussi. Moi, je dis toujours qu'il faut prendre un quart de vin, le réchauffer, et y ajouter une écorce de cannelle. Voilà mon remède ! Avec un peu de fleurs de muscadier, un clou de girofle, le tout bien sucré. C'est un remède très efficace.

Voilà un polar facile à lire, empreint d'une touche de fantastique que j'avais déjà lu lors de sa première parution et que je voulais relire car l'auteur est un écrivain peu connu, mais qui est considéré comme un maître dans l'art du récit ! 

 

L'histoire se déroule à Vienne en 1909. Un soir où plusieurs amis se retrouvent pour jouer de la musique, dans le salon de la famille Bischoff. Le mari Eugen, un acteur connu, est retrouvé mort dans son pavillon au fond du jardin...

Meurtre ou suicide ?

Tout accuse le baron Von Yosch, le narrateur, qui nous raconte cette histoire, des années après. Il a été en effet l'amant de Dina, la femme d'Eugen Bischoff, et il ne s'est jamais remis de la retrouver mariée, à son retour de mission à l'étranger. Sa pipe est  retrouvée sur les lieux, alors qu'il assure ne pas avoir mis les pieds dans la salle.

Dès le début de l'histoire, cette accusation ne tient pas.

Le suicide paraît impossible d'autant plus que personne n'a dévoilé à Eugen que son contrat avec le théâtre, qui l'emploie comme comédien, allait prendre fin et que la banque, dans laquelle il avait placé toutes ces économies, venait de faire faillite, ce qui pourtant était paru dans la presse le matin même, ce que tout le monde, y compris Dina, a tout fait pour lui cacher !

 

Le docteur Gorski qui a invité le baron à se joindre à eux, et l'ingénieur Waldemer Solgrub, un ami de la famille vont mener l'enquête, espérant démontrer à Félix, le frère de Dina, que le baron est totalement innocent. 

 

Les voilà partis sur la piste de mystérieux suicidés étrangement ressemblants qui faisaient partie du milieu des artistes..Cela qui les amène sur les traces d'un hypothétique "monstre" qui pousserait ses victimes à passer à l'acte. 

 

A partir de ce moment-là, le lecteur plonge dans l'univers de l'auteur, entre raison et folie, mystère et réalité...Vous l'aurez compris, il bascule dans un autre monde où toutes les peurs deviennent réelles et les événements les plus mystérieux, totalement plausibles.

Ainsi les enquêteurs (et les lecteurs du coup aussi) en viennent à se poser des questions loufoques : Le "monstre" est-il bien un être de chair et de sang ? Est-il italien ? Quel rapport y a-t-il entre lui et un expert en sciences occultes ? A quoi peut bien servir ce vieil atlas du XVIe siècle qui joue un rôle dans l'histoire ?

Et si le monstre était tout simplement en nous ?

Et si je vous disais en guise de réponse que le "Maître du Jugement dernier" a réellement existé ! 

 

L'enquête est menée tambour battant et le lecteur, pris au piège, termine le livre en un rien de temps...

La légèreté de ton de l'auteur, son humour, sa façon de distiller les indices et de nous perdre, tout en nous amenant là où il désire nous mener...sans jamais nous laisser le temps de réfléchir ou de nous arrêter un instant en chemin, font de ce roman un polar très prenant. 

Au-delà  de cette enquête pas comme les autres, c'est de l'homme que nous parle Léo Pérutz, de son imagination débordante, de ses peurs, de sa façon bien à lui de revisiter sa propre histoire pour la modeler à sa guise, la rendre présentable aux autres et trouver ainsi sa place parmi les autres...

 

Un excellent moment de (re)lecture qui me donne envie de ré-explorer l'oeuvre de ce grand auteur classique !

 

Partager cet article

Repost0
25 mars 2019 1 25 /03 /mars /2019 06:25
Rageot, 2019

Rageot, 2019

La magie ne prend pas toujours la forme de mots, de chaudrons brassant des épices ou de chats noirs arpentant de sombres ruelles. Certaines malédictions prennent leur source dans le désir ou l'injustice...

Voici un roman pour adolescents, que je viens de recevoir grâce à une Masse Critique exceptionnelle de Babelio. Je l'ai lu dans la foulée, tant il est prenant ! En effet, quand on commence à lire les premières lignes, on ne peut plus le lâcher... 

C'est un premier roman et il a été traduit de l'américain par Lilas Nord.

 

Comme tout bon roman fantastique, nous sommes tout au long de l'histoire, dans la vie réelle et dans la petite ville (fictive ?) de Sparrow que l'auteur situe en Orégon. C'est une petite ville tranquille dont le seul défaut est que ses habitants n'ont jamais aimé les étrangers. Peu à peu, le lecteur va découvrir des éléments anormaux et mystérieux qui chamboulent la vie quotidienne des personnages. 

 

Il y a deux siècles en effet, trois jeunes filles considérées comme des sorcières ont été sauvagement noyées dans le port, des pierres accrochées à leurs chevilles. Elles étaient belles, intelligentes, féministes avant l'heure, donc différentes. Elles s'intéressaient aux plantes et étaient arrivées-là, pour ouvrir une boutique de parfum. Il n'en fallait pas plus pour que Marguerite, Aurora, et Hazel Swan soient condamnées, d'autant plus qu'Hazel, la plus jeune, avait eu le malheur de tomber amoureuse d'un garçon de la région...

 

Depuis, elles reviennent toutes les trois se venger chaque été, pendant trois semaines. Elles emmènent au fond des eaux, trois jeunes hommes innocents ayant succombé à leur charme...

Mais est-ce seulement une question de vengeance ?

En tous les cas Penny Tabolt en est persuadée !  Si elles viennent chaque année, s'installer dans le corps d'une jeune fille pour mieux charmer un jeune de la région, c'est par pure vengeance. 

 

Aussi, lorsque Penny croise sur le port le charmant Bo, dont elle tombe immédiatement amoureuse, elle n'a plus qu'une idée en tête, l'éloigner de ce lieu maléfique et l'emmener avec elle sur l'île Lumière, où elle vit seule avec sa mère, dépressive depuis que le père a mystérieusement disparu.

 

De nombreux touristes, avides de sensations fortes et de spectacles morbides, arrivent par bateaux entiers, dès le 1er juin, début de la Swan Season,  et envahissent la petite ville pendant trois semaines, attendant que retentisse la cloche de la marina de Sparrow, annonçant qu'un nouveau noyé a été découvert dans les eaux du port... 

 

Bo est-il venu-là par hasard, comme il le prétend ?

Cette malédiction, que les habitants supportent depuis deux cent ans, peut-elle être brisée ?

Depuis les eaux noires du port, leur chant infiltre les rêves, imprègne l'herbe cassante qui pousse le long de falaises escarpées et les maisons qui pourrissent. Il s'installe au coeur des rochers supportant le phare ; il flotte et tournoie dans l'air jusqu’à ce qu'on ne puisse plus goûter et respirer que lui.
Voilà ce qui tire les plus fragiles de leur sommeil, ce qui les pousse à sortir de leur lit et les appelle jusqu'à la rive...

Il y a des choses que j'aime chez lui_non, ce n'est pas ça. Ça ne vient pas vraiment de lui. C'est moi. J'aime ce que je ressens auprès de lui. Le fait d'être soulagée par sa présence. Avec lui, le bourdonnement constant qui accompagne mes pensées, la douleur dans ma poitrine, s'atténuent...

Il voit la même chose en moi : un abîme de secrets si vaste, si profond, si infini qu'il suinte par les pores de ma peau. Nous les portons tous les deux. Un signe sur notre peau...
Peut-être que seuls ceux qui portent des cicatrices semblables peuvent les reconnaître chez les autres.

Voilà un roman fantastique qui ne manque pas d'originalité. Le lecteur est envoûté par l'histoire entre magie, malédiction et sorcellerie, amour, trahison et vengeance, et en tous les cas, empreinte de mystère et d'émotion.

 

Le roman est construit comme un thriller ! Il y a du suspense et le lecteur ne devine que peu à peu la vérité, et ce que cache chacun des personnages. Bien entendu, je ne vous dirai pas tout, ni non plus, quand exactement lors de ma lecture, j'ai tout compris !

 

De nombreux flash-back nous ramènent deux cent ans en arrière, auprès des trois sœurs. Puis nous revenons à la réalité, enfin, à ce que nous pensons être la réalité, et passons beaucoup de temps sur l'île Lumière, ou dans la petite ville portuaire à partager la vie quotidienne de Penny. 

 

J'ai aimé ces retours vers le passé, mais aussi le contraste entre l'angoisse qui envahit les habitants à l'approche de cette période de l'année, et le fait que les ados ont parfaitement su vaincre leurs peurs, en transformant cette malédiction annuelle, en fête. 

J'ai aimé aussi la façon dont Penny est attachée à cette île qu'elle ne veut pas quitter, alors qu'autour d'elle toutes ses amies ne rêvent que de ça. 

 

C'est aussi une belle histoire d'amour impossible, car basée sur des mensonges, mais intense et riche en émotions, et aussi une histoire de secrets, ceux que l'on garde au fond de soi et qu'on ne veut surtout pas révéler de peur de perdre ceux qu'on aime, ou qui nous aiment.

 

Un roman qui plaira beaucoup aux ados, j'en suis certaine et  qui ne peut que leur donner envie de lire...et d'aimer ! 

Le côté fantastique est si léger qu'il ne dérangera pas ceux qui n'aiment pas ce style de lecture car le lecteur est immergé dans ce cadre exceptionnel et mystérieux. Qu'il croit ou non aux légendes ou aux sorcières, il sera pris au piège dès la lecture des premiers mots... 

Mais il vous faudra patienter jusqu'au 23 avril prochain pour le trouver en librairie. Et oui, je l'ai lu vraiment en avant-première celui-là !

Pour info et pour les fans, les droits audio du roman ont déjà été vendus à Netflix...

 

Merci à Babelio et à l'éditeur pour leur confiance... 

tous les livres sur Babelio.com

Mais la magie n'avance pas en ligne droite. Elle nait de la haine. De l'amour. De la vengeance.

Partager cet article

Repost0
21 mars 2018 3 21 /03 /mars /2018 06:30
Albin Michel, 2016

Albin Michel, 2016

La paille fraîchement répandue dans l’enclos forme un îlot doré qui lui au soleil du matin, elle exhale une odeur douceâtre, celle du corps étendu sur ce pan de jaune d’or est plus lourde, pénétrante. Corps de la mère, tout de roseur soyeuse et d’une splendide énormité, voluptueux de tiédeur.

 

J'ai découvert Sylvie Germain il y a des années de cela lors de la parution de son roman "Jours de colère" qui a obtenu le prix Femina en 1989, puis en lisant  "La pleurante des rues de Prague" paru en  1991, et enfin  "Magnus" prix Goncourt des lycéens en 2005, des romans qu'il faudra qu'un jour prochain je relise pour pouvoir en parler sur ce blog. 

J'ai beaucoup aimé aussi "Petites scènes capitales" que je vous ai présenté sur ce blog et  "L'inaperçu" paru en 2008 aux Editions Albin Michel (puis en poche en 2010), dans lequel elle raconte l'histoire des Bérynx, une famille ordinaire à qui la vie n'a pas fait de cadeaux et qui tente de se reconstruire après un terrible deuil.

 

Tout ceci explique que j'étais très contente de pouvoir emprunter et lire "A la table des hommes" lorsque je l'ai croisé à la médiathèque.

Même si j'ai retrouvé avec plaisir la plume de l'auteur, et la poésie de son écriture, ce dernier roman, sorti en 2016 est surprenant à plus d'un titre...

Il oscille entre la réalité et le fantastique et devient poésie, fable ou conte philosophique au fil des pages... 

 

 

Il sait s’orienter, se protéger des dangers, trouver où et comment se dissimuler au moindre bruit suspect, surtout s’il s’agit de voix ou de pas d’hommes. Il se méfie bien davantage de ceux-ci que des animaux sauvages, car les humains fouinent partout, et certains portent un fusil à l’épaule, prêtes à tirer sur toute bête comestible, et aussi, par mégarde, par excitation ou par jubilation, sur tout ce qui bouge, comme si la vie des autres vivants leur était un défi, un obstacle à abattre, la promesse d’une bouffée d’ivresse sanguine.

Il a reçu sa part de fraternité, des destructeurs la lui ont arrachée, mais sous la douleur de ce rapt, il conserve la joie d’avoir un jour reçu cette part d’amour et d’amitié, et cette joie, personne ne pourra la lui retirer.

 

En pleine guerre civile, alors qu'une bombe éclate au-dessus d'un village, seuls une femme et un porcelet sont miraculeusement épargnés. Elle vient de perdre son nourrisson et va finalement nourrir le petit animal...

Mais il se retrouve bientôt tout seul et il est bien obligé de se débrouiller pour survivre. 

 

Un jour en pleine forêt, le jeune porcelet, par une surprenante et magique mutation devient... Babel, un jeune homme plein de charme, mais naïf car il ne sait rien de notre monde.

 

Le lecteur assiste alors à l'éveil de cet adolescent charismatique, à sa découverte du monde et des hommes.

Il va apprendre à parler et à comprendre les hommes, mais gardera toute sa vie un lien très fort avec la nature et les animaux, avec qui il communique sans problème, comme il le fait avec cette mystérieuse corneille qui le suit depuis sa naissance.

 

Mon avis...

 

Le roman, très prenant au départ, tombe très vite dans l'abstraction.

L'auteur s'interroge...

Quels sont les points communs entre les animaux et les hommes ?

Qui de l'homme ou de l'animal, apparaît comme le plus sauvage ? 

Qu'est ce qui nous distingue des animaux ? Est-ce  le langage ? les croyances ? les sentiments ? l'amour ?

 

Elle aborde donc des thèmes très intéressants et d'actualité.

Mais, j'ai trouvé ce roman trop déroutant !

J'ai bien compris que l'auteur a voulu parler de la cruauté de notre monde, de la guerre, des croyances et de la violence qu'elles engendrent.

Elle a voulu opposer à ce mal, l'innocence, la candeur, la fragilité et la sensibilité d'un être né au cœur de la nature, pur et incapable de faire du mal, lui seul capable d'ailleurs de la préserver et de l'aimer.

C'est en effet le sujet principal du livre que, vous aurez compris, il faut interpréter à un autre niveau que celui de l'histoire.

 

Je sais qu'il est de bon ton de faire des chroniques élogieuses d'un auteur connu, mais j'ai terminé ce roman sous la contrainte, et je suis restée en dehors, ou plutôt, non j'ai décroché, après un démarrage qui m'avait plutôt intéressé et interpellé.

On retrouve cependant dans ce roman-fable-conte, la plume très poétique de l'auteur, ses merveilleuses descriptions de la nature, ses mots qui nous embarquent dans un voyage imaginaire et, si l'histoire nous apparaît incroyable (et elle l'est !), la réflexion philosophique sur la nature humaine, qui l'accompagne, reste tout à fait intéressante. 

 

A lire donc, si vous aimez l'auteur, pour vous faire votre propre opinion sur ce roman...mais ne commencez-pas par celui-ci, si vous n'avez jamais rien lu d'elle. Elle mérite vraiment d'être découverte et ce serait dommage ! 

 

Zazy ne partage pas mon avis...et donc cela peut vous aider de lire le sien. 

 

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2018 2 02 /01 /janvier /2018 06:46
Gallimard Jeunesse, 2015

Gallimard Jeunesse, 2015

 

Pour bien commencer l'année 2018, je vous propose de rester encore un peu dans la magie de noël et de revisiter aujourd'hui un classique de la lecture jeunesse et adolescente, je veux parler de... Harry Potter !

 

Tout le monde connait Harry Potter et bien sûr nous avons été nombreux à lire ses aventures ou à les découvrir en DVD avec nos enfants ou nos petits-enfants.

Si ce n'est pas encore votre cas, cela ne saurait tarder car l'univers d'Harry Potter est un merveilleux moyen de partage intergénérationnel. 

En effet, cette série, dont le 1er tome est sorti en 1999 en France, n'a pas pris une ride et il en existe forcément un exemplaire dans chaque famille...

 

Le lecteur peut aborder l'histoire très jeune mais à mon avis,  il faut tout de même avoir autour de 9 ans pour en comprendre tous les rouages. Je vous rassure, il n'y a pas de honte à le découvrir plus tard ou à ne pas en avoir un exemplaire à la maison. 

 

C'est donc avec beaucoup de plaisir que j'ai découvert la version illustrée par Jim Kay, sortie en 2015,  et que j'ai eu envie de l'offrir à ma petite-fille qui a un peu plus de 8 ans, l'âge parfait pour le lire et en profiter pleinement plusieurs années...

Cela m'a donné envie de relire ce tome 1 pour me remettre dans l'ambiance, tout en me régalant des illustrations.

En fait, je vous avoue que dès que j'ai ouvert le livre, j'ai été happée par l'histoire que pourtant je connais bien...Comment résister ?

 

Je ne vais pas m’appesantir pour autant sur l'histoire, mais voici un bref résumé pour ceux qui ne la connaissent pas encore. 

Harry Potter est élevé depuis sa plus tendre enfance par son oncle et sa tante. Il est orphelin mais ignore tout de ses origines car son oncle et sa tante ont toujours renié son passé. Le jour de ses 11 ans, il apprend qu'il est un sorcier et qu'il doit intégrer la fabuleuse école de Poudlard. D'ailleurs, il n'a pas le choix car l'énorme Hagrid vient le chercher.

 

Quand Hagrid vient chercher Harry et lui apprend tout sur ses origines...

Quand Hagrid vient chercher Harry et lui apprend tout sur ses origines...

 

Vous vous en doutez, la vie d'Harry ne sera plus jamais la même... car en plus de découvrir qu'il est un sorcier, d'apprendre les règles du Quidditch, le fonctionnement d'une baguette magique et la conduite d'un balai,  il va comprendre qu'il est déjà devenu célèbre, parce qu'il est le seul être au monde à avoir réussi à échapper au terrible Voldemort dont personne ne doit jamais prononcer le nom à voix haute.

Vous voulez en savoir plus... et bien je vous invite à vous laisser emporter par les merveilleuses aventures qui attendent le jeune Harry.

 

La relecture de ce tome 1 me donne envie de reprendre toute la série et donc j'aurais l'occasion de vous en reparler dans les semaines qui viennent.

Désolée pour ceux qui n'aiment pas le fantastique et bien je comprends, mais il y a d'un côté, Harry Potter, et de l'autre...les autres romans fantastiques et, je vous assure que ce n'est pas la même chose, les fans j'en suis certaine, seront de mon avis. 

Bien sûr, certains adultes y trouveront quelques défauts, mais c'est uniquement parce qu'ils le liront avec leur regard d'adulte...si ! si !  je vous l'assure ! 

Le charisme d'Harry Potter est unique au monde et la bande de copains qui l'entoure permet à chacun de s'identifier sans problème ce qui vous le savez, est indispensable pour donner envie de lire aux plus jeunes.

 

Mais revenons à l'illustration...

J'avais peur d'être déçue, que les illustrations s'adressent à de jeunes enfants ou au contraire se rapprochent trop de la version du film.

Et bien non ! 

L'illustrateur en effet sait mettre parfaitement en avant le côté mystérieux de l'histoire et nous offre une vision des personnages très réaliste, donc sombre et effrayante à la fois quand c'est nécessaire, mais aussi drôle et emplie de tendresse.

Le lecteur entre donc dans l'histoire avec émotion.

Déjà la couverture est superbe...

Puis, chaque tête de chapitre est joliment décorée d'une image spécifique.

 

Tête du chapitre 3 illustrée

Tête du chapitre 3 illustrée

 

Ensuite, le texte cède par moment la place à une image pleine page dont on ne peut détacher les yeux sans en avoir observé tous les détails.

La locomotive sur le quai 9 3/4 (en couverture et en page intérieure)

La locomotive sur le quai 9 3/4 (en couverture et en page intérieure)

 

 

A d'autres endroits du livre, des petites vignettes illustrent les propos et même dans les pages uniquement de texte, le fond montre de petites tâches d'encre, et un aspect vieilli qui nous donne l'impression d'avoir ouvert un très très vieux livre, entouré de mystère, et tout droit sorti de la bibliothèque de Poudlard.

Le match de Quidditch

Le match de Quidditch

 

A cela se rajoutent quelques pages documentaires comme celle sur les Trolls par exemple que vous découvrirez en ouvrant le livre.

Et d'autres qui nous permettent de mieux connaître, en détails certains des personnages importants. 

Albus Dumbledore (Photo du net)

Albus Dumbledore (Photo du net)


 

Une belle façon de (re)découvrir Harry Potter pour les fans ou pas, quel que soit leur âge, et un cadeau que je ne regrette pas d'avoir fait et qui restera longtemps dans la bibliothèque de mes petits enfants...car l'objet-livre est superbe et les illustrations collent vraiment à l'univers du héros préféré des enfants et des ados, de leurs parents et même grands-parents. 

Harry devant le Miroir du Riséd

Harry devant le Miroir du Riséd

 

Je suis sûre que cette version facilitera l'accès à la lecture de la série par les plus jeunes, amateurs eux-aussi de cette histoire de sorciers...C'est important je pense de montrer d'autres images que celles du DVD, bien connues souvent, avant même qu'ils soient en âge de lire seuls le roman.

Ainsi je l'espère cela nourrira leur imaginaire...dans un monde qui de plus en plus ne favorise plus cette envolée indispensable à l'équilibre des enfants.

Le chemin de traverse

Le chemin de traverse

 

Remarque :

Le roman est traduit de l'anglais par Jean-François Ménard (Texte intégral, version identique à la version parue en folio junior).

Le tome 3, en version illustrée, vient déjà de sortir cet automne...

J'ai donc du retard à rattraper ! 

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 06:13
La couverture, magnifique  a été réalisée par Matthieu Biasotto

La couverture, magnifique  a été réalisée par Matthieu Biasotto

Celui qui sauve une vie, sauve un monde.

 

Le roman débute à New York en pleine tempête...

Thomas Gordon, journaliste d'investigation au New-York Daily News doit sortir de chez lui pour tenter d'atteindre l'immeuble du médecin le plus proche, car les communications sont coupées depuis plusieurs jours et son fils, Andy, est gravement malade... Mais au moment où il aperçoit enfin la porte de l'immeuble, c'est l'accident et nous le retrouvons trois mois après, dans le coma...dans le box 7 de l'hôpital.

Margaret, l'infirmière qui s'occupe tous les jours de lui depuis trois mois, lui parle à  haute voix, persuadée qu'il va bientôt revenir parmi les vivants. C'est ce qui arrive le jour où elle décide de lui faire écouter un magnifique CD de musique classique.

Kate, la femme de Thomas et Ellen, sa fille, sont bouleversées par ce retour attendu mais inespéré. Elles ne lui avouent pas tout de suite que si Andy ne vient jamais le voir, c'est parce qu'il est devenu... aveugle.  

 

Alors que Tom est rentré chez lui et se remet peu à peu, il va découvrir qu'il n'est plus le même. D'étranges visions l'envahissent sans prévenir et il subit toutes les nuits des cauchemars épouvantables dans lesquels le hante le visage de deux petites filles jumelles.

Puis son état s'aggrave et son angoisse monte d'un cran, le jour où il s'aperçoit que ses visions se réalisent. Traumatisé, incapable de comprendre ce qui lui arrive, persuadé qu'il devient fou, il va finir par s'en ouvrir à Ben, son meilleur ami, journaliste d'investigation comme lui, qui va tout faire pour l'aider à y voir plus clair sur ces phénomènes paranormaux qui l'accablent.

Mais Tom n'est pas pour autant au bout de ses surprises...

 

Que ses cauchemars soient des messages, ou bien qu'ils soient simplement là pour lui révéler ce que sa conscience retenait prisonnière, que venaient-ils lui apprendre ?...
Il devait chercher plus loin. Chercher des indices...

 

En parallèle de l'histoire de Tom, le lecteur se retrouve à Paris à l'automne 1940. La ville est assiégée. Les juifs doivent se faire recenser et les listes d'attente devant les magasins pour s'approvisionner, sont de plus en plus longues.

Des familles entières de juifs sont arrêtées, ou obligées de fuir la violence et la haine. Il vaut mieux  se méfier de son voisin et même parfois de ses amis. 

 

Le jeune Simon Lewendel, encore lycéen, assiste effaré, à une arrestation en pleine rue. Terriblement choqué, alors que pourtant il est responsable de sa famille depuis que son père a été bloqué dans le sud de la France, suite à une ordonnance allemande interdisant aux juifs de regagner la zone occupée, il décide de s'engager dans la lutte et de rejoindre un groupe de résistants.

Ses deux soeurs, Pauline et Renée sont de jeunes musiciennes prodiges qui sont entrées au Conservatoire et ne peuvent quitter la capitale. Simon les laisse donc, avec sa mère, sous la protection de la famille Berger, et en particulier du père de Louis, son meilleur ami.

 

Mais dans tout le pays, c'est la descente aux enfers...

Tandis que Simon gagne la Bretagne, où il va faire la connaissance de Léo, Jeanne et  bien d'autres jeunes résistants, aider à fabriquer de faux-papiers et s'investir de plus en plus dans des actions de plus en plus dangereuses, ses deux soeurs vivent dans la peur. Les délations, les rafles et les arrestations contre les juifs se multiplient dans la ville tandis que certaines rumeurs commencent à parler d'étranges trains qui transporteraient les déportés de l'autre côté de la frontière...

Simon est fou d'inquiétude et va tout tenter pour faire sortir ses soeurs de la capitale.  

 

Tandis que le lecteur s'immerge dans le passé, et assiste impuissant au déroulement de la grande Histoire, Tom dans la vie contemporaine s'interroge sur ses pouvoirs paranormaux de plus en plus développés... 

Est-ce le hasard, ou a-t-il été choisi pour accomplir une nouvelle mission sur terre ? Que doit-il découvrir en enquêtant sur les événements passés ? Quel lien y-a-t-il entre lui... et la famille de Simon ?

 

Le jeune homme valide s'attarda un instant sur le marchepied, immobile, pour scruter les parages. Peut-être cherchait-il désespérément quelques témoins de la barbarie ennemie, avant de disparaître aux yeux du monde. Son regard croisa celui de Simon...
"Ne nous laissez pas mourir en vain. Prenez la relève".

 

Voilà un roman que j'attendais depuis longtemps, vu que je connais Rebecca virtuellement grâce à son blog, comme beaucoup d'entre-vous...et cette lecture n'en est que plus précieuse. 

Je me doutais que Rebecca écrivait bien, car elle nous en a donné maintes fois la preuve sur son blog et, cela n'a donc pas été une surprise pour moi de constater que son roman était d'une grande qualité d'écriture. Le vocabulaire n'est jamais choisi au hasard et le ton sonne toujours juste. 

C'est un roman incroyablement bien documenté et il suffit de se reporter à la fin du livre et de constater la longue liste des ressources documentaires qu'elle a utilisées, pour le comprendre.

 

Ce roman est tout d'abord un roman historique qui vous prendra aux tripes, tant il est riche en émotions. 

J'ai été captivée dès les premières pages.

Le lecteur ressent une très grande empathie pour les personnages et il s'attache à eux de plus en plus au fil des pages. Il passe par toutes les émotions et se révolte devant les horreurs perpétrés par les nazis. 

Je me suis assise auprès du feu de bois avec Jeanne et Marguerite, tandis que Simon fabriquait les faux-papiers. J'ai couru avec les familles en fuite, épuisées, pour traverser le pont avant que l'avion ennemi ne les survole...

J'ai aimé que des personnes isolées et crevant de peur, tendent tout de même une main généreuse pour aider des familles juives ou des résistants, mais je ne suis pas arrivée à pardonner à ceux qui, pour sauver leurs proches, ont commis le pire, puis se sont ensuite racheter en les aidant.

 

Ce roman est aussi un roman fantastique puisque Tom se sert des ses pouvoirs surnaturels et ne comprend pas comment il a pu se réveiller du coma avec. Le fait que Tom puisse remonter très loin dans le passé, ou se rendre dans le futur pour prévoir ce qui peut arriver à ses proches, nous permet d'entrer dans la vie intime des personnages, de connaître leurs pensées les plus secrètes et de porter un autre regard sur les horreurs de la guerre.

Si Tom devient obsédé par sa quête existentielle, au point que parfois il en oublie ses proches, il n'en est pas moins bouleversé par ces visions si réalistes et s'interroge sans relâche, invitant le lecteur à faire de même...

Et me direz-vous, qu'en est-il du fil d'argent ? Et bien je trouve que Rebecca l'a très bien expliqué sur son blog et il est inutile que j'en rajoute : il suffit de cliquer ICI et vous saurez tout ce qu'il y a à savoir...

Mais si vous le préférez, laissez-vous porter par l'histoire. Inutile d'ailleurs d'avoir votre propre avis sur la question pour vous immerger dans cette lecture ! 

 

Ce roman a été pour moi une belle découverte et j'ai eu un immense plaisir à le lire. C'est un roman pétri d'humanité qui nous parle avant tout des hommes, de leurs fragilités, de leurs peurs, de leurs croyances et des horreurs qu'ils ont été capables de commettre, ou bien au contraire, du dévouement et de l'engagement dont ils ont fait preuve.

C'est un roman à lire absolument, qui nous invite à nous souvenir et surtout à ne pas oublier...jamais !

 

Partager cet article

Repost0
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 06:18
Au Diable Vauvert, 2014

Au Diable Vauvert, 2014

Si vous m'aviez posé la question une heure plus tôt, j'aurais répondu que non, je ne me rappelais pas ce sentier. Je ne crois même pas que je me serais souvenu du nom de Lettie Hempstock. Mais debout dans ce vestibule, tout me revenait. Des souvenirs attendaient à la lisière des choses, pour me faire signe. Vous m'auriez déclaré que j'avais à nouveau sept ans, j'aurais pu vous croire à moitié, un instant.

"- Jouer à quoi ?
- A ça", a-t-elle répondu. Elle a englobé d'un geste la maison, le ciel, l'impossible pleine lune et les écheveaux, les écharpes et les constellations d'étoiles vives.
J'aurais voulu savoir ce qu'elle voulait dire. On aurait cru qu'elle parlait d'un rêve que nous avions partagé. Pendant un instant, il a été si proche dans ma tête que j'aurais presque pu le toucher.

Je vais te confier quelque chose d'important. Les adultes non plus, ils ressemblent pas à des adultes, à l'intérieur. Vus de dehors, ils sont grands, ils se fichent de tout et ils savent toujours ce qu'ils font. Au-dedans, ils ressemblent à ce qu'ils ont toujours été. A ce qu'ils étaient lorsqu'ils avaient ton âge. La vérité, c'est que les adultes existent pas. Y en a pas un seul, dans tout le monde entier.

J'étais un enfant normal. C'est-à-dire que j'étais égoïste, que je n'étais pas entièrement convaincu de l'existence de ce qui n'était pas moi, et que j'étais certain, avec une conviction inébranlable, ferme comme le roc, que j'étais l'élément le plus important de la création.

 

Un homme d'une quarantaine d'année, revient vers son village natal pour un enterrement (peut-être un de ses parents ?).

Une fois terminée la cérémonie, alors qu'il doit rejoindre les siens une heure après, il s'évade un instant pour revoir la maison où il a vécu et se retrouve sans le vouloir, près de la ferme des Hempstock...un endroit où tant de choses extraordinaires se sont passées lorsqu'il n'avait que 7 ans.

 

Assis sur le banc près de l'étang, les émotions et les souvenirs qu'ils pensaient enfouis à jamais, le submergent à nouveau...

Il revoit alors avec netteté, son amie Lettie de trois ans son aînée.

Il avait vécu avec elle,  les aventures les plus rocambolesques qui soient, peuplées de créatures cauchemardesques et dangereuses...Il faut dire qu'elle avait une imagination débordante ! 

Il retrouve le ronronnement réconfortant du chaton dont il s'occupait ;  le lavabo jaune de sa chambre, juste à sa taille, qui se trouvait dans la maison détruite où ils vivaient alors avec ses parents...

Il se rappelle des événements tragiques qui ont suivi le suicide d'un des locataires retrouvé dans la voiture de son père ; de la fête d'anniversaire ratée, parce que personne n'était venu...et surtout d'Ursula Monkton, la terrible et étrange gouvernante qui était venue les garder, sa soeur et lui, lorsque leur mère avait décidé de recommencer à travailler : elle avait fait de sa vie, libre et sans soucis jusque là, un enfer !

 

Si la douceur des souvenirs est bien présente, comme le goût du lait de ferme et de la confiture des petits déjeuners, les livres qui emplissaient sa vie et nourrissaient son imaginaire d'enfant, les épreuves qui l'ont obligé à quitter le monde de l'enfance à jamais, le déchirent à nouveau. 

Il se souvient en particulier du jour où, emmené par Lettie au coeur de la forêt, il a, malgré ses recommandations, lâché sa main. Alors, comme dans les contes de notre enfance, sa vie a basculé, et il a été obligé de faire face à toute une série d'épreuves initiatiques, toutes plus difficiles les unes que les autres qui se sont soldées par le départ de Lettie en Australie.

Mais Lettie est-elle vraiment partie ?

 

Les souvenirs d'enfance sont parfois enfouis et masqués sous ce qui advient par la suite, comme des jouets d'enfance oubliés au fond d'un placard encombré d'adulte, mais on ne les perd jamais pour de bon

J’aimais les mythes. Ce n’étaient ni des histoires pour adultes, ni des histoires pour enfants. Elles étaient mieux que ça. Elles étaient, tout simplement.

- Les adultes et les monstres ont peur de rien.
- Oh, si, les monstres ont peur. C'est pour ça que ce sont des monstres.
Quant aux adultes...Vus du dehors, ils sont grands, ils se fichent de tout et ils savent toujours ce qu'ils font. Au-dedans, ils ressemblent à ce qu'ils ont toujours été. A ce qu'ils étaient lorsqu'ils avaient ton âge. La vérité, c'est que les adultes existent pas.

 

Dans ce roman poétique mais empli de mélancolie, où le fantastique côtoie le réel, le lecteur ne peut que se laisser embarquer dans les peurs, les monstres et les zones d'ombre qui peuplent l'enfance...

 

J'ai aimé la façon dont le héros laisse affluer ses souvenirs, entachés par ses angoisses de petit garçon qui a peur du noir, et par son incompréhension du monde des adultes qu'il interprète à sa façon. Un petit garçon imaginatif qui plonge dans les livres et laisse sa vie réelle se peupler des créatures fantastiques rencontrées dans ses lectures...et je vous le dis : elles existent puisqu'il y croit !

Mais heureusement le cerveau est doué d'intelligence et nous fait oublier, devenu adulte, ce qui nous a marqué enfant, enfin il essaie...

 

J'ai aimé la famille de Lettie, loufoque mais très présente, qui sait calmer ses angoisses et éloigner ses démons avec des paroles magiques et un bon goûter.

 

L'auteur nous rappelle avec ses mots, que l'enfant que nous avons été sommeille toujours au fond de nous et fait partie de nous. Il nous fait revivre le monde de l'enfance avec ses fantômes, ses sensations et ses souvenirs. Voilà pourquoi, dans ce roman, chacun de nous pourra y trouver ce qu'il veut bien y trouver. 

 

Au fil des pages, le lecteur comprend que la petite mare qui existe toujours à côté de la ferme au bout du chemin, était pour les enfants un véritable océan, juste assez grand pour contenir tous leurs rêves et toutes leurs angoisses.

 

Est-ce une part de lui-même que nous livre ici  l'auteur ?

Je ne saurais le dire... mais ce qui est sûr, c'est que les lecteurs anglais ne s'y sont pas trompés puisqu'ils lui ont décerné le très convoité "Book of the year 2013" et que le roman a obtenu l'année suivante le Prix Locus du meilleur roman de fantasy en Amérique.

 

Quant à moi je n'ai pas réussi à choisir entre toutes ces citations...je les aime toutes !

 

A noter, que bien qu'il nous parle d'enfance, et que l'auteur ait beaucoup écrit pour les enfants, ce n'est pas du tout un roman de littérature jeunesse mais bien un roman pour adultes et adolescents. 

Bonne lecture...

 

 

Les adultes suivent les sentiers tracés. Les enfants explorent. Les adultes se contentent de parcourir le même trajet, des centaines, des milliers de fois ; peut-être l’idée ne leur est-elle jamais venue de quitter ces sentiers, de ramper sous les rhododendrons, de découvrir les espaces entre les barrières.

J’ai pleuré , alors, transi et encore humide, dans cette chambre, pleuré de douleur, de colère et de terreur, pleuré en toute sécurité, sachant que personne n’entrerait et ne me verrait, que personne ne se moquerait de mes pleurs, comme on se moquait dans mon école des garçons assez imprudents pour céder aux larmes.
J’ai entendu le doux tapotement de gouttes de pluie contre les carreaux de ma fenêtre de chambre, et même cela ne m’a apporté aucune joie.

 

Vous pouvez lire l'avis de "Plume vive" ci-dessous...c'est elle qui m'a donné envie de lire ce titre ! 

Partager cet article

Repost0
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 06:29
5 Sens Éditions 2016

5 Sens Éditions 2016

Une jolie découverte que ce roman, proposé à la lecture par son auteur, que je remercie ici, ainsi que l'éditeur "5 Sens éditions" pour son envoi...

 

Voici l'histoire.

 

Bertie, ancien reporter de guerre à la retraite, meurt subitement d'une crise cardiaque alors qu'il se trouve en pleine rue à Baden-Baden, sa ville natale. 

Dans l'autre monde, il est aussitôt accueilli par celle qu'il ne voulait justement jamais revoir : son ancienne femme, Edna, morte 20 ans plus tôt alors qu'ils étaient séparés. 

Il laisse seule au monde Sido, sa jeune demi-soeur, qu'il a élevé à la mort de leur père et dont il a été le tuteur. Elle habite Liège dans un immeuble où vivent des personnages divers, mais tous aussi loufoques les uns que les autres...

Ce sont des êtres vivants que nous qualifierons d'ordinaires, comme vous ou moi (enfin je parle pour moi là, parce que vous, au fond, je ne sais pas...), d'autres sont dotés de dons paranormaux, d'autres viennent carrément d'ailleurs (ne me demandez pas d'où...vous le verrez bien).

 

Juste avant l'annonce de la mort de Bertie, Sido a retrouvé Jacques, dans leur appartement, auprès d'une charmante jeune femme sortant du bain, dont Sido ne saura jamais la véritable identité (le lecteur par contre oui...c'est ça l'avantage de ne pas être un personnage du roman !!). 

De plus, son mari était dépressif depuis quleques mois et voilà qu'elle est la dernière à apprendre qu'il a perdu son emploi... 

Mortifié (sans jeu de mot) Sido décide d'entreprendre seule, le voyage à Baden-Baden, pour venir identifier le corps de Bertie, puis le rapatrier en Belgique. 

Mais rien ne se passe comme prévu...

 

En route, elle est surprise par un orage d'une violence inouïe et s'arrête pour prendre un autostoppeur qu'elle manque d'écraser dans l'obscurité, tant le déluge l'empêche de voir au travers de son pare-brise. La route étant inondée, celui-ci l'invite à passer la nuit chez lui en attendant la fin de l'orage et un retour à la normale de la circulation. Puis, il (Jim) s'invite pour la suite du voyage.

Sido, meurtrie par la disparition de Bertie, anéantie par les mensonges de Jacques, ne sait plus où elle en est : sa vie familiale vient de voler en éclat.

De plus, l'attendent de multiples et invraisemblables formalités administratives qui vont l'obliger à changer ses projets. Jim lui sera d'une aide précieuse et inattendue à travers cette épreuve supplémentaire...

 

Pendant ce temps-là, Bertie se remémore son passé d'être vivant tout en observant "d'en-haut" la vie de Sido, qui avance avec courage dans les épreuves du deuil, et celle de ses compagnons de route.

Peu à peu, il s'habitue à son nouvel état...

 

C'est le moment du bilan et des regrets pour les morts et les vivants.

Car, rien ne sera plus comme avant ...

 

 

 

A force de respecter le caprice des morts, on s'enterre à l'écart de la vie.

 

C'est un roman particulièrement surprenant, où se mêlent ésotérisme, humour et philosophie...

La couverture est  très belle et nous permet d'entrer aussitôt dans l'ambiance du roman. Souvent on ressent une grande tristesse pour les personnages, puis l'instant suivant tout bascule dans le loufoque. 

 

C'est un roman très humain où la limite entre les vivants et les disparus n'est pas toujours très nette ce qui crée beaucoup de mystère et nous permet de ne plus nous demander ce qu'il y a après la mort, puisque les morts sont avec nous  et ne nous quittent jamais...voire nous encombrent.

 

Si certaines personnes, comme Nina, communiquent cependant avec l'au-delà, vous ne trouverez pas de réponse particulière à vos questions existentielles...

 

Bien qu'il nous parle de la mort et du deuil,  ce n'est pas du tout un roman morbide : il est plein de vie et de fantaisie et nous rappelle qu'il faut vivre pleinement tant qu'il est temps, et que le deuil d'un proche permet parfois de faire un point sur sa propre vie et de se re-découvrir. 

De plus, l'auteur aborde ces sujets avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse.

Les dialogues sont très réalistes et pertinents.

Tous les personnages sont crédibles et attachants ce qui fait que le lecteur éprouve un grand plaisir à les rencontrer et à les voir évoluer tout au long de l'histoire...

 

Un bon moment de lecture à partager avec vos ados et qui peut permettre d'aborder avec eux, et avec un peu plus de légèreté, ces sujets difficiles et trop souvent douloureux...

 

 

Qui est l'auteur ?

 

Myette Ronday est née à Liège. 

Installée en France depuis une vingtaine d'année, elle vit dans le Lot, avec son compagon, Jean-Pierre Otte.

Vous pouvez vous rendre sur leur site Perso pour en savoir plus sur eux :  biographie, bibliographie, activités...

Ils sont tous deux passionnés par la nature, les animaux domestiques et l'écriture !

Myette Ronday a été journaliste et scénariste avant de se consacrer à l'écriture de romans...

Elle anime aussi des ateliers d’écriture.

Myette Ronday

Partager cet article

Repost0
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 06:26

 

Les vacances ce n'est pas forcément partir loin...C'est aussi tout simplement s'évader un peu du quotidien et prendre le temps de lire enfin ce roman dont tous les copains parlaient et que vous n'avez pas eu le temps (ou l'envie) de lire dans l'année ou bien d'en découvrir des nouveaux...

 

Mais tout d'abord, attention de ne pas confondre fantastique et fantasy...

 

Dans le fantastique, le surnaturel s'insinue dans le réel, donc dans un environnement et un monde connu (ou qui ressemble au nôtre). Cet événement imprévu crée un malaise et peut créer une véritable angoisse chez le lecteur. Le lecteur sait que cet élément surnaturel n'est pas normal.

 

C'est le cas de certains classiques que vos ados ne manqueront pas d'étudier en classe comme par exemple...

 

- Dracula de Bram Stocker

Un jeune notaire anglais, Jonathan Harker est envoyé en Transylvanie pour rencontrer un client, le comte Dracula. L'homme qu'il découvre est une créature démoniaque, un mort vivant qui boit le sang de ses victimes...

 

- Frankenstein de Mary Shelley

Un jeune chercheur, Victor Frankenstein, obsédé par l'idée de repousser les frontières de la mort, raconte l'aventure qui l'amena à créer à son image un être vivant à partir de morceaux de cadavres. Effrayé par la laideur repoussante de son enfant... il l'abandonne, innocent livré à lui-même dans un environnement hostile. Foncièrement bon, le monstre est poussé au meurtre par le refus de la société des hommes à l'intégrer. Par vengeance contre son créateur, il tue systématiquement les êtres chers à Victor Frankenstein...

 

 

- Le fantôme de Canterville d'Oscar Wilde

Un ministre américain et sa famille achètent à Lord Canterville son château et tout ce qu'il contient... fantôme compris. Mais la famille Otis n'a vraiment pas peur des fantômes. Alors, lorsqu'un spectre qui a l'habitude de terroriser tout le monde se trouve confronté à deux jumeaux qui ne pensent qu'à lui jouer de mauvais tours, il est plus que déconcerté.

 

 

- Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde

 

Dorian Gray, est un jeune homme d'une extrême beauté. Basil, son ami, fait de lui un portrait qui se révèle être la plus belle oeuvre qu'il ait jamais créée. Le tableau fini, Dorian réalise que celui-ci restera à jamais tel qu'il a été peint. Il devient jaloux et fait le souhait que le tableau vieillisse à sa place. Mais voilà que quelque temps après, il réalise que son voeu est en train de s'exaucer...

 

 

 

- L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde de  Robert Louis Stevenson

Londres, fin du 19e siècle. Le distingué docteur Jekyll teste sur lui une drogue qui lui permet de transformer la personnalité de l'être humain, en séparant le bien du mal. Il crée ainsi l'inquiétant Mister Hyde, un monstre qui prend plaisir à la souffrance et à la destruction d'autrui...

 

 

- Un bébé pour Rosemary / Ira Levin (+ de 14 ans)

Tout va bien pour Rosemary: un bel appartement, une carrière prometteuse pour Guy, et bientôt un bébé ! Alors, pourquoi ce malaise face à ses voisins trop prévenants. Et ces rumeurs sur l'ancien locataire, ce fameux Marcato, l'inquiètent. Malgré l'indifférence de Guy, elle a peur pour son bébé. Devient-elle folle ?

 

et bien d'autres auteurs ...

comme Gaston Leroux,  Alfred Hitchcock...

 

 

Dans la fantasy, il s'agit d'un monde parallèle qui ne ressemble pas à celui que l'on connaît : les êtres qui le peuplent sont différents de nous : ils ont recours à la magie et ont leurs propres lois.

Mais le lecteur y croit ! Il se transpose sans problèmes particulier dans ce monde nouveau pour lui et poursuit l'aventure avec plaisir...

Souvent la fantasy se rapproche des contes de notre enfance avec la présence d'animaux fabuleux, d'êtres aux pouvoirs particuliers.

Bientôt je vous parlerai plus précisément de ce genre.

 

 

Pour compliquer le tout, fantastique et fantasy sont souvent confondus parce qu'ils se mélangent.

 

 

Mais parfois le fantastique se mélangent aussi à la science-fiction ou au policier comme par exemple...

 

- Je suis une légende / Richard Matheson

Un virus a décimé la population du globe, transformant les rares survivants en vampires. Seul, un homme est miraculeusement épargné. Parviendra-t-il à inverser le processus ?

SF et Fantastique

 

- Le miroir de Cassandre / Bernard Werber

Ses parents disparus ont voué Cassandre au malheur en la programmant à devenir voyante ! Comme l'héroïne grecque dont elle porte le nom, la jeune fille est capable de prévoir les catastrophes, et comme elle, personne ne l'écoute... Aux lisières d'un Paris futuriste hanté par des êtres revenus à l'état sauvage, Cassandre et ses étranges amis vont essayer de sauver un monde qui court à sa perte, menacé par la surpopulation, la pollution, les guerres, les épidémies et le terrorisme.

SF et Fantastique

 

- La nuit des temps / René Barjavel

Dans l'immense paysage gelé, une expédition polaire française part faire un relevé du relief sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : alors qu'à certains endroits la glace a plus de 900 000 ans, un signal est émis ! Que vont découvrir les savants ?

SF et Fantastique

 

- Nuit d'été / Dan Simmons

 

Les pensionnaires d'un internat de l'Illinois sont les témoins d'une série d'événements mystérieux et terrifiants : l'un d'entre eux disparaît, des bruits incompréhensibles se font entendre, un soldat de la Première Guerre mondiale réapparaît ... L'enquête menée par un petit groupe de collégiens va les mener vers les bâtiments gothiques d'une ancienne école abandonnée, Old Central.

Suspense et Fantastique
 

- Peur express / Jo Witek

Un train bloqué sur un viaduc en pleine tempête de neige, dans une nuit profonde. Six jeunes passagers - qui ne se connaissent pas - sont la proie de phénomènes étranges : hallucinations, accès de démence, voix de revenants, rituel satanique... Pourquoi eux ? Pourquoi dans ce train, et cette nuit-là ? Un thriller haletant, un voyage dans le paranormal qui atteint les frontières de nos croyances et de nos certitudes.

Suspense et Fantastique
 

En fait ce n'est pas si simple et moi-même, je vais sans doute me tromper en vous proposant ma sélection  (et dans quelques temps la sélection de romans de fantasy!!) !!

 

Voici donc ma sélection ado de romans fantastiques...

 

A lire sans modération toute l'année !

Surfer sur la vague fantastique (spécial ados)...

 

- L'étrange vie de Nobody Owens / Neil Gaiman  (+ de 12 ans) par l'auteur de Coraline

Un bébé échappe par miracle à un mystérieux assassin qui vient de tuer sa famille. Le nouveau-né trouve refuge dans le cimetière voisin. Adopté par un couple de fantômes – M et Mme Owens –, ami de Lise, une ex-sorcière excentrique autrefois brûlée vive, et protégé par un vampire mystérieux et fascinant – Silas –, le jeune Nobody Owens grandit heureux, entouré d’amour par une bien drôle de famille. Mais vivre parmi les morts peut se révéler aussi dangereux que d’affronter le monde des vivants. Car le meurtrier des parents de Nobody le traque toujours, plus que jamais décidé à accomplir sa mission : tuer Nobody…

 

 

- La couleur de la peur / Malorie Blackman (+ de 14 ans)

Un seul cauchemar, toujours le même, qui n'appartient qu'à nous. Lors d'un accident de train, Kyle, lui, se découvre l'étrange pouvoir de vivre les cauchemars des autres. De l'intérieur. Comme s'il y était. En attendant les secours, tandis que, la mort rôde parmi les victimes inconscientes, Kyle plonge ainsi au cœur de l'horreur.

 

 

- Les chroniques de Spiderwick / Tony DiTerlizzi (+ de 11 ans)

 

Beaucoup de gens ne croient pas aux fées. Mallory, Simon et Jared Grace non plus. Jusqu'au jour où ils emménagent avec leur mère dans une maison au milieu des bois. Au grenier, Simon découvre un mystérieux livre signé Arthur Spiderwick. "Ne touche pas à ce guide ! Il appartient au peuple des fées !" hurle Chafouin, un farfadet surgi de nulle part...

 

 

- Quand on s'embrasse sous la lune / Stephen Tunney (+ de 13 ans)

Hieronymus, 16 ans, vit sur la Lune, colonisée depuis des décennies par les humains. C’est un garçon 100% Lunaire, c’est-à-dire qu’il est capable de percevoir une 4e couleur primaire et de prédire l’avenir. Mais les autorités redoutent les Lunaires : d’après eux, croiser leur regard peut rendre fou, voire tuer. Tous les lunaires doivent donc porter des lunettes protectrices colorées pour signaler leur particularité. Lorsque Hieronymus dévoile ses yeux à une jeune Terrienne et échange un baiser avec elle, il viole la Loi lunaire. De plus la Terrienne disparaît et les ennuis commencent pour Hieronymus désormais recherché par la police…

 

 

-Série Autre-Monde / Maxime Chattam (un peu fantasy aussi!) (+ de 13 ans)

 

Personne ne l'a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l'obscurité et l'effroi. D'étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, à la recherche de leurs proies, qu’ils tuent ou transforment... Après leur passage, Matt et Tobias se retrouvent sur une Terre ravagée, différente. Désormais seuls, ils vont devoir s’organiser. Pour comprendre. Pour survivre... à cet Autre-Monde.

 

 

- La mort en rouge /Pierre Gaulon et autres titres de l'auteur...(+ de 13 ans)

 

 

- Les revenants (4 tomes) / Jean Molla (+ de 12 ans)

Le premier tome de cette série (...) mêle habilement deux époques, deux histoires qui finissent par se rejoindre. Camberoumale, milieu du XV ème siècle. Jacques Guernière, riche marchand drapier, est brûlé pour sorcellerie. Paris, XXe siècle, Jeanne décide après la mort brutale de son mari d'emmener ses deux fils en vacances à... Camberoumale. Les deux garçons en explorant la grande maison découvrent dans les caves un drôle de laboratoire et une pierre étrange sur le sol.
Cette pierre va être cause de beaucoup de leurs soucis et le point de départ d'une histoire passionnante !

 

 

- La trilogie de Susan Hubbard (+ de 13 ans)

 

La société des S  (tome 1)

Pendant longtemps Ari a cru que son père souffrait d'une maladie de peau...Elle a accepté, par amour pour lui, de passer ses journées cloitrées dans un manoir avec des milliers de livres. Mais un soir, elle découvre avec des ados de son âge, la vraie vie d'une famille ordinaire, avec ses couleurs, ses sons, ses odeurs et une télé branchée sur un film de vampire !
Pourquoi lui a-t-on menti ?

 

Le temps des disparitions (tome 2)

Ari broie du noir. Les proches de la jeune vampire ont une fâcheuse tendance à disparaître ces temps-ci. Raphaël Montero est parti. Après avoir échappé de peu à un incendie criminel, son père a préféré s'exiler en Irlande, laissant Ari seule avec sa mère. Kathleen, sa meilleure amie, a été assassinée.

Et son meurtrier, le vampire Malcolm, est toujours en cavale. Mysty a disparu une nuit de pleine lune. Ari fréquentait la jeune humaine depuis quelques semaines et était parvenue à s'en faire une amie.

 

Pour la première fois depuis qu'elle est vampire, Ari ressent de la peur…

 

La saison des dangers  (tome 3 et fin de la trilogie)

« Vous faites plus que vos dix-neuf ans… » C’est le genre de remarque qu’Ari aime entendre. Dix-neuf ans, elle ? C’est ce qu’indique sa fausse carte d’identité, mais en réalité elle a cessé de vieillir à l’âge de treize ans en devenant vampire. Ari, une éternelle adolescente ? Il n’en est pas question. Aujourd’hui, elle veut profiter des avantages de l’âge adulte, s’afficher au bras de celui qu’elle aime, vivre au grand jour sa liaison avec Neil Cameron, ce séduisant politicien en passe d’être le premier vampire candidat à la Maison-Blanche.

Chez les vampires, les ambitions de Cameron attisent les rivalités entre les Sanguinistes, les Nébulistes et les Colons. Chez les humains, ses adversaires politiques traquent ses moindres faux pas. Pour éviter de nuire à la campagne électorale, Ari doit se sacrifier…

 

 

- Les éveilleurs (4 tomes) / Pauline Alphen (+ de 12 ans)

Dans une vallée isolée, grandissent Claris et Jad. Ils sont jumeaux, se comprennent sans rien se dire, et vivent dans un univers où évoquer le passé est interdit. A Salicande, en effet, personne ne parle des Temps d'Avant, pas plus que de leur mère, disparue mystérieusement. Que s'est-il produit ? Y a-t-il un lien avec ces dons étranges dont les enfants semblent avoir hérité ?

 

 

- La dame en noir / Susan Hill (+ de 14 ans)

Par un mois de novembre froid et brumeux, Arthur Kipps, jeune notaire londonien, est dépêché à Crythin Gifford, dans le nord du pays, pour assister aux funérailles d’Alice Drablow, 87 ans, avant de trier ses papiers en vue d’organiser sa succession.Lors de l’inhumation, dans une église quasi déserte, Arthur remarque la présence d’une femme tout de noir vêtue, le visage émacié, comme rongé par la maladie. Cette dame en noir, il l’apercevra de nouveau aux abords du manoir qu’occupait Mme Drablow, une demeure isolée, battue par les vents, située sur une presqu’île seulement accessible à marée basse. Et, chaque fois qu’elle apparaît, se produisent des phénomènes paranormaux qui ébranleront le jeune homme.

Jusqu’à faire vaciller sa raison ?  

 

 

- Terrienne / Jean-Claude Mourlevat (+ de 12 ans)

Sur les ondes radios, Anne reçoit un message de Gabrielle, sa sœur, disparue depuis un an. Elle décide alors de partir à sa recherche. Alors qu'elle roule sur une route de campagne elle est attirée irréversiblement par un panneau qui lui indique une direction inconnue. Elle se retrouve dans un univers parallèle où des hybrides asservissent les humains. Là, dans ce monde triste où personne ne respire, elle va retrouver sa sœur mais aussi tomber amoureuse de Bran. Va-t-il trahir son peuple pour s'enfuir avec elle ? Pourra-t-il l'aider à sauver Gabrielle ?

 

 

- Phaenomen (3 tomes)/ Erik L'homme (+ de 11 ans)

Pour le personnel de la Clinique du Lac, Violaine, Claire, Nicolas et Arthur ne sont que des fous, des idiots ou des bons à rien. Pas vraiment des héros. Et pourtant... Quand le seul médecin qui se soucie d'eux est enlevé, ses jeunes protégés se lancent sur ses traces. Sans se douter qu'ils sont aussi sur la piste d'un des plus grands secrets du XXe siècle. Leur vie ne sera plus jamais la même. L'histoire de l'humanité non plus. Une course-poursuite haletante, où quatre adolescents vont puiser dans leur handicap la source de pouvoirs surnaturels.

 

 

- Lune mauve / Marilou Aznar (+ de 13 ans)

 

À la veille de ses 16 ans, Séléné Savel voit sa vie changer brutalement de cap. Son père, un universitaire excentrique avec lequel elle vit seule en Bretagne depuis la disparition mystérieuse de sa mère Iris, six ans auparavant, l'envoie à Paris pour y entrer en seconde au prestigieux lycée Darcourt. Froidement accueillie par sa cousine Alexia qui règne sur l'établissement, pas en phase avec les codes de ce nouvel environnement très snob, la jeune fille désespère. Elle ne trouve un certain réconfort que dans la compagnie de deux garçons très dissemblables : Thomas, un jeune musicien plein d'humour qui n'est manifestement pas insensible à son charme, et surtout Laszlo, bel étudiant trouble et ténébreux, dont elle va devenir passionnément amoureuse. Mais simultanément, Séléné voit son quotidien envahi par des visions étranges, des cauchemars, des événements troublants. Amenée à enquêter sur le mystère de sa mère disparue, la jeune fille va peu à peu découvrir que celle-ci venait d'ailleurs, d'un monde parallèle où une ancienne civilisation mésopotamienne s'est perpétuée, sous l'influence d'une lune intelligente adorée comme une divinité.

 

 

 

- L'enfant des ombres / Moka (+ de 11 ans)

Des phénomènes étranges ont lieu dans le lycée :Morgane voit des ombres dès qu'elle est seule dans les couloirs...Ces ombres qui apparaissent sur les murs se font de plus en plus menaçantes...Un jour le pire se produit.

 

 

 

 

- Le démon aux mille visages / Benoît de Saint Chamas (+ de 11 ans)

Jerry Loft, un producteur américain, vient d'acheter un hôtel particulier. Sa femme veut tout refaire et Jerry décide de garder la cave pour y installer un coin pour travailler. Mais une mystérieuse cloison divise la salle en deux. Il la casse et découvre un vieux carnet écrit par Calixte Beauchamp l'ancien propriétaire qui a disparu sans laisser de trace...

 

 

- Devil city (2 tomes)/ Jana Oliver (+ de 13 ans)

Des démons ont apparus à la surface de la terre quand la crise économique a mis le monde à genoux. Atlanta n'a pas été épargnée. Des hommes ont choisi de devenir piégeurs de démons, un métier dangereux et exclusivement masculin. Enfin, jusqu'à ce que Riley, fille d'un piégeur redoutable, décide de devenir elle aussi apprentie piégeuse... Riley devra prouver qu'elle est de la trempe des meilleurs. Ça tombe plutôt bien, les démons n'attendaient que ça...

 

 

- Une aventure de Danny Valentine / Lilith Saintcrow (+ de 13 ans)

 

Elle est nécromancienne. Elle a un tempérament de feu, la repartie cinglante et un corps de rêve. Elle s'appelle Danny Valentine. Le démon qui frappe un jour à sa porte, envoyé par Lucifer en personne, n'est pas un ami : Danny déteste les créatures des Enfers. Et pour couronner le tout, voilà que le Diable lui propose un contrat : sa vie, en échange de l'élimination d'un renégat. Une offre impossible à refuser... et impossible à honorer non plus : la dernière fois que Danny a rencontré l'invincible Santino, elle a failli mourir. Alors, à moins d'un miracle, elle risque d'y passer, c'est sûr, et ce n'est pas l'aide de ce fichu démon qui pourra arranger les choses !

 

 

- Damnés (4 tomes) / Lauren Kate (+ de 12 ans)

Lorsque Lice entre à Sword & Cross, un lycée d'éducation surveillée, elle est d'emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession. Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n'arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d'ombres, qui la poursuivent et l'inquiètent depuis l'enfance. Tout est conçu pour que l'ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux...

 

 

- Hex Hall (3 tomes) / Rache Hawkins (+ de 12 ans)

Quand on est expédiée à Hex Hall pour usage inapproprié de la magie, qu'on doit empêcher une vampire aux cheveux roses de prendre feu, lutter contre trois ravissantes sorcières aussi dangereuses que des top models en manque de magazines et résister à un séduisant sorcier très très agaçant, on n'a aucun besoin qu'une élève soit retrouvée vidée de son sang. C'est pourtant ce qui arrive à Sophie Mercer, une sorcière qu'il ne faut surtout pas énerver...

 

 

- Le livre des lunes  / Kami Garcia

 

Ethan, dix-sept ans, vit à Gatlin, petite ville du Sud américain. Son père, écrivain, s'enfonce dans la dépression depuis la mort de sa femme. Ethan va voir son univers bouleversé par l'arrivée au lycée de Lena Duchannes, nièce de Macon Ravenwood, un marginal que les dames bien pensantes évitent . Ethan est d'autant plus perturbé qu'il reconnaît en Lena le visage qui hante ses cauchemars depuis le décès de sa mère : celui d'une femme qu'il tente en vain d'empêcher de tomber...

 

- Série L'autre (3 tomes) / Pierre Bottero

 

Natan habite au Canada, il excelle dans tous les sports au point que c'en est étrange. Shaé vit près de Marseille. Elle possède, tapie au fond d'elle-même, une Chose qu'elle ne maîtrise pas. Lorsqu'ils se rencontrent à Marseille, ils comprennent que leurs existences sont liées…

 

 

- Marina / Carlos Ruiz Zafon et autres titres de l'auteur...

 

 

 

- Triskellion (3 tomes) / Will Peterson

Tandis que leurs parents règlent leur divorce, les jumeaux Rachel et Adam se rendent en Angleterre chez leur grand-mère maternelle. Le confort, chez elle, est rudimentaire, pas de réseau pour les portables, des pannes d'électricité dès qu'il pleut et une ligne téléphonique qui ne dépasse pas le coin de la rue. A Triskellion, l'atmosphère du village pèse. Il fait très chaud, pas un chien ne court les rues, les boutiques sont désertes... Rachel et Adam n'ont pas fini de se questionner sur cette étrange localité, qui semble isolée du reste du monde et dont tous les bâtiments sont frappés du sceau de la triskèle, un symbole celtique avec des cercles...

 

 

- La sérieTara duncan / Sophie Audouin Mamikonian (+ de 11 ans)

La mère de Tara Duncan a été enlevée ! Tara et Manitou, son grand-père transformé en labrador, partent sur AutreMonde affronter dragons, Vampyrs et Sangraves. Mais bientôt le trop puissant pouvoir de Tara fait des envieux, et elle devient la cible de complots dont seul son sens de l'humour et son courage pourront la sauver. Elle devra parvenir à sauver sa mère, découvrir qui veut l'assassiner et pourquoi.

 

 

- La série Indiana Teller / Sophie Audouin Mamikonian (+ de 12 ans)

Dans les interminables plaines du Montana s'étend le ranch des Lykos. Les voisins alentour sont loin de se douter que ses habitants sont les membres de l'un des clans de loups-garous les plus puissants d'Amérique du Nord. Parmi eux, un seul humain a sa place : Indiana Teller, 17 ans. Né de l'union d'une humaine aux pouvoirs mystérieux et d'un loup-garou, Indiana est le petit-fils et le seul héritier de Karl, le chef de la meute. Se sentant comme un étranger parmi les siens, il lutte pour trouver sa place dans la hiérarchie codifiée imposée par son peuple : des créatures fantastiques qui vivent cachées au milieu des hommes. En quête d'une vie normale, il rejoint l'université du Montana où il fait la connaissance de Katerina O'Hara et de Tyler Brandkel, le fils d'un éternel rival de son grand-père...

 

 

- Après / Francine Prose

 

 

- The Mortals Instruments (5 tomes) / Cassandra Clare

 

 

- La Solitude du Buveur de Sang / Annette Curtis Klaus

Alors qu'elle ne s'est jamais sentie aussi seule et désemparée et que sa mère agonise à l'hôpital, Zoé rencontre Simon, un vampire à l'aspect juvénile et séduisant... La solitude et la mort, lui, il connaît...

 

 

- La série Eternels (6 tomes)/ Alyson Noel

Avant l'accident, Ever Boom était une adolescente comme les autres. Elle a perdu toute sa famille dans cet épisode tragique, et reçoit soudain un terrible don : celui de lire dans les pensées des gens, de voir leur aura et de connaître leur vie en les touchant. Elle se renferme alors sur elle-même et évite le contact. Les élèves du lycée la regardent comme une bizarrerie, la pointent du doigt… jusqu'au jour où elle rencontre Damen Auguste

 

 

- Gone (6 tomes) / Michael Grant

Imaginez : tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser... Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et à tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido. Passé la première période d'euphorie, les enfants doivent maintenant s'organiser pour survivre. Qui va s'occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence !

 

 

- L'épreuve  [tome 1 : Le labyrinthe] / Jales Dashner (3 tomes)

Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d'enfants. Il s'agit d'une ferme située au centre d'un labyrinthe peuplé de monstres d'acier terrifiants. Les ados n'ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu'ils font là. Ils n'ont qu'un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les coureurs parcourent chaque jour le labyrinthe pour en dresser les plans des plans qui changent sans cesse, puisque les murs se déplacent chaque nuit. Dès son arrivée, Thomas a une impression de déjà-vu...

 

 

- La vie étonnante d'Éllis Spencer /Justine Augier (+ de 12 ans)

Dans ce futur-là, en pays de Naol, le doute et le rêve sont interdits. L'hyperactivité est un impératif absolu. Les enfants y grandissent équipés d'une puce électronique sous-cutanée contrôlant leur état de santé et leurs moindres gestes. Aussi, la trop discrète et chétive Ellis Spencer est un grand sujet d'inquiétude pour ses parents. Placée à l'Académie du Succès, une école censée la remettre dans le rang, elle découvre qu'elle n'est pas seule à être marginale...

 

 

 

 

- La série Strom / Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas

 

 

- No pasaran, le jeu / Christian Lehmann

Thierry, Éric et Andreas sont trois camarades de classe liés par leur passion commune pour les jeux sur ordinateur. Pendant un voyage scolaire à Londres, ils font une escapade qui les mène dans un magasin spécialisé, une caverne d'Ali Baba pour fanatiques de simulation sur petit écran. Mais le marchand, un vieil homme, remarque sur la poitrine d'Andreas un insigne auquel ses camarades n'avaient pas accordé d'attention. Il murmure "Ça ne finira jamais…" et leur donne un jeu. En leur ordonnant d'y jouer. Un jeu "d'enfer".

 

 

- Humaine / Rebecca Maizel

Lenah Beaudonte est une reine vampire née au XVe siècle. Après 100 ans d'hibernation, elle redevient humaine et va vivre aussi normalement que possible car elle conserve bien sûr quelques caractéristiques de son passé...

 

 

- La série Clairvoyante (3 tomes)/ Lene Kaaberbol (un peu fantasy aussi)

 

 

Dina, la fille de la Clairvoyante, a hérité du don de sa mère. Elle peut lire dans les pensées des gens rien qu'en les regardant dans les yeux. C'est pour çà qu'elle n'a pas d'amis... Un jour, la Clairvoyante est demandée à la forteresse de Dunark afin d'élucider un horrible crime. Mais celle-ci ne revient pas. Dina décide alors de rejoindre sa mère... Dans cette étrange forteresse où Drakan, le souverain, élève des dragons, la jeune héroïne va tenter de prouver l'innocence du jeune prince Nico et de percer les horribles secrets...pour sauver sa mère.

 

 

- La dernière guerre (2 tomes) / Fabrice Colin (+ de 13 ans)

« Je m'appelle Floryan ; j'ai 17 ans. Il y a quelques jours, je suis mort : un attentat dans le métro. Je me suis réveillé dans un paysage de plaines et de montagnes, somptueux, qui s'étendait à perte de vue. Un être de lumière m'a accueilli, un Elohim , m'a-t-il dit. Il m'a proposé deux solutions : je le suivais soit dans le Royaume un paradis, selon lui, mais que je n'étais pas autorisé à voir avant de m'y rendre , soit dans le Nihil, un gouffre gigantesque menant vers... Vers quoi ? C'est là toute la question. Je ne sais rien du Nihil, j'ignore tout du Royaume, et j'ai 49 jours, pas un de plus, pour prendre une décision. Le problème, c'est que ce choix n'engage pas que moi... »

 

 

- Le jeu de la mort / David Almond (+ de 13 ans)

Dans les anciennes mines de charbon, Kit et ses amis, sous l'influence de John Askew, se prêtent à des curieuses pratiques. Jusqu'où ces expériences dangereuses vont-elles les mener ? Kit comprend qu'elles ont un lien avec le passé de John, et va tenter de l'en délivrer.

 

 

- Oksa Pollock ( 6 tomes) / Anne Plichota

 

Oksa, une dynamique jeune fille de 13 ans, très attachée à ses parents Marie et Pavel, est également très proche de son excentrique grand-mère Dragomira et de son grand ami Gus. Sa seule fantaisie est son rêve de devenir un jour une ninja. Le jour de la rentrée dans son collège, Oksa, qui pensait être comme tout le monde, se découvre des dons surnaturels.
Sa grand-mère lui révèle alors que sa famille vient d'un monde invisible caché caché quelque part sur Terre, Edéfia. Oksa est leur Inespérée, leur seul espoir d'y retourner...

 

 

- 40 jours de nuits / Michelle Paver

 

 

- April, May & June / Robin Benway, Anne Delcourt  (+ de 12 ans)

Trois soeurs, trois secrets, trois pouvoirs...

Certains ados aiment, d'autres pas du tout ! Et vous ?

 

 

- Nés à minuit / C.C. Hunter (+ de 13 ans)

Après s'être retrouvée au mauvais endroit, au mauvais moment. Kylie est envoyée au pensionnat Shadow Falls, un centre pour adolescents marginaux. Ou plutôt hors du commun, car ses camarades de chambre se révèlent être des créatures de la nuit, des métamorphes et autres magiciens. Pour couronner le tout, Kylie est poursuivie par un rôdeur fantomatique qu'elle seule peut voir. Elle ne sait pas ce qu'il lui veut ni comment s'en débarrasser.
Et comme si sa vie n'était pas assez compliquée, Derek et Lucas entrent en scène. L'un est un être féerique déterminé à la conquérir, l'autre est un loup-garou irrésistible. Malgré leurs différences, ils font tous deux chavirer son cœur.
Mais au fait, pourquoi Kylie se trouve-t-elle dans cet étrange établissement où tout le monde a des pouvoirs ? Quels sont les siens ? À qui se fier pour percer le mystère qui la tourmente en secret ?

 

 

- Série Atlantis (3 tomes) / Christine Féret-Fleury (+ de 11 ans)

Depuis la disparition de ses parents, Adel n'a qu'un refuge : le grenier du sinistre orphelinat où elle est obligée de vivre. C'est là qu'elle fait deux découvertes surprenantes : le carnet de son père écrit dans une mystérieuse langue et un médaillon en pierre aux étranges pouvoirs... Ces objets ont-ils un lien avec le continent englouti que son père, le professeur Pullman, recherchait quand il a mystérieusement disparu en mer avec sa femme et le pêcheur qui les accompagnait ? Adel, poursuivie par un mystérieux boiteux, décide de partir vers le nord...

 

 

- Contes glacés / Jacques Sternberg (+ de 13 ans)

99 contes qui sèment le doute, frôlent l'absurde et sont remplis de mystère.

 

 

- La citadelle des cauchemars / Christian Lehmann (+ de 12 ans)

Depuis la mort de son grand-père, Vincent fait toujours le même cauchemar. Il a beau inventer des rituels pour se protéger, fermer les volets, on gratte la nuit à sa vitre. L'étrange créature est bien décidée à entrer...elle ne peut pas faire autrement car elle vient lui demander son aide !

 

 

- La trilogie d'Arkandias / Eric Boisset (+ de 10 ans)

 

                            

A force de passer ses mercredis à la bibliothèque, Théo découvre un vieux grimoire de magie rouge et s'y plonge avec passion. Mais voilà qu'au milieu des pages, une petite note a été oubliée, indiquant comment devenir invisible. Aussitôt Théo met son ami Bonaventure dans le secret, et voilà nos deux ados en quête des différents ingrédients... Mais c'est oublier que cette note a forcément été écrite par qqn, qui se révèle être le mystérieux Arkandias. Ami ou ennemi ? Les ados vont bientôt le savoir !!

 

 

- Le chant sacré des baleines / Eric Simard et autres titres (+ de 11 ans)

Anouk, 13 ans, n'est plus la même depuis qu'elle a assisté à la mort d'un jeune baleineau échoué sur la plage, que ses parents, scientifiques de métier et spécialistes des cétacés, n'ont pas pu sauver. Pourquoi est-elle la seule à entendre le mystérieux chant ? Qui est cette femme indienne qui la poursuit même dans ses rêves ? La rencontre d'un couple grec passionné par les dauphins, et de leur fils Yannis, dont elle tombe immédiatement amoureuse, la conduira inexorablement vers son destin...

 

 

- Série "Marquée" (10 tomes)/ Kristin Cast (+ de 14 ans)

Un soir, après le lycée, Zoey découvre qu'elle est marquée. Une lune, le signe des vampires, vient d'apparaître sur son front. Aussitôt, sa meilleure amie la rejette, ses parents tentent de l'enfermer et son petit ami devient particulièrement collant... Zoey est terrifiée mais elle n'a pas le choix : elle doit intégrer la Maison de la Nuit, le pensionnat où vivent les futurs vampires. Là-bas, malgré le soutien de la directrice, Zoey s'habitue mal à sa nouvelle vie : les cours ont lieu la nuit, elle dort la journée, les règles sont bouleversées. En plus, elle porte une marque légèrement différente de celle des autres et fait preuve d'une soif de sang beaucoup trop prononcée pour son âge... Tout cela attire vite l'attention d'Aphrodite, une peste tyrannique qui possède un extraordinaire don de prescience. Zoey est dans sa ligne de mire. Et ses tourments de vampire ne font que commencer.

 

 

- L'épouvanteur (10 tomes + 2 HS) / Joseph Delaney (+ de 12 ans) (un peu fantasy aussi)

 

Septième fils d'un septième fils, Tom perçoit les ombres de ceux qui ont peuplé la terre et ressent la présence des êtres maléfiques. A treize ans, il doit quitter la ferme pour devenir l'apprenti de l'épouvanteur, chasseur de démons et sorcières. Commence alors pour lui une nouvelle vie, difficile. N'écoutant que son bon cœur, il va permettre la libération d'une sorcière particulièrement cruelle que son maître a enfermée dans un puits. Il aura alors à l'affronter à plusieurs reprises avant de la voir disparaître à tout jamais.

 

 

- Les vampires de Manhattan (8 tomes)/ Melissa De La Cruz (+ de 14 ans)

Snobs et branchés, Mimi et son frère sont les étudiants les plus glamours du très chic lycée Duchesne, à New York. Théodora cultive plutôt un look "vintage", alors pourquoi un garçon aussi populaire s'intéresserait-il à elle ? Y a-t-il un rapport avec Aggie, une élève retrouvée morte, vidée de son sang ? Théodora est déterminée à le découvrir quand apparaît sur sa peau un entrelacs de veines bleutées qui lui glace le sang.

 

 

- La collection "The Midnight Library" chez Nathan  (+ de 13 ans)

 

Des histoires courtes mais terrifiantes...

 

 

Bien sûr je ne vais pas vous parler de : Harry Potter ; Twilight ; Journal d'un vampire ; Vampire City ; Divergente ; Hunger games...ni de Artemis Fowl ; les séries de Pierre Bottero (Ellana...) ou A comme Association...

 

Ni de tous les romans que j'ai déjà cité dans l'article sur les romans d'aventure (thème : aventure et fantastique) ou dans l'article sur la dystopie, car certains titres sont aussi du fantastique.

 

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 11:23
La patience du diable de Maxime Chattam

Je n'ai pas lu le précédent thriller de l'auteur "La conjuration primitive", car je ne l'ai pas trouvé en médiathèque et que, ma fois, 22 € pour un roman que j'offre en cadeau, ça va, mais pour un que je vais lire en deux jours maximum, c'est pas possible ! On m'a assuré que celui-ci, même si on retrouvait certains personnages, n'était pas réellement une suite (bien que l'auteur tisse quelques liens avec son précédent roman) mais plutôt une histoire dans un ensemble. Donc je confirme : je n'ai pas été gênée pour la compréhension de l'histoire.

 

Le récit démarre au quart de tour dans un TGV où deux jeunes ados viennent d'embarquer. On sent l'un, plutôt déterminé tandis que l'autre est inquiet mais il ne veut pas décevoir son compagnon...et le lecteur comprend ce qu'ils ont en tête. Ils se sont donnés rendez-vous au wagon-restaurant à une heure précise. Avec leurs armes de choc, en y allant à l'heure dite, ils vont faire un massacre et tuer, sur leur passage, tous les passagers (53 morts) .

Qu'est-ce qui a pu les inciter à commettre ce carnage d'une violence inouie ? Personne ne le saura. Ils n'ont pas de mobile politique, pas de revendication. Ils semblent obéir à une pulsion incontrôlable...

 

Pendant ce temps les gendarmes interceptent un go-fast entre Lille et Paris. Mais dans la voiture habituelle, il n'y a rien, c'est dans le véhicule éclaireur que se trouve un des trafiquants.  Dans sa sacoche, les gendarmes vont faire une découverte  horrible : ce n'est pas de la drogue qu'il transporte mais...de la peau humaine.

 

Chaque événement violent est raconté du point de vue de la victime ce qui rajoute à l'horreur et comme chacun a lieu dans des endroits que nous fréquentons tous : au cinéma, au restaurant, dans un centre commercial...l'imagination galope !

 

Mais tout se complique encore quand les gendarmes découvrent d'autres corps dont ils ne peuvent identifier la cause de la mort. Peut-on mourir de peur ? L'expression de leur visage le laisse entendre...

 

Ludivine Vancker, lieutenant à la Section de Recherche de Paris doit encore mener une enquête éprouvante. Elle est aidée par Segnon, son partenaire et ami qui tentera par tous les moyens de la freiner dans les situations dangereuses. Mais pour Ludivine, femme passionnée et vouée corps et âme à son métier et à sa quête, c'est mission impossible. On ne peut arrêter une âme aussi tourmentée par le Mal qui cherche à penser comme les tueurs, à comprendre leurs motivations, leurs pensées, leur façon de fonctionner pour mieux les appréhender...

 

Pour l'heure elle est tout à fait persuadée que les faits divers atroces et sanglants qui se déroulent un peu partout en ce moment sont tous liés entr'eux. Rien ne pourra l'empêcher de remonter la piste même les souvenirs douloureux d'une ancienne traque qui s'est mal terminée pour un de ses coéquipiers (voir "la conjuration primitive").

 

Mais ici il est question du diable qui pervertit les âmes en semant les graines de la violence et du Mal, ou les révélant, pour être plus précis, car chaque être humain contient en lui une part de Ténèbres.

 

Le diable est-il vraiment responsable de toutes les horreurs qui gagnent la France ? Qui se cache derrière son déguisement ?

 

Ludivine en est sûre, le diable n'existe pas et elle n'aura de cesse de le prouver au péril de sa vie...

 

Un récit d'ambiance, très visuel voire cinématographique, très noir et rouge (sang) comme la couverture du livre, et dans lequel l'auteur dévoile sa vision de notre société moderne : c'est la société  de consommation qui serait responsable de toute cette violence...

 

Un bon polar au rythme envoûtant qui se lit d'une traite. Même si les personnages sont sans surprise, l'histoire pleine de rebondissements sait captiver le lecteur...

Et puis si vous voulez vous mettre encore plus dans l'ambiance, n'hésitez pas à écouter les musiques proposées par l'auteur au début du roman !

 

Partager cet article

Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 17:05
Née à minuit Tome 2 / Soupçons de C.C. Hunter

Cinq tomes sont déjà sortis en librairie pour cette saga particulière qui bien sûr plaît énormément aux adolescentes.

Une suite est prévue à cette série mais cette fois ce sera Della (la vampire) qui en sera l'héroïne...

C'est une lecture toujours plaisante et facile à lire.

Les histoires de coeur et la quête d'identité de Kylie faciliteront une identification toujours incontournable.

 

Dans le tome 2,  la quête d'identité se poursuit pour Kylie qui ne sait toujours pas qui elle est, ni qui sont ses ancêtres doués de pouvoirs...

Tout se complique car elle découvre qu'elle a plusieurs dons, chacun lui faisant pressentir qu'elle pourrait appartenir à l'un ou l'autre des surnaturels présents mais chaque fois elle est déçue car elle ne se tranforme pas jusqu'au bout. Holiday ne sait plus que lui conseiller.

 

Par exemple, elle a trouvé agréable de boire du sang : mais est-elle vampire pour autant ?

Sa poitrine se développe, elle grandit d'un coup et court de plus en plus vite, tandis que son humeur devient changeante : Holiday pense qu'elle pourrait être un loup-garou, mais le soir de la pleine lune, il ne se passe rien, elle ne se tranforme pas ! Et elle continue à ne pas faire peur à son chat. Bizarre...elle n'est donc pas un loup-garou ?

 

Le lecteur comprend donc en même temps qu'elle ce qu'elle n'est pas, mais pas ce qu'elle est ! Voilà de quoi être déstabilisée...

 

Elle continue également à voir des fantômes. Son fantôme d'ailleurs la réveille tous les matins...à la même heure mais ne lui donne aucune indication sur la personne qu'elle doit sauver, pourtant les traits du fantômes qui cette fois est une femme, lui rappelle quelqu'un qu'elle connaît bien mais sa mémoire lui joue des tours. Pendant ce temps les jours passent...et la personne qu'elle doit sauver est de plus en plus proche de la mort.

 

Il faut encore que Kylie trouve le courage d'affronter Derek à qui elle ne sait pas si elle doit dire oui ou non. Tout se complique car elle acquiert le pouvoir d'entrer dans les rêves et c'est Lucas qui apparaît dans les siens.

Puis Lucas revient à Shadow Falls après avoir rempli sa mystérieuse mission...

 

Kylie devra aussi résoudre ses problèmes familiaux et de chambrée, accepter que Miranda ne réussisse pas à redonner à son chat un aspect...de chat, voir sa mère débarquer en dehors des horaires de visite, ce qui l'obligera à être effacée...

 

Que d'émotions ! Voilà une série qui sait ménager le suspense et créer une véritable addiction chez ses lecteurs (lectrices).

 

Néammoins voilà ma vision d'adulte

 

Ce deuxième tome met du temps à se mettre en place, l'action est toujours lente à apparaître et si le premier tome nous permettait d'entrer dans les différents personnages on sent pour ce second une lenteur voulue pour ménager le suspense mais qui amène aussi un peu trop de lenteur et donne au lecteur (adulte) envie de sauter des passages entiers...car soyons honnête quand on lit une série pour savoir si elle plaira ou pas aux jeunes c'est difficile pour nous de la lire en entier. Oui je la proposerai aux ados car je trouve qu' elle est bien écrite (donc bien traduite), facile à lire, plaisante...mais bon même si je l'avoue je l'ai lu avec plaisir, j'ai tant d'autres lectures à découvrir que je ne pense pas que j'irai au delà pour en savoir plus. Je devine très bien que Kylie est unique, qu'elle va combiner plusieurs pouvoirs ce qui lui donnera un rôle important ect...

 

J'ai trouvé de tome 2 à la fois intéressant car on apprend à découvrir d'autres personnages mais souvent trop long : trop long le triangle amoureux et l'indécision de Kylie, trop long la sensation d'être suivie avant qu'on sache qui la suit, trop long aussi le fantôme qui apparaît tous les jours sans jamais donner un indice. Le lecteur devine avant Kylie qui va être la prochaine victime...

Par contre les querelles entre Miranda et Della donnent un peu de vie à l'ensemble et je plains Kylie de tout mon coeur d'avoir à affronter une vie si difficile :)

 

Donc la série en cinq tomes aurait peut-être pu être raccourcie en trois  ! On ne peut pas en vouloir à l'auteur ni à l'éditeur de jouer sur la corde sensible et de faire durer le plaisir...ce qui leur permet de gagner leur vie, d'une part, et finalement permet de faire lire plus de livres aux ados !!

Donc, positivons tout le monde est content...

Partager cet article

Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 05:22

 

Parce qu'au cours d'une soirée entre jeunes la police a mis la main sur de la drogue, Kylie est envoyée par ses parents, sur les conseils de sa psy, dans une colonie de vacances, en fait "un centre spécialisé pour jeunes délinquants", enfin pour "jeunes à problèmes" je devrai dire. Elle qui souffrait déjà du divorce de ses parents se retrouve, désemparée, en proie à des cauchemars indescriptibles au milieu de jeunes qu'elle ne connait pas.

 

Il faut dire qu'à Shadow Falls, rien n'est comme ailleurs. En fait, Kylie découvre que tous ces jeunes ne sont pas des délinquants mais des êtres à part, réunis ici pour trouver ou cultiver leurs dons particuliers.

 

Kylie aura à accepter beaucoup d'éléments nouveaux dans sa vie...

 

Il faudra qu'elle admette que les sorcières, les vampires, les loups-garous, les fées et autres créatures existent vraiment !

Il faudra aussi qu'elle apprenne à vivre au quotidien avec eux, à supporter la vue du sang, la violence de leur relation parfois houleuse...

Il faudra qu'elle découvre qui elle est, car elle n'a pas été envoyée ici par hasard par sa psy. Elle aussi a des pouvoirs : elle voit des fantômes et peut leur parler. Il faudra donc qu'elle arrive à maîtriser ses frayeurs et à découvrir pourquoi ce soldat plein de sang la poursuit et, ce qu'il a à lui révéler, est très important pour elle...

 

De plus rien n'est simple dans sa vie d'adolescente. Alors qu'elle a rompu avec Trey, son petit ami du lycée, elle va être attirée par deux adolescents plutôt sexy et très différents.

Le premier, Lucas, est un loup-garou et un garçon plutôt mystérieux et distant : il ne montre pas vraiment ses sentiments et pour une raison inconnue, il devra quitter la colonie subitement. Il se trouve qu'elle le connait depuis son enfance car il habitait tous près de chez elle.

Le second, Derek est un demi-fae. Il est doux et prévenant et, au contraire de Lucas, très démonstratif.

Tous deux convoitent la jeune fille ce qui ajoute à son trouble.

 

Parmi les personnages dont on parle beaucoup dans le roman, il y a aussi les camarades de chambre de Kylie : Della, la vampire et Miranda, la sorcière. Toutes trois vont finir par bien s'entendre malgré des débuts relationnels difficiles !

Et puis il y a Holiday, la directrice de la colonie. Elle va tout faire pour défendre Kylie, soupçonnée par le FBI qui n'arrive pas à la cerner, d'être responsable de certains méfaits que le lecteur ne comprendra qu'à la fin.

Holiday va l'aider en répondant à ses questions et aussi parce son don est très proche de celui de Kylie : elle aussi parle aux fantômes !

 

Kylie, puisqu'elle est née à minuit,  est donc, elle aussi, un être à part...mais de nombreuses questions demeurent à la fin de ce premier tome.

Qui lui a transmis ce don dans sa famille. Qui sont vraiment ses parents ?

 

Née à minuit Tome 1 / Attirances de C.C.Hunter

Voilà une saga en 5 tomes qui ne manque pas de souffle. Je me suis dit quand les ados m'en ont parlé "encore une histoire de vampires !" car on a une impression de déjà vu quand on commence l'histoire.

Mais il faut reconnaître que l'écriture est plaisante, à la fois légère et grave, l'histoire est bien construite et les personnages sont si présents qu'on se laisse emporter facilement !

Ce sera facile pour les adolescentes de s'identifier à Kylie.  Elle veut, comme tous les ados, être acceptée par ses pairs...et elle est prête à tout pour découvrir qui elle est.

 

C'est un roman dans lequel on ne s'ennuie pas, accrocheur juste ce qu'il faut pour avoir envie de finir le tome et qui reste facile à lire pour les plus jeunes.

 

De plus la couverture est attirante et ne manquera pas d'ajouter du mystère à l'histoire : en fait je pense qu'elle attirera plutôt les lecteurs (filles ?).

 

Pour ma part, la présence d'un trio amoureux, des disputes entre copines, de la quête de soi... c'est du déjà vu mais si cela peut inciter des ados à lire. Je suis pour, puisque c'est bien écrit, et que les personnages sont réalistes et sonnent justes.

 

A lire à partir de 12 ans.

Partager cet article

Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 15:46

 

 

Maïlys emménage avec ses parents dans une vieille demeure, qui appartenait au grand-oncle de son père, dont ils viennent d'hériter à la seule condition qu'ils y habitent définitivement.

 

Comme ses parents viennent de perdre leurs emplois, que son père, architecte,  veut s'installer à son compte, et que le propriétaire de leur appartement veut le récupérer pour sa fille, la décision de la famille est vite prise !

La maison aux 52 portes d'Évelyne Brisou-Pellen

La maison est non seulement délabrée, sale, désordonnée et poussièreuse mais vraiment lugubre ! De plus l'électricité est coupée, il n'y pas de téléphone et il faut tirer l'eau du puits.

 

 

Pourtant, dès leur arrivée, Maïlys se sent chez elle. Elle sait où sont les différentes pièces importantes, où sont rangés les choses comme par exemple les balais, les assiettes, les photos...

 

Mais voilà que la pluie se met de la partie : il tombe un tel déluge que la route est coupée empêchant le camion de déménagement de passer. Les voilà bien obligés de rester là et de vivre quelques temps en autarcie tout en explorant la maison...

 

 

Maïlys sent que quelque chose cloche : elle a d'étranges visions dont elle n'ose pas faire part à ses parents. De plus, la nuit dans la chambre qu'elle a choisie (mais l'a-t-elle vraiement choisie ?) d'étranges bruits et de terribles visions la tiennent éveillée. Et, mystère supplémentaire, certaines portes ne s'ouvrent que si c'est elle qui les actionnent...

 

Quel message les morts tentent-ils de lui transmettre ?

Quel terrible secret se cache derrière les 52 portes de la maison (d'ailleurs Maïlys n'en comptent que 51 !!).

Pourquoi ses parents l'ont-ils appelé Céleste à sa naissance (prénom que ni l'un ni l'autre n'utilise).

Qui était Céleste et pourquoi son nom a-t-il été effacé des photos de famille ?

Maïlys découvrira-t-elle la 52 ème porte ?

 

Mystère, suspense, angoisse sont au rendez-vous de cette lecture...dès 10 ans !

 

Remarque : Comme d'habitude l'auteur apprend au lecteur pleins de détails sur la vie d'avant : à quoi servaient les différentes pièces de la maison (la buanderie par exemple), comment vivaient les gens aisés avec leurs domestiques, leur façon de s'habiller...

 

Pour en savoir plus sur l'auteur vous pouvez consulter son site ICI

 

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 08:16

Pour devancer Entropia et tenter de sauver le monde, l'Alliance des Trois abat sa dernière carte et décide de partir  vers l'Europe où Ambre compte bien assimiler l'énergie source du deuxième Coeur de la Terre qui se trouverait à Paris en espérant que cela ne la tue pas...

 

Malgré l'aide des Kloropanphylles qui ont construit un bateau gigantesque et très ingénieux, de nombreuses inquiétudes subsistent :  Comment seront-ils accueillis sur le continent européen ?  La Grande Tempête a-t-elle causé les mêmes dégats que chez eux ? Les adultes ont-ils été transformés eux aussi ? Comment se passe la cohabitation avec les enfants et adolescents ?

 

Mais bientôt les adolescents vont avoir d'autres inquiétudes, plus urgentes encore à régler : un traitre est monté à bord avec eux. Comment le découvrir parmi les 1000 pans qui ont embarqués à bord et qui ont pourtant été minutieusement sélectionnés ?

 

Puis quelqu'un s'en prend ouvertement à Ambre et met sa vie en péril ainsi que celle de Matt. Ambre y laissera une partie d'elle-même mais ne renoncera pas...Matt en sera désespéré et sera obligé, encore une fois, de faire preuve de courage.

Le lecteur sait que l'agresseur agit pour le compte du buveur d'innocence, monté à bord sous les traits d'un jeune (ou d'une jeune) Pan...dont il assimile l'altération en alternance pour ne pas éveiller les soupçons...

Mais Matt, Ambre et Tobias ne le savent pas.

 

De nouveaux dangers extérieurs au navire ralentissent aussi leur voyage : ils se retrouvent bloqués par un continent de déchets et ne peuvent plus avancer...L'exploration de ce continent maléfique occasionne encore la perte d'êtres chers.

 

Mais une fois arrivé en Europe, les Pans ne seront pas pour autant au bout de leur peine : Ils découvrent que le pays  d’Oz et des Ozdults est encore plus cruel que celui des Cyniks. Les adultes fabriquent un élixir dans de gigantesques usines, à partir du sang des Pans, et en absorbent ainsi l'altération !

 

Mais le temps presse et malgré leurs états d'âme, nos jeunes Pans n'ont pas le temps (ni le droit)  d'hésiter...

Ils doivent gagner Paris coûte que coûte avant Entropia et sa horde de Tourmenteurs qui les suivent à la trace (ainsi que le buveur d'innocence mais ça ils ne le savent pas encore !).

 

De l'amour, de l'amitié et beaucoup de courage soudent heureusement nos camarades...

Mais la vie n'apporte pas que du bonheur, elle apporte aussi deuil, tristesse et renoncement. Ce tome n'épargne aucun de nos héros préférés !

Même le désespoir est près de les engloutir lorsqu'ils découvrent celui qui les a suivi jusqu'en Europe et qui fait partie de leur groupe...

 

Bref, voilà encore un récit haletant, qui maintient le suspens jusqu'au bout.

Ce tome relance l'histoire avec brio et nous donne une seule envie : lire la suite !

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 08:06

 

La guerre est finie entre les Pans et les Cyniks que l'on appelle désormais les Maturs.  Leur entente  reste cependant fragile.

Maylis et Zélie ont été nommées ambassadrices des Pans et travaillent de concert avec le Buveur d'innocence.  Elles s'occupent de maintenir le lien entre les deux peuples au niveau de la forteresse de la Passe des Loups, seul endroit où les deux peuples se côtoient.

 

Depuis trois mois,  les Pans organisent leur nouvelle vie à Eden.  Tous essaient d'oublier la violence de la Grande bataille et la mort de leur proche. Mais rien n'est facile pour eux.

Ambre semble fâchée contre Matt : ils se parlent à peine et lui, se demande pourquoi elle le fuit...Lui-même est pris d'un désir irrésistible de fuir ses nouvelles responsabilités pour reprendre la route. Il compte partir vers l'Ouest et rejoindre la mer... mais le destin en décidera autrement !

 

Alors que les Pans s'apprêtent à fêter le premier anniversaire de la tempête pour se souvenir d'avant et ne pas oublier...un étrange corbeau noir vole au-dessus d' Eden. Il semble observer les Pans ou bien chercher quelque chose ou quelqu'un...

Lorsqu'il est tué, les adolescents découvrent avec effroi, qu'il est déjà mort depuis longtemps et recouvert d'une sorte de goudron.

Comment un oiseau mort peut-il voler ?

 

Pendant ce temps, au nord, vers le Canada actuel, un mystérieux brouillard recouvre tout et avance inexorablement  vers Eden.

De terribles nouvelles parviennent aux Pans : l'avant-poste du nord a été dévasté et les Pans qui le surveillaient sont tous morts....

Matt  et Tobias décident donc de repartir mais vers le nord cette fois...

Ils sont accompagnés par Ami, le long marcheur qui a découvert les morts, par leurs chiens et par d'autres Pans venus en renfort, comme Floyd, Chen et Tania, ...

Mais voilà qu'Ambre qui devait rester à Eden, car Matt craignait pour sa vie, se cache dans un sac et attend trois jours sur le dos de Gus avant de se montrer.

Il est vrai que les deux adolescents se sont déclarés leur amour juste avant le départ de Matt, et Ambre ne pouvait se résoudre à le laisser partir sans elle...

 

Voilà l'Alliance des Trois réunit à nouveau et en marche vers de nouvelles aventures à la rencontre de personnages stupéfiants et de créatures tout droit sorties de nos cauchemars les plus horribles !!

 

La bande devra subir les attaques d'un nouveau danger : les Tourmenteurs qui obéissent à une entité inconnue mais puissante...Entropia !

 

Qui recherchent-ils ? Quelle est cette entité violente qui répond au nom de Ggl ou GA-GUEU-LLE, et semble être à l'origine de la Grande tempête qui a profondément modifié le monde ?

 

Pendant ce temps chez les Maturs, nos deux ambassadrices  découvrent une sombre machination contre les Pans orchestrée bien sûr par le Buveur d'innocence : le courrier des Pans est intercepté par Colin, de fausses lettres circulent jusqu'à Eden, et plus grave encore des expériences sont menées sur des Pans capturés, puis enfermés et torturés dans un mystérieux sous-sol où le Buveur d'innocence donne libre cours à sa violence !

 

C'est insoutenable pour les deux soeurs qui doivent agir vite coûte que coûte et contacter Balthazar au plus tôt !

 

******************************************************************************************************

Dès les premières pages, le lecteur entre dans le vif du sujet !

C'est encore un tome qui se lit sans respirer d'une seule traite...De plus il est plutôt court.

 

Même s'il y a moins d'action que dans les tomes précédents, celui-ci a le mérite de préparer le lecteur à la suite et de créer un suspense quasi insoutenable ce qui ne manque pas de donner envie de lire les  tomes suivants...pour en savoir plus ! D'ailleurs ça marche puisque je viens d'emprunter le tome 5 à la médiathèque et que je compte bien passer encore un bon moment de lecture en compagnie de nos fidèles héros...

 

Bref c'est sans doute trop tard pour écrire à l'auteur et lui décrire un Pan et son altération, comme il nous le propose en fin de volume (car la suite est déjà écrite) mais bon c'était sympa de le proposer !!

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 09:28

 

 

Voilà enfin la suite de la nouvelle série d'Anne Robillard. J'ai réussi à m'y mettre hier soir et je l'ai terminé ce matin en prenant le café. Il se lit comme d'habitude d'une traite et dès les premières pages le lecteur plonge dans l'action et a du mal à quitter le livre.

De plus les personnages connus sont toujours aussi attachants et les nouveaux ouvrent des horizons intéressants pour les futurs tomes...car il y en aura c'est sûr vu comment se termine ce tome là ! Mais chut, je n'en dirai pas plus...

 

Cette fois Tatiana et Alexanne voient leur vie bouleversée par la naissance de la petite Anya, une nouvelle petite fée qui arrive en plein hiver le 9 février. Alexei et Danielle, les heureux parents, sont conquis !

 

Mais des visiteuses viennent perturber ce bonheur. Judith Wakanda amène à Tatiana sa fille, Sara-Anne. Celle-ci entend des voix lorsqu'elle place une magnifique pierre noire et lisse, trouvée dans l'eau de la rivière, contre son oreille. Ces voix effraient l'enfant surtout que maintenant, en plus des voix, elle peut aussi distinguer les visages de ceux qui parlent et, leurs paroles, incompréhensibles pour une enfant de cet âge, parlent de carambolage, de crash, de déraillement ...rien de bien réjouissant.

 

Les fées décident de garder la pierre ce qui rassure immédiatement l'enfant et sa mère. Mais Alexei sent immédiatement tout ce qu'elle a de maléfique et demande à sa soeur de s'en séparer au plus vite. Mais Tatiana sait très bien qu' Alexanne est décidée à percer son mystère...

 

En parallèle, Christian Pelletier,  l'inspecteur de police qui a aidé à faire disparâitre le Faucheur et souffre de troubles psychologiques, d'après ses proches, raconte ses cauchemars. Personne ne le croit et son patron le pousse à démissionner. Même Melissa, sa compagne sur le terrain et dans la vie ne sait plus comment l'aider. Il s'aperçoit avec effroie que ses rêves se réalisent...et que de dangereux terroristes veulent éliminer la moitié de la planète mais, est-ce bien des terroristes "normaux" ?

 

Ses pas l'amènent alors vers son ami et journaliste, Sylvain , puis vers les Laurentines où les fées vont lui apprendre que ses visions sont non seulement prémonitoires, mais qu'il les partage avec la petite Sara-Anne...

 

Alexanne décide de retourner interroger la petite fille. C'est donc Christian qui va l'accompagner à Montréal, la ville de son enfance où elle n'est pas retournée depuis la mort de ses parents. Elle va découvrir une partie du mystère et être aidée dans sa quête par sa propre cousine qu'elle ne connaissait pas...

 

Alexanne est bien décidée à voir brûler le démon-terroriste sous ses yeux...elle sait qu'en tant que Vengeur et fée, elle en a le pouvoir et, même si elle doute encore de ses capacités à le faire...ses pouvoirs se développent de jour en jour.

 

Plusieurs personnes qui deviennent toutes des "combattants de la lumière", vont se regrouper pour les aider. Mais le démon est malin, il sait s'entourer de gens puissants et, avec une méthode bien à lui, il peut même soumettre des humains à ses ordres...

 

Comment vont-ils réussir à déjouer les plans des démons qui, sous la coupe du malin veulent exterminer la moitié de la planète en provoquant des catastrophes...partout dans le monde ?

 

 

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 14:06

 

Voilà un roman  très psychologique...et tout à fait fascinant !

 

Le héros de l'histoire, Christopher Watson (Kit pour les intimes), tout juste 13 ans, vient d'arriver dans la petite ville minière de Stoneygate. Sur la lande qui recouvre les anciens puits de mine, le long de la rivière, des enfants et des ados jouent au ballon ou à se battre...

 

Kit et sa famille sont venus vivre avec le grand-père qui ne peut plus rester seul depuis la mort de la grand-mère.  En effet celui-ci n'est plus le même : il a de plus en plus souvent des absences, phénomène qui va s'aggraver malgré l'amour dont il est entouré. Il est dans ses moments de lucidité, très content de parler avec son petit-fils de ses souvenirs. Ancien mineur, il a plein de choses à raconter sur la mine, les travailleurs, les tragédies, et certaines visions mystérieuses...

 

Une semaine après son arrivée Kit rencontre John Askew, un ado bizarre, et plutôt marginal qui dessine superbement bien. Il offre d'ailleurs à Kit son portrait au fusain croqué en cachette.

 

Très vite Kit va se sentir à la fois effrayé et fasciné par John. Et lorsque celui-ci et ses camarades vont l'attirer dans une cache sur la lande pour jouer au jeu de la Mort, il ne pourra pas résister...

Ce jeu dangereux consiste à rester enfermé dans l'obscurité pour faire "semblant de mourir" (mais font-ils vraiment semblants ?). C'est une sorte d'hommage fait aux enfants qui travaillaient dans la mine et qui sont morts lors de l'accident de 1821. Leurs noms sont gravés sur le mémorial...Comme eux, ils avaient 13 ans.  Kit est très surpris de découvrir qu'un certain Christopher Watson faisait partie des enfants morts mais aussi un certain John Askew...

 

Mais... lorsque au fond de la fosse, le couteau désignera Kit,  lorsqu'il reviendra à la vie et retrouvera la lumière, il ne sera plus jamais comme avant...

Pourquoi entend-t-il maintenant des voix sur la lande ? Pourquoi voit-il des enfants maigres errer autour de sa maison ?

 

John n'est pas seulement fasciné par la mort, il veut aussi entrainer Kit dans son monde sombre. Kit résiste, persuadé que son camarade souffre de son enfance difficile...

 

Allie, devenue son amie, fait tout pour l'empêcher de suivre à nouveau John dans la fosse sombre.

 

Un jour, les adultes découvrent leur secret et décident d'y mettre fin...

 

Mais le jeu de la Mort peut-il avoir une fin  ?

 

Un roman entre fantastique et réalité, empli de suspense (l'auteur commence par la fin), aux personnages envoûtants...

 

Un roman qui touche aussi notre sensibilité car il parle de nos racines, de l'importance de nos ancêtres pour comprendre ce que nous sommes, de notre patrimoine familial et de la passation des souvenirs familiaux entre génération...

Les échanges entre Kit et son grand-père sont particulièrement bouleversants de tendresse...

 

J'ai trouvé que, malgré le côté sombre du roman,  la fin était particulièrement  porteuse d'espoir...

 

Au fond l'auteur a voulu nous faire vivre une histoire où le jeu de la mort et ses mystères, le lien qu'il permet de tisser avec les morts, est en fait un véritable hymne à la vie !

 

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 15:35
Strom tome 3 / La 37e prophétie d'Emmanuelle et Bruno de Saint Chamas

 

A peine devenus "stromillons" nos deux jumeaux travaillent d'arrache-pied pour gagner des PPDS (Points Pour Devenir Séide). Chaque semaine les points acquis ou déduits s'affichent sur leur ordinateur personnel et ils attendent le verdict avec un peu d'inquiétude...

 

Mais voilà qu'ils sont convoqués dans les sous-sols de la Confrérie. L'heure est grave et l'organisation est en émoi : tous vont prendre connaissance de la 37e prédiction de Nostradamus. En effet celui-ci était un illustre membre de la Confrérie des Chevaliers de l'insolite...et toutes ses prophéties se sont jusqu'à présent réalisées.

 

A la lecture de l'ultime prédiction, tous comprennent que cette 37e prophétie annonce la fin du monde pour le 25 décembre prochain...et c'est justement les jumeaux qui sont choisis pour l'empêcher de se réaliser.

 

Pour cela il leur faudra retrouver un démon polymorphe, le Margilin qui soumet ses proies à sa cruelle volonté. Mais seule Ascalon, la célèbre lance de Saint Georges a pu dans le passé terrasser un démon...

Qui va se charger de remonter dans le passé pour chercher cette fameuse lance aujourd'hui disparue...Devinez ?

 

Voilà la trame des nouvelles aventures des jumeaux qui, au péril de leur vie, vont se lancer dans une quête périlleuse pour retrouver cette arme mythique afin d'éviter la réalisation de la terrifiante prophétie.

 

Bien sûr il leur faudra du courage, de l'intelligence, l'aide de leurs amis et de sparadrap, mais aussi de la rapidité car cette fois le compte à rebours a déjà commencé. Quel suspens !

 

Vie quotidienne, voyages dans le temps, amitié, solidarité, amour, la réalité et l'insolite sont mêlés et c'est ce qui fait de cette série une vraie réussite...

A lire absolument !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 17:04

Ce deuxième tome est la suite du tome 1 intitulé "Le collectionneur" dont vous pouvez lire le résumé ICI.

 

Le lecteur retrouve avec plaisir les jumeaux devenus pages. Ils doivent maintenant perfectionner leur formation et ce sera de plus en plus difficile pour eux : il leur faudra réussir l'épreuve de la ligne rouge qui fait ressurgir toutes leurs angoisses passées et leurs peurs les plus inavouées, apprendre à se battre contre eux-même, essayer d'aider un fantôme, et  s'occuper de deux enfants handicapés, tâche dans laquelle ils vont s'investir avec tout leur coeur.

 

L'insolite se manifeste à nouveau : un mystérieux passant demande à Tristan et Raphaël de le prendre en photo puis veut leur rendre la pareille. La photo prise en numérique est exactement celle qui se trouvait sur l'ordinateur découvert dans le tombeau égyptien.

Raphaëlle est invitée à passer l'été chez son ami Suzanne dont les parents viennent d'acheter une château resté inhabité pendant des années et toutes deux disparaissent mystérieusement  alors qu'elles n'ont pas quitté l'enceinte du château.

 

Depuis plusieurs siècles, grâce aux pouvoirs du strom, la Confrérie des Chevaliers de l'insolite, cache à l'humanité l'existence de portails permettant de partir dans le passé pour un voyage sans retour...Tristan va immédiatement se rendre sur les lieux avec Raphaël. Tous deux vont découvrir une mystérieuse porte... Aucun doute là dessus : les deux adolescentes ont traversé pour une raison inconnu ce portail qui les a amené dans le passé avec le risque de ne jamais pouvoir revenir.

 

Raphaël est désespéré mais Tristan décide aussitôt de franchir le portail à la suite des adolescentes. Sparadrap réussit à s'introduire  avec lui et se montrera par la suite d'une aide incommensurable.

Raphaël est bien décidé à tout faire pour sortir les filles et son parrain de ce mauvais pas !

 

Tristan se retrouve 4 000 ans en arrière dans l'Égypte ancienne...Il ne tarde pas à être fait prisonnier par des hommes armés et retrouvent Suzanne et Raphaëlle. Elles vont bien...heureusement !

Ils vont être libérés par Rakesh, qui se trouve être un autre membre de l'association qui a franchi ce même portail 15 ans auparavant. Chaque fois qu'il a tenté de modifier le futur, une force surnaturelle l'en a empêché, comme un mystérieux ange gardien qui l'empêcherait de commettre des bêtises !

 

Mais les hommes d'armes les traquent jusque dans leur camp. Ils devront résister à un siège, franchir le désert pendant des jours et des jours, supporter les  plaintes de Suzanne, prendre une potion de rajeunissement pour pouvoir enfin parler à Nitocris, la jeune reine âgée de 16 ans. Elle seule peut leur permettre d'accéder à la Porte du ciel leur permettant de revenir au XXIe siècle...mais avant il faudra déjouer les pièges...

 

Pendant ce temps Raphaël qui a retrouvé son ami Arthur à Paris,  continue de mener son enquête jusqu'à New York. Il est persuadé que s'il réussit à guérir son fantôme, cela sauvera sa soeur. Mais une analyse ADN est diligentée par le Chancelier suprême sur la momie retrouvée dans le sarcophage... Et si c'était Tristan, son parrain ? Alors il n'y aurait plus aucun espoir...

Raphaël n'en peut plus d'attendre !

 

Un excellent roman avec de l'aventure, de l'humour, une époustouflante plongée dans les temps anciens au coeur de l'Égypte, une intrigue passionnante et du suspens... et bien sûr de nouvelles énigmes à résoudre, de l'émotion  et de la tendresse à revendre !

A lire absolument et à faire lire à nos ados et pré-ados dès 12 ans.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 07:02
L'Alliance des Trois / Tome 1 de la Série Autre Monde de Maxime Chattam

 

Alors qu'à New York, Noël vient de se terminer, une Grande Tempête s'abat sur la ville. Le pays entier se retrouve sous la neige et privé d'électricité, donc de communication.

Mais dans la nuit, d'étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, tels des doigts immenses, ils brisent les fenêtres pour s'abattre avec fracas sur tous les êtres humains...

Matt et  son ami Tobias se retrouvent seuls dans la ville ravagée. Leurs parents ont disparu ce qui semble être le cas de tous les adultes et mystérieusement de certains enfants.

Les deux ados décident, malgré la peur, de s’organiser, puis de quitter la ville et d'aller vers le Sud en espérant trouver d'autres survivants. Mais la Terre a changé... Certains adultes sont toujours là mais paraissent dangereux : ils ont mutés en Gloutons ou en Cyniks (nettement plus violents que les précédents).  Des créatures inconnues se cachent partout...La planète Terre se serait-elle vengée des hommes ?

 

Les voilà plongés bien malgré eux, dans un Autre Monde ou, même eux ne se reconnaissent pas, un monde plein de dangers et de mutants où la nature a repris violemment ses droits.

 

Ils vont bientôt découvrir que d'autres enfants et adolescents se sont regroupés en "villages" et survivent comme ils le peuvent en pillant les supermarchés des villes ou en chassant... On les surnomme les Pans (en hommage à Peter Pan). Seuls les Longs Marcheurs qui parcourent les étendues dangereuses apportent nouvelles et innovations. Mais c'est à leurs risques et périls.

 

Dans un des ces villages, situé sur l'île de Carmichael, ils vont rencontrer Ambre et tous trois formeront l'Alliance des Trois pour le meilleur et pour le pire...avec Plume, la chienne gigantesque qu'ils ont trouvé en route, ils formeront même en fait un quatuor ! Ils devront d'abord déjouer les plans d'un "traître" bien caché sur la petite île... Puis sauver les Pans d'une attaque de Cyniks qui cherchent à les enlever ou à les tuer.

Heureusement  les Pans développent des "pouvoirs" en fonction de leur personnalité et de ce qu'ils aiment ou pas faire...ce phénomène qu'Ambre va surnommer "l'altération" est-il un progrès ou présente-t-il un danger pour les adolescents ?

 

Pourquoi la Terre at-elle été ravagée ? Pourquoi les enfants ont-ils été épargnés ? Pourquoi les Cyniks enlèvent-ils des Pans et les enferment-ils dans des cages pour ensuite les amener à une mystérieuse Reine ? Pourquoi le Raupéroden, une étrange créature nocturne aidée par de mystérieux  échassiers gigantesques, poursuit-elle  Matt sans relâche  même dans ses rêves ?

 

C'est pour répondre à toutes ces questions que le trio, accompagné de Plume, va se mettre en route pour le Sud en quittant la petite communauté...

 

Mais il leur faudra traverser la forêt Aveugle. Et ce sera une autre histoire racontée dans le tome 2 !!

 

Aventure, amitié (amour), solidarité, suspens, créatures fantastiques...tout cela donne un roman très agréable à lire et très prenant. Les personnages sont attachants et ne manqueront pas de plaire aux ados et aux adultes férus de fantastique et de fantasy.

Pour ma part, j'ai bien aimé et passé un très bon moment de lecture, apaisant et ludique. En tous cas je compte bien lire la suite...

Ai-je su garder mon "âme de rêveuse" ?

 

Partager cet article

Repost0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 07:41

A comme 8

 

Alors qu'il assiste à l'enterrement du Sphinx, Jasper fait la connaissance de Fulgence, le directeur de l'Association. Pour une raison inconnue Fulgence et Jasper s'affrontent.

 

Jasper, en faisant le point sur tout ce qui vient de lui arriver, ce qui permet au lecteur de renouer avec le fil des événements vient de réaliser qu'il n'est pas celui qu'il croit être et que tout le monde croit qu'il est.

 

En sortant de la cérémonie, il retourne chez lui et ressuscite Fatnir en corbeau. Mais celui-ci s'enfuit à peine le transfert effectué...

Puis, Ombe (qui parle toujours à Jasper dans sa tête) veut revoir son appartement. Dans l'armoire ils tombent effarés sur un double d'Ombe en chair et en os qui saute par la fenêtre !

 

De retour au 13, rue du Horla, pour une réunion,  Jasper découvre qu'il est en danger...

 

Rose et Walter décide de mettre tous les agents stagiaires à l'abri en les envoyant sur l'île des Trolls. Ils se croient en sécurité mais des agents de la MAD les retrouvent... Et ce qui est bizarre c'est qu'ils sont accompagnés de mages. Or dans la MAD, il n'y a jamais eu de mages !

 

Pendant ce temps, Rose arrive à intercepter des messages sur l'ordinateur de Fulgence et découvre que c'est lui qui a organisé le meurtre du Sphinx...et l'accident d'Ombe.

 

Pourquoi le directeur de l'Association voudrait-il démolir le bureau de Paris ?

 

Jasper va chercher à le savoir... Il découvrira aussi, non sans surprise,  le secret de ses origines !

NON je ne vous en dirai pas plus ! Car ce tome qui est le dernier de la série apporte toutes les réponses aux questions que le lecteur se posait et permet de finir l'histoire d'Ombe et Jasper en beauté !

 

Quelles que soient les difficultés...

 

"La vie mérite d'être vécue.Toujours"

Partager cet article

Repost0
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 09:35

ailes-d-alexanne-3.jpg

 

 

Maintenant que la secte de la Montagne a été détruite la famille Kalinovsky doit affronter le Faucheur (Frédéric Desjardins, procureur de son métier), l'ex homme de main du Jaguar, qui est en réalité son fils aîné.

Déterminé à venger la chute de son maître, il traque Alexei sans relâche et s'en prend d'abord à ses proches. Mais il est bien décidé à s'en prendre aussi à tous ceux qui sont responsables de son arrestation.

 

Peut-on lutter contre un sorcier qui a conclu un pacte avec le diable ?

 

Christian (le policier) obligé d'abandonner par intermittence l'enquête sur le tueur en série, Sylvain (le journaliste de l'étrange), Paul (le père de Mathieu), le père Collin et Simon (l'avocat) et leur famille sont tous en danger donc solidaires !

Valéri Sonolevitch, l'ancien amoureux de Tatiana arrive de Russie. Il est persuadé qu'il doit permettre à la prophétie de se réaliser c'est-à-dire qu'en tant que Vengeur, il doit tuer Alexei mais Tatiana le persuade du contraire. Alexei est aussi doux qu'un agneau malgré ses nombreuses colères, il n'a jamais fait de mal à personne...Ce n'est pas parce que c'est une fée mâle qu'il ne se soucie pas du bonheur de ses proches. C'est d'ailleurs justement parce qu'il s'en soucie, qu'il est prêt à affronter le Faucheur tout seul. De plus Danielle attend maintenant un énfant...C'est la première fois qu'une fée mâle engendre un enfant ! Son seul défaut c'est sa facilité à se mettre en colère...

Il devra apprendre à rester calme comme le lui recommande sans cesse Tatiana.

Tatiana protège la maison mais ne peut pas empêcher certains de ses habitants de suivre une voix, une vision, ...ni le rôdeur, la mystérieuse "gargouille" ailée, de les attaquer par surprise.

Alexei et ses nouveaux amis décident d'un plan pour attirer le Faucheur... mais les pouvoirs maléfiques du Faucheur sont innombrables et puissants  :  il peut enfermer à distance quelqu'un dans une pièce ou une maison, y mettre le feu, le faire apparaître sur un autel pour lui arracher le coeur ...

 

Ils décident finalement de le traquer dans l'ancienne demeure du Jaguar où il s'est réfugié. Alexanne qui sent Alexei en danger, part  leur prêter main forte aidée par Valéri. Elle va se découvrir de nouveaux pouvoirs et ... un nouveau destin. Et côté pouvoir, elle n'est pas la seule...

 

Mais chut !! Je ne vais pas vous en dire plus ! Encore un tome riche en rebondissements où le lecteur retrouve avec plaisir ses deux personnages clés  mais cette fois avec tous leurs amis... et qui se lit d'une traite comme les précédents !

 

La nouvelle trilogie de l'auteur a en fait un tome 4  , déjà paru que je ne tarderai pas à acheter pour les élèves et pour le plaisir de le lire moi-aussi !!

Sans doute les nouveaux pouvoirs d'Alexanne trouveront à s'exercer !!

Partager cet article

Repost0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 15:03
Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat

 

Quatre adolescents orphelins, deux filles, Milena et Helen, et deux garçons, Milos et Bartolomeo, vivent dans leur internat respectif, où ils sont "séquestrés" à leur insu. Leurs seule joie est de demander à rejoindre pour un soir leur "consoleuse" une femme du village qui leur sert de mère de substitution et leur apporte un peu de chaleur humaine. C'est ainsi qu'ils vont se rencontrer.

Ils découvrent qu'ils étaient les enfants d'opposants politiques éliminés  il y a plus de 15 ans.

Les quatre adolescents réussissent à s'évader, décident de reprendre le combat que leurs parents avaient perdu quinze ans auparavant et tentent de rejoindre une organisation clandestine.

 

Mais "La Phalange", le groupe qui gouverne et tyrannise le pays, envoie à leur trousse les terribles "hommes-chiens" qui les poursuivent et les obligent à fuir vers les sommets glacés...

 

Milos se fait prendre et il est immédiatement envoyé dans un camp d'entraînement en prévision d'un spectacle de lutte corps à corps, sorte de jeux du cirque réinventé par "La Phalange" et qui doit se terminer par une mise à mort.

  

Pendant ce temps, les autres rejoignent les "hommes-chevaux".  Ce peuple pacifique, pas très futé mais très fort pourra-t-il les aider ?

 

Ce que j'en pense

 

C'est une histoire très forte d’amitié et d’amour,  un roman d'aventure palpitant avec juste ce qu'il faut de fantastique.  L'auteur prend le temps de décrire les situations, de faire monter la révolte et la prise de conscience du peuple opprimé. C'est par la musique et le chant que le peuple se raliera enfin.

 

Mais l'atmosphère de ce roman est lourde et très sombre. L'évocation de cette dictature imaginaire mais réaliste donne une dimension tragique au récit.

Le lecteur  garde peu d'espoir pour une issue heureuse. Malgré tout la chute est déchirante... car le lecteur s'est attaché aux personnages et voudrait que l'histoire se termine bien. Mais dans la vraie vie, une révolution ne se termine jamais sans perte humaine. C'est le prix de la liberté !

 

Ce roman ne vous laissera pas indifférent et vous touchera en plein coeur. Les ados se battent pour des idées et des valeurs universelles : la liberté de pensée et la liberté tout court, le droit d'aimer...Ils deviennent des résistants contre le pouvoir en place.

Mais le lecteur découvre que les bourreaux ont aussi des sentiments, ce qui donne une direction imprévisible au roman et permet au lecteur de s'interroger sur le totalitarisme...

 

Les plus jeunes peuvent être attirés par le côté fantastique mais passeront à côté du message délivré par l'auteur. Garder quoi qu'il arrive sa propre liberté de penser et son libre arbitre...

 

Ce roman a obtenu de nombreux prix. Il est conseillé dans les listes du Ministère de l'Education nationale "Lectures pour les Collégiens" à partir de la 3°.

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -