Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 06:15
L'arbre des secrets / Agnès de Lestrade et Mathilde Lebeau

 

Aujourd'hui je vous présente à nouveau un livre jeunesse ! Désolée pour ceux qui n'ont pas d'enfants, ni de petits-enfants...

Mais que voulez-vous, j'ai passé une partie des vacances à raconter des histoires à mes petits-enfants alors autant vous en parler tout de suite avant que je les oublie, vu que les livres sont repartis dans leurs valises, au milieu des autres souvenirs de vacances. 

Je vous parlerai plus tard des quelques lectures que j'ai pu faire et surtout des jolies balades printanières, puisque nous avons eu de la chance : le soleil était au rendez-vous !

Celui-ci est une histoire à la fois touchante et tout à fait adaptée à l'imaginaire des plus jeunes. 

 

Quand j'étais petit, il me consolait quand j'avais du chagrin. Quand j'ai dû partir loin, j'ai écrit mon nom sur son tronc. Et je lui ai promis qu'un jour on se reverrait.

 

Rami et Lara ont décidé d'aller construire une cabane.

Mais alors que Rami grimpe dans un arbre, ce dernier qui pourtant semblait tout à fait mort, se met à pousser, pousser, pousser toujours plus haut vers le ciel, entraînant avec lui le petit garçon en larmes, très loin au dessus du sol...

Et si l'arbre avait dans son coeur un si grand secret qu'il n'ait pas trouvé d'autre moyen pour en parler ?

Il faudra l'aide de tous les petits animaux de la forêt pour que Lara le découvre et puisse sauver ainsi son petit frère en le faisant redescendre sur terre. 

Pour une fois, je vous dévoile un peu de ce secret dans l'extrait ci-dessous...

 

Autrefois, cet arbre avait pour ami un petit garçon. Un jour, ce petit garçon a dû partir loin. L'arbre n'a pas supporté de perdre son ami.

 

Je vous ai déjà parlé de cette collection "Un Monde à Lire CP" qui s'adresse aux enfants qui commencent l'apprentissage de la lecture lorsque je vous ai présenté "La plante du bonheur" et "Kimamila le lutin". 

Ce livre est dans la même veine...

Et mon petit-fils me réclame les autres titres alors je n'ai pas fini de vous en parler ! Mais bon, on apprend à lire qu'une seule fois dans sa vie...

Partager cet article

Repost 0
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 06:01
Éditions Langue au Chat / Collection Chatouille, avril 2017

Éditions Langue au Chat / Collection Chatouille, avril 2017

Un jour je serai vétérinaire.
Ce jour-là les animaux défileront à la queue leu leu dans mon cabinet.
Du rat avec un chat dans la gorge au bourdon qui a le cafard, je soignerai tous les bobos...

 

Voici une façon ludique d'aborder avec les petits, la signification de quelques expressions imagées de la langue française. Des expressions faciles à comprendre, mises en scène avec humour dans ce joli album au format carré.

 

Le métier de vétérinaire intéresse beaucoup les petits. Que leur animal familier ait aussi un docteur qui les ausculte ou leur donne du sirop pour la toux est tout à fait rassurant. D'autant plus que ce vétérinaire-là, en blouse blanche, est tout à fait sympathique et ressemble étrangement au docteur que voudraient bien avoir tous les enfants malades.

 

Voilà un album délicieux, bourré de tendresse et d'humour, grâce auquel vous apprendrez à moucher les baleines et à soigner un perroquet enroué...ce qui, avouez-le, manquait à votre palmarès et peut s'avérer fort utile... 

 

Un jour, je serai vétérinaire / Cee Cee Mia, Pog et Fabien Ôckto Lambert

 

La collection Chatouille, que je découvre ici, grâce à l'opération Masse critique de Babelio, offre de petits albums intelligents qui permettent aux petits à partir de 3-4 ans mais aussi aux plus grands, de rire ensemble et d'approcher avec humour différents sujets, parfois graves.

Une façon de prendre un peu de recul et de relativiser les problèmes. 


 

Un jour, je serai vétérinaire / Cee Cee Mia, Pog et Fabien Ôckto Lambert

 

Qui ont les auteurs ?

 

Fabien Öckto Lambert a fait des études de communication visuelle à l'école Brassart de Tours. Pendant 5 ans, il a participé à diverses expositions et a acquis une expérience de graphiste. Puis il est devenu illustrateur indépendant. L'illustration jeunesse est devenue sa passion. Il vit aujourd'hui dans la région de Nantes.

Ses illustrations nous vont droit au coeur et je vous assure que, même adulte, on se sent rassuré par ses dessins drôles et très vivants...Cela ne vous étonne pas j'imagine, que je sois touchée par son graphisme, car vous le savez bien, j'ai un peu gardé mon âme d'enfant.

 

Alors qu'elle est d'origine italienne, Cee Cee Mia est née en Belgique. Enfant et adolescente, elle a beaucoup voyagé et a toujours aimé écrire..."J'écris comme je respire" déclare-t-elle Elle a travaillé dans le commerce, puis dans le paramédical. Devenue maman, elle écrit d'abord pour faire lire ses histoires à ses trois enfants, puis les publient pour notre plus grand plaisir.

 

Olivier Pog a participé à l'écriture de l'album. Lui il touche à tout : il aime autant écrire qu'illustrer des livres. Il est venu à l'écriture par le biais de chansons et tous les médias l'intéressent. Ce sont les enfants eux-mêmes qui sont sa principale source d'inspiration. Il est déjà l'auteur d'une dizaine de livres jeunesse. Il écrit aussi entre autre, dans "Histoires pour les petits" un magazine édité par Milan. 

 

Un jour, je serai vétérinaire / Cee Cee Mia, Pog et Fabien Ôckto Lambert

 

C'était ma participation du jour au thème "animal" proposé par Magda pour ce mois d'avril...

 

Bon dimanche à tous ! 

Un jour, je serai vétérinaire / Cee Cee Mia, Pog et Fabien Ôckto Lambert

Partager cet article

Repost 0
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 06:02
Gautier Languereau/ Hachette Livre, 2015

Gautier Languereau/ Hachette Livre, 2015

 

Cet album est une découverte pour moi, car bien que j'ai entendu parler de l'auteur lors de la sortie de son premier album "Imagine", paru en 2014 en France, et intitulé "Journey" en anglais, je n'étais jamais entrée dans son merveilleux univers.

C'est grâce à Mousse qui m'en a parlé dans un de ses commentaires, que j'ai eu envie d'en savoir plus sur cet auteur qui favorise l'imagination des enfants en proposant des albums magnifiquement illustrés et SANS TEXTE. 

 

"Voyage" est l'histoire de deux enfants, une fille et un garçon, qui se promènent dans leur ville un jour de pluie triste et gris. Ils s'ennuient... Alors qu'ils se retrouvent à côté d'une porte fermée, un mystérieux roi ouvre la porte et leur demande de l'aide pour sauver son royaume des envahisseurs armés qui veulent incendier la ville.  

Les enfants n'hésitent pas un  instant et armés de leurs clés magiques qu'ils viennent de dessiner, ils réussissent à ouvrir la porte du royaume et à pénétrer jusqu'au château.

Par chance, pour les aider, le roi leur a remis, juste avant d'être fait prisonnier, une drôle de carte montrant six lieux différents correspondant chacun à un des lieux où ils doivent se rendre et à une des couleurs de l'arc-en-ciel. Nos deux amis, toujours accompagnés de leur oiseau violet, sont prêts à tout pour tenter l'aventure !

Et...s'il leur fallait retrouver d'abord les couleurs de l'arc-en ciel pour sauver le royaume  ?

 

Un très bel album très poétique, où se mêlent dessins à l'encre, à la plume et aquarelles de l'auteur. Une pure merveille à offrir dès 5 ans, qui prouve bien que souvent les mots sont superflus.

Je parie que l'imagination sans limite des enfants, vous emmènera bien plus loin encore, dans le monde enchanteur et magique de ce vieux roi, que ce que je vous raconte ici ! 

 

Pour vous faire une idée plus précise, vous pouvez visualiser ci-dessous des extraits de l'album..

 

 

Né à Baltimore, dans les années 60, Aaron Becker a toujours aimé dessiner et imaginer ses propres mondes parallèles. Il a été designer à San Francisco, puis animateur au sein des studios Disney, Pixar et Lucasfilm, avant de créer son premier album. 

 

N'oubliez pas d'aller faire un petit coucou à Mousse de ma part en cliquant sur le lien ci-dessous...vous en sortirez durablement emplis de sérénité. 

Partager cet article

Repost 0
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 07:11
Nathan 2015

Nathan 2015

Kimamila déteste les disputes !

 

Un jour Petitou le chien, qui n'a de petit que le nom, emmène chez ses amis, Manu et Alorie, un petit lutin trouvé dans la forêt et qui s'est perdu dans la neige : c'est Kimamila.

Que fait-il là et d'où vient-il ? Aucun des deux enfants ne se le demande, car ils sont bien trop occupés à se disputer tous les deux pour un oui ou pour un non, puis à montrer leur trouvaille à leurs petits camarades de classe.

Et si Kimamila avait une mission à accomplir ?

 

Un conte tout simple qui s'adresse aux enfants en cours d'apprentissage de la lecture. Bien sûr on y trouvera quelques répétitions salutaires pour l'apprenti lecteur et oh combien encourageante pour lui.

Les illustrations complètent très bien le texte et servent de support à la découverte de l'histoire.

Une série indispensable à avoir à la maison pour les 5-6 ans et faire le lien entre la Grande section de maternelle et l'année du CP.

L'histoire, bien sûr peut être lue à des enfants plus jeunes !

 

Comme ça doit être bon, un bisou, pense Kimamila.
Ça doit être sucré.
Ça doit descendre jusque dans le coeur.
Moi, personne ne me fait de bisous.

 

Je vous ai déjà parlé de cette collection "Un Monde à Lire CP" qui s'adresse aux enfants qui commencent l'apprentissage de la lecture lorsque je vous ai présenté "La plante du bonheur"

Ce livre est dans la même veine...

Partager cet article

Repost 0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 07:30
Rue du monde/ Collection Couleur carré, mars 2017

Rue du monde/ Collection Couleur carré, mars 2017

Sa danse était la pirouette des hirondelles et des libellules dans le beau temps.

 

Petite Lune est la plus vieille femme du village que l'on voit passer au bord du chemin. Elle marche tout doucement, toute courbée et ratatinée, avec l'aide d'une canne.

Mais le saviez-vous qu'elle n'a pas toujours été ainsi ?

Il y a bien longtemps maintenant, elle a été jeune, belle et agile...et elle a même été la meilleure et la plus merveilleuse danseuse de la région.

Et ce que vous ne savez pas, c'est que malgré la vieillesse et son corps qui l'oblige à se mouvoir tout doucement, dans son coeur, elle continue toujours à sautiller...

 

Voilà un album magnifique à la fois poème et conte, superbement illustré par Frédéric Sochard qui vous emmènera jusqu'en Afrique. 

Le texte poétique et très rythmé vous donnera envie de danser ! 

J'ai trouvé que cet album était une belle façon, très émouvante mais pas triste du tout, d'aborder le thème de la vieillesse avec des enfants. 

 

Danse petite lune / Kouam Tawa et Fred Sochard

 

Koum Tawa est né à Bafoussam, au Cameroun en 1974. Très tôt il se consacre à l'écriture de textes poétiques ou dramatiques.

Il a écrit une trentaine d'oeuvres poétiques ou dramatiques et une quinzaine de ses pièces sont mises en scène dans son pays mais aussi en France, au Canada ou au Japon.

Il a reçu de nombreuses distinctions dont le premier prix ACCT de littérature africaine pour la jeunesse en 1997 et a été lauréat du programme "Visa pour la création" de CulturesFrance. 

En 1998, il participe à l'aventure Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis autour de la coupe du monde de football, puis il rejoint le projet de théâtre itinérant Eyala Pena, avec Barbara Boulay comme metteur en scène.

Il réside toujours au Cameroun mais il se déplace souvent pour animer des ateliers d'écriture. Il a été en résidence à Limoges (2001) et à Paris (2007), puis à Rennes (2011) mais également pendant trois mois au Japon, où il a participé à un projet d'écriture. Mais il s'est rendu également aux États-Unis et bien sûr en Afrique... 

 

Retrouvez ci-dessous un des poèmes de Koum Tawa, publié sur le site du Printemps des Poètes...

 

J’aurais aimé être une reine

J’aurais aimé être une reine. Avoir une grande cour. Des hommes et des femmes autour de moi. Les uns pour me servir, les autres à ma charge.
J’aurais aimé être une reine. Avoir une voix qui compte. Dire « je veux » et avoir. Dire « je peux » et pouvoir. Dire « c’est ça » et c’est ça.
J’aurais aimé être une reine. Être de mon temps. Adhérer au monde. Tenir tête à la nuit. Faire corps avec l’espoir.
J’aurais aimé être une reine. Triompher de moi-même. Être la chance des autres.

J’aurais aimé être une reine. Avoir un nom qui dure, une danse qui me porte.
Je me serais au moins permis le rêve si la mort qui n’a pitié de personne n’avait fait de moi la petite dernière qui se cherche sans savoir s’il lui faut monter ou descendre.

Kouam Tawa, Cameroun (1974 - )
Extrait de Elles(s), Editions Lanskine, coll. Ailleurs est aujourd’hui, 2016

 

et d'autres sur le blog de "Terres de femmes".

 

Fred Sochard l'illustrateur de l'album, est né en 1966. Il grandit à Nantes face à la gare de triage.  Puis il étudie les Arts décoratifs à Paris. Il abandonne son travail d'infographiste pour devenir illustrateur de presse et pour la jeunesse. Son amour pour l'art aborigène, indien ou africain se retrouve dans ses dessins. 

Sa page facebook est ICI.

Mais vous pouvez aussi le retrouver sur son site perso ci-dessous et sur le blog de médiapart pour ses dessins de presse qui ne manquent pas d'humour. 

 

Partager cet article

Repost 0
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 07:32
La plante du bonheur / René Gouichoux et Claire Frossard

 

Parce qu'il s'ennuie auprès de sa grand-mère, un jeune mulot part à la recherche de la plante du bonheur.

Peut-être se trouve-t-elle de l'autre côté de la rivière, ou dans cette vallée verdoyante, ou bien encore derrière cette colline ?

Guidé par les animaux rencontrés sur sa route, il n'hésitera pas à franchir la montagne pour trouver cette plante merveilleuse.

Mais, arrivé tout là-haut, la marmotte lui conseille de rentrer à la maison...

Un conte initiatique, empli de poésie, qui sera l'occasion de rêver à d'autres horizons. 

 

En rentrant, j'ai le temps de repenser aux paroles de Sage Marmotte.
- Raconte tes aventures et tu trouveras la plante, disait-elle.
Mais comment est-ce possible ?

La plante du bonheur / René Gouichoux et Claire Frossard

 

La collection "Un Monde à Lire CP" s'adresse aux enfants qui commencent l'apprentissage de la lecture. Chaque petit livre permet de découvrir un thème différent, permettant d'appréhender le monde, l'art ou la citoyenneté tout en respectant l'imaginaire de l'enfant. 

Le texte est imprimé en deux grosseurs correspondant à deux niveaux de lecture, ce qui permet à l'enfant débutant en lecture, de lire déjà des phrases tout seul et d'en être fier. 

La taille 1 propose les phrases les plus simples contenant un vocabulaire accessible aux plus jeunes. Elles sont repérées facilement grâce à une flèche rouge. 

La taille 2 permet de franchir une étape supplémentaire en lisant un texte plus long au vocabulaire plus riche et diversifié. C'est ce texte-là que vous pourrez lire aux enfants. 

A la fin du livre, un imagier permet d'enrichir le vocabulaire et d'élargir l'horizon des plus jeunes.

Une belle initiative pour les enfants de Grande section de maternelle qui déjà pourront déchiffrer quelques mots simples et pour l'apprentissage progressif de la lecture, l'année du CP.

Je trouve que c'est une collection qui fait bien le lien entre l'école et la maison.

A suivre donc... 

 

Partager cet article

Repost 0
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 07:15
Les Lutins de l'Ecole des loisirs / Kaléidoscope, 2016 (réédition / 1ère édition en 2000)

Les Lutins de l'Ecole des loisirs / Kaléidoscope, 2016 (réédition / 1ère édition en 2000)

 

Le loup a annoncé son retour dans la région à grands coups de pubs. Les médias s'emparent de l'affaire et bien sûr tout le monde tremble de peur. Pendant ce temps le loup se prépare...

Je suis revenu ! / Geoffroy de Pennart

 

Il a beau chercher au bord de la rivière, dans la forêt, dans les petites maisonnettes de la clairière. Il n'y a personne à se mettre sous la dents, ni le petit chaperon rouge, ni Pierre, ni les trois petits cochons, ni les sept chevreaux, ni...

A vous de découvrir les autres personnages de contes qui se cachent dans ses pages.

Quant au loup, il meurt de faim puisque tout le monde s'est caché...Va-t-il réussir à manger ?

 

Voilà encore un conte détourné, pour le plus grand plaisir des petits à partir de 4-5 ans. Mais bien sûr, vous pourrez le leur lire avant. 

Les illustrations sont délicieuses et emplies de détails et de clins d'oeil.

Et ce qui plaît beaucoup aux petits, c'est que, c'est le loup en personne qui raconte l'histoire !

 

Je suis revenu ! / Geoffroy de Pennart

Partager cet article

Repost 0
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 07:24
Kaléidisciope 2007

Kaléidisciope 2007

Au bord de la route, Chapeau rond rouge tomba sur un grand chien gris endormi contre une meule de foin.
Elle ne résista pas ; elle sortit sa trompette de poche.
L'animal se réveilla en sursaut, complètement terrorisé.

 

Il était une fois une petite fille qui vivait avec ses parents à l'orée de la forêt.

Comme elle ne quittait jamais le petit chapeau rond et rouge que lui avait confectionné sa grand-mère, on l'avait surnommé...le petit Chapeau rond rouge.

Un jour, vous connaissez l'histoire, sa maman l'envoie chez sa grand-mère en lui recommandant de ne pas passer par la forêt...et bien sûr elle désobéit !

Mais ce que vous ne savez pas, c'est ce qui arrive ensuite.

Alors je vais vous mettre un peu sur la voie : le  loup n'a pas du tout mangé la grand-mère, mais alors vous n'y êtes pas du tout, dans cette version-là du conte, il a été victime d'un accident !  

Entre nous, cela ne servira à rien que la petite fille l'assomme, puis lui ouvre le ventre...il n'y a rien dedans. Mais elle est têtue, ça vous le savez déjà. 

 

Chapeau rond rouge / Geoffroy de Pennart

 

Bien sûr, vous avez tout de suite compris à quel conte bien connu, l'auteur fait référence. Il dit ne pas avoir bien écouté le conte de notre enfance et s'être un peu emmêlé entre chaperon et chapeau rond.

Ensuite il a imaginé ce dont il ne se souvenait plus pour le plus grand plaisir des petits et des grands. 

Qu'en pensez-vous ?

Voilà un livre devenu un classique parmi les contes détournés : une  parodie délicieuse et bourrée de tendresse, qui bien sûr plaît beaucoup aux enfants qui connaissent tous le véritable conte par coeur. Les illustrations sont pleines de surprises à découvrir.

Un beau moment de complicité à partager !

 

Chapeau rond rouge / Geoffroy de Pennart

Partager cet article

Repost 0
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 07:15
Ecoles des Loisirs / Lutin Poche, 2016

Ecoles des Loisirs / Lutin Poche, 2016

 

Aujourd'hui nous restons en Afrique...enfin presque !

 

Pipioli le petite souriceau aimerait bien partir en Afrique avec son amie l'hirondelle. Et Ginette voudrait bien l'emmener avec elle, mais Pipioli est beaucoup trop lourd...

C'est finalement Zigomar, le merle qui va accepter de faire le voyage. Ils vont embarquer aussi, leur amie la grenouille.

Et les voilà tous les trois en route pour l'Afrique...

Pour l'Afrique dites-vous ? Euh...c'est oublier que Zigomar n'a pas trop le sens de l'orientation !

 

L'Afrique de Zigomar / Philippe Corentin

C'est simple, pour savoir où est le sud, tu regardes où se lève le soleil, tu vas tout droit et au premier éléphant, c'est l'Afrique...

L'Afrique de Zigomar / Philippe Corentin

 

J'ai retrouvé avec plaisir Philippe Corentin dont les jeunes enfants ne se lassent pas.

Voilà un album bourré d'humour : les images complètent merveilleusement le texte en donnant des explications totalement contraires aux propos.

Les animaux présentés, vous l'aurez compris, ne sont pas du tout des animaux d'Afrique mais ceux du...Pôle Nord. 

Les enfants seront ravis d'écouter l'histoire dès l'âge de 4 ans et de la lire tout seul dès la fin du CP.

Attention cependant, il y a quelques mots de vocabulaire difficiles qui correspondent à l'apprentissage de la lecture niveau 2 (à partir du CE1).

 

Je ne voyais pas ça comme ça, dit la grenouille.
Moi non plus ! dit le souriceau

L'Afrique de Zigomar / Philippe Corentin

Partager cet article

Repost 0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 07:36
Ecole des Loisirs /Lutin poche, 2016

Ecole des Loisirs /Lutin poche, 2016

Rafara, un conte populaire africain / Illustré par Anne-Catherine De Boel

 

Rafara vit en Afrique avec sa famille.

Un jour, alors qu'elle est partie cueillir des morelles dans les bois, ses deux soeurs aînées l'abandonnent. Rafara ne sait pas retrouver son chemin toute seule, et bientôt la nuit tombe.

La petite fille tremble de peur car elle sait que le monstre Trimobe n'est pas loin...

Il emporte la fillette dans sa demeure en lui promettant quelle sera sa petite fille chérie. Mais en fait, ce qu'il désire surtout, c'est la séquestrer pour pouvoir la nourrir pendant quelques jours... avant de la dévorer !

Un jour elle donne un peu de son riz à une petite souris... Celle-ci décide alors de l'aider à s'enfuir. Mais avant de partir, elle lui offre trois objets magiques : un bâton, une pierre et un oeuf.

Ils vont être bien utiles à Rafara pour empêcher le monstre, parti à sa poursuite, de la rattraper...et de n'en faire qu'une bouchée !

 

 

 

Rafara, un conte populaire africain / Illustré par Anne-Catherine De Boel

Une nuit, tandis que le monstre ronflait comme dix soufflets de forgeron, une petite souris se glissa sous l'oreiller de Rafara. "Rafara, Petite Mère", dit la souris, "j'ai faim...Donne-moi un peu de ton riz".
Rafara tendit aussitôt à la souris l'écuelle qui était sous son lit. "Merci" dit la souris.
"Puisque tu as bon coeur, je vais t'aider".

Rafara, un conte populaire africain / Illustré par Anne-Catherine De Boel

 

De nombreuses fiches pédagogiques, ça et là sur internet, montrent l'intérêt des professeurs des écoles pour ce joli conte, entièrement illustré aux couleurs de l'Afrique, qui fera voyager les jeunes enfants, tout en leur permettant de faire connaissance avec une autre culture.

Une belle façon d'ouvrir leur monde...

 

On raconte que Vovondréo, grand oiseau aux ailes puissantes passait par là et que Rafara l'appela : "Vovondréo, gentil oiseau, prends-moi sur ton dos et ramène-moi dans mon village. Je te promets en récompense des pierres de toutes les couleurs qui feront scintiller ton plumage".

Partager cet article

Repost 0
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 07:19
Les Editions de L'officine, 2016

Les Editions de L'officine, 2016

 

"Les premières aventures de Canélou" illustré par Christian Blanchard, nous racontaient en deux tomes parus en 2011 (tome 1) et 2012 (tome 2) les aventures d'un petit caniche pas comme les autres, sauvé d'une fourrière par une vieille dame, Mademoiselle Mathilde. Mais, dans ce tome, Canélou est kidnappé par de méchants personnages qui n'hésitent pas une seconde à demander une rançon...

Dans "Les nouvelles aventures de Canélou" déjà illustré par Pointilleuse, et paru en 2015, Canélou vivait encore de multiples aventures et nous révélait son intelligence hors norme. 

Vous serez soulagés de le retrouver en famille auprès de sa tendre maîtresse, pour ce dernier opus "Les dernières aventures de Canélou" qui vient de paraître... 

 

 

L'histoire

Mademoiselle Mathilde  vit à Paris avec Elise, dite Lisette, une petite fille que la DASS lui a confié et Manu, un jeune homme au grand coeur qui a eu des problèmes, mais est devenu un travailleur, sérieux et généreux qui s'assume. 

Un après-midi tranquille, Mathilde que les enfants appellent marraine, reçoit un mystérieux coup de fil. Son interlocutrice lui donne rendez-vous dans un café pas très loin de chez elle. C'est la maman d'Elise !

Mademoiselle Mathilde pense qu'elle veut lui enlever la petite fille. Mais elle découvre que sa maman veut tout simplement travailler chez elle et l'aider pour le ménage... 

Mathilde, peut-elle faire confiance à cette femme ancienne alcoolique qui, dans le passé, a volé, fait de la prison et  abandonné sa petite fille au soin de la DASS, parce qu'elle ne pouvait pas s'en occuper correctement ? 

Mademoiselle Mathilde a bon coeur et accepte de l'aider. 

 

Peu de temps après,alors que toute la famille est au cinéma, une bande de dangereux cambrioleurs tentent de s'introduire chez eux.

Heureusement, en l'absence de ses habitants, Canélou défend la maison, tous crocs et griffes dehors, et réussit à les faire fuir. Il a reconnu l'un d'entre eux ! 

Mais un doute subsiste...

Comment les cambrioleurs savaient-ils que toute la famille était sortie pour l'après-midi ? Tout accuse la maman d'Elise qui semble le comprendre et quitte subitement la maison...

Qui va jouer l'entremetteur à votre avis ?

En guise de conclusion à l'histoire, le lecteur retrouve la famille, dix ans plus tard, mais chut je ne vous dirai pas le dénouement de l'histoire !

 

 

Voilà une histoire toute simple qui plaira aux enfants à partir de 6 ans, si vous leur racontez l'histoire. Mais c'est un album à réserver aux plus de 8-9 ans pour une lecture en solitaire car le récit est assez difficile au niveau du texte mais aussi par rapport aux thèmes évoqués. 

Les prouesses de cet adorable petit chien "surdoué" ne manqueront pas de leur plaire. Les dialogues entre Mathilde et son chien qui se comprennent sans paroles, sont absolument savoureux.

L'histoire se comprend même si vous n'avez pas lu les tomes précédents (ce qui est mon cas). Cependant, il faudra donner quelques explications sur les précédents épisodes aux plus jeunes, ou des indices concernant les liens qui unissent les différents personnages. Il faudra aussi expliquer certains mots de vocabulaire que je trouve difficiles. Je vous conseille donc de lire l'histoire une fois jusqu'au bout avant de la raconter aux enfants ou de la leur donner à lire tout seul. 

L'histoire n'est pas facile à aborder mais elle est instructive en ce qui concerne la société d'aujourd'hui. Elle nous parle de différence, d'alcoolisme, de délinquance, du bien et du mal... Ce sont des thèmes peu exploités dans la littérature jeunesse. 

 

En découvrant cet album, je suis surtout tombée sous le charme des illustrations toute en délicatesse de Pointilleuse, l'illustratrice,  que j'ai découvert d'abord sur son blog, puis sur ce dernier album.  

Son trait fin et minutieux donne aux expressions du visage beaucoup de réalisme et permet aux émotions de passer en direct. Les mimiques des enfants sont rendus à merveille. La tristesse, la colère, la honte aussi. Les décors sont également très bien évoqués et je vous mets la page représentant la chambre d'Elise ci-dessous. Ainsi vous pourrez mieux vous faire une petite idée de l'ambiance...

 

La maman d'Elise (extrait du blog de Pointilleuse)

La maman d'Elise (extrait du blog de Pointilleuse)

 

Canélou, ce petit caniche espiègle et plein de ressources est dessiné de manière tellement vivante qu'on entend presque ses jappements de joies ou ses grognements de colère.

Grâce aux illustrations, son courage et sa bravoure ne pourront que vous toucher davantage. Et vous verrez que lui qui est si petit que l'on a envie de le protéger par moment, a un coeur grand comme ça...

Les illustrations toujours précises et la justesse du trait nous permettent de vivre les diverses situations comme si nous étions spectateurs de l'histoire. Vous ne pourrez qu'être conquis par l'intelligence de ce malicieux petit chien, et rire de ses frasques.

 

Canélou (extrait du blog de Pointilleuse) ceci n'est pas une planche du livre !

Canélou (extrait du blog de Pointilleuse) ceci n'est pas une planche du livre !

 

La douceur et la tendresse qui émanent des dessins de Pointilleuse, contrebalancent la dureté de certains passages et complètent le texte à merveille. Ce que l'enfant ne comprendra pas en lisant le texte est explicité dans les images.

Les images racontent une histoire à elles toutes seules et il n'y a pas besoin de mots pour que les émotions passent...L'enfant pourra donc revivre l'histoire en faisant une lecture parallèle par l'image, ce qui ne manquera pas d'aider le jeune lecteur débutant.

 

Pointilleuse est une belle découverte. Ne manquez pas d'aller visiter son univers délicieux, bourré de tendresse et de douceur (ça je l'ai déjà dit) mais jamais mièvre,  sur son blog...

Je suis sûre que vous serez sensibles, comme moi, pour ceux qui ne la connaissent pas encore, à son immense talent. 

 

Partager cet article

Repost 0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 07:03
Little Urban, 2016

Little Urban, 2016

 

Un petit garçon qui aime particulièrement les câlins, se transforme en "machine à câlins" !  

Il distribue ainsi  beaucoup d'amour autour de lui et va en venir à faire des câlins à ceux qui n'en reçoivent jamais, comme le porc-épic, la baleine, ou le serpent, mais pas que...

 

Attention, vous risquez de devenir sa proie, car personne ne peut y échapper !

Les illustrations, qui sont autant de clins d'oeil, pleins d'humour, sont à observer de près, car les mimiques des "câlinés" sont irrésistibles...

Ce petit garçon est si fatigué le soir à force d'embrasser les autres, qu'il est bien content d'aller recharger ses batteries auprès de sa maman. On s'en serait douté...

 

C'est un album vraiment sympa et bourré de tendresse qui laisse place à l'imaginaire de l'enfant.

Il permettra aux petits d'apprendre à montrer leur sentiment et explique aussi par l'image, que même l'animal le plus repoussant a besoin de tendresse pour être heureux.

C'est donc une histoire simple mais efficace qui plaira à tous les âges et apportera, en cette période de noël, un message sincère d'amour et de tolérance, plein de malice.

 

A offrir à vos enfants ou vos petits-enfants ! 

 

Hum que c'est bon un câlin...
Hum que c'est bon un câlin...
Hum que c'est bon un câlin...

Hum que c'est bon un câlin...

 

Je n'ai malheureusement pas reçu ce poster...qui était donné lors de la promotion de l'album. Il fallait peut-être que je le demande au libraire...

 

La machine à câlins / Scott Campbell

 

Je vous invite aussi à visionner la vidéo ci-dessous...pour un clin d'oeil câlin ! 

Partager cet article

Repost 0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 07:10
Seuil jeunesse,  2016

Seuil jeunesse, 2016

 

Voilà un album drôle et inventif qui ravira vos enfants dès 5-6 ans et pour longtemps car ce livre est une véritable encyclopédie sur ces petits êtres qui peuplent nos forêts et nos maisons. 

 

 

Presque toute la vérité sur les lutins / Clothilde Delacroix

 

Le livre est découpé en 8 chapitres abordant chacun un thème particulier. Chaque page est l'occasion de s'amuser, de revivre des moments important de notre Histoire, revue par les lutins, d'observer la foule de détails sur chacune des images, mais surtout de mieux connaître leur vie, car bien sûr, nous les humains, nous sommes toujours posés une foule de questions sur eux, comme par exemple...

Pourquoi sont-ils si petits ?

Pourquoi et depuis quand, ne portent-ils que du rouge et du vert ?

Pourquoi ont-ils une grande et si jolie barbe ?

Pourquoi se cachent-ils dans la forêt ?

D'où leur vient cette passion hors du commun pour les champignons ?

 

Mais aussi...

Pourquoi ont-ils les oreilles pointues ?

Naissent-ils avec la barbe ?

...
 

Naissent-ils avec la barbe ?

Naissent-ils avec la barbe ?

 

Bien sûr vous vous en doutez, je ne vous donnerai pas les réponses !

En plus de trouver les réponses à ces questions, vous apprendrez comment vivent les lutins et les lutines et comment ils élèvent leurs enfants.

Vous saurez aussi quels moyens de transport ils utilisent.

 

Vous saurez tout sur les moyens de transport des lutins...
Vous saurez tout sur les moyens de transport des lutins...

Vous saurez tout sur les moyens de transport des lutins...

 

Puis comment ils travaillent avec enthousiasme dans nos maisons où ils sont censés ranger tout ce que nous laissons traîner derrière nous mais, il faut bien le reconnaître, ne le font pas toujours !

Comment ? Ne me dites pas que vous ne saviez pas ce qu'ils font chez nous quand nous ne les voyons pas...  

Vous ne saviez pas que les lutins faisaient pipi dans vos pots de fleurs, rangeaient vos livres à leur façon dans votre bibliothèque et cachaient les clés de votre voiture ! Incroyable !

 

Vous l'aurez compris, l'auteur s'amuse avec eux et avec nous, pour notre plus grand plaisir.

 

Presque toute la vérité sur les lutins / Clothilde Delacroix

 

Voilà un livre cadeau plein de poésie, à offrir absolument à tous les petits lutins et lutines.

 

J'ai vu que ce livre était conseillé à partir de 3 ans.

Moi je pense que son humour et son côté décalé, ainsi que les nombreux jeux de mots et clins d'oeil à notre Histoire, ne peuvent pas être compris avant l'âge de 5 ans au moins, mais ce n'est que mon avis et je ne pourrai vous le confirmer, qu'une fois le père noël passé...

La richesse du vocabulaire et la longueur du texte est parfaite pour les 7-8 ans qui débutent en lecture.

Les plus petits regarderont les images avec plaisir et enrichiront aussi leur vocabulaire. 

 

Clothilde Delacroix est née en 1977. Ce jeune auteur-illustrateur pour la jeunesse, est autodidacte mais a suivi un cursus universitaire d'arts plastiques et a enseigné auprès des enfants avant de se consacrer exclusivement à l'écriture et l'illustration pour la jeunesse et adulte (presse).

Elle a publié des albums à L'école des loisirs, Sarbacane, Hélium, Le Seuil, Talents-hauts, Le Rouergue, Alice jeunesse et collabore régulièrement pour la presse jeunesse (Bayard, Milan, Fleurus).

Elle vit à Mereville (91).

 

Vous trouverez un autre avis sur cet album ICI...

 

Et un merveilleux conte sur les lutins, à lire tout seul pour les plus grands, mais à raconter dès 5 ans, ICI...

Partager cet article

Repost 0
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 06:55
Little Urban, 2016

Little Urban, 2016

 

Un petit aventurier (ou une petite aventurière ?) s'en va en forêt espérant braver, grâce à son immense expérience, le méchant ours...qu'il soit brun ou noir.

Mais lorsqu'il rencontre un véritable ours noir, puis un brun, la réalité ne s'avère pas si simple...

Après plusieurs essais infructueux, une seule arme se révélera réellement efficace pour éviter de se faire dévorer: l'ours en peluche ! 

 

Une des doubles-pages de l'album...

Une des doubles-pages de l'album...

 

Voici un album plein d'humour et au style novateur qui apporte un peu de piment dans la littérature jeunesse. 

La tenue du petit personnage est déjà tout un délice avec son grand sac à dos-valise aussi grand que lui, sa timbale, son porte-clé, son nounours...et  ses chewing-gums ! Les ours ont une bonne bouille et à aucun moment ils ne feront peur aux enfants. 

De plus, la forêt est pleine de surprises et de petits écureuils se cachent dans les pages et font des tas de bêtises pour le plus grand plaisir des petits.

 

L'histoire de Michelle Robinson est toute simple mais les dessins de David Roberts, amusants et expressifs apportent un plus. L'histoire s'adresse aussi bien aux filles qu'aux garçons, et d'ailleurs si la présentation de l'éditeur ne parlait pas d'un aventurier, moi j'aurais pensé à une petite aventurière ! 

Je ne connaissais l'éditeur "Little Urban" que de nom et je suis allée découvrir son site et son catalogue ICI.

Cet album grand format est à réserver aux petits de plus de 3 ans, et je trouve que c'est une bonne idée de cadeau !

 

 

Partager cet article

Repost 0
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 06:12
Nathan / Kididoc, 2013

Nathan / Kididoc, 2013

 

Voilà un album-jeu grand format de la collection Kididoc qui va permettre aux apprentis-conducteurs de mieux connaître la route et ses dangers...

Les textes sont de Anne-Sophie Baumann et les illustrations de Pronto.

 

Tout d'abord l'enfant pourra découvrir sur chaque double page cartonnée, huit jeux différents avec lesquels il apprendra quelques règles simples sur la sécurité routière, comme la reconnaissance des panneaux de signalisation les plus courants, celle des situations dangereuses, la circulation des piétons, l'attitude du conducteur et tous les points de contrôle de la voiture...

 

 

 

Le Grand Livre-Jeu du Permis / Anne-Sophie Baumann

 

La dernière double page propose un circuit que l'enfant est invité à parcourir avec l'aide d'un adulte et des trois petites voitures en carton à monter lui-même, qui sont incluses dans l'album.

 

De nombreuses questions, des anecdotes, des volets de toutes formes à soulever, des languettes à tirer ou à déplacer et un volant à tourner...ne peuvent que lui permettre d'apprendre tout en s'amusant ! 

 

Cet album grand format, très coloré et riche en indications de toutes sortes durera plusieurs années et pourra intéresser tous les petits à partir de 4-5 ans. 

 

Kididoc est une collection que j'aime beaucoup offrir car elle permet de multiples découvertes et aiguise la curiosité des petits, tout en étant toujours très ludique.  Tous les livres de cette collection répondent aux multiples questions dont savent si bien nous abreuver nos chers petits.

Quelques illustrations intérieures...Quelques illustrations intérieures...
Quelques illustrations intérieures...
Quelques illustrations intérieures...Quelques illustrations intérieures...

Quelques illustrations intérieures...

Partager cet article

Repost 0
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 06:37
L'école des Loisirs, 1999 et réédition en Lutin poche, 2010

L'école des Loisirs, 1999 et réédition en Lutin poche, 2010

C'est la préhistoire. Il fait très froid depuis longtemps. Rien ne pousse plus sous la neige.

 

Les hommes de Cro-Magnon n'ont que le gibier pour survivre et partent tous à la chasse.

Tous... sauf Cromignon qui est le plus petit de la tribu.

 

Mais non loin de la grotte, alors qu'il s'amuse à dessiner l'empreinte de sa petite main sur les rochers, Cromignon fait une impressionnante rencontre. Il s'agit d'un gigantesque mammouth !

 

Le jeune garçon  va être obligé d'attendre la nuit pour prévenir la tribu...et, grâce aux traces qu'il a dessiné sur les rochers, les aider à le trouver.

 

 

Ce petit album documentaire, plein de charme, va vous permettre de partager avec les petits, la vie quotidienne de l'homme préhistorique : la chasse, l'art, la nourriture...

 

Les illustrations sur double page sont adorables et d'une grande clarté car elles aident à la compréhension du texte et permettent d'ouvrir le débat sur nos ancêtres.

 

C'est un album à lire dès 3 ans mais que les maîtres peuvent exploiter jusqu'au Ce1 tant le vocabulaire est varié et le texte, court et simple. Il peut servir de base pour un premier travail sur la préhistoire. Il y a d'ailleurs plein de fiches pédagogiques, mises en ligne sur le net autour de cet album... 

 

Je craque devant les illustrations de Michel Gay, pas vous ? ! 

 

 

Cromignon / Michel GayCromignon / Michel Gay

 

Michel Gay n'aime pas les biographies

Disons juste qu'il est né en 1947 à Lyon, en face d'un zoo.

Si ses livres plaisent autant aux tout-petits, c'est sans doute parce qu'il les dessine si bien, qu'ils soient humains, pingouins, zèbres, chatons ou loups.

Et qu'il les comprend parfaitement.

Leurs aventures, leurs préoccupations secrètes, c’est le domaine de prédilection de Michel Gay.

Il dessine et comprend les tout-petits comme si un fil télépathique n’avait jamais cessé de le relier à eux.

Il est notamment le créateur de l’adorable "Biboundé".

 

 

Partager cet article

Repost 0
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 06:50
Editions Chemins de tr@verse sur Bouquineo.fr

Editions Chemins de tr@verse sur Bouquineo.fr

Un album pour les 2-5 ans ; texte et illustration de Sophie Motte. 

 

Maintenant que Zoé a grandi, elle a le droit de sortir de la ruche et d'aller ramasser du pollen toute seule.

Bien sûr, la Reine s'inquiète et donne d'ultimes recommandations pour cette première sortie. Il faut en particulier rentrer avant le coucher du soleil sinon ce sera impossible de retrouver la ruche.

Mais les vilains bourdons viennent embêter Zoé et renverser ses deux seaux déjà remplis de pollen. Le temps de tout ramasser avec l'aide de gentils petits compagnons et la nuit est déjà tombée !

Que va devenir Zoé ?

Que la nuit est inquiétante pour une petite abeille toute seule  et si loin de sa maison ?

Heureusement la nuit n'est pas vraiment noire : il y a des étoiles pleins le ciel : elles ne demandent qu'à devenir ses amies !

 

Grâce à son courage, Zoé aura finalement vécu une belle aventure et rencontré l'amitié.

 

 

Un album pour les petits qui ont souvent peur de la nuit...et une bonne occasion de les faire parler de leur peur ou de les inviter à dessiner après avoir raconté l'histoire.

Une occasion pour eux aussi de mieux connaître le monde des insectes.

Les illustrations sont pleines de tendresse et de douceur, tout en étant très colorées et très rassurantes.

Le texte, facile, pourra être lu sans problème dès le CP, car la typographie est bien aérée. 

 

 

Qui est Sophie Motte ?

 

C'est l'auteur de l'histoire et des illustrations.

Depuis toute petite, l'auteur aime dessiner. En dessinant elle inventait déjà des histoires ! Cette passion ne l'a jamais quitté.

Ce qu'elle aime par dessus tout c'est peindre sur toile à l'acrylique. Elle choisit ses motifs dans le monde de l'enfance : elle peint en particulier des animaux familiers naïfs mais réalistes, mais aussi des décorations de noël, des tableaux de naissance à personnaliser avec le nom de l'enfant. 

Comme elle aime aussi coudre, elle peint sur du lin et réalise aussi des coussins, des pochettes, des animaux-doudous,...

Elle habite dans le sud de la France, dans la région des Alpilles...ce qui explique ses illustrations très colorées et ses ciels bleus toujours ensoleillés !

 

Depuis 2011, l'auteur tient un blog dans lequel elle nous montre toutes ses créations en tissus ou autres matériaux mais aussi, ses tableaux à l'acrylique, ses dessins, et ses albums cartonnés.

Son second site est "l'atelier de Sophie ICI. 

 

*******************************

 

Bouquineo est une librairie en ligne pour tous ceux qui aiment les livres numériques. C'est l'e-librairie des "Éditions Chemins de tr@verses", éditeur qui participe désormais à l'opération "Masse critique" de Babelio par laquelle j'ai obtenu ce livre, et que j'en profite pour remercier. 

 

 

Son catalogue propose de nombreux albums jeunesse. 

Cet ouvrage est dirigé par Isabelle Mateu, institutrice et formatrice, et Flora Jannot, pour la conception graphique. 

 

tous les livres sur Babelio.com

Partager cet article

Repost 0
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 09:28
Aujourd'hui c'est le jour de l'épiphanie...

Aujourd'hui c'est le jour de l'épiphanie...

Ce conte a été publié pour la première fois chez Flammarion dans la collection "Les albums du Père castor"en...1950 et il a été régulièrement réédité depuis !

Voilà qui lui permet d'entrer sans discussion possible, dans la série des classiques.

Il n'a pas pris une ride et, les enseignant(e)s de maternelle continuent à utiliser ce conte en classe, dès le mois de janvier, au moment de la galette des rois qui comme vous le savez doit être mangée à partir du 6 janvier, jour de l'épiphanie !

 

L'histoire est connue de tous...

 

Une bonne vieille, cuisine une galette pour son mari ; elle la met à refroidir sur le rebord de la fenêtre. Mais la galette s'ennuie et se laisse tomber dans le jardin, puis elle se sauve ; elle roule, roule... pleine d'enthousiasme et inconsciente des dangers qui la guettent . Elle croise d'abord un lapin, puis un ours, et un loup.  Tous veulent la manger, mais elle leur échappe en chantant une petite chanson.

Mais... le renard est très très malin ! Pour l'attirer il commence par la flatter... Bien sûr, elle ne se méfie pas et se fait croquer.

 

 

Grâce à la répétition des mêmes phrases et de la petite comptine, les jeunes enfants sont aussitôt capables de répéter l'histoire eux-mêmes !

 

"Je suis la galette, la galette. Je suis faite avec le blé ramassé dans le grenier. On m'a mise à refroidir. Mais j'ai mieux aimé courir".

 

C'est ce qu'on appelle un conte de randonnée...

 

Je parie que ce sont les parents qui, avant les petits, risquent de se lasser !

 

Qui sont les auteurs ?

 


Natha Caputo (1904-1967) est une écrivaine et conteuse française, d'origine russe, de son vrai nom, Nathalie Bernstein.  

Elle est d'abord jardinière d'enfant, puis institutrice. Durant ses années d'enseignement, elle est fascinée par Maria Montessori et met en application ses théories.

Ensuite, elle travaille comme correspondante de la Pravda à Lyon, puis comme journaliste au Progrès de Lyon.

Elle publie diverses traductions d'œuvres littéraires en russe et en anglais.
 

Très vite, elle écrit des contes pour enfants, tous publiés chez Nathan et au Père Castor,  en s'inspirant des contes russes entendus pendant sa propre enfance.

- "Roule galette" est parue en 1950.

- L’histoire de "Ho-l'archer" dans les "Contes des quatre vents" en 1954.

- "Les animaux qui cherchaient l'été" en 1960.

et plusieurs autres volumes de "Contes" seront publiés chez Nathan  et illustrés notamment par Daniel Maja, comme par exemple "Trois contes ensoleillés" (1991)

Elle a eu une importante activité de critique littéraire pour la jeunesse et a fait partie
des jurys du Prix Jeunesse (qui a cessé d'être attribué en 1972) et du Prix Jean Macé (décerné de 1958 à ? je n'ai pas trouvé la date...). Pour la petite histoire, rappelons que Jean Macé est le créateur de la première bibliothèque communale de France, à Blebenheim, en Alsace, en ...1863 !

Un prix "Enfance du monde-Natha Caputo" récompensait chaque année un album ou un documentaire pour enfants. Je ne sais pas si ce prix existe toujours...mais je pense que non ou qu'il a changé de nom...


Natha Caputo est une des fondatrices du CRILJ dans les années 60, devenu aujourd'hui une association.  Le CRILJ existe toujours et regroupe éditeurs, auteurs, illustrateurs, bibliothécaires, enseignants, libraires, (...) désireux de travailler ensemble autour de la lecture jeunesse.

Elle a écrit également de nombreux articles de littérature jeunesse dans "L’École et la Nation", revue du Parti communiste français dirigée vers le monde enseignant, parue de 1951 à 1999.

C'était donc une auteure très active et on peut dire sans se tromper qu'elle a marqué la littérature jeunesse, non seulement par ses livres mais aussi, en la faisant connaître à un plus large public et en créant des structures toujours actives aujourd'hui...

 

Pierre Belvès est l'illustrateur.

 

Cet illustrateur français, né en 1909 et décédé en 1994, a participé très tôt à l'aventure des albums du père Castor, dans les années 40.

Sa bibliographie est impressionnante et si on a peu d'éléments sur sa vie, on connait son talent et on sait qu'en parallèle de son travail d'illustrateur, il fut aussi professeur de dessin.

 

Pierre Belvès a joliment illustré cet album.

Il a su créer pour ce conte d'origine russe une ambiance particulière. Les enfants n'ont aucun mal à imaginer la vie dans l'isba, implantée au milieu de la forêt sauvage. Les vêtements traditionnels des deux vieux, leur mobilier, le chat, le vieux fourneau, tout est fait pour créer une ambiance particulière et pour rendre l'histoire encore plus réaliste.

C'est bien normal que la jolie galette toute fraîche s'ennuie à mourir sur sa fenêtre...

 

Une fois n'est pas coutume, voici 'histoire en video...

Partager cet article

Repost 0
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 08:35
Apoutsiak et la vie des Inuits...

Apoutsiak et la vie des Inuits...

Apoutsiak veut dire en Inuit, "petit flocon de neige"...

Apoutsiak est un petit garçon comme les autres...sauf qu'il vit au Groenland. Il passe une enfance heureuse entouré de sa grande famille.

Il aime particulièrement jouer avec ses cousins, glisser dans la neige et s'occuper des chiens de traineaux. Il apprend aussi à pêcher et à chasser avec son harpon.

L'hiver, toute la famille se retrouve dans la grande hutte et l'été, elle s'installe dans l'oumiak pour rejoindre d'autres terrains de chasse.

Un jour, devenu grand, il va transmettre à son tour à ses enfants tout ce qu'il a appris de ses parents.

Ainsi va la vie chez les Inuits...

 

 

 

 

Qui était Paul-Emile Victor ?

 

Paul-Émile Victor (1907-1995), précurseur de l’écologie moderne, fondateur des Expéditions polaires françaises, a été pendant plusieurs décennies “LE” Monsieur Grand Nord français.

Il organise dès 1934 sa première expédition d’une durée d’un an.

En 1937, il vivra en immersion totale pendant quatorze mois avec une compagne eskimo au sein d’une tribu de l’est du Groenland, et apprendra à parler couramment sa langue.

De nombreux autres voyages suivront, jusqu’en 1987, lorsqu’il ira fêter ses 80 ans au Pôle Nord.

 

Vous retrouverez sa biographie complète sur le site du Centre Polaire Paul-Emile Victor de Prémanon dans le Jura, ainsi qu'une bibliographie exhaustive de ses ouvrages scientifiques et de vulgarisation.

 

Mon avis

 

Paru pour la première fois en 1948, cet album de Paul-Emile Victor est devenu un classique. C'est le premier album de la collection "Les enfants de la Terre" créée chez le Père Castor.

Présenté comme un récit de voyage, l'album permet de suivre la vie quotidienne d'Apoutsiak, de sa naissance à sa mort.

Les enfants peuvent ainsi apprendre plein de choses sur la vie et les traditions des esquimaux au début du XX° siècle.

 

L'album a deux niveaux de lecture :

- En gros caractère, l'histoire d'Apoutsiak que l'on peut raconter dès l'âge de 4 ans aux enfants et qu'ils pourront lire facilement seuls dès 6 ans.

- En petits caractères, des informations ethnologiques détaillées sur la vie des Inuits enrichissent le texte. Les enfants rechercheront dans les images certains détails énoncés dans cette partie et apprendront ainsi facilement les coutumes et le mode de vie des esquimaux. Cette lecture est réservée aux enfants de plus de 7 ans.

 

On découvre le mode de vie traditionnel des Inuits, la manière intelligente dont ils préservaient la nature et la fragilité des écosystèmes, leur campemant d'été et leur installation d'hiver, leurs différentes façons de chasser, leur façon de consommer sans que rien ne se perde, leurs croyances et leurs légendes...

On y voit aussi apparaître les premiers changements liés à l'arrivée des explorateurs et au contact du monde moderne, puisque il est question d'un fusil, dont ils ne se servent pas toujours.

 

Vous pouvez visualiser ci-dessous, la mise en page particulière de l'album, le rapport texte-image et la différence de typographie du texte. Vous pourrez admirer au passage les dessins épurés qui font ressortir l'essentiel des situations.

 

 

 

 

 

Qui sont les Inuits ?

 

 

Les ancêtres des Inuits sont vraisemblablement arrivés par le détroit de Béring, il y a environ 5 000 ans.

Mille ans plus tard à la faveur de la fonte de la calotte glaciaire (on ne parlait pourtant pas à l'époque d'un réchauffement climatique...hi hi !) les hommes migrent et s'installent tout le long du littoral arctique jusqu'au Groenland.

 

A l'origine, les Inuits (ce qui signifie "les hommes") étaient un peuple de chasseurs-cueilleurs nomades vivant dans l'Arctique donc au Groenland et dans le Grand Nord du Canada. Ils ont appris à utiliser ce que leur offrait leur environnement, à s'alimenter pour lutter contre le froid et à vivre dans des conditions extrêmement difficiles.

Leur mode de vie était basé sur la chasse. Ils en tiraient leur nourriture quotidienne, leurs outils et des vêtements...

Ils chassaient en particulier le caribou, le phoque et parfois l'ours polaire et le boeuf musqué. L'été, ils attrapaient des oiseaux, mangeaient leurs oeufs et pêchaient dans les lacs d'eau douce des saumons sauvages et autres espèces.

 

Leur vie sociale était très importante et basée sur l'entr'aide. Plusieurs familles se regroupaient pour chasser ou bien pour passer l'hiver. Les femmes seules, les enfants orphelins étaient automatiquement pris en charge par d'autres familles. Les enfants étaient éduqués par la communauté avec beaucoup d'affection et de patience, les comportements bienveillants étant valorisés et la bonne attitude acquise, par l'exemple.

 

Aujourd'hui, la plupart des Inuits sont devenus sédentaires, mais une grande partie vit toujours de la chasse et de la pêche. Ils sont plus de 125 000 répartis en une quarantaine d'ethnies sur un immense territoire de l'Arctique.

Le confrontation avec le monde moderne, il y a environ trente ans, a apporté son lot de problèmes comme par exemple l'alcoolisme, la dépression, le suicide, la délinquance et la violence qui n'existaient pas chez ce peuple doux, solidaire et téméraire.

 

Aujourd'hui, leur mode de vie s'est profondément modifié : les Inuits possèdent tous des scooters des neiges qui remplacent les traineaux à chiens et des maisons de bois chauffées, à la place de leur hutte ou de leurs igloos. Il reste quelques kayak mais la plupart utilisent des barques à moteur.

Il leur reste heureusement la notion de famille étendue, l'amour et le respect de la nature, le plaisir des jeux traditionnels partagés et le besoin de parler la langue de leurs ancêtres.

 

Actuellement, depuis 1999, les Inuits gèrent un territoire autonome : le Nunavut.

Les territoires autonomes des Inuits

Les territoires autonomes des Inuits

La culture inuit est restée peu connue des européens jusqu'à l'arrivée des premiers explorateurs qui ont transcrit leurs coutumes dans leur récit de voyage...

 

Leur langue a été pendant longtemps essentiellement orale et c'est ainsi que les coutumes, les légendes et les chants étaient transmis de génération en génération jusqu'au XVIII° siècle environ.

Lorsque les premiers missionnaires arrivent dans les Territoires du Nord-Ouest au Canada, les premiers écrits apparaissent : certains sont en caractères latins (comme notre langue), d'autres en caractères syllabiques.

La langue officielle des Inuits est l'inuktitut : elle est transcrite en caractères syllabiques et c'est la langue de l'enseignement jusqu'à la fin de l'école primaire.

Si vous voulez apprendre cette langue rendez-vous sur le site de Tusaalangua...

 

Les Inuits sont aussi des artistes remarquables qui "font parler la pierre" ou le bois...pour entendre l'image qu'elle enferme.

 

 

 

A lire sur ce blog

 

Pour la jeunesse :

 

- Le jour où le soleil a disparu / Nathalie Dieterlé.

- Pani, la petite fille du Groenland / Jorn Riel.

- Nanouk et moi / de Florence Seyvos (livre pour pré-ado et ado) qui vous donnera envie de revisionner en famille, le superbe documentaire de Robert Flaherty "Nanouk, l'esquimau" disponible en DVD.

 

Pour les ados et adultes, les deux ouvrages suivants de Jorn Riel :

- Le garçon qui voulait devenir un être humain (un roman).

- La vierge froide et autres racontars. (un album-BD).

 

+ un roman d'anticipation

- C'est l'Inuit qui gardera le souvenir du blanc / Lilian Bathelot.

 

 

Pour les adultes seulement, les deux romans de Jorn Riel :

- Le jour avant le lendemain. Ma première chronique sur ce blog !

- Arluk, le chant pour celui qui désire vivre.

 

+ Un roman sur lequel j'avais eu un avis mitigé

- Banquises / Valentine Goby

 

 

Pour en savoir plus sur les Inuits

 

 

Voici une petite sélection de livres pour la jeunesse :

 

- Des albums et contes pour les petits et les grands ...en images.

Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor

- Des romans pour les plus grands

 

- Inukshuk, le garçon de pierre  / Gérard Moncomble (à partir de 8 ans)

Inukshuk est un enfant heureux. Il joue comme un jeune chiot, il rit, il chante. Mais un jour, tout bascule autour de lui. Et son cœur devient une pierre froide dans sa poitrine. Inukshuk n'est plus que silence et colère. Ce qui arrive alors va bouleverser le Pays des Hommes.

 

 

 

- Aïninak / Jean -Marie Defossez (à partir de 8-9 ans)

Fascinée depuis toujours par les ours, Aïninak rêve de partir à la chasse. Mais, chez les Inuits, dans le grand nord, les filles restent au camp. Alors qu'elle est bloquée par une tempête de neige en pleine banquise, avec son ami Masauna, celui-ci lui révèle le secret de son nom : Aïninak était un fameux chasseur d'ours. Devra-t-elle affronter elle aussi ce terrible animal

 

- Noulouk / André Vacher (à partir de 10 ans)

Amaamak l'Esquimau a élevé Noulouk, un chien de traîneau, pour en faire son chien de tête. Mais petit à petit, l'inquiétude naît : Amaamak peut-il confier son attelage et son propre sort à un animal qui se conduit parfois en véritable loup ?

 

- L'esprit des glaces / Jean -François Chabas (2003)

Parti à la rencontre de son étonnante grand-mère, Constantin va découvrir la force de cette femme, son goût pour la liberté mais aussi la violence et la beauté du Grand Nord. Cette difficile initiation va transformer irrémédiablement son existence. Lorsqu'un enfant reçoit le Grand Nord en héritage.

 

- Les chants de glace tome 1 / Anaak, fille de l'ours

 

 

A privilégier...

 

- Les romans de James Houston...

 

     

 

 

et cette édition encore disponible (2001) qui regroupe Akavak, Tikta'Liktak, et Kungo, l'archer blanc dans un même volume.

 

 

 

- Pour les ados...

 

- Le dernier ours / un thriller de Charlotte Bousquet (à partir de 13 ans)

Groenland, 2037. Avec le dérèglement climatique et la fonte des glaces, l’île n’est plus qu’une terre désolée. Dernier ours blanc né libre, désormais attraction d'un zoo, Anuri suscite la convoitise de Svendsen, un scientifique dévoyé. Mais l'expérience dérape...

 

 

 

 

 

Puis voici ma sélection de livres pour les adultes...

 

- Les livres de Jean Malaurie :

 

- Les derniers rois de Thulé (1ère édition 1976)

- Aventure arctique : ma vie dans les glaces du nord (1998)

- L'Art du Grand Nord (2001)

- L'appel du nord (2001)

- Ultima Thulé (2008)

- Hummocks (2 tomes) 1ère édition 1999

- Arktika (2005)

- Terre mère (2008)

- Lettre à un Inuit de 2022 (2015)

- Destination arctique (avec Muriel Brot) 2015

- Les Objets, messagers de la pensée Inuit / de Giulia Bogliolo Bruna, préface Jean Malaurie

 

 

Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor

 

Pour ceux qui aiment surtout le côté aventure et exploration...

 

- Les livres de Jean-Louis Etienne

Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor

- Les livres de Mike Horn.

Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor
Apoutsiak, le petit flocon de neige / Paul-Emile Victor

 

Pour la spiritualité

 

- L'Esprit de l'ours : Croyances et Magie inuit de Daniel Pouget

Une histoire vraie rapportée par l'auteur, ethnologue sur une jeune Inuit devenue une chamane reconnue par son peuple...

 

Pour une analyse plus approfondie de la situation des peuples de l'arctique...

 


 

- Arctique Horizon 2000, Les peuples chasseurs et éleveurs, direction J. Malaurie - Éditions du CNRS, 1991

Y a-t-il un avenir pour les chasseurs et les éleveurs du Grand Nord ? Inuit, Sames, Indiens subarctiques, Komis, Tchouktches, Evenks, Evènes ... : pour ces 500 000 autochtones de l'Arctique, les perspectives actuelles de développement représentent des menaces de plus en plus inquiétantes. Le deuxième colloque bilatéral franco-soviétique a présenté à Paris les rapports des meilleurs experts des peuples arctiques sur l'avenir des économies de chasse – phoque, morse, ours – et d'élevage – renne, renard. Leurs points de vue, fondés sur leurs propres expériences de vie chez ces peuples, sont unanimement pessimistes pour des raisons multiples mais qui relèvent de l'implantation mal préparée et continue de l'industrie et de la multiplication des migrants qui l'accompagnent....

 


 

Et enfin une bibliographie sélective, dont certaines références sont en anglais sur le site canadien AADNC (Affaires autochtones et du nord Canada)

 

 

Partager cet article

Repost 0
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 10:35
L'album de Gruffalo en grand format

L'album de Gruffalo en grand format

Cet album a été traduit par Jean-François Ménard.

A noter que cet écrivain a traduit de nombreux ouvrages pour la jeunesse dont "Harry Potter" et la série "Artemis Fowl"...

 

Pour éviter d'être mangée par le renard, une petite souris très maligne refuse son invitation prétextant un déjeuner avec un gruffalo...

Comment ?

Ne me dites pas que vous ne savez pas ce qu'est un Gruffalo !

"Ses défenses sont terribles, ses griffes sont effrayantes, ses dents sont redoutables, ses mâchoires terrifiantes..."

 

La petite souris affirme que le renard rôti est son plat préféré : bien sûr ce dernier se sauve très vite.

Elle va tenir les mêmes propos avec le hibou, prétextant que le gruffalo adore la glace au hibou, puis avec le serpenteau...qui l'invitent eux-aussi à partager leur repas.

 

Est-elle sauvée pour autant ?

Etes-vous bien sûr que le gruffalo n'est pas caché quelque part dans la forêt ?


 

Une histoire pleine d'humour qui ravira tous les enfants dès 3 ans. Elle est déjà devenue un classique depuis 2013, date de sa première traduction en français...

 

Vous pouvez retrouver les aventures de Gruffalo en petit format accompagné d'un CD, pour ceux qui débutent en lecture.

Et il existe aussi un livre d'autocollants et d'activités qui occupera longtemps les petits.

 

Autocollants et activités

Autocollants et activités

Partager cet article

Repost 0
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 16:25
Album paru pour la première fois en 1984

Album paru pour la première fois en 1984

Il était une fois un loup qui ne savait pas qu'il était un loup...

Bien sûr comme tous les autres petits loups, il aimait jouer avec les animaux de la forêt. Mais maintenant qu'il a grandi, ses amis ont peur de lui et commencent à le regarder bizarrement !

Un soir, après avoir fait fuir sans le vouloir tous ses anciens amis, il regarde son reflet dans la mare...

Surpris, il comprend qu'il n'est pas comme les autres animaux de la forêt.

Désormais, il va lui falloir s'accepter tel il est, et partir à la recherche des autres loups.

 

Mais que va faire le loup lorsqu'il retrouvera les siens ?

 

 

Un album plein de tendresse sur la différence et la recherche d'identité...et il y en a peu sur ce sujet.

La fin est un peu abrupte  mais elle a le mérite de laisser la liberté à l'enfant d'imaginer une suite.

 

Cet album, paru en 1984, est le premier de l'auteur et celui qui l'a fait connaître en tant qu'illustrateur d'album jeunesse.

 

Cet album est très utilisé à l'école, de la petite section au CE1 !

 

 

Qui est Claude Boujon ?

 

 

Claude Boujon est un auteur et illustrateur de littérature jeunesse, né en 1930 à Paris.

A l'atelier où, tout jeune, il vient prendre des cours de peinture, on le recrute comme photograveur. Il devient ensuite secrétaire de rédaction, puis rédacteur en chef de "Pif le chien", tout en continuant à peindre.

Il travaillera dans la presse pour enfants jusqu'en 1972.

Ensuite, dans son atelier d'Issy-les-Moulineaux, il se consacrera entièrement à la création artistique : peinture, sculpture, affiches, scénographies, marionnettes et livres pour la jeunesse.

Claude Boujon est mort en septembre 1995.

 

Son oeuvre est emplie d'humanité et de tendresse.

Il a reçu le Prix Bernard Versele de la Ligue des familles de Bruxelles en 2003. Ce prix récompense un auteur de livres pour la jeunesse. Le jury est composé d'un public d'enfant de 3 à 13 ans !

 

 

 

Petite bibliographie de Claude Boujon

 

en images...

L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon
L'apprenti loup / Claude Boujon

Partager cet article

Repost 0
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 08:43
Album publié pour la première fois à l'Ecole des Loisirs en 1982

Album publié pour la première fois à l'Ecole des Loisirs en 1982

Connaissez-vous la danse de la montagne qui bouge ?

 

Ming Lo et sa femme vivent au pied d'une haute montagne. Ils n'aiment pas du tout cette montagne car elle leur fait trop d'ombre, rien ne peut pousser dans le jardin et les pierres qui tombent sans cesse, trouent leur toit...

Par contre, ils aiment beaucoup leur maison et ne veulent pas la quitter.

 

Un jour, la femme de Ming Lo lui conseille d'aller voir le sage du village pour lui demander de les aider à résoudre ce problème.

Mais les conseils du sage s'avèrent tout à fait farfelus !

 

Et pourtant... parfois il suffit de toutes petites choses pour arriver à déplacer des montagnes !

 

 

C'est un livre plein de sagesse à réserver aux plus de 6 ans pour une parfaite compréhension de la philosophie de l'histoire.

Les enfants, eux,  ne manqueront pas d'idée pour déplacer la montagne...si vous le leur demandez : il suffira de laisser libre cours à leur imagination !

Le texte est bien rythmé et les illustrations, toutes en ton pastel, créent une atmosphère bon enfant...

 

Qui est Arnold Lobel ?

 

Arnold Lobel est né à Los Angeles en 1933.

Il passe toute son enfance à Schenectady, dans l'état de New York. C'est là qu'il fera ses études mais comme il est souvent malade, il rate beaucoup de cours et s'ennuie. C'est ainsi qu'il se mettra à dessiner...

 

Il obtient ensuite son diplôme du Pratt Institute, une école d'art située à Brooklyn.

Il commence alors,  dès la fin des années 50, à illustrer des livres pour enfants et travaille pour l'éditeur new-yorkais "Harper and Row".

 

C'est la série "Ranelot et Bufolet"(1970) et son livre "Porculus" (1971) qui le rendent célèbre aux Etats-Unis.

 

 

 

Arnold Lobel se spécialise ensuite dans la mise en images de "nursery rhymes" (=comptines) traditionnels ou inventés.

Il illustre en particulier, en 1981 "Le grand duc des Chichibuques", un recueil de comptines, adapté de l'anglais par Bernard Noël.

Un autre recueil sera traduit par Rose-Marie Vassallo et paraîtra en 1988. Il s'agit du livre de comptines intitulé "Le Grand livre de la mère l'Oie".

Ces deux ouvrages ne sont disponibles qu'en bibliothèque.

 

Arnold Lobel est mort prématurément en 1987.

 

 

En plus de "Porculus", l'histoire d'un petit cochon qui adore la boue, il laisse derrière lui des albums émouvants comme "Hulul" le petit hibou qui croit que la lune le suit et sait faire du thé aux larmes (1976), "Oncle éléphant"(1974) ou encore "Le magicien des couleurs" (1971).

 

 

 

Ces personnages sont le plus souvent des animaux anthropomorphisés. On tombe immédiatement sous leur charme tant ils sont humains et touchants. 

Les histoires courtes peuvent être racontées aux touts-petits.

Elles sont pétries de tendresse et de sagesse, ce qui explique le succès mondial et jamais démenti de ses oeuvres.

 

Ses illustrations sont magnifiques et très réalistes. Elles complètent idéalement le texte. Les deux ensemble donnent toute leur force à l'histoire. Le petit enfant comprend tout de suite et plonge au coeur des situations. Pas besoin d'explications supplémentaires...

 

Ses illustrations ont valu à l'auteur, en 1972, la prestigieuse médaille Caldecott, une récompense attribuée aux États-Unis, par L'Association des bibliothèques pour enfants et décernée au meilleur livre jeunesse de l'année.

 

Les deux derniers livres parus après sa mort sont :

"Hulul et compagnie" (2001) et  "Jean le Géant" (2009)

Retrouvez sa biliographie complète ICI.

 

A noter que sa femme, Anita Lobel, est également illustratrice de livres jeunesse. Elle a d'ailleurs illustré certains albums de son mari.

 

Elle est également l'auteur de "Un monde bouleversé" où elle fait le récit de son enfance pendant la seconde guerre mondiale à Cracovie...

 

Partager cet article

Repost 0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 09:06
Le géant de Zéralda / Tomi Ungerer

Il était une fois un ogre... Cet ogre, évidemment vous vous en doutez, était très méchant et aimait dévorer les petits enfants.

Alors les gens s'organisent et cachent leurs petits dans des tonneaux, des coffres ou des caves obscures... Il n'y a plus un seul enfant à la ronde et l'ogre en est réduit à manger des céréales et des légumes ! Il en devient de plus en plus grincheux...

 

Loin de cette agitation, Zéralda vit avec son père dans une petite clairière au coeur d'une forêt tranquille. Sa passion à elle, c'est la cuisine... Un jour où elle se rend seule au marché, elle croise le chemin de l'ogre.

Mais en essayant de l'attraper, il se blesse. Il est si affamé que Zeralda sacrifie les bons produits qu'elle allait vendre au marché pour réaliser un fabuleux dîner improvisé.

Zéralda est une petite fille pleine de talent et d'imagination ! L'ogre est surpris et lui propose de venir cuisiner pour lui au château.

Elle va tellement le régaler, ainsi que tous les ogres et les ogresses de la région, que plus un seul d'entre eux n'aura l'idée de s'en prendre aux enfants...

 

Tomi Ungerer est un génie !

Il y a dans cet album, autant dans l'histoire que dans les illustrations, juste ce qu'il faut d'horreur pour semer la peur chez les enfants et d'humour pour le faire rire...

 

"Le géant de Zéralda" est un "classique" indémodable.

L'année dernière, en GS de maternelle, la maîtresse de ma petite fille était stupéfaite de découvrir qu'elle connaissait déjà l'histoire par coeur...

Il faut dire que les petits s'identifient immédiatement aux enfants cachés dans les tonneaux ou les caves,  puis à Zéralda !

 

Du haut de ses six ans, elle seule détient le secret pour faire fondre le coeur de l'ogre : lui cuisiner des bons petits plats...et ramener la sérénité dans la région.

Donc, même quand on est petit on peut réaliser des prouesses...

 

L'idéal est bien sûr de se procurer cet album en grand format pour ressentir la force des illustrations de Tomi Ungerer.

Mais le livre édité chez lutin poche, développera aussi l'imaginaire des enfants et enrichira leur vocabulaire...

Tomi Ungerer est né le 23 novembre 1931, à Strasbourg.

Il débute dans la vie comme dessinateur publicitaire.

Puis il écrit et illustre de nombreux albums pour enfants tous inoubliables...

Il collabore à plusieurs magazines pour la jeunesse.

Il a réuni une collection de jouets impressionnante dont il a fait don au musée de Strasbourg ainsi que de nombreux dessins.

Mais il a aussi réalisé des affiches pour les adultes dans lesquelles il s'engage contre le racisme (ou autres).

 

Pour une biographie plus complète, consulter ma chronique sur "Les Trois brigands".

Partager cet article

Repost 0
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 10:30
Une couverture rétro qui cache une petite pépite de tendresse trop peu connue...

Une couverture rétro qui cache une petite pépite de tendresse trop peu connue...

Un album à raconter... à partir de 3 ans par tous les parents qui attendent un enfant, que le bébé soit prévu pour naître à la maison ou pas...

 

 

"J'veux pas naître, dit Bébé .

J'suis bien là au chaud, j'suis bien nourri et bien bercé".
 
Qu'elle histoire ! Bébé se trouve tellement bien dans le ventre de sa maman qu'il ne veut plus en sortir. Mme Bontemps (la maman) lui parle, le nourrit, et s'occupe tellement bien de lui...
Pourquoi sortirait-il ?
Toute la famille l'encourage et lui fait des promesses.
Mais ni un morceau de gâteau au chocolat de sa grand-mère, ni une promenade en voiture de son grand-père n'arrivent à le décider.
Il est bien têtu ce bébé !
C'est finalement papa qui trouvera la solution en lui promettant tout simplement...un baiser !
"Ummm! Je reste, j'aime ça." a dit Bébé
 
 

Voilà un album (format à l'italienne) que je suis vraiment surprise de trouver encore à la vente ce qui prouve qu'il a été réédité régulièrement depuis l'année de sa sortie en 1976 !

 

Cet album a plusieurs particularités...

 

L'histoire est originale.

 

L'album nous parle de l'attente : toute la famille languit la naissance de ce bébé dans la joie. Il montre une famille heureuse, une maman artiste, sensible et rêveuse, qui aime dessiner et parler avec son bébé et des grands frères et soeurs, curieux de tout.

Les grands savent d'instinct que cela a été pareil pour eux et posent pleins de questions...

Et moi aussi je mangeais ? je boudais ?

 

 

Mon fils aîné a découvert cette histoire lorsque j'attendais son frère et cela nous a aidé à préparer la naissance et la venue de cet "intrus" dans la famille.

Mon jeune fils adorait que je la lui raconte  : cela me permettait de rajouter des détails et de parler de lui quand je l'attendais. In utero, il avait souvent le hoquet ou bien restait très calme parce qu'il tétait son pouce (on avait vu ça à l'écho et à sa naisssance...son pouce était très rouge et tout pelé).

 

Mais au delà du fait que cet album me touche personnellement, je me suis souvent servi de cet album lorsque j'était bibliothécaire et  tous les "grands" frères" ou "grandes soeurs" adoraient cette histoire et se mettaient à me raconter leur propre expérience.

Une bonne occasion pour eux de laisser libre cours à des paroles parfois retenues en famille.

 

 

Le bonheur de la famille après la naissance et le partage des bisous sont des passages très parlants pour les jeunes enfants et qui ne manquent pas de rappeler qu'un bébé a avant tout besoin d'amour !

 

 

 

Les illustrations

 

L'album est illustré en noir et blanc ce qui renforce le côté vieillot (ou rétro) des illustrations. Mais je vous rassure, elles m'apparaissaient déjà très vieillottes (très rétros) à l'époque !

Il n'a pourtant pas pris une ride...et les enfants ne remarquent pas la couleur dans les illustrations mais le comique des situations.

Les images montrant le bébé  à l'intérieur du ventre de sa maman, sont particulièrement amusantes et très expressives.

Les enfants adorent et ne se lassent pas de les commenter...

 

C'est un album bourré de tendresse à chaque page.

 

Il est assez "rétro" aussi parce qu'il montre une famille idéale avec un papa, une maman, grande soeur et grand frère et aussi des grands-parents...ce qui n'est pas toujours le cas aujourd'hui.

 

Par contre il est très moderne car il parle d'un bébé qui naît non pas dans une maternité mais...à la maison.

Et je crois bien qu'il est le seul à aborder ce type de naissance. C'est donc une approche intéressante pour les familles qui prévoient un AAD (accouchement à domicile).

Je rappelle ici que ce type d'accouchement est marginal en France (1% environ des naissances) mais tend à se développer, et qu'il reste très prisé en Europe du nord. De plus il représente 90 % des naissances dans le monde.

Qui sont les auteurs ?

 

"Bébé" a été traduit de l'américain par Anna Solal avec la collaboration du Docteur Frédéric Leboyer.

 

Anna Solal est la traductrice. Elle est aussi illustratrice. Elle a entre autre traduit le roman "A la dure" de Mark Twain ainsi que des albums.

 

Cet album lui est d'ailleurs dédicacé :

"à Frédéric Leboyer qui comprend si bien les bébés".

 

Je rappelle que Frédéric Leboyer est un gynécologue et obstétricien qui a développé, suite à un voyage en Inde,  sa méthode d'accouchement en douceur, permettant au nouveau-né de venir au monde sans traumatisme.

Il a préconisé entre autres de mettre le bébé venant de naître sur le ventre de sa mère pour qu'il continue à en sentir la chaleur et le battement cardiaque (ce qui n'était jamais fait avant lui) et de couper le cordon ombilical uniquement lorsqu'il a cessé de battre.

Il a préconisé une ambiance calme autour de la mère, sans lumière excessive ni bruit inutile.

On lui doit aussi d'avoir été le premier à préconiser le massage néonatal (que certaines mères pratiquaient par instinct) et de faire connaître le livre Shantala.

Après s'être préocuppé du bébé il s'occupera plus précisément au cours de sa carrière du bien- être de la mère, grâce à des mouvements spécifiques, au chant...il tentera de faire diminuer ses douleurs et son angoisse...

La plupart de ses préconisations sont aujourd'hui intégrées dans les services d'obstétrique des maternités.

Mais à l'époque de la sortie du livre c'était une véritable révolution !

 

Fran Manushkin

Née en 1942 dans l'Illinois de parents immigrés d'Europe de l'Est, Fran Manushkin a grandi à Chicago dans une famille de six enfants (et un chien).

Elle a fait des études pour être enseignante car elle savait qu'elle voulait travailler avec des enfants mais n'a jamais pensé qu'elle deviendrait un jour écrivain...

Une fois à New York elle a la chance d'être embauchée comme assistante éditoriale chez Harper and Row et dans le département de l'édition pour enfants où Charlotte Zolotow, directrice éditoriale, l'incite à écrire ses propres histoires.

 

"Bébé" est son premier livre. Il est sorti en 1972 en Amérique puis a été réédité en 1984 sous le titre "Baby, come out !"

 

Sauf erreur de ma part c'est le seul de ses livres traduit en français, avec "Une petite fille sur une balançoire" paru en France en 1977 pour la première fois puis réédité en 2004,  à l'École des loisirs dans la collection "lutin poche", mais actuellement non disponible.

 

L'auteur raconte que ce livre est né à partir d'une seule image qu'elle avait en tête d'un bébé dans le ventre de sa mère en train de communiquer avec elle.

La plupart de ses livres vont naître ensuite de la même façon, d'une seule image qu'elle développera pour le plus grand plaisir des enfants.

Elle est donc l'auteur de nombreux livres. Elle vit toujours à New York où elle participe à des conférences et à de nombreuses rencontres avec les élèves dans les écoles.

 

 

Ronald Himler est l'illustrateur.

Né en 1937 à Cleveland dans l'Ohio, Ronald (Ron pour les intimes) Himler a fréquenté l'Institut d'Art de Cleveland, où il se spécialise dans la peinture et l'illustration.

Après avoir obtenu son diplôme en 1960 et  travaillé pendant plusieurs années dans les arts, il voyage beaucoup en Europe.

Dès 1972, il illustre des livres pour enfants. Il en a illustré environ 150 aujourd'hui...

Mais il est aussi l'illustrateur de centaines de couvertures de romans pour jeunes adultes.

Actuellement, sa grande passion est  de peindre à l'huile des tableaux représentants les Indiens des Plaines.

Il a gagné de nombreux prix durant tout sa carrière qui se poursuit encore aujourd'hui.

Pour en savoir plus, et visionner ces oeuvres, vous pouvez consulter son site internet.

 

D'autres idées de lecture autour de la naissance d'un bébé...sur cette bibliographie qui m'a paru être la plus complète du web et non dénuée d'intérêt, puisqu'elle répond à toutes les éventualités...

Chaque référence vous renvoie sur  le site marchand d'amazon.fr, ce qui vous donne aussitôt, non seulement la disponibilité du livre mais aussi son prix.

 

Partager cet article

Repost 0
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 11:39
Version de l'album datant de 1978

Version de l'album datant de 1978

Ali Boron le petit âne, n'aime pas les vacances d'été, car ses maîtres partent et le laissent seul dans un pré. Un beau pré certes, où il pourrait couler des jours heureux sauf qu'un jour en galopant, il remarque, dans le champ voisin, juste de l'autre côté de la clôture, un superbe chardon...

Comment l'attraper ?

Une seule solution : il faut franchir les fils de fer barbelés...

Mais à peine sorti de son enclos, Ali Boron oublie totalement le chardon et part se promener.

Lorsqu'il découvre un superbe pré verdoyant et ombragé par des pommiers, il décide de s'y arrêter...

Mais vous l'avez deviné, ce pré est tout simplement le sien !

 

 

Pour moi, ce joli conte est la version simplifiée pour les enfants de "l'alchimiste" de Paulo Coelho ou d'Ulysse si vous préférez...

 

Le petit âne va faire un long voyage et connaître différentes aventures tout en effectuant une boucle qui le fera revenir à son point de départ. Il retrouvera son pré... encore plus beau et plus vert qu'avant, et profitera enfin de sa chance et de la fin de l'été !

Voilà la couverture d'origine de la  version ancienne  du conte (édition 1948) ...

Cette édition appartenait à ma belle-mère qui était institutrice. Autant dire qu'elle est passée entre de nombreuses petites mains...

 

 

Qui est May d'Alençon ?

 

May d'Alençon est un auteur français de littérature jeunesse. Elle s'appelait en fait Madeleine-Eugénie Lécole.

Née à Paris le 14 février 1898, elle poursuit des études secondaires et devient tout d'abord professeur de français.

Puis, elle épouse Clément d'Alençon en 1920 : ils auront ensemble 8 enfants qui ne l'empêcheront pas de continuer son activité d'écrivain tout en exploitant une petite propriété agricole en Normandie.

Malgré ses problèmes de cécité, elle publie une trentaine de livres dont certains seront traduits à l'étranger et des centaines de contes pour enfant. Dans ses ouvrages, elle s'intéresse particulièrement aux animaux et à la nature, et adore les histoires d'aventure qui se passent dans des pays lointains.

 

Elle a obtenu le Prix Jeunesse en 1963 pour son roman "Renard-Roux", récit d'une amitié entre un petit garçon et un renard.

 

Elle est morte le 16 septembre 1968.

 

Un de ses petits-fils fait vivre ses oeuvres sur son site ICI...

 

Certains de ses livres ont été illustrés par Gerda Muller dont j'ai déjà parlé sur ce blog, dans ma chronique sur "Boucle d'or et les trois ours".

 

 

 

Qui est l'illustratrice, Nathalie Parain ?

 

"Nathalie Parain (1897-1958) est née à Kiev.

Elle a parachevé sa formation artistique après la révolution de 1917 aux Vkhoutemas, où les artistes s’occupaient d’affiches, d’éducation et de livres pour les enfants.

En 1926, elle épouse le philosophe français Brice Parain et ils s’installent à Paris. Elle rencontre alors Paul Faucher à la recherche d’artistes pour une future collection de livres pour enfants chez Flammarion.

Ses premiers albums du Père Castor paraîtront en 1931.

Auparavant, son premier livre "Mon chat" a été publié chez Gallimard en 1930 sous la double forme d’un album et d’un portfolio contenant des planches séparées que l’on peut accrocher aux murs. Sur un texte d’André Beucler, Nathalie Parain compose librement chaque page en utilisant autant le blanc du papier que de grands aplats de couleur.

Dans « La Collection des Trois Ourses » les éditions MeMo l’ont réédité en 2006."

 

Cette biographie est extraite du site de l'Association "Les Trois Ourses".

En cliquant sur le lien, vous y trouverez également une bibliographie complète des livres illustrés par Nathalie Parain.

Le beau chardon d'Ali Boron / May d'Alençon
Le beau chardon d'Ali Boron / May d'AlençonLe beau chardon d'Ali Boron / May d'AlençonLe beau chardon d'Ali Boron / May d'Alençon

Partager cet article

Repost 0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -