Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juin 2017 6 24 /06 /juin /2017 05:50
L'étang situé à côté du parking

L'étang situé à côté du parking

 

Aujourd'hui nous allons nous mettre un peu plus au frais car nous retournons en Haute-Loire...

 

Le Vernet est un petit village de Haute-Loire, un peu perdu dans les hauteurs puisque situé à 1100 mètres d'altitude, ce qui explique qu'au dernier recensement il ne comptait que 27 habitants. Il n'est pourtant situé quà environ 12 km du Puy-en-Velay. Mais là-bas en hiver, parcourir ces kilomètres peut s'avérer être le parcours du combattant...

Le Vernet est la plus petite commune de la Communauté d'agglomération du Puy-en-Velay ce qui ne décourage pas du tout le maire du village. Et il a bien raison car sa commune accueille de nombreux visiteurs aussi bien en été qu'en hiver. 

 

C'est en effet un petit village bien connu des camping-caristes amoureux de la nature, car au centre du bourg, à côté du plan d'eau, une superbe aire accueille les camping-cars. 

Je vous ai déjà montré l'étang et les alentours du Vernet en hiver.

Le voici au printemps...

 

L'aire de camping-car située juste à côté du plan d'eau.
L'aire de camping-car située juste à côté du plan d'eau. L'aire de camping-car située juste à côté du plan d'eau.
L'aire de camping-car située juste à côté du plan d'eau.

L'aire de camping-car située juste à côté du plan d'eau.

 

A côté de l'étang, un grand parking, bordé d'un grand espace vert, accueille les visiteurs.

En toute saison, les habitants des alentours sont nombreux à venir pique-niquer à l'ombre sur les tables prévues à cet effet, d'autant plus qu'à proximité, se trouvent des jeux pour enfants, un court de tennis et  un parcours sportif et de santé de qualité dont je vous reparlerai bientôt. 

En hiver, le village offre plusieurs pistes de ski nordique et, dès la fonte des neiges, il est plaisant de parcourir à pied ces pistes devenues circuits de randonnée. 

Le bourg est paisible mais très agréable, avec de jolies maisons en basalte, certaines récemment rénovées, de jolies fontaines, un four à pain et une église typique du Velay. 

 

Aujourd'hui je vous propose de faire une courte visite du village et de nous promener tout simplement dans ses ruelles.

S'il fait chaud vous trouverez de l'eau potable à la fontaine, qui bien sûr sert aussi d'abreuvoir, mais aussi sur l'aire réservée aux camping-cars. 

 

La fontaine située à côté du parkingLa fontaine située à côté du parking
La fontaine située à côté du parking

La fontaine située à côté du parking

 

Puis vous pourrez admirer les jolies maisons, en vous promenant dans les rues... 

Les maisons toutes ferméesLes maisons toutes fermées
Les maisons toutes ferméesLes maisons toutes fermées
Les maisons toutes ferméesLes maisons toutes fermées

Les maisons toutes fermées

 

Ensuite, vos pas vous mèneront très vite à la périphérie du village...il est si petit qu'on en a vite fait le tour !

A la périphérie du village.
A la périphérie du village.

A la périphérie du village.

 

Au passage, vous pourrez admirer quelques détails sur les façades des maisons ici ou là...

Nos ancêtres savaient travailler la pierre à l'époque. 

Quelques détails sur les façadesQuelques détails sur les façades
Quelques détails sur les façadesQuelques détails sur les façades
Quelques détails sur les façadesQuelques détails sur les façades
Quelques détails sur les façadesQuelques détails sur les façades

Quelques détails sur les façades

 

Ou bien poster une lettre...

Je ne crois pas qu'elle soit encore fonctionnelle !

Je ne crois pas qu'elle soit encore fonctionnelle !

 

Ou vous rafraîchir à une autre fontaine-abreuvoir...

Une autre fontaine-abreuvoirUne autre fontaine-abreuvoir
Une autre fontaine-abreuvoir

Une autre fontaine-abreuvoir

 

J'ai cherché le lavoir pour faire plaisir à Cathyrose et à Nell, mais je ne l'ai pas trouvé, et comme il n'y avait personne dans les rues, je n'ai pas pu demander mais promis je le ferai lors d'une prochaine visite...

Si vous êtes d'accord, je vous montrerai bientôt l'église Saint-Roch, le four à pain et nous ferons ensemble un petit tour sur le parcours sportif ! 

Partager cet article

Repost 0
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 06:10
Le lac de Peyrolles un jour calme...un havre de paix
Le lac de Peyrolles un jour calme...un havre de paixLe lac de Peyrolles un jour calme...un havre de paix

Le lac de Peyrolles un jour calme...un havre de paix

 

Pour terminer la série sur le Lac de Peyrolles, commencée samedi dernier, je vais vous parler aujourd'hui des activités nautiques et sportives qui s'y déroulent ainsi que des jeux pour enfants et autres structures aménagées pour les loisirs...

 

Certaines activités sont des manifestations sportives de haut niveau, bien connues de tous les sportifs comme l'IRONMAN 70.3 dont la 7ème édition s'est déroulée à Aix-en-Provence en mai dernier.

J'ai appris en faisant des recherches sur cette manifestation, que l'appellation 70.3 venait de la distance totale en miles que les sportifs ont à parcourir : 1.9 km de natation dans les eaux du lac de Peyrolles, 90 km de vélo (de Peyrolles à Aix-en-Provence en faisant un joli détour car les deux lieux ne sont séparés que de 20 km). Puis les athlètes ont à traverser les ruelles de la ville pour effectuer le semi-marathon_21.1 kilomètres de course_ à pied en trois boucles.

D'autres activités sont plus "modestes" mais néanmoins suivies par de nombreuses personnes comme le Mud Day qui s'est déroulé pour la troisième année consécutive à Peyrolles en avril dernier en partie au bord du lac. Il y a eu près de 7000 participants ! 

Se déroule aussi sur le lac de Peyrolles,  le championnat de France de VA'A. Je n'avais jamais entendu parler de ce sport : il s'agit de pirogue polynésienne.

 

Vous voilà prévenus...il y a des jours où faire le tour du lac, c'est profiter d'un havre de paix, d'autres pas !

 

En attendant le jour où nous serons fin prêts pour ce type d'épreuves_je plaisante vous l'avez compris _ je vais donc vous faire faire un petit tour sportif du lac...

En prenant le chemin qui fait le tour du lac, on croise d'abord le club aviron qui permet de s'entraîner en mode loisir ou compétition. 

 

Des avirons ? plutôt des kayaks je pense...Des avirons ? plutôt des kayaks je pense...
Des avirons ? plutôt des kayaks je pense...

Des avirons ? plutôt des kayaks je pense...

 

Depuis peu, un téléski nautique a été mis en fonctionnement. Les pros l'appellent un "cable-park" si j'ai bien compris !


 

Le lieu de départ du téléski nautique
Le lieu de départ du téléski nautiqueLe lieu de départ du téléski nautique
Le lieu de départ du téléski nautique

Le lieu de départ du téléski nautique

 

Des gens s'entraînent régulièrement et c'est un vrai régal de les regarder faire, réussir quelques figures ou...tomber à l'eau toujours avec le sourire ! 

Pour voir le spectacle, pensez à cliquer sur les flèches du diaporama...

L'entrainement...
L'entrainement...
L'entrainement...
L'entrainement...
L'entrainement...
L'entrainement...
L'entrainement...
L'entrainement...
L'entrainement...
L'entrainement...

L'entrainement...

 

Vous pouvez aussi faire le tour du lac en vous promenant ou profiter du parcours sportif...

Le parcours sportif
Le parcours sportifLe parcours sportif

Le parcours sportif

 

Les petits trouveront en chemin d'autres raisons d'explorer, comme ces tuyaux neufs, qui ne seront certainement plus là la prochaine fois, mais qui ont fait la joie de mon pitchounet, après une première minute d'appréhension...

Le Lac de Peyrolles (4) : les activités nautiques et les jeux / Balade en Provence

 

La baignade est interdite autour du lac mais il y a une plage surveillée en juillet-août, très ombragée pour ceux qui ne veulent pas prendre le soleil.

Une pataugeoire a été aménagée pour les moins de six ans. 

La plage et la pataugeoire...La plage et la pataugeoire...
La plage et la pataugeoire...
La plage et la pataugeoire...La plage et la pataugeoire...

La plage et la pataugeoire...

 

Derrière la plage, vous trouverez quelques panneaux pédagogiques qui expliquent la création du lac artificiel, la faune et la flore...tout ça pour ne pas bronzer idiot. 

Trois des nombreux panneaux explicatifsTrois des nombreux panneaux explicatifsTrois des nombreux panneaux explicatifs

Trois des nombreux panneaux explicatifs

 

Il y a aussi pour les grands, un terrain de pétanque, des tables de ping-pong, terrain de beach-volley,  de beach soccer...enfin pour ceux qui aiment ces activités et le monde ! 

Une aire de jeux attend les enfants en toute saison : jeux d'eau en été, toboggans, bateau de pirate...

Quelques jeux pour les enfants...Quelques jeux pour les enfants...
Quelques jeux pour les enfants...Quelques jeux pour les enfants...
Quelques jeux pour les enfants...Quelques jeux pour les enfants...
Quelques jeux pour les enfants...Quelques jeux pour les enfants...

Quelques jeux pour les enfants...

 

C'est bientôt les vacances ! 

Vive la liberté !

Vive la liberté !

Partager cet article

Repost 0
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 05:57

 

A une vingtaine de minutes de la ville d'Aix-en-Provence, au bord du Lac de Peyrolles dont je vous ai déjà montré l'environnement, existe un petit paradis sur la presqu'île de Real Plantain.

La presqu'île de Real Plantain
La presqu'île de Real PlantainLa presqu'île de Real Plantain
La presqu'île de Real PlantainLa presqu'île de Real Plantain

La presqu'île de Real Plantain

 

En exclusivité, je vous ai déjà montré sa plage privée dimanche dernier...

 

Aujourd'hui je vais vous présenter les chambres d'hôtes que j'ai eu la chance de visiter en partie avec l'agréable propriétaire des lieux, présent le jour de notre balade autour du lac.

A dire vrai nous nous étions aventurées sur la plage (je vous passe les détails) et nous avons donc trouvé plus poli de monter les quelques marches qui nous séparaient de la propriété pour remercier le propriétaire des lieux de sa tolérance.

C'est un homme charmant et très accueillant. 

Il faut dire aussi que la montée des marches nous tentait...

 

La montée des marchesLa montée des marches
La montée des marches
La montée des marchesLa montée des marches

La montée des marches

 

La maison, magnifiquement retapée, est une ancienne propriété viticole datant de 1850, entourée d'un havre de fraîcheur et de paix.

Vues de la maisonVues de la maison
Vues de la maison

Vues de la maison

 

Nous sommes accueillis par de nombreux animaux qui vivent là en toute liberté. 

Un cochon chinoisUn cochon chinois
Un cochon chinoisUn cochon chinois

Un cochon chinois

Des oies

Des oies

Des oiseaux d'eau sur le lac...Des oiseaux d'eau sur le lac...
Des oiseaux d'eau sur le lac...

Des oiseaux d'eau sur le lac...

Un des chiens de la maison (nous en avons vu trois)Un des chiens de la maison (nous en avons vu trois)

Un des chiens de la maison (nous en avons vu trois)

 

A l'extérieur, une salle de réception permet de recevoir des groupes car le site se loue aussi pour des événements (mariage, anniversaire,...)

La salle de réceptionLa salle de réception
La salle de réceptionLa salle de réception
La salle de réceptionLa salle de réception

La salle de réception

 

Sur une grande terrasse ombragée se trouve une table permettant à environ 80 personnes de prendre des repas en extérieur.

Et des petites... pour les petits-déjeuners en amoureux. 

L'aménagement de la terrasse (avec vue sur le lac)
L'aménagement de la terrasse (avec vue sur le lac)L'aménagement de la terrasse (avec vue sur le lac)
L'aménagement de la terrasse (avec vue sur le lac)

L'aménagement de la terrasse (avec vue sur le lac)

 

Le cadre est idyllique...

Le cadre autour de la maison
Le cadre autour de la maisonLe cadre autour de la maison
Le cadre autour de la maisonLe cadre autour de la maison

Le cadre autour de la maison

 

et très rafraîchissant quand il faut chaud. 

Le bassin...et ses hôtes !
Le bassin...et ses hôtes !Le bassin...et ses hôtes !

Le bassin...et ses hôtes !

 

De là on a une vue imprenable sur le lac et la plage privée.

Le lac et la plage privéeLe lac et la plage privée
Le lac et la plage privée

Le lac et la plage privée

 

Vous aurez le choix entre trois chambres d'hôtes aux noms exotiques de Carmina, Athéna et Hélianthès.  En plus des chambres bien sûr, même si vous venez là pour vous déconnecter du monde, vous trouverez connexion internet, TV, salle de loisirs, bibliothèque...

Mais pour tout savoir sur ce lieu enchanteur, en particulier l'adresse que vous avez été nombreux à me demander, je vous laisse découvrir le site internet... 

 

 

Je tiens à préciser que cet article, comme tous ceux de mon blog, d'ailleurs, n'est pas du tout sponsorisé.

Seules la gentillesse et l'amabilité du propriétaire, ainsi que le plaisir de partager ce petit paradis, m'ont incité à le faire. 

Hélas, il nous faut quitter ce lieu paradisiaque...
Hélas, il nous faut quitter ce lieu paradisiaque...Hélas, il nous faut quitter ce lieu paradisiaque...

Hélas, il nous faut quitter ce lieu paradisiaque...

Partager cet article

Repost 0
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 06:26
Le lac de Peyrolles

Le lac de Peyrolles

 

Le Lac de Peyrolles que l'on appelle aussi le Plan d'eau de Plantain est un lac artificiel qui se situe à côté du village de Peyrolles-en-Provence. Il s'agit d'un plan d'eau creusé à l'emplacement d'une ancienne gravière. L'eau de grande qualité pour la baignade, provient de la nappe phréatique.

Ce lac a vu le jour en 1997, lorsqu'un projet de réaménagement, envisage de faire de la gravière une base de loisirs.

Cet espace naturel est géré depuis 2004 par la Communauté de Communes du Pays d'Aix ce qui a permis à de nombreux aménagements supplémentaires de voir le jour.

Il y a donc au milieu de zones restées plus sauvages, des espaces aménagés pour les grands et les petits que je vous montrerai bientôt...

 

Le parking n'est payant que l'été. Le reste de l'année, l'accès au site est libre, et il est possible de suivre le sentier qui fait le tour complet du lac pour une promenade en famille ou entre amis, facile et agréable d'une distance d'environ 4 km, facile à faire avec des enfants. 

 

Le seul bémol est que les jours de mistral, le vent souffle fort et les bruits de l'autoroute proche gâchent un peu le plaisir de la balade.

Autre nuisance visuelle, cette fois, le site est traversé par des pylônes électriques. Ceci dit,  je vous assure et vous pouvez me croire, qu'une fois sur le site, ces nuisances sont vite oubliées !

 

Pour vous donner un petit aperçu, je vais commencer aujourd'hui, par vous montrer la flore visible autour du lac. Mes photos ont été prises durant le mois de mai et début juin. 

Le chemin qui borde le tour du lac est peu ombragé ce qui rend la balade surtout agréable à la mi-saison ou les jours de grand soleil en hiver.

La flore est composée à la fois de plantes sauvages et de plantes cultivées qui ont été plantées lors de l'aménagement des abords du lac.

Le long du sentier, nous trouvons beaucoup de saules, de peupliers, des sumacs, des grenadiers et des cannes de Provence.

 

Le sentier en partie ombragé.
Le sentier en partie ombragé.Le sentier en partie ombragé.
Le sentier en partie ombragé.

Le sentier en partie ombragé.

 

Des églantiers en fleurs nous attendent aussi au bord du chemin dans les espaces ensoleillés.

Un églantier (Rosa canina)
Un églantier (Rosa canina)Un églantier (Rosa canina)
Un églantier (Rosa canina)Un églantier (Rosa canina)

Un églantier (Rosa canina)

 

Le ciste ladanifère, arbuste méditerranéen typique, ressemble au ciste de Montpellier, mais ses fleurs blanches possèdent autour du jaune central des tâches de couleur pourpre. 

On appelle aussi cet arbuste, le ciste à gomme car il produit une gomme utilisée en parfumerie. Son huile essentielle est très utile pour la peau. Elle a des vertus cicatrisantes et c'est aussi un puissant anti-ride.

Des fleurs de ciste ladanifère
Des fleurs de ciste ladanifère

Des fleurs de ciste ladanifère

 

En avril dernier, quand nous avons fait la balade, le chemin par endroit était envahi par une sorte de duvet cotonneux. Nous avons vu que le duvet provenait d'un arbre.  Il s'agit tout simplement d'un peuplier

Cette bourre qui ressemble tant à du duvet, est composée de filaments très fins auxquels s'accrochent les graines. Cela facilite leur dispersion les jours de vent. C'est à cause de cette bourre, que les anglais, qui ont une langue souvent imagée, appellent certaines espèces de peupliers, les "cottonwoods". 

La bourre des peupliers
La bourre des peupliersLa bourre des peupliers
La bourre des peupliers

La bourre des peupliers

 

Les prairies au bord du chemin offrent une grande variété de plantes...

Une grande variété de plantes
Une grande variété de plantesUne grande variété de plantes
Une grande variété de plantes

Une grande variété de plantes

 

Quelques tamaris plantés ici ou là, nous rappellent que nous sommes bien dans le sud. Les abeilles s'en donnent à coeur joie dans les fleurs. 

Le tamaris est envahi par les abeillesLe tamaris est envahi par les abeilles
Le tamaris est envahi par les abeilles

Le tamaris est envahi par les abeilles

 

Début juin, nous avons pu photographier quelques bouquets secs...

Quelques jolis bouquets secs
Quelques jolis bouquets secsQuelques jolis bouquets secs

Quelques jolis bouquets secs

 

Mais n'oublions pas que nous sommes au bord d'un lac, et bien sûr l'eau est partout présente.

C'est toujours un bonheur d'apercevoir sa jolie couleur bleu à travers les plantes que ce soient de simples folles avoines, des baldingères (ou faux-roseaux) ou des mauves...et de se promener dans les odeurs de genêts.

Nous voyons le lac derrière les plantes
Nous voyons le lac derrière les plantesNous voyons le lac derrière les plantes
Nous voyons le lac derrière les plantesNous voyons le lac derrière les plantes

Nous voyons le lac derrière les plantes

 

Voilà, notre balade est terminée pour aujourd'hui. Je vous montrerai très bientôt d'autres jolies vues de ce lac artificiel...

Partager cet article

Repost 0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 06:27
Vergezac (Haute-Loire)

Vergezac (Haute-Loire)

 

A l'automne dernier, je vous avais fait visiter cette petite commune de Vergezac qui se trouve en Haute-Loire, à environ 13 km du Puy-en-Velay. Je vous avais montré quelques photos du chef-lieu de la commune.

Puis je vous avais montré la spécificité de ce petit village, pionnier en matière de culture de la cameline, associée à celle de la lentille et en plus en BIO.

Nous y sommes retournés pour acheter de la cameline et des lentilles au producteur bio. 

 

 

Nos achats...
Nos achats...

Nos achats...

 

Et... au moment de faire demi-tour à proximité de leur maison, nous avons vu un fléchage qui m'a attiré l'oeil tout de suite : "lavoir et abreuvoir de conche".

Je ne suis plus du tout sûre du nom (mais le mot "conche" veut dire bassin donc ça doit être ça...) et j'ai oublié de faire une photo de la pancarte ! Mais je vous promets que lors de ma prochaine visite dans le village, je le rectifierai si ma mémoire m'a joué des tours. 

Tout près du village en prenant ce chemin de terre, nous trouvons à notre droite ce que nous cherchons. 

 

Dans un pré, nous apercevons le lavoir, plutôt récent entouré de son mur cimenté (ce qui prouve qu'il s'agit d'une rénovation) et le système d'alimentation en eau....

 

Le lavoir, son système d'approvisionnement en eau et l'abreuvoir
Le lavoir, son système d'approvisionnement en eau et l'abreuvoir
Le lavoir, son système d'approvisionnement en eau et l'abreuvoir

Le lavoir, son système d'approvisionnement en eau et l'abreuvoir

 

L'abreuvoir a l'air plus ancien. Il est  bâti entièrement en granite.

 

L'abreuvoir
L'abreuvoir
L'abreuvoir

L'abreuvoir

 

L'eau circule facilement par simple gravité...

L'eau circule par gravitéL'eau circule par gravitéL'eau circule par gravité

L'eau circule par gravité

 

Puis elle passe dans un étroit conduit ouvert et gagne le lavoir. 

Le circuit de l'eau

Le circuit de l'eau

 

L'abreuvoir est alimenté grâce à l'action d'une jolie pompe qui, j'imagine, doit tirer l'eau à la source...

La pompe
La pompe
La pompe

La pompe

 

C'est la première fois que je vois un abreuvoir et un lavoir si proche et surtout alimentés par un seul circuit d'eau...Mais je ne connais pas son histoire et il vaut mieux que les gens lavent leur linge après que les animaux aient bu plutôt que de faire boire de l'eau savonneuse aux animaux !

 

Je sais qu'il existe un lavoir plus ancien dans la commune de Vergezac, bâti en basalte, mais peut-être est-il dans un des hameaux de la commune.

Je me renseignerai à ce sujet car je ne l'ai pas trouvé au bourg et je ne manquerai pas de vous le montrer à l'occasion...

 

Partager cet article

Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 06:17
Vue générale du hameau en arrivant de Saint-Privat d'Allier
Vue générale du hameau en arrivant de Saint-Privat d'Allier

Vue générale du hameau en arrivant de Saint-Privat d'Allier

 

Le hameau du Villard dont je vais vous parler aujourd'hui est celui qui se trouve près de Saint-Privat d'Allier.

En effet, je vous précise cela car ce toponyme est fréquemment employé dans les campagnes françaises. Ce nom de lieu "Villard" est issu du mot " Vilar". Il trouve son origine dans le mot "villa" (du latin "villare"),  qui signifierait "dépendance de la villa", "partie du domaine", simple dépendance donc devenue un hameau beaucoup plus tard...

 

Ce petit hameau n'est pas sur la route de Saint Jacques de Compostelle, et seuls les marcheurs qui, du "lac de l'oeuf" après Montbonnet, désirent faire une halte à Rougeac, un hameau dont il faudra aussi que je vous parle un jour, et qui possède un très joli gîte d'étape, auront à le traverser pour regagner Saint-Privat d'Allier en empruntant une partie du chemin que je vous ai montré lundi.

 

Il s'agit d'une variante pour ceux qui désirent marcher sur le chemin de Saint-Jacques en faisant de courtes étapes et en profitant de chacune...

C'est néanmoins un petit hameau rural tout à fait charmant dont beaucoup de maisons ont été rénovées à présent. Il y a encore des éleveurs en activité, dont un jeune couple, un qui possède des chevaux et quelques retraités qui s'occupent encore de quelques animaux.

Les autres maisons sont des résidences secondaires, rénovées depuis peu ou depuis des années. 

 

La première maison que l'on aperçoit à notre gauche possède une petite cloche. C'est l'assemblée, encore appelée "maison d'assemblée" parfois. Cette maison construite à la fin du XIXe siècle en Haute-Loire par les habitants du village servait à abriter la béate. En bas une grande salle commune permettait à de nombreuses personnes de s'installer autour de la cheminée et à l'étage, il y avait un logement succinct. Souvent la maison d'assemblée était située, près du four, de la source et au centre du village, ce qui est le cas de celle du Villard. 

 

Qui étaient les béates ?

On surnommait ainsi "les petites soeurs des campagnes". Il s'agissait de personnes qui se portaient volontaires pour aller dans les villages reculés de Haute-Loire enseigner le catéchisme aux enfants. Elles leurs apprenaient aussi à lire et à écrire ainsi que des rudiments de calcul. Elles-mêmes avaient été formées par des religieuses du Puy-en-Velay. Souvent durant les soirées, elles apprenaient aux femmes et aux jeunes filles à pratiquer la dentelle aux fuseaux, dentelle très recherchée qui leur permettait de gagner trois sous car elle se vendait à la ville, au mètre.  

Nées en Velay au cours de la seconde moitié du XVIIe siècle, 1200 maisons d'assemblée ont été recensées dans tout le département et il y en avait encore près de 900 en Haute-Loire et en particulier dans le Velay en 1880, date à laquelle celle du Villard a été construite, juste avant que les lois Jules Ferry interdisent  aux béates d'enseigner.

Ces demoiselles ont eu le mérite d'apporter l'instruction, bien avant l'école, dans des petites communes éloignées de la ville. Certaines béates étaient même formées à apporter les premiers soins. 

Dans certains lieux très reculés, elles ont existé jusqu'en 1960. 

 

La maison d'assemblée rénovée
La maison d'assemblée rénovéeLa maison d'assemblée rénovée
La maison d'assemblée rénovéeLa maison d'assemblée rénovée

La maison d'assemblée rénovée

 

En face la maison d'assemblée, se trouve le four du hameau (sans doute un four banal). La porte est ouverte et on voit que ce four a été rénové et est utilisé de temps en temps. 

Le four du hameauLe four du hameau
Le four du hameau
Le four du hameauLe four du hameau

Le four du hameau

 

En parcourant le hameau, nous découvrons quelques jolies maisons.

Je ne les ai pas toutes prises en photos, car les habitants étaient présents et c'était donc difficile de faire des photos discrètement. 

Un aperçu des différentes maisons du hameauUn aperçu des différentes maisons du hameau
Un aperçu des différentes maisons du hameauUn aperçu des différentes maisons du hameau
Un aperçu des différentes maisons du hameauUn aperçu des différentes maisons du hameau

Un aperçu des différentes maisons du hameau

 

Quelques granges proches des habitations...

Des granges en activité ou pasDes granges en activité ou pas
Des granges en activité ou pas

Des granges en activité ou pas

 

Une ruine est située en plein centre...

Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire
Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire
Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire

 

Je vous montre quelques détails...pris en me promenant au hasard dans les rues du hameau. 

Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire
Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire
Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire
Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire

 

En repartant nous croisons des animaux...

Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire
Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire
Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire Le hameau du Villard / Balade en Haute-Loire

 

Nous passons devant un abreuvoir sans doute encore utilisé et...un autre abandonné.

Et surprise ! En contrebas de la route, en retournant vers le bourg, un lavoir est là, abrité par un haut mur en pierres basaltiques, construit en demi-cercle. Il attendait notre visite...

Les abreuvoirs et le lavoir (sans toit)
Les abreuvoirs et le lavoir (sans toit)Les abreuvoirs et le lavoir (sans toit)
Les abreuvoirs et le lavoir (sans toit)Les abreuvoirs et le lavoir (sans toit)

Les abreuvoirs et le lavoir (sans toit)

 

Voilà notre balade est terminée pour aujourd'hui. J'espère que la visite de ce petit hameau rural (et montagnard) vous a plu. 

Partager cet article

Repost 0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 06:06
Le moulin de Piquemeule derrière les arbres

Le moulin de Piquemeule derrière les arbres

 

Continuons la balade...si vous le voulez bien ! 

Elle est courte mais plaisante et nous la faisons souvent avec les enfants, en boucle ou pas, selon la chaleur et la saison. Il suffit d'emporter le goûter et de l'eau ou de prévoir un petit arrêt au village avant de repartir...

 

Nous nous sommes engagés samedi dernier, lors du week-end de l'Ascension sur le GR qui descend vers Saint-Privat d'Allier. L'environnement est très bucolique...

Nous avons croisé de nombreux marcheurs, certains faisaient une courte étape du chemin de Saint-Jacques, d'autres tout le chemin ou, comme nous, une simple promenade en famille. Tout le monde se croise toujours avec gentillesse sur ce GR, en toutes saisons et nous étions les seuls avec des enfants ce qui suscite toujours beaucoup de sympathie autour de nous.

 

Les abords du chemin avant de descendre vers le moulin
Les abords du chemin avant de descendre vers le moulinLes abords du chemin avant de descendre vers le moulin
Les abords du chemin avant de descendre vers le moulinLes abords du chemin avant de descendre vers le moulin

Les abords du chemin avant de descendre vers le moulin

 

Au moment où le chemin continue tout droit en remontant pour se diriger vers le hameau du Villard, que je vous ferai visiter un jour prochain, il faut plonger à gauche et prendre le tout petit sentier perpendiculaire qui descend au bord du ruisseau du Rouchoux. 

Nous y faisons une drôle de rencontre...une petite souris des champs, morte au bord du chemin. 

 

Le chemin pentuLe chemin pentu
Le chemin pentu
Le chemin pentuLe chemin pentu

Le chemin pentu

 

Comme vous le voyez, la pente est raide, traversée par de nombreuses racines apparentes et des rochers qui parfois peuvent servir de marches mais attention après la pluie car il y a de nombreux risques de chute dans cette partie-là du sentier surtout lorsque la fatigue se fait sentir (je parle là pour les randonneurs de Saint-Jacques de Compostelle qui sont en fin d'étape et compte faire une pause à Saint-Privat d'Allier). 

 

Le chemin est très ombragé et frais ce qui est un véritable délice en été. De plus assez vite, le bruit de l'eau se fait entendre.

Arrivés au ruisseau du Rouchoux, le moulin de Piquemeule apparaît sur la droite. J'ai été surprise de trouver une pancarte "propriété privée" qui n'existait pas l'année dernière ou que je n'avais jamais vu, ça m'arrive ! 

 

Le moulin de Piquemeule
Le moulin de PiquemeuleLe moulin de Piquemeule
Le moulin de Piquemeule

Le moulin de Piquemeule

 

Dehors, devant la porte, une jolie table ronde n'est autre qu'une des meules du moulin. 

La table qui est une ancienne meule
La table qui est une ancienne meuleLa table qui est une ancienne meule

La table qui est une ancienne meule

 

Le moulin fonctionnait grâce à l'eau du petit ruisseau du Rouchoux, qui descend tout droit des montagnes environnantes et va se jeter dans l'allier. Un peu plus en amont sur ce cours d'eau, il y a d'ailleurs un autre moulin qu'on voit en contrebas de la route, au lieu-dit du Pont du Diable, et qui a été totalement réhabilité récemment. 

 

L'été dans le Rouchoux, certains vacanciers font du canyoning avec combinaison obligatoire car l'eau y est très froide. Le cours d'eau présente paraît-il, de superbes cascades et toboggans entre le moulin de Piquemeule et l'allier. Mais au niveau du moulin, il est tout à fait tranquille...

 

Le ruisseau du Rouchoux au niveau de Piquemeule
Le ruisseau du Rouchoux au niveau de PiquemeuleLe ruisseau du Rouchoux au niveau de Piquemeule
Le ruisseau du Rouchoux au niveau de PiquemeuleLe ruisseau du Rouchoux au niveau de Piquemeule

Le ruisseau du Rouchoux au niveau de Piquemeule

 

Des petits ponts agrémentent son parcours ici ou là et permettent de le traverser ou d'entrevoir d'autres chemins, parfois barrés donc privés, ou pas. 

 

 

Les petits ponts sur le Rouchoux
Les petits ponts sur le RouchouxLes petits ponts sur le Rouchoux
Les petits ponts sur le RouchouxLes petits ponts sur le Rouchoux

Les petits ponts sur le Rouchoux

 

Après le moulin, nous passons devant une jolie maison aux volets bleus : c'est l'ancienne ferme de Piquemeule. Elle est souvent louée en été. Elle jouxte une partie privée devenue résidence secondaire. 

L'ancienne ferme de Piquemeule
L'ancienne ferme de Piquemeule
L'ancienne ferme de Piquemeule

L'ancienne ferme de Piquemeule

 

Le chemin qui s'est élargi à cet endroit-là passe au ras de la maison et nous avons un peu l'impression de marcher sur leur terrasse ! Les enfants sont invités à ne pas toucher à tout...

Ce jour-là, les volets sont fermés ce qui facilite l'observation des jolies fleurs qui parsèment la prairie de chaque côté : ce sont des ancolies.

Kri qui fait de superbes photos nous en a montré récemment en macro. Vous pouvez aller les admirer sur son site...

 

 

Les ancolies sont en fleurs...Les ancolies sont en fleurs...
Les ancolies sont en fleurs...Les ancolies sont en fleurs...
Les ancolies sont en fleurs...Les ancolies sont en fleurs...

Les ancolies sont en fleurs...

 

Peu après la maison se trouve la croix de Piquemeule, qui est une des plus anciennes croix de la commune et daterait du XIVe siècle.

Elle porte au revers l'agneau pascal...mais ma photo permet à peine de le distinguer. Je referais des photos lorsque le soleil le permettra car là, la lumière était beaucoup trop dure. 

Je n'ai pas trouvé d'informations plus détaillées sur cette croix. Depuis peu, certains randonneurs y déposent à la base un petit caillou noir, trouvé sur le chemin. 

 

La croix de Piquemeule datant du XIVe siècle
La croix de Piquemeule datant du XIVe siècle
La croix de Piquemeule datant du XIVe siècle

La croix de Piquemeule datant du XIVe siècle

 

Puis une petite route, aujourd'hui goudronnée remonte jusqu'à la grande route (le Puy-en-Velay / Saugues) et la vue sur le village de Saint-Privat d'Allier se dégage, tandis que la ferme s'éloigne peu à peu...

 

On laisse derrière nous la ferme de Piquemeule
On laisse derrière nous la ferme de PiquemeuleOn laisse derrière nous la ferme de Piquemeule
On laisse derrière nous la ferme de PiquemeuleOn laisse derrière nous la ferme de Piquemeule

On laisse derrière nous la ferme de Piquemeule

 

Quelques publicités annoncent aux randonneurs, les gîtes où ils pourront être accueillis pour ceux qui désirent faire une halte au bourg...ou prèfèrent se rendre directement à Rochegude pour visiter la petite chapelle, avant de continuer le lendemain vers Monistrol, puis Saugues et ensuite...à eux la Margeride ! 

Du Hameau du Chier à Saint-Privat d'Allier (2) / Balade en Haute-Loire
Du Hameau du Chier à Saint-Privat d'Allier (2) / Balade en Haute-Loire

Partager cet article

Repost 0
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 05:48
Vue générale du Hameau

Vue générale du Hameau

 

Le hameau du Chier [à prononcer "Le Chiair(e)"] près du village de Saint-Privat-d'Allier est un hameau que les randonneurs du chemin de Saint-Jacques de Compostelle connaissent bien. Le GR qui permet de gagner la vallée est tout à fait agréable et je l'emprunte souvent en toutes saisons pour le simple plaisir de faire une petite rando en boucle...

 

Mais chose amusante, alors que les randonneurs s'y arrêtent très souvent pour une pause-repas, personne n'en parle jamais !

 

Alors aujourd'hui, je vais vous faire visiter ce joli petit hameau que j'ai connu avec une école en fonctionnement, il y a des années maintenant et qui a peu changé à part que les ruines se transforment maintenant en jolies maisons.

 

Ce hameau se trouve en contrebas de la grande route qui relie le Puy-en-Velay à Saugues. Je vous ai montré quelques vues sous la neige en décembre dernier ICI

Certes, il n'est pas bien grand et il n'y a au coeur du village qu'un seul carrefour, avec quatre directions et quelques maisons...

 

L'arrivée au hameau du Chier par le GR, après avoir traversé la nationale

L'arrivée au hameau du Chier par le GR, après avoir traversé la nationale


 

Les marcheurs arrivent (1) en descendant de la tourbière du Lac de l'oeuf, par un GR qui traverse la nationale et permet d'entrer dans le hameau. La petite route se poursuit et descend vers un autre hameau (2) où les marcheurs s'aventurent rarement alors qu'il est charmant, lui-aussi, Le Villard.

Nous allons prendre aujourd'hui le chemin qui passe à côté du lavoir et descend vers Saint-Privat d'Allier (3).

Enfin un autre chemin (4ème direction) mène au hameau de Saint-Didier d'Allier : nous l'emprunterons un jour, c'est sûr, car il mène vers mes coins à champignons (mais chut...).

 

Ce carrefour est unique et vous accueille avec un splendide lavoir-abreuvoir, que je dédie à Cathy car je sais qu'elle les adore. D'ailleurs c'est uniquement pour elle que j'ai décidé d'écrire ce court article aujourd'hui car je cherchais une façon de la mettre à l'honneur depuis longtemps...

 

Le lavoir et l'abreuvoir
Le lavoir et l'abreuvoir
Le lavoir et l'abreuvoir

Le lavoir et l'abreuvoir

 

Pour suivre notre chemin, on passe devant de belles maisons en pierre basaltique...

Dans les champs en contrebas sur la gauche, le promeneur peut apercevoir un élevage typique d'aujourd'hui, des vaches de race Aubrac avec leurs cornes blanches aux bouts noirs légèrement recourbées et leur pelage de couleur brune qui contraste avec les vaches bicolores de races laitières habituelles. 

Le chemin à prendre pour descendre dans la vallée
Le chemin à prendre pour descendre dans la valléeLe chemin à prendre pour descendre dans la vallée
Le chemin à prendre pour descendre dans la valléeLe chemin à prendre pour descendre dans la vallée

Le chemin à prendre pour descendre dans la vallée

 

Un peu plus loin en descendant le chemin, on aperçoit le village de Saint-Privat d'Allier en face de nous et son château dont je vous ai déjà parlé récemment. 

 

Vue sur la vallée et Saint-Privat d'Allier
Vue sur la vallée et Saint-Privat d'Allier

Vue sur la vallée et Saint-Privat d'Allier

 

Et en contrebas à droite, les toits du petit hameau appelé "Le Villard" dont je vous parlerai un jour prochain...

Le hameau appelé "Le Villard", vu du GR

Le hameau appelé "Le Villard", vu du GR

 

Voilà notre courte balade terminée pour aujourd'hui...

La semaine prochaine, je vous montrerai quelques détails du chemin et surtout le moulin de Piquemeule.  

Partager cet article

Repost 0
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 06:35
Vue générale de Saint-Privat d'Allier en arrivant par la route du Puy-en-Velay

Vue générale de Saint-Privat d'Allier en arrivant par la route du Puy-en-Velay

 

Comme vous le savez peut-être, je rentre de quelques jours de "vacances" passés en Haute-Loire, et plus particulièrement dans le Velay, une région où je me rends très souvent car elle est le berceau de mes grands-parents paternels. 

Je vous ai déjà parlé de ce joli coin d'Auvergne sur mon blog et je vais donc dans les jours qui viennent compléter la visite de cette région.

J'espère que cela vous donnera envie de la connaître, car les touristes se font plutôt rares. En effet, en dehors des 25 000 randonneurs qui marchent sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle et font une pause ici, à Saint-Privat d'Allier, première étape de la via Podiensis, peu de gens prennent le temps de s'y arrêter vraiment. 

 

Saint-Privat d'Allier est un petit village perché situé à environ 22 kilomètres du Puy-en-Velay. La commune est vaste et depuis le 1er janvier 2017, elle s'est agrandie encore car elle vient de fusionner avec celle limitrophe de Saint-Didier d'Allier. Elle se trouve aux portes du Gévaudan, pour ceux qui connaissent la bête...

La première des choses que l'on découvre en arrivant sur les lieux que l'on soit à pied, à vélo ou en véhicule motorisé, c'est le château ! 

 

Vue générale du château en arrivant de Saugues...
Vue générale du château en arrivant de Saugues...Vue générale du château en arrivant de Saugues...

Vue générale du château en arrivant de Saugues...

 

Dressé sur son éperon rocheux, le château a dû être en son temps, un bâtiment majestueux. Mais aujourd'hui, il n'en reste que certains éléments, qui font néanmoins leur effet sur les visiteurs. Pour y accéder et s'approcher de ses murs épais, construits en pierre basaltique, il suffit de grimper par un joli petit sentier escarpé, le chemin de l'Esperou, mot qui justement, veut dire en français "éperon". 


 

Le chemin de l'Espérou
Le chemin de l'EspérouLe chemin de l'Espérou
Le chemin de l'EspérouLe chemin de l'Espérou
Le chemin de l'EspérouLe chemin de l'Espérou

Le chemin de l'Espérou

 

On peut aussi monter à l'église par la place de la fontaine, d'où part une petite route goudronnée, étroite mais qui permet de longer le château en contrebas...

En montant par la place de la fontaine...
En montant par la place de la fontaine...En montant par la place de la fontaine...
En montant par la place de la fontaine...

En montant par la place de la fontaine...

 

Le château domine les gorges de l'Allier. Il se dresse sur le même emplacement que l'église romane, construite en brèche volcanique, dont je vous parlerai bientôt. 

Selon l'endroit d'où le promeneur l'observe, des traces des anciennes fortifications, des murs, des tours sont bien visibles...

En faisant le tour du château...
En faisant le tour du château...En faisant le tour du château...
En faisant le tour du château...

En faisant le tour du château...

 

Comme la construction s'adapte à la forme de l'éperon, le château a une forme de pointe très marquée ce qui du village, lui donne un air d'autant plus austère et un peu impressionnant tout de même...d'autant plus que la pierre est sombre et les fenêtres plutôt étroites. 

La "pointe" du château

La "pointe" du château

 

Les deux ailes laissent l'espace pour une cour intérieure que je ne vous montrerai pas. En effet, le château est actuellement une propriété privée et ne se visite pas. 

J'ai eu la chance de pouvoir y pénétrer, il y a quelques années de cela car il servait de lieu d'exposition en été, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.

Côté esplanade de l'église, on devine les habitations derrière un mur de clôture...

Le château, aperçu de l'esplanade de l'église
Le château, aperçu de l'esplanade de l'église

Le château, aperçu de l'esplanade de l'église

 

Un peu d'histoire...

A l'origine le domaine constituait une des baronnies d'Auvergne. Il appartenait aux Mercoeur, puis il passa au XIIIe aux Montlaur qui possédait déjà le château de Rochegude dont il ne reste qu'une seule tour et dont je vous ai parlé ICI et bien d'autres domaines... 

Ensuite, ce sont les Poitiers Saint-Vallier qui en deviennent propriétaires. Ils le réparent au mieux et le château sert alors d'abri pour les habitants en cas de danger.

Le château devient ensuite la propriété des Guitard qui sont les premiers à s'y installer vraiment au XVIe siècle. 

Suite au mariage malheureux de la fille d'un des héritiers avec François de Bouchard, la tranquillité des lieux prend fin. En effet, Jacques, leur fils,  provoque des problèmes relationnels graves avec la population environnante, mais aussi le clergé, les seigneurs voisins et même l'évêque.

Il sera condamné à mort en 1676, pour plusieurs assassinats. Une sentence qui ne sera jamais appliquée suite à sa mystérieuse disparition. Mais la population locale ne pardonnera pas les agissements de ce fauteur de troubles et le château est condamné à être raser...

En 1723, l'intendant d'Auvergne donnent son accord pour que les descendants de la famille Bouchard puissent le reconstruire. 

Il sera encore une fois dévasté et pillé durant la révolution...puis rénové. Chacun des propriétaires apporte modifications et aménagements. L'aspect actuel du château date donc du XVIIIe siècle. 


 

 

Photos anciennes
Photos anciennes Photos anciennes

Photos anciennes

 

Les héritages successifs vont permettre la transmission des biens par mariage, ou filiation, jusqu'en 1877, date de la vente du château aux religieuses de Saint-Joseph du Puy-en Velay qui en firent une école de filles ouverte jusqu'en 1988. Des générations de filles de la région y ont été scolarisées. Mais c'est une autre histoire que celle des écoles de Haute-Loire et je vous la conterai une autre fois ! 

[source : http://www.mairie-saintprivatdallier.fr/]

 

Notre balade est terminée pour aujourd'hui. Très bientôt, je vous ferai visiter l'église et d'autres lieux proches de ce village.

Partager cet article

Repost 0
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 06:10
Le chemin là où nous l'avons laissé hier...

Le chemin là où nous l'avons laissé hier...

 

Poursuivons le chemin que nous avons laissé hier et dirigeons-nous vers les cascades. 

La première cascade est difficile à photographier car il aurait fallu descendre en contrebas dans une propriété privée...

Elle est pourtant bien là et l'eau s'engouffre dans une toute petite trouée dans les rochers. 

En bas la première vasque est peu accessible. Seuls les habitants du village y descendent en été en passant par le voisinage. 

 

La première cascade
La première cascadeLa première cascade
La première cascade

La première cascade

 

Un peu plus loin, nous devons traverser l'Aiguebelle pour poursuivre notre chemin en sous-bois et arriver à la seconde vasque.

De là, on a une vue magnifique sur la seconde cascade et le toboggan qui réunit la vasque supérieure à celle où nous nous trouvons. 

Il est conseillé à ceux qui ont de jeunes enfants de s'arrêter là.

Les petits pourront jouer à jeter des cailloux dans l'eau et en été, se rafraîchir dans une eau peu profonde et toujours un peu chauffée au soleil.

 

La vue sur le tobogganLa vue sur le toboggan
La vue sur le toboggan
La vue sur le tobogganLa vue sur le toboggan

La vue sur le toboggan

 

Soit vous avez le courage de grimper directement par la paroi. Mais oui regardez bien, il y a des marches creusées dans le rocher vers la droite du toboggan, soit comme moi, vous allez choisir de faire le tour par le chemin creusé dans le rocher...

Une sorte de rampe permet de sécuriser le lieu car à votre droite la falaise tombe à pic et  il faut marcher, courbé en deux à certains endroits. Il est conseillé de bien tenir les enfants...et de faire attention où vous mettez les pieds ! 

 

Le chemin d'accès à la dernière cascade, creusé en partie dans le rocher
Le chemin d'accès à la dernière cascade, creusé en partie dans le rocher Le chemin d'accès à la dernière cascade, creusé en partie dans le rocher
Le chemin d'accès à la dernière cascade, creusé en partie dans le rocher

Le chemin d'accès à la dernière cascade, creusé en partie dans le rocher

 

Ce chemin vous mène tout droit au trou d'eau et à la dernière cascade...

Le trou d'eau au printemps et la dernière cascade.
Le trou d'eau au printemps et la dernière cascade. Le trou d'eau au printemps et la dernière cascade.

Le trou d'eau au printemps et la dernière cascade.

 

Vous pourrez vous amuser à passer derrière la chute d'eau...un peu au-delà, la roche est creusée et forme un abri. 

Ces photos ont été prises par mon mari avec son super APN ! Moi je ne sais pas faire ça...
Ces photos ont été prises par mon mari avec son super APN ! Moi je ne sais pas faire ça...Ces photos ont été prises par mon mari avec son super APN ! Moi je ne sais pas faire ça...

Ces photos ont été prises par mon mari avec son super APN ! Moi je ne sais pas faire ça...

 

La vue d'en-haut est assez magique...

La vue vers la seconde cascade en contrebas.
La vue vers la seconde cascade en contrebas.

La vue vers la seconde cascade en contrebas.

 

En été, une halte baignade s'impose dans le trou d'eau toujours trop frais, mais entouré de verdure...

Le trou d'eau au mois d'août

Le trou d'eau au mois d'août

 

Un chemin, très ensoleillé, continue au delà vers les ruines du château...

Ce sera l'objet d'une prochaine balade ! 

 

Une autre famille, de retour de leur visite des ruines du château...

Une autre famille, de retour de leur visite des ruines du château...

 

Cet article est l'occasion pour moi de rendre un bien modeste hommage à Pierre qui n'est plus parmi nous depuis peu.

Nous échangions souvent par blogs interposés, sur les plantes et les balades de la région drômoise où il avait vécu avec sa famille, mais aussi sur nos lectures. Je vous mets ici le lien vers la vidéo qu'il avait proposé dans son article sur les cascades de l'Aiguebelle

Il manque beaucoup à tous ceux qui le connaissaient. Je ne pourrais plus jamais me rendre dans ces lieux dont nous partagions la curiosité, sans penser à lui...

 

La vidéo de Pierre mise en ligne sur youtube et sur son blog

Partager cet article

Repost 0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 06:10
Le village de Pontaix

Le village de Pontaix

 

Restons encore un peu dans la Drôme aujourd'hui et demain si vous le voulez bien ...

Je vous ai déjà emmené l'été dernier, visiter le village de Pontaix...

Dans ce petit village des bords de Drôme, il existe un lieu de baignade secret, enfin qui était secret avant que la célèbre émission de télévision diffusée sur FR3 le mercredi soir ne dévoile ses charmes.

Il s'agit des cascades de l'Aiguebelle.

 

De nombreux blogs parlent de cet endroit paradisiaque, alors je pense qu'il est inutile que je le garde jalousement pour moi, car bien sûr, il paraît évident que l'été venu, nous n'y serons plus jamais seuls désormais...

Lors de notre dernière visite, et alors que jusque-là il n'avait jamais été signalé par une quelconque indication, nous avons constaté que la petite rue venait de se voir baptisée par une jolie plaque moderne. 

 

 

Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme

 

En arrivant dans le village de Pontaix, en direction de Die, il suffit de se garer là où vous le pourrez, car heureusement pour les riverains, les parkings limitent le nombre de visiteurs...

Vous accéderez ensuite au vieux village. Autrefois on le traversait en voiture. Aujourd'hui les ruelles apparaissent si étroites que cela semble mission impossible. 

Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme
Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme

 

N'oubliez pas au passage de dire un petit mot aux habitants qui sont souvent installés devant leurs maisons sur un banc pour prendre le frais, et passent le temps tout en papotant et en observant les touristes. Certains sont même les garants du passé et fleurissent joliment les bornes incendies d'antan...

Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme
Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme
Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme

 

Le petit ruisseau, l'Aiguebelle,  que nous allons remonter, se jette dans la Drôme à cet endroit.

Le confluent entre l'Aiguebelle et la DrômeLe confluent entre l'Aiguebelle et la Drôme
Le confluent entre l'Aiguebelle et la Drôme

Le confluent entre l'Aiguebelle et la Drôme

 

En face de la jolie passerelle fleurie sur laquelle vous pouvez passer si vous voulez, la ruelle s'enfonce à travers les maisons pour rejoindre la nature "sauvage".  

Vous croyez vous être trompés et bien non, c'est bien par là ! 

Le sentier est creusé dans le rocher...et il faut emprunter le passage "secret" que vous voyez là-bas tout au fond.

Le passage secret recto-versoLe passage secret recto-verso
Le passage secret recto-verso

Le passage secret recto-verso

 

De part et d'autre du chemin, quelques accès ouvrent sur de vieilles maisons...

Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme
Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la DrômeLes cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme
Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme

 

Parfois, il faut descendre en contrebas vers la rivière.

Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme

 

Ou au contraire, monter quelques marches pour accéder à un chemin pratiquement inutilisé aujourd'hui. 

Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme

 

Le sentier se poursuit par un escalier. On commence à apercevoir la barre rocheuse de la première cascade à notre gauche...et la rivière en contrebas. 

Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme
Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la DrômeLes cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme
Les cascades de Pontaix (1) / Balade dans la Drôme

 

En se retournant, on a une belle vue sur le village...qui n'est pas loin. 

La vue sur le village de Pontaix et la voie ferrée
La vue sur le village de Pontaix et la voie ferrée

La vue sur le village de Pontaix et la voie ferrée

 

Il faut poursuivre le chemin pour entendre le bruit de l'eau...

Nous approchons de la première cascade !

Mais pour faire durer le plaisir, je ne vous emmènerai au bord de l'eau que demain, si vous le voulez bien ! 

A demain !

A demain !

Partager cet article

Repost 0
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 07:38
Vue générale du village de Vergezac (43)

Vue générale du village de Vergezac (43)

 

Vergezac est un petit village situé en Haute-Loire, un département où je vais souvent, vous le savez maintenant ! 

Les habitants de cette petite commune sont les Vergezacois et les Vergezacoises. Il y a en tout 440 habitants compte-tenu du bourg principal et de la population des petits hameaux alentours. 
 
 
Le chef-lieu est situé à 1000 mètres d'altitude (exactement à 1.015 mètres !) et seulement à 14 km du centre ville du Puy-en-Velay, ce qui explique que le bourg mais aussi les autres lieux de la commune ne soient pas désertés, d'autant plus que les enfants scolarisés dans les collèges et lycées du Puy-en-Velay bénéficient d'un ramassage scolaire.
 
Le village se situe sur des petits chemins de randonnée en dehors du chemin de Compostelle, mais fréquentés par de nombreux touristes et randonneurs, "Les Trésors du passé" et la "Croix du Fourgoulas".
 
 
C'est un village où je me rends souvent pour y acheter des lentilles directement chez les producteurs...mais je vous parlerai de tout ça demain.
La commune est en effet située en plein coeur de l'A.O.C. de production de la lentille verte du Puy.
 
 
Le patrimoine de la commune de Vergezac est important puisque à Tiolent se trouve un château du XVIIe, classé Monument historique, mais appartenant à un privé, il ne se visite pas. Seul le parc qui l'entoure, tracé au XVIIIe siècle et qui comprend une grande variété d'essences et de parterres dessinés à la française, se visite, uniquement sur réservation et si on est au moins 10 personnes. 
 
 
Dans le hameau proche, appelé Saint-Rémy, se trouve aussi une des plus belles petites églises romanes du Velay...mais je ne vous la ferai pas visiter cette fois-ci car pour cela il faudra que je refasse toute ma série de photos ! 
Alors je vous mets provisoirement, pour que vous puissiez vous faire une petite idée de la merveille, celle de Wikipedia.           
                
Eglise romane de Saint-Rémy (Vergezac_43) / Photo wikipedia

Eglise romane de Saint-Rémy (Vergezac_43) / Photo wikipedia

 
 
Place à la visite de ce village, chef-lieu de la commune... 
 
 
Et tout d'abord à son château appelé tout simplement le château de Vergezac. Il a été fortifié avant 1446 par Pierre de Queyrières (dit de Vergezac par la suite). Dans l'aile gauche du château se trouve l'école. La cour de récréation est tout simplement le parc ombragé du château...
 
Le château de Vergezac dans lequel se trouve hébergée l'école du village...Le château de Vergezac dans lequel se trouve hébergée l'école du village...
Le château de Vergezac dans lequel se trouve hébergée l'école du village...
Le château de Vergezac dans lequel se trouve hébergée l'école du village...Le château de Vergezac dans lequel se trouve hébergée l'école du village...

Le château de Vergezac dans lequel se trouve hébergée l'école du village...

 

Ensuite son église, "l'Eglise de l'Assomption", moderne car datant du XIXe siècle. 

Au coeur de l'église, un christ datant du XVIIIe siècle et une cuve baptismale du XIVe siècle. 

Le clocher est en pierre et son toit est en ardoise ce qui est plutôt rare dans la région. 

L'Eglise de l'Assomption
L'Eglise de l'AssomptionL'Eglise de l'Assomption
L'Eglise de l'AssomptionL'Eglise de l'Assomption
L'Eglise de l'AssomptionL'Eglise de l'Assomption

L'Eglise de l'Assomption

 

La commune possède aussi une grande diversité de croix...

 

Croix du village.Croix du village.Croix du village.
Croix du village.Croix du village.Croix du village.

Croix du village.

 

Des maisons en basalte et quelques belles portes de grange...

Des maisons en basalte...
Des maisons en basalte...Des maisons en basalte...
Des maisons en basalte...

Des maisons en basalte...

 

Un four banal...

Le four banal Le four banal

Le four banal

 

Malheureusement de nombreuses maisons s'éffondrent en plein coeur du village...

Une des maisons en ruine du village...Une des maisons en ruine du village...
Une des maisons en ruine du village...Une des maisons en ruine du village...Une des maisons en ruine du village...
Une des maisons en ruine du village...Une des maisons en ruine du village...Une des maisons en ruine du village...

Une des maisons en ruine du village...

 

 et l'hôtel du village n'est plus utilisé...

L'ancien hôtel du village...

L'ancien hôtel du village...

 

Le bourg de Vergezac est un village paisible où il fait bon vivre dans un environnement très bucolique...

Le calme des lieux est seulement perturbé par quelques véhicules ou quelques troupeaux qui le traversent.

 

 

Un des troupeaux rentrant à l'étable...Un des troupeaux rentrant à l'étable...

Un des troupeaux rentrant à l'étable...

 

Mais le village est très actif au niveau de ses entreprises agricoles.

Je vous parlerai demain de la culture innovante dans laquelle un des agriculteurs du bourg s'est lancé...

 

Partager cet article

Repost 0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -