Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2020 1 02 /03 /mars /2020 06:15
Le printemps est là !

Le printemps est là !

Pour bien commencer le mois de mars, et pour le simple plaisir des yeux, voici quelques fleurs de mon jardin provençal, pas si en avance que ça, malgré les apparences et l'hiver doux que nous avons eu cette année. 

Rien d'original dans mon petit jardin, les bulbes sont même en retard (trop de sécheresse l'été dernier) et j'ai perdu pas mal de mes giroflées.

 

Quelques fleurs de mon jardin
PenséesPensées

Pensées

Anémones
AnémonesAnémones
AnémonesAnémones

Anémones

Jacinthes
Jacinthes
Jacinthes

Jacinthes

Rosier sauvage
Rosier sauvage
Rosier sauvage
Rosier sauvage
Rosier sauvage

Rosier sauvage

Violettes et giroflées
Violettes et giroflées

Violettes et giroflées

Heureusement dans la maison, j'ai aussi quelques fleurs...

Dans la maison...Dans la maison...
Dans la maison...Dans la maison...

Dans la maison...

Et quelques branches de l'abricotier se sont déjà réveillées...

Bon mois de mars à tous !

Bon mois de mars à tous !

Partager cet article

Repost0
26 février 2020 3 26 /02 /février /2020 06:20

 

Poursuivons aujourd'hui la découverte des oiseaux de mon jardin

Celles que j'aime beaucoup et qui me le rendent bien car elles viennent très souvent dans le jardin se nourrir, ce sont les mésanges bleues. 

Elles sont tellement acrobates que je ne me lasse pas de les regarder...

Une mésange bleue...

Une mésange bleue...

faisant des acrobaties !
faisant des acrobaties !

faisant des acrobaties !

Très discrètes et souvent inquiètes, elles regardent sans cesse à droite et à gauche entre deux bouchées...

à droite, une bouchée, puis à gauche... et on recommence !
à droite, une bouchée, puis à gauche... et on recommence !

à droite, une bouchée, puis à gauche... et on recommence !

Parfois, elles attendent aussi leur tour dans les branches...

Le restau est occupé !

Le restau est occupé !

Les mésanges charbonnières viennent moins souvent se nourrir parce qu'elles recherchent davantage les insectes que leur cousines bleues. Parfois elles viennent seulement boire... 

 

Un adulte mâle dans les branches  et une femelle qui vient boire
Un adulte mâle dans les branches  et une femelle qui vient boireUn adulte mâle dans les branches  et une femelle qui vient boire

Un adulte mâle dans les branches et une femelle qui vient boire

Elle aussi aime faire des acrobaties...
Elle aussi aime faire des acrobaties...

Elle aussi aime faire des acrobaties...

Mais les plus bruyants et les plus envahissants, ce sont les moineaux domestiques...

Ils sont de plus en plus nombreux, et viennent en nombre, mâles et femelles, se nourrir dans le jardin. Ils font fuir tous les autres oiseaux en particulier les mésanges qui en ont peur et, après leur passage, il ne reste plus grand chose à manger ! 

 

Ils arrivent  et repartent en groupe ou en coupleIls arrivent  et repartent en groupe ou en couple
Ils arrivent  et repartent en groupe ou en coupleIls arrivent  et repartent en groupe ou en couple

Ils arrivent et repartent en groupe ou en couple

Ce sont tous des mâles !
Ce sont tous des mâles !Ce sont tous des mâles !
Ce sont tous des mâles !Ce sont tous des mâles !
Ce sont tous des mâles !Ce sont tous des mâles !

Ce sont tous des mâles !

Et voici les femelles (ou des juvéniles ?)Et voici les femelles (ou des juvéniles ?)
Et voici les femelles (ou des juvéniles ?)Et voici les femelles (ou des juvéniles ?)

Et voici les femelles (ou des juvéniles ?)

Voilà notre découverte des oiseaux du jardin est terminée pour aujourd'hui. Je ne suis pas encore arrivée à faire des photos de mes autres visiteurs, comme par exemple, les pinsons...mais je ne perds pas espoir ! 

Partager cet article

Repost0
24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 06:21

 

Les oiseaux ont été moins nombreux que d'habitude à fréquenter le coin restau prévu à leur intention, car l'hiver a été très doux et ils ont encore trouvé beaucoup de choses à manger dans les haies et les champs alentour. 

Mais j'ai tout de même réussi à les immortaliser derrière la baie vitrée malgré la gêne occasionnée par les petits carreaux.

Je vous montre aujourd'hui trois espèces bien différentes dans leurs habitudes.

 

Les chardonnerets élégants s'approchent toujours prudemment et à plusieurs. Ils ne sont pas bien loin de mon jardin car ils ont colonisé le cyprès de mon voisin. Très disciplinés, chacun attend son tour pour venir manger. Tout d'abord ils se posent dans les arbustes puis s'approchent peu à peu pour voir si la voie est libre...

 

Ils attendent et s'approchent peu à peu...
Ils attendent et s'approchent peu à peu...Ils attendent et s'approchent peu à peu...

Ils attendent et s'approchent peu à peu...

Ils viennent ensuite l'un après l'autre profiter de la nourriture.

Ils s'approchent de la nourritureIls s'approchent de la nourriture
Ils s'approchent de la nourritureIls s'approchent de la nourriture
Ils s'approchent de la nourritureIls s'approchent de la nourriture

Ils s'approchent de la nourriture

Et ensuite, celui qui vient de manger descend plus bas pour aller se poser sur le muret et récupérer ce que son congénère fait tomber en mangeant à son tour... ainsi il n'y a pas de gaspillage ! 

Il se pose ensuite sur le muret...Il se pose ensuite sur le muret...
Il se pose ensuite sur le muret...
Il se pose ensuite sur le muret...Il se pose ensuite sur le muret...

Il se pose ensuite sur le muret...

Le rouge-gorge lui, vient toujours tout seul  et  fait une visite quotidienne dans mon jardin. Il se nourrit toujours au sol. Ce jour-là il était bien content car les moineaux avaient réussi à décrocher une boule de graisse...

Il est peureux mais finit par s'habituer à notre présence.  

C'est mon préféré ! 

 

Le rouge-gorge de mon jardin
Le rouge-gorge de mon jardin

Le rouge-gorge de mon jardin

J'aime sa vivacité. J'aime sa vivacité.
J'aime sa vivacité. J'aime sa vivacité.

J'aime sa vivacité.

Le rougequeue noir par contre, est très prudent et ne s'aventure que lorsque  les chats du quartier ne sont pas là et qu'il n'y a aucun bruit en provenance de la maison.

En plus, il aime surtout les insectes donc c'est très rare qu'il vienne se poser pour déguster quelques graines au sol.

J'ai beaucoup de mal à le prendre en photo car il est doué d'un sixième sens et malgré les doubles-vitrages il sent ma présence et s'envole aussitôt pour aller se quiller sur mon toit ou celui de mon voisin d'où il me nargue ensuite...

Le rougequeue noir

Le rougequeue noir

Voilà ce sera tout pour aujourd'hui, nous verrons les autres visiteurs du jardin dans la semaine, enfin comme d'habitude... si vous le voulez bien ! 

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2020 1 06 /01 /janvier /2020 06:13

 

Voici pour ce premier jour de reprise du blog, en ce début d'année 2020, quelques paysages de Provence, souvent montrés ici, mais dont je ne me lasse pas.

Toutes les photos ont été prises avec mon petit APN, du haut de la chaîne des Côtes, une chaîne de collines parallèle au Luberon d'où nous profitons par beau temps d'une vue exceptionnelle, dans toutes les directions. 

Ainsi de là-haut, sous le ciel bleu de Provence, j'ai pu vous envoyer à tous, par les airs, en faisant une petite ronde à 360°, mes meilleures pensées pour 2020...

 

En regardant vers le nord nous avons le Mont Ventoux enneigé, notre géant de Provence, saupoudré en fait seulement en cette saison, l'hiver ne faisant que commencer ici, mais ce spectacle est toujours un plaisir pour les provençaux.

Devant lui, nous avons le Petit Luberon, et puis plus à l'Est, le grand Luberon dont le sommet est coiffé d'une antenne hertzienne qui se voit de loin.  

Le Mont Ventoux, le Petit et Grand Luberon
Le Mont Ventoux, le Petit et Grand Luberon
Le Mont Ventoux, le Petit et Grand Luberon

Le Mont Ventoux, le Petit et Grand Luberon

En se tournant vers l'Est, on aperçoit la Montagne de Lure et les Alpes enneigées.

Les Pré-Alpes et la Montagne de Lure
Les Pré-Alpes et la Montagne de Lure
Les Pré-Alpes et la Montagne de Lure
Les Pré-Alpes et la Montagne de Lure

Les Pré-Alpes et la Montagne de Lure

Au Sud-Est mais plus près de nous, la Montagne Sainte Victoire, dans la brume, puis au Sud (quatrième photo), le Massif de l'Etoile, derrière lequel se trouve, cachée à nos yeux, la ville de Marseille. 

 

La Montagne Sainte Victoire et le Massif de l'Etoile
La Montagne Sainte Victoire et le Massif de l'Etoile
La Montagne Sainte Victoire et le Massif de l'Etoile
La Montagne Sainte Victoire et le Massif de l'Etoile

La Montagne Sainte Victoire et le Massif de l'Etoile

Si nous continuons notre tour d'horizon, nous trouvons vers le sud-Ouest, l'étang de Berre et au-delà, la mer...

 

L'Etang de Berre brille au soleil (la même photo avec deux réglages différents)
L'Etang de Berre brille au soleil (la même photo avec deux réglages différents)

L'Etang de Berre brille au soleil (la même photo avec deux réglages différents)

Et totalement à l'Ouest, le Massif des Alpilles qui émerge derrière le plateau de Vernègues.

Le Massif des Alpilles

Le Massif des Alpilles

Enfin en  se tournant à nouveau vers le Nord, nous retrouvons la vallée de la Durance, et au loin la colline Saint-Jacques qui domine la ville de Cavaillon, au pied du Luberon. 

La vallée de la Durance (en regardant vers Cavaillon)

La vallée de la Durance (en regardant vers Cavaillon)

Voilà, notre petit tour d'horizon à 360° est terminé pour aujourd'hui. J'espère que mes ondes positives et mes souhaits de joie et de bonne santé sont bien arrivées jusque chez vous...

Je vous souhaite à tous une bonne semaine, et une douce reprise sur vos blogs pour ceux qui, comme moi, ont eu la chance d'être en pause-vacances-noël-et petits-enfants !

A très bientôt, pour de nouveaux partages, si je ne suis pas déjà passée, je viens sur vos blogs dès que possible... 

A bientôt ! Bon début d'année à tous !

A bientôt ! Bon début d'année à tous !

Partager cet article

Repost0
16 mars 2019 6 16 /03 /mars /2019 06:27
Aquarelle réalisée à partir d'une photo du net (janvier 2019)

Aquarelle réalisée à partir d'une photo du net (janvier 2019)

L'hiver nous quitte bientôt...enfin on l'espère tous, vu le temps exécrable de cette semaine ! Quoique dans le sud, nous ne pouvons pas nous plaindre, grâce au vent violent, nous avons du soleil...

Avant qu'il ne nous quitte tout à fait, je partage ici ma participation au défi "Avec vos dix doigts" organisé par Céline du blog "aquarellement vôtre".

 

Le thème de ce défi était "l'eau" sous toutes ses formes :  pluie, neige, rivière, océan, lac... 

 

J'avais cet hiver déjà réalisée cette aquarelle, d'après une photo prise sur le net, et j'ai trouvé qu'elle entrait bien dans le thème. 

Vous pouvez agrandir l'aquarelle en cliquant dessus...

 

Si vous voulez tout savoir sur ce défi, c'est ici.

Céline donnera dans quelques jours le sujet de son prochain défi...si vous voulez la suivre et participer, chacun peut s'exprimer comme il veut avec la technique qu'il veut : peinture, aquarelle, photo, texte, création de son choix, pourvu que ce soit quelque chose que vous avez réalisé vous-même.

Et aucune obligation de participer à chaque fois !  

Alors je vous dis... à bientôt peut-être, chez Céline.

 

Je vous invite à aller découvrir les dernières participations à ce défi sur son blog, en cliquant sur le lien ci-dessous.

Partager cet article

Repost0
5 février 2019 2 05 /02 /février /2019 06:16
Quand le ciel est bleu (à Vernègues)

Quand le ciel est bleu (à Vernègues)

Pour remonter le moral à ceux qui sont sous la neige et les intempéries depuis quelques semaines maintenant et, en attendant de poursuivre la découverte du village de Rognes, je voulais vous montrer quelques vues de ma Provence en ce début d'hiver. 

 

Comme vous le savez, nous avons été épargnés par la neige jusqu'à présent. Elle est tout de même tombée deux fois chez moi, mais n'a pas tenu dès le lever du soleil. 

Par contre, nous avons eu un début d'hiver différent des autres années, avec une alternance éprouvante des températures : du mistral, violent et froid, mais qui nous amène le soleil, de la pluie sous forme d'orage, de la grêle, et beaucoup de grisaille ce qui n'est pas habituel dans le sud...

 

Loin de moi l'idée de me plaindre du climat méditerranéen, mais habituellement le mois de janvier est un mois délicieux, doux et ensoleillé, avec une lumière splendide, ce qui a été rarissime cette année pour l'instant.

Peut-être aurons-nous un superbe printemps ?

Dans la colline, c'est la saison où les forêts sont débroussaillées. La terre est totalement mise à nue par endroit, une fois les arbustes broyés. Tout cela bien entendu afin de prévenir les feux de forêts. Heureusement, au printemps, la végétation va repousser ! 

Débroussaillage sur la Chaîne des Côtes
Débroussaillage sur la Chaîne des Côtes
Débroussaillage sur la Chaîne des Côtes

Débroussaillage sur la Chaîne des Côtes

Les oiseaux sont venus tardivement au jardin car l'automne a été si doux et pluvieux qu'ils trouvent encore à boire et à manger dans la campagne.

Ils ne font donc que passer de temps en temps.

Étonnant, c'est la première fois que le rouge-gorge ne se contente pas de manger au sol, il grimpe sur la boule de graisse !

Chardonneret élégant, rouge-gorge et une mésange bleue dans mon jardinChardonneret élégant, rouge-gorge et une mésange bleue dans mon jardin
Chardonneret élégant, rouge-gorge et une mésange bleue dans mon jardinChardonneret élégant, rouge-gorge et une mésange bleue dans mon jardin
Chardonneret élégant, rouge-gorge et une mésange bleue dans mon jardinChardonneret élégant, rouge-gorge et une mésange bleue dans mon jardin
Chardonneret élégant, rouge-gorge et une mésange bleue dans mon jardinChardonneret élégant, rouge-gorge et une mésange bleue dans mon jardin

Chardonneret élégant, rouge-gorge et une mésange bleue dans mon jardin

De plus, mon adorable Iris veille... et même si elle ne chasse plus du tout, les oiseaux se méfient d'elle, dès qu'elle sort un peu au soleil. 

Là elle attend que je lui ouvre la fenêtre pour se mettre au chaud !

Là elle attend que je lui ouvre la fenêtre pour se mettre au chaud !

Les gelées blanches sont rares cette année, mais j'aime quand la nature se pare de givre. 

Un matin de gelée blanche
Un matin de gelée blancheUn matin de gelée blanche
Un matin de gelée blancheUn matin de gelée blanche

Un matin de gelée blanche

C'est un régal de se balader les jours de soleil et de ciel bleu !

Les jours de soleil et de ciel bleu (Vernègues, chaîne des Côtes...)
Les jours de soleil et de ciel bleu (Vernègues, chaîne des Côtes...)
Les jours de soleil et de ciel bleu (Vernègues, chaîne des Côtes...)

Les jours de soleil et de ciel bleu (Vernègues, chaîne des Côtes...)

Et puis il y a des matins de neige où tout est saupoudré quand on ouvre les volets...mais comme il fait doux, dès que le soleil se lève, tout fond. 

un peu de neige...
un peu de neige...

un peu de neige...

Nous avons eu aussi de nombreux jours de pluie et des orages dont la nature a tant besoin...mais là impossible de se balader car comme vous le voyez, c'est le déluge chez nous quand il pleut !

Quand l'orage arrive...

Quand l'orage arrive...

De temps en temps, nous avons le soir, de jolis couchers de soleil colorés...

 

 

A bientôt... pour d'autres balades en Provence...ou ailleurs !

A bientôt... pour d'autres balades en Provence...ou ailleurs !

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 06:20
Un hameau sous la neige

Un hameau sous la neige

Pour une fois les prévisions météo ne se sont pas trompées et nous avons bien eu de la neige en Haute-Loire, la semaine dernière ! 

A notre arrivée, il faisait pourtant un temps superbe et une météo quasi printanière ce qui nous a permis de faire quelques jolies balades dans les environs. 

Donc, avant que je vous montre ces balades faites récemment (ou celles de l'été dernier, car il me reste encore beaucoup de choses à vous montrer et pas mal de photos à trier), je vais vous faire profiter des quelques photos prises pendant cet épisode "exceptionnel", d'après les dires des habitants de la région. 

 

En tous les cas, moi je n'avais jamais vu autant de neige pendant des vacances de Toussaint...et je vais dans cette région depuis près de 50 ans. 

Evidemment, les pitchounets s'en sont donnés à cœur joie et il a fallu utiliser des sacs plastiques en guise de gants, car bien sûr nous n'avions pas pensé qu'il ferait si froid et les gants étaient encore chez leurs parents, dans les cartons du déménagement ! 

Les pitchounets se régalent !

Les pitchounets se régalent !

Le premier jour, il en est tombé 15 cm dans la journée...

Le matin

Le matin

...Et petit à petit le paysage s'est transformé, pour devenir carrément féerique le lendemain, avec au moins 10 cm de plus tombé pendant la nuit. 

Donc en tout à peu près 25 centimètres en 24 heures...

Le lendemain à l'aube...

Le lendemain à l'aube...

Il a un peu gelé dans la nuit : les branches ploient sous la neige et la gouttière laisse échapper quelques gouttes...

Nous savons que le redoux est déjà là et que la neige ne tiendra pas bien longtemps. 

Il a un peu gelé dans la nuitIl a un peu gelé dans la nuit

Il a un peu gelé dans la nuit

Les branches ploient sous la neigeLes branches ploient sous la neige

Les branches ploient sous la neige

Et la gouttière pleure...quelques gouttes

Et la gouttière pleure...quelques gouttes

Les paysages sont devenus grandioses...enfin en bonne "provençale" qui ne voit que rarement la neige, je les trouve superbes ! 

 

Pensez à cliquer pour agrandir les photos !

Les paysages...
Les paysages...Les paysages...
Les paysages...Les paysages...

Les paysages...

Les maisons sont ensevelies...

Neige en automne en Haute-Loire !

Enfin presque ! !

Les maisons sous la neige
Les maisons sous la neigeLes maisons sous la neige
Les maisons sous la neige

Les maisons sous la neige

Il fait doux et l'abreuvoir du hameau n'a pas gelé...

L'abreuvoir n'a pas gelé

L'abreuvoir n'a pas gelé

Les animaux n'ont pas froid, enfin la plupart parce que Iris, elle, n'a pas mis une patte dehors ! 

Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !
Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !
Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !

Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !

A bientôt... pour des balades plus ensoleillées !

A bientôt pour des balades ensoleillées !
A bientôt pour des balades ensoleillées !

A bientôt pour des balades ensoleillées !

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2018 5 19 /01 /janvier /2018 06:33
Un potage onctueux aux saveurs venues des Indes

Un potage onctueux aux saveurs venues des Indes

 

Je vous avais donné l'hiver dernier ma recette de potage courge-butternut, lentilles corail

Aujourd'hui, je vous propose une recette toute aussi simple, uniquement (ou presque) avec des lentilles, un bon potage au goût exotique riche en nutriments et qui va avec un dessert simple, constituer un repas du soir léger et nourrissant à la fois...

 

Les lentilles corail cuisent très vite ce qui permet de faire rapidement cuire ce délicieux potage, même en sortant du travail.

 

Il vous faut  pour 4 personnes :

- des lentilles corail (200 g environ) 

- un bouillon maison ou à défaut, un cube de bouillon de poule lyophilisé et de l'eau.

- 1 à 2 oignons selon votre goût.

- 3 cuillères à soupe de purée de tomate nature (ou 2 tomates fraîches en saison)

- 1 brick de lait de coco (20cl environ)

- 1 pincée de sel et poivre

- 1 peu de curcuma pour colorer.

- 1 peu de cumin (ou autre épice selon votre goût, comme vous le verrez dans la recette d'Amal en bas de page)

Désolée, je n'ai pas pensé à faire beaucoup de photos ! 

Les ingrédients

Les ingrédients

 

1- Commencer par éplucher les oignons et émincez-les.

 

2- Les faire revenir dans la casserole avec un filet d'huile d'olive.

 

3- Quand ils deviennent transparents, ajouter la tomate, et la laisser suer un instant.

 

4-  Verser ensuite les lentilles et les épices et bien remuer.

 

5- Ajouter alors le bouillon (ou bien le cube et de l'eau) jusqu'à bien recouvrir les lentilles.

 

6- Cuire 20- 25 minutes environ à feu doux. 

 

7- Au bout de ce temps, les lentilles sont bien cuites et fondantes, ajouter alors le lait de coco.

 

8- Laisser cuire à feu doux 10 minutes environ. 

 

A servir mixé ou pas, et saupoudré de coriandre, c'est un véritable délice ! 

 

Voilà un potage végétarien, agréable à manger, car très onctueux et excellent à la santé...

Les lentilles corail sont des légumineuses. Ce sont des lentilles rouges auxquelles on a enlevé la membrane extérieure, ce qui explique qu'elles cuisent plus vite que les autres lentilles. 

Elles sont principalement cultivées en Turquie, mais elles sont très consommées sur tout le pourtour méditerranéen, quoique plus récemment  dans le sud de la France, et jusqu'en Inde où elles sont la base d'un plat savoureux, le dhal.  

Leur belle couleur rose saumon vire au jaune en cuisant. Les enfants aiment leur couleur mais aussi leur goût, plus doux et légèrement sucré par rapport aux autres lentilles. 

Elles sont riches en nutriments et tout d'abord en protéines (jusqu'à 24 %), en minéraux (fer, phosphore, potassium, calcium, magnésium) mais aussi en vitamines du groupe B. Et elles sont aussi très riches en antioxydants, pauvres en lipides, parfaites pour la ligne, riches en fibres...bon j'arrête car vous retrouverez tout ça sur le net !

Elles sont donc parfaites pour les enfants en pleine croissance, les convalescents, les sportifs et pour conserver la santé, durant les longs mois d'hiver...

 

Une jolie couleur rose saumon

Une jolie couleur rose saumon

 

Amal vous présente ce potage, davantage épicé, comme en Inde.

J'ai testé récemment sa version et je l'ai également trouvé excellente.  Vous retrouverez sa recette et son joli blog culinaire en cliquant sur le lien ci-dessous

 

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 07:35

 

Voilà un plat d'hiver que j'adore faire pour utiliser les restes d'une volaille rôtie, d'un rôti de porc ou simplement avec de la chair à saucisse.

Pour faire cuire ce plat, j'utilise une cocotte en verre qui comporte un couvercle. Mais bien sûr vous pouvez aussi utiliser un faitout ou tout autre ustensile allant au four. 

Chou farci aux châtaignes

 

Il vous faut...

 

1 chou vert frisé

1 boîte de marrons au naturel

1 reste de volaille (poulet, canard, pintade)

2 oignons 

3 ou 4 gousses d'ail

du thym

des baies de genièvre si vous aimez

du sel et du poivre

huile d'olive

1 gros bol de bouillon de volaille

1 verre de vin blanc (facultatif)

 

 

- Faire bouillir une grande quantité d'eau salée.

- Pendant ce temps, trier le chou en gardant le plus possible de feuilles vertes et en détachant bien toutes les feuilles, sans les couper.

- Lorsque l'eau bout, y plongez les feuilles de choux et les laisser cuire une bonne quinzaine de minutes à petits bouillons.

Chou farci aux châtaignes

 

- Pendant ce temps, si vous utilisez les restes d'une volaille, la dépiauter en enlevant la peau et les petits os.

- Éplucher oignons et ail.

- Mixer pas trop finement pour qu'il reste quelques morceaux. L'idéal c'est le hachoir de nos grands-mères. Mais oui vous savez bien de quoi je parle, celui que l'on utilisait sur une grosse planche ! 

- Préparer le bouillon de volaille avec de l'eau, du bouillon lyophilisé et un verre de vin blanc. Bien sûr si vous avez du bouillon de volaille maison, c'est encore mieux ! 

 

Chou farci aux châtaignes

 

- Égouttez le chou dans une passoire...

- Dans une sauteuse, faire revenir dans l'huile d'olive la farce en ajoutant quelques feuilles blanches du chou ciselée et une boite de marrons écrasés grossièrement à la fourchette (vous pouvez aussi les mixer légèrement).

- Parsemer de thym effeuillé, saler et poivrer.

Chou farci aux châtaignes

 

- dans votre grande cocotte, mettre un filet d'huile d'olive, et alterner les couches de feuilles de chou, et de farce jusqu'à terminer par des feuilles de choux (les plus vertes). Si vous aimez, intercaler quelques baies de genièvre. Nous on adore alors j'en mets beaucoup.  Mais les goûts diffèrent dans la famille : mon petit fils fait la grimace, il trouve ça trop fort, tandis que sa soeur les avale toutes...

- Recouvrir avec le bouillon, et un dernier filet d'huile d'olive.

Chou farci aux châtaignes
Chou farci aux châtaignes

 

- Refermer le couvercle et placer au four à 200° pendant 45 minutes environ. Puis baisser à 180° et cuire encore 15 minutes en ôtant le couvercle.

- Ne faites pas comme moi, pensez à baisser le four sinon le dessus du plat grillera un peu trop mais bon c'est ainsi quand j'ai du monde autour de moi, je fais des bêtises. J'aurais dû laisser le couvercle car le dessus dore quand même mais plus en douceur...

Le plat est un peu trop grillé dessus mais moelleux à l'intérieur...du coup ma photo est floue !

Le plat est un peu trop grillé dessus mais moelleux à l'intérieur...du coup ma photo est floue !

 

Vous pouvez aussi durant la cuisson ouvrir le couvercle et arroser avec le bouillon car comme le plat n'est pas hermétique, le dessus est parfois plus sec...

J'ai réalisé cette recette avec un reste de canard et c'était tout simplement...délicieux ! 

C'est un plat que vous pouvez décliner avec n'importe quel reste de viande, et en plus, en différentes quantités car il se congèle très bien et sera meilleur réchauffé tout doux. 

Vous pouvez aussi pour un aspect plus festif, confectionner des choux farcis individuels. Pour cela prendre trois feuilles de choux superposées, les farcir avec de la farce et ficeler les mini-choux. Vous les ferez cuire environ 30 minutes dans le bouillon, sur le feu ou au four. 

J'avoue que je ne prends jamais le temps de cuisiner ainsi ! Mais c'est à tester... 

 

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 09:25

 

Qu'il soit vert, frisé ou pas, rouge, rave, de Chine ou de Bruxelles, blanc, romanesco ou  fleur, le chou est le légume santé par excellence !

Le chou (Brassica oleracea)  appartient à la famille des Crucifères. Il existe aujourd'hui près de 400 variétés de choux  toutes différentes par leur forme et leur couleur.

 

Il y a :

- des choux à inflorescence : chou-fleur, romanesco, brocoli.

Le chou, le légume santé de l'hiver !

- des choux à tige : chou-rave (qui a pour ancêtre le chou sauvage et le navet sauvage) et chou chinois.

Le chou, le légume santé de l'hiver !

 - des choux à feuilles (lisses ou frisées) : choux verts, de Milan, blancs ou rouges.

Le chou, le légume santé de l'hiver !Le chou, le légume santé de l'hiver !Le chou, le légume santé de l'hiver !

Histoire de choux...

 

Le chou est une plante potagère qui a sans doute été ramenée d'Asie Mineure vers 300 ans avant notre ère. La plante étant bien adaptée au froid (jusqu'à - 15°), sa culture s'est répandue dans le nord de l'Europe.

Elle est aujourd'hui cultivée en Russie, en Chine, en Pologne et en Allemagne...mais bien sûr aussi en France.

 

Pourquoi faut-il en manger ?

 

Tous les choux ont les mêmes vertus médicinales.

Crus, ils apportent vitamine C, potassium, sélénium, vitamine B et acide folique mais aussi phosphore, fer et vitamine A et E en quantité moindre mais non négligeable.

Cuits seule la vitamine C, détruite en partie par la cuisson, se retrouve en moins grande quantité. 

 

Quelles sont leurs vertus pour la santé ?

 

Le chou aurait des vertus anti-cancer s'il est consommé régulièrement deux à trois fois par semaine.

Son jus soignerait les maux d'estomac et les ulcères gastriques.

Diurétique, il agirait aussi contre les crises de goutte.

On le dit aussi anti-diarrhéique, antiscorbutique, anti-anémique, antibiotique, reminéralisant et apéritif.

Riche en fibres, il régulerait les intestins paresseux et faciliterait l'élimination des toxines.

Il régulariserait le métabolisme du sucre et des graisses. Consommé régulièrement il jouerait donc un rôle non négligeable dans le maintien d'un poids de santé, d'un bon taux de cholestérol et d'une bonne immunité.

En phytothérapie, il entre dans la composition de nombreux médicaments.

En application sur les articulations douloureuses, une  fois les feuilles écrasées au rouleau à pâtisserie pour en faire sortir les sucs, les feuilles de choux font merveille !

Certaines personnes le tolèrent mal car il peut provoquer des flatulences (il contient des composés soufrés). Pour éviter cela, il suffit de le cuire dans deux eaux différentes et sans couvercle (ou alors à la vapeur).

 

 

Comment le cuisiner ?

 

Cru (râpé ou coupé finement), cuit (à l'étouffé, en potée, à la vapeur, braisé, sauté, farci) ou lacto-fermenté (comme dans la choucroute).

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -