Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2019 4 28 /11 /novembre /2019 06:11
Petit circuit autour du volcan...

Petit circuit autour du volcan...

Tout près du village de Bains, en prenant une variante du chemin de Saint-Jacques, nous avons fait une agréable balade bucolique.  Elle passe par trois jolis hameaux.

Les enfants voulaient faire le tour du petit volcan ! 

Les deux premiers hameaux, Fay et Farigoules, appartiennent à la commune de Bains, le dernier, Concouret, à la commune de Vergezac... dont nous avons déjà parlé sur ce blog. 

 

C'est un circuit facile car c'est plat, mais il est assez long à faire avec des enfants (plus de 10 kilomètres mais peut-être plus car nous n'avons pas mesuré). Il faut donc prévoir du temps, du soleil et un bon goûter. 

 

Le départ est bucolique...
Le départ est bucolique...
Le départ est bucolique...
Le départ est bucolique...

Le départ est bucolique...

Très vite on arrive à Fay (se prononce "fa" "i")

C'est un petit hameau pittoresque qui possède de jolies maisons presque toutes rénovées ou en cours de rénovation.

Fay et ses jolies maisonsFay et ses jolies maisons
Fay et ses jolies maisonsFay et ses jolies maisons
Fay et ses jolies maisonsFay et ses jolies maisons
Fay et ses jolies maisonsFay et ses jolies maisons

Fay et ses jolies maisons

Il y a un gîte qui accueille dans un cadre idyllique, vacanciers et randonneurs.

Un gîte où il doit faire bon vivre

Un gîte où il doit faire bon vivre

Le four banal ne manque pas de charme avec sa toiture en lause. 

Le four banal de Fay (43)Le four banal de Fay (43)Le four banal de Fay (43)
Le four banal de Fay (43)Le four banal de Fay (43)Le four banal de Fay (43)
Le four banal de Fay (43)Le four banal de Fay (43)Le four banal de Fay (43)

Le four banal de Fay (43)

Le lavoir est plutôt récent mais la fontaine-abreuvoir est beaucoup plus ancienne...

Le lavoir et la fontaine-abreuvoirLe lavoir et la fontaine-abreuvoir

Le lavoir et la fontaine-abreuvoir

Quelques autres détails pris sur les maisons de Fay...

Quelques détailsQuelques détails
Quelques détailsQuelques détails
Quelques détailsQuelques détails
Quelques détailsQuelques détails

Quelques détails

Puis nous continuons vers Farigoules...

Je n'ai fait que peu de photos de la suite de la balade, car nous avions passé beaucoup trop de temps à explorer Fay, mais nous y retournerons sans doute un jour. 

Nous continuons vers Farigoules...
Nous continuons vers Farigoules...Nous continuons vers Farigoules...
Nous continuons vers Farigoules...Nous continuons vers Farigoules...
Nous continuons vers Farigoules...Nous continuons vers Farigoules...

Nous continuons vers Farigoules...

Le chemin qui permet d'arriver à Concouret borde une petite départementale assez fréquentée. Les petits avaient encore assez d'énergie pour profiter des jeux pour enfants ! 

Concouret...Concouret...
Concouret...Concouret...
Concouret...Concouret...

Concouret...

Le retour se fera en bordure de la forêt, en passant de l'autre côté du volcan.

A l'arrivée, les petits étaient tout de même un peu fatigués...Et vous ??  

Petit circuit au départ du village de Bains / Balade en Haute-Loire

Voilà notre balade d'aujourd'hui est terminée.

Nous allons rester encore un peu en Haute-Loire, enfin comme d'habitude...si vous le voulez bien ! 

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2018 2 27 /11 /novembre /2018 06:15
Le hameau du Chier situé près de Saint-Privat-d'Allier (43)

Le hameau du Chier situé près de Saint-Privat-d'Allier (43)

 

L'année dernière je vous avais déjà présenté ICI ce petit hameau, "Le Chier" (il faut prononcer le "r" final), situé sur le chemin de Saint-Jacques. 

Il dépend de la commune de Saint-Privat-d'Allier. 

Je vous avais montré quelques maisons et surtout plusieurs vues de son joli lavoir-abreuvoir situé sur le couder (ou couderc).

 

Un peu d'histoire...

 

Le couder(c) est un espace à part dans le Velay. Dans l'habitat caractéristique de la région,  il a une place très importante...

 

A l'origine, le mot signifie "pâturage commun" et vient de "codercum" qui signifie "petit pré". 

Il désigne la grande place centrale, mais parfois excentrée d'ailleurs, toujours commune à tous les habitants, autour duquel ont été bâties les maisons. Parfois il s'agit d'un simple terrain herbeux qui servait de pâturage aux troupeaux. Les villages les plus riches ont ensuite eu leur pastre qui emmenait les troupeaux à l'extérieur.

Du couder(c) partent les chemins qui amènent les habitants vers l'extérieur. 

Cet espace appartient aux villageois et on y trouve le plus souvent le lavoir, la fontaine, le four banal, un calvaire avec une croix, et parfois le travail à ferrer les boeufs...

Parfois aussi, une partie du couder(c) est recouvert d'ardoise, c'est alors une aire de battage pour le grain. 

Plus tard, l'assemblée souvent devenue école, s'installe-là, et rappelle que le couder(c) avait aussi un rôle social et que c'est là que tous les villageois se retrouvaient pour les fêtes. 

 

Aujourd'hui, il peut servir de garage aux tracteurs, ou à entreposer des balles de foin. Les enfants y jouent au foot ou font du vélo sans danger car même si c'est un carrefour, il est rare que des routes goudronnées se croisent-là.

Mais dans la plupart des villages, le couder(c) est dès le XVIIIe siècle morcelé et le mot devient alors synonyme d'enclos, un comble puisque son rôle est tout à fait opposé...

 

Le hameau du Chier a bien sûr un couder(c). 

Il y a donc le fameux lavoir et l'abreuvoir...que je n'hésite pas à vous montrer à nouveau. 

 

Le lavoir et l'abreuvoir
Le lavoir et l'abreuvoir
Le lavoir et l'abreuvoir

Le lavoir et l'abreuvoir

 

La croix se trouve bien sur le couder(c) et à la croisée des chemins...

La croix du hameau

La croix du hameau

 

Je vous montre donc quelques-unes des maisons tout autour...

 

Les maisons autour du couder(c)Les maisons autour du couder(c)
Les maisons autour du couder(c)Les maisons autour du couder(c)
Les maisons autour du couder(c)Les maisons autour du couder(c)
Les maisons autour du couder(c)Les maisons autour du couder(c)

Les maisons autour du couder(c)

 

Le four à pain se trouve en fait un peu à l'écart...

Le four à pain
Le four à painLe four à pain
Le four à painLe four à pain

Le four à pain

 

L'ancienne école se trouve aussi sur cette grande place. Elle ne manquera pas de rappeler de bons souvenirs à Colette, enfin je l'espère et d'ailleurs je lui dédie cet article.

Elle y a en effet été institutrice ici-même et ne manquera pas de reconnaître les lieux. 

L'école est fermée depuis quelques années maintenant (je l'ai connue ouverte mais je ne me souviens plus de la date de sa fermeture) et les enfants vont en classe à Saint-Privat-d'Allier, le bourg le plus proche.

 

Pour rappeler à tous qu'avant il y avait une école...
Pour rappeler à tous qu'avant il y avait une école...

Pour rappeler à tous qu'avant il y avait une école...

 

Sur la place aujourd'hui, un sympathique bar, toujours bien rempli en été avec les nombreux randonneurs et pèlerins de Saint-Jacques qui font une halte à cet endroit...

Le bar du hameau, halte des pèlerins
Le bar du hameau, halte des pèlerinsLe bar du hameau, halte des pèlerins
Le bar du hameau, halte des pèlerins

Le bar du hameau, halte des pèlerins

 

Enfin, un peu à l'écart du couder(c), nous avons fait d'autres découvertes...

D'autres découvertes...
D'autres découvertes...D'autres découvertes...

D'autres découvertes...

Et comme promis, enfin, comme d'habitude, si vous le voulez bien...nous poursuivrons encore un peu notre visite de la Haute-Loire ! 

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 06:15
L'entrée du village d'Alleyras (43)

L'entrée du village d'Alleyras (43)

 

Retournons encore un peu en Haute-Loire, car j'ai encore énormément de choses à vous montrer. 

Aujourd'hui nous longeons, au départ de Saint-Didier d'Allier, les gorges escarpées de l'Allier, pour nous rendre dans un joli petit village perché, Alleyras, considéré comme la capitale des Gorges sauvages du Haut-Allier !

Je n'y étais pas allée depuis des années...

Le nom de la commune est connu depuis 1253 (Alairac qui deviendra ensuite Alairas...). Il proviendrait du nom gallo-romain "Aleiracus".

 

En chemin, le paysage est déjà très beau et donne envie de faire des pauses (pas facile en voiture à cet endroit) le temps de prendre quelques photos...

Nous ne nous sommes pas arrêtés au-dessus du barrage de Poutès, mais en chemin nous avons aperçu le Château de la Beaume, un château datant du XIVe siècle, qui surplombe les gorges.

 

En chemin entre Saint-Didier-d'Allier et AlleyrasEn chemin entre Saint-Didier-d'Allier et Alleyras
En chemin entre Saint-Didier-d'Allier et Alleyras
En chemin entre Saint-Didier-d'Allier et AlleyrasEn chemin entre Saint-Didier-d'Allier et Alleyras

En chemin entre Saint-Didier-d'Allier et Alleyras

 

Ici aussi l'activité volcanique a façonné les paysages et ce village qui se trouve à l'extrémité du plateau du Devès dont je vous ai souvent parlé, ne manque pas de charme. 

Une vue du paysage

Une vue du paysage

 

Depuis toujours, la commune a été un relais incontournable entre le Devès et la Margeride grâce aux nombreux ponts enjambant la rivière, à la présence d'une voie ferrée et d'une gare, et aux routes départementales que les touristes ont du plaisir à sillonner en toute saison. 

Le village est ancré dans l'activité agricole.

 

Les lavoirs, abreuvoirs et fontaines sont tous alimentés avec de l'eau potable.

Les lavoirs, fontaines et abreuvoirsLes lavoirs, fontaines et abreuvoirs
Les lavoirs, fontaines et abreuvoirsLes lavoirs, fontaines et abreuvoirs

Les lavoirs, fontaines et abreuvoirs

 

La commune possède une vie associative très animée qui travaille à mettre en valeur son joli patrimoine, pour la plupart dispersé dans les différents hameaux alentour (il y en a 13 qui dépendent du bourg). 

 

La vie culturelle est très active et le bourg possède une bibliothèque, un théâtre (qui sert aussi de salle de spectacle) dans lequel se tenait, le jour où nous y sommes allés,  en juillet dernier, un couvige. 

 

Des installations culturelles incroyables pour cette petite commune
Des installations culturelles incroyables pour cette petite communeDes installations culturelles incroyables pour cette petite commune

Des installations culturelles incroyables pour cette petite commune

 

Nous allons nous balader dans les ruelles (sans noms...) et observer les maisons, les granges, les portes anciennes ou plus modernes...

Les maisons et leurs portes...Les maisons et leurs portes...
Les maisons et leurs portes...Les maisons et leurs portes...
Les maisons et leurs portes...Les maisons et leurs portes...

Les maisons et leurs portes...

 

Bien sûr, je sais que, comme moi,  vous êtes  à l'affût de quelques pittoresques détails...

L'ancien café...

L'ancien café...

Des croix...
Des croix...

Des croix...

Le four banal rénové
Le four banal rénové
Le four banal rénové

Le four banal rénové

Quelques autres petits détails dans le village
Quelques autres petits détails dans le villageQuelques autres petits détails dans le villageQuelques autres petits détails dans le village
Quelques autres petits détails dans le villageQuelques autres petits détails dans le villageQuelques autres petits détails dans le village

Quelques autres petits détails dans le village

 

Chaque été, la commune organise entre autres animations, une fête des potiers qui attire de nombreux touristes. C'est une fête qui rappelle que Vabres, un des hameaux proches, possédait une activité de poterie importante. Les éleveurs et agriculteurs devaient forcément s'occuper l'hiver venu, et pas moins de 11 fours ont fonctionné jusqu'au début du XXe siècle. 

J'espère vous y emmener un jour, si j'y retourne l'été prochain par exemple...

 

En attendant, je vais donc poursuivre ma visite d'Alleyras dans les jours qui viennent en vous faisant visiter l'église, mais auparavant je vous ferai retomber un peu en enfance, enfin si, comme d'habitude... vous le voulez bien.

 

 

Nous allons retomber un peu en enfance...vous voyez de quoi je veux parler ?
Nous allons retomber un peu en enfance...vous voyez de quoi je veux parler ?

Nous allons retomber un peu en enfance...vous voyez de quoi je veux parler ?

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 06:20
Un hameau sous la neige

Un hameau sous la neige

Pour une fois les prévisions météo ne se sont pas trompées et nous avons bien eu de la neige en Haute-Loire, la semaine dernière ! 

A notre arrivée, il faisait pourtant un temps superbe et une météo quasi printanière ce qui nous a permis de faire quelques jolies balades dans les environs. 

Donc, avant que je vous montre ces balades faites récemment (ou celles de l'été dernier, car il me reste encore beaucoup de choses à vous montrer et pas mal de photos à trier), je vais vous faire profiter des quelques photos prises pendant cet épisode "exceptionnel", d'après les dires des habitants de la région. 

 

En tous les cas, moi je n'avais jamais vu autant de neige pendant des vacances de Toussaint...et je vais dans cette région depuis près de 50 ans. 

Evidemment, les pitchounets s'en sont donnés à cœur joie et il a fallu utiliser des sacs plastiques en guise de gants, car bien sûr nous n'avions pas pensé qu'il ferait si froid et les gants étaient encore chez leurs parents, dans les cartons du déménagement ! 

Les pitchounets se régalent !

Les pitchounets se régalent !

Le premier jour, il en est tombé 15 cm dans la journée...

Le matin

Le matin

...Et petit à petit le paysage s'est transformé, pour devenir carrément féerique le lendemain, avec au moins 10 cm de plus tombé pendant la nuit. 

Donc en tout à peu près 25 centimètres en 24 heures...

Le lendemain à l'aube...

Le lendemain à l'aube...

Il a un peu gelé dans la nuit : les branches ploient sous la neige et la gouttière laisse échapper quelques gouttes...

Nous savons que le redoux est déjà là et que la neige ne tiendra pas bien longtemps. 

Il a un peu gelé dans la nuitIl a un peu gelé dans la nuit

Il a un peu gelé dans la nuit

Les branches ploient sous la neigeLes branches ploient sous la neige

Les branches ploient sous la neige

Et la gouttière pleure...quelques gouttes

Et la gouttière pleure...quelques gouttes

Les paysages sont devenus grandioses...enfin en bonne "provençale" qui ne voit que rarement la neige, je les trouve superbes ! 

 

Pensez à cliquer pour agrandir les photos !

Les paysages...
Les paysages...Les paysages...
Les paysages...Les paysages...

Les paysages...

Les maisons sont ensevelies...

Neige en automne en Haute-Loire !

Enfin presque ! !

Les maisons sous la neige
Les maisons sous la neigeLes maisons sous la neige
Les maisons sous la neige

Les maisons sous la neige

Il fait doux et l'abreuvoir du hameau n'a pas gelé...

L'abreuvoir n'a pas gelé

L'abreuvoir n'a pas gelé

Les animaux n'ont pas froid, enfin la plupart parce que Iris, elle, n'a pas mis une patte dehors ! 

Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !
Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !
Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !

Les chevaux, les vaches et...Iris qui préfère regarder par la fenêtre !

A bientôt... pour des balades plus ensoleillées !

A bientôt pour des balades ensoleillées !
A bientôt pour des balades ensoleillées !

A bientôt pour des balades ensoleillées !

Partager cet article

Repost0
3 octobre 2018 3 03 /10 /octobre /2018 05:25
Le château de Mercoeur, commune de Saint-Privat-d'Allier (Haute-Loire)

Le château de Mercoeur, commune de Saint-Privat-d'Allier (Haute-Loire)

 

Les vestiges du château de Mercoeur sont situés dans le petit hameau du même nom, à plus de 1 000 mètres d'altitude, au cœur de la commune de Saint-Privat-d'Allier, dont je vous ai déjà parlé encore récemment. 

Le château daterait du XIIIe siècle. Il faisait partie du système défensif de la vallée de l'Allier au même titre que celui de Rochegude, dont il ne reste qu'une tour à proximité de la chapelle.

 

Un peu d'histoire...

Le château a été bâti en 1257, sur les ruines d'un premier château, construit au XIe siècle par Béraud de Mercoeur qui a donné son nom au hameau et au château. 

Il appartient alors à Alixent de Mercoeur (1245-1286) et à son épouse, Pons de Montlaur. Les Mercoeur forment une puissante famille, connue dans la région, mais lorsque la lignée s'éteint, ce sont les Montlaur qui en deviennent les seigneurs vers 1321. Puis le château est cédé aux Du Saunier vers 1390. Ceux-ci le conserveront jusqu'en 1764.

Incendié durant la guerre de cent ans, sans nul doute par les redoutables routiers qui sévissaient dans la région, le château est agrandi et reconstruit en 1439. Un corps de logis est (re)construit entre les tours et le donjon, et subsistera jusque vers 1960. Il est aujourd'hui en ruine. 

 

Cette carte postale ancienne, empruntée à Papou Poustache, permet de mieux se représenter à quoi ressemblait ce petit château.  

 

Carte ancienne du château de Mercoeur (http://www.cpauvergne.com/2014/05/le-chateau-de-mercoeur.html)

Carte ancienne du château de Mercoeur (http://www.cpauvergne.com/2014/05/le-chateau-de-mercoeur.html)

 

C'est aussi au XVe siècle que des fortifications sont ajoutées afin de renforcer les défenses du château. Les murs d'enceinte ont en partie disparu aujourd'hui, sans doute parce que les pierres ont été réutilisées pour reconstruire certaines maisons du hameau.

 

Au XVIIIe siècle, Jean Martin de Matussières, baron de Mercoeur et de Rochegude, alors propriétaire du bien par alliance, agrandit encore le domaine en bâtissant un logis à l'est du château dans le pur style Louis XVI. Sa construction restera inachevée à cause de la Révolution.

 

Le logis XVIIIe
Le logis XVIIIe

Le logis XVIIIe

 

En 1864, le château devient la propriété du Comte de Miramon Fargues. Il est aujourd'hui toujours une propriété privée, bien qu'inhabité depuis plus de cent ans. 

 

Ces modestes vestiges, un donjon et deux tourelles, quelques pans de murs...ont beaucoup d'importance au point de vue de l'histoire de la région. Le château est classé au titre des Monuments Historiques depuis 1979.

 

Je trouve le cadre de verdure dans lequel se trouve le château, magnifique et, alors qu'il est situé en périphérie du hameau, il garde un côté un peu sauvage, tout à fait charmant. 

 

Le cadre de verdure et le château de MercoeurLe cadre de verdure et le château de Mercoeur
Le cadre de verdure et le château de MercoeurLe cadre de verdure et le château de Mercoeur

Le cadre de verdure et le château de Mercoeur

 

Sont en particulier protégés, le donjon et sa tourelle d'escalier visible côté nord.

On voit aussi très bien sur le donjon, les meurtrières (archères-canonnières).

A côté se trouvent les deux tourelles.

Le donjon et ses tourelles
Le donjon et ses tourelles
Le donjon et ses tourelles
Le donjon et ses tourelles

Le donjon et ses tourelles

 

Côté nord donc, la tourelle d'escalier est tout à fait originale, accolée à la tour, elle surmonte une porte à laquelle on accède par un escalier...

La tourelle d'escalier...
La tourelle d'escalier...

La tourelle d'escalier...

 

Sont également classées, les peintures murales se trouvant au rez-de chaussée du donjon datant du XVIIe siècle, les façades et les toitures du château et du logis d'habitation XVIIIe, ainsi que les cheminées...qui subsistent encore malgré l'effondrement du logis datant du XVe. 

Quelques vestiges du logis du XVe
Quelques vestiges du logis du XVe
Quelques vestiges du logis du XVe
Quelques vestiges du logis du XVe

Quelques vestiges du logis du XVe

 

Voici quelques détails : gargouille, tête sculptée, bandeaux, créneaux...

Une tête sculptée originale...

Une tête sculptée originale...

Quelques détails sur les pans de murs du château et le donjonQuelques détails sur les pans de murs du château et le donjon
Quelques détails sur les pans de murs du château et le donjonQuelques détails sur les pans de murs du château et le donjon

Quelques détails sur les pans de murs du château et le donjon

 

Le panorama de là-haut est, à défaut de monter en haut du donjon, de toute beauté ! 

Le château de Mercoeur / Balade en Haute-Loire
Le château de Mercoeur / Balade en Haute-Loire

 

Mais il paraît que du haut du Donjon, on peut aussi apercevoir le château de Saint-Privat-d'Allier dont je vous ai déjà parlé, et celui de Saint-Didier-d'Allier dont je vous parlerai la semaine prochaine, en vous faisant visiter ce petit village de la vallée de l'Allier.

Enfin si... comme d'habitude, vous le voulez bien ! 

Partager cet article

Repost0
28 août 2018 2 28 /08 /août /2018 05:29
La ferme-domaine de Chantoin

La ferme-domaine de Chantoin

 

Nous allons poursuivre aujourd'hui le circuit pédestre, situé près du village de Seneujols.

Je vous avais laissé près du dolmen, sur la petite route qui borde la ferme au lieu-dit Le Villard, et nous allons maintenant poursuivre sur la gauche un chemin qui nous amène à travers les prairies et les champs cultivés, vers un grand domaine...devenu aujourd'hui une ferme, dont les bâtiments font partie de l'ancienne commanderie de Chantoin.

Nous sommes donc toujours sur le plateau volcanique du Devès entre les villages de Montbonnet et Seneujols, à une quinzaine de kilomètres du Puy-en-Velay. 

 

En chemin, nous longeons des murs de pierres sèches, interrompus par quelques jolies cabanes de bergers (appelées chibottes dans le Velay).

 

Une chibotte intégrée dans un mur de pierres sèches
Une chibotte intégrée dans un mur de pierres sèchesUne chibotte intégrée dans un mur de pierres sèches

Une chibotte intégrée dans un mur de pierres sèches

 

Peu après, nous découvrons l'imposante ferme de Chantoin...

 

Un peu d'histoire

 

C'est vers 1170 que ce grand domaine a été cédé aux Templiers par le vicomte de Polignac, par testament. Ce document est la trace la plus ancienne de la présence du Temple dans le Velay. 

En 1373, ce sont les Chevaliers de Saint Jean de Jérusalem (qui deviendront l'ordre de Malte) qui leur succèdent. Ils se sont installés au Puy-en-Velay. 

La commanderie sera d'abord rattachée à celle de Devesset en Ardèche, avant d'appartenir à la Mense de la Langue d'Auvergne vers 1544. Puis elle disparaîtra à la Révolution.

A l'époque, il y avait trois mas : Chantoin, Chazaux et Collanges. Ils constituaient une importante possession des Templiers. Le premier en s'agrandissant a rapidement englobé les deux autres pour ne former plus qu'un beau domaine au pied des Monts du Devès.  

Cette commanderie qui dépendait donc de la ville du Puy, avait de nombreuses dépendances aux alentours et je vous en montrerai les vestiges à l'occasion.

Les pèlerins qui passaient par-là étaient rassurés par la présence militaire des Templiers. Chantoin représentait alors une véritable place forte...

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le site ICI

 

Le domaine de Chantoin au milieu des champs
Le domaine de Chantoin au milieu des champs

Le domaine de Chantoin au milieu des champs

 

Les différents bâtiments sont aujourd'hui une propriété privée. Ils sont parfaitement conservés et ont même une certaine prestance dans ce paysage typique du plateau du Devès. C'est un beau domaine de forme carrée, à l'allure hostile et qui ressemble à une maison-forte avec ses hauts murs protecteurs. 

A l'origine, la Commanderie se composait d'une chapelle, aujourd'hui disparue car transformée en habitation, et d'une cuisine qui était occupée par une cheminée gigantesque comme cela se fait beaucoup dans la région. Bien sûr, granges et étables complétaient l'habitation principale et des prés entouraient le domaine. 

 

On peut admirer la porte cochère et, en s'approchant, on aperçoit les armoiries gravées au-dessus de la porte, usées par le tempsIl s'agit des armes de l'ancien commandeur Jacques de la Rochefoucauld.

 

La porte principale et les armoiries
La porte principale et les armoiriesLa porte principale et les armoiries
La porte principale et les armoiries

La porte principale et les armoiries

 

Lors de notre balade, le domaine était fermé et nous n'avons pas pu, ni le visiter ni apercevoir sa cour intérieure. Mais nous avons pu admirer ses murs hauts et épais...renforcés par endroit par des contreforts. 

Le domaine a des murs hauts et épais...
Le domaine a des murs hauts et épais...

Le domaine a des murs hauts et épais...

 

et quelques détails...comme cette sorte d'évier extérieur extra-plat taillé dans la pierre (qu'on appelle une pile en Provence mais j'ignore comment dans le Velay). Peut-être y avait-il là une fontaine extérieure dans le temps ? 

Une sorte d'évier extérieur ?

Une sorte d'évier extérieur ?

 

Le chemin de terre se poursuit par une petite route (rejoignant le village de Bains) qui nous mène à proximité d'autres bâtiments anciens entièrement rénovés...faisant sans doute partie de la commanderie eux aussi. 

D'autres bâtiments appartenant à Chantoin.
D'autres bâtiments appartenant à Chantoin.

D'autres bâtiments appartenant à Chantoin.

 

En quittant Chantoin et le plateau, c'est par le GR65 que nous remontons vers la forêt...

Le retour vers la route départementale
Le retour vers la route départementaleLe retour vers la route départementale
Le retour vers la route départementaleLe retour vers la route départementale

Le retour vers la route départementale

 

C'est impossible de se tromper puisque une jolie pie grièche écorcheur (femelle ou  juvénile ?  je penche pour la seconde solution, mais je n'en suis pas sûre...) nous montre le chemin. 

Une pie grièche écorcheur (femelle ? juvénile ?)
Une pie grièche écorcheur (femelle ? juvénile ?)Une pie grièche écorcheur (femelle ? juvénile ?)Une pie grièche écorcheur (femelle ? juvénile ?)

Une pie grièche écorcheur (femelle ? juvénile ?)

 

Notre voiture nous attend toujours près de la fontaine du Couderc-haut que je vous ai montré la dernière fois.  

 

Bientôt c'est promis, nous ferons une halte vers Montbonnet, dans une jolie petite chapelle, comme le font les pèlerins-randonneurs sur le chemin de Saint-Jacques, mais ce sera l'objet d'un prochain article, si, comme d'habitude... vous le voulez bien !

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -