Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 10:51
Eldorado de Laurent Gaudé

 

Dans le Sud de l'Italie, Salvatore Piracci est chargé de surveiller les embarcations ramenant illégalement vers la côte de l'île de Lampedusa, des immigrés clandestins. Son rôle est double : il doit à la fois remettre aux autorités les immigrés qui vont être envoyés dans des camps puis renvoyés chez eux et qui sans doute reviendront. Mais il sauve aussi d'une mort certaine, ceux qui se retrouvent seuls en mer, sur des embarcations de fortune, abandonnés par des passeurs sans scrupules et parfois pris en pleine tempête.

Il fait face comme il peut à la détresse des immigrés  survivants à la traversée mais supporte de moins en moins son travail...

Le destin lui fait rencontrer une femme qu'il avait sauvée quelques années auparavant. Elle le supplie de lui donner une arme pour aller se venger de ceux (les passeurs) qui lui ont tout pris pour payer la traversée puis qui l'ont abandonnée en mer. Elle est traumatisée car elle a perdu lors de cette tragique traversée son bébé...qui est mort de soif et qu'elle a dû jeter à la mer pour éviter la contagion avec les vivants. Face à sa force et à son obstination, le commandant ne peut qu'accepter... Face à cette femme,  il est alors persuadé d'une seule chose : il doit changer de vie. Il quitte tout après avoir jeté ses papiers, bien décidé à assumer ses contradictions et à faire le chemin inverse des immigrés...en allant vers l'Afrique.

 

En parallèle l'auteur nous montre le chemin parcouru par Soleiman, originaire du Soudan. Son Eldorado à lui, c'est l'Europe. Il devra traverser toute l'Afrique pour rejoindre les barbelés de Ceuta...

Il porte l'espoir de toute une famille, ayant laissé au pays, sa mère âgée et son frère, malade du SIDA,  avec qui pourtant il a cru un instant pouvoir se sauver.

En route, il va rencontrer des passeurs sans scrupules mais il découvrira aussi l'entraide et l'amitié de Boukabar. Mais pour réussir il faut vivre "chacun pour soi" ne pas hésiter à devenir égoïste et à l'occasion, voleur...

Là-bas il y aura du travail mais tous ne parviendront pas au bout du chemin...

 

C'est un roman magnifique qui aborde un douloureux sujet d'actualité. Aucune frontière n'est facile à franchir qu'il y ait ou non des barbelés, il y a trop de choses laissées derrière soi. L'immigration est un drame qui nous concerne tous.

L'auteur dresse avec un talent fou un portrait époustouflant de ces hommes partis en laissant tout derrière eux, quitte à mourir pour trouver leur Eldorado. Ce roman est un hymne à leur courage parfois déséspéré.

Leur vie, leur espoir, leur détermination suffit à faire de ce roman un GRAND roman à lire et faire lire autour de soi. Il n'y rien à ajouter...

Partager cet article

Repost0

commentaires

j'aime lire 03/11/2017 11:28

TOTALEMENT D'ACCORD

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -