Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2019 6 09 /11 /novembre /2019 06:21
Albin Michel, 2015 /Le Livre de Poche, 2016

Albin Michel, 2015 /Le Livre de Poche, 2016

Les moines du Septième Monastère de Shaolin étaient des légendes vivantes. Ceux qui en connaissaient l'existence les redoutaient. Ceux qui les rencontraient étaient terrifiés de la puissance physique et morale qu'ils représentaient. Leurs combats étaient toujours justes et ils ne faisaient d'exception à cette règle que pour défendre l'un des leurs, quitte à le punir eux-mêmes par la suite, de façon toujours plus sévère et plus impitoyable que ne l'aurait fait la justice.

Voici la suite des aventures d'Yeruldelgger dont le premier opus est présenté ICI !

 

L'hiver est rude dans les steppes glacées, et le pays est victime pour la troisième année consécutive du malheur blanc, le terrible dzüüd qui fait suite à des étés courts et caniculaires, et vitrifie la steppe prise entre blizzard et brouillard. 

La Mongolie est à l'abandon et considérablement appauvrie durant cette période post-soviétique.

Les villes sont polluées, les habitants s'enfoncent dans la pauvreté, et la corruption est partout. Le lecteur découvrira au cours de sa lecture, Krosnokamensk, une de ces villes à la dérive, connue pour ses mines d'uranium à ciel ouvert, ses quartiers emplis d'ouvriers mongols désœuvrés, où traînent de vieux nomades imbibés de vodka. Et Mardaï, surnommée la ville secrète, car elle ne figurait encore sur aucune carte quinze ans après le départ des soviétiques.

- On ne tue pas trois bidasses parce qu'ils ont volé un yack.
- On les a éliminés pour que leurs petites conneries n'attirent pas l'attention sur des conneries bien plus grosses.

Et nulle part, comme il l'avait tant espéré, un signe de Nerguii, son maître à penser du Septième Monastère.
- Il m'abandonne. Il me laisse à mes colères et ne viendra pas à mon aide. Cette fois il veut que je m'affronte. Je vais devoir descendre plus bas que moi-même et je ne suis pas certain d'en avoir la force. Mon âme n'est plus en harmonie avec l'âme de ce pays. En s'effritant, il m'érode. Il m'use. Ce que je perds en force d'âme, je vais devoir le gagner en colère. C'est ce qu'il veut me pousser à apprendre. C'est le message de son silence...

 

L'inspecteur Oyun est appelée sur une scène de crime. Un yack gît, le corps complètement glacé sur un mystérieux cavalier et son cheval. Gourian, un militaire du coin est chargé de l'accompagner. Elle va succomber à ses charmes, elle qui s'était promis de ne plus jamais laisser un homme s'approcher d'elle.
 

Pendant ce temps, ailleurs, au milieu de la steppe glacée,  dans un lieu protégée du massif de l'Otgonrenger, Yeruldelgger accompagne un passionné de rapaces, le "professeur" Boyardjian, toujours suivi  par Grandgousier, son yack apprivoisé qui accourt dès qu'il le siffle. Le "professeur" ne manque pas d'imagination et donne le nom d'auteurs français du siècle des Lumières, Voltaire, Diderot Montesquieu... à ces gypaètes ! Il a aussi créé un musée dédié à la faune et la flore de la région. En observant les oiseaux à la jumelle, tous deux découvrent un corps suspendu à la falaise.

 

Yeruldelgger est commissaire à la Criminelle d'Oulan-Bator, en Mongolie. Comme toujours, les ennuis pleuvent sur lui. Il se fait arrêter, et accuser du meurtre de son indic, une femme qu'on le soupçonne d'avoir également pris pour maîtresse. Il sera heureusement assez vite relâché. Mais qui a organisé cette arrestation ? Est-il victime d'un complot ?

Lui s'inquiète plutôt de la disparition du gamin de la victime. Elle l'avait adopté pour le sortir de la rue. En même temps que lui, un autre enfant a disparu : c'est Gantulga que le commissaire connait bien puisqu'il l'a en quelque sorte adopté lui-aussi, en le confiant à un monastère Shaolin.

 

Son enquête va le mener à la frontière russe et jusqu'en Europe, en France, au Havre exactement, sur la piste d'enfants disparus...piste suivie aussi par Zarzavadjian, un inspecteur arménien, qui découvre que les gamins sont séquestrés dans des containers. Zarza, qui apparaît dans la série pour la première fois ainsi que Soulzic, le journaliste trop curieux, a lui-aussi, comme Yeruldelgger, été mis de côté parce qu'il dérangeait. Il travaille aujourd'hui dans l'inspection des gares, des trains et donc des containers...

Mon avis...

 

Malgré le plaisir que j'ai eu à lire ce thriller, j'ai trouvé l'intrigue un peu plus embrouillée que dans le premier tome, comme vous vous en doutez les trois enquêtes vont se recouper. Il faut impérativement à mon avis, lire ce roman sans grandes interruptions sous peine de se perdre dans les lieux et les machinations. 

Heureusement que l'on connaît bien les personnages puisqu'on les a presque tous déjà rencontrés dans le premier opus. Le lecteur retrouve en effet, des personnages récurrents dans la série aux côtés de l'inspectrice Oyun. Il y a Gantulga, un des gamins rescapé du conteneur ; Solongo, le médecin légiste, amoureuse de Yeruldelgger ;  et surtout celui dont tout le monde a peur, et qui est recherché par tous car il représente la clé de tous les meurtres et trafics... Erdenbat. 

Même si on les connait déjà, ils font tous l'objet d'un portrait psychologique remarquablement bien brossé. 

 

J'ai trouvé que certains passages étaient très durs à lire, comme par exemple, les scènes de torture et les attaques dans les steppes glacées.

L'ambiance de ce roman noir est vraiment pétrifiante. Les morts dans ces étendues glacées n'ont rien de douces...

A la peur qui habite les hommes, s'ajoute la présence des loups qui protègent mystérieusement Yeruldelgger de ses ennemis.

Il y a aussi tous ces militaires qui survolent les lieux en hélicoptère pour parvenir à réaliser leur sombre trafic et n'hésitent pas à se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas. Oyun en paiera le prix. 

 

Ce qui est intéressant, et là on sent bien que l'auteur est un journaliste passionné, c'est que se mêlent dans le roman, problèmes contemporains, coutumes ancestrales (j'ai adoré toutes ces références au peuple mongol), descriptions fabuleuses des paysages, et bien entendu grand intérêt pour des personnages pétris d'humanité et des ennemis totalement pourris, cruels et prêts à tout pour survivre..

Un auteur à découvrir pour les fans de thrillers ! 

Rien de ce qu'il venait de faire ne ressemblait à l'homme qu'il avait été. C'est à eux qu'il ressemblait maintenant. Il était devenu comme eux. Pire peut-être.
Mais il devait bien ça à Colette.

Partager cet article

Repost0

commentaires

chemindetables 21/11/2019 13:13

il me tente bien aussi, je vais l'acheter, merci de tes toujours formidables présentations que j'aime beaucoup
bisous
patricia

manou 22/11/2019 18:05

Certain lecteur le trouve trop violent mais bon c'est un thriller ! bisous et merci pour tes commentaires, je ne sais pas si je les ai tous vu :) bon week-end

Johanna 12/11/2019 00:32

J'ai beaucoup aimé les aventures de Yeruldeldder. Les descriptions de la steppe sont bien écrites et l'auteur rend bien le coté grandiose de ce genre de paysage. Je me suis sentie emportée. C'est pour ça que j'aime lire d'ailleurs. Si ce n'est le coté noir du bouquin, j'aimerais bien aller en Mongolie. Bonne journée,

manou 12/11/2019 07:12

C'est bien vrai que la découverte de la Mongolie, la description des coutumes et des paysages font partie des plaisirs de lecture...Comme toi je trouve que l'auteur décrit tout ça merveilleusement bien et que cela permet de mieux "supporter" le côté noir noir du thriller...Bonne semaine

zazy 11/11/2019 16:14

Pas lu le premier, alors, je passe

keisha 11/11/2019 08:59

Des passages bien rides, en effet, mais on tourne bien les pages!

manou 11/11/2019 12:08

Il est dur c'est sûr mais comme tu le dis, on veut aller au bout :)

Elena800 11/11/2019 05:44

Encore un livre intéressant ! Je vais voir si je peux le charger sur ma liseuse. Bon lundi, bisous

daniel10 10/11/2019 16:12

"On les a éliminés pour que leurs petites conneries n'attirent pas l'attention sur des conneries bien plus grosses."
J'ai bien aimé cette phrase et certainement elle s'applique autour de nous tous les jours.
Bon week-end + bisou - daniel

manou 11/11/2019 08:36

En effet et en particulier à ce qui se passe en ce moment dans les médias...l'essentiel n'est jamais approfondi ! Bien vu ! bisous

wolfe 10/11/2019 16:09

Bonjour
Cela me semble intéressant à découvrir!
Je vais essayé de les trouvé
Bisous

Eve-Yeshé 10/11/2019 14:33

j'ai lu celui-ci grâce à une masse critique de Babelio et je l'ai bien aimé, j'ai acheté le T1 en poche et je ne l'ai toujours pas lu....
Je suis très en retard dans mes lectures car trop fatiguée en ce moment.... bon dimanche à toi

manou 11/11/2019 08:35

L'entrée dans l'hiver n'est pas facile en effet. Je viens de terminer le tome 3 et je vais faire un break côté thriller ce qui ne veut pas dire que mes lectures vont être plus faciles mais cette année je suis très en retard côté lecture de la rentrée littéraire...et il serait temps que je passe un peu de temps à les découvrir ! On ne peut tout assumer. Prends soin de toi

Mimi 10/11/2019 11:20

Un roman très dense ! Et si la Mongolie et ses us et coutumes y sont relatées, en plus du suspense initial, voilà qui devrait me plaire. A noter donc, à côté du précédent que je n'ai pas encore lu. Ha maudite liste qui s'allonge :o)

manou 11/11/2019 08:33

Vu que tu viens de découvrir Maxime Chattam, la noirceur de Manook ne te surprendra pas :):) Bisous

Lavandine 10/11/2019 09:47

Je crois que je n aimerais pas. L environnement est trop loin du mien. J ai besoin de raccrocher mes lectures à quelque chose de connu ou quelque chose que j aimerais connaitre. Mais bon comme je suis curieuse je suis capable de le lire.

Gros bisous et belle journée.
Lavandine

manou 11/11/2019 08:33

Mais moi j'ai toujours rêvé d'aller en Mongolie, alors tu vois, je le raccroche à un de mes rêves :) Bisous

dasola 10/11/2019 09:17

Bonjour Manou, pas encore lu ce roman car j'avais lu de pas trop bonnes critiques mais j'avais aimé le premier "Yeruldelgger". Je note ton avis, à lire "d'une traite". Bon dimanche.

manou 11/11/2019 08:32

Le premier est mon préféré mais c'est normal c'est celui de la découverte ! Bises

moqueplet 10/11/2019 06:46

encore une lecture un peu mouvementée....merci pour l'Alsace que j'ai connu aussi en y allant l'été comme l'hiver ....une région qui se met en quatre pour faire venir du monde....passe un doux dimanche

CathyRose 09/11/2019 21:09

Alors je crois que je ne me laisserai pas tenter ! Car j'ai l'impression que ça part dans tous les sens, même si je me doute bien que tout va reprendre sa place dans le troisième tome. Et puis des morts pas douces, et une ambiance pétrifiante ... pas pour moi !
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 11/11/2019 08:31

Chaque enquête est indépendante dans chaque tome donc tout reprend sa place à la fin du tome tout simplement...C'est une série uniquement parce qu'on retrouve la plupart des personnages d'un tome à l'autre et qu'on les voit évoluer au fil du temps donc...C'est surtout assez violent comme la plupart des thrillers et je crois bien que c'est un genre de lecture que tu n'aimes pas. Perso c'est de temps en temps uniquement :) là je viens de terminer le tome 3 et je fais un break ! bisous et une douce journée

Philippe D 09/11/2019 20:57

Le 2e est généralement moins bien que le 1er...
Bon dimanche.

ruthiebear 09/11/2019 15:46

I am happy you are back! I know you enjoyed your grand children! This novel sounds too much for me to enjoy. I like mysteries but not with terrible descriptions of horrors. Friendship

manou 11/11/2019 08:28

Merci Ruthie ! Bonne semaine à toi

Renée 09/11/2019 15:35

ça me dit quelque chose aurais-je lu celui d'avant? Me souviens plus bien. Bisousssss

manou 11/11/2019 08:28

Si tu l'avais lu tu t'en souviendrais ! Le sujet est marquant et l'ambiance itou :) bisous

Kalypso 09/11/2019 12:06

Mon époux a lu ces deux livres et ne les a pas appréciés…….. Il m'a déconseillé de les lire car il les trouvait très/trop durs. J'ai suivi son avis.

manou 11/11/2019 08:28

Contente de te revoir. J'espère que tu vas bien ! Je comprends en quoi cette série est difficile et donc bien entendu ton mari a raison car comme je le dis certains passages sont très violents. Mais pourtant moi je n'aime pas la violence et j'ai aimé l'écriture et l'ambiance particulière de ces romans, l'immersion dans ce pays mal connu avec ses travers et sa difficulté à vivre la modernité...Je viens d'ailleurs de terminer le tome 3...Et je vais faire un break côté thriller ! Bonne journée

domi 09/11/2019 11:51

intéressant à condition d'accepter d'être pétrifié donc

manou 11/11/2019 08:24

Dans les thrillers c'est souvent ce qui nous arrive, non ?

missfujii. 09/11/2019 10:34

J'aime bien romans avec plusieurs tomes comme celui-ci

Chris Bernard 09/11/2019 10:29

Des moines si redoutables ? ça alors ! Chris

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -