Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2018 2 10 /07 /juillet /2018 05:25

 

La visite de la ville de Montpellier est presque terminée et j'ai décidé de vous montrer aujourd'hui encore quelques merveilles...les hôtels particuliers, tels qu'on peut les entrevoir en flânant dans les rues. 

Bien sûr, encore une fois, pour ceux qui ont le temps et qui désirent découvrir la ville, vous pourrez demander une visite commentée à l'Office du Tourisme.

 

Il y a environ 80 hôtels particuliers dans la vieille ville et ils sont bien sûr tous privés. Cependant certains se visitent... tandis que d'autres ne laissent entrevoir que quelques images de leur intérieur, en passant dans la rue.

Ce qui m'a interpellé dans la vieille ville c'est que la plupart des hôtels particuliers s'appellent des "isles". Leur nom est gravé à côté de la porte dans la pierre. Mais je n'ai pas trouvé pourquoi car ce mot en occitan comme en provençal signifie "île" et je ne comprends pas le rapport avec ces maisons bourgeoises...

Donc je suis preneuse si quelqu'un de la région a une réponse !

 

Isle Eustache

Isle Eustache

 

Les hôtels particuliers sont des maisons bourgeoises reconstruites à l'emplacement de maisons de maîtres datant du XIIe siècle. Elles ont été construites par de fortunés commerçants de l'époque.

C'est la noblesse qui s'y installe au XVIIe siècle à la fin des guerres de religion lorsque la ville redevient capitale du Languedoc. Les hôtels sont alors transformés et adaptés aux goûts du jour selon la mode de l'époque.

Ils subissent encore de profondes transformations au XIXe siècle, date à laquelle ils se parent de décors parfois exubérants. 

 

Chacun a son originalité, une lourde porte qui cache souvent une cour intérieure, une montée d'escalier, une balustrade en fer forgé, des sculptures...il y a beaucoup de diversités au niveau de l'architecture !

Enfin, nombreux sont ceux qui sont classés Monuments Historiques.

 

 

L'hôtel de Fizes est un hôtel classé qui se trouve rue du Puits-du-Temple.

Sont classés depuis 1944, la porte d'entrée, les balcons des fenêtres, l'escalier intérieur et la rampe en fer forgé...

 

N'oubliez-pas de cliquer sur les photos pour les voir en grand

L'hôtel de Fizes
L'hôtel de FizesL'hôtel de Fizes
L'hôtel de FizesL'hôtel de Fizes
L'hôtel de FizesL'hôtel de Fizes

L'hôtel de Fizes

 

Construit au début du XVIIe, l'hôtel de Castries est également un hôtel classé depuis 2014. Il se situe Rue Saint-Guilhem.

L'hôtel de Castries
L'hôtel de Castries
L'hôtel de Castries

L'hôtel de Castries

 

L'hôtel de Claris, reconstruit au XVIIe et XVIIIe siècle est également classé depuis 1965 et se situe dans la même rue.

La façade et ses ornements comme le lion placé au-dessus de la porte, les guirlances et les ferroneries de balcon, le vestibule (que je ne peux vous montrer) tout comme l'escalier intérieur et sa rampe sont protégés.

L'hôtel de ClarisL'hôtel de Claris
L'hôtel de ClarisL'hôtel de Claris

L'hôtel de Claris

 

L'hôtel de Cambacère est lui aussi inscrit aux Monuments Historiques depuis 1995. Il se situe rue Sainte-Croix et sa façade donne sur une jolie placette ombragée.

Pensez à actionner le diaporama s'il ne démarre pas tout seul...

L'hôtel de Cambacère
L'hôtel de Cambacère
L'hôtel de Cambacère
L'hôtel de Cambacère
L'hôtel de Cambacère
L'hôtel de Cambacère
L'hôtel de Cambacère
L'hôtel de Cambacère

L'hôtel de Cambacère

 

L'hôtel de Ganges est inscrit depuis 1944. Il a été bâti à la fin du XVIIe pour la Comtesse du même nom, avant de devenir le siège de l'Intendance puis l'Hôtel de la Préfecture.

L'hôtel de Ganges
L'hôtel de GangesL'hôtel de Ganges

L'hôtel de Ganges

 

D'autres maisons, modestes pour la plupart, sont devenues célèbres grâce à celui (ou celle) qui a vécu ou est né là...

 

Ainsi nous croisons dans les rues de la ville, la maison natale de Francis Ponge (Rue Chabaneau). Francis Ponge est un écrivain et poète français qui a appartenu au groupe surréaliste. Il est l'auteur de nombreux ouvrages et a été récompensé par de nombreux prix littéraires. 

 

La maison natale de Francis PongeLa maison natale de Francis Ponge

La maison natale de Francis Ponge

 

Nous découvrons aussi celle d'une femme célèbre dans la région, Francese de Cezelli (1558-1615).

C'est une figure marquante de la ville car en 1589, durant les guerres de religion, alors que son mari, Jean de Boursiez, seigneur de Pantnaut de Barri, était fait prisonnier, elle refusa de rendre la place forte de Leucate qu'elle occupait, contre sa liberté. Il lui avait demandé de la défendre coûte que coûte, ce qu'elle fit ! Il fut assassiné. Elle galvanisa la garnison, repoussa les attaques et sauva l'honneur. 

"La ville est au roi et mon honneur à Dieu. Je dois les conserver jusqu'au dernier soupir". 

Henri IV pour la remercier lui laissera le gouvernement de Leucate où elle exercera pendant 27 ans...

La plaque commémorative, inaugurée en 1934 est en pierre de Tavel. Elle est encadrée par les Armes de Montpellier et de Leucate et rappelle les hauts faits de la jeune femme.

 

La maison natale de Francese de CezelliLa maison natale de Francese de Cezelli

La maison natale de Francese de Cezelli

 

Nous trouvons aussi la plaque commémorative d'une poétesse, totalement inconnue pour moi, qui n'écrivait qu'en langue d'oc, Maria Louisa Lioure Rolland (1903-2000).

Elle a été intronisée dans la confrérie des Barons de Caravètes...une tradition typiquement montpelliéraine dont j'ignorais l'existence.

La maison natale de Maria Louisa Lioure Rolland
La maison natale de Maria Louisa Lioure RollandLa maison natale de Maria Louisa Lioure Rolland

La maison natale de Maria Louisa Lioure Rolland

 

Pour finir la visite d'aujourd'hui, voici quelques-unes des autres belles demeures prises ici ou là dans les rues. Le choix a été difficile ! 

Autres belles demeures...Autres belles demeures...
Autres belles demeures...Autres belles demeures...

Autres belles demeures...

 

Encore une découverte à faire donc et à poursuivre...si vous le voulez bien ! 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sigrid 21/07/2018 13:11

Avec retard, je lis cet article dont le sujet et les photos me plaisent beaucoup. Et aussi, encore une fois des femmes invisibilisées !!! Il y a un mouvement pour rendre les femmes visibles : statuaire dans les villes, noms des rues, lieux publics, articles dans wikipedia, .... Celles que tu présentes en sont des exemples !

manou 22/07/2018 09:15

C'est bien vrai et je les cherche le plus souvent ! Mais pour les noms de rues c'est encore bien trop rare...

Eglantine 14/07/2018 19:33

Tres beau reportage de la ville!Les photos sont magnifiques

Chinou 12/07/2018 19:17

Une architecture bourgeoise que j'ai pris le temps de découvrir l'an dernier . Une situation proche de St guilhem le Désert ou de Palavas confèrent à cette ville estudiantine beaucoup d'attrait.

lemenuisiart 11/07/2018 19:50

Je l'avais vu, mais comme la connexion internet à l'atelier est mauvaise j'ai du fait rapide, mais pas une statue sur la place, une autre au château à quelques pas de là. Et les deux sont très belles

lemenuisiart 10/07/2018 18:53

Que c'est un plaisir pour moi.

Feelaure 10/07/2018 16:23

J'ai l'impression d'y être avec ton billet et ainsi être près de mon fils, merci Manou
Bisous & douce journée

manou 11/07/2018 10:53

Merci Laure...ton fils est dans une belle ville et je verrai avec plaisir tes reportages... j'attends mon jeune fils qui vient passer quelques jours avec nous. C'est toujours du plaisir pour nous aussi... bisous

Renée 10/07/2018 15:42

Petit passage rapide pour des bisous et te dire que je t'oublie pas même si, c'est un copier/coller. A bientôt

chez laramicelle 10/07/2018 14:56

coucou, en latin insula ae , f c'est île en latin, je suis donc allée voir dans mon Gaffiot s'il y avait un autre sens ; page 835 j'ai trouvé cette traduction que j'avais oubliée :quartier de Syracuse, maison isolée ou îlot de maisons ;
donc île venant de insula , ce sens a perduré pendant des siècles avant de sombrer dans l'oubli ; ces maisons ont conservé le sens latin :)

domi 10/07/2018 14:51

tu nous a montré le beau patrimoine de cette ville, merci, ce qui ne l'empêche pas d'être de surcroît moderne

Maria-Lina 10/07/2018 12:46

Bonjour chère Manou, que tout est beau, de superbes hôtels! Bise, bonne journée dans la joie!

Mimi 10/07/2018 11:01

Une réponse possible pour le mot Isle, d’après Le Littré : dans certaines villes, île se dit d'un nombre de maisons faisant groupe et borné par des rues, ou bien isolé des autres maisons ; c'est la traduction du latin insula, qui se prenait en ce sens dans l'énumération des quartiers de Rome.
Quant au baron de Casavetes, seul mon petit-fils pourra prétendre un jour à ce titre, si sa descendance naît également à Montpellier... C’est une tradition dont ceux qui reçoivent le titre sont très fiers, un de mes collègues l’a reçu et a été ravi de partager cette distinction avec nous, c’est ainsi que j’en ai pris connaissance.
Bisous Manou et ravie d’avoir (re)découvert Montpellier avec toi.

manou 11/07/2018 07:39

Merci pour ces explications...une demeure qui est isolée donc...

ambrette 10/07/2018 10:55

de bien belles images...merci pour ce joli reportage….

Martine MARTIN 10/07/2018 10:08

J'aime tes photos de ces beaux hôtels particuliers . Juste un petit coucou pendant ma pause commentaire estivale. Bisous

virjaja 10/07/2018 09:55

de superbes maisons, et grâce à toi je découvre celle de Françoise de Cezelli, merci! gros bisous Manou. cathy

danièle 10/07/2018 09:43

Merci pour ce reportage, les hôtels particuliers sont magnifiques, les voir de l'intérieur doit être merveilleux.
Très belle journée, bises

yannn 10/07/2018 09:28

En voici un article bien documenté et illustré. Et avec même une question qui a su attirer mon attention, à savoir " isle " écrit sur les hôtels particuliers. Et bien de mes recherches, je reviens bredouille. Pour trouver à quoi correspond le tableau miraculé de Marnay en Haute Saône, je viens décrire à la mairie. Peut être une petite chance. Isle, peut être un havre de paix que ces hôtels, comme sur une île peu peuplée? A Nantes, j'ai trouvé ceci" Voici le quartier de l'île Feydeau, en plein cœur de Nantes. A la place de la pelouse, imaginez de l'eau. Construits sur pilotis au milieu du 18e siècle, ces luxueux immeubles appartenaient pour la plupart à des négociants-armateurs*, dont plusieurs négriers. " ....... Isle, un espace gagné sur les marécages, peut être ici, à Montpellier?
Je te souhaite aussi une bonne pause, que je découvre studieuse avec 3 parutions possibles. Très amicalement. Yann

Thaddée 10/07/2018 09:17

PS : c'est quoi cette boule à l'anneau cassé ?

Thaddée 10/07/2018 09:14

Pour certains de somptueux palaces avec de superbes détails, les frises, le fer forgé ... Par contre, pourquoi on les appelle des isles, je l'ignore. Du côté de l’étymologie peut-être y-a-til une réponse ? ... Je donne ma langue au chat. De bien beaux bâtiments, nobles, élégants, avec beaucoup de personnalité ! Bel été Manou, je t'embrasse.

l'Univers d'Erika 10/07/2018 09:12

A nouveau de jolies photos et de belles demeures...
Merci de la visite !
Bisous et belle semaine

Quichottine 10/07/2018 09:07

Merci pour toutes ces découvertes que nous faisons grâce à toi.
J'aime beaucoup.
Bisous et douce journée.

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -