Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 07:30
Voilà mes "petits suisses" prêts à être dégustés...Ok je suis d'accord ils ne ressemblent que de loin à des gardes suisses!

Voilà mes "petits suisses" prêts à être dégustés...Ok je suis d'accord ils ne ressemblent que de loin à des gardes suisses!

 

Le Suisse est un bonhomme confectionné dans une sorte de pâte sablée. Il est appelé "Pantin" dans la région de Romans (Isère). C'est sous ce nom-là que je l'ai goûté la première fois avant de découvrir son histoire.

 

Il a toujours été confectionné dans ma belle-famille au moment des fêtes de Pâques en particulier le jour des Rameaux (c'est-à-dire le dimanche avant Pâques), ou bien acheté dans une des boulangeries de la ville. 

Mais quand on ne pouvait pas se réunir pour les Rameaux, on le dégustait impérativement le dimanche de Pâques, où il avait une place de choix sur la table familiale à côté des chocolats apportés par le petit lapin bien connu de tous (ou par les cloches selon les familles) !

 

 

Un peu d'histoire...

 

Ce biscuit sablé est une spécialité de la ville de Valence (Drôme) car il est lié à son histoire. Le spécialiste de ces sablés est la maison Nivon. Bien sûr d'autres artisans proposent leurs produits dans la ville et aux alentours...

 

On raconte qu'à la fin du XVIIIe siècle, le pape Pie VI prit fait et cause, pour Louis XVI et le Directoire.

A la suite de la proclamation de la République, Pie VI est alors révoqué et fait prisonnier, en dépit de son grand âge (88 ans), puis il est envoyé via les Alpes en exil en France, par le général Bonaparte, passant d'abord par Bologne, puis par Briançon, Grenoble pour enfin arriver à Valence, où il sera incarcéré dans la citadelle de la ville. Il y décèdera trois mois après en  août 1799. 

 

 

Il faudra deux ans jusqu'à la signature du Corcordat pour que sa dépouille soit autorisée à regagner la ville de Rome. Pendant ce temps, elle sera gardée par un détachement de Gardes Suisses.

 

L'histoire ne s'arrête pas là ! L'évêque de Valence, Gabriel-Melchior de Messey, adresse alors une demande au Vatican pour récupérer des reliques qui sont désormais conservées dans la cathédrale Saint-Apollinaire de Valence, en souvenir de cette période de l'histoire.

 

Lors du défilé de la garde Suisse du souverain pontife, une boulangère de l'époque eut l'idée de confectionner un gâteau reproduisant fidèlement le costume des soldats lors de la parade.

 

Il faut dire que ce costume, dont le dessin est attribué à Michel Ange, avait fait forte impression sur la population. 

 

 

Le costume actuel de la garde suisse pontificale

 

Le biscuit représente donc un bonhomme trapu, revêtu de l'uniforme d'un garde Suisse. Il symbolise la convivialité et fait le régal des enfants et des grands qui adoreront le déguster avec leur café ! 

Vous pouvez le confectionner de toutes les tailles...

 

*******************************

 

Les ingrédients (pour 2 gros suisses ou 4 à 5 petits suisses)

 

- 200g beurre

- 200g sucre

- 500g farine

- 3 oeufs (prélever un peu de jaune pour dorer)

- 1/2 à 1 sachet de levure (ou du bicarbonate de soude).

- écorces d'orange confites (ou le zeste d'une orange)

parfum = fleur d'oranger ou rhum  (2 cuillères à soupe)

 

 

 

La réalisation...

 

Vous pouvez confectionner la pâte au robot ou à la main. 

 

1 - Travailler les oeufs avec le sucre et le beurre fondu mais refroidi.

 

2 - Ajouter les zestes d'orange coupés fins et le parfum.

 

3 - Incorporer peu à peu la farine à laquelle vous aurez ajouter la levure.  

 

4- Ramener la pâte en boule et la laisser reposer au frais 1/2 heure environ.

 

5 -La découper en autant de morceaux que vous voulez réaliser de bonhommes.

 

6-  Etalez la pâte d'une épaisseur d'environ 2 centimètres, soit avec la paume de la main, soit le rouleau à pâtisserie. Donner une forme ovale à chacun, et la placer sur une plaque beurrée ou recouverte d'un tapis de silicone, puis la façonner en forme de bonhomme trapu. 

 

Pour cela...

 

7- Diviser visuellement, chaque bonhomme en 3 dans la hauteur.

 

8- Pincer entre le pouce et l'index pour former la tête dans le 1/3 supérieur ou découper un triangle de pâte de chaque côté pour former le cou. 

 

9 - Diviser longitudinalement avec un couteau le tiers inférieur pour façonner deux jambes et avec les doigts, deux pieds.

 

10- Former les bras en pratiquant une entaille verticalement de chaque côté du corps. Pour les écarter sans risque, j'huile ou je farine un couteau, une spatule ou le manche d'une petite cuillère et j'écarte délicatement les bras du corps avec cet "instrument". 

 

Ne vous cassez pas trop la tête car en cuisant la plupart du temps, le sablé s'étale un peu et les bras disparaissent presque...mais ils sont là !

 

11 - Terminer en plaçant si vous le désirez, un petit chapeau et une fine moustache. N'oubliez pas le nez ! 

 

12- Enfin faire les faux-boutons avec des raisins secs, les yeux avec des amandes et la bouche, avec une baie de goji ou de canneberge séchée.

 

13- Badigeonner les bonhommes avec un mélange, jaune d'oeuf - miel, ou jaune d'oeuf - lait.

 

C'est le moment d'enfourner à 180°

C'est le moment d'enfourner à 180°

 

14 - Cuire à four préchauffé à 180°pendant 20 à 30 minutes selon la grosseur de vos suisses. 

 

15- Les sortir du four lorsqu'ils sont bien dorés.

 

16 - Et les laisser refroidir complètement avant de les déplacer dans le plat de service, sous peine de les casser... 

 

Vous pouvez les conserver un certain temps...ne me demander pas combien car je ne le sais pas : les miens sont toujours mangés dans le week-end !

 

Bonnes fêtes de Pâques à tous...

La maison Nivon de Valence est un lieu incontournable depuis 1856. où vous trouverez les meilleures spécialités de Valence

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mimi 30/03/2016 21:59

Une recette sympathique dont j'aime le nom surtout quand il est petit !

manou 31/03/2016 08:10

Oui moi aussi j'aime le nom et cela amuse beaucoup les enfants : cela fait partie du folklore de faire des jeux de mots au moment de Pâques.

CathyRose 30/03/2016 20:40

Alors moi je raffole de toutes ces traditions de nos régions, et celle-là me plaît vraiment beaucoup ! Ces suisses me font un peu penser aux manalas que l'on confectionne pour la Saint Nicolas en Alsace !
Belle soirée !
Cathy

CathyRose 31/03/2016 08:21

Non je n'avais pas donné la recette mais tu la trouveras facilement sur le net ! Je pense que les manalas tiennent plus de la brioche, les suisses sont peut-être plus près du biscuit !

manou 31/03/2016 08:09

Moi aussi j'adore les coutumes régionales ! Tu avais mis la recette des manalas sur ton blog il me semble...Non ? Il faudra que je compare les ingrédients :)

Rebecca G. 29/03/2016 09:53

On va tout savoir...!! :) Moi, les sablés, je les aime sous toutes les formes, mais ceux-là ont l'air bien sympathiques et bien bons! :D Merci pour la recette. Bisous. <3

manou 29/03/2016 15:30

...C'est vrai que chaque région a ses traditions et que cette recette-là en vaut sans nul doute une autre !! les gourmands apprécient particulièrement...

missfujii. 27/03/2016 22:46

Très intéressant, je crois qu'il n'y a pas que les enfants qui vont se régaler

manou 28/03/2016 08:25

Les grands adorent aussi avec le café et les chocolats :)

écureuil bleu 27/03/2016 13:12

Bonjour Manou. Merci de nous faire découvrir cette tradition et la recette

manou 28/03/2016 08:24

C'est le grand rôle des "grands-mères" de perpétuer les traditions familiales. Celle-ci est très ancrée dans ma belle-famille, même si elle est très locale. Donc je suis heureuse aujourd'hui de la perpétuer pour mes petits-enfants, d'autant plus que cette année ma petite fille a écouté l'histoire de ce drôle de bonhomme avec attention (elle a 7 ans) . Son petit frère a préféré les croquer à belles dents (il n'a que 4 ans), l'histoire sera pour plus tard !

josy15 27/03/2016 10:41

hum ils ont l'air très bons !

manou 28/03/2016 08:19

Pas que l'air :) Même s'ils ne ressemblent pas tout à fait à ceux des pâtissiers, plus élaborés, plus décorés, ils font chaque année leur petit effet sur la table de Pâques.

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -