Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 08:04
Editions Anne Carrière, 2009 (Pocket 2011 ; Kindle 2016)

Editions Anne Carrière, 2009 (Pocket 2011 ; Kindle 2016)

L'histoire se passe dans le Wisconsin en 1907.

 

Voilà 20 ans maintenant que Ralph Ruitt, un riche homme d'affaire,  est seul. Il est si malheureux et obsédé par sa solitude et le manque d'amour qu'il se décide à passer une petite annonce dans un journal de Chicago.  

Parmi les nombreuses réponses, il va choisir celle de Catherine Land, tout simplement parce qu'elle lui dit qu'elle est une femme simple et honnête. Des mots qu'il apprécie particulièrement vu qu'il a reçu une éducation catholique et très rigide.

 

Dans la toute petite gare de la ville, Ralph attend dans le froid mordant de l'automne, l'arrivée du train qui doit lui amener la jeune femme qu'il ne connaît que par une simple photographie et quelques lettres.

Elle est belle, elle a 34 ans et il voit tout de suite qu'elle n'a rien à voir avec la jeune femme quelconque de la photo...

 

Qui est-elle en réalité ? Que veut-elle ? Pourquoi lui a-t-elle menti en lui envoyant une photo qui n'était pas la sienne ?

 

 

Ralph n'arrive pas à se remettre de ses actions passées. Il a laissé mourir sa jeune femme dans la misère parce qu'elle l'avait trompé et quitté pour un jeune pianiste. 

Il a vu mourir sa petite fille qu'il adorait.

Il ne s'en est jamais remis...

 

Après l'avoir brutalement maltraité pendant des années, lui faisant payer les défauts et la tromperie de sa mère, il a fini par chasser Antonio, son jeune fils (mais est-ce bien son fils ?), le seul proche qui lui restait.

Mais maintenant, après toutes ces années de solitude et de culpabilité, son premier souhait est de le faire revenir à la maison. 

Ralph a d'ailleurs payé fort cher plusieurs détectives privés qui lui ont ramené de bien sombres détails sur la vie dissolue d'Antonio...

 

Mais Ralph n'est pas le seul à avoir des secrets quant à son passé. Catherine aussi ne dit pas toute la vérité ! Elle compte bien sur ce mariage pour changer définitivement de vie...

 

 

Robert Goolrick nous donne ici un roman d'une sensualité rare, mais où il est surtout question de souffrance et de solitude.

 

Les trois personnages principaux vont tour à tour se déchirer ou s'aimer. 

Ils ont tous trois une idée bien précise de ce que sera leur avenir et ont mis en place une sombre machination, mais la vie s'en mêle et les choses ne se passeront pas du tout comme prévues.

Ils ont tous, non seulement des rêves brisés, mais quelque chose à se faire pardonner, des actes inavouables. Ils sont poursuivis par leur passé qui ne leur laisse aucun répit et veulent donc essayer de se racheter de leurs fautes.

 

L'auteur nous les dépeint avec beaucoup de psychologie et leur donne une présence qui tout au long du roman ne se démentira jamais. Ils en deviennent touchants. 

Il nous montre aussi les méfaits d'une éducation trop rigide et culpabilisante, ce qui, avec l'éducation catholique et étroite inculquée par la mère de Ralph, fera le lit de toutes ses frustrations, le précipitant dans la violence, le malheur et la solitude affective, alors que c'est un homme fondamentalement bon. 

 

C'est un roman captivant où se mêlent à la fois suspense, vengeance et trahison, amour et sexe. Toutefois le lecteur est très vite averti des pensées et des actes des différents personnages...mais l'auteur arrive encore à nous surprendre jusqu'à la fin. 

 

L'écriture est simple, fluide et très imagée. Le lecteur n'a aucun mal à s'imaginer devant ces étendues enneigées, dans les chambres d'hôtels de l'époque ou au coeur des rues sombres et sordides de la ville.

 

Un très beau livre que j'ai découvert en flânant dans les rayons de la médiathèque et que j'aurais pu lire avant puisqu'il est paru depuis 2009 !

 

 

Quelques extraits...

 

"Nous aspirons tous aux choses les plus simples pensa-t-il. Quoi que l'on possède et bien que l'on voie mourir les enfants, ce à quoi on aspire avant tout, c'est la simplicité de l'amour. Ce n'était pas trop demandé que d'être comme les autres, d'avoir lui aussi quelque chose à vouloir" p .26

 

"Quel miracle. Le soleil n'avait pas cessé un instant de briller, puis la pluie s'était interrompue, et un coucher de soleil enchanteur s'était épanoui. La lumière enivrante donnait à chaque visage une aura de beauté, la douceur et la fraîcheur de l'air rendaient chaque coeur plus léger. Catherine était assise entre sa mère qui n'était pas encore morte et un soldat qui n'était pas son père dans une campagne dont elle ne souvenait plus, sur une route qu'elle voyait à peine, et elle pensait : "je suis parfaitement heureuse". C'était la dernière fois de toute sa vie qu'elle se rappelait avoir eu pareille pensée." p.34-35

 

"Elle était de retour, bien sûr, cette souffrance, il souffrait pour un garçon qui n'était même pas sa propre chair et il se demandait...pourquoi il tenait tellement à récupérer Andy. Pourtant il portait ce rêve dans son coeur depuis si longtemps que rien ne pouvait plus venir le remplacer..." p 281

 

"C'était une route sans fin, une conversation sans but. Lorsqu'on passait ses jours à discuter avec quelqu'un dont ne parlait pas la langue, comment espérer s'en faire comprendre ?" p 378

 

"Il est des choses qui attendent, se dit-elle. Tout ne meurt pas. Vivre prend du temps." p. 411

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mimi 04/03/2016 13:13

Encore un livre que je lirais volontiers. Et j'avais adoré "Féroces" de ce même auteur.

manou 04/03/2016 13:30

Je ne connais pas "Féroces" et justement je voulais regarder la semaine prochaine à la médiathèque quels autres titres ils avaient du même auteur...Je prends note !

Caroline 02/03/2016 22:13

ça me tente bien aussi :-)

manou 03/03/2016 07:07

Oui je pense qu'il devrait te plaire...

missfujii. 02/03/2016 08:08

Un livre qui me tente bien

manou 02/03/2016 09:27

Il est très facile à lire, il y a du suspense et de plus les personnages sont intéressants...

Elena800 02/03/2016 07:57

Un livre qui me donne envie de lire ! La Slovénie est un très beau pays. Bonne journée

manou 02/03/2016 09:29

En fait ça se passe dans le Wisconsin !! C'est vrai que les descriptions du pays sont magnifiques...

Quichottine 01/03/2016 16:33

Tu donnes toujours envie de lire.
Merci pour ce livre, Manou.
Passe une douce soirée.

manou 01/03/2016 16:42

Merci à toi ! C'est de la déformation professionnelle...c'était mon métier de donner envie de lire. Alors si tu le dis c'est que j'ai encore de bons restes :)

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -