Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 08:39
Gigot de 7 heures ou gigot à la cuillère...

Voilà une éternité que je n'ai pas publié de recettes de cuisine...

 

Ce n'est pas que l'on ne mange plus chez nous, je vous rassure !

 

C'est tout simplement parce que je ne vois pas l'intérêt de publier les recettes de tous les jours ou, que je ne pense pas à faire de photos, ou parce que j'ai la flegme de reprendre les proportions exactes qui doivent permettre aux curieux ou gourmands de réaliser correctement (et de réussir !) une recette que je fais parfois tout à fait au "pifomètre" depuis des années...

 

Voilà donc février qui revient et avec lui plusieurs fêtes familiales dont plusieurs anniversaires importants :)

 

Et je me remets aux fourneaux pour faire de ces instants magiques de véritables fêtes...

 

***********************************************

 

Dimanche dernier,  j'ai donc réalisé un gigot de 7 heures pour l'anniversaire de mon fils aîné. 

 

Ustensile indispensable : une cocotte en verrre (ou fonte) pouvant aller au four avec son couvercle...

 

 

Ingrédients 

En plus du gigot, il faut...

En plus du gigot, il faut...

 

 

- Un gigot désossé (ficelé ou non) (afin qu'il puisse entrer dans le plat (si vous êtes peu nombreux, demander un gigot raccourci, la partie restante le becquet d'agneau fera des heureux ou l'occasion de cuisiner un autre plat si vous l'achetez).

Il est important de conserver l'os qui donnera du goût au bouillon. 

- 3 ou 4 carottes (selon grosseur)

- 3 oignons

- 3 tomates (ou 1/2 boîte de tomates au naturel)

- 1 tête d'ail rose NON épluchée

- 1 tranche de petit salé non fumé de 1 cm d'épaisseur (ce que dans certaines régions vous appelez le lard maigre, donc celui qui est entrefilé de viande) ou des lardons

- 2 feuilles de laurier

- 2 bâtons de cannelle

- 2 étoiles de badiane (anis étoilé)

- 2 brins de thym

- 1 brin de persil

- clous de girofle, cardamone, ou autres épices à votre goût

- 1 verre de vin blanc sec

- 1 bol de bouillon de veau ou de poule (au choix)

sel, poivre.

Huile d'olive

 

 

 

 

Comment faire ?

 

- Dans une sauteuse, faire revenir la viande dans un peu d'huile d'olive, pour qu'elle dore uniformément de tous côtés.

La viande doit être bien dorée...La viande doit être bien dorée...

La viande doit être bien dorée...

- Réserver dans un plat.

 

- Dans la même sauteuse, faire revenir le petit salé, coupé finement, puis les oignons émincés, les gousses d'ail entières et enfin les carottes coupées en rondelles, en bâtonnets, ou en lamelles fines. Laisser suer quelques instants.

 

- Ajouter ensuite les tomates et laisser encore quelques minutes.

 

- Ajouter alors les épices et le bouquet garni. 

 

- Verser ensuite le vin blanc et laisser évaporer l'alcool.

 

- Saler modérément et couper.

Le "fricot" en préparation...Le "fricot" en préparation...

Le "fricot" en préparation...

 

Dans votre plat allant au four...

 

- Déposer le fricot ci-dessus.

 

- Puis déposer votre viande et l'os du gigot cru. 

 

- Ajouter alors le bouillon et un peu de poivre si vous aimez.

 

Le liquide doit recouvrir presque totalement votre viande. 

Si ce n'est pas le cas ce n'est pas grave (vous allez voir plus loin pourquoi...)

 

- Couvrir et mettre au four à 120-130°max pour 7 heures de cuisson douce.

 

Le plat en début de cuisson, mi-cuisson et 7 heures après !Le plat en début de cuisson, mi-cuisson et 7 heures après !Le plat en début de cuisson, mi-cuisson et 7 heures après !

Le plat en début de cuisson, mi-cuisson et 7 heures après !

 

L'idéal serait bien sûr de le faire cuire dans une cuisinière à bois ou à granulés (comme celle que j'ai maintenant dans ma maison d'Auvergne) mais en Provence, on n'a pas çà et il faudra se contenter du four traditionnel...

 

Vous sortirez ensuite le gigot du plat : il est friable quand il est bien cuit ce sera donc très difficile de découper des tranches.

 

N'oubliez pas qu'on appelle aussi cette recette le gigot à la cuillère, ce n'est pas pour rien que la viande est si moelleuse !

 

Présenter le gigot découpé dans un plat, et la sauce aux carottes dans un autre et déguster avec l'accompagnement de votre choix. 

 

C'est prêt !
C'est prêt !C'est prêt !

C'est prêt !

 

REMARQUES

 

1 - Les puristes et les grands chefs (dont je ne fais pas partie) préconisent de souder le couvercle de la cocotte avec un boudin fabriqué avec de la pâte (de la farine, 1 oeuf, un peu d'huile et de l'eau), et de ne pas l'ouvir pendant 7 heures, d'où l'importance de la quantité de liquide de départ. 

 

MAIS, vous commencez maintenant à me connaître, je simplifie toujours les recettes de base. Je ne soude donc jamais la cocotte ! 

Pourquoi me direz-vous ? Parce que j'ai tout simplement remarqué que ma cocotte en verre était parfaitement étanche et que l'évaporation était si faible que cela était inutile.

 

De plus cela me permet :

- d'arroser la partie émergée (toutes les heures max).

- de retourner la viande à mi-cuisson.

- de goûter l'assaisonnement, en cours de cuisson, pour être sûre qu'il me convient, et donc de préparer mes papilles à la dégustation à venir. 

- d'ouvrir la cocotte à la fin (1/2 à 3/4 d'heure avant) pour laisser un peu réduire le jus.

 

2 - Bien sûr, on peut effectuer la cuisson en deux temps. La commencer la veille, pour 4 à 5 heures et la poursuivre le lendemain...

 

Cela permettra d'intercaler la cuisson du dessert (crumble ou tarte aux fruits par exemple).

 

3 - Que servir avec ?

Les grands chefs préconisent de la purée de pommes de terre, maison bien sûr, ou un gratin dauphinois. Ce qui, je trouve, est délicieux mais enrichit beaucoup trop le repas. 

Moi je préfère servir la viande entourée de ses légumes confits avec un peu de pilpil de blé ou pour faire encore plus dépaysant avec du blé vert concassé (freekeh). J'en parlerai prochainement, si j'y pense !

 

Pensez à démarrer le repas par une simple salade verte : mâche, mesclun en hiver car le gigot de 7 heures est un plat complet !

 

 

Quelques variantes...

J'ai testé la recette avec une simple épaule d'agneau et dans ce cas, j'ai réduit la cuisson à 6 heures. Si vous êtes peu nombreux ou si vous voulez en manger deux fois c'est largement suffisant.  

 

Je l'ai également testé avec un filet de sanglier avec quelques variantes dans les ingrédients... en particulier plus d'oignons, du petit salé fumé, quelques lamelles de chou vert en plus des carottes et surtout des baies de genièvre...

 

 

Bonne dégustation !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by manou - dans cuisine viande
commenter cet article

commentaires

CathyRose 11/02/2016 21:15

Je connaissais cette recette mais je n'en ai jamais mangé ! Franchement ça doit être délicieux, tous les parfums doivent bien ressortir, et puis c'est pratique quand on a du monde, rien à faire au dernier moment !
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 12/02/2016 07:25

Oui c'est pour ça que j'ai voulu la tester. C'est délicieux, parfumé et pratique. En prenant de l'âge, je ménage mon énergie pour mieux profiter des petits et des grands :)

lemenuisiart 11/02/2016 19:29

C'est bon, et plus rapide à manger

manou 12/02/2016 07:26

Quand c'est bon les gourmands ne se font pas prier pour vider les plats !

josy15 11/02/2016 12:25

oui on a aimé mais on préfère quand même la méthode habituelle

manou 11/02/2016 13:36

C'est vrai qu'un bon gigot cuit au four et bourré de gousses d'ail c'est aussi un vrai régal :)

josy15 11/02/2016 11:04

on l'avait fait une fois !

manou 11/02/2016 11:52

Et tu avais aimé ?? Nous on a adoré...

missfujii 11/02/2016 08:07

Merci pour cette recette, ce repas familiale a du régaler tout monde

manou 11/02/2016 08:23

Oui mes garçons sont gourmands et c'est si rare que nous puissions tous nous réunir avec la vie d'aujourd'hui qui fait courir tout le monde entre travail, enfants et soucis...Alors j'essaie de faire plaisir et cette recette a l'avantage de laisser du temps à la cuisinière (ou au cuisinier !) pour profiter des invités !

Bernieshoot 10/02/2016 16:49

la variante avec du sanglier est très tentante !

manou 10/02/2016 18:20

Oui c'était délicieux ! Je vois que tu es connaisseur. Dis moi ce que tu en penses quand tu l'auras tester...

Mimi 10/02/2016 15:39

Une super recette que je testerai à l'occasion quand les enfants seront là. Et puis, je pense que cette fois-ci mon homme appréciera le gigot car cuit ainsi, la viande doit être très goûteuse et se détacher très facilement. Mais une chose est sûre, je commencerai la cuisson la veille ! Merci Manou et surtout, n'hésite pas à nous donner d'autres recettes aussi excellentes...

manou 10/02/2016 18:19

Merci Mimi. C'est vrai que cette recette est parfaite quand on est nombreux car comme tu n'as presque rien à faire tu profites de tes visiteurs. Bien sûr moi aussi je l'ai fait cuire en deux temps !!

Nell 10/02/2016 11:47

Ce n'est pas une recette que tu nous donnes mais un livre complet....... Hmmmmm!!! Tous ces épices, ce parfum qui a dû se dégager pendant...7 heures!!! Mais tu l'as fait aux aurores, ou alors tu l'as mis à cuire le soir pour le lendemain. Manou, je serai bien venue le goûter ton gigot. Voilà une recette que je vais m'empresser de faire. Bisous et belle journée à toi.

manou 10/02/2016 13:28

Merci Nell. C'est vrai que toute la famille s'est régalée. Malgré les apparences, c'est très facile à faire et bien sûr je l'ai fait cuire en deux temps pour ne pas avoir à me lever à l'aube...Mais en fait c'est un plat qui permet d'être complètement disponible et, au dernier moment, tu n'as plus qu'à soulever le couvercle et la maison embaume pour donner faim à tout le monde ! Bonne journée à toi aussi.

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -