Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 08:24
Dattes Medjool en provenance de Jordanie

Dattes Medjool en provenance de Jordanie

Les dattes appelées communément "fruits des rois" ont été pendant longtemps des fruits symboles de prospérité et offerts aux rois...

Le mot «datte» vient du grec ancien «dáktylos» qui signifie «doigt». Vous l'aurez deviné, ce nom provient tout simplement de la forme du fruit !

 

Un peu de botanique

 

La datte est le fruit du palmier-dattier (Phoenix dactylifera).

Cet arbre est originaire du Proche et Moyen-Orient. On le cultive depuis plus de 7000 ans dans des palmeraies.

On appelle phoeniculteurs, les personnes qui cultivent les palmiers-dattiers.

 

La palmeraie de Dûmat Al-Jandal en Arabie Saoudite

La palmeraie de Dûmat Al-Jandal en Arabie Saoudite

 

Les principaux pays producteurs, au niveau mondial, sont actuellement : l'Égypte, l'Arabie Saoudite et l'Iran.

 

Mais on produit des dattes dans plus de 30 pays différents à travers le monde et en particulier en Syrie, en Jordanie, en Israël, dans tout le Maghreb et jusqu'en Californie.

 

Le palmier-dattier est l'emblème des oasis du désert saharien car il ne peut pousser que sous un climat chaud et sec.

 

On le repère de loin avec sa tige haute dépourvue de feuilles et de branches à sa base. Toutes les feuilles sont situées au sommet et forment un plumet plus ou moins volumineux selon la taille du palmier.

 

Cet arbre a besoin d'une température élevée pour que les fruits atteignent leur maturité. Mais le soleil ne lui suffit pas : il a besoin de beaucoup d'eau d'où sa culture dans les oasis. Il doit donc avoir "les pieds dans l'eau".

 

Irrigation de la palmeraie de Palmyre (Syrie)

Irrigation de la palmeraie de Palmyre (Syrie)

Le palmier-dattier est un arbre qui peut atteindre 20 mètres de hauteur et produire des dattes jusqu'à l'âge de 200 ans, s'il ne contracte aucune maladie et s'il ne subit pas de sècheresse, capable d'anéantir des palmeraies vieilles de plusieurs décennies.

 

Les palmiers-dattiers ont des pieds mâles et des pieds femelles.

 

Dans les oasis c'est surtout les pieds femelles que l'on voit en nombre car un seul pied mâle suffit normalement à féconder, grâce au vent,  une centaine de pieds femelles.

 

Quelquefois, pour que la fécondation se produise de manière optimale, la récolte du pollen se fait à la main. Il faut grimper dans les palmiers à une bonne hauteur pour récupérer une grappe de fleurs mâles. Le pollen récolté dans un sac, sera ensuite diffusé directement sur les fleurs femelles.

 

Récolte du pollen au Maroc / photo empruntée au blog : http://lesdgimis.eklablog.com/

Récolte du pollen au Maroc / photo empruntée au blog : http://lesdgimis.eklablog.com/

Un palmier-dattier en âge de produire, c'est-à-dire âgé de plus de 10 ans pourra donner en moyenne une trentaine de Kg de dattes.

 

Chaque fruit mesure en principe de 4 à 6 cm et contient un noyau allongé. Les fruits sont regroupés en grappes bien visibles sur les pieds femelles.

La datte, "fruit des rois" ou "fruit du paradis" ?

Le palmier-dattier, comme le figuier et l'olivier est le symbole de la région méditerranéenne.

En Afrique du Nord et au Moyen Orient  la datte change de nom à chaque étape de sa maturation, c'est dire son importance ! Et elle sert encore de monnaie d'échange au Mali...

 

Pendant longtemps le palmier-dattier a été utile aux hommes non seulement comme nourriture mais aussi pour fabriquer des meubles ou comme bois de chauffage (partie fibreuse des palmes), pour les habitations (le tronc) pour fabriquer des cordages (les fibres), des éventails ou des paniers (fibres courtes des folioles).

Et, comme rien ne se perd, les noyaux étaient donnés aux animaux. Je ne sais pas si c'est toujours le cas aujourd'hui.

 

 

Les premières dattes apparaissent à la fin de l'hiver : elles sont regroupées en grappes (=régimes) sous les feuilles.

 

Elles sont alors de couleur verte ou noire et il faudra attendre l'été pour qu'elles murissent au soleil et deviennent jaunes ou rouges...

 

C'est à maturité que les dattes prennent leur goût si particulier et leur saveur sucrée.

 

 

La datte, "fruit des rois" ou "fruit du paradis" ?

On les cueille en octobre ou en novembre selon les espèces. Elles sont ensuite soit commercialisées fraîches, soit mises à sécher...

 

 

Un magasin à Palmyre (Syrie)

Un magasin à Palmyre (Syrie)

Puis elles sont rigoureusement triées et sélectionnées pour la vente sur place ou l'expédition.

 

 

Tri des dattes dans un magasin de Palmyre (Syrie)

Tri des dattes dans un magasin de Palmyre (Syrie)

La France est le plus gros consommateur de dattes en Europe.

Nous trouvons en France plusieurs variétés de dattes provenant de différentes régions. Chacune apporte des saveurs particulières, car leur texture, leur taille, leur forme diffèrent.

Certaines sont plus moelleuses, d'autres plus sèches. Certaines peuvent se consommer fraîches, d'autres toujours sèches.

 

La plus fréquente sur le marché français c'est la Deglet Nour (Deglet en-nour ou "doigt de lumière" en arabe). Cette datte a une chair fondante très appréciée et un goût de miel, de vanille et de fleur d'oranger (de rhum diront les connaisseurs). De forme allongée, elle a une couleur dorée légèrement translucide, d'où son nom. On devine presque son noyau par transparence.  Elle provient  essentiellement de Tunisie ou d'Algérie. Sèche elle a un petit côté craquant très agréable.

Elle est commercialisée depuis 1870, parfois sous forme de branchettes. C'est la reine des dattes ! Celle que nous mangeons en Provence depuis des années car la première à être présente sur nos marchés.

Mais elle dispute actuellement en France,  la première place à la Medjool...

 

La Medjool (ou Medjoul qui veut dire "inconnu" en arabe) est grosse et charnue. Elle a un goût extraordinaire tirant sur le caramel. Elle n'a pas le croquant de la Deglet Nour mais elle est tendre, moelleuse et parfumée.

 

Elle provient de Jordanie où elle est cultivée dans des "Arars farms". Elle est aussi cultivée en Israël et au Maroc (la Mejhoula).

On la retrouve également en Californie où elle est cultivée depuis le XIX° siècle.

 

La Kenta nous vient de Tunisie. Elle a une couleur dorée. Son goût est peu sucré (c'est la moins sucrée des dattes) et sa texture est semi-sèche mais tendre. On la cueille dès septembre. C'est au sein des palmeraies situées dans le gouvernorat (équivalent des départements français) de Kébili qu'elle est surtout cultivée.

 

L'Allig (ou Ftimi)  nous vient d'Algérie ou de Tunisie. Elle est savoureuse et sucrée. On la cueille en octobre ou novembre. Sa couleur est acajou foncé. Elle a une texture semi-molle et est surtout utilisée pour fabriquer la pâte de dattes utilisée dans les pâtisseries orientales, pour par exemple confectionner les makrouds.

Sa "soeur", la Khouet (Khuwat) allig est plus fine et moins sucrée que l'Allig mais lui ressemble beaucoup. D'ailleurs je suis incapable de les distinguer. Elle est essentiellement produite en Tunisie en particulier à Tozeur.

 

 

D'autres variétés de "dattes dures" ou "dattes molles" sont cultivées mais pas forcément exportées en France. En voici quelques unes (liste non exhaustive !)parmi celles que vous avez le plus de chance de consommer un jour...une petite goutte d'eau parmi les 300 variétés qui existent dans le monde !

 

La Hayani qui se consomme plutôt fraîche, est une petite datte de couleur foncée et à peau luisante ; La Bahri provient de Californie. Elle est récoltée et séchée à basse température. Très crémeuse, elle reste tendre longtemps. Son arôme est renforcé par une fermentation à température douce ce qui lui donne un goût de moka et de nougatine. On la trouve le plus souvent fraîche et en branche.

La mazafati ou datte fraîche d'Iran qui, comme son nom l'indique se consomme plutôt fraîche !

L'Ammari (ou El hmira) vient d'Algérie. Elle est cultivée dans une région désertique du sud-ouest, la Saoura. De nombreuses palmeraies ont malheureusement été détruites par la sécheresse de ces dernières années et, sauf si vous allez là-bas vous aurez peu de chance de la trouver en France.

La variété Ghars qui pousse dans les oasis du Sud-constantinois. C'est une datte de petite taille, molle et charnue et de couleur sombre. Elle sert à fabriquer les makrouds.

Mechi degla et Degla beïda sont des variétés de dattes blanche, à pâte dure, très consommées par les nomades car elles se conservent très longtemps. Elles deviennent si dures qu'il faut les piler au mortier pour les consommer...

Je les mentionne car j'ignorai qu'il existait des dattes blanches !

Comment les consommer ?

 

Les dattes se consomment sèches ou fraîches.

Ne jamais les acheter enduites de sirop de glucose : elles sont alors gluantes et trop sucrées.

 

Fraîches on peut les acheter en grappe. On en trouve fréquemment sur nos marchés. Elles doivent avoir une belle couleur ambrée. Elle se conservent quelques jours simplement protégées sous un torchon épais. Au delà il faudra les mettre au frigo car elles sont plus fragiles et bien sûr, elles ont tendance à se dessécher.

 

Sèches vous pouvez les conserver longtemps et les transporter partout.

 

Pour pouvez manger des dattes en en-cas, pour un goûter savoureux et riche en vitamines mais aussi les incorporer dans la cuisine : tajines à base de viande blanche ou d'agneau, gâteaux, fruits déguisés de noël ou autres préparations. N'hésitez pas à en donner à vos enfants en guise de sucreries. Cela leur fera beaucoup plus de bien que des bonbons...

 

La datte n'aime pas cuire, il faut donc l'incorporer à vos plats au dernier moment, dix minutes avant la fin de la cuisson du tajine.

 

Elles sont très faciles à dénoyauter avec un simple couteau pointu, pratiquer une incision longitudinale et retirer le noyau, puis les mixer, les couper ou les laisser entière selon votre recette.

 

Elles contiennent (pour 100 g) environ 247 calories ET...

69 % de sucre naturel des fruits ; 23 % d'eau ; 2.2 % de protéines ; 2.3 % de fibres ; 0.7 % de potassium, du phosphore, du magnésium, du calcium, du fer, du manganèse et du zinc + des vitamines A, B et C et des antioxydants.

Pas de graisse et ni de cholestérol et surtout pas de mauvais sucre !

 

En Afrique ainsi qu'au Moyen et Proche-Orient les dattes sont encore la base de l'alimentation des nomades, des bergers et de la population rurale.

 

Par tradition, c'est avec elle que les musulmans rompent le jeûne du Ramadan. D'ailleurs les musulmans surnomment  la datte, le "fruit du paradis".

 

En Provence, elle fait partie, avec la figue sèche et les raisins, des fruits secs les plus consommés durant l'hiver depuis toujours.

Elle fait partie des treize desserts traditionnels de noël et reste un mets très consommé dans les familles.

 

Chez moi, je l'ai toujours trouvé dans le placard familial comme un mets de consommation courante et plus tard j'ai perpétué cette tradition avec mes enfants...

Enfant, ma mère m'en donnait pour le goûter ou j'en apportais comme en-cas à l'école. L'hiver lorsqu'il faisait froid (he oui cela arrive en Provence !), elle cuisinait une compote de fruit sec. Un goûter énergétique en revenant de l'école. Mais en ce temps-là, personne ne venait nous chercher en voiture...Et ce goûter-là, on le méritait !

 

Manger une datte, c'est un délice dont je serais incapable de me passer.

 

D'ailleurs, mon tendre époux le sait bien puisque, lui qui n'aime pas les dattes et n'en a jamais consommé dans sa famille, m'a ramené de ses voyages professionnels, non seulement des dattes délicieuses, mais aussi les photos que je viens de mettre en ligne sur cet article (sauf une que j'ai empruntée à un blogueur voyageur...).

 

Si vous voulez en savoir beaucoup plus et que que vous vous sentez une âme de scientifique, d'ethnologue ou d'archéologue, n'hésitez pas à consulter les articles ayant pour thème, le palmier-dattier, sur la Revue d'Ethnoécologie.

Pour cela, cliquez sur le lien ci-dessous.

Partager cet article

Repost 0
Published by manou - dans découverte fruit santé
commenter cet article

commentaires

PLK de Noétique 26/05/2015 09:15

Fruit du roi et aussi du paradis. j’utilise les dattes pour sucrer mes pâtisseries ou autres douceurs et je déguste les medjool de préférence. Comme toi, je ne connais pas les dattes blanches. Beau mardi

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -