Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La fièvre / Sébastien Spitzer

Albin Michel, 2020

Albin Michel, 2020

Il écrit qu'il viendra par le vapeur le jour de son anniversaire.
Elle n'a qu'une vague idée de lui, forgée année après année, comme les pièces d'un puzzle. Elle se l'est représenté par la grâce des souvenirs semés chez les uns et les autres. D'abord ceux de sa mère qui répète souvent qu'il était grand et beau. Parfois elle ajoute qu'il était pareil au fleuve, obstiné, impétueux, comme s'il avait quelque chose à prouver au monde, Une revanche à prendre sur les obstacles dressés en travers de sa route...

Sa mère refuse de se figurer d'autres vies. Les mots comme "affranchi", "amendement", "droit", "liberté d'entreprendre" ne font pas partie de sa grammaire intime. Ils lui sont étrangers. ils portent en eux des territoires d'abîmes...

Nous sommes en juillet 1878 dans la ville de Memphis.  La chaleur est insupportable et la ville étouffe.

C'est alors qu'un homme, Billy Evans, arrivé depuis peu en ville, s'écroule en pleine rue, brûlant de fièvre. Il venait de passer la nuit dans le bordel local de la ville, celui bien connu d'Anne Cook. Avant de mourir, elle l'a reconnu car elle avait fait sa connaissance dans une prison, il y a des années. Elle sait qu'il vient voir, comme promis, sa fille Emmy, qui a treize ans aujourd'hui. Elle se promet de partir à sa recherche...

Devant le vapeur qui était censé lui ramener son père, Emmy vient d'assister à une étrange scène. Un des marins a été débarqué dans une civière et les passagers refoulés et sommés de retourner à bord. Le bateau est ensuite reparti. Il est mis en quarantaine...

Ces deux hommes sont les premiers morts d'une fièvre inconnue qui fera des milliers de morts en quelques jours à peine, se répandant de villes en villes à grande vitesse, au gré des communications de l'époque.

La terreur gagne alors les habitants, les obligeant à tout laisser derrière eux pour se sauver où ils le peuvent du moment que c'est en-dehors de la ville...

 

Dans la ville,  Keathing est journaliste et dirige le journal local. Il ne se défend pas de ses idées racistes. Il est proche du Ku Klux Klan qui règle encore ses comptes avec les noirs du pays, pourtant aujourd'hui devenus libres, et c'est fréquemment que le matin, les habitants découvrent un homme pendu durant la nuit, qui a été au préalable torturé avec toute la violence dont les hommes sont capables. Mais devant le fléau qui les touche, coûte que coûte, Keathing va décider de continuer à publier pour informer la population de l'évolution de la maladie. 

Raphael T. Brown, un ancien esclave devenu libre qui se bat pour faire reconnaître ses droits, va avoir l'idée de créer une milice locale pour éloigner les premiers pillards qui débarquent nombreux en ville pour faire commerce des trésors qui se trouvent dans les maisons abandonnées. Le voilà en première ligne à présent, pour défendre cette ville et ses habitants qui ne voulaient pas de lui.

Anne Cook, pendant ce temps va transformer sa maison close en hôpital de fortune.

Quant à Emmy, je ne vous dirai rien de ce qui l'attend mais son rôle dans le roman est tout aussi important...

 

Dans ce roman captivant, qu'on ne peut lâcher dès les premières lignes, tant il est riche en événements, l'auteur nous plonge dans une histoire vraie qui, encore une fois, ne peut laisser le lecteur indifférent.

Les hommes sont confrontés à une épidémie qui les dépasse et que les médecins ne savent pas soigner : ça vous rappelle quelque chose n'est-ce pas mais depuis, je vous rassure, la médecine a fait des progrès et un vaccin existe pour la contrer puisqu'il s'agit de la fièvre jaune.

Là, dans ces circonstances si particulières, des hommes vont se révéler dans leur vraie nature :  les plus humbles et discrets, deviendront des héros tandis que ceux qui, racistes, ne semblaient pas devoir se remettre en question vont changer de points de vue et que d'autres, enfin,  que l'on pensait pourtant honnêtes et disposés à aider leur prochain, vont fuir comme des lâches et parfois même continuer à semer le mal autour d'eux, même une fois au loin. 

L'auteur nous livre une analyse psychologique d'une grande finesse et nous offre tout un panel de personnages attachants et magnifiques. C'est donc un roman édifiant sur la nature humaine qui est la fois tragique, mais aussi profondément réaliste, car il s'interroge sur notre capacité à surmonter la vie quotidienne quand survient une catastrophe qui nous dépasse et nous terrifie...

Un roman choc dans lequel j'ai retrouvé avec plaisir la plume de l'auteur de "Ces rêves qu'on piétine"  et de "Le coeur battant du monde" tous deux présentés sur le blog. 

 

Je vous invite à aller lire l'avis d'Alex ICI. 

Les Noirs n'ont qu'à bien se tenir. Ils restent des esclaves, même si la loi du Nord leur a donné le droit de choisir leur champ, leur maitre et leur foyer.

C'est une mêlée folle, l'épouvantable image d'une ville prise de panique, mise en échec, sans ligne de front visible. La mort va frapper sans égard. Elle ne discernera pas les bonnes ou les mauvaises fortunes, les qualités des gens...
La raison craque comme un vulgaire tissu.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Et bien j'ai bien fait de passer chez toi aujourd'hui, comme je te l'ai dit tout à l'heure demain je vais chez mon libraire et j'ai noté aussi ce roman.
Merci Manou car je ne savais pas quoi prendre, j'en avais qu'un de noté et bien voilà j'ai mes 3 romans pour ma nourriture de la semaine.
Bonne soirée
Plein de bisous
Maryse
Répondre
M
Il sera encore en librairie et tu le trouveras sans problème. Le sujet est intéressant et j'espère qu'il te plaira. Bisous et une douce journée
M
Ah oui, tres tentant ce livre, heureusement qu'il y a les livres en ces temps moroses... c'est une facon de s'evader... même si le livre evoque aussi une épidemie... merci Manou. Bisous
Répondre
M
J'essaie de lire en ce moment tous les jours en fin d'après-midi ! Je ne pourrai pas m'en passer...bisous et une belle semaine
R
Merci Manou je viens de l'ajouter a mes souhait lecture. Bisous doux weekend
Répondre
M
J'espère qu'il te plaira ! bisous
C
je n'ai pas envie de lire ça en ce moment mais il doit être c'est sur passionnant ce livre
tu nous donnes très envie avec ta chronique merci beaucoup
belle journée
bisous
patricia
Répondre
M
Ce n'est pas un livre triste malgré le sujet, il nous fait réfléchir et même redonne de l'espoir...bisous et une belle journée
E
Je finis mon livre et je commande le tien qui m'a l'air intéressant ! Bisous et bonne fin de semaine
Répondre
M
Merci de ta confiance Elena. Bisous et une belle fin de semaine
C
Certainement très intéressant de par lui même mais aussi avec le parallèle que l'on peut faire avec la situation sanitaire actuelle et on peut aussi facilement trouver par qui remplacer certains personnages ! malheureusement .... Bisous Manou
Répondre
M
Pour l'instant j'ai aimé tous les livres de cet auteur, que je regrette pas d'avoir découvert...Il te plairait si le coeur t'en dit ! bisous
D
Je note et il me semble avoir lu un de ses livres. Il faut que je recherche.
Bises
Répondre
M
tout cela a l'air fort interressant je vais essayé de le trouver a la médiathèque bonne soirée
Répondre
M
Tu le trouveras, puisque personnellement je l'ai emprunté à la médiathèque de mon village...Belle fin de semaine
P
Je connais l'auteur de nom, je le vois passer sur les réseaux, mais je n'ai encore rien lu de lui. Un jour peut-être...quand ma PAL aura diminuer un peu !
Répondre
C
Plus tard peut-être, mais en ce moment je ne veux pas entendre parler de fièvre, d'épidémie, ou de quarantaine !
Je m'éloigne le plus possible des médias justement pour cette raison.
Mais dans un autre contexte je suis certaine qu'il me plairait.
Belle soirée, bisous.
Cathy
Répondre
M
Je te comprends Cathy quand je vois ma liste en attente en plus je prends peur, mais d'un autre côté c'est rassurant même si je sais que je ne pourrais pas tout lire. Perso je fuis aussi les médias et leurs longs blablas...j'ai choisi ce roman pour son auteur, pas pour son sujet, et en plus ce roman nous plonge au cœur de l'humain, pas du virus. Mais je parle de mes lectures par passion pas pour obliger quiconque à lire ce que je propose, tu le sais bien, et si seulement une personne se laisse tenter c'est déjà beaucoup. Bisous et une douce fin de semaine
M
Bon, je le note sur ma longue liste d'attente des livres à lire!
Merci pour cette découverte
Répondre
E
il m'attend dans ma PAL mais je ne sais pas quand je vais arriver à l'en sortir. il est en bonne compagnie avec "Le coeur battant du monde" entre autres
J'ai tellement aimé "Ces rêves qu'on piétine"
Répondre
M
Alors tu aimeras celui-là je reconnais que lorsque je l'ai trouvé à la médiathèque je n'en revenais pas car habituellement les listes de réservation sont très longues :) Belle fin de semaine
L
Coucou. En ce moment je n'ai pas trop envie d entendre parler maladie contagieuse lol. Bisous lointains
Répondre
M
Je te comprends...pas de soucis ! bisous
R
THis sounds like a compelling story! Friendship
Répondre
M
Bonjour Manou,
le nom de l'auteur évoque un peu un nom de labo actuel... Blague à part, ce bouquin m'intéresse.
Bonne journée à toi et gros bisous,
Mo
Répondre
M
C'est vrai j'ai trouvé ça amusant aussi et tu es la première à le remarquer :) Tu me diras ton ressenti à sa lecture...Bisous et une belle journée
E
Bonjour Manou. Ce livre devrait me plaire aussi. Je le chercherai à la médiathèque. Bonne journée et bisous
Répondre
L
Difficile pour moi de lire un tel livre en cette période si particulière.
Cela me rappelle trop un film que j ai vu en 2019 et qui parlait d un virus .... si on avait su que la fiction allait rejoindre la réalité...

Gros bisous.
Lavandine
Répondre
M
Dans celui-ci il ne s'agit pas de fiction puisque l'auteur relate et revisite, une histoire vraie...on va dire que l'histoire se répète et que l'humanité n'a pas fini de connaître des pandémies. Bisous et une belle fin de semaine
D
Avec cette critique , tu me donnes très envie de me plonger dans cette histoire!
Très belle journée, bises
Répondre
M
Cet auteur pourrait te plaire en effet. Bises et une belle fin de semaine
L
Entre le Ku Klux Klan et l'épidémie de fièvre jaune, en ce moment, je préfère lire des livres plus faciles et plus "légers", mais il a l'air très intéressant
Bisous et bonne journée
Répondre
M
Je te comprends mais perso je m'ennuie dans des livres "légers" sauf si je n'en lis qu'un de temps en temps. bisous et une douce fin de semaine
G
Tout en chacun
Notre vie est un puzzle
Tu nous invites chez cet auteur
Merci à toi Manou
Bonne journée
Répondre