Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

On la trouvait plutôt jolie / Michel Bussi

Presses de la Cité, 2017

Presses de la Cité, 2017

La FOS-IMMO avait repeint les façades des immeubles l'été dernier, mais il faut croire qu'ils n'avaient plus assez de peinture pour les cages d'escalier. Ou bien, pensa-t-elle en observant les coeurs, les têtes de mort, les sexes tagués sur les murs, la municipalité avait créé une commission pour discuter de la sauvegarde des graffitis, témoignage du patrimoine artistique urbain en ce début de siècle. De quoi se plaignait-elle ? Dans des millénaires, on viendrait visiter son palier comme on visite aujourd'hui les grottes de Lascaux.
Leyli adorait positiver !

 

Voilà un certain temps que je n'avais pas lu de roman de Michel Bussi.

J'ai particulièrement apprécié la lecture de "Gravé dans le sable", mais j'ai lu aussi avec grand plaisir, "Un avion sans elle", "Ne lâche pas ma main", Maman a tort, "N'oublier jamais", et je n'ai encore jamais lu "Nymphéas noirs"...

C'est celui que je cherchais en médiathèque lorsque j'ai vu son dernier titre, posé sur la table des nouveautés. Je ne pouvais pas le laisser là, d'autant plus que la médiathèque allait fermer pour le week-end et que le temps s'annonçait plutôt maussade. 

En plus,  le titre me rappelait vaguement quelque chose. A vous aussi je pense...Non ?

Il s'agit de la chanson de Pierre Perret, "Lily", que beaucoup d'entre vous connaissent et qui a été écrite depuis fort longtemps et malheureusement, le problème des migrants n'a pas réellement évolué depuis...

 

Me voilà donc embarquée bien malgré moi, dans une nouvelle histoire riche en rebondissements, dans laquelle j'ai été tenue en haleine jusqu'au bout.

Quand on aime Bussi, on lit tous ses romans et on aime retrouver son style inimitable, sa façon de nous faire entrer dans l'action sans en avoir l'air et surtout cette empathie qui nous fait finalement considérer le criminel (ici une femme) comme une victime.

Le lecteur trouve en effet toujours des circonstances atténuantes et en tous les cas, au moins une bonne raison, de pardonner à celui ou à celle qui au premier abord est le méchant.

Les vrais méchants eux n'ont pas l'air d'en être au début, et nous les découvrons au fur et à mesure de l'avancée du roman...c'est bien sûr eux qu'il nous faut punir. 

 

 

L'histoire

 

Leyli Maal est une mère célibataire d'origine africaine. Elle a fui le Mali et la pauvreté depuis des années. 

Voilà qu'elle vient enfin de trouver un nouvel emploi dans un des hôtels de la ville, et cette fois il ne s'agit plus d'un petit job mais d'un véritable CDI et bien qu'il complique un peu plus son rôle de mère, elle est ravie. Mais Leyli n'est pas heureuse pour autant car elle cache un lourd secret qui plombe son moral.

Pour décompresser, elle raconte sa vie à son voisin, le gentil Guy et parfois aussi à son nouveau patron qui est d'une extrême gentillesse et très humain, vous verrez pourquoi...

Le lecteur apprend ainsi que Leyli a contracté très jeune, une grave maladie qui l'a rendu aveugle durant des années avant de pouvoir subir une intervention salvatrice. Même si elle doit toujours se protéger du soleil, elle a maintenant la joie de voir le paysage qui l'entoure et de regarder les gens dans les yeux. 

Il apprend aussi que la vie de Leyli n'a pas toujours été facile et que certaines personnes ont bien abusé de son handicap. 

 

Voilà que François Valioni, qui travaille pour Vogelzug, une association d'aide aux migrants, est retrouvé assassiné. Dans sa poche ne sont retrouvés que des coquillages (des cauris qui servaient de monnaie) et un bracelet de couleur.

Puis un second meurtre a lieu qui semble, point par point, identique au premier...Même procédé, même approche de la victime, même coupable présumée_une jeune femme métisse qui montre en partie son visage aux caméras de surveillance_mais il y a quelques détails qui ne collent pas du tout pour les enquêteurs mis sur l'affaire. 

 

Julo Flores, le jeune lieutenant de police mis sur l'affaire, sent tout de suite que Petar Valika, son commandant, lui cache quelque chose d'important et, alors que tout accuse la magnifique "Bamby", lui ne la croit pas coupable. Il va chercher à en savoir davantage sur Vogelzug, cette association qui semble impliquée dans l'affaire, non seulement pour les besoins de l'enquête, mais aussi pour confirmer son intuition. 

Mais voilà que la jeune femme, soupçonnée des meurtres, s'avère être la fille de Leyli. 

Le lecteur n'est pas au bout de ses surprises... 

 

La loi des séries ? Comme les emmerdes ? Comme si les amoureux devaient se pointer tous en même temps, sans prendre un ticket, sans attendre leur tour. Il fallait toujours que la vie fasse dans la démesure, refile le bonheur comme le malheur en une seule livraison, en vrac dans un carton, et nous laisse déballer le tout.

 

Encore une fois Michel Bussi sait nous surprendre et joue avec nous. D'abord l'intrigue nous accroche, puis ensuite nous nous perdons dans des fausses pistes avant de vivre un formidable retournement de situation à la fin...

Je me fais avoir à chacune de mes lectures et désormais, je l'avoue, je me laisse balader avec plaisir car je sais que de toute façon je vais partir sur de fausses pistes.

C'est ça le secret de Bussi et cela explique sans doute que la lecture de ses romans nous offre toujours un mélange revigorant de détente et de plaisir. De plus, son écriture est fluide et facile. C'est juste parfait pour moi en ce moment de l'année.

 

Pourtant le sujet est complexe et grave puisqu'il est ici question de migrants, de leurs conditions de vie chez eux mais aussi en exil, de violences sexuelles, d'abus de confiance...

Au passage Michel Bussi nous montre ceux qui profitent du malheur des autres et qui sont prêts à les sacrifier pour gagner plus d'argent.

C'est d'une actualité brûlante de réalisme et cela rend le lecteur encore plus vulnérable quand en plus comme moi, il connaît la région, car j'ai oublié de vous dire que l'histoire se déroule en partie en Provence et même pour être plus précise à Port-de Bouc, une commune de bord de mer de mon département. 

Au passage, l'auteur nous en apprend même sur les dernières découvertes en matière de recherche de paternité, l'usage qui était fait en Afrique et en Océanie, des cauris, ces coquillages utilisés pendant longtemps en tant que monnaie. 

A noter : les objets jouent un rôle très important dans l'histoire...

Enfin l'auteur nous trompe encore davantage grâce à l'uniformisation des lieux où se passent les différents événements (comme par exemple cette firme d'hôtels de luxe où tous les décors sont identiques dans le monde entier). Le lecteur ne sait plus du tout par moment où il se trouve...

C'est subtil et s'ajoute au suspense.

 

Tout le monde possède des rêves Bamby. Et ce qui compte, ce n'est pas de les réaliser, c'est juste de pouvoir y croire.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippe D 16/01/2018 17:32

Ça y est ! Je l'ai lu cette fois ! Je ne dirai pas que je suis déçu, mais ce n'est pas mon roman préféré de Bussi. Je trouve, moi, qu'il manque de suspense. On sait trop de choses au début, comme l'identité de la meurtrière (même si on doute à certains moments). J'ai, moi aussi, été berné par les lieux jusqu'à ne plus rien comprendre quand j'ai appris que Leyli vivait seule.
Bonne soirée.

Rebecca G. 11/01/2018 19:29

Il est aussi dans ma PAL... :)

manou 12/01/2018 08:12

Et bien il te plaira si tu aimes Bussi :) Bises

Maryline 08/01/2018 12:07

ça y est, je l'ai lu et j'ai adoré...Le thème, les diverses possibilités de cerner le potentiel assassin et la fin à laquelle je ne m'attendais absolument pas du point de vue de la localisation. Je n'en dis pas plus!
J'ai retrouvé le suspense que j'avais adoré dans les nymphéas noirs... Génial!
Bonne semaine!
Bisous

manou 08/01/2018 15:41

Je suis ravie ! Je l'ai offert à ma belle-fille pour noël mais je ne sais pas si elle va l'aimer car je crois qu'elle ne l'a pas encore commencé :) Bises et une belle semaine à toi aussi

Bernard 03/01/2018 19:44

Je l'ai presque fini (cadeau de Noël). J'en parlerai sûrement d'ici quelques jours. Je me suis donc abstenu de lire les commentaires.

manou 04/01/2018 08:47

Normal, je fais pareil ainsi je ne me laisse jamais influencer :) Il est en peu en dessous de certains autres titres mais moi aussi je l'ai offert en cadeau pour noël. Merci de ta visite Bernard

launisa 31/12/2017 09:21

Je ne l'ai pas encore lu mais ça ne devrait pas tarder : j'aime beaucoup les livres et le style de BUSSI. je n'ai pas lu tout votre article pour conserver le suspense. Bon réveillon de Nouvel An

manou 04/01/2018 08:43

Je fais pareil quand un livre est dans ma PAL...Bonne année 2018 riche en lectures et découvertes

Maryline 19/12/2017 11:33

J'ai survolé ton article, ( pour garder le suspens) ;-) mais je le lirai en détail quand j'aurai lu le roman que j'ai emprunté à la bibliothèque vendredi et prêté à ma sœur, car je venais de commencer un autre gros livre ;-). J'adore Bussi, mon préféré: Les nymphéas noirs, peut-être parce que c'est le premier que j'ai lu de lui et que je découvrais son style... Je te donnerai mon ressenti quand je l'aurai lu....
Gros bisous

manou 21/12/2017 07:37

Tu as sans doute raison car pour moi mon préféré c'est "Gravé dans le sable" le premier que j'ai lu et c'est peut-être en effet parce que j'ai découvert Bussi avec celui-là. Je te le dirai quand j'aurais lu Nymphéas noirs qui étaient encore sorti lorsque je suis allée à la médiathèque. Bisous Maryline

Floralie 19/12/2017 10:09

Coucou ma douce Manou,
Je ne connais pas l'auteur, mais le livre à l'air très intéressant, je note le titre pour une prochaine commande
Gros gros bisous et douce journée !

manou 21/12/2017 07:35

J'espère qu'il te plaira ma chère Floralie...Bisous

missfujii. 19/12/2017 08:51

J'aime beaucoup l'auteur et j'ai donc lu ce livre que j'ai trouvé super

manou 19/12/2017 09:17

Ah toi aussi tu es une fan :)

Quichottine 19/12/2017 00:06

oups... j'avoue que je n'ai jamais rien lu de lui... :(
Mais c'est un livre qui me fait de l'oeil... :)
Passe une douce semaine. Bisous.

Quichottine 19/12/2017 10:20

Je vais donc noter les nymphéas noir, pour quand je pourrai... :)
Bisous et douce journée.

manou 19/12/2017 07:59

Oh ce n'est pas grave, il y a tant d'auteurs que je n'ai jamais lu...mais j'avais commencé à le lire en début de vacances quand je travaillais encore et j'avoue que j'avais adoré "gravé dans le sable", le premier que j'ai découvert, puis de temps en temps j'en ai emprunté d'autre. Apparemment tout le monde est unanime pour conseiller de lire "nymphéas noirs", celui que je n'arrive jamais à avoir en médiathèque...Bisous Quichottine et à bientôt entre deux préparatifs

Caroline 19/12/2017 00:03

J'aime beaucoup la couverture ! "N'oublier jamais" est dans ma PAL :)

manou 19/12/2017 07:57

Lis-le vite et tu sauras si tu aimes Bussi :) Bises

Philippe D 18/12/2017 21:11

J'aime beaucoup Bussi, mais mon préféré, jusqu'à présent, c'est "Les nymphéas noirs" que tu n'as pas lu.
Il m'en reste un dans ma PAL et celui-ci, je vais le recevoir pour Noël.
Avec Bussi, c'est sûr, je passe de bons moments.
Bonne soirée.

manou 19/12/2017 07:56

Tout le monde me le dit et cela fait des mois que j'attends de le trouver en médiathèque, pourtant j'en fréquente deux...et il est toujours sorti ! Je vais finir par l'acheter en poche :) Bonne journée

Nell 18/12/2017 20:34

Un livre qui semble être très captivant; ma chère Manou. Je t'embrasse et te souhaite une belle soirée

manou 19/12/2017 07:55

Je prends le temps de lire un peu en fin de journée...mais je comprends que tu n'y arrives pas. Bisous et une belle journée

Gomez Victoria - Lynn 18/12/2017 19:37

coucou je ne connais pas,mais je connais la chanson de P;Perret , bisous

manou 19/12/2017 07:55

Le livre est un bel hommage...bisous

fanfan 18/12/2017 18:25

J'aime bien cet auteur ,je vais voir si le livre est à la médiathèque . Il semble intéressant; Bonne soirée

manou 19/12/2017 07:54

Il doit y être car même dans ma petite bibliothèque il a été commandé dès sa sortie et je te dis pas la file d'attente derrière moi :) Bises

Clara65 18/12/2017 17:46

Oui, bien d'actualité, tous ces thèmes évoqués ! je désespère un peu de l'être humain, il peut être si bon et aussi si mauvais !
J'espère que tu vas bien.
Amitié et bonnes fêtes.

manou 19/12/2017 07:53

Bonjour Clara
Contente de te voir passer ici. J'espère que tu vas bien toi aussi. Hélas ces thèmes sont bien d'actualités et en tous les cas nous n'avons pas fini d'en débattre quand on voit ce qui vient de passer concernant les migrants mineurs, ça fait peur...Amitiés à toi aussi et une douce fin d'année, en espérant te voir revenir parmi nous...tu nous manques beaucoup

Pascale DELALANDRE 18/12/2017 13:56

Merci pour ce partage Manou.
Là je ne note plus, trop de lecture en retard qui s'entasse sur ma table... ;-(
Bises et bonne journée

manou 18/12/2017 17:02

Je te comprends ! Impossible de m'endormir le soir si je ne lis pas un petit moment pour faire le break de ma journée...alors bien sûr je finis par me laisser entraîner à lire plus que prévu :) Bises et une douce soirée

Maria-Lina 18/12/2017 13:49

Merci pour ce beau partage! Que ta journée te soit belle et douce, lumineuse! Gros bisou!

manou 18/12/2017 17:04

Et ta soirée de même ma douce Maria-Lina

cathycat 18/12/2017 13:25

C'est un auteur que je viens de découvrir pas plus tard que la semaine dernière avec "Ne lâche pas ma main". J'ai passé un bon moment. Après avoir lu un article sur Michel Bussi je me suis lancée. Son meilleur est m'a-t-on dit "le nymphéa noir" alors je vais tenter aussi. Bisous et merci du partage

manou 18/12/2017 17:00

Oui je l'ai lu aussi ! Je n'ai pas encore lu "Nymphéas noirs" et encore une fois à la médiathèque, cet après-midi, tous les Bussi étaient sortis :) J'attendrai donc ou bien je me l'achèterai en poche...Bisous et à bientôt

domi 18/12/2017 11:40

oui, un auteur fort connu et apprécié par son public

manou 18/12/2017 11:47

En effet... c'est un des rares auteurs qui ne déçoit pas son public. ça arrivera peut-être un jour !

Rose63 18/12/2017 10:19

Merci pour ta vague de mots pour nous faire vivre ce livre
Je sens la passionnée :)
Bonne journée :)

manou 18/12/2017 11:45

C'est un auteur qui sait nous surprendre que veux-tu après on aime ou pas...Bisous et une belle journée