Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2018 1 10 /09 /septembre /2018 05:24
Le marais de Limagne de forme arrondie (au delà des prairies)
Le marais de Limagne de forme arrondie (au delà des prairies)

Le marais de Limagne de forme arrondie (au delà des prairies)

 

Voici un site exceptionnel à côté duquel nous aurions pu passer sans nous arrêter, si nous n'avions pas pris le temps d'observer les cartes de la région de près. Il s'agit d'un site très préservé car d'une grande richesse écologique.

Le marais de Limagne se situe à 1080 mètres d'altitude, entre les communes de Saint-Jean-de-Nay et de Siaugues-Sainte-Marie, à une vingtaine de kilomètres du Puy-en-Velay, pour ceux qui connaissent la région. C'est un site Natura 2000.

Rien à voir donc avec la grande plaine qui se situe au centre de l'Auvergne et qui vient d'être classée sur la liste des sites naturels au Patrimoine Mondial de l'Unesco, car associée à la chaîne des Puys.

Notre petite plaine est de taille bien plus modeste...("limagne" désigne une petite plaine fertile entourée de montagnes, le mot provenant sans doute du mot latin "limus" = boue).

 

 

Ce lieu a été façonné par l'activité volcanique de la région du Devès qui s'est produite il y a environ 1 million d'années. 

 

Comment s'est formé ce marais ?

Le marais s'est installé dans un cratère de maar de 850 mètres de diamètre. 

Pour info, un maar se forme lors d'une irruption volcanique lorsque le magma brûlant qui remonte en surface, rencontre de l'eau, même en faible quantité. Il se produit alors une surchauffe entraînant la formation de vapeur ce qui provoque de violentes émissions de gaz et une explosion...d'où la formation d'un cratère. 

 

Source (http://crdp-pupitre.ac-clermont.fr)

Source (http://crdp-pupitre.ac-clermont.fr)

 

Au départ, le fond du cratère était occupé par un lac, puis, il y a environ 18 000 ans, de l'argile a commencé à se déposer et les végétaux se sont installés.
 

Le lac s'est ensuite transformé en tourbière.

Ce sont les végétaux qui se sont accumulés au fil du temps, notamment les sphaignes_des sortes de mousse_ qui ont formé la tourbe. La partie immergée de la plante meurt, mais ne se décompose pas faute d'oxygène, et le tapis ainsi formé croit d'environ 5 cm par siècle. 

Bien que les gens de la région appelle le marais de Limagne, "le lac", vous ne verrez pas d'eau en y allant. 

La richesse de cet endroit, c'est la flore spécifique du lieu et la faune qui lui est associée. De nombreuses espèces protégées s'y développent, donnant à ce lieu un formidable impact sur la biodiversité de la région.

 

Le marais de Limagne / Balade en Haute-Loire

 

Il est totalement interdit d'y pénétrer pour deux raisons :

- d'abord pour le préserver... éviter de déranger la faune et de détruire la flore mais aussi d'introduire des bactéries extérieures qui risqueraient de modifier les biotopes.

- ensuite, parce que le risque d'enlisement est réel et peut surprendre un promeneur imprudent. La tourbière fait en effet 18 à 19 mètres de profondeur en son centre et 4 à 5 mètres sur les bords.

Entre deux bombements de sphaignes (ou "touradons") de nombreuses "gouilles" (résurgences d'eau) la parsèment. Elles sont emplies d'une vie aquatique intense : argyronète, batraciens...mais sont parfois profondes et dangereuses pour l'homme. 

 

 

Il y a une cinquantaine d'années, le maar était boisé de hêtraies mais aujourd'hui ce sont les pins qui prolifèrent jusqu'au coeur du marais.

D'un côté, la forêt a gagné suite à l'abandon des pâturages qui en limitaient la prolifération. De l'autre, ce sont les champs cultivés ou les prairies de pâture qui dominent. 

Toute la zone périphérique, champs et pâturages compris, est étroitement surveillée et les paysans ne peuvent y faire n'importe quoi...

Les champs cultivés, les pâturages et la maison du lac
Les champs cultivés, les pâturages et la maison du lacLes champs cultivés, les pâturages et la maison du lac
Les champs cultivés, les pâturages et la maison du lacLes champs cultivés, les pâturages et la maison du lac

Les champs cultivés, les pâturages et la maison du lac

 

Le marais est composé de plusieurs anneaux de végétation.

Le zonage du maraisLe zonage du marais
Le zonage du marais
Le zonage du maraisLe zonage du marais

Le zonage du marais

 

L'anneau aquatique périphérique a quasiment disparu faute d'eau. Là se développe abondemment la lentille d'eau, le rubanier, l'équisetum fluviatile (ou prêle des cours d'eau), le Comarum palustre (ou Potentille des marais) que j'ai photographié, et Menyanthes trifolatia (le trèfle d'eau) ...

Je vous donne les noms des principales espèces végétales pour ceux qui les connaissent, mais je n'ai pas pu les observer toutes. 
 

La Potentille des marais (Comarum palustre)
La Potentille des marais (Comarum palustre)
La Potentille des marais (Comarum palustre)

La Potentille des marais (Comarum palustre)

 

L'anneau central comprend la partie où la tourbe est la plus ancienne, la plus épaisse et la plus active. On l'appelle la tourbière haute active

On trouve dans cette zone la drosera à feuilles rondes, une plante carnivore fréquente dans les tourbières ; la laîche des bourbiers (Carex limosa) ; le lycopode inondé, une plante très rare en Auvergne, petite et qui ressemble à une mousse...

 

L'anneau de transition qui se situe entre les deux précédentes zones, présente des radeaux flottants, sur lesquels se développent une flore spécifique.

C'est là que la linaigrette grêle prolifère. Cette plante que l'on observe fréquemment en montagne en altitude (dans les Alpes, les Pyrénées) est une espèce très rare en Auvergne.

Que ce soient des espèces de plaines comme la Renoncule grande Douve (deux stations connues seulement en Auvergne), ou  boréales car issues de l'ère glaciaire, comme les carex, la Scheuchzérie des marais (extrêmement rare), les linaigrettes et lycopodes...toutes les plantes  présentes sur le site démontrent la grande diversité de la flore et du milieu.

 

Quelques vues rapprochées du marais
Quelques vues rapprochées du marais
Quelques vues rapprochées du marais
Quelques vues rapprochées du marais
Quelques vues rapprochées du marais
Quelques vues rapprochées du marais

Quelques vues rapprochées du marais

 

C'est dommage qu'aucun sentier ne soit aménagé pour en faire le tour (en tous les cas nous ne l'avons pas trouvé s'il en existe un !).

Nous avons donc été obligés de pénétrer dans les prés à vaches situés sur le pourtour pour nous en approcher un peu plus...

Mais comme vous le voyez, si nous avons pris un grand plaisir à le découvrir, je ne peux vous en montrer davantage, car nous ne pouvions pas prélever de plantes pour les identifier...ni nous approcher du centre pour prendre des photos. 

De plus, en été ce n'est pas le moment le plus favorable pour observer la flore. Nous y reviendrons donc un jour, au printemps ou si une visite commentée a lieu durant notre séjour en Haute-Loire... 

 

La tourbière est un milieu peu connu et sa méconnaissance empêche forcément sa préservation par le grand public, tout en la favorisant puisque si elle reste méconnue, elle ne sera pas dégradée par des visiteurs, selon un point de vue purement scientifique bien compréhensible, même s'il apparaît a priori contradictoire...

C'est à méditer ! 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Dani et ses Chats 05/10/2019 18:52

Je pense qu'il vaut mieux que ça soit connu pour justement pouvoir mieux préserver ces sites. Après ... oui on peut dire l'inverse. Mais à mon avis tout ce qui est inconnu n'est pas forcément respecté. Comme tu dis, à méditer ! C'est très beau ! Bises

missfujii. 14/09/2018 13:13

Quelle jolie balade agrémentée d'explications, un beau partage

manou 15/09/2018 06:54

Merci Miss...un coin plutôt sauvage et bien préservé :)

Martine Barbier 13/09/2018 09:17

Dommage qu'aucun sentier n'est été aménagé pour approcher au plus près du marais. Avez vous pu observer des oiseaux à cet endroit là ? Merci pour cette belle découverte champêtre. Passe une belle journée ! Bisous.

manou 13/09/2018 10:28

Justement c'était très frustrant car nous entendions les oiseaux au centre de la tourbière mais ils étaient cachés par les arbres, et donc invisibles :) Pourtant nous y étions tôt le matin et seuls...bisous

Binchy 12/09/2018 21:44

M A G N I F I Q U E !!! Je te remercie pour cet excellent partage Manou ! Comme tu dois apprécier les romans d'Albert Ducloz qui habite Le Puy en Velay et qui parle tellement de cette belle région dans ses romans.
Je te souhaite une douce fin de soirée ainsi qu'un agréable jeudi.
Gros bisous.
Bernadette.

manou 13/09/2018 07:04

J'ai lu "Julie bon pain"...je ne connais pas ses autres titres...j'ai eu mon passage "romans du terroir" mais en ce moment mes lectures sont différentes et je n'en lis qu'un de temps en temps ! bisous

marine D 12/09/2018 15:41

Il est important de conserver et protéger ces zones humides pleines d'espèces à protéger et pas souvent rencontrées !
Bonne soirée Manou

manou 12/09/2018 17:32

Il y a quelques tourbières en Haute-Loire mais souvent asséchées donc pas du tout aussi riches en espèces différentes. Bisous Marine et une douce fin de journée (je t'ai enfin répondu un long mail...)

Quichottine 12/09/2018 11:15

Merci pour cette balade dans une région que je ne connais pas.
Bisous et douce journée.

manou 12/09/2018 17:30

Nous avons été contents de le découvrir...sauvage et dans son jus finalement :) bisous

CARDAMOME 10/09/2018 20:51

c'est magnifique, je n'ai plus trop le temps de voyager , ne serait ce qu'en France et c'est d'ailleurs mon projet unique, visiter la France car je suis fatiguée des vols long courrier (ou court) . Alors merci pour ces photo d'une région magnifique....comme d'autres en France bisous

manou 11/09/2018 07:15

Je suis bien d'accord nous avons beaucoup à faire déjà en France...bisous

Victoria - Lynn 10/09/2018 19:34

coucou merci pour ces explications , je n'y connaissais rien; ce lieu semble protégé, c'est super , bisous

manou 11/09/2018 07:14

On apprend tous les jours les uns des autres...bisous

laramicelle 10/09/2018 18:53

coucou, un endroit très riche à préserver ; bisous

manou 11/09/2018 07:14

Il y en a encore en France, c'est rassurant...bisous

Colette 10/09/2018 18:06

Plus quelques bises !!

Colette 10/09/2018 18:05

Merci pour ce superbe reportage très bien renseigné ! je suis très partagée quant à l'accès des visiteurs …. l'incivilité règne tellement maintenant ….. et un peu partout ! mais il est vrai que ce genre de lieu attire plutôt des gens connaisseurs et respectueux, d'où le dilemme !

manou 11/09/2018 07:13

C'est compréhensible de toute façon puisque le site est exceptionnel et je pense qu'il doit y avoir des visites de spécialistes, peut-être ouvertes à un public restreint, et cela doit être passionnant d'y participer. bises

Mimi 10/09/2018 18:02

J’ai mis mes pieds dans les tiens pour ne pas faire fausse route et me retrouver enlisée ! Merci pour ces beaux paysages et ces riches explications. On ne peut pas approcher, frustrant c’est vrai mais il vaut mieux prévenir. Bisous Manou et belle soirée

manou 11/09/2018 07:12

Merci de m'avoir suivi...j'ai fait bien attention de regarder où je mettais les pieds...bisous

danièle 10/09/2018 17:08

Un grand merci pour tes explications. C'est quand même assez frustrant de ne pas pouvoir y pénétrer mais d'un autre côté il y a la préservation des espèces qui est importante. Tu devais quand même être ravie de la balade.

Très bonne fin de journée, bises

manou 11/09/2018 07:11

Oui quand on aime découvrir des coins sauvage, on est forcément ravi !! Tu t'en doutes bien :) bisous

écureuil bleu 10/09/2018 16:41

Bonjour Manou. Merci pour ce beau reportage sur ce marais qui recèle des trésors... Bisous

manou 11/09/2018 07:11

Apparemment c'est une tourbière d'une grande richesse...à préserver donc ! bisous

Renée 10/09/2018 15:26

waouhhhhh quel joli reportage Manou. On ne se doute même pas de tel endroit. Bisouss

manou 11/09/2018 07:10

Il faut prendre les petites routes parfois, cela permet de découvrir des coins encore sauvages...bisous

CathyRose 10/09/2018 15:12

Merci pour ce billet très intéressant ! C'est vrai que d'un côté c'est frustrant de ne pas pouvoir voir de plus près, d'un autre c'est tout à fait normal. Alors j'espère que tu trouveras une visite guidée un jour où tu y seras !
Bel après-midi, bisous !
Cathy

manou 11/09/2018 07:09

Oui c'est le problème dans la nature à présent...soit on protège, soit on fait visiter mais alors il faut aménager...bisous

yannn 10/09/2018 14:36

Oui, ces zones à tourbes, ont une faune flore assez caractéristique.
Je te confie cette photo sur l'étang de Hanau dans les Vosges du Nord.

http://www.philippsbourg.fr/upload/d18a2_394f0098.jpg

Tu copies colle le lien et tu le places dans ton moteur de recherche. Je ne sais plus si tu avais réussi avec le lien précédent qui vous unissait, toi, Nell et Mimi.

Pour la drosera rotundifolia, oui, je vois ce que c'est. Une année de sécheresse, peut être 1976, j'avais pris en photo un petit étang à côté du Hanau, et vu depuis le donjon d'une ruine, il y avait une auréole rouge. K cela ne tienne, une fois descendu, on en enquête. Rien que des droséras, et cet aspect rouge à cause de la couleur de leur feuilles ou de la glu posée sur des pics autour de la feuille, zone qui sert à la capture des insectes. J'ai la diapo, si je trouve ......... Merci d'avoir si bien présenté ces trésors de la nature, photos et commentaires.
Gros bisou de bon début de semaine. Yann

manou 11/09/2018 07:08

Je sais que tu t'intéresses à la géologie alors bientôt je montrerai une carrière située à proximité du marais. J'ai vu des droseras quand j'étais en Lozère, il y a des années. On pouvait s'approcher de la tourbière...mais là impossible ! Les plantes carnivores sont fascinantes :)
Bien sûr que j'ai vu ta photo _et le précédent lien qui montrais la copie d'écran de ta messagerie (je sais copier un lien Yann !! Je formais mes collègues en informatique quand je travaillais...ce qui ne veut pas dire que je sache tout faire à présent d'ailleurs, soit dit en passant ... tant les choses évoluent vite). Nous avions vu une tourbière aussi dans les Vosges, il y a 10 ans et j'avais adoré le cadre car elle était entourée de bruyères en fleurs. C'était superbe ! Merci donc pour ton intérêt. bisous

Eve-Yeshé 10/09/2018 14:32

belles images!
j'ai passé un week-end il y a quelques années à visiter Le Puy en Velay qui m'a beaucoup plu et j'aI envie de visiter la région...

manou 11/09/2018 07:00

Il y a un monde fou au Puy en Velay l'été mais la région est encore calme dès qu'on s'éloigne un peu des grands axes. C'est très ressourçant

sotis 10/09/2018 13:52

ça aurait été vraiment dommage de passer à coté!!!! bisous

manou 11/09/2018 06:59

Pour nous qui aimons la nature, évidemment ! bisous

domi 10/09/2018 13:37

une bien belle page de l'histoire de la terre, du volcanisme à la flore et à la faune

manou 11/09/2018 06:59

C'est incroyable ce que la nature a pu être façonnée au cours des millénaires, quand on cherche un peu à en savoir plus...

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -