Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 07:08

 

La forêt des Cèdres du Petit Luberon n'est pas très loin de chez moi... Elle est située dans le département du Vaucluse et dans le Parc Naturel Régional du Luberon.

 

Cela fait longtemps qu'avec mes amies, nous voulions nous y rendre toutes les trois pour un pique-nique de printemps, avant que les touristes envahissent les lieux...

 

Toutes les balades proposées au sommet peuvent se faire en famille, au coeur d'une forêt de cèdres centenaires.

 

Pour les randonneurs aguerris et les VTTistes, il faut savoir qu'on peut accéder au petit Luberon par les deux vallées... La vallée de la Durance propose plusieurs chemins d'accès par Puget ou Mérindol. Mais on peut aussi accéder au massif forestier par le nord, en partant du village d'Oppède-le-vieux. Le chemin s'engage alors dans des gorges étroites et escarpées magnifiques, et la descente se fait du sommet, face au village de Ménerbes. J'espère refaire cette randonnée un jour, car cela fait bien 10 ans maintenant que je ne l'ai pas faite et je l'avais trouvé très dépaysante !

 

Aujourd'hui, nous avons choisi de monter en voiture jusqu'à la forêt...

Pour cela, nous traversons la Combe de Lourmarin (qui passe entre les deux massifs du Luberon) et longe la rivière de l'Aiguebrun, puis nous prenons la direction de Bonnieux, et juste avant le village, nous tournons à gauche, pour prendre la petite route qui grimpe au sommet, jusqu'au parking.

Le parking du Sentier des crêtes (c'est ainsi qu'on l'appelle) est situé juste avant la barrière qui interdit la circulation aux véhicules.

 

Déjà en route, nous avons une vue magnifique. Comme c'est moi qui conduit,  je n'ai pas pu prendre de photos ! 

 

Dans le temps (je l'ai connu et pratiqué), cette petite route n'était pas fermée à la circulation au niveau de la forêt et permettait d'atteindre la ville de Cavaillon en voiture donc de traverser tout le massif du Petit Luberon. Nous y passions souvent car elle était très pittoresque et permettait de profiter du paysage. 

Maintenant, elle est pratiquable uniquement en VTT, à pied, en poussette. Quand ils étaient petits, mes enfants se sont régalés en vélo ou en patins à roulettes...et aujourd'hui, ce sont les trotinettes qui sont de sortie tous les dimanches !

A part quelques vélos, et le personnel du parc qui circule en voiture, il n'y a donc aucune circulation possible, et aucun danger pour les enfants, pour le plus grand plaisir des parents. 

 

Tout le monde se gare au parking (ou bien avant le parking le long de la route, les jours de chaleur lorsque le parking est bondé). L'été tout le monde vient rechercher un peu de fraîcheur sous les grands cèdres et l'ambiance est très familiale. 

Il faut dire que dès l'arrivée au parking, la forêt est luxuriante et on ne s'attend pas à trouver en Provence une forêt aussi dense et fraîche !

 

La vue sur la forêt des cèdres dès l'arrivée...

La vue sur la forêt des cèdres dès l'arrivée...

 

A partir du parking, nous avons le choix entre trois petites balades en plus de  la route des crêtes qui permet aussi de marcher longtemps, mais nous oblige à revenir par le même chemin...

Les trois balades à faire sur le plateau
Les trois balades à faire sur le plateau

Les trois balades à faire sur le plateau

 

Nous décidons de commencer par le sentier du Portalas, fléché en jaune, qui permet de démarrer la journée par un parcours un peu plus actif (à défaut d'être sportif puisque le dénivellé est faible !).

Le sentier du Portalas fléché en jaune, permet de démarrer la journée par un parcours un peu plus actif (à défaut d'être sportif !).
Le fléchage du Sentier du Portalas

Le fléchage du Sentier du Portalas

 

Il s'agit de se rendre jusqu'au point de vue sur la vallée de la Durance, puis de revenir en faisant une boucle par un chemin à plat très facile, fléché en rouge (qui peut être pris en aller-retour, pour ceux qui ont de la difficulté à marcher).

 

 

 

 

Le circuit du Portalas :suivre les marques jaunes et revenir par le circuit rouge !

Le circuit du Portalas :suivre les marques jaunes et revenir par le circuit rouge !

 

 

La première partie du circuit nous permet d'emprunter un chemin sans difficulté mais qui monte et descend au milieu des bois ou de la garrigue, par moment dans la pierraille ou en escalier.

On retrouve la flore provençale habituelle : pins, chênes verts et blancs, genévrier commun et de Phénicie, cistes... 

 

 

Le chemin monte ou descend au milieu des bois
Le chemin monte ou descend au milieu des boisLe chemin monte ou descend au milieu des bois

Le chemin monte ou descend au milieu des bois

 

La garrigue est très fleurie. Et le ciel est bleu...que demandez de plus pour cette journée !

La garrigue est très fleurie : cistes et amélanchiers sont en fleurs...
La garrigue est très fleurie : cistes et amélanchiers sont en fleurs...
La garrigue est très fleurie : cistes et amélanchiers sont en fleurs...
La garrigue est très fleurie : cistes et amélanchiers sont en fleurs...
La garrigue est très fleurie : cistes et amélanchiers sont en fleurs...

La garrigue est très fleurie : cistes et amélanchiers sont en fleurs...

Les fleurs nous entourent...et tapissent les bas-côtésLes fleurs nous entourent...et tapissent les bas-côtés
Les fleurs nous entourent...et tapissent les bas-côtés
Les fleurs nous entourent...et tapissent les bas-côtésLes fleurs nous entourent...et tapissent les bas-côtés

Les fleurs nous entourent...et tapissent les bas-côtés

 

 

Au fur et à mesure que nous grimpons, nous avons une vue de plus en plus proche sur le Mourre Nègre (1125 mètres) qui est le sommet du Grand Luberon. 

Le Mourre Nègre.

Le Mourre Nègre.

 

Puis nous arrivons au POINT de VUE.

Le panorama vaut le coup, bien que le paysage semble recouvert d'un voile brumeux !

On aperçoit très bien (pour nous qui sommes de la région) la chaîne du Massif de l'Étoile au loin, derrière laquelle se trouve Marseille, l'étang de Berre qui brille, les Alpilles et plus près de nous, la basse vallée de la Durance et le village de La Roque d'Anthéron juste au pied de la petite chaîne des Côtes, derrière laquelle se trouve la région d'Aix-en-Provence...

La vue est un peu brouillée aujourd'huiLa vue est un peu brouillée aujourd'hui
La vue est un peu brouillée aujourd'huiLa vue est un peu brouillée aujourd'hui

La vue est un peu brouillée aujourd'hui

 

Puis nous retournons par le sentier facile du Portalas (fléchage rouge) qui est tout plat et nous permet de rejoindre la route sous les cèdres. 

La cédraie côté sud.
La cédraie côté sud.La cédraie côté sud.

La cédraie côté sud.

 

Le parcours indiquait  sur le panneau de départ, 3 km mais, avec notre petit appareil nous en avons compté 5 ! 

Qu'importe... on a mis juste un peu plus de temps que prévu (peut-être avons-nous pris une variante ?)... d'autant plus que nous nous sommes arrêtées sans cesse pour regarder la flore ainsi que le paysage !

 
Il est maintenant temps de se restaurer...
Voilà la vue que nous avons du parking...

Voilà la vue que nous avons du parking...

 

Le cèdre constitue un véritable patrimoine pour la région...

La cédraie appartient en effet aux trois communes environnantes, en particulier celle de Lacoste, Bonnieux et de Ménerbes.

En 1860, deux forestiers ont eu l’idée d’exploiter le cèdre de l’Atlas sur les flancs déboisés du Luberon et du Ventoux, avec l’intention de l’utiliser dans l’industrie du bâtiment. Ils ramènent des graines du Moyen-Atlas algérien.

Ils pensent que le cèdre se plaira à 727 mètres d'altitude et plantent les premières graines en 1861.

Les premiers arbres arrivés à maturité ont commencé à se reproduire vers 1920. Vers 1930, on notait déjà 60 hectares de cèdres. 

En 1952, un terrible incendie ravage le Luberon épargnant seulement le coeur de la forêt.

Véritable coup de chance, le cèdre plus résistant et capable de pousser sur des sols appauvris par l'incendie, se répand et prend la place des arbres brûlés.

La forêt  s'étend actuellement sur 250 ha : c'est la plus grande forêt de Cèdres d'Europe. 

Le bois de cèdre est utilisé pour la construction, en particulier dans les bâtiments publics...et l'ébénisterie. 

 

 

 

A demain pour une deuxième balade...

 

Vous êtes partants ?

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mimi 15/05/2016 09:08

On à qu'une envie c'est de chausser ses bottines, de prendre son sac à dos et de te suivre... Bon, heureusement que tu nous fais de belles photos pour partager.

manou 15/05/2016 10:53

Je t'emmènerais volontiers Mimi si tu n'habitais pas si loin...
Nous n'étions pas les seules là-haut...beaucoup de touristes étrangers et des gens venus admirer le point de vue sur le grand sud !

missfujii. 14/05/2016 22:18

C'est un endroit que je connais très bien et que j'adore

manou 15/05/2016 07:02

Oui je me doutais bien que tu connaissais :) Et sans doute aussi la montée par Oppède que je n'ai pas fait depuis 10 ans !! Moi aussi'j'adore et en fait je n'y vais pas si souvent...

écureuil bleu 14/05/2016 14:14

Bonjour Manou. La balade est superbe et me tente si je reviens dans le Lubéron. J'aimerais voir de plus près ces cèdres. Bisous

manou 15/05/2016 07:00

Cette forêt est vraiment inattendue en Provence ! Beaucoup de touristes viennent s'y rafraichir...Mais il y a tant de choses à voir quand on visite une région que souvent on ne peut pas tout faire...

Caroline 13/05/2016 22:16

Ce devait être une très belle balade parce que les photos sont magnifiques ! :)
Bon weekend !

manou 14/05/2016 06:29

Merci Caroline...c'est en effet une balade anti-stress et les forêts sont si rares par chez moi !
Bon week-end !

Chinou 13/05/2016 14:38

Lourmarin , Ménerbes, Bonnieux : très belles fontaines; Lacoste et son château, ETC....... tes pages me font rêver et me remémorent de très belles sorties pour croquer cette région chère à mon coeur. J'entends les cigales . Merci

manou 13/05/2016 15:43

Oui c'est vrai j'ai beaucoup de chance d'habiter dans cette région où beaucoup d'endroits sont préservés et ont un charme fou...Heureuse de te rappeler de belles sorties sans le faire exprès !

Nell 13/05/2016 13:58

Oui, oui, oui!!!! J'en veux encore et encore de ces paysages, de ces sentiers, de cette garrigue qui fleure bon le ciste, le romarin, la pinède...Que sais-je encore. Manou, je suis grisée par tes paysages et je t'envie d'avoir ceci sous tes yeux. Qu'avez-vous mangées?... C'est mon ventre qui le dit. Bisous, bisous, ma belle et très agréable week-end de Pentecôte.

manou 13/05/2016 14:41

Gourmande ! Une tarte au saumon, des petits legumes crus ( concombre, radis, tomates), tarte aux pommes et fraises nature. Tu vois on ne se laisse pas abattre entre copines...La balade nous a donné faim :)
Très bon week-end de Pentecôte à toi aussi...

celinette82 13/05/2016 09:51

Je suis déjà allé en vacances dans le Lubéron , c'est un endroit magnifique !!! Merci pour ces photos , bises

manou 13/05/2016 14:44

Je suis contente que cela te rappelle de bons souvenirs...A bientôt

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -