Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Le marais des Bouligons (1) / Balade dans la Drôme

Le marais des Bouligons vu des Tours de Rochebrianne (à sa droite, la voie ferrée, la route puis la Drôme)

Le marais des Bouligons vu des Tours de Rochebrianne (à sa droite, la voie ferrée, la route puis la Drôme)

Le Marais des Bouligons est une zone humide de 65 hectares, alimentée par les eaux du ruisseau du même nom qui coule même l'été, en cas de sécheresse, et se jette dans la Drôme toute proche.

C'est la dernière, et la plus grande, des zones humides du département de la Drôme et, une des rares zones humides d'altitude. 

Présentation du marais

Présentation du marais

C'est aussi comme je vous l'ai déjà dit le dernier vestige du Grand Lac qui existait sur les lieux, suite à l'éboulement du Pic de Luc en 1442 dont je vous ai parlé récemment ICI. 

Le circuit, transformé en sentier d'interprétation, et enrichi de nombreux panneaux pédagogiques, peut se faire, en boucle pour les piétons, ou en aller-retour pour les poussettes, sur des platelages en bois, qui sont bien entendu accessibles également aux personnes à mobilité réduite. La balade en famille est donc bien agréable pour tous. 

Pour vous situer, je vous redonne ici la carte des lieux (déjà montrée lors de mon article sur les Tours de Rochebrianne, publié ICI sur ce blog).

Nous avons suivi le platelage, marqué en jaune sur la carte, qui fait environ 1 km de longueur, puis nous avons poursuivi la balade, en suivant le sentier marron qui passe en balcon au-dessus du marais, avant de rejoindre notre point de départ. 

Un autre sentier permet de monter jusqu'au village de Beaurières. Mais ce sera pour une autre année, nous n'avons pas eu le temps de l'explorer.   

La carte du Marais des Bouligons.

La carte du Marais des Bouligons.

Le visiteur pénètre dans le marais par en sentier qui passe sous la voie ferrée, et longe le ruisseau des Bouligons.

Très vite, une zone très humide apparait, et un premier panneau pédagogique nous indique la présence du castor. Nous n'en avons pas croisé mais ils sont bien là, vu que nous avons pu observer des traces anciennes, sur des arbres couchés au sol. 

Les castors
Les castorsLes castors
Les castorsLes castors

Les castors

Le platelage facilite la pénétration au coeur du marais, ce qui est vraiment plaisant pour le visiteur. Certaines zones ne sont pas forcément ouvertes au public et se retrouvent donc envahies par la végétation. 

Le platelage en plein cœur du marais
Le platelage en plein cœur du maraisLe platelage en plein cœur du marais
Le platelage en plein cœur du marais

Le platelage en plein cœur du marais

Le jour de notre balade nous avons aperçu de nombreux lézards, mais il existe beaucoup d'autres Reptiles comme la couleuvre à collier par exemple (5 espèces de Reptiles en tout sur le site) et aussi de nombreux Amphibiens (5 espèces différentes, comme la grenouille rousse). 

Deux lézards vus le jour de notre balade
Deux lézards vus le jour de notre balade

Deux lézards vus le jour de notre balade

Il existe sur le site 31 espèces différentes de libellules...et bien d'autres insectes, en particulier des papillons (73 espèces) que nous avons vu voleter mais pas moyen de les prendre en photos. 

Voilà mes bien maigres prises du jour !
Voilà mes bien maigres prises du jour !

Voilà mes bien maigres prises du jour !

Il y a aussi de nombreuses espèces d'oiseaux (61 espèces), que nous avons entendu chanter, mais qui sont restés discrets. Il faut dire que le jour de notre balade, de nombreuses familles avec enfants, occupaient les lieux. Le site mérite une balade matinale pour ceux qui désirent découvrir la faune.

D'après les panneaux et les brochures, le râle d’eau, le busard cendré, la bouscarle et la rousserolle effarvatte sont présents sur le site. 

Une liste bien complète montrant la biodiversité du site

Une liste bien complète montrant la biodiversité du site

Tout au bout du platelage, il faut franchir une barrière pour emprunter un sentier qui grimpe dans les collines (nous l'emprunterons la prochaine fois).

Là, dans un pré en contrebas, au cœur de  la zone de pâturage, c'est l'histoire de la région qui ressurgit devant nous, avec cette ancienne voiture allemande, témoin de l'activité des résistants durant la Seconde Guerre mondiale.  

Elle porte des marques de balle et avait été dérobée aux allemands en 1944, puis cachée dans le marais, afin d'être utilisée un jour, lors d'une future opération de Résistance. Mais le niveau de l'eau est monté...et il a été impossible de la sortir de la zone humide. 

Un vestige de la Résistance dans la Drôme
Un vestige de la Résistance dans la Drôme

Un vestige de la Résistance dans la Drôme

Voilà notre article du jour se termine. Dans la semaine, je vous montrerai plus en détail la flore du marais. En attendant, je vous propose de prendre un peu de repos sur un de ces bancs, à l'ombre d'un peuplier têtard...

A bientôt !

A bientôt !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
magnifique ces balades dans ce marais, et intéressant.
Répondre
E
Bonjour Manou. C'est un très bel endroit avec une faune et une flore intéressantes à découvrir. Bon dimanche et bisous
Répondre
E
Une belle région à découvrir comme tant d'autres d'ailleurs et des lieux chargés d'histoire...
J'ai zappé cet article et je repars le lire.
Bisous
Répondre
M
Merci Erika, rien ne t'y oblige, je trouve que tu viens souvent alors que toi-même ne publie pas tous les jours...Bisous
C
Je vais découvrir la Drôme dans quelques jours mais plus en altitude; cela me pousse à m'attarder sur ces paysages que je découvre grâce à tes photos, sur toutes sauf celles des reptibles puisque je suis herpétophobe. Bonne soirée Manou.
Répondre
M
Super, j'espère que tu auras beau temps, la Drôme est si belle en cette saison et les montagnes aussi :) Belle journée
V
La vie des marais est fascinante. Ces zones humides sont un véritable cœur de nature, elles jouent un rôle important dans la préservation de la ressource en eau et constitue un refuge de qualité pour tout un cortège de plantes et d’animaux. . Il y en a autour de chez moi et c'est vrai que le platelage favorise agréablement la balade. J'aime l'atmosphère qui s'y dégage.
Les restes de cette voiture est un précieux témoin d'une page bien sombre de notre histoire qui n'est pas si lointaine.
Merci Manou .
J'aime me balader à tes côtés , l'instant est toujours paisible .
Je t'embrasse
Répondre
M
Merci Véronique, je suis contente de savoir que tu te balades ici avec plaisir et paisiblement. Je recherche ces endroits. En Provence pas de marais sauf en Camargue et cela bien entendu n'a rien à voir car l'eau y est saumâtre. Par contre en Haute-Loire les marais ne sont pas ainsi équipés pour entrer au coeur de la végétation, donc on ne les découvre qu'à la périphérie, ce qui est déjà pas mal et protège aussi le lieu. Je t'embrasse aussi
C
Une fois de plus, on en prend plein les yeux.
Répondre
M
Merci Carole, c'est sympa de venir lire mes articles sur les balades :)
M
Une belle découverte, en ce qui concerne cette zone humide à préserver à tout prix, quant aux marques du passé et des maquis il faut que les jeunes aient conscience de ce qui s'est passé, beaucoup l'ignorent et c'est bien dommage, c'est important de les éduquer pour ces faits aussi
Répondre
M
C'est important de l'avoir laissée là cette voiture car lorsque les classes viennent en visite, ils apprennent un peu de l'histoire de la région...Bisous
R
Bonjour Manou,
Oh !!!! ta première photo est splendide !!! j'ai visité aussi comme toi des marais avec du platelage ...
un moment bien agréable, tu as vu pas mal de petite bébêtes !!! une distraction !!
Bonne journée, bises
Répondre
M
chouette balade merci du partage !Bon mercredi
Répondre
P
Voilà une balade comme je les aime. Au plus près de la nature. Merci de nous la faire découvrir. Belle journée à toi. Bises
Répondre
M
Merci de prendre le temps de passer, je sais que tu es bien occupée et j'apprécie d'autant plus ! J'aurais aimé découvrir davantage de détails de la faune, mais je crois que l'été ne s'y prête pas...et en plus en journée. On s'est promis d'y retourner un jour :) bises
M
Que j'aime tes balades - ces platelages sont pratiques pour "s'enfoncer" un peu dans ce genre d'endroit - bonne journée - bisous
Répondre
M
C'est bien pratique en effet, sinon on ne pourrait pas du tout avancer dans le marais et découvrir ses merveilles :) bisous
E
Coucou Manou ton article est très instructif !!Mais j' ai sauté les images des deux lézards , j' en ai la phobie, surtout des serpents !!! par contre je trouve le papillon et la libellule tellement jolis!Je ne connaissais pas le terme platelage ! Maintenant je sais :-)) Merci pour la balade!!A tantôt pour la suite Bisous!
Répondre
M
Tu n'es pas la seule, ne t'en fais pas :) bisous
P
Merci pour la balade. Je trouve que tu as vraiment une belle voiture !
Bonne soirée.
Répondre
C
C'est sympa ce site et très intéressant. Il y'a sans doute beaucoup à voir et même un peu d'histoire, c'est original que la voiture ai été conservée. Bonne soirée
Répondre
M
J'ai trouvé intéressant qu'ils la laissent là car en aménageant le marais, ils auraient pu décider de la sortir, mais en dégradant les lieux qui sont très humides tout autour et sans accès possible au sec vers la route, ou la sortie...bises
F
Merci pour promenade très intéressante ..Il doit y avoir beaucoup d'insectes et de bestioles à l'abri de cette verdure.. Le papillon est très beau.
L'histoire de ces lieux est passionnante. La voiture a souffert du temps passé là! Bonne soirée
Répondre
D
Merci pour la poursuite de la balade, sur un chemin qui invite à flâner et à observer la nature autour de soi.
Répondre
M
Il y a d'ailleurs de nombreuses sorties scolaires organisées sur les lieux...
B
beaucoup d'insectes à découvrir dans ce marais haut lieu de la résitance
Répondre
M
Oui en prenant son temps...et en dehors des périodes d'été...
C
bonjour
par moment un petit air de Camargue, je viens de découvrir ce terme de platelage, j'ai déjà emprunté ce genre de sentier de bois sans connaitre le nom !!
bonne soirée
Répondre
M
Et oui avec la différence que l'eau n'est pas saumâtre, donc ce ne sont pas les mêmes plantes mais comme elles ont les pieds dans l'eau, là aussi, cela donne des paysages très proches :) bisous
R
Un beau site ou il faut avoir l'oeil aux aguet, pour en profiter au maximum. Bisous bisous
Répondre
M
C'est bien vrai, mais même si on n'a pas vu grand chose, on a passé un vrai bon moment au-dehors ! bisous
C
C'est le genre d'endroit que j'affectionne et superbe pour les photographes! Belles photos Manou! Bises et douce journée !
Répondre
M
Cela me donne envie d'y retourner un soir ou un matin, en tous les cas de le découvrir à une autre saison :) bises et une belle journée