Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Lettres d'Ogura / Hubert Delahaye

L'Asiathèque, 2017

L'Asiathèque, 2017

Juste après six heures, le soleil est passé par-dessus la montagne et la lumière est entrée dans la vallée.
Les grenouilles se sont tues un moment, attentives, et le milan noir s'est envolé pour en attraper une ou deux. Il a une nichée à nourrir. Son cri a donné le signal aux oiseaux, aux insectes et aux plantes, et la vie du jour a commencé. Les fleurs ont appelé les abeilles, les rossignols ont repris leurs gammes et les premières cigales des pins leur chanson...

Ainsi commence ce roman...

Le lecteur est immédiatement transporté dans une vallée, en pleine nature, non loin de Kyoto. Là, il existe un village perdu, un peu hors du temps, où les habitants vieillissent dans la solitude : c'est Ogura. Subsistent les membres de quelques familles, quatre exactement, autrefois nombreuses.

Les vieilles femmes sont courbées à force d'avoir travaillé inlassablement, au fil des saisons, dans les rizières. La nature resplendit et prend une place considérable dans la vie des anciens qui remplissent leur quotidien de tâches humbles, mais nécessaires, tout en respectant les traditions d'autrefois, des traditions dont les jeunes, partis vivre en ville, n'ont plus le temps de s'encombrer : vénérer les ancêtres en priant devant l'autel tous les jours, laisser sa porte close une fois la nuit tombée, mais non fermée à clé, parler du temps qu'il fait et de la mousson avec ses voisins, n'entrer chez les autres que si la personne visitée le demande, veiller les uns sur les autres sans en avoir l'air.

Pas besoin d'horloge, la vie est rythmée par les annonces du haut-parleur qui informe la population, des risques à venir...

Le lecteur découvre cette vie quotidienne paisible, à travers le regard et les ressentis d'une vieille femme d'une grande sagesse. L'auteur nous parle de son quotidien avec beaucoup de tendresse et d'humour. Son mari a fait la guerre et ses filles sont parties à la ville. Elle profite avec sérénité des derniers jours de sa vie, chez elle, sans angoisse, sans se plaindre, sans reprocher à ses proches sa solitude. C'est elle qui en vient à rassurer ses filles, inquiètes et culpabilisées de s'être autant éloignées d'elle, lorsque une d'entre elle l'appelle au téléphone, ou vient lui rendre visite. 

J'ai aimé la douceur qui se dégage de ces pages poétiques. Il ne s'agit pas de "lettres" à proprement parlé mais de tableaux successifs, dépaysants pour nous occidentaux, mais qui décrivent à merveille, la vie dans les campagnes, au Japon.

L'écriture, tout en finesse est épurée. L'essentiel est dit en peu de mots qui suffisent à créer une ambiance particulièrement agréable et légère. La traduction de certains mots, le rappel de certaines traditions, comparées à celles du monde occidental, la découverte des petits secrets du village, l'humour qui transparait à travers certains passages, font de ce court roman, un magnifique instant de lecture, zen et passionnant. 

 

Vous trouverez sur ce blog, du même auteur.

- "Histoires de mers" présenté ICI ;

- De thé et d'amour, présenté en juin dernier ICI

Bonne lecture !

Au Japon, les mentalités sont marquées par une capacité phénoménale à oublier le passé. Le passé, c'est vieux et ce qui est vieux, on le jette.

Une présence n'est jamais innocente, même celle d'un chat. Comme dans tout être, une puissance invisible en émane qu'on ne perçoit pas forcément mais qui est bien là.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Voilà un pays qui m'attire , le Japon ! Ce livre devrait sûrement me plaire ! Merci Manou !
Répondre
M
Dès les quelques lignes du livre, je suis tombee sous le charme et je ne doute pas qu'il recèle d'autres trésors.. merci pour cette belle découverte et.. c'est noté. ;-) Bisous
Répondre
M
Il est tellement court que j'ai choisi de ne mettre que le début pour ne pas gâcher la découverte, j'ai trouvé que ces lignes étaient une si belle entrée en matière :) bisous
C
merci pour cette idée lecture, un livre qui pourrait me plaire, je note. bises.celine
Répondre
P
Pas sûr que ça me plairait, mais sait-on jamais?
Bonne semaine.
Répondre
M
L'auteur est un occidental d'après son nom?
Il doit bien connaitre le Japon...
Bisous et bonne soirée Manou,
Mo
Répondre
M
Oui tout à fait, il a vécu au Japon dans sa jeunesse...Bisous et une douce fin d'après-midi
B
Et nous avons besoin de douceur en ce moment
Répondre
M
Exactement, cela fait un bien fou...
D
En te lisant, j'ai l'impression que ce roman est un concentré de zénitude qui fait du bien, avec un bel hommage au fait de prendre son temps en connexion avec la nature. Je note le titre pour le lire peut-être si l'occasion se présente.
Répondre
M
Tu le liras un jour, il te correspond bien aussi :) Je ne t'oublie pas mais hier nous avons eu une longue coupure d'électricité dans le quartier du coup j'ai pris beaucoup de retard pour mes visites sur vos blogs...
C
C'est un livre dépaysant et qui doit nous apporter de la sérénité tout en le lisant nous qui vivons toujours à 100 à l'heure et où en ferme notre porte à double tour. J'aurais grand plaisir à le lire. Bisous
Répondre
M
C'est certain que nous sommes dans deux ambiances opposées :) bisous
M
J'avais beaucoup aimé le balcon... Je note celui-là !
Répondre
M
Tu es tout à fait dans l'ambiance du coup sur ton blog :)
E
Bonjour Manou. Moi aussi il devrait me plaire, et mon chat, sous mes caresses, acquiesce. Bonne soirée et bisous
Répondre
M
Il aimera l'ambiance :) Bisous
E
il devrait me plaire!!! cet auteur me tente de toute manière car le Japon m'attire toujours autant!
je viens de terminer "N'oublie pas les fleurs" de Genki Kawamura sur la maladie d' Alzheimer et ses conséquences sur la famille dans la société japonaise et j'ai beaucoup aimé... Il ne reste plus qu'à rédiger une bonne critique
Répondre
M
Je la lirai avec grand plaisir...j'ai en effet entendu parler de ce livre. Merci pour tes messages Eve, j'espère que tu vas un peu mieux
B
Des lettres bien présentées.
Un livre qui doit être dépaysant.
Bisous Manou
Répondre
J
je devrai aimer ce livre !
Répondre
S
il me plait déjà ce livre!!! bisous
Répondre
A
La citation d'introduction est une jolie ode à la nature.
Répondre
M
C'est exactement ça et l'ambiance est très apaisante aussi :)
L
Cela doit être un très beau livre, permettant de découvrir des traditions japonaises, et semble-t-il très poétique
Bisous et bonne journée
Répondre
C
Bonjour Manou
Voilà un livre dépaysant à souhait , alors pourquoi ne pas se laisser tenter ..
Bises
Répondre
G
Moi je n'oublie pas le passé
C'est ce qui nous a construit
Mais cela dit
Je vis le présent ...
Bonne journée Manou
Répondre
K
Rien dans mes biblis, mais on ne sait jamais...
Répondre
M
Quel dommage en effet ! Tu peux soumettre d'en acheter quelques-uns :)
E
Grâce à toi, j'avais lu "De thé et d'amour" et j'avais enchaîné avec ces "Lettres d'Ogura".
Avant même le contenu de ces livres, j'ai aimé les objets en eux-mêmes, leur format adapté à mes mains pas bien grandes, avec leur beau et doux papier crème, l'illustration simple et élégante qui figure sur les couverutres.
De la très bonne littérature qui ne vous force pas, mais qui insidieusement laisse des traces, de belles traces...
Très bonne semaine, Manou.
Répondre
M
C'est vrai tu l'as lu avant moi du coup :) J'aime aussi cet éditeur, j'ai plusieurs titres à la maison et c'est vrai que je suis aussi sous le charme de leurs livres en tant qu'objets, ils sont superbes et leur sélection est très intéressante ! Belle semaine à toi aussi