Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Balade au bord de la Durance près de Mallemort / Les ragondins

Voilà le cadre au bord de la Durance !

Voilà le cadre au bord de la Durance !

Aujourd'hui nous allons poursuivre notre balade au bord de la Durance, à Mallemort (voir ICI et ICI pour ceux qui n'ont pas pu venir lire mes deux articles précédents).

Bien entendu, qui dit rivière ou eau, dit ragondins. Mais là-bas, ils sont sauvages car personne ne vient les nourrir, et il faut bien qu'ils se débrouillent seuls. 

Nous avons pu en observer deux seulement qui se sont aventurés de l'autre côté du bras de la rivière et sont sortis de leur cachette à partir du moment où nous sommes restés immobiles. 

Le premier a longé la berge en nageant. Il est sorti d'une de ces zones pleines de branchages entremêlés. Sans doute une des entrées du terrier se trouvait par là.

Voici à quoi ressemblent les berges...
Voici à quoi ressemblent les berges...Voici à quoi ressemblent les berges...

Voici à quoi ressemblent les berges...

Le ragondin est une espèce subaquatique qui bâtit son terrier le long des berges. Ce dernier peut avoir jusqu'à 5 mètres de long et posséder plusieurs entrées dont certaines sont sous l'eau. Voilà pourquoi les ragondins sont considérés comme "nuisibles" car ils fragilisent les bords de rivière et les canaux.

Je n'aime pas ce terme ! Après tout, cela est de notre faute puisque cet animal n'y est pour rien, il n'avait rien demandé quand les hommes l'ont ramené au XIXe siècle, de son Amérique du Sud natale, pour exploiter sa fourrure. Et l'Europe lui a plu d'autant plus qu'ici, il n'a aucun prédateur à part quelques buses, busards ou autres rapaces qui s'attaquent occasionnellement à ses petits. 

Les ragondins sont essentiellement végétariens et se nourrissent de plantes aquatiques, d'écorces, parfois de petites moules d'eau douce, mais s'ils ont faim, ils n'hésiteront pas à s'approcher des jardins potagers ou des cultures de céréales plantés à proximité de l'eau. 

Le ragondin est resté caché un long moment, en nous tournant le dos, comme s'il avait senti notre présence. Je ne pouvais pas changer de place, sans risquer de le faire fuir. 

Il a commencé par se cacher un long moment !
Il a commencé par se cacher un long moment !Il a commencé par se cacher un long moment !

Il a commencé par se cacher un long moment !

Mais, j'ai réussi à le filmer en train de nager, je devrais dire de glisser sur l'eau.  

Puis, il a bien voulu se montrer...mais toujours en nous tournant le dos. 

Il nous tourne toujours le dos !
Il nous tourne toujours le dos !

Il nous tourne toujours le dos !

Le second a été moins craintif, il a traversé le bras de la rivière avec discrétion. Nous l'avons vu arriver au dernier moment. Il s'est ensuite installé pour manger tranquillement Nous l'avons observé un long moment à la jumelle et je n'ai fait que quelques photos, car il était bien trop loin pour mon zoom.

Le deuxième ragondin...
Le deuxième ragondin...Le deuxième ragondin...
Le deuxième ragondin...Le deuxième ragondin...

Le deuxième ragondin...

Pour le promeneur observateur, il est évident que ces deux ragondins ne sont pas tous seuls dans le coin. En effet de nombreuses traces de leurs repas marquaient leur présence sur les berges. 

Il faut noter que certaines traces trouvées sur les lieux nous ont fait penser à celles laissées par les castors, or j'ai appris récemment qu'il y a aussi des castors dans cette partie basse de la Durance, bien que nous n'en ayons jamais vu.  

Comme je ne suis pas spécialiste, je vais donc vous montrer les deux sortes de traces et vous dire pour chacune à quel animal on les attribue habituellement, mais bien évidemment je peux me tromper, alors n'hésitez pas à me corriger si vous en savez davantage.

 

Tout d'abord, nous avons trouvé ces traces anciennes, assez éloignées du bord actuel de l'eau. En les voyant, nous avons pensé à la présence de castors à proximité car ces branches ont été rongées "en crayon". 

Des traces anciennes...un castor ?
Des traces anciennes...un castor ?

Des traces anciennes...un castor ?

Puis en nous rapprochant du bord, nous avons trouvé des traces plus récentes. On voit bien que la branche n'a été écorcée que d'un côté, et que l'arbre n'a pas été coupé. On voit bien aussi la marque des dents pas très larges. Ce serait un écorçage de ragondin.  

Des arbres rongés par les ragondins seulement d'un côté.
Des arbres rongés par les ragondins seulement d'un côté.
Des arbres rongés par les ragondins seulement d'un côté.

Des arbres rongés par les ragondins seulement d'un côté.

Enfin, cet arbre tranché à nouveau "en crayon", avec les deux morceaux encore quasiment en vis à vis, nous a fait penser au castor, car le ragondin comme je viens de le dire, ne ronge l'écorce que d'un côté et ne coupe jamais les arbres. 

Cette manière de couper les arbres ainsi que celle en biseau, comme sur la dernière photo ci-dessous, seraient toutes deux typiques du castor. Et vu la fraicheur du découpage, cela voudrait dire qu'il n'est pas bien loin ou est passé par là récemment. 

Arbres rongés par un castor ?
Arbres rongés par un castor ?
Arbres rongés par un castor ?

Arbres rongés par un castor ?

Ainsi se termine mon article du jour. J'espère qu'il vous a plu.

La semaine prochaine nous resterons encore un peu en Provence, enfin, comme d'habitude...si vous le voulez bien ! 

A bientôt pour d'autres balades !

A bientôt pour d'autres balades !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Un article très intéressant qui m'aura permis d'en savoir un peu plus sur le castor.
Jamais vu de castors vers chez nous ni en Charente d'ailleurs !
Merci et bonne journée.
Bisous
Répondre
M
Un grand MERCI à tous pour vos messages et vos visites. J'ai pris un tel retard que je n'arriverai pas à vous répondre à tous !
Répondre
I
Tu en connais des jolis coins !! moi qui suis du coin je ne les connais pas :'( !! Bisous et bonne journée Manou
Répondre
L
superbes photos
bises amicales
Répondre
E
Bonjour, je me sens mal si je vois un ragondin ou un rat ou même une souris lol ! Bise
Répondre
M
Merci pour ce reportage et ces explications - ici des ragondins mais pas de castor et aucune idée de la différence entre les deux alors j'ai lu ton article avec attention - bonne journée - bisous
Répondre
V
Il y en a par chez moi . Ils sont mal aimés car ils vivent dans les fossés et fragilisent les berges . Ils sont chassés . des campagnes de dératisation ont lieu tous les ans . c'est vrai qu'ils faut limiter leur population surtout lorsque des zones urbaines sont à proximité de leur lieu de vie.
Je n'ai jamais vu de traces , si ce n'est celles de leurs empreintes dans la boue, comme tu nous présentes . Je trouve cela fascinant que tu aies pu photographier tous ces "indices" ;-) de vie du ragondin dans cet espace naturel qui est le sien.
J'en ai vu un couple cet été en Sologne . Il y avait des petits . Tous les matins et au soir, au crépuscule je les voyais traverser l'étang , des instants paisibles .
Merci Manou pour ce beau reportage animalier
Bon dimanche
Je t'embrasse
Véronique
Répondre
E
Bonjour Manou. Aujourd'hui j'ai montré les ragondins à leur toilette. Bon dimanche et bisous
Répondre
B
Superbe reportage sur le ragondin !! Et bien documenté !
Un régal pour les yeux...
Tu l'as bien filmé...
Bisous du samedi Manou
Répondre
P
Bonjour Manou,
J'ai beaucoup aimé ce reportage nature. Toutes mes félicitations pour ce joli billet. Les photos sont supers et les explications très bonnes.La Durance est une pépite d'or ... Un gros merci. Bises et bon dimanche
Répondre
T
Bonjour Manou, tu as réalisé un joli reportage particulièrement enrichissant. J'apprends pas mal de choses autour du ragondin. Cet animal ne s'est jamais manifesté dans mes différentes balades. Je n'étais peut-être pas dans son habitat naturel... Félicitations pour la petite vidéo qui nous montre le montre en train de nager, il est souvent difficile de les prendre nettement en photo ou en vidéo... Passe un très bon week-end printanier ;-)
Répondre
N
Bonjour Manou
Je n'aime pas trop ces ragondins, Je ne sais pas pour les castor mais c'est surement vrai
Je te souhaite un bon week-end, bisous
Répondre
M
on peut dire que nos blogs respectif ne sont pas inutiles....que ce soit toi avec ton ragondin, d'autres avec la couture, la broderie, le tricot etc ou encore celles qui font beaucoup de bricolage....je suis preneuse de tout ce savoir faire...passe une bien agréable journée
Répondre
G
Bonjour Manou
Très joli billet, bien documenté notamment sur le castor.
Ici en Camargue nous avons l'habitude de voir des ragondins....
Bon week-end !!!
Répondre
É
Coucou Manou , me revoilà ! Une balade bien instructive au bord de la Durance ! Je connais peu de choses au sujet des ragondins ! Tes photos sont magnifiques !
Répondre
C
Souvent les ragondins ne sont pas aimés c'est vrai.
La première fois que j'en ai vu un c'était dans le parc du château de Sully sur Loire, ils doivent être habitués à voir du monde car il n'était vraiment pas farouche.
Merci pour la petite vidéo, c'est amusant de le voir glisser sur l'eau.
Belle soirée, bisous.
Cathy
Répondre
M
J'aime bien la vidéo. Les ragondins sont fascinant à observer, il y a quelques temps, j'ai photographié des bébé ragondins, c'est trop marrant
Répondre
J
ils sont très nombreux aussi en Brière et pas appréciés du tout
beaucoup ont été libérés dans la nature quand la "mode" des manteaux de fourrure est passée !
enfant je me souviens d'avoir eu un manteau en lapin à se demander ce que devient la peau des lapin maintenant ...
Répondre
D
Passe un très bon week-end et merci pour la balade et les informations sur les ragondins et les castors.
Répondre
M
merci !! quelle belle leçon animalière, la Durance est une belle rivière encore trés naturelle, j'ai appris beaucoup de chose grace a toi, . je ne me lasse pas de tes reportages. passes un bon week end, chez nous il fait vraiment trés froid. Bises
Répondre