Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Plateau / Franck Bouysse

La Manufacture de livres, 2016

La Manufacture de livres, 2016

Ici, c'est le pays des sources inatteignables, des ruisseaux et des rivières aux allures de mues sinuant entre le clair et l'obscur. Un pays d'argent à trois rochers de gueules, au chef d'azur à trois étoiles d'or.
Ici, c'est le Plateau.

Car aucun homme sain de corps et d'esprit n'est en mesure d'offrir quoi que ce soit à cette terre et, prenant conscience d'une telle évidence, il peut y demeurer, la servir en quelque manière, chevaucher les montagnes, dépenser un bonheur asservi durant le temps d'une existence et puis pourrir dans la vallée.

L'histoire se passe dans un hameau situé sur le plateau de Millevaches.

Il n'existe que quelques maisons éloignées du bourg. 

Là vivent Judith et Virgile, un couple de fermiers âgés. Ils se débrouillent comme ils peuvent depuis que Judith perd la tête. Ils ont dû en particulier se défaire de leur troupeau de vaches, car cela devenait trop compliqué pour Virgile de les traire seul. 

Judith se rend bien compte lors de ses brusques accès de conscience, que rien ne va plus pour eux. En plus, ils n'ont jamais eu d'enfants.

Par contre, ils ont élevé comme si c'était leur fils, Georges, leur neveu devenu orphelin à cinq ans, après que ses parents se soient tués dans un accident de la route. Ils ont fait ce qu'ils ont pu pour l'aimer, lui donner tout ce dont il avait besoin, mais ils n'ont pas compris que devenu ado, il aurait aimé partir loin, préférant ses livres et voir le monde plutôt que de rester là, dans ce hameau, trop proche de ses "fantômes".

D'ailleurs il n'a jamais voulu depuis qu'il est devenu adulte, s'installer dans la maison de ses parents, et il a préféré mettre une caravane sur son terrain.

Les non-dits plombent leurs relations familiales, des non-dits dont le lecteur peu à peu comprendra toute l'ampleur. 

 

A côté de cette famille en souffrance, il y a le nouveau venu au hameau, Karl, qui a beaucoup de choses à cacher de son passé. C'est un ancien boxeur qui est venu se perdre-là pour oublier tout le mal qu'il a fait lorsqu'il était jeune et fougueux.

Mais le piètre équilibre qu'ils sont arrivés à maintenir entre eux, et l'amitié qui s'est nouée entre Karl et Virgile va voler en éclat :  Cory, la nièce de Judith décide de venir passer quelques temps chez eux.

Elle ne sait pas où aller, étant donné qu'ils sont sa seule famille, et elle fuit désespérément un compagnon devenu brutal qui lui a fait vivre l'enfer. Elle arrive toute meurtrie sans prévoir ce qu'elle va provoquer...

 

En effet, la carapace derrière laquelle chacun d'eux  se cachait, va s'effriter peu à peu, devenant chaque jour plus fragile, d'autant plus qu'un mystérieux chasseur les observe de loin à travers la lunette de son fusil, ajoutant encore au suspense.

 

Comme un fils, ou presque. La relation ne coula jamais de source. Chacun demeura toujours à distance respectable, sûrement pour ne pas avoir trop à donner, ni trop à recevoir, et en quelque manière se préserver ainsi de sa propre imposture...

Et désormais, il y a cette femme qui fertilise le granit et grandit les couleurs. La représentation musicale du monde, la sensation de l'entendre, d'en faire enfin partie. Exister ailleurs et autrement que par la terre qu'il cultive. Ensemencer autre chose qu'un champ ingrat. S'émerveiller du jour qui se lève. Passer de la folie au courage sans y perdre son âme.

Voilà un roman que j'ai lu juste avant le confinement et qu'il était temps que je vous présente. Il me fait entrer pour la seconde fois dans le monde de Franck Bouysse, dont j'ai lu dernièrement le magnifique roman, "Né d'aucune femme". 

 

Dans "Plateau", l'auteur nous fait vivre dans une ambiance de campagne encore une fois particulière. Les êtres sont rudes, taiseux, mais généreux et capables d'écouter leurs prochains, de comprendre et d'accepter leurs différences.

Il y a des passages succulents, comme par exemple, les dialogues entre Virgile, qui est un véritable mécréant, et Karl qui ne jure que par Dieu. 

J'ai aimé et trouvé très émouvantes, les rares rencontres entre Georges et son oncle Virgile. La colère de l'un face à la vie, et la sagesse de l'autre qui jusqu'au bout ne lui dira rien de ce qu'il a juré de ne jamais lui révéler,  nous offrent des temps très forts de lecture. 

 

La nature est superbement envoûtante et l'auteur nous la décrit avec beaucoup de poésie. Mais la vie quotidienne des hommes est dure et faite d'un éreintant labeur quotidien.

L'auteur sait particulièrement bien nous faire entrer dans cette histoire de famille addictive, emplie à la fois de folie et de tragédie, et peuplée de personnages terriblement humains et authentiques.  

J'ai aimé son écriture à la fois simple et recherchée, et l'usage qu'il fait de notre belle langue française.

Il est certes une vérité humaine qui promet son lot de chagrins à chaque génération, s'ajoutant aux malheurs accumulés par les générations anciennes. Il y a l'ordre des choses et il y a les rafales imprévisibles qui balaient nos vies...

Le vent serpente sous des ardoises cassées par la grêle, entre les bardeaux grillagés d'un antique séchoir à maïs, ricoche sur les accroches en porcelaine qui relient des fils électriques, flagelle la façade en pierres de la maison, fait battre un volet, et s'en va...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
J'ai découvert F. Bouysse il y a un peu plus d'un an avec "grossir le ciel" puis "né d'aucune femme" et enfin "glaize". J'aime beaucoup cet auteur au style si particulier, avec ses histoires dans la campagne française profonde avec des paysans taiseux. Du roman très noir certes et une façon bien à lui de décrire et décortiquer l'âme humaine... J'aime et j'en redemande. Plateau sera certainement le suivant mais comme toi j'alterne ! Biz Lyne
Répondre
M
"Né d'aucune femme" a fait du bruit à sa sortie mais ne m'avait pas forcément donné envie de m'y plonger. Par contre, ta présentation de celui-ci me fait très envie… je note ! Merci beaucoup pour cette découverte. Je découvre régulièrement des auteurs sur ton blog ^^.
Répondre
M
Ils sont différents en effet et très prenants pour des raisons différentes. Celui-ci est moins violent que "Né d'aucune femme". Je n'en ai lu que deux pour l'instant donc je ne peux pas trop te conseiller pour savoir par lequel tu dois commencer ! belle journée
B
Je n'ai pas encore lu celui-ci mais en ai entendu parler et même par Franck Bouysse lors de la soirée dédicace dans un premier temps : notre excellente librairie Lucioles de Vienne et ensuite chez Passerelles.
Né d'aucune femme, m'a bouleversée ! Une histoire incroyable ! Plateau, je vais le lire. Il n'est pas encore dans ma PAL mais il va y venir...
Je te remercie infiniment Manou pour ton excellente chronique qui nous donne envie de lire cet auteur (pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore). De plus, Franck Bouysse est très simple. Je te souhaite de le rencontrer un jour sur un salon ou dans l'une de tes librairies adorées.
Douce soirée encore à toi.
Gros bisous.
Bernadette.
Répondre
M
En attendant de le rencontrer un jour, je continuerai à le lire. Ces livres sont marquants et pour l'instant c'est un sans faute...Bisous et une douce journée
C
Je ne connais pas du tout et te remercie donc pour cette découverte ! je prends note de ce titre qui pourrait bien me plaire.
Je te souhaite une belle journée, bisous.
Répondre
M
J'ai fait connaissance avec l'auteur depuis peu et coïncidence alors que parfois j'attends des mois de trouver d'autres livres d'un auteur en médiathèque, celui-ci était dispo ! bisous et une douce journée à toi aussi
E
Tu me donnes envie de le lire, je vais voir si ma liseuse l'a ou pas ! Bisous
Répondre
L
Un peu angoissant non avec ce chasseur qui veille ?
Tiens j'ai tenté de lire une roman qui se passe en Provence ( Mme Roman de T. Monnier) et j'ai pensé à toi ....
Trop compliqué car beaucoup de patois provençal. Tu connais ?

Belle soirée, gros bisous !
Lavandine
Répondre
M
Je n'ai jamais lu Thyde Monnier mais je sais qu'elle existe...cela ne me tente pas pour l'instant mais peut-être un jour qui sait ? Bisous
P
Pas encore lu cet auteur même si je le vois partout ! Je n'ai jamais vu ce titre...
Répondre
L
Je note ce roman,
Je crois que je vais bien aimer
merci de me le faire connaître.
Bonne fin de WE.
Bisous
Maryse
Répondre
M
Il a beaucoup écrit sur la dureté des campagnes et je crois bien que la plupart de ses romans se passent dans la France profonde. Mais c'est assez dur quand même ce ne sont pas des romans du terroir, ne t'y trompes pas. Bisous
W
Bonjour
Encore un livre que tu nous présente et que j'ai envie de lire!!
Merci!
Bisous
Répondre
M
Maintenant que j'ai découvert son écriture, je préfère passer à d'autres auteurs que je n'ai pas encore lu...
Répondre
M
C'est l'inverse pour moi, quand je découvre un auteur, soit j'aime et je poursuis pour être sûre, soit je n'aime pas et je poursuis pour en être sûre !!! bonnes lectures Maggie
Q
Je crois que je vais aimer ce roman. :)
Bisous et douce journée.
Répondre
M
C'est un auteur que j'ai eu du plaisir à découvrir et je vais en lire d'autres pour bien le connaître mais pas tout de suite, j'aime alterner ! bisous et une belle semaine
M
bien contente que cette petite blague ai pu faire sourire pas mal de personnes, c'est toujours ça de pris pour nos zygomatiques.....passe un excellent dimanche
Répondre
C
Je n'ai toujours pas lu " Né d'aucune femme ", mais il est sur ma liste, et ce que tu dis de celui-là me tente beaucoup également.Donc je vais l'ajouter juste au-dessous !
Bon dimanche, bisous !
Cathy
Répondre
M
Celui-là doit être sorti en poche ce qui n'est peut-être pas le cas de "né d'aucune femme"...Bisous et une douce journée
M
ce livre à l'ai très passionnant, je prends note
merci de nous faire découvrir des auteurs
passe un bon dimanche
bises
Répondre
G
En Haute Corrèze ça se passe , autrefois on avait vite fait de décider de la vie d'un enfant devenu orphelin surtout dans la ruralité
Merci à toi d'en parler MaNOU
Je te souhaite un bon dimanche
Bises
Répondre
C
je ne connais pas l'auteur et si tu dis que le premier est formidable il vaut commencer par lui pour découvrir
merci de ta présentation et de ton avis je ne te le dis pas chaque fois mais j'aime beaucoup tes chroniques
belle soirée
bisous
patricia
Répondre
M
Le premier que j'ai lu est son dernier roman dont on avait beaucoup parlé quand il est sorti mais ce n'est pas obligé de commencer par lui, c'est juste qu'il m'a permis de découvrir l'auteur...bisous et une belle journée
S
Bonjour Manou très sympa et prenant ce roman dans le limousin rural , merci pour sa présentation , amitié d'Auvergne :)
Répondre
R
Thank you for another excellent review. Friendship
Répondre
M
Bonjour Manou,
Je vais procéder par ordre... ;-)
J'ai téléchargé "Né d'aucune femme" et si cela me plait je prendrai peut-être celui que tu présentes aujourd'hui.
Bisous,
Mo
Répondre
M
Tu me diras si tu aimes l'ambiance :) bisous et une belle journée
R
çA ça me plairait assez je vais voir sur mon site. Bisous
Répondre
M
Je lirai ton avis avec grand plaisir ! bisous