Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Olives noires "fachouire"

Les olives noires macèrent dans du sel

Les olives noires macèrent dans du sel

 

Les olives noires "fachouires" sont tout simplement des olives noires au sel.

J'avais déjà ramassé toutes mes olives quand Jupi a mis cette recette en avant sur son blog. Par chance près de chez moi, de petits oliviers n'avaient pas été ramassés et donc nous avons pu en récupérer quelques-unes. C'est une variété assez petite et avec peu de chair, donc idéale pour faire un test...

 

La méthode de préparation à la "fachouire" est toute simple puisqu'il s'agit de laisser macérer dans un saladier, des olives noires dans du sel en les remuant quotidiennement. J'ai utilisé du sel fin mais je pense qu'avec du gros sel, l'effet doit être le même...

Au bout de quelques jours, les olives deviennent brillantes puis crachent un liquide grisâtre qu'il faut surtout garder jusqu'à la fin des opérations. Il contient l'amertume de vos olives.

Peu à peu, elles se fripent sous l'action du sel...

 

Elles deviennent brillantes, puis se fripent...
Elles deviennent brillantes, puis se fripent...

Elles deviennent brillantes, puis se fripent...

 

Dix jours après, goûter une olive pour voir si elle a perdu son amertume.

Les olives se sont déshydratées. 

Égoutter alors les olives toute une nuit et jeter le jus.

Placer les olives en bocaux avec une bonne rasade d'huile d'olive, des herbes de Provence ou autres aromates que vous aimez. 

Les laisser macérer au frais pour les consommer au bout de quelques jours...

Les miennes seront prêtes pour noël ce qui n'est pas le cas de mes autres préparations faites à l'automne. 

 

Les olives aromatisées prêtes à déguster

Les olives aromatisées prêtes à déguster


 

C'est la première fois que j'en faisais et j'ai donc fait l'expérience d'en mettre quelques-unes en saumure pour comparer la conservation des olives ainsi  préparées avec celle de mon autre recette d'olives noires...

J'aime expérimenter ! On verra bien ce que ça donnera...

 

A gauche dans l'huile, à droite en saumure...

A gauche dans l'huile, à droite en saumure...

Je ne connaissais pas cette méthode, qui me paraît beaucoup plus simple à réaliser que la plupart des autres méthodes pour conserver les olives noires.

Mais Jupiter nous dit sur son blog que les olives ainsi préparées ne se conservent pas trop longtemps. On verra bien...je pense qu'elles seront mangées avant. 

 

Je vous remets donc le lien vers son blog. En ce moment, il vous donne plein d'idées pour un noël traditionnel provençal...et gourmand et tout ça dans la bonne humeur ! 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Un petit retour sur le blog de Manou et bonjour à tous et toutes,
Les fachouires cette année ne nous ferons pas mal, mes cinq cayons qui étaient très chargés ont subi une attaque de la mouche à la fin août, malgré mon piégeage intensif (j’en ai capturé des centaines) toutes les olives sont piquées, toutes (celles des cailetiers aussi). Pour faire bien ma planche d’oliviers que j’ai dans le Var a été traversée par l’incendie qui a ravagé la plaine des Maures, ils sont en piteux état.
Donc cette année pas d’olives, il faudra se rabattre se celles de Nyons ... qui se font de plus en plus rares.
Bonne fin de journée.
Répondre
M
Merci pour ce retour, c'est vraiment sympa et ça me touche beaucoup aussi. La mouche sévit aussi chez moi en Provence cette année et j'ai l'impression que c'est partout pareil dans les oliveraies derrière chez moi, aussi. Nous avons été surpris par la quantité d'olives qui sont tombées à terre entre les vents violents et les pluies diluviennes et bien entendu la mouche qui aggrave ce phénomène. Quel désastre ce feu qui a ravagé tant de jolis coins de notre belle Provence. Je vous comprends, cet incendie a été un vrai désastre. Vos oliviers vont j'espère s'en sortir...il va falloir attendre, ils sont solides finalement...Belle journée et merci pour votre message
J
Bonjour Manou,
Pas grave de ne pas répondre rapidement à un commentaire. On n'est pas rivé à la tablette ou au PC.
J'ai eu un échange avec un blogueur qui recommande la cayonne pour préparer les fachouires (http://www.cornellocuisine.fr/2011/12/olives-fachouires.html) c'est peut-être l'ami dont vous parlez. J'ai essayé d'autres olives, ça marche plus ou moins mais dans le meilleur des cas on reste très loin de la fachouire cayonne. Dès le mois d'octobre on allait aux oliviers (j'y vais toujours !!!) et on cueillait les olives virant au marron, elles étaient "faites" ce qui a donné le nom de fachouire, du provençal "soun fache" elles sont faites, bonnes à manger. Un peu de sel et elles avaient vécues. Cette olive donne aussi une très bonne huile, sans acidité, mais elle est vendue très chère, aussi chère que l'huile de Maussane ou du château d'Estoublon. Sa qualité essentielle c'est d'avoir une peau fine et un noyau plutôt petit, elle prend bien le sel et en plus elle perd sur l'arbre son amertume au cours de la véraison, ce doit être la seule olive que l'on peut manger directement à la cueillette.
J'ai maintenant fini de cueillir les miennes, la récolte n'est pas extraordinaire car les attaques de la mouche fin août début septembre sont terribles et je ne fais que du piégeage et de la capture aux phéromones, ce n'est pas suffisant quand la mouche est très présente.
Bonne journée.
Répondre
M
Merci pour ce lien ! Pour les olives vertes je les prépare avec celles de mon unique olivier que moi non plus je ne traite pas. La mouche certaines années y fait des dégâts mais je me refuse dans mon petit jardin à traiter quoi que ce soit autrement que naturellement ! Je n'en ai pas assez hélas pour en faire de l'huile mais assez pour toute la famille. J'en laisse quelques-unes noircir mais cela ne me suffit pas. Alors je fais comme le faisait ma grand-mère, une fois les champs d'oliviers ramassés, je vais en cueillir quelques-unes par-ci par-là dans la garrigue qui ont été oubliées et j'en laisse pour les oiseaux aussi :) Cela ne prive personne et je ne suis pas la seule à le faire dans ma région, comme pour les raisins plus tôt en automne. Du coup toutes les variétés sont mélangées. Par contre je pense que pour la conservation des olives fachouires il ne faut pas trop de chair en effet. Je regarderai quand je pourrai me rendre dans le Vaucluse ou le Var à quoi ressemblent ces cayonnes qui y sont encore cultivées. Merci pour toutes ces informations et pour votre intérêt. Belle journée
B
Je connais cette préparstion des olives noires depuis toujours ... et je ne suis pas jeune. Mon grand-père, mon père les préparaient, trois jours après on les mangeait, toutes. Et on recommençait. Je rajoute seulement le fondamental de la préparation des fachouires (soun fache, elles sont faites) elles se font, et sont inimitables, avec une seule variété d’olive : La cayonne, olive du var, inimitable et malheureusement en voie disparition depuis le terrible hiver de 1956. (Pour information j’ai cinq cayons dans mon jardin et une douzaine sur un terrain que je possède à proximité du village des Mayons). Bien sur on peut aussi préparer les fachouires avec d’autres variétés, l’aglandau, la bouteillan voire lka grossane ... mais c’est pas pareil.
Répondre
M
Je tenais tout d'abord à m'excuser de ne répondre qu'aujourd'hui à votre commentaire très intéressant ! Habituellement je reçois un avis ce qui n'a pas été le cas cette fois, j'en suis désolée. Un grand Merci pour toutes les indications que vous me donnez ici. Je suis certaine qu'elles intéresseront aussi mes lecteurs. L'ami blogueur qui a partagé cette recette de fachouire, est originaire lui-aussi du Var et je lui demanderai avec quelle variété d'olives il réalise sa recette à l'occasion, car je ne crois pas qu' il en fasse mention. Moi j'habite les Bouches-du-Rhône et cette recette n'était pas réalisée par ma famille bien que le goût me rappelle quelques souvenirs d'enfance. Ma mère et ma grand-mère préparait les olives noires essentiellement piquées puis mise en saumure où on les conservait toute l'année. Les vertes c'était la picholine, ou les olives cassées. Je ne connaissais pas du tout cette variété d'olives, la cayonne et je suis toujours contente d'en apprendre davantage. Merci encore et bonne fin de semaine
M
Ca c'est de la réponse rapide ☺ Je viens de les goûter elles sont super, juste un peu amère comme tu dis. Quand je pense combien mon père s'est enquiquiné avec sa cendre de bois et tout son bazard. Mais il n'avait pas internet ca lui aurait grandement simplifié la vie !!!!. Pourtant c'était un vieux provençal, je ne comprend pas ,pourtant la recette est dans le Reboul légèrement différente puisqu'il ne faut pas laisser macérer dans le jus. GRAND MERCIIIIIIII
Répondre
M
J'espère que cette recette va plaire à toute ta famille. Merci pour ton intérêt et une belle soirée
M
Bonjour, j'ai fais la recette, mais mes
olives ne sont pas fripées du tout. Est ce que j'ai mis assez de sel ? Est ce que je peux en rajouter après 15 jours ? ou c'est trop tard ? Ou c'est un autre problème. Merci
Répondre
M
Je pense que selon la variété d'olives, elles deviendront plus ou moins fripées...les miennes le deviennent. Pour voir si la quantité de sel convient, il suffit de goûter une olive au bout de 10 à 15 jours. Si elles sont juste à peine amères c'est bon, les mettre à macérer avec huile d'olive, herbes de Provence, ect.. bonne continuation et j'espère avoir répondu à votre question
C
Je connais la recette de JUpi mais je ne l'avais pas ,notée. je le fais bien que j'en ai déjà préparées comme cela...cette année bien sur, pas eu la possibilité d'aller voir si des oliviers pouvaient m'en offrir.
je te souhaite de bonnes fêtes et un très joyeux Noel! bisous
Répondre
M
Cette année tu t'es installée chez toi et c'est déjà beaucoup en plus de ton opération, et de ta retraite :) Bisous Cardamome et à très bientôt. De belles fêtes à toi aussi, prends soin de toi
T
Ah les jolies photos, elles me mettent l'eau à la bouche !
Répondre
M
Elles sont délicieuses ! Nous les avons goûté... Bises
N
En tous les cas c'est simple à préparer, Manou. Je m'en vais visiter ton amie. Un grand merci à vous deux pour ce partage. Gros bisous et excellent dimanche
Répondre
M
Oui c'est très simple à préparer. Il suffit d'avoir les olives :) Bisous ma belle
G
coucou , tu vois je ne savais pas tout ce qu'on fait avec les olives ; bisous
Répondre
M
Il y a de nombreuses préparations et sans doute sur les marchés même chez toi tu dois en avoir quelques échantillons...Non ? Bisou
J
Bravo Manou elles sont bien belles et luisantes, tu va faire des heureuses et heureux aux apéros, ne les laisse pas "trainer" sur la table , elle disparaisse en une journée
. bisous
Répondre
M
Mon mari les a déjà goûté et je pense en effet que je n'aurais pas de problème de conservation :) grâce à toi ! bises et un bon dimanche
F
Bonsoir ma douce Manou,
J'adore les olives noires et les vertes, aux amandes, aux anchois et pleins d'autres choses malheureusement en Alsace nous n'avons pas d'olivier donc nous les achetons en pots.
Bonne soirée ma douce Manou, gros gros bisous !
Répondre
M
C'est sûr mais toi tu as de jolis marchés de noël, ça compense :) Bisous et un doux dimanche
E
Je ne connaissais pas cette methode !je note! J'ai suivi ta recette de la tarte aux potirons , je l'ai faite , j'ai adoré!!Bon week-end Manou!
Répondre
M
Merci c'est adorable de me faire un retour sur mes recettes. Cette recette d'olives je la tiens de Jupiter qui est un homme plein de ressources. n'hésite pas à aller voir son blog ! Bises et bon dimanche
A
J'ai des olives noires et je les prépare aussi chez moi, j'en fais 30 kilos et je les conserve pour toute l'année. cette façon est presque comme la mienne et elles sont trés bonnes, bonne fin de soirée, bisous Mamou...
Répondre
M
Oui j'avais vu ta recette et je compte bien la tester l'année prochaine :) Il fallait que je choisisse.Bisous et bon dimanche
L
Tu va te régaler avec
Répondre
M
C'est sûr
R
Tu as quand même une sacrée chance d'avoir tes propres olives, au fait me souviens plus vous avez de quoi faire de l'huile? Bisous doux weekend
Répondre
M
Nous n'en avons pas assez pour faire les préparations et de l'huile car je n'ai qu'un seul olivier mais il produit maintenant assez pour qu'on se fasse plaisir. Bises et bon dimanche
K
J'aime beaucoup les olives noires ou vertes ! Une méthode à expérimenter !
Eh oui j'écris (et je publie dont mon premier roman en 2008 intitulé "Lisabelle")
Bisous Manou et bon samedi
Répondre
M
La blogo est pleine de surprises...Bises et bon dimanche
M
Hummm, ça doit être tout bon, j'aime beaucoup les olives noirs mais ici on a pas d'olivier, ils ne survivraient pas à nos rudes hivers donc on doit les acheter en pot ou en canne... pas d'olive fraîche, c'est dommage... Bise, bonne journée tout en douceur!
Répondre
M
C'est sûr que chez toi, les oliviers ne passeraient pas le premier hiver et en pot, ils agrémentent le jardin mais ne produisent pas ! Bisous et bon dimanche
R
Comme on dit qui ne tente rien n'a rien
C'est à Nyons en principe que je m'arrête pour les olives m'en allant en Provence ...elles y sont délicieuses
@+ Bon weekend
Répondre
M
Nous aussi on adore celles de Nyons, la Drôme est le pays de mon mari mais je lui ai fais connaître toutes les autres préparations qu'il ne connaissait pas et je continue...il adore les olives ! Bises et bon dimanche
M
J'adore les olives noires, vertes, les tapenades et tout ce qui se prépare à base d'olive
Répondre
M
Tu es bien du sud :) Bisous et bon dimanche
C
coucou, pour moi , fille du Nord, ta recette a le goût de l'exotisme :) régale toi bien ; aujourd'hui j'ai fait un article sur un livre qu'on m'a offert :) bonne journée
Répondre
M
Je viens de te mettre un com un peu en retard excuse-moi, je suis un peu débordée cette semaine et un peu fatiguée alors le temps passe trop vite. Bisous et bon dimanche