Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Les graines germées

Les graines germéesLes graines germées
Les graines germéesLes graines germées

Ce petit concentré de santé est à la mode paraît-il !

 

Personnellement j'en consomme depuis fort longtemps...plus de 20 ans, même si c'est avec quelques interruptions (souvent en hiver lorsque la germination se fait moins vite pourtant c'est la période où il faudrait beaucoup en consommer).

 

Pour témoin, l'âge de mon germoir en terre cuite (très écolo) dont un étage malheureusement a terminé sa vie en morceaux à force de manipulations avec les mains mouillées. J'ai beau le nettoyer régulièrement avec de l'eau vinaigrée, on voit bien qu'il a beaucoup servi !

 

Ce type de germoir à étages. comprend plusieurs parties : un socle vernissé et donc imperméable, sorte de bol plat dans lequel on doit toujours mettre de l'eau ;  trois tamis perforés de même diamètre (je n'en ai plus que deux) sur lesquels on peut poser un couvercle. Sur le couvercle, une petite cuvette peut être remplie d'eau, eau qui par évaporation, permettra de maintenir un certain degré d'humidité et de fraîcheur constante en été.

 

 

 

 

Les graines germées
Les graines germéesLes graines germées

 

Attention avec ce type de germoir, car les trous sont des pièges à petites graines. Il faut donc le réserver pour les grosses graines : lentilles, soja...qui ne passeront pas à travers les trous lors du rinçage, et ne resteront pas bloquées dans les trous ce qui empêcherait carrément au bout de quelques jours l'écoulement de l'eau de rinçage : vous ne pourriez pas éviter une mauvaise germination voire une fermentation qui peut s'avérer dangereuse pour la santé. Prudence donc...

 

Entre deux utilisations, toujours bien nettoyer le germoir avec de l'eau très chaude et du vinaigre blanc (surtout pas de produit vaisselle ou de nettoyage au lave- vaisselle car la poterie est poreuse et garderait l'odeur du produit et des résidus du produit qui pourrait nuire aux prochaines germinations).

 

Je le nettoie à l'aide d'une brosse à légumes en coco comme ci-dessous. J'utilise cette brosse à la cuisine, à la fois pour frotter le germoir et pour nettoyer la peau des légumes que je n'épluche pas.

 

Photo du net.

Cette brosse et le germoir sont dans la maison depuis plus de 20 ans et on peut dire que ce sont deux produits durables...en tous les cas, conçus pour durer longtemps, car à cette époque, personne encore ne parlait de "développement durable" !

 

Plusieurs autres types de germoirs sont utilisables pour des résultats identiques. Par exemple, vous pouvez utiliser tout simplement un bocal en verre à choisir de préférence avec une large ouverture. Munissez-vous alors d'une simple gaze et d'un élastique. Ce sera parfait pour des graines de petites tailles : brocoli, alfafa (luzerne), roquette...

A noter : si votre maison est peu chauffée en hiver la germination sera plus longue ou se fera mal...

A vous d'adapter en faisant germer les graines près d'une source de chaleur (pas trop près quand même !) ce qui facilitera la levée des graines mais compliquera les opérations de rinçage (car vous serez loin d'un point d'eau). Vous trouverez sans peine sur internet pleins de conseils pour choisir un germoir adapté à vos besoins, du simple bocal au germoir plus sophistiqué, en passant par la coupelle de germination réservée aux graines à mucilage...

Je ne vais pas en faire la pub ici, ce n'est pas mon intention...et après tout pour les graines à mucilage, une simple assiette tapissée de coton suffit aussi !

 

La méthode

 

1 - Mettre dans un peu d'eau du robinet (au fond du germoir ou du bocal) 1 cuillère à soupe de graines (ou d'un mélange). Les laisser macérer une nuit et au maximum 24 heures. Si vous habitez en ville et que votre eau est très chlorée, l'idéal est d'utiliser de l'eau de source faiblement minéralisée. Ne pas utiliser d'eau minérale, ni d'eau filtrée.

Les graines germées

2 - Le lendemain, les rincer abondamment, puis les égoutter dans une passoire fine par exemple.

 

3 - Placer alors les graines dans le germoir (étage supérieur à trous) et le recouvrir du couvercle en terre pour permettre à la germination de s'effectuer à l'obscurité et sans eau.

 

Si vous utilisez un bocal,  recouvrir le bocal d'une gaze tenue par un élastique. Retourner le bocal en l'inclinant à 45° environ (le plus dur est de le caler !!) pour que toute l'eau s'écoule... donc bien sûr cela va de soi, l'ouverture en bas ! Puis le placer à l'obscurité, protégé par un torchon par exemple.

 

4 - Tous les jours, rincer deux fois (trois à quatre fois en été dans le sud) et bien égoutter. On peut rincer les graines directement dans le tamis du germoir (à trous) ou à travers la gaze si vous utilisez un bocal (inconvénient : des graines se coincent entre la gaze et le rebord du bocal) ou bien lever la gaze, remplir le bocal d'eau et passer le tout dans un tamis ou une passoire, puis remettre les graines dans le bocal (au choix). Simplifier-vous la vie sinon vous n'aurez pas envie de continuer à faire germer des graines...

 

 

 

 

Les graines germées
Les graines germées

5 - Au bout du deuxième ou troisième jour une petite pousse blanche apparaît, ou bien une petite racine...

On peut consommer dès ce stade les graines germées et ce, pendant  3 à 4 jours, selon votre goût...

Si vous le désirez vous pouvez aussi les mettre au jour en enlevant torchon et couvercle : la petite pousse deviendra en quelques heures toute verte !

 

 

 

Les graines germées
Les graines germées

Vous pouvez même faire germer vos graines directement dans une passoire (en vacances par exemple). Hé oui ça marche aussi !!

 

Quelle que soit la méthode, la phase 1 est indispensable et le double rinçage quotidien aussi. Pas de soleil direct, pas de courant d'air et pas de stagnation de l'humidité...

Bien rincer et égoutter vos graines avant de les consommer...

 

Elles doivent sentir bons, être fermes et ne pas présenter de moisissures. Si vous les avez oubliées : jetez-les !

 

La durée de germination est variable selon les graines. Une seule consigne : attendre que le germe soit sorti (l'idéal est de 2 à 5 mm) pour commencer à les consommer et laisser-le grandir ensuite quelques jours. Le goût varie en fonction du stade de germination, la teneur en vitamines et les minéraux aussi.

 

Toutes les graines, et en particulier le soja, la lentille, peuvent être consommées lorsque la pousse devient verte. La chlorophylle contenue dans la feuille est très bonne à la santé.

 

Faites des essais culinaires...

Quelles graines peut-on faire germer ?

 

Toutes les graines peuvent être consommées à l'exception de celles des plantes toxiques. En effet certaines plantes sont de faux amis, on peut consommer leurs fruits mais pas leur graines ou les parties vertes de la plante.

 

Par exemple, vous mangez des pommes de terres ou des tomates mais savez-vous que les parties vertes de la plante (donc les feuilles) sont toxiques ? Il en est de même des graines puisque, c'est logique, c'est la pousse et la racine que l'on consomme en même temps que la graine. Cette famille de plantes dangereuses s'appellent les Solanacées. En plus des tomates et des pommes de terre, cette famille comprend aussi : les aubergines, les piments et poivrons et ... le tabac. Donc attention !

 

Ne faites pas germer de rhubarbe, ni de pépins de pommes, ni de noyaux de cerises, ni de graines de lupin...

 

Par contre on peut faire germer sans danger :

 

- les légumineuses : alfalfa (luzerne), fenugrec, soja vert, lentille, pois chiche, azuki (haricot rouge originaire du Japon), et même le trèfle !

 

- Les oléagineux : tournesol, amande, noisettes noix, pignon, sésame.

 

- les céréales : blé, orge, millet, sarrasin, seigle, épeautre, quinoa, riz, kamut, maïs, avoine...

 

- les légumes : radis, navet, carotte, céleri, brocoli, fenouil, épinard, persil, poireau, cresson, roquette...

 

Ne pas oublier aussi le cumin, le carvi, la coriandre et le cerfeuil !

Les graines germéesLes graines germées
Les graines germées

Où acheter vos graines ?

 

En magasin BIO uniquement et choisir des graines spéciales à germer ou des mélanges spéciaux. Vous les paierez un peu plus cher mais comme chaque paquet dure longtemps, ce n'est pas si cher finalement...

Vous pouvez en acheter 3 ou quatre sortes puis échanger avec vos amis.

 

Comment conserver vos graines avant la germination ?

 

Au sec et à l'abri de la lumière surtout ! Ne les oubliez pas pour autant au fond de votre placard !! En effet, la faculté de germination diminue avec les années. La graine devient de plus en plus sèche : il faut dans ce cas prolonger le trempage...

 

Comment consommer les graines germées ?

 

- telles quelles crues.

- dans des salades, vertes ou composées.

- dans votre sandwich.

- mixées dans des jus de légumes.

- en omelette.

- mélangées dans vos galettes de légumes.

- mélangées à un plat de céréales ou de légumes verts ou secs (les ajouter au tout dernier moment dans un plat chaud pour en conserver le croquant et le piquant.

Il y a plein d'idées sur le net !

Vous pouvez les conserver quelques jours au réfrigérateur dans une boîte hermétique dans laquelle vous aurez placé un papier absorbant (à changer tous les jours).

 

Quels sont les bienfaits de cette consommation pour la santé ?

 

Les graines germées contiennent tous les éléments vitaux conservés dans le germe, plus ceux qui se développent au moment de la germination qui seront utiles à la croissance de la future plante et dont nous allons profiter pour notre santé.

 

Par exemple une graine germée de blé contient 9 fois plus de vitamines A que la graine consommée telle quelle. Tous les autres éléments vitaux sont également en plus grande quantité : vitamines B, PP, C, D et E.

 

De plus, les protéines, lipides et glucides subissent des transformations biochimiques et enzymatiques qui les rendent plus assimilables par notre organisme.

 

En pratique la consommation régulière de graines germées crues auraient les bienfaits suivants :

 

- activer la circulation et l'oxygénation des cellules. Le métabolisme est augmenté et les cellules se régèrent plus vite.

 

- renforcer l'immunité (donc on lutte mieux contre les vilains microbes mais aussi on guérit plus vite si l'un d'eux tente de nous anéantir). Notre organisme se renforce !

 

- permettre une meilleure assimilation lors de la digestion.

 

- renforcer notre égo "c'est moi qui l'ai fait" et du coup notre plaisir et notre santé et ça c'est pas négligeable par les temps qui courent.

 

***************************************************************

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

manou 30/05/2014 18:02

Oui c'est très bon aussi et pour ceux qui ont du mal à les supporter crues on peut aussi les mixer (au dernier moment) dans des jus de légumes ou de fruits.

complement alimentaire 23/05/2014 16:54

Personnellement je ne les supporte pas crues, je préfère les consommer en salade composée, c'est bien plus digeste.