Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Le vin de noix de la Saint-Jean

Des noix fraîches

Des noix fraîches

C'est pour la Saint-Jean (le 24 juin donc aujourd'hui),qu'en Provence _ en plus des feux traditionnels qu'on ne pratique plus guère qu’en Bretagne, en Vendée, dans quelques cantons du Midi et je crois aussi au Canada (voir à ce sujet l'article paru ce jour sur le site "la France pittoresque")_on cueille les noix fraîches pour réaliser ce délicieux vin apéritif  qui se dégustera au coin du feu tout l'hiver.

C'est d'ailleurs aussi à cette date, que mes grands-mères cueillaient les herbes et plantes médicinales, qui servaient à faire les tisanes tout au long de l'hiver ou à parfumer les plats.

Grâce à elles, j'ai attrapé le virus de la mise en bocaux, et du séchage d'herbe odorante.

Merci de m'avoir transmis en plus des superbes recettes que je publierai dans ce blog petit à petit, ces envies de nature, de promenades et de senteurs qu'on ramène dans la maison le soir, et qui nous remplissent d'énergie pour longtemps.

 

Voilà la recette du vin de noix de ma grand mère (pour 1 litre) :

- 1 litre de BON vin ROUGE (au moins 12 °).

- 10 à 12 noix écrasées ou coupées en morceaux (la coque n'est pas encore formée).

Il est impératif de porter des gants, sous peine d'avoir les mains colorées de brun pour plusieurs jours.

 

Étape 1 : Couper les noix en morceaux sur une planche. 

Couper les noix sur une planche

Couper les noix sur une planche

Étape 2 : Placer les morceaux dans une jarre. 

Placer les morceaux dans une jarre

Placer les morceaux dans une jarre

Et ajouter :

 - 300 g de sucre environ.

- soit 0.10 litre d' alcool non modifié à 90 °, ou de l'eau de vie (dans ce cas calculer la quantité selon le titrage d'alcool de votre eau de vie _ par exemple si votre eau de vie est à 45°, il suffit de mettre 0.20 litre d'eau de vie pour 1 litre de vin, donc 2 fois plus, c'est ce que je fais !).

- Ajouter cannelle en bâtons, clous de girofle, muscade râpée ou en poudre selon vos goûts.

 

Faire macérer 40 à 60 jours au moins en remuant de temps en temps.

Etape 3 :

Passer  le mélange à travers une passoire à gros trous, puis filtrer le vin (un filtre à café fait très bien l'affaire) et mettre en bouteille.

A noter : Je réalise ce vin de noix par 4 litres (attention ne pas faire de mélange de vin) car avec les ingrédients cela rentre bien dans une petite bonbonne de 5 litres en verre à large goulot que l'on trouve facilement dans les comptoirs agricoles.

 

Enfin, vous pouvez  étiqueter les bouteilles sans oublier de mettre la date sur l'étiquette ! 

 

Si vous avez une cave c'est encore mieux de laisser la préparation au frais et même de l'oublier.

Si vous avez la chance d'habiter la campagne et d'avoir un vrai tonneau en bois...HUM...C'est l'idéal !

Ma grand-mère "l'oubliait" quelquefois plusieurs mois et se resservait toujours de la même bonbonne culottée par les années.

Une fois filtré et mis en bouteille, il peut vieillir 10 ans dans une cave sans problème, mais pour ma part, je n'ai jamais tenté l'expérience, car je préfère le faire en petites quantités, et il en manque toujours pour faire le lien avec celui de l'année d'après !

Ainsi on est toujours content de le déguster.

Et voilà le résultat ! 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Bonjour Manou. Ma mère en préparait aussi, car elle avait un beau noyer. Il me semble qu'elle utilisait les feuilles. Bon dimanche et bisous
Répondre
M
Bizarre en effet ! En Provence le vin de noix se prépare toujours avec les noix vertes, c'est le vin de pêcher que 'l'on fait avec les feuilles de l'arbre...Bisous et une belle semaine
7
C'est tellement bon!
Répondre