Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Jours de glace / Maud Tabachnik

City Edition, 2019 / Poche, 2020

City Edition, 2019 / Poche, 2020

La ville glacée dort, comme encore courbatue du chaos. Les rues vides sont mal éclairées de lumignons blafards et les fenêtres sont obscures. La chaussée verglacée cache mal ses cicatrices, et les montagnes autour ressemblent à des sentinelles mortes. Un vent glacé souffle aux carrefours, chassant devant lui les scories de la tempête. Aussi loin que se porte mon regard, ce n'est que bois et verre brisé.

Alors qu'une tempête, d'une ampleur et d'une violence inouïe, fait rage dans la petite ville de Woodfoll, dans le Grand Nord Canadien, une panne informatique entraine un bug dans la toute neuve prison de haute sécurité du Nord canadien. Les portes s'ouvrent suffisamment longtemps, pour que quatre frères, incarcérés dans un secteur à part des autres détenus, se fassent la malle. Ce sont des tueurs sans foi ni loi, récidivistes, qui se retrouvent libérés dans la nature.

L'enquêtrice Lou (Louise) Gynspan est immédiatement dépêchée sur les lieux. Elle dirige les forces de l'ordre qui comprennent douze officiers de police, hommes et femmes, ainsi que des auxiliaires. Petite-fille d'immigrés autrichiens ayant fuit l'Autriche antisémite en 1940, elle a étudié le droit  criminel, avant d'obtenir son poste de profileuse...Autant dire qu'elle sait ce qu'elle fait ! 

La tempête a détruit partiellement la petite ville, mais il n'y a que quelques blessés à déplorer, et des dégâts matériels considérables, mais pas irréparables : les fenêtres ont volé en éclat et, il n'y a plus ni électricité, ni téléphone.

La traque se met en place dans des conditions particulièrement difficiles, le froid, la glace vive perturbant les déplacements. La forêt est aussi obscure qu'en pleine nuit, et la mort rode partout...sans savoir où elle va frapper.

Lou Gynspan et son équipe doivent, en parallèle de la traque des malfaiteurs, élucider le meurtre d'une toute jeune fille indienne habitant à proximité de la ville, ce qui n'arrange pas les relations entre les deux communautés.  

C'est alors qu'une des équipes du commissariat ne donne plus signe de vie. Elle était attendue au camp de base pour y passer la nuit. Peu après, leur voiture est retrouvée sur les lieux d'un drame : deux habitants de la région viennent d'être sauvagement assassinés. Vue l'atrocité de la découverte, les auteurs ne peuvent être que les frères recherchés.

Que va-t-il advenir des policiers kidnappés ?

L'angoisse monte d'un cran...

Les mœurs des Indiens ne le concernent plus. J'ai tenté au début, en arrivant de Montréal, de leur faire comprendre que la civilité n'était pas un signe de faiblesse, mais une meilleure façon de se côtoyer. Que ce serait mieux de laisser tomber leur machisme ancestral pour que leurs femmes entrent dans le monde moderne. Mais j'ai vite abandonné.
Les indiennes occupent le plus souvent un rang subalterne et doivent servir les hommes. Elles ne mangent pas à la même table que leurs époux ou leurs fils et ne prennent pas de décisions concernant l'éducation des enfants, surtout des garçons ou l'orientation des affaires.

Voilà un thriller bien construit  et très prenant.

L'histoire se passe dans un environnement particulièrement hostile, celui du Grand-Nord canadien. Les gens n'ont jamais assisté à une telle tempête, et tout le monde pense aussitôt à l'intervention d'une puissance surnaturelle, venue venger les ancêtres indiens ayant vécus là, et qui se sont vus dépossédés de leur terre par les blancs. D'autant plus que, le chef indien laisse entendre, que cette prison est bâtie sur un ancien cimetière indien, ce que les hommes blancs connaissaient parfaitement avant l'élaboration du projet.

Depuis plusieurs décennies à présent, comme tout le monde le sait, le peuple indien a perdu son âme, et la pauvreté, l'alcoolisme et la violence ont envahi les camps. Il y a beaucoup de tensions entre les deux communautés, canadiennes et indiennes, dans cette partie du Canada. 

Les deux intrigues sont menées en parallèle par l'enquêtrice qui tente de se trouver au bon moment, au bon endroit, pour faire avancer les choses. Le suspense est au rendez-vous, les scènes de crime sont assez difficiles à lire, car violentes, et créent une atmosphère hautement anxiogène, mais bon c'est un thriller, et donc il n'y a là rien de surprenant. Mais le lecteur n'en sortira pas indemne...

L'auteur, en effet, décrit très bien l'angoisse qui règne en dehors de la prison, à partir du moment où la population et les enquêteurs apprennent que les évadés ne sont pas des enfants de cœur.

Les personnages principaux sont bien décrits et leur personnalité, forte mais humaine, nous les rend bien sympathiques. Ils doivent faire face à des sujets d'actualité pas faciles à démêler. Les "méchants" le sont vraiment et bien entendu, cela prouve que l'auteur a su se documenter sur le sujet. Ils n'hésitent pas à se venger avec cruauté des revers subis au cour de leur vie. 

Résultat : ça marche et le lecteur est totalement pris par l'histoire ! 

 

Maud Tabanick est l'auteur d'une trentaine de polars. Il était temps que je la découvre car, elle est considérée comme une pionnière du roman noir féminin français. Je n'avais pas encore franchi le pas, alors que j'avais entendu parler d'elle, et lu des critiques très positives sur ses romans. J'ai eu beaucoup de plaisir à la découvrir. 

Pour moi, la réincarnation n'est rien d'autre que ce que l'on transmet à ceux qui nous ont aimés et qui nous survivent. Nous continuons de vivre tant qu'ils se souviendront de ce que nous avons été, les valeurs et les idées que nous leur avons laissées, l'amour que nous avons partagé...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Bonjour Manou. J'aime bien le dernier extrait que tu nous fais lire, et je lirai peut-être ce roman. Bisous
Répondre
S
Bonjour Manou , il as l'air très bien ce livre , je ne connait pas cette auteure :) , pour ma part en ce moment je lit un thriller qui se passe au Groenland ; merci pour le partage et de ton passage , oui un super trek , dommage pour la météo , c'est comme ça :) , bonne soirée à toi :)
Répondre
E
Il m'a l'air intéressant et je vais le commander sur ma liseuse comme la plupart des livres que tu nous proposes ! Bisous
Répondre
E
Bon! Il faudrait que je m' y mette à lire les livres policiers! Celui-ci est glaçant! Belle présentation ! Merci Manou !
Répondre
M
Bonjour Manou,
J'ignorais complètement cette auteure.
Il est temps de combler cette lacune. Allez zoup! j'ai téléchargé!
Bisous et bonne soirée,
Mo
Répondre
M
J'espère qu'il te plaira. Merci de ta confiance en tous les cas c'est adorable de ta part :) bisous
P
Une auteure française de thrillers qui a écrit une trentaine de bouquins et que je ne connais pas, c'est fou ça !
Ce livre vaut le détour apparemment. Merci pour la présentation.
Répondre
D
Ce que tu en dis donne envie ! Je note ce roman pour passer un bon moment thriller qui doit donner chaud et froid à la fois.
Répondre
M
Oui chaud et froid, c'est exactement ça, au coeur de la tempête du coup c'est plutôt froid :)
M
Pour donner envie , ton résumé donne envie... c'est toujours interessant les livres qui parlent de l'évolution des indiens d'Amerique.. j'ai justement lu la fille sauvage deJim Fergus, la semaine passée... ensuite je me suis echappée avec ... l'échappée belle d'Anna Gavalda.. un petit livre léger... ce polar a l'air haletant... merci Manou. Bisous
Répondre
M
C'est gentil j'avoue avoir passé un bon moment avec ce roman...bisous
M
Dès que j'ai du temps, je le lit...
Répondre
R
Ce livre me dit quelque chose bien que je ne l'ai sans doute pas lu il doit être glaçant dans le récit...bisous bisous
Répondre
M
Tu as du lire des critiques car on parle pas mal de cet auteur sur internet et sur les blogs, depuis longtemps !! Bisous
B
Oh un livre noir qui doit être très prenant...
Sauf que je lis le soir... J'ai bien peur que si je le le lisais, j'en aurais des cauchemars.
Ou alors il faudrait que je le lise en journée.
Je note quand même ! J('ai eu ma période Stephen King...)
Tu nous l'as bien présenté.
Bisous Manou
Répondre
R
This sounds llike a thrilling story. Friendship and hugs
Répondre
A
Une auteure de polars que j'apprécie. Je n'ai pas lu celui-ci, mais pourquoi pas.
Répondre
M
J'irai voir sur ton blog ce que tu as déjà lu d'elle et ce que tu en as pensé, car maintenant pour moi se pose la question de celui que je vais choisir pour continuer à la lire !!
E
je n'ai encore lu aucun de ses polars... Je ne la connais que de nom à force de voir passer des critiques...
J'aime bien que le suspense soit omniprésent dans un thriller sinon j'ai tendance à me lasser :-)
Répondre
M
J'ai fini par craquer depuis le temps que j'entendais parler d'elle, tu le feras un jour à l'occasion :)
P
C'est"drôle" car lorsque j'ai commencé à te lire je me suis dis :"On dirait l'hiver au Québec" ! (en 20 ans de vie en Amérique du Nord, nous avons vécu beaucoup de tempêtes et des hivers si longs)
Je n'en étais pas loin. Merci de nous présenter ce livre. Belle journée à toi. Bises
Répondre
M
j'ai essayé cette auteure, mais je n'ai pas accroché. peut etre vais je essayer de nouveau. bonne journée bises
Répondre
M
Cela arrive tu sais, et cela m'arrive à moi aussi :) bises
M
Tu donnes envie de le lire mais je passe en mode relecture de mon troisième roman. Bisous
Répondre
M
J'aime quand un thriller me tient en halène, merci pour cette proposition Manou, je note cet auteur !
Bises
Répondre
M
Une belle découverte pour moi :) bisous
D
Un titre de roman que je mets de côté pour offrir à Plume ! Il paraît mouvementé à souhait. Merci de nous le faire connaître.
Bisous amicaux - daniel
Répondre
M
Si elle aime ce genre de romans, elle aimera ! bisous
L
J'ai lu énormément de policiers, mais depuis quelques années, je suis beaucoup moins attirée. Celui-là m'aurait bien plu à l'époque,mais plus maintenant, surtout s'il y a des scènes violentes
Bisous et bonne journée
Répondre
M
Je comprends, heureusement nous avons le choix pour changer de genre de lectures :) bisous