Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

L'amour écorché / Marie-Bernadette Dupuy

Calmann-Lévy 2020 (couverture de la version numérique)

Calmann-Lévy 2020 (couverture de la version numérique)

Le village était baigné d'une lumière pourpre irisée d'or et les toits de tuile semblaient capter tous les feux du soleil couchant. La forêt s'étendait au-delà, paisible, symphonie de verts profonds et de mauves délicats...Sur l'horizon embrasé se découpaient les monts roses de l'Estérel qui viraient déjà au violet, sombres dentelles de roche d'une éternelle majesté.
Hélène ne se lassait pas de contempler cette vision familière, si chère à son coeur...

Hélène est une jeune femme qui a tout pour être heureuse. C'est une pianiste adulée. Elle a des parents aimant, une amie merveilleuse et vit dans une région qu'elle aime par dessus tout, la Provence.

Alors qu'elle se rend au chevet d'un ami de la famille, qui est en fin de vie, elle croise un jeune homme qui la bouleverse. C'est Alexandre. Elle en tombe immédiatement amoureuse, et lui, ne semble pas indifférent non plus, mais...il est prêtre. 

Alors pour les deux jeunes gens, qui pourtant se sentent unis par un lien très fort, commence une vie de tourments qui va les mener de drame en drame...avec quelques moments d'amour fou et d'autres plus sereins, comme volés à la vie.

...le coeur d'Hélène se serrait à la pensée qu'Alexandre, comme elle, aurait admiré en silence les gestes de la dentellière assise sur le pas de la porte, les pêcheurs tirant à l'aide d'une corde leur barque remplie de poissons. il aurait suivi du regard les vieilles femmes puisant l'eau à la noria, vêtues de longues jupes plissées, les épaules couvertes d'un petit châle à franges et coiffées d'un foulard en pointe noué sous le menton.

Je n'avais jamais lu cet auteur et je dois dire que j'ai été plutôt déçue par ce roman, paru en 2012, certes bien écrit et qui nous offre quelques belles descriptions des régions traversées. 

C'est un roman sentimental et je m'attendais donc à un livre romantique, léger et parfait pour des vacances, et à des personnages attachants que j'aurai eu du plaisir à retrouver entre deux occupations. En fait, j'ai trouvé l'histoire trop tarabiscotée, les revirements affectifs pas toujours crédibles, les personnages peu attachants dans la durée, malgré quelques passages émouvants. Seuls, les personnages secondaires, plus réalistes, ont su me toucher. 

Le sujet de fond m'intéressait beaucoup, puisqu'il s'agissait d'aborder un véritable problème de société, celui du célibat des prêtres, sujet délicat qui, je trouve, devrait être d'actualité jusqu'à ce qu'il soit résolu, et donc, de mieux comprendre la difficulté des hommes d'église, à vivre heureux dans leur foi, qu'ils ont choisi, tout en renonçant à toute autre forme de bonheur. Mais ce sujet omniprésent et important, même pour moi qui suis athée, est très vite masqué par les problèmes du couple. 

Le tout est bien entendu romancé, écrit avec une plume légère ; l'histoire d'amour aurait pu être une belle histoire...

Le point négatif est que j'ai trouvé que tout était TROP : trop de tergiversations, trop de disputes, trop de tromperies...trop de malheurs...trop...de tout !  Du coup, l'émotion n'était pas au rendez-vous pour moi, et je suis restée en dehors de l'histoire, quasiment tout au long de ma lecture. 

J'ai trouvé que le personnage d'Alexandre en particulier, manquait de crédibilité, même si les contradictions qui l'animent sont compréhensibles. Le fait qu'il soit capable de devenir violent m'a beaucoup choqué, car je pensais, à tort, que devant toutes sortes de situations difficiles, un homme d'église se devait de rester paisible et intègre. De plus, à cause de son caractère emporté et jaloux, il provoque un désaccord durable, souvent incompréhensible pour le lecteur, car dans des moments inattendus, entre Hélène et lui, alors que le bonheur semble à leur portée. Le seul point positif est qu'il aime passionnément la montagne ! 

Le personnage d'Hélène est plus touchant et surtout davantage crédible : elle me parait plus authentique au tout début du roman, et ensuite en tant que mère. Par contre, à d'autres moments, je l'ai trouvé trop volage et surtout très immature, compliquant sa vie encore davantage, par son manque de constance. J'ai trouvé aussi qu'elle renonçait trop facilement à sa passion pour la musique, même si sa mère adorée lui avait déjà montré la voie, en abandonnant elle-même son métier de cantatrice pour l'élever, et pour s'occuper de sa famille. Finalement, la relation entre Alexandre et Hélène m'est apparue "toxique" pour l'un comme pour l'autre.

J'ai eu envie à plusieurs moments de laisser tomber ma lecture, ce qui est rare chez moi quand je choisis un livre, mais comme je connais parmi mes lectrices plusieurs personnes qui adorent cet auteur, j'ai persévéré.

Pour terminer sur une note plus positive, je dirai d'une part, que je n'ai pas choisi le bon titre pour faire connaissance avec cet auteur, et d'autre part, que les passages où il est question de musique, et ceux qui nous décrivent les liens familiaux, comme les relations entre Hélène et sa mère, ou son père, ou amicaux,  que ce soit avec son amie d'enfance, ou son ami médecin et sa femme, sont tous d'une grande sincérité. Ce sont ceux que j'ai le plus aimés dans le roman...mais hélas, ils ne constituent pas le centre de l'histoire.  

Elle avait joué de toute son âme, malgré le trac des premières minutes, malgré l'amertume qui demeurait dans son cœur. La musique s'était révélée comme jadis une complice, mieux encore, elle l'avait emportée très loin, sur les ailes d'un éternel rêve d'amour et de bonheur.

Couverture de la version poche (2013)

Couverture de la version poche (2013)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'ai lu de Marie-Bernadette Dupuy
Série Val-Jalbert: L'enfant des neiges / Le Rossignol de Val-Jalbert / Les soupirs du vent /Les marionnettes du destin / Les portes du passé /L'ange du lac J'avais bien aimé et surtout c'était une période où j'avais du temps pour lire avec un bras cassé....
Répondre
L
Moi aussi j'aimerai découvrir cette autrice qui est plutôt reconnue mais du coup je ne choisirai pas ce titre pour une première découverte.
Merci de l'avoir présenté.
Répondre
M
Je ne resterai pas sur cet avis mitigé, je lirai à l'occasion un autre titre :)
S
Je ne suis pas fan non plus de romans sentimentaux, je les trouve souvent mièvres, mais si la religion s'en mêle ça pourrait être intéressant, malheureusement ce n'est pas le cas d'après ce que tu écris. Je pense qu'il est temps de réformer un peu l'église, les temps évoluent, elle non...bises Manou.
Répondre
V
je crois que ce n'est pas pour moi même si le sujet m'intéresse, je retiens tes bémols! Autrice jamais lue pour ma part.
Répondre
M
Il vaut mieux choisir un autre titre, certains sont bien mis en avant sur Babelio...
B
J'aime beaucoup cette auteure et j'ai lu pratiquement tous ces livres. Celui-ci, j'avoue qu'il n'est pas mon préféré.
Merci pour ton ressenti
Bisous Manou (pas trop présente ces jours-ci avec ma petite-fille à la maison)
Répondre
M
J'aurais du te demander ton avis avant !! Bisous (profite bien!)
M
Malgré un sujet interessant les personnages n'ont pas trouvé grace a tes yeux... le theme est intéressant ... comme tu le dis , les prêtres tout comme les soeurs devraient pouvoir avoir une vie amoureuse, pour leur équilibre et pafois leur compréhension du monde... ce sont des êtres comme tout le monde et malheureusement certains se sont montres violents.. parfois tres durs avec des pensionnaires ou même pedophile... ce que leur croyance devrait ne pas permettre... bon week-end bisous
Répondre
M
C'est un auteur que je relirai car je n'aime pas rester ainsi que un avis mitigé, mais je choisirai bien mon sujet et j'irai lire les critiques sur Babelio ce que je ne fais jamais habituellement :) bisous et une douce semaine
F
Donc ce n'est pas un livre très intéressant à lire; je ne connais pas cette auteure .
Le sujet est d'actualité effectivement;il serait temps que cela bouge un peu .. Bon week end
Répondre
P
Je ne sais pas si j'ai déjà lu cette auteure pourtant prolifique. Te voilà déçue. Tu n'es peut-être pas tombé sur le bon.
Bon weekend.
Répondre
K
Pour ce qui me concerne, j'ai lu quelques-uns des romans que cette auteure. J'apprécie assez mais je n'adhère pas trop à ces romans qui n'en finissent pas. Je veux dire que j'aime lire UN livre et terminer une histoire . J'ai lu Angelina, il y avait trois énormes volumes à lire avant de connaître la fin de l'histoire. C'est un peu longuet tout de même.
Répondre
M
Je tenterai d'autres titres car apparemment celui-ci n'est pas son meilleur. C'est vrai que je n'aime pas non plus quand il y a trop de longueurs, mais comme je le dis plus bas, n'étant pas chez moi, j'alterne les lectures que j'ai emporté et des lectures que j'emprunte sur la bibliothèque numérique de ma médiathèque. Ce titre était le seul de l'auteur disponible et j'avais besoin d'une lecture légère... C'est bien écrit tout de même et certains des personnages m'ont plu ! Merci de ton passage ici. J'espère que tu vas bien
P
Coucou Manou,
Je ne suis pas très fan des romans sentimentaux, et je lis que tu n'as pas beaucoup apprécié non plus.
En tous cas, merci pour ce partage.
Bises et bonne fin de journée
Répondre
M
Pas très fan non plus mais pour changer des polars entre deux lectures plus difficiles, je suis preneuse. Je viens de terminer la lecture d'un roman de George Sand et "Zoli" un livre poignant sur les tziganes...Je les présenterai bien plus tard car je vais bientôt me mettre en pause pour cause de petits-enfants à garder avec joie et petite famille et amis qui débarquent :):) Bises et un doux week-end
E
cela me fait penser beaucoup aux "oiseaux se cachent pour mourir" j'ai apprécié le film plus que le roman (une fois n'est pas coutume)
je note ton bémol, je n'ai lu aucun roman de l'auteure donc je commencerai avec un autre titre peut-être "Les amants du presbytère" comme le conseille Cathy-Rose mais plus tard, éternel embouteillage de PAL :-)
bon week-end à toi !
Répondre
M
Je l'ai lu aussi et j'ai vu le film, le sujet est proche mais pas tout à fait abordé de la même façon... Je crois que je lirai tout de même un autre titre de cet auteur pour ne pas rester sur cette impression mitigée, puisque d'autres lecteurs l'apprécient. J'ai vu que sur Babelio, ce titre n'avait pas été très apprécié, avec des avis partagé, comme le mien (j'aurais du regarder avant, ce que je ne fais jamais !). Bon week-end à toi aussi
L
J adore cet auteur prolixe mais il y a de temps en temps des romans loupés. Je ne le connais pas celui-ci. Ells en a écrit un autre sur le même thème.


Gros bisous.
Lavandine
Répondre
M
C'est ce qu'on me dit et j'ai bien compris en le lisant que je n'avais pas débuté par le bon titre pour faire connaissance avec son écriture, qui par ailleurs ne m'a pas déçue...Mais j'aime adhéré un minimum avec les personnages pour prendre du plaisir à mes lectures surtout quand ce sont des lectures de détente... bisous et une douce journée
M
difficile parfois de se mettre à la place de l'auteur....mais au moins tu donnes ton ressenti, c'est bien ....passe une belle journée
Répondre
M
Merci à tous pour votre passage ici et vos commentaires. Bonne fin de semaine !
Répondre
E
J'apprécie tes ressentis , je connais pas cet auteur,les romans inspirés d'une histoire vraie me tentent bien !
Répondre
C
J'ai lu beaucoup de livres de cet auteur, que j'ai beaucoup aimés, Elle a écrit une histoire un peu sur le même sujet, Les amants du presbytère, tiré d'une histoire vraie, et qui m'a beaucoup plu. Je pense que tu n'as tout simplement pas commencé par le bon ...
Belle soirée, bisous.
Cathy
Répondre
M
C'est ce que je pense aussi, et comme je ne suis pas chez moi, c'était le seul titre de cet auteur qui était disponible sur la bibliothèque numérique de ma médiathèque, du coup je n'ai pas réellement choisi ! J'en lirai un autre un jour, car comme je le dis, tout n'est pas négatif et certains passages m'ont plu. Bisous bonne fin de semaine
J
je ne connais pas non plus mais je pense que je ne le lirai pas non plus, merci d'avoir testé....bises et bonne soirée
Répondre
B
Un livre que je vais oublier
Répondre
B
Je n'ai pas encore lu celui-ci par contre, tous les ouvrages précédents que j'ai lus de Marie-Bernadette Dupuy, je les ai appréciés. Je ne sais que rajouter.
Je te remercie pour ton ressenti Manou et je te souhaite une agréable soirée.
Je t'embrasse très fort.
Bernadette.
Répondre
M
Je sais que tu parles souvent de cet auteur et il n'y a pas que toi parmi mes lectrices. Comme je le dis à Cathy, c'était le seul titre disponible sur la bibliothèque numérique de ma médiathèque. La version numérique est sortie l'an dernier mais le livre date de 2012...Alors j'aurais le choix pour en découvrir d'autres, tu sais que je ne reste jamais bien longtemps sur un avis mitigé. Bisous et une douce fin de semaine
E
Je n'avais jamais entendu parler de cette autrice et ta chronique me donne pas envie d'y remédier. Le sujet central est effet un tabou dans notre société. L'Eglise devra bien un jour se pencher vraiment sur la question, d'autant que le nombre de vocations est en déperdition sans doute à cause de ce problème de célibat imposé.
Je lis "La Gloire et la cendre. L'ultime victoire de Naploéon" de Patrick Tudoret aux éditions Les Belles lettres.
Je t'embrasse, chère Manou.
Répondre
M
J'aime bien alterner mes lectures. En ce moment je viens de terminer "Indiana" de George Sand, dont je ne parlerai sans doute qu'à la rentrée vue le nombre de chroniques en retard que je n'ai pas même encore rédigés ! J'ai lu aussi un livre magnifique sur les tziganes, "Zoli" et j'ai commencé un polar pour lire quelque chose de léger...Tu devrais parler de tes lectures sur ton blog, c'est très enrichissant je trouve. Bisous et une douce fin de semaine