Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Le Petit-fils / Nickolas Butler

Stock / La cosmopolite, 2020

Stock / La cosmopolite, 2020

Lyle chérissait ces journées. La lumière oblique de fin de printemps, le contact des branches dans ses mains, la découverte fortuite de nids délicats d'oiseaux qui chantaient sans se faire voir, la douce odeur d'herbe coupée, les relents d'humus des feuilles mortes...

Le monde possède une gamme presque infinie de mystères et un nombre encore plus infini de suppositions, d'escroqueries, de mensonges, de boniments avec, ici et là, quelques rares et précieuses réponses.

Rien au monde n'est plus lourd que le cercueil d'un enfant et jamais l'adulte ayant ployé sous ce fardeau ne sera en mesure de l'oublier. Enterrer un enfant est une tragédie insurmontable pour beaucoup de parents. Elle occulte le soleil, dérobe les couleurs, étouffe la musique_ elle dissout les mariages comme de l'acide, saigne le bonheur et laisse un sillage gris de désespoir.

Quelque part dans le Wisconsin, Lyle et sa femme Peg ont une vie tranquille, rythmée par leur quotidien et les saisons. Lyle a du plaisir à travailler chez des amis trop âgés pour s'occuper seuls de leur verger. Il aime le contact avec la terre et la nature. 

Shiloh, leur fille adoptive, leur a fait un merveilleux cadeau en leur permettant de s'occuper d'Isaac, leur petit-fils, qu'ils chérissent tous les deux, et avec qui ils ont une relation particulièrement forte. Car tous deux n'ont pas toujours vécu que des jours heureux : ils ont perdu en bas-âge un petit garçon, mais ont fait face avec courage au drame de leur vie.

Mais cette année s'annonce, encore une fois, bien difficile pour eux. Lyle apprend avec une grande tristesse que son ami Hoot, avec qui il aime refaire le monde tout en buvant des bières, a un cancer déjà bien avancé.

Shiloh, qui a toujours eu une forte personnalité, vient de rejoindre la communauté religieuse de Coulée Lands, une nouvelle église.

Lyle et Peg pensent qu'il s'agit d'une secte.

Ils ont de quoi se faire du souci pour elle, et pour leur petit Isaac, et Lyle va en discuter souvent avec Charlie, le prêtre de leur paroisse, qui leur conseille de ne jamais, coûte que coûte, perdre le contact avec leur fille, quoi qu'il advienne. Mais leur inquiétude va monter d'un cran lorsque Steven, le prédicateur, déclare qu'Isaac a un don de guérisseur. 

Peu à peu, les relations étroites qu'ils entretenaient avec Shiloh vont se déliter. Elle va déclarer à Lyle qu'il est un être nuisible pour Isaac, car il a perdu la foi, et va lui interdire désormais de l'approcher. 

Lyle et Peg sont bien décidés à se battre, d'autant plus qu'ils ont découvert que leur petit Isaac est diabétique, qu'il a besoin de soins, et que leur fille, tombée amoureuse du prédicateur, refuse de le mener consulter un médecin, et veut le guérir par des prières...

Existe-t-il un plus grand bonheur que d'être un enfant livré à lui-même pour explorer le vaste univers, sans un soupçon de danger ? Car ce sont les adultes qui introduisent la notion de danger dans le monde, toujours eux.

Comment est-il possible d'être en désaccord avec quelqu'un que l'on aime aussi éperdument ? se demanda-t-il.

J'étais tombée sous le charme du premier roman de l'auteur, "Retour à Little Wing"présenté ICI sur le blogJ'avais aimé sa plume toute en tendresse et sensibilité. J'avais aimé l'humanité de ses personnages, la façon que l'auteur avait de décrypter leurs ressentis, et de dresser le portrait, détaillé et tout en finesse, de leur personnalité. C'était une belle histoire d'amitié de jeunesse, et de ce qu'il en restait à l'âge adulte. Je n'ai jamais lu par contre son second titre, "Des hommes de peu de foi" que peut-être vous connaissez...

Son troisième roman, que je vous présente aujourd'hui, est dans la même veine. Il faut savoir cependant que l'auteur s'est inspiré d'une histoire vraie. 

Aux-Etats-Unis en effet, des centaines, voire des milliers d'enfants (nous dit l'auteur dans une note en fin d'ouvrage) succombent chaque année à des maladies, car les parents prient pour les guérir, au lieu de les faire soigner. 

J'aurais du savoir pourtant que j'allais me faire avoir, qu'après les premières pages, qui nous dressent la vie quotidienne des personnages avec simplicité et réalisme, des drames allaient survenir, et bien je l'avoue, je me suis attachée aux personnages, à ces grands-parents aimants, à leur fille adoptive qui ne sait plus où elle en est. J'ai détesté le prédicateur qui abuse de la souffrance des familles et de leur faiblesse. 

C'est un roman marquant qui ne peut laisser le lecteur indifférent.  

Le roman, découpé en cinq parties correspondant chacune à une saison, débute au printemps d'une année, puis se termine au printemps de l'année suivante, mais, ce qui est terrible avec cet auteur, c'est que la fin nous laisse libre de deviner ce qui va advenir.

La neige étouffait tous les bruits et quand ils se garèrent dans le parking, Lyle eut l'impression fugace de se trouver dans un vieux film ou une photographier en noir et blanc, tant le calme était irréel. Même la neige semblait tomber avec une lenteur prodigieuse, comme si chaque flocon flottait dans l'espace ou voletait langoureusement sans avoir dévalé des centaines de mètres jusqu'à la terre.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Églantine 10/05/2021 03:33

Un livre poignant d'après ton ressenti !Merci Manou !

Laura 09/05/2021 17:09

Tu me donnes envie découvrir ce titre avec cette belle chronique je vais me noter aussi l'autre titre que tu cites au début.
Merci pour cette découverte.

manou 10/05/2021 07:09

C'est un auteur qui écrit peu et que je trouve vraiment intéressant à découvrir :)

Alex-Mot-à-Mots 07/05/2021 14:10

Une lecture dont on se souvient.

manou 10/05/2021 07:08

Je l'imagine sans peine en effet, je ne suis pas prêt de l'oublier moi non plus

marine D 07/05/2021 11:36

Tu me donnes envie de le lire, merci Manou

chemindetables 07/05/2021 11:28

merci de ta comme toujours très bonne présentation, je ne l'écris pas sous chaque livre mais j'adore vraiment tes chroniques même si je n'ai pas envie de lire pour le moment certains livres
belle journée
bisous
patricia

manou 10/05/2021 07:09

C'est normal en travaillant on ne peut tout faire, moi j'ai plus de temps à présent...Bisous et une douce journée

dasola 06/05/2021 22:51

Bonsoir manou, justement, je n'avais trop aimé Retour à Little Wing, donc je passe mon tour. Désolé. Bonne fin de soirée.

Béa kimcat 06/05/2021 17:18

Merci pour ton beau ressenti !
Je note !
Biz

ecureuilbleu 06/05/2021 10:54

Bonjour Manou. Je note le titre de ce froman qui devrait me plaire. Je le chercherai à la médiathèque. Bonne journée et bisous

Evy 05/05/2021 21:41

Merci pour ce partage passe une bonne soirée bise

Philippe D 05/05/2021 20:50

Une fin ouverte, ça ne plait pas à tout le monde. Moi, j'aime bien imaginer la suite de l'histoire...
Merci pour la présentation et bonne soirée.

Durgalola 05/05/2021 20:49

Tu me donnes envie de lire cet écrivain. Bises

jacre 05/05/2021 20:45

j'aime bien lire tes résumés, je note certains titres qui me plaisent, celui ci peut-être...bises et bonne soirée

manou 06/05/2021 08:31

C'est gentil, le but est de partager mes lectures en sachant que forcément elles ne peuvent pas plaire à tout le monde :) bises

CathyRose 05/05/2021 18:27

Bon cette fois je passe mon tour Manou, c'est pas trop mon truc ces histoires de sectes, et encore moins si c'est inspiré d'une histoire vraie. Mais bon je ne manque pas de livres sur ma liste, ça devrait aller !
Belle soirée, bisous.
Cathy

manou 06/05/2021 08:30

Pas de soucis Cathy, je comprends. Le centre du sujet c'est l'amour des grands-parents pour leur petit-fils et à leur fille adoptive et...leur impuissance, alors forcément c'est poignant. Bisous et une douce journée (je n'ai pas eu le temps de répondre à tes commentaires des derniers jours...je passe du temps au jardin et du coup le temps me file entre les doigts mais je te remercie pour tes mots déposés)

Bernie 05/05/2021 17:20

un auteur que je découvre, c'est noté dans ma longue liste

manou 06/05/2021 08:28

Je ne sais s'il te plaira mais ce qu'il écrit est très fort...

Renée 05/05/2021 16:08

Je viens de voir sur mon site achat mais ile st encore bien cher en e-book 23 CHF c'est beaucoup donc je retiens il va baisser sans doute. Bisous

manou 06/05/2021 08:27

Voilà pourquoi je fréquente des médiathèques, c'est gratuit de lire ! bisous

francine 05/05/2021 15:40

Bonjour, si tout est écrit dans le même style que tes extraits, sans moi... néanmoins quand j'irai à la librairie je regarderai, et j'attendrai ou pas que ça sorte en poche, je te souhaite une bonne journée, bisous

manou 06/05/2021 08:27

Je comprends aussi ta réaction, chacun fait comme il peut et heureusement lit ce qu'il veut. bisous

Mo 05/05/2021 15:16

Je vais voir si je le trouve en numérique.
Merci pour la présentation. Gros bisous,
Mo

manou 06/05/2021 08:26

C'est un auteur qui mérite qu'on le lise, il écrit peu de romans mais ils sont toujours très forts...bisous et une douce journée

Petits Bonheurs 05/05/2021 15:16

Bonjour Manou,
J'ai commencé à lire ton récit et je n'ai pu continuer. Trop de similitudes.
Je ne veux pas trop rentrer dans les détails mais nous avons nous aussi une fille adoptive que nous chérissions. Elle est rentrée dans une secte. Elle a deux petites filles que nous ne connaissons pas. Même pas en photo.
Cela fait 11 ans maintenant. C'est dur et même si la peine est enfouie sous une épaisse cicatrice elle est toujours là. (Tu peux ne pas valider mon com s tu veux). Je t'embrasse

manou 06/05/2021 08:26

Elisa, je ne voulais pas en abordant ce sujet douloureux, faire de la peine à un ou une de mes lectrices...je suis touchée par ton témoignage au contraire, et je comprends ta réaction...l'auteur bien entendu s'adresse davantage à ceux qui ne connaissent pas ce problème de près pour qu'ils soient vigilants, c'est ce que je pense, mais comme il s'inspire d'une histoire vraie bien entendu, c'est douloureux pour toi comme pour tous ceux qui le vivent de près. Je t'embrasse aussi, prends soin de toi

Les Pollhuguetts 05/05/2021 15:13

Bonjour Manou,
Merci pour ce partage, mais je lis très très peu.
Bonne fin d'après-midi. Bises. Huguette

manou 06/05/2021 08:22

Merci pour ton message, tu n'es pas la seule parmi mes fidèles à lire peu ou pas du tout. A l'origine mon blog a été créé pour présenter mes lectures autant que tu le saches puisque tu es une nouvelle lectrice de mon blog ! J'ai choisi de varier les sujets car je ne voulais pas en faire un blog uniquement littéraire d'une part, mais aussi parce que je voulais qu'il soit le reflet de mes autres passions, alors ne t'étonne pas de voir que je présente deux à trois livres chaque semaine. Tu n'es en rien obligée de venir commenter mes chroniques, cela ne m'empêchera pas de venir visiter ton blog, je comprends bien que lorsqu'on ne lit pas beaucoup cela soit moins intéressant. Bisous et une belle journée

Eve-Yeshé 05/05/2021 14:47

j'étais quasi certaine qu'il te plairait !!!
c'était mon premier romande Nickolas Butler et sous le charme complètement...
je voulais en lire d'autres, notamment "retour à... " mais tu connais l'état de ma PAL

manou 06/05/2021 08:18

C'est un auteur qui me touche beaucoup et comme je dis, il commence toujours en douceur avant de nous plonger dans l'émotion. Je lirai son troisième à l'occasion...ma PAL aussi déborde !