Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La femme intérieure / Helen Phillips

Le Cherche Midi, 2020

Le Cherche Midi, 2020

Elle répugnait à admettre que c'était la concrétisation d'un de ses vieux fantasmes : être dans deux endroits à la fois. Avoir deux corps. S'abandonner à sa propre guérison pendant que ses enfants étaient entre les mains de quelqu'un qui les aimaient exactement comme elle les aimait.

Voilà un livre que j'ai eu le plus grand mal à terminer, pourtant il démarrait bien, et le sujet de départ m'intéressait beaucoup. 

Molly est une jeune femme débordée par ses deux jeunes enfants, d'autant plus que son mari, musicien, part souvent à l'étranger pour des concerts, et pour plusieurs jours. 

Elle travaille comme paléobotaniste sur un chantier de fouilles qui se trouve sur l'aire d'une ancienne station-service. Elle vient de faire une découverte vraiment étonnante, qu'elle a au départ cru être la conséquence d'un canular. Elle a en effet mis au jour une Bible, dans laquelle Dieu est un personnage féminin, trouvée aux côtés d'objets plus récents, qui n'ont pas réellement de raison d'être sur le chantier à cet endroit. Molly est perturbée par ces découvertes. 

Depuis, les visiteurs se pressent, et les visites commentées deviennent de plus en plus épuisantes pour elle, qui doit répondre à de multiples questions, dont elle ne connait pas toujours les réponses, quand elle ne doit pas essuyer en plus, l'agressivité de personnes croyantes bien ou mal intentionnées. 

Elle ne va pas très bien en fait : elle a souvent des crises d'angoisse quand elle est seule, entend des bruits qui lui donnent l'impression qu'il y a quelqu'un d'autre avec elle et les enfants dans l'appartement, alors qu'elle sait bien, rationnellement, que ce n'est pas possible. 

Un soir, ces bruits se précisent, et elle se retrouve face à une jeune femme qui lui est en tous points, ou presque...identique. Une autre Molly qui est prête à prendre sa place, mais qui a vécu un drame dans son passé.

Nage-t-elle en plein délire ? Est-ce un cauchemar ? A-t-elle des crises de schizophrénie ? 

Toutes deux vont devoir faire un bout de chemin ensemble. 

Il y avait plein de livres dans le sous-sol, des livres qu'elle voulait lire mais sans jamais trouvé le temps de le faire ; elle disait souvent à David que son rêve était d'aller dans une cabane toute seule et de lire des romans six heures par jour. Mais quand elle ouvrait un livre et se mettait à lire, elle avait presque l'impression d'être illettrée ; elle relisait sans cesse la même phrase jusqu'à ce que les mots s'effondrent en lettres et les lettres en lignes et en cercles.

En arrivant que le feu passe au vert et l'autorise à tourner à droite, elle n'arrivait pas à croire qu'elle était presque arrivée chez elle ; ne se rappelait aucune seconde du trajet. C'était vraiment étrange, monter dans sa voiture puis arriver à destination sans le moindre souvenir de ce qui se déroulait autour de vous.

J'ai aimé le début du livre qui permet d'entrer dans la personnalité de Molly, de voir qu'elle ne va pas bien du tout, parce que la maternité lui pèse beaucoup trop, et cela, bien qu'elle aime énormément ses enfants.

Je trouve que toutes les femmes peuvent se sentir concernées par son histoire. En tous les cas, c'est un livre qui aborde d'une manière originale, la maternité et le chamboulement profond, qu'elle apporte dans la vie. Les enfants de Molly ne lui laissent plus aucun espace pour elle-même, et elle ne reconnait plus son corps.  

Le dédoublement de sa personne aurait pu être tout à fait passionnant. Il est toutefois amené de manière très originale par l'auteur et, avec un suspense qui nous permet de rester suspendu au fil de l'histoire. Ne sommes-nous pas tous des êtres doubles, désirant parfois être à deux endroits à la fois, ou bien ne laissant paraitre aux autres, qu'une seule facette de notre personnalité, et étouffant très vite certaines idées, trop dérangeantes, afin d'assumer nos obligations ?

Mais nous sommes des êtres de raison...et, au fond de lui, le lecteur n'a aucun mal à comprendre ce que ressent Molly. 

Hélas, arrivée au milieu du roman, j'ai trouvé que l'histoire ne tenait plus la route, ce dédoublement n'apportait plus rien et, au contraire, devenait ennuyeux car trop répétitif. 

Je me suis désintéressée du personnage de Molly, et de ce qui lui arrivait à elle, ou à son double. Toutes deux m'ont semblé avec besoin d'aide, mais aucune des deux n'étant en mesure d'aider l'autre, je ne comprenais pas où l'auteur voulait nous mener. J'ai fini de lire ce roman en espérant trouver des réponses, et voir une des personnes de son entourage, tendre la main à Molly pour l'aider à s'en sortir.

Dommage, car il y avait quelques passages intéressants, et je m'étais même pris d'affection pour cette jeune femme qui vit des jours très difficiles et sombre dans la dépression. J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour elle mais, à un moment donné, je n'y ai plus cru et, ce double qui pouvait avoir au début une utilité, car il aurait pu l'aider à réagir face aux difficultés de son quotidien, devient trop lourd à porter. 

J'ai beaucoup réfléchi pour comprendre mon ressenti face à ce roman et je suis persuadée qu'il y a une explication que je n'ai pas décodée en le lisant. Le roman est divisé en cinq parties distinctes, qui correspondent chacune à une étape dans la vie de Molly, un chemin qu'elle doit suivre pour arriver à s'accepter telle qu'elle est devenue, maintenant qu'elle est maman. Mais, ce n'est pas parce que j'ai compris cela, que j'ai aimé la suivre sur ce chemin, qui n'est pas le mien. Peut-être que d'autres femmes s'identifieront davantage à son histoire, et auront du plaisir à la lire.  

J'apprends en terminant cette chronique que ce roman a été élu "Meilleur livre de l'année" par le New York Times et le Washington Post ! 

En tous les cas pour moi, c'est un rendez-vous manqué et j'ai donc un avis mitigé. 

Elle en venait de plus en plus à penser qu'elle aurait dû garder les objets dans la boîte en carton sous son bureau. Cachés, privés. Pourquoi avait-elle ressenti si fortement le besoin de les partager, surtout la bible ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

manou 24/05/2021 16:21

Un grand MERCI à tous pour votre visite et vos commentaires...

Laura 14/05/2021 21:55

J'ai entendu parler de ce livre principalement en bien et c'est vrai que la trame de l'histoire me tente bien.
J'espère que je serai plus satisfaite de ma lecture que toi.
Merci en tout cas pour ce retour

manou 24/05/2021 16:21

Je viendrai lire ton avis avec grand plaisir. Peut-être parce que tu es jeune et encore avec des enfants jeunes, tu seras plus sensible à ce roman. Comme je l'ai dit j'ai aimé le début, cette jeune femme débordée, un peu perdue entre son travail et ses enfants, nous ressemble mais ensuite, trop c'est trop !

FARFADET 86 14/05/2021 10:10

Ah ! le dédoublement de la personne, ce peut être fascinant. Si l'initiale est malade, le double peut être rédempteur. Bien sûr, dans un roman, on attend cela... Mais voilà, l'auteure nous entraine sur d'autres voies et nous égare, semble-t-il.
L'autre question serait : au cours de l'existence et des épreuves de la vie, ne devient-on pas un autre. Métamorphose de l'âme en phase avec la transformation du corps, s'effectuant graduellement à notre insu tandis que nous vieillissons ?...
Oui, ce ne doit pas être simple de lire ce roman... Toutefois, tu en as apprécié la première partie, et ce que tu nous en raconte invite bien à la lecture, alors pourquoi pas... lire est aussi une aventure...
Merci pour cette présentation.
Amitiés

manou 24/05/2021 16:19

Tu as raison voilà pourquoi j'aime aussi me laisser embarquer dans un roman dont je ne connais rien, et dont personne ne parle. J'ai toujours pensé que parfois la rencontre ne se faisait pas parce que ce n'était pas le bon moment tout simplement pour aborder le sujet, ou le style de l'auteur ! belle journée et merci pour tes commentaires

Carole94p 12/05/2021 18:42

Un roman qui n'a pas l'air évident, je comprends ton ressenti. Dommage que tu n'es pas été emballé !

Béa kimcat 12/05/2021 18:29

Merci pour ton ressenti et ton avis mitigé sur ce livre un peu décevant.
Biz

Petits Bonheurs 12/05/2021 14:34

Merci de nous donner ton point de vue sur ce livre.
Je pense que toutes les femmes à un moment de leur vie ont presque un dédoublement de leur personnalité. Pas facile du tout la maternité, son travail, être épouse, avoir des amies .....
Beaucoup de femmes sont débordées .... mais bon, il y a des limites . Et parfois l'histoire peut devenir invraisemblable.
Bises Manou et bonne journée

Sylvie Barbizon 12/05/2021 04:51

Bonjour Manou, ton billet ne donne pas envie de le lire, mais peut-être que la traduction de ce roman est tout simplement mauvaise, cela m'est arrivé de lire des livres d'auteurs étrangers tellement mal traduits que ça en devient indigeste, lassant, c'est étonnant mais véridique, et c'est regrettable..bises et belle journée.

manou 12/05/2021 07:06

C'est vrai que j'y ai pensé mais justement ce n'est pas le cas car j'ai trouvé que le traducteur avait du talent pour retracer une telle ambiance ! Non je crois que l'histoire n'est plus crédible et que je n'y ai plus cru du tout et cela m'a détournée du personnage :) bises

Cléo 11/05/2021 23:11

Je suis venue juste pour te dire que j'ai décidé de ne plus commenter tous les articles sur les livres : j'ai une liste interminable et... je ne lis pratiquement plus (sauf Martine Martin, notre aminaute)! Pour les lecteurs et lectrices, tes billets sont super intéressants et bien documentés! Bises et belle journée!

Cléo 12/05/2021 14:27

Merci pour ta belle réponse Manou! Et tu as bien raison : chacune et chacun est libre de commenter les articles de son choix, selon ses goûts! Bises et belle journée!

manou 12/05/2021 07:05

Cléo tu n'as pas à t'excuser, tu sais que je ne compte pas le nombre de visites de mes aminautes et beaucoup parmi eux font comme toi ! C'est tout à fait normal que chacun lise ce qu'il veut qu'il s'agisse de livres ou de critiques sur des livres. Tu sais que pour moi c'est ma passion première (et c'était aussi mon métier), je n'ai pas voulu n'avoir qu'un blog littéraire parce que j'ai plusieurs passions que je voulais les partager et j'ai choisi de ne pas avoir plusieurs blogs mais ce choix m'appartient, et justement tu as aussi le choix. Merci pour ta sincérité qui me touche beaucoup. Bises et une belle journée

Philippe D 11/05/2021 21:07

Bon, là, je vais passer mon tour.
Passe une bonne soirée.

Églantine 11/05/2021 20:35

Etre dans deux endroits à la fois ... elle a un trouble personnalité !

laramicelle 11/05/2021 19:21

Coucou. Ne t inquiète pas. Ce que tu en dis ne m inspire pas non plus. Maintenant si des journaux en parlent ça deviendra un sujet de mode :). Et du snobisme, loin de la rencontre auteur lecteur via le livre. Bisous

manou 12/05/2021 07:01

Tu as raison, voilà pourquoi je ne me précipite jamais sur un livre dont on parle trop ! Mais là j'ai suivi mon intuition, il n'était même pas mis en avant à la médiathèque, comme quoi ! Bisous

CathyRose 11/05/2021 17:38

Bon l'histoire du dédoublement me plaît moyen, et vu ce que tu en dis je vais moi aussi passer mon tour !
Belle soirée, bisous.
Cathy

manou 12/05/2021 07:00

Je suis désolée de détourner de si nombreux lecteurs potentiels de ce livre !!! L'éditeur va m'en vouloir :) Bisous et une douce journée

Bernie 11/05/2021 16:50

c'est souvent le milieu du livre qui est déterminant, on peut avaler la suite, ou se trouver dans une lecture difficile qui peut mener à l'abandon.

manou 12/05/2021 06:59

C'est bien vrai, mais parfois au contraire, ce sont les premières pages qui déterminent si on aura du plaisir ou pas...

Renée 11/05/2021 16:26

Je vais me fier a ton avis il sont toujours pertinents. Bisous

manou 12/05/2021 06:59

C'est gentil. Je ne sais pas si mes avis sont pertinents car bien entendu en matière de lectures on est dans notre ressenti aussi, mais j'essaie d'être sincère le plus possible et d'expliquer ce que je n'aime pas car d'autres peuvent aimer ! bisous et une douce journée

ruthiebear 11/05/2021 15:10

I thank you for always being honest in your evaluations. Friendship

Eve-Yeshé 11/05/2021 14:14

ce livre aurait pu m'intéresser (maternité dédoublement...) mais vu ce que tu en dis et en accord avec ma PAL qui se met au régime, je vais passer mon tour :-)
l'idée que Dieu soit au féminin me plaisait bien aussi:-)

manou 12/05/2021 06:57

Comme toi j'ai été tentée par le sujet de la maternité, et cette jeune femme débordée et fragilisée par sa nouvelle condition de mère, a su me toucher mais ensuite, ce n'est plus crédible :)

Josette 11/05/2021 13:14

comme Brigitte je ne pense pas que ce roman me plaise !

manou 12/05/2021 06:56

Je comprends bien Josette et quand je présente un livre j'essaie toujours d'être sincère ! bises

EmilieRD 11/05/2021 13:13

Ca arrive des fois... la 4ème de couverture est tentante, mais les premières pages sont décevantes! Des fois on s'accroche, pour rien!

Mo 11/05/2021 13:12

Le thème ne m'inspire guère...
Bonne journée à toi et bises,
Mo

manou 12/05/2021 06:56

Je comprends bien ! En fait au début c'est une jeune femme attachante...j'ai été d'autant plus déçue par la suite :) bisous et une douce journée

Alex-Mot-à-Mots 11/05/2021 13:09

Il m'était tombé des mains : trop d’invraisemblance.

manou 12/05/2021 06:55

Merci Alex ! Je me sens moins seule !!