Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Radical / Tom Connan

Albin Michel, 2020

Albin Michel, 2020

"A un moment donné, faut bien s'engager" m'avait-il dit récemment, lorsque je l'avais mis en garde sur les risques qu'il était en train de prendre avec ses multiples activités.
Harry était dingue, complètement dingue, mais selon des critères rationnels ou calculateurs que, de toute façon, il rejetait en bloc...

Voilà un roman qui m'est tombé des mains comme on dit, alors que pour une fois je l'avais choisi en ayant lu la quatrième de couverture. C'est d'ailleurs elle qui m'a attirée, comme quoi je devrai continuer à ne jamais la lire...et à me fier plutôt à mon instinct qui me disait de ne pas tendre la main pour l'emprunter à la médiathèque. 

 

Il s'agit d'un roman social qui nous proposait d'explorer à travers la vie de deux jeunes gens, la société d'aujourd'hui et en particulier l'explosion du populisme chez les jeunes.

Un sujet que je trouvais très intéressant, bien que je ne lise pas de romans politiques, il est d'actualité. J'ai tenu durant une centaine de pages mais peut-être certains d'entre vous, auront envie d'aller au-delà. 

Le roman débute bien si je puis dire. Le lecteur fait connaissance avec Nicolas, jeune étudiant à Science Po. Au contraire de ce que l'on pourrait croire, il n'est pas issu d'une famille aisée. Sa mère devenue veuve s'est battue pour qu'il s'en sorte mieux qu'elle. Il est sérieux, a des idées plutôt à gauche mais comme beaucoup de jeunes de sa génération, il est désabusé et ne sait plus que penser de nos dirigeants, des décisions prises autour du mouvement des gilets jaunes, des injustices sociales, du racisme (qui le touche aussi parce qu'il est juif).

Son seul problème, c'est la solitude affective, et le fait qu'il ait du mal à s'engager dans une relation sérieuse. Il faut dire aussi qu'il est homosexuel et qu'en ville alors que tout parait facile, grâce aux applications de rencontres et aux réseaux sociaux, tout est pour lui trop "sans lendemain". 

Un jour, il fait la connaissance d'Harry. Il a 18 ans, il est passionné et surtout très sûr de lui...Leurs débuts amoureux sont difficiles mais leurs discussions forts intéressantes. Le seul problème est qu'Harry est proche des mouvements d'extrême-droite.  Peu à peu, ce qui était un problème pour Nicolas, n'en devient plus un, malgré ses interrogations, il va être de plus en plus sous l'emprise d'Harry...

La révolte est avant tout un plaisir bourgeois, et quiconque a traîné ses guêtres ne serait-ce que quelques heures à la fac de Nanterre sait que l'écrasante majorité des indignés professionnels sont des personnes à l'abri du besoin_ lorsque ce ne sont pas purement et simplement des branleurs. Ceux qui ont besoin de leurs putains de diplôme, ils y vont en cours, coûte que coûte_ et, même quand ils ne cautionnent pas les dernière réformes du gouvernement sur les APL ou les bourses du Crous.

Je ne pourrai pas vous en dire davantage car je n'ai pas lu le roman au-delà mais je peux sans trop m'avancer dire que leur relation va être néfaste à Nicolas, voire toxique, qu'il va se détourner de ses études, et qu'au final Harry lui aura fait plus de mal que de bien...mais je peux me tromper. 

Ce roman m'est tombé des mains pour une seule raison que je vais tenter d'expliquer ici. Il est trop excessif en tout. A côté de réflexions très vraies sur la révolte des jeunes, leurs rêves, l'état des lieux de notre société, et des passages émouvants où Nicolas explique pourquoi il veut ménager sa mère et ne pas lui dire encore qu'il préfère les garçons, l'auteur emploie un langage très direct et très cru pour nous parler de sexe à chaque page. 

J'en ai vu et lu d'autres pourtant, mais franchement je ne sais pas ce que ça apporte aux idées de fond et même je ne crois pas que les jeunes d'aujourd'hui soient à ce point obsédés par le sexe, même quand ils sont très seuls, même quand ils sont homosexuels, où qu'ils habitent Paris, mais bien entendu je peux me tromper à ce sujet, eux qui sont abreuvés de stories sur Instagram, de vidéos pornos et autres images crues, ils n'auraient le choix qu'entre le sexe ou la violence ? 

Je me suis demandée si c'était cela vieillir, ne plus avoir envie de lire cet étalage de mots crus. Point n'est besoin à mon avis de tout décrire en détails pour que le lecteur se fasse une idée du désir qui les anime ou de leurs échanges amoureux. L'imagination peut très bien remplacer les mots, les scènes être suggérées mais sans doute tout cela est-il voulu par l'auteur pour attirer davantage les jeunes lecteurs et être considéré comme un auteur moderne. Bref ce livre n'est pas pour moi.

J'aurai pourtant voulu savoir la suite, au point de vue des idées, pour mieux comprendre les jeunes générations, leurs désirs et leurs déceptions, pour mieux comprendre pourquoi Nicolas se fait embrigader et s'éloigne de ses idéaux. Mais désolée sur ce coup-là, j'ai essayé mais je n'y suis pas arrivée. Il y a tant de livres qui m'attendent à la maison, à la librairie et en médiathèque.

Bon comme je suis curieuse j'ai tout de même lu le dernier chapitre...mais je ne vous en dirai rien ! 

Peut-être que tout cela ne sera pas une embûche pour d'autres personnes, peut-être que d'autres lecteurs passeront outre, à voir donc pour vous, si le sujet vous intéresse et que vous êtes tentés, je lirai votre ressenti avec grand plaisir. 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Diane 21/03/2021 11:07

Merci Manoue pour cet avis franc. Ce n'est pas non plus mon genre de lecture. Étrange comme certains "grands succès" sont parfois incompréhensibles. Moi j'ai déjà été tellement déçue par un livre que je l'ai fichu à la poubelle : Le Monde selon Garp.

manou 23/03/2021 11:08

Heureusement il y a des livres pour tous les goûts et nous ne manquons pas de choix ! Merci pour ton message

Alex-Mot-à-Mots 19/03/2021 11:50

L'auteur a voulu trop en faire ?

manou 23/03/2021 11:07

C'est ce que je pense en effet !

FARFADET 86 17/03/2021 11:45

Bonjour Manou,
Merci pour ta franchise nous indiquant que tu n'as pas lu le livre jusqu'au bout en nous en donnant les raisons. Pour certains ce sera comme un avertissement favorisant ou pas le désir de lecture de cet ouvrage.
Le sexe si tabou pendant des générations, aujourd'hui étalé à toutes les sauces , filmé, écrit jusqu'à la nausée , c'est un peu le contrecoup de tant d'années de pudibonderies excessives, le basculement de l'autre plateau de la balance dans l'excessif que tu mentionne dans ta critique. Effectivement trop , c'est trop et je pense que ça n'apporte rien.
On sera aussi "Radical" en passant à côté du roman ...
Amitiés

manou 23/03/2021 11:07

C'est bien vrai que notre société est toujours passée d'un excès à un autre, mais bon ce roman trouvera son public c'est le principal pour l'auteur finalement...mais je t'avoue que j'ai été étonnée de le trouver dans la médiathèque de mon village, quand je vois tout ce qui serait intéressant à découvrir, d'un autre côté dans les villages, c'est bien d'ouvrir les choix de livres au plus grand nombre...une démarche qui se justifie aussi. Belle journée merci pour tes nombreux messages, je ne réponds pas à tous par manque de temps

Maryline 17/03/2021 11:06

Il arrive parfois d'être déçue par des livres au point d'en arrêter la lecture... ça m'arrive rarement. Cela a failli se produire avec ma dernière lecture :" Un parfum de cèdre" d'Ann- Marie Macdonald... j'ai trouvé le livre confus, les vies des personnages se mélangeaient, au point que je n'étais plus sûre que ce que j'avais compris était ce qui était. Mais la fin m'a agréablement surprise, faisant disparaître mes incompréhensions. J'ai terminé également Le roman d'un enfant de Pierre Loti: une écriture classique mais un bel éloge à l'enfance .. Belle journée Manou! bisous

manou 23/03/2021 11:04

Souvent je me force à terminer un livre parce que comme tu le soulignes très bien on peut avoir de jolis surprises :) mais là franchement je n'y suis pas arrivée. Bisous

Bernie 17/03/2021 10:01

je choisis très rarement un livre pour sa quatrième de couverture, j'ai souvent été déçu.

manou 23/03/2021 11:03

Pareil pour moi, soit je choisis à l'intuition, soit parce que je veux connaître l'auteur ou le connais déjà, soit parce que j'ai entendu parler du livre :)

Elena800 17/03/2021 05:40

Bonjour, tu ne me donnes pas envie de le lire ! Bisous

manou 17/03/2021 07:02

Je comprends mais je trouvais important d'en parler même si je ne l'ai pas terminé ! Il peut plaire à un autre public... Bisous

francine 16/03/2021 19:19

Bonjour, pas du tout mon genre de lecture !! je te souhaite une bonne soirée, bisous

manou 17/03/2021 07:01

Je ne sais pas si c'était ou pas mon genre de lecture quand je l'ai choisi car il parlait de jeunesse avant tout, mais après lecture je te confirme que ce n'est pas mon genre non plus ! bisous

Renée 16/03/2021 17:55

Merci pour ce ressentis qui nous aide a faire le choix. Bisous douce soirée

manou 17/03/2021 07:00

Je ne voulais pas au départ en parler mais comme il était dans ma petite bibliothèque de village, cela m'a étonné et j'ai vu qu'il avait des avis très mitigé, après tout cela peut plaire à d'autres lecteurs :) bisous

ruthiebear 16/03/2021 15:35

I always appreciate your honesty in reviewing these books. Friendship

Quichottine 16/03/2021 13:43

C'est donc un roman que je ne lirai pas...
Merci, Manou.
Bisous et douce journée.

Sylvie Barbizon 16/03/2021 12:57

Ça a l'air spécial! En même temps il y a toutes sortes de jeunes, ceux qui ont les pieds sur terre et d'autres qui sont complètement à l'ouest et qui passent leur temps à tout critiquer au lieu de relever les manches. Est ce que cet auteur ne fait pas de la démagogie ? Le pauvre étudiant, homosexuel, les revendications, le populisme, etc...j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de clichés...Bises Manou.

ecureuilbleu 16/03/2021 12:52

Je ne le lirai pas. Il y a tant d'autres livres qui m'attendent. Bisous

Doc Bird 16/03/2021 12:16

Je suis du même avis que toi. Je ne vois pas à quoi cela sert de mettre trop de mots crus et de mettre la sexualité à toutes les sauces. C'est dommage car l'intrigue avait pourtant l'air intéressante.

Martine Martin 16/03/2021 11:22

Je n'aime pas ne pas terminer un livre mais cela m'arrive aussi. Dommage des sujets intéressants le populisme galopant, l'homosexualité, l'influence perverse. Bisous

lilwenna 16/03/2021 10:44

ça doit être rare que tu ne finisses pas un livre ! Bon déjà la couverture ne m'attirait pas, mais ce que tu en dis ne m'attire pas plus !
Par contre, contrairement à toi, je ne peux pas prendre un livre sans lire la quatrième de couverture !
Bisous et bonne journée

Josette 16/03/2021 10:36

ce livre n'est pas pour moi... c'est trop racoleur déjà par le sujet, et je suis aussi d'une génération qui n'a pas besoin de description pornographique. (dans les livres comme au cinéma ou séries TV)
je me souviens d' Yves Navarre qui évoquait son homosexualité sans choquer, une autre époque !

Mo 16/03/2021 10:16

Bonjour Manou,
si un livre te tombe des mains, ne prends pas la peine de le ramasser...
J'avoue que ce que tu en dis ne me tente guère...
Bonne journée à toi et gros bisous,
Mo

Danièle 16/03/2021 10:02

C'est rare que tu n'ailles pas au bout d'une lecture ! En tout cas merci pour ton ressenti .
Très belle journée, bises

Golondrina63Auv 16/03/2021 09:28

Pas évident de s'avouer un mauvais choix
Merci à toi pour ton ressenti
Gros bisous

Féelaure 16/03/2021 09:13

ça doit être rare que tu n'ailles pas au bout d'un livre ! merci pour ton ressenti Manou
Bisous et douce journée