Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la Bulle de Manou

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Fleurs d'automne dans la garrigue et au bord des champs / Balade en Provence

La nature nous offre ses merveilles...la clématite en fruits

La nature nous offre ses merveilles...la clématite en fruits

Les pluies récentes ont fait beaucoup de bien à ma garrigue qui refleurit abondamment dès à présent alors que l'hiver n'est pas encore là. Nous avons l'habitude en Provence de ce renouveau, mais il nous semble bien plus précoce cette année.

 

Ainsi en est-il des pâquerettes que je vois d'habitude plutôt en décembre. 

Quelques pâquerettes dans un champ
Quelques pâquerettes dans un champ
Quelques pâquerettes dans un champ

Quelques pâquerettes dans un champ

Moins surprenante est la floraison des argeiras (argeràs ou argelàs). Cet ajonc de Provence (Ulex parviflorus), je sais que vous le connaissez bien à présent, car je vous le montre chaque année. Il égaie la garrigue et les bords des champs, mais gare à ceux qui se frottent à ses piquants. Il est très en avance lui-aussi, car sa floraison débute en principe aux environs de la noël. 

Les argeirasLes argeiras
Les argeirasLes argeiras

Les argeiras

La floraison du romarin est également plus précoce, comme celle de la moutarde sauvage, et de ces fleurs jaunes dont je ne connaissais pas le nom et que Cathy (merci !) a pu nommer : il s'agit d'une épervière. Il en existe de multiples espèces différentes dans l'hexagone. 

Le romarin déjà en fleurs

Le romarin déjà en fleurs

Moutarde sauvage et une épervière (merci Cathy !) poussant au bord des champs
Moutarde sauvage et une épervière (merci Cathy !) poussant au bord des champs
Moutarde sauvage et une épervière (merci Cathy !) poussant au bord des champs

Moutarde sauvage et une épervière (merci Cathy !) poussant au bord des champs

Le gui se prépare pour noël, mais aura-t-il encore des boules dans un mois, j'en doute.

Le gui dans un amandier
Le gui dans un amandier
Le gui dans un amandier
Le gui dans un amandier

Le gui dans un amandier

Sur les chênes blancs qui ont perdu quelques feuilles, on distingue mieux les gales. 

Les gales du chêne
Les gales du chêne

Les gales du chêne

Enfin, les pins et les orchidées attendent déjà le printemps.

Pin d'Alep et orchidée...
Pin d'Alep et orchidée...

Pin d'Alep et orchidée...

Et c'est avec l'image de ce vieux tronc de chêne, qui en a vu passer des années...que se termine ma balade d'aujourd'hui, une balade faite à moins d'un kilomètre de chez moi, donc ! 

A bientôt !

A bientôt !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thaddée 01/12/2020 14:56

Tout est si beau, les deux premières photos de fleurs, les baies (j'aime beaucoup voir les baies) et l'ancestral tronc de chêne ! On respire dans la nature.

manou 01/12/2020 19:02

Tu as la mer moi j'ai la garrigue, la mer est bien trop loin, et il faut en profiter, cela fait tellement de bien ! Belle soirée Thaddée

Lepoetre 27/11/2020 19:24

Bonsoir Manou,
Merci pour cette promenade pleine de tendresse. Merci de la partager. Quand je serai très très vieille, que je ne pourrai plus me promener, des blogs comme le tien me réjouiront.
Pour la fleur jaune après le romarin : pourrait-il s'agir de la roquette jaune, comestible ? (différente de la roquette cultivée, à fleurs blanches), je n'ai pas réussi à voir les feuilles. En tout cas c'est une crucifère, ancien nom des Brassicacées, mais je préfère le terme crucifère, plus parlant…
Hier j'ai vu une première violette en fleur, en me promenant sur un sentier au long du gave d'Oloron… À la fois réjouissante et inquiétante = réchauffement climatique. Il y avait aussi beaucoup de petit houx. Chez nous, en Béarn, on l'appelle l'escana-cloca (prononciation la plus fréquente "escano-clouco".Traduction mot à mot "étrangle-poule-couveuse". Ce n'est pas le même mot pour les poules couveuses et les poules non-couveuses), et il sert pour la "provision" : quand on met le jambon dans le sac, on l'entoure d'escana-cloca : ainsi le jambon ne touche jamais le sac, et la mouche ne peut pas pondre sur le jambon, au travers du sac. Il parait aussi qu'on peut consommer au printemps les jeunes pousses, mais ça je n'ai pas essayé.
Continue SVP tes promenades, c'est du bonheur.
Mireille

manou 28/11/2020 09:08

Bonjour et merci pour ton message. Le petit houx commence à avoir de belles boules rouges dans ma garrigue mais je n'en ai pas encore fait de photos. Les jeunes pousse au printemps se mangent comme des asperges, j'en ferai un article au printemps prochain !! Et nous le ramassons pour décorer la maison à noël mais je ne ne connaissais pas du tout son usage pour protéger le jambon !! C'est astucieux !
Sinon, ce n'est pas la fleur jaune qui se trouve juste après le romarin qui me pose problème, en Provence nous l'appelons la moutarde sauvage et il s'agit bien d'une crucifère (moi-aussi j'ai gardé l'habitude de parler de ces anciennes familles...) ! C'est la suivante... qui serait bien d'après les indications données par une de mes lectrices, une "épervière" dont il existe de très nombreuses espèces différentes. Je n'avais pas tous les éléments pour la déterminer. Je le ferai un jour peut-être. Encore merci pour ton message. Bon week-end

Petits Bonheurs 27/11/2020 17:12

J'adore ta série et ta garrigue qui est différente de la mienne. Mais maintenant je peux te situer et tu es nettement plus au Sud que chez-moi. Ma garrigue "flirt" avec les montagne et n'offre pas toutes ces plantes. Bises Manou

Marie minoza 26/11/2020 16:14

Quelle est belle ta garrigue!

emma 26/11/2020 14:15

Rien que le mot " garrigue " est une évasion, merci de partager la tienne

Marine Lou 26/11/2020 11:25

La gale du chêne nous les nommions des "gorgules"
Bonne journée Manou

chevrette13 26/11/2020 11:24

bonjour
même à un seul km c'est beau tout ça, à préserver des incendies surtout...par chez nous très fréquents en été et jours de mistral...je crois que dès samedi les collines vont être davantage fréquentées, on a besoin d'air !!
bisous

marine D 26/11/2020 11:19

Les fruits de la nature sauvage sont tellement beaux dans leur simplicité, merci Manou

Céline 26/11/2020 08:29

Que de belles fleurs ! tout comme Bonheur du jour, j'aime beaucoup la clématite en fruits.
Bonne journée, bisous

Bonheur du Jour 26/11/2020 05:57

Ces clématites toutes mousseuses ont ma préférence. On a de la chance d'habiter une région où il y a tant de fleurs même en hiver ! Et le houx ?

manou 26/11/2020 08:30

Il n'y a que du faux houx encore appelé houx fragon près de chez moi, je vais bientôt pouvoir m'enfoncer plus loin dans la forêt pour en ramasser !!

lemenuisiart 25/11/2020 19:04

Rien que du bonheur simple

Durgalola 25/11/2020 18:43

j'ai vu chez une voisine une plante en fleur (deuxième floraison) qui normalement ne fleurit en Lorraine qu'en début d'été.
Merci pour les photos ; ton kilomètre est intéressant. Bises

mouneluna77 25/11/2020 18:42

Ici plus de fleurs gelée blanche le matin 5 jours de suite..... les dalhias sont cuits, déja détérré et mis en jauge au garage, et les gaillardes ,jaunes sont couchées. Allez repos mes fleurs vous avez bien fleuri.
c'est quoi sur l'avant dernière photo ? le gui est trés en avance. bonne soirée bises

manou 26/11/2020 08:19

Tu as bien travaillé et forcément chez toi certaines plantes ne peuvent pas rester en pleine terre en hiver, c'est normal vu les températures :) bises

Azalaïs 25/11/2020 18:11

Merci pour toutes ces couleurs provençales, même ici où il fait plus froid, le romarin fleurit, les violettes pointent leur nez et je ne sais pas s'il aura encore du houx pour Noël bises et bonne soirée

manou 26/11/2020 08:18

Oui chez toi il fait surtout plus humide et les plantes souffrent moins en été du coup...Bises et une douce journée

Véronique 25/11/2020 17:32

Il y a comme un petit air de printemps en automne en Provence ;-)
Parc chez moi, les pâquerettes continuent de fleurir et depuis quelques années , elles sont des quatre saisons .J'ai remarqué également que le houx et le gui avait de l'avance das leurs floraisons . La houx garde néanmoins ses boules rouges et je pourrai commencer mes compositions la semaine prochaine .
Et dire que le romarin fleurit à nouveau sur tes terres ... le mien est entré en hibernation :-D !
Merci Manou .
Comme ça doit sentir bon .
Bonne soirée
Je t'embrasse
Véronique

manou 26/11/2020 08:17

C'est tout à fait ça, l'hiver n'est pas encore là et nous profitons donc bien de toutes ces fleurs qui se trompent de saison...Pas de houx chez moi, nous avons juste le faux houx ou houx fragon que nous ramassons pour en faire des bouquets car il a lui aussi des boules rouges ! Bisous et une douce journée

Kalypso 25/11/2020 17:28

La clématite de la première photo m'a fait penser à de l'anis étoilé!
Toutes ces photos sont d'une grande précision.
Merci pour toutes ces beautés.

manou 26/11/2020 08:16

Merci à toi de passer pour te joindre à moi lors de mes balades...Belle journée

Josette 25/11/2020 17:17

tes ajoncs sont différents des ajoncs bretons ? ils sembles plus grands mais tout aussi piquants.
j'aime bien ta première photo avec les clématites sauvages
Pour le gui c'est une plante que je n'aime pas surtout dans les maisons... c'est de la glu elle porte la poisse et je ne touche pas à celui qui est dans mes pommiers.
bonne soirée Manou

manou 26/11/2020 08:15

Ce ne sont pas les mêmes ajoncs je confirme :) bises

Chinou 25/11/2020 17:05

Lorsqu’on aime la nature, qu'on sait prendre le temps d'observer les fleurs, les arbres, on ne s'ennuie jamais. Les pins auraient bien besoin cette année d'un hiver rigoureux pour éradiquer les chenilles processionnaires qui vont y nicher .

laramicelle 25/11/2020 17:04

Coucou les abords de ta maison sont très beaux bisous

Béa RIOT 25/11/2020 16:54

Quelle superbe galerie de fleurs !
Merci pour ta belle promenade partagée avec nous.
Bisous Manou