Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Neuf parfaits étrangers / Liane Moriarty

Albin Michel 2020

Albin Michel 2020

Ah, je préfère ça se dit Frances lorsqu'elle aperçut au loin la majestueuse demeure victorienne. Le long de la route désormais goudronnée_quel soulagement_, la végétation devenait plus verte, plus délicate à mesure qu'elle s'en approchait. Tranquillum House s'élevait sur trois étages et sa façade de grès était surmontée d'une toiture en tôle ondulée rouge et d'une tourelle. Frances eut la délicieuse sensation d'être propulsée à la fin du XIXe siècle, même si le ronron de la Lamborghini jaune poussin derrière elle gâchait quelque peu son voyage dans le temps.

Elle [Frances] avait participé à la marche des femmes, bon sang ! On ne pouvait pas l'accuser de "porter atteinte au féminisme" sous prétexte qu'elle décrivait la couleur des yeux de son héros ! Comment pouvait-on tomber amoureux de quelqu'un sans connaître la couleur de ses yeux ?

Neuf citadins aisés se retrouvent pour dix jours de cure dans un établissement huppé, perdu au milieu de nulle part, le "Tranquillum House". Ce qu'ils veulent tous, avant tout, c'est changer de vie, car ils ont de graves problèmes personnels qu'ils n'arrivent pas à régler tout seuls. Ils sont venus sous les conseils d'un ami ou d'un membre de leur famille, et malgré quelques avis mitigés lus ici ou là sur les réseaux sociaux, ils sont en confiance. La seule consigne claire est de ne pas apporter d'aliments prohibés.

 

Le lecteur va faire connaissance avec...un jeune couple, Ben et sa femme Jessica, pour qui rien ne va plus depuis qu'ils ont gagné au loto et que Jessica a eu recours à la chirurgie esthétique ; Tony Hogburn, un ancien champion de footy (le foot australien) ; Carmel, mère de quatre petites filles, divorcée et persuadée que son mari est partie parce qu'elle était en surpoids ; Napoléon, un enseignant qui croit aux vertus du développement personnel,  Heaver, sa femme qui ne se remet pas de la mort de leur fils, et leur fille Zoé, la plus jeune du groupe ;  Lars, un charismatique avocat homosexuel ; et puis il y a Frances Welty, une auteure de romans sentimentaux déçue parce que son dernier livre a été refusé et qu'elle vient de subir une arnaque particulièrement éprouvante...

 

Masha, la directrice qui a elle-même changé de vie après une crise cardiaque, et son personnel (Delila et Yao en particulier) n'ont qu'une seule envie c'est de rendre leur séjour inoubliable et surtout, de faire d'eux des êtres nouveaux, capables d'affronter leur vie et ses problèmes, tout du moins en apparence.

Elle leur propose donc des séances de Tai chi, de méditation, de yoga, des jours de jeûne ou une nourriture adaptée à leurs problèmes de santé, des massages, ou bien tout simplement des balades (parfois nocturnes), entre deux smoothies ou deux séances de piscine...

Ils doivent absolument ressortir transformés de leur dix jours de vie commune dans ce lieu paradisiaque.

 

Mais Masha décide de tester une nouvelle méthode révolutionnaire (et illégale) que nos neufs personnages vont découvrir peu à peu, non sans surprise au début, puis avec de plus en plus d'effroi.

Car vous vous en doutez, rien ne se passera comme prévu ! 

Elles détestaient presque toutes leur corps. Les femmes et leur corps ! Il n'y a pas de relation plus violente ni plus toxique. Masha avait vu des femmes pincer le gras de leur ventre avec tant de dégoût et de brutalité qu'elles en avaient des bleus. Pendant ce temps-là, leurs maris, bien plus empâtés, se tapotaient affectueusement le ventre d'un air mi-fier, mi-penaud.

Tony n'avait pas imaginé qu'être grand-père se résumerait à parler de choses incompréhensibles avec trois enfants au drôle d'accent via un écran Quand il s'était projeté dans ce rôle, il s'était représenté une petite main collante agrippée à la sienne en toute confiance, une promenade tranquille jusqu'au magasin du coin pour acheter des glaces Mais cela n'arrivait jamais Et de toute façon le magasin du coin avait fermé...

C'est le second roman de l'auteur que je découvre. J'avais fait sa connaissance en lisant "Le secret du mari", présenté ICI. Celui-ci est un roman choral : chacun des chapitres donne la parole à un des neuf personnages, en plus de Masha et des membres du personnel.  

 

L'auteur aborde différents thèmes d'actualité comme les difficultés de la monoparentalité, le désir d'enfant quand on est homosexuel, l'attrait et la superficialité des réseaux sociaux, le deuil, la culpabilité, la difficulté à se remettre en question...

L'auteur sait encore une fois nous faire entrer avec humour et finesse dans la psychologie des personnages. Le lecteur découvre la réaction des différents protagonistes au fur et à mesure des événements. Rien ne nous étonne vraiment, vues les situations qu'ils vont avoir à vivre. Les langues se délient un peu, les angoisses resurgissent, les secrets enfouis apparaissent au grand jour, le lâcher prise est obligatoire pour tous mais pas si évident que ça à atteindre quand on est en groupe. C'est intéressant d'observer les réactions des différents personnages, mais de se demander aussi, jusqu'où va aller leur acceptation, face à ce que Masha leur fait subir. Heureusement certains se révoltent et d'autres ne perdent pas leur sang-froid.

 

J'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs, mais le suspense qui nous donne vraiment envie de savoir comment le séjour va se terminer,  les fait vite oublier. 

 

J'ai aimé aussi le cynisme de la directrice, tout en trouvant affolant qu'une personne aussi perturbée personnellement et sans formation, devienne coach.

Le roman nous permet de mener une réflexion très juste sur la mode actuelle du coaching qui se décline à peu près dans tous les domaines. Il faut dire que la vague de mal-être qui déferle dans nos sociétés, amène l'industrie du développement personnel, donc des stages de bien-être, à se développer alors qu'il s'agit d'un besoin, entièrement créé par nos sociétés modernes.

La quête  du bonheur est indispensable, certes, mais à quel prix ! 

 

Vous pouvez découvrir l'avis de Brigitte (Ecureuil bleu) ICI

Elle [Frances] songea qu'il serait sûrement déplacé de prier pour la délivrance dans la situation présente alors qu'elle n'avait pas rendu grâce à Dieu depuis si longtemps. Il aurait peut-être apprécié une petite carte au fil des ans...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'avais lu "le secret du mari" de cette autrice et j'avais beaucoup aimé. Depuis... j'ai prévu d'en lire d'autres. Elle écrit plus vite que je ne la lis ^^. Merci pour ce retour, entre le thème et la forme du roman chorale, je la note.
Répondre
C
le coatching est très à la mode mais il y a beaucoup de charlatans quand on voit des fois qui devient coatch et c'est pas grave puisqu'ils sont très demandés ....et si ça peut faire du bien c'est le principal
je ne connais pas l'auteure mais j'aime bien ton avis
bisous
patricia
Répondre
D
oui le coaching est quelquefois entre les mains de personnes instables ....
un livre que tu me donnes envie de lire ... Bises et merci pour ta visite. Caresses à ton chat !
Répondre
M
Ah oui... le secret du mari.... j'avais beaucoup aimé, alors je note celui-ci...
Belles lectures et merci pour le partage!
Bisous
Répondre
F
Entre être coaché et scotché, on se retrouve comme accroché ou retenu dans les deux cas... la vie un long ruban adhésif ... qui, lorsque vous êtes trop englué dans vos problèmes, vous incite à faire appel à un tiers, un coach pour vous faire décoller de vos soucis et trauma du moment ... mais attention à ne passe faire manipuler et embarquer dans quelques autres galères... "Neuf parfaits étrangers" voilà un titre qui accroche (décidément !) et après ce compte rendu de lecture , ma foi on a bien envie de se munir du livre et découvrir au risque d'être scotché toujours plu au fil des pages...
Merci pour la présentation... je vais faire un pose blog mais j'ai laissé dans mon dernier article publié ce matin les liens qui permettent de lire le récit en une vingtaine d'articles de notre voyage en Grèce, effectué il a a 50 ans, un road-movie pour un été grec qui devrait entraîner le lecteur dans un total dépaysement ...
Belles journées et belles promenades en haute Loire.
Amitiés des farfadets
Répondre
C
Un livre très tentant et des extraits bien choisis . Merci pour cette proposition de lecture. Bisous
Répondre
P
Je ne connais pas du tout celui-ci. Je n'ai lu que "Le secret du mari" que j'avais bien aimé.
Bonne soirée.
Répondre
M
Alors tu aimeras celui-ci, différent mais prenant et intéressant quand aux différents thèmes invoqués. Belle journée
R
Thank you for this review. Friendship
Répondre
R
En voyant la couverture me suis bien dit que j'avais déjà vu ce livre mais oui chez Brigitte...Par contre même si il me tente beaucoup je vais attendre mais merci d'en reparler deux avis positif c'est qu'il est bon. Bisous
Répondre
M
Brigitte est fan et c'est elle qui m'a donné envie de découvrir l'auteur :) bisous
M
Bonjour Manou,
et hop! Téléchargé!
Merci et bisous,
Mo
Répondre
M
Je l'ai lu aussi en numérique, ça m'arrange bien quand je ne suis pas à la maison :) bisous
E
je n'ai lu que "Le secret du mari" qui m'a laissée sur ma faim, mais tu as l'air tellement enthousiaste que je le note quand même...
J'ai "Petits secrets, grands mensonges" dans ma PAL
Répondre
M
Je n'ai lu que deux titres et je découvrirai avec plaisir les autres et ta présentation de "Petits secrets, grands mensonges" que je ne connais pas !
D
un ouvrage qu'il est tentant de lire
Répondre
M
Sympa cet auteur en tous les cas...
C
Celui-ci je l'ai noté après avoir lu "le secret du mari"
Merci pour la partage de cette belle chronique !
Bon après-midi, bisous
Répondre
M
Il te plaira alors si tu l'as déjà noté ! Bisous
E
Bonjour Manou. C'est un auteur que j'apprécie beaucoup. J'ai lu tous ses romans traduits en français. Bisous
Répondre
M
Tu me bats, je n'ai pas encore tout lu mais ça viendra :) bisous et merci de m'avoir donné envie de découvrir celui-ci
P
C'est un livre original et pourtant c'est la vie de bien des personnes ce mal-être. Pour être "coach" de ces personnes il faut certainement avoir vécu des douleurs. J'ai des doutes sur le sérieux. Tiens c'est comme les psychiatres pour moi il y a quelque chose de si complexe !
Bonne journée Manou. Bises
Répondre
M
Ce n'est pas simple d'aider les autres alors forcément il faut une formation solide par derrière et beaucoup d'empathie, j'imagine...bises
A
J'avais beaucoup aimé Le secret du mari, alors je note ce titre. Merci du conseil.
Répondre
M
J'ai aimé les deux et ils sont différents en plus, et cela me donne envie de poursuivre avec d'autres romans de l'auteur...
D
Ton avis sur cette lecture donne envie ! On voir en effet beaucoup de coachs fleurir sur Internet et proposer des formations bien être, profitant parfois du mal être des gens... En tout cas, je me demande bien quelle est le méthode de Macha... Pour le savoir, il faudra que je lise le roman, si je le trouve en médiathèque et si j'ai le temps de le lire...
Répondre
M
Les profiteurs sont en effet nombreux, et nuisent non seulement aux gens mais à ceux qui exercent ce métier avec sérieux...Le suspense est bien là alors je ne te dirai rien :):) belle fin de semaine
F
C'est vraiment la mode du moment ! merci pour cette nouvelle découverte Manou
Bisous et douce journée
Répondre
M
Cet auteur est intéressant car au-delà du suspense et de l'histoire, il y a toujours différents thèmes abordés qui font réfléchir...bisous et un doux vendredi
M
J'aime cette auteur Liane Moriarty, j'ai lu tous ces précédent livre et je vais bien entendu lire celui-ci. j'hésitais avant de t'avoir lu parce que le sujet ne me disait trop rien mais maintenant je le rajoute à ma liste. Merci et bisous
Répondre
M
Je n'ai pas encore tout lu d'elle c'est seulement mon second mais je compte bien me rattraper ! bisous
G
Tant de livres peuvent plaire ...
Oups l'été je lis moins je préfère lire le payage qui m'entoure et en plus j'ai mes garçons
Cela dit les impressions des unes et des autres sont à lire
Bisous
Répondre
M
Je lis beaucoup moins aussi quand je suis en Haute-Loire parce qu'en Provence avec la chaleur on serait confiné dès 10 heures du matin :) bisous