Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La Symphonie du hasard. Livre 1 / Douglas Kennedy

Belfond, 2017

Belfond, 2017

Nous. Les Burns. Deux parents nés dans l'abondance des années folles, avant la dégringolade vers les épreuves et l'abattement national. Trois enfants nés plus tard, dans la paix et la prospérité du milieu du siècle. Un quintette d'Américains issus des sommets de la classe moyenne ; cinq brillants exemples-chacun à sa manière- du gâchis que tant d'entre nous font de leur vie.

On ne connaît jamais toute l'étendue de notre malheur jusqu’à ce que, un jour, un détail, parfois insignifiant, déclenche en nous une avalanche de tristesse refoulée depuis des mois, voire des années.

...J'ai commencé à saisir une chose que j'avais jusque-là toujours eu du mal à discerner. Nous sommes tous composés d'élans contradictoires ; suivre l'un, c'est forcément renoncer aux autres.

Alice Burns, éditrice new-yorkaise, se prépare pour rendre visite à son jeune frère Adam, désormais en prison. Elle ne comprend d'ailleurs pas pourquoi c'est lui qui lui a demandé de venir le voir en dehors des rendez-vous fixés par avance. Celui-ci a un lourd secret à lui révéler...

Alice est alors obligée de replonger dans de douloureux souvenirs d'enfance qu'elle ne demandait qu'à oublier. 

Nous la retrouvons en famille entre une mère colérique et toujours négative, un père absent, assoiffé de réussite, qui ne pense qu'à l'argent et en plus, trompe son monde. 

Elle raconte son amour pour ses deux frères, Peter l'aîné et Adam, les difficultés qu'ils ont à s'entendre, sa vie d'étudiante et ses premiers amours...

 

Au delà de la vie de famille et de la présentation des différents personnages, j'ai trouvé que ce roman dont j'avais lu de très bonnes critiques, s'étirait en longueur. Pourtant j'avais aimé le début et je commençais à m'attacher aux personnages...

Comme il s'agit du tome 1  d'une trilogie, je pensais que tout cela était voulu par l'auteur, mais à vrai dire, je me suis réellement ennuyée à certains endroits du livre et forcée à poursuivre, ce qui ne me donne pas du tout envie de lire la suite.

Pour vous donner plus de précisions, j'ai trouvé particulièrement inintéressant les passages où Alice décrit sa vie à l'université. Certes le lecteur va apprendre comment sont organisées les études en Amérique, les différents clans dans lesquels il vaut mieux se fondre si on veut être bien intégré, les liens particuliers que les étudiants tissent avec leur tuteur...mais il y a beaucoup trop de détails qui floutent le message de l'auteur.

Je n'ai donc finalement pas adhéré à cette histoire de famille sur fond de politique des années 60-70.  C'est un roman que j'ai trouvé beaucoup trop américain dans le sens négatif du terme.

 

Mais peut-être que vous l'avez lu et aimé ?

 

C'est le premier livre de Douglas Kennedy que je lis et cela ne me donne pas du tout envie de poursuivre avec d'autres romans. Dommage car j'aurais aimé savoir ce qu'Alice allait devenir et il y avait de bons passages. Mais il y a tellement d'autres titres qui m'attendent, au moins pour cet été. 

C'est dans les moments de grande souffrance que l'on apprend à couper les ponts...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Effectivement, c'est un auteur (et une trilogie) qui plaisent aux lecteurs. En médiathèque ils cartonnent et ce depuis la sortie. Mais de mon côté je n'ai encore rien lu de lui. Merci pour ton retour.
Répondre
M
J'avoue que j'ai eu du mal mais je ne resterai pas sur cet échec et je lirai d'autres titres de cet auteur pour voir si j'aime ou pas ! Bon we
P
J'ai très peu lu cet auteur.
Bonne semaine.
Répondre
M
Non, je n'ai pas lu ce roman, ta chronique n'engage pas à le faire
Répondre
M
Un grand merci à vous tous pour votre visite ou votre commentaire...
Répondre
L
J'aime bien ce titre
Répondre
R
It does not sound like a story I would like. Friendship
Répondre
M
Plusieurs romans de cet auteur m’ont déplu. Du coup, je ne le lis plus. Peut-être ai-je tort...
Répondre
M
Je ne sais pas si j'aurais envie de retenter la lecture de cet auteur...Toi tu as au moins essayé plusieurs fois :) bisous
D
c'est clair
Répondre
V
un livre à oublier donc
Bisous
Répondre
A
Je n'ai jamais accroché à Douglas Kennedy, j'ouvre, je lis quelques pages et je referme, je vois que toi aussi il t'a ennuyée, tu as raison, tant de livres nous attendent pour quoi s'obliger à lire quelque chose qui ne nous plaît pas même si les critiques nous y poussent! bises et bonne journée. L'autre jour, j'ai vu mon com être refusé sur ton articles sur les cabanes
Répondre
M
J'ai été très vite lassée par cette lecture pourtant j'aime bien persévérer car quelquefois on est agréablement surpris mais là non ! Bizarre ce problème sur mon blog, personne ne me l'a signalé. Merci de m'en parler. bises et un doux week-end
E
ah! j'ai acheté uniquement ce tome 1 en poche (alors qu'en principe j'aurais pris tous les volumes!) pour me faire une idée car les critiques ne sont pas toutes positives (moins que d'habitude avec l'ami Douglas...
j'ai aimé "L'homme qui voulait vivre sa vie" et surtout "La poursuite du bonheur" (coup de cœur!)
Répondre
M
Je lirai ton avis avec grand plaisir. J'ai beaucoup entendu parler de "la poursuite du bonheur" alors un jour, je retenterai. merci de m'en parler
B
Comme toi j'avais lu un livre de cet auteur dont j'ai d'ailleurs oublié le titre... et je n'en ai pas lu d'autre.
Répondre
M
On est d'accord ! Il y a tellement de choses à découvrir et d'auteurs qui nous attendent !
M
ce sont des familles à rebondissements, c'est un peu ça ce qui arrive à ce genre de famille connue....passe une bien belle journée
Répondre
M
Rien à voir avec JFK !!!!
M
J'ai lu 3 romans de cet auteur: La femme du cinquième, Les charmes discrets de la vie conjugale et cet instant là, ils ne m'ont pas laissé un souvenir impérissable comme certains livres dont tu te souviens au moins en partie... J'ai voulu découvrir, j'ai insisté, mais non! ;-)
bisous
Répondre
M
Au moins c'est déjà ça tu te souviens des titres :) bisous
T
Quand c'est trop j'ai du mal et oui, une exagération d'explications sur un sujet précis revient à écrire un documentaire et ça ruine l'intérêt du lecteur. Quand je pense qu'il y a plusieurs tomes, cet auteur a beaucoup à dire ! Passe un beau week-end Manou, gros bisou !
Répondre
M
Peut-être que d'autres personnes l'apprécient, tu sais bien que la lecture, selon le moment où on l'aborde, nous-même pouvons aimer ou pas :) bisous et un doux week-end
M
Oui parfois on a du mal à poursuivre une lecture, cela m'arrive de temps en temps, je connais cet auteur mais je ne me souviens pas des titres que j'ai lu de lui
Répondre
M
J'ai eu du mal avec celui-là alors que cela avait bien démarré :) bisous
M
Je n'ai vu aucun livre de Douglas Kennedy et donc pas celui-ci et tu ne me donne pas vraiment envie de le lire. En plus je n'aime pas trop les sagas. Bisous
Répondre
C
merci pour ton avis, j'ai déjà lu ses romans, j’avais pas mal accroché je l'avoue. cette exposition d'aquarelles à campan est toujours au niveau des meilleures. c'est aussi l'occasion de découvrir une belle région et un petit village charmant, sans parler des mounaques qui peuplent Campan. bises.celine
Répondre
M
Mais c'est bien aussi qu'on n'aime pas tous la même chose !! bises
É
Bonjour Manou. Je m'abstiendrai alors, déjà peu emballée par une trilogie alors que tant de livres m'attendent. Bonne journée et bisous
Répondre
D
Ma liste étant déjà bien longue, je vais le laisser de côté!
Très belle journée, bises
Répondre
M
La mienne aussi, ce qui explique que je n'ai pas envie pour l'instant de tenter un autre titre de l'auteur :) bises et un doux week-end