Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La vraie vie / Adeline Dieudonné

L'iconoclaste, 2018

L'iconoclaste, 2018

C'était un homme immense, avec des épaules larges, une carrure d'équarrisseur. Des mains de géant. Des mains qui auraient pu décapiter un poussin comme on décapsule une bouteille de coca. En dehors de la chasse, mon père avait deux passions dans la vie : la télé et le whisky.

D'habitude les frères et sœurs, ça se dispute, ça se jalouse, ça crie, ça chouine, ça s'étripe. Nous pas. Gilles, je l'aimais d'une tendresse de mère. Je le guidais, je lui expliquais tout ce que je savais, c'était ma mission de grande sœur. La forme d'amour la plus pure qui puisse exister. Un amour qui n'attend rien en retour. Un amour indestructible.

J'aimais la nature et sa parfaite indifférence. Sa façon d'appliquer son plan précis de survie et de reproduction, quoi qu'il puisse se passer chez moi. Mon père démolissait ma mère et les oiseaux s'en foutaient. Je trouvais ça réconfortant. Ils continuaient de gazouiller, les arbres grinçaient, le vent chantait dans les feuilles du châtaignier...

Voilà un premier roman percutant...et profondément troublant dont on ne sort pas indemne.

 

La narratrice, dont le lecteur ne saura jamais le nom, a 10 ans.

Sa vie quotidienne est simple. Ses parents sont pauvres et vivent dans un lotissement miteux. Elle a une imagination débordante. Elle aime lire et travaille bien à l'école. Elle est même carrément douée en mathématiques et en sciences.

 

Avec son frère Gilles, qui n'a que 6 ans, elle partage les jeux innocents de l'enfance et l'insouciance qui leur permet de s'évader de leur vie maussade et triste, entre une mère mutique et introvertie que l'enfant compare à une amibe, et un père chasseur de gros gibier qui a toute une pièce réservée à ses trophées de chasse, la "chambre des cadavres". Le père sème la terreur autour de lui : il est imprévisible et violent, et un rien suffit à le faire déraper.

 

Ce que les enfants aiment par-dessus tout, tous les deux, c'est jouer dans le cimetière de voitures proche et de là, attendre tous les soirs, la venue du marchand de glace. 

 

Un jour, le vendeur est victime d'un terrible accident devant eux, les traumatisant à jamais. Rien ne pourra être comme avant pour eux deux...

 

Personne ne les aide à mettre des mots sur ce terrible instant, et Gilles ne s'en remettra jamais, il ne rira plus, et son beau regard perdra tout son éclat.

Alors du haut de ses 10 ans, elle imagine que si elle fabrique une machine à remonter le temps, elle pourra peut-être changer le cours de son destin, rendre le sourire à son frère...

Elle se met à travailler de plus belle, espérant que des adultes vont l'aider à réaliser son rêve.

Je ne peux vous en raconter davantage, sans dévoiler l'histoire !

 

C'est un roman bouleversant dans lequel la violence et le cynisme côtoient l'insouciance de l'enfance. L'écriture est simple, poétique et toute en finesse.

Le roman commence tout en douceur, mais peu à peu le lecteur plonge dans le sordide, et le suspense monte crescendo pour devenir quasiment insoutenable.

Impossible pour le lecteur de lâcher ce livre, tant qu'il ne connaîtra pas la fin. 

 

Les enfants sont terriblement attachants, et le lecteur ne peut qu'être touché par la quête de cette petite fille et l'amour inconditionnel qu'elle porte à son petit frère...

 

Un roman à découvrir absolument dès 15 ans, qui a bien mérité ses nombreux prix littéraires. 

Prix du Roman FNAC 2018 / Prix Renaudot des Lycéens 2018 / Prix Première Plume 2018

Le rire de Gilles pouvait guérir toutes les blessures...

Quand je voyais mon père pleurer, je me disais que ce petit garçon-là avait besoin d'un câlin. D'un parent qui le prenne dans ses bras et le berce. Mais ses parents n'étaient pas là. Et moi, j'avais peur...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Je te remercie pour cette excellente chronique Manou. J'ai repéré ce livre, je pense que je le lirai.
Je te souhaite encore un doux mercredi.
Gros bisous.
Bernadette.
Répondre
M
Le sujet est difficile mais il faut le lire...Je lirai ton avis avec grand plaisir. bisous et une douce journée à toi aussi
M
Je ne vois que des bons retours sur ce livre malgré son sujet difficile. J'hésite à le lire... je préfère lire en priorité des livres qui peuvent avoir besoin de moi pour être connu. Les "succès" je les lis souvent quelques années après, alors un jour, peut-être.
Répondre
M
Je fais souvent comme toi aussi et en tous les cas je le faisais toujours quand je travaillais encore. Maintenant je me fais un peu plus plaisir et surtout...il me tendait les bras à la médiathèque et personne ne l'avait réservé ! Un bon livre peut se lire n'importe quand c'est certain...
D
en ce moment je lis Anna de Niccolo Ammaniti ; Anna est une petite fille qui protège son frère Astor dans une société où tous les grands sont morts atteints par une maladie.
Ce livre doit être très bien. Bises
Répondre
M
Je ne connais pas Anna, ni Niccolo Ammaniti et je vais donc aller voir de plus près cette histoire. Merci pour l'idée. bises et bon dimanche
V
je suis contente que tu aies apprécié parce qu'il ne fait pas l'unanimité, je l'ai très trouvé très fort aussi, très réussi !
Répondre
M
J'ai vu ça mais il ya beaucoup de personnes qui critique les romans dès qu'il y a un peu de violence, pourtant la vraie vie c'est aussi tout ça...cela ne sert à rien de se voiler la face mais bien sûr je comprends bien que chacun lise ce qu'il lui plaît !
Q
Je ne sais pas... le lire en médiathèque est une bonne idée, je note.
Bisous et douce journée.
Répondre
M
En plus il se lit très vite et tu ne le feras peut-âtre pas lire à tes petits-enfants. J'aime emprunter et j'offre ensuite :) bisous
M
par contre c'est un livre que je n'achèterai pas pour moi, mais peut-être pour mon mari....passe un bien doux samedi
Répondre
M
L'idéal est de l'emprunter en médiathèque au moins s'il ne plaît pas, pas de regrets :) bises et un bon week-end
P
Tellement d'avis positifs et le mien l'est nettement moins !
Bon weekend.
Répondre
M
Je ne me souviens pas de ta chronique :) mais j'irai la relire avec plaisir...je sais bien que tu préfères les livres plus légers mais ce n'est pas toujours le cas dans la vraie vie justement...Bon week-end
L
coucou ton article me donne envie de le lire ;bisous
Répondre
M
Il est vraiment bien et j'ai aimé l'idée que les jeunes l'apprécient...bisous
Z
Pas encore lu, peut-être à cause de tous les commentaires élogieux, mais je pense l'avoir retenu à la bib
Répondre
M
Il ne m'a pas déçu mais je vois ce que tu veux dire sur les commentaires élogieux :)
R
Ta présentation m'intrigue assez pour que j'en prenne note. Bisous
Répondre
M
Il est poignant et remarquablement écrit pour un jeune auteur...bisous
R
THis sounds like a very impactful novel. Friendship
Répondre
M
C'est exactement ça Ruthie et nos jeunes lycéens l'ont élu pour un prix littéraire...
D
très tentant ce livre !
Répondre
M
Dur et poignant. Décidément, mes lectures en ce moment sont toutes sur des sujets difficiles !
K
Ce résumé jette le trouble en moi. J'ai envie de lire ce roman et en même temps…………………..
Répondre
M
Contente de te revoir, j'espère que tu vas bien. Je te comprends tu sais, j'ai hésité aussi et puis comme je cherchais quelques nouveautés, la bibliothécaire me l'a proposé, elle venait de le terminer et je l'ai senti profondément touchée et troublée à la fois. Il était sur ma liste à lire mais j'hésitais encore. Je n'ai pas regretté...
N
Une lecture, à en croire les passages que tu as choisis, qui doit te prendre les tripes. Tu es bien tentante. Gros bisous et douce journée pour toi.
Répondre
M
Il mérite ses nombreux prix et j'aime l'idée que de grands ados ont été touchés par ce roman...on peut faire confiance à nos jeunes... bisous
P
Bonjour Manou,
A lire tes lignes on veux vite en savoir un peu plus.
Il te prends aux tripes ce roman ....
Merci à toi pour ce partage.
Belle fin de semaine. Bises de ta voisine un peu plus haut (dans la grande grisaille)
Répondre
M
Nous aussi nous sommes sous la pluie, le brouillard et je ne vois même pas la route en contrebas, c'est rare ! Un livre dur mais qui prend aux tripes en effet et je vois que les jeunes ont voté pour lui pour ce prix littéraire bien mérité...bises
É
Bonjour Manou. Je l'avais déjà noté dans les livres à lire et tu me confortes dans cette envie. Bonne journée et bisous
Répondre
M
Je suis sûre que toi aussi tu seras touchée par ce roman. Même si tu lis plus souvent que moi des livres feel-good tu aimes aussi ces romans proches de l'histoire vécue et qui sont bouleversants et nous avons beaucoup de lectures en commun...bisous
C
Merci , je prends note ..
Ton ressenti est interessant
Bises Manou
Répondre
M
Merci Claudine. Toute cette violence est terrible mais le lecteur veut savoir comment tout cela va se terminer pour les enfants ! bises
M
Un livre inscrit sur ma liste mais non encore découvert. Tu as bien fait de ne pas en dire trop. Bisous Manou et belle journée.
Répondre
M
C'est rare chez moi mais là, le roman est court alors si on en dévoile trop, c'est vraiment dommage...bisous
C
Je l'ai lu il y a deux-trois mois ! J'étais assez perplexe avec cette lecture, j'arrivais pas à dire si oui ou j'avais aimé tout en reconnaissant à quel point c'était bien écrit ! J'ai rencontré l'auteure par la suite, elle est adorable !
Répondre
M
Quand le sujet est difficile on ne peut pas dire j'aime forcément...je n'ai pas aimé la souffrance des petits, ni le comportement des adultes, ni celui du père et sa traque dans la forêt comme sa violence. Mais c'est un livre formidablement bien écrit, prenant, touchant...et qui dérange à quelque part le lecteur. Il mérite son succès
M
Là je ne crois pas un peu trop tragique !
gros bisous et bonne fin de semaine
MITOU
Répondre
M
Il reflète une certaine réalité. J'ai aimé que les lycéens qui ont entre 15 et 18 ans soient touchés au point de voter pour lui dans le cadre d'un prix littéraire...bisous