Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Homo sapienne / Niviaq Korneliusssen

Éditions La Peuplade, 2018

Éditions La Peuplade, 2018

 

Préface de Daniel Charlier ; Traduit du danois par Inès Jorgensen ; 

Validation linguistique à partir du texte groenlandais par Jean-Michel Huctin. 

 

Dans la ville de Nuuk, capitale du Groenland, cinq voix s'élèvent, celles de cinq jeunes en quête de leur identité. Leur entrée dans la vie adulte est marquée par de profonds changements qu'ils nous racontent...

Fia ne s'entend pas bien avec Peter qu'elle aime pourtant...elle découvre qu'elle aime les femmes en tombant amoureuse de Sara, une véritable tempête sentimentale pour elle.

Ivik comprend qu'elle n'est pas une femme malgré son corps qui lui dicte le contraire. Sa relation avec Sara est conflictuelle et elles se quittent non sans souffrance.

Sara choisit de vivre...Elle est très attirée par Fia.  Sa sœur vient de mettre au monde pour la première fois un adorable bébé et ce bonheur tout neuf l'incite à penser au sien. 

Inuk, le frère de Fia a fui au Danemark car il a honte d'être groenlandais. Mais là-bas rien ne se passe comme il l'espérait maintenant qu'il a eu une relation secrète avec un homme marié.

Arnaq a été abusée par son père quand elle était petite. Depuis elle sombre dans l'alcool et ne cesse d'abuser à son tour de ses parents en leur soutirant de l'argent.

Arnaq et Inuk ne peuvent que pardonner pour se délester du poids de ce qu'ils ne peuvent pas maîtriser.

 

Être soi-même envers et contre tout et tous, aimer et être aimés à leur tour, écouter leur corps, et leur cœur...devient leur seule préoccupation.

Et leurs histoires se rejoignent pour n'en former qu'une seule...

 

 

Née en 1990, Niviaq Korneliussen a grandi à Nanortalik, au sud du Groenland. "Homo sapienne" marque un tournant dans l’histoire littéraire groenlandaise en rejoignant un lectorat en-dehors de la terre natale.

L’écrivain(e) inuit(e) s’affirme avec ce premier livre comme "la nouvelle étoile du Nord".

Cette jeune groenlandaise de 28 ans nous livre ici une autofiction qui ressemble à un cri de détresse. Elle voulait choquer les Inuits : elle a écrit un roman qui est devenu un best-seller au Groenland et qui a dépassé les frontières !

 

Dans un langage cru pas toujours facile à suivre, et qui pourra en choquer certains (comme la couverture d'ailleurs soit dit en passant...), elle nous parle d'une génération "perdue" qui ne sait plus comment vivre, ni pourquoi, mais une génération qui veut sortir de ses peurs ancestrales,  qui se livre sans fioriture et nous fait entrer dans son intimité. 

Chacun des personnages a sa propre sensibilité.

 

Comment vivre librement sa sexualité dans une communauté aussi réduite ?

56 000 habitants en tout aujourd’hui au Groenland !

Comment réinventer un avenir heureux ?

 

Nous suivons les jeunes dans les boites de nuit, dans l'intimité de leurs nuits d'amour, dans leur solitude et leurs doutes : ils se cherchent, sortent des normes établies et bousculent les repères de ceux qui refusent de les voir tels qu'ils sont, et qui ne comprennent pas qu'ils ne peuvent pas entrer dans un moule imposé par la société.

 

Les jeunes que nous découvrons, vivent avec leur temps, sortent, boivent, utilisent des drogues, tombent amoureux, sont connectés au monde entier !

Chaque chapitre a pour titre celui d'une chanson.

 

L'auteur mélange trois langues : l'anglais, le groenlandais et le français, ce qui rend ses propos encore plus réalistes. Le texte passe du narratif au réel : échanges sur Facebook, textos, extraits de journaux intimes...

 

C'est un roman résolument moderne, une plume à découvrir, une ouverture nécessaire à plus de tolérance, un premier roman qui nous amène bien loin du Groenland tel qu'on le rêvait, loin de la toundra, des Inuits, des phoques et des ours polaires...

Le vocabulaire très cru fait que ce roman intéressant à plus d'un titre, n'est pourtant pas à mettre entre toutes les mains.

Vous êtes prévenus et d'ailleurs... je ne vous mets pas d'extraits !

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Merci pour ce partage. Je prends plus que note parce que je n'ai encore vu de livre d'un auteur de cette nationalité. Ce serait intéressant de découvrir cette littérature. Et le sujet est d'actualité (toujours.)
Répondre
M
Tu ne pourras pas le conseiller à n'importe quel lecteur, le langage est très cru ! Mais j'ai trouvé intéressant de découvrir une auteur groenlandaise...et je pense que c'est un plus pour une médiathèque de proposer la plus grande diversité littéraire. C'est ce que j'essayais de faire aussi quand j'étais bibliothécaire mais bien sûr le budget ne suit pas toujours
C
Peut-être pas un roman pour moi par rapport au sujet mais, il a l'air tout de même intéressant : à voir un jour peut-être car, en ce moment pas le genre de lecture que je recherche ;)
Répondre
M
Heureusement Céline que l'on peut lire ce que l'on veut et en plus on a le choix ;) bises
C
merci de nous avoir prévenu LOLLL
je pense qu'on doit se prendre des claques et que ça doit être dur, poignant par moment dans ce livre mais surement très intéressant, je ne connais pas du tout ce genre, merci de la découverte pour moi
bisous
patricia
Répondre
M
C'est particulier mais je savais qu'en voyant un auteur inuit, la plupart des personnes imagineraient tout à fait autre chose. C'est poignant en effet tous ces jeunes se sentent si seuls et incompris...bisous
E
Bonjour, il me faut des livres gais en ce moment car pas trop le moral comme tous les ans à cette époque ! Bisous
Répondre
M
Je te comprends c'est une période difficile pour toi cette fin d'année. Mais comme je le disais à Laramicelle moi-même j'alterne les sujets et entre deux livres difficiles je lis un polar ou un livre pour ado...bisous
W
Bonjour
L'histoire à l'air d'être bouleversante!
Bisous
Répondre
M
C'est le cas et nous prenons une sacrée claque en le lisant tout en prenant conscience de leur souffrance...Il est dur mais utile...bisous
M
non c'est un endroit que nous avons simplement visité, nous étions un groupe de 44 personnes, alors difficile de tous se loger dans ces quelques charmants chalets....mais l'envie d'y retourner me tente bien....l'accueil a été des plus gentils......passe une bien agréable journée
Répondre
P
Je suis un peu titillé par ce roman que je ne connais pas. Je tenterais bien l'expérience...
Bon dimanche.
Répondre
M
Il se lit vite même si par moment il faut s'accrocher. Personnellement je ne m'étais jamais posé la question de l'isolement de ces jeunes géographiquement et des problèmes que cela leur posait de porter le poids de leur culture sur les épaules...Bonne semaine
L
coucou , les personnages sont vraiment des gens très blessés, voir paumés ; ce n'est pas trop ce que j'ai envie de lire en ce moment , mais pourquoi pas plus tard ; bisous
Répondre
M
Je te comprends c'est bien normal de choisir nos sujets de lecture. Heureusement moi j'alterne même si parfois sur le blog je donne l'impression d'avoir lu plusieurs sujets difficiles à la suite, en réalité je ne le fais jamais...bisous
E
J'avais repéré ce titre et puis bof mais en lisant ta critique je vais essayer!
bon week-end
Répondre
M
J'ai failli passer mon chemin et je me suis accrochée pour le lire mais je ne regrette pas d'avoir suivi les conseils de ma petite bibliothèque car j'ai trouvé ce roman choc mais nécessaire et la démarche de l'auteur est à soutenir en tous les cas. Bon week-end à toi aussi
C
Il y a encore tellement d'intolérance envers l'homosexualité chez nous que je peux parfaitement comprendre combien c'est difficile, sinon impossible, dans une petite communauté ….. . Le parler cru ne me dérange pas outre mesure s'il est au service d'une bonne cause ! je trouve la démarche de cette écrivaine très courageuse ! Bisous !
Répondre
M
Elle est très courageuse car en plus elle est toute jeune...Certaines jeunes adultes disent avoir été bouleversés par son roman-témoignage. Nous, en prenant de l'âge, savons déjà toute la violence qu'ils subissent et donc nous prenons du recul...bisous
R
Merci je viens de l'ajouter a mes envies sur le site ou j'achète. Bisousssss
Répondre
M
Il est dur à lire mais c'est un sujet peu traité de cette façon-là. bisous
R
Your review gives an honest opinion of this story. It sounds full of conflict. Friendship
Répondre
M
En effet ces jeunes sont en conflit avec la société toute entière qui ne les comprend pas...Bon week-end
M
ça ne s'invente pas, mais j'étais en train de manger une banane quand j'ai cliqué sur ton article, quand la page c'est ouverte, j'ai bien ri ! Je note ce titre
Répondre
M
c'est très drôle en effet. Tu me diras si le style ne te paraît pas trop dur. Par moment j'ai soufflé un peu avant de poursuivre...on ressent toute la violence subie par ces jeunes.
V
je vais le lire celui la... j'aime ces femme qui osent écrire des mots crus, ça me fait penser à l'amande de Nedjma.... gros bisous Manou. cathy
Répondre
M
L'auteur est très courageuse je trouve et va au bout de sa pensée pour exprimer le ressenti de sa génération...Bisous et bon week-end
R
Je vais sûrement faire tâche d'huile mais je n'ai pas envie de lire ce livre mais j'entends qu"il puisse plaire et je m'en réjouis pour son auteur car écrire et ne pas avoir de lecteur c'est comme marcher sans sa canne quand on en a besoin dans un monde d'ingratitude
Bonne journée Manou
Et m=bon weekend
Répondre
M
Mais non pourquoi tu dis ça, le dialogue est ouvert et chacun lit ce qu'il veut. Je comprends que le sujet puisse ne pas intéresser tout le monde et en plus j'ai prévenu qu'il n'était pas facile à lire. Bisous et un bon week-end
M
Un roman cru, qui choque ! Parfois, il faut bousculer le monde pour lui montrer une autre réalité. En tout cas, un roman difficile mais éclairant puisqu’il a réussi à dépasser les frontières. Merci Manou pour cette découverte. Bisous et belle journée.
Répondre
M
C'est exactement ce que je pense et c'est la raison pour laquelle lorsque j'ai croisé ce livre en médiathèque j'ai voulu le lire. Nos blogs servent aussi à ça, faire connaître de nouveaux auteurs, s'ouvrir à la différence...bisous
D
Ce langage cru peut aussi servir d'électrochoc pour cette société, comme pour nous. Car l'homosexualité est encore un sujet dérangeant pour beaucoup.
Répondre
M
C'est pour ça que j'ai tenu à en parler ici. Il se lit vite et est apparemment beaucoup lu par les jeunes adultes. Merci pour ton avis. Bon week-end
P
Un ouvrage qui semble très intéressant.
Et s'il peut ouvrir à plus de tolérance qu'il soit beaucoup lu ;-)
Bises et bonne journée Manou
Répondre
M
Je pense que pas mal de bibliothèques en ont fait l'acquisition et la bibliothécaire me disait que beaucoup de jeunes adultes l'ont emprunté...ce qui est une bonne chose je trouve. Je pense que les réseaux sociaux y sont pour beaucoup puisque son succès a gagné le Canada avant de passer en Europe...bises et bon week-end
É
Bonjour Manou. Il y a des aspects qui m'intéressent dans ce roman mais j'ai une PAL bien remplie... Bonne journée et bisous
Répondre
M
Il est très court et se lit très vite...et ma curiosité l'a remporté sur la longueur de ma liste ! Mais je comprends bien, il faut choisir même quand on aime lire. bisous
C
Vivre avec sa difference n'a jamais ete facile alors là evidemment ...j'aime beaucoup cette ecriture des pays nordiques qu'on decouvre de plus en plus ..
C'est un livre qui pourrait ma plaire
Merci pour ton ressenti
Bonne journée , Bises manou
Répondre
M
Elle est jeune et directe, c'est le moins qu'on puisse dire...Après je comprends bien que le sujet ne tentera pas tout le monde. Bises