Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

L'homme qui m'aimait tout bas / Eric Fottorino

Gallimard, 2009 / Folio, 2010

Gallimard, 2009 / Folio, 2010

Je suis né quand j'ai pu un jour le ceinturer de mes bras et l'appeler Papa sans qu'il ne fasse rien d'autre que me passer sa main dans les cheveux.

Tu m'aimais tout bas, sans effusion comme on murmure pour ne pas troubler l'ordre des choses. Tu m'aimais tout bas sans le dire, sans éprouver le besoin d'élever la voix.

C'est une phrase qui m'a ravagé, dans cette lettre incroyable de retenue et de lucidité chez cet homme qui avait décidé de se tuer et qui , sans trembler, avait écrit à chacun de ses fils et à quelques proches...
"Chapeau Eric, il a fait du chemin le gamin du Grand-Parc"

 

Tout le monde connaît  Eric Fottorino un journaliste très médiatique, que j'ai vu et entendu maintes fois à la télévision, et un écrivain passionné de cyclisme depuis son adolescence.

L'auteur a écrit de nombreux romans ou récits et plusieurs ont obtenu des prix littéraires. 

Il est vrai que le Jury de "Elle" sélectionne souvent des romans forts qui me plaisent...Du coup je n'ai pas hésité un seul instant à emprunter celui-ci, lorsque je l'ai trouvé à la médiathèque et que j'ai su qu'il avait obtenu en 2010, le Prix des Lectrices de Elle. 

 

Dans ce récit bouleversant, Eric Fottorino tente de comprendre pourquoi son père, ce kinésithérapeute si doux, si généreux et doué de ses mains,  a mis fin à ses jours brutalement.

Avant de comprendre, et peut-être d'accepter, ce geste inattendu et si douloureux pour ceux qui restent, l'auteur va explorer la moindre parcelle de leur relation et réfléchir à ce qu'ils ont réellement partagé durant leur vie commune.

Il nous parle donc de ce père adoptif, Michel, qui après avoir épousé sa mère, lui a donné son nom et l'a élevé, en l'absence de son père biologique, rejeté par la famille de sa mère parce qu'il était juif et marocain.

Le lecteur découvre un père discret et pudique qui grâce à son amour et sa présence silencieuse, va l'aider à grandir et à devenir un homme responsable de ses choix...

 

Les souvenirs heureux resurgissent, la tante Zoune, les vacances en famille, la joie immense de pouvoir dire enfin "papa" et les virées à vélo où il faut serrer les dents pour se dépasser et enfin voir dans les yeux de son père...de la fierté. Le jeune Eric, moqué parce qu'il n'a pas de père, et que sa mère élève seule vient de trouver enfin son héros... 

De sa Tunisie natale son père adoptif avait gardé un teint mat et l'amour de la mer et du soleil, mais surtout une certaine nostalgie, et des souvenirs de son propre père et de son enfance, très forts. Le jeune Eric se les approprie et devient lui aussi un tunisien déraciné. 

Maintenant devenu orphelin, il ne lui reste plus que sa propre famille, ses jeunes frères et la lettre écrite par son père à chacun de ses trois fils, reçue post-mortem. Il lui reste aussi, pour penser à lui, les personnages de ses propres romans auxquels il a donné les traits et le caractère de son père. 

 

Voilà un récit empli de nostalgie, mais d'une rare sensibilité sous la plume d'un écrivain masculin. Il en a fallu de la souffrance, enfouie au fond du cœur de ce petit banlieusard de la cité du Grand-Parc à Bordeaux, pour aujourd'hui écrire des mots aussi beaux.

Ce récit intimiste prend un caractère universel car il nous interpelle sur les liens du sang, la force de l'amour filial, la profondeur des non-dits et le manque, si vif, ressenti lors de la disparition d'un de nos parents. 

 

C'est un bel hommage à son père mais toutes les questions non abordées durant leur vie commune, resteront sans réponse à jamais, comme celles du pourquoi de ce geste et les regrets de ne pas avoir su être là à temps pour l'en empêcher...

"Ce sont les mots qu'ils n'ont pas dits qui font les morts si lourds dans leur cercueil", cette phrase de Montherlant mise en épitaphe est terrible...

En tous les cas, l'auteur, lui, a eu un besoin vital d'écrire et de dire son ressenti avec ses mots à lui, pour ne pas oublier. 

Un très beau livre à lire de préférence, un jour où vous avez le moral...

Vous pouvez lire l'avis d'Ecureuil bleu ci-dessous.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
sans doute oui, un jour plein de moral! ta chronique est belle, comme ce livre semble l'être aussi. terrible situation qui doit tarauder toute une vie... pourquoi pourquoi pourquoi??? la citation de MOntherlant me "plaît" bien; la première citation du livre aussi!!! je note.
Répondre
D
Je ne lirai jamais tous les livres que tu nous présente :mais j'aime bien, le temps d'un billet, plonger dans l'atmosphère d'un roman.
Répondre
M
C'est une autre forme de lecture et une façon agréable de lire aussi :) bises
J
J'aime beaucoup Eric Fottorino j'ai eu l'occasion de le rencontrer lors d 'une fête du livre à la médiathèque , je n'ai pas lu celui - ci je note bien sur .
Merci pour cette analyse et ce conseil de lecture
Bonne soirée
Bises
Répondre
M
Si tu le connais en plus tu verras que dans ce récit, il se livre encore davantage que dans ces autres écrits...Je lirai ton avis avec grand plaisir. Bises
C
non moi je ne connais pas Eric Fottorino mais ce livre doit être très émouvant et dur en effet donc pas pour moi et mon moral pas spécialement au top LOL
bisous
patricia
Répondre
M
C'est le cas évidemment c'est pour ça que je dis qu'il vaut mieux avoir le moral :) bisous bonne soirée
T
Il me semble que l'écriture de ce livre lui était nécessaire pour retrouver son souffle, il y a des écritures nécessaires qui nous font tout le mal du monde avant de nous délivrer pour de bon de la souffrance. Il est de ces écritures nécessaires, qui sont un témoignage, une enquête sur le passé, un psychodrame, et qui crèvent définitivement l'abcès. Il est loin d'être facile d'écrire ce genre de lignes habitées par un fantôme, hantées par les souvenirs ...
Répondre
M
C'est tout à fait ça...il en avait vraiment besoin et le résultat est un livre émouvant qui parle avant tout d'amour c'est ce qui nous le fait supporter...Bisous et une douce soirée
C
Et bien non Manou ... je ne connais pas Éric Fottorino ! Je pense que ce doit être un livre assez dur à lire, mais en même temps tendre et émouvant !
Belle soirée, bisous !
Cathy
Répondre
C
Oui ça allait mieux et puis paf ... grosse crise de sinusite ! Bon ça n'est pas grave en soi, juste que ça m'empêche un peu de dormir !
Belle journée Manou, bisous !
Cathy
M
Il est émouvant avant tout et très bien écrit. J'espère que tu vas bien et que tu te reposes surtout. Bisous et à bientôt
N
Heu... là tu vois je crois que ce ne serait pas une bonne chose pour moi. Tu en parles si bien qu'il doit être bouleversant à lire, ma chère Manou. Je te souhaite une belle soirée. J'ai eu les deux petits ces jours-ci, surtout mardi: il y avait grève des enseignants pour les deux. Gros bisous, ma belle.
Répondre
M
Oui je sais bien qu'il y a des grèves...Tu as dû être très occupée mais les mamies servent à ça. Gros bisous
L
Cela doit-être bien
Répondre
M
C'est la cas
G
bien triste cette histoire :( bisous
Répondre
M
Globalement oui mais il y a des passages plein d'humour. bisous
P
Merci pour le partage Manou, mais là en lecture je sature ;-)
Bises et bonne journée
Répondre
M
Ne t'en fais pas Pascale, l'important c'est que tu saches quoi lire quand tu en as envie et le temps :) Bisous
K
Tu as lu tous ces livres? :-O
Répondre
M
Je confirme :) et j'en ai encore pas mal lus dont je ne vous ai pas encore parlé ici...Cet été la canicule a été propice à des lectures multiples et variées. Bises
R
Un livre que je ne pourrais pas lire il me ramènerait trop à mon frère qui a fait ce geste.....Bisoussss
Répondre
M
Je te comprends Renée voilà pourquoi je préviens car il est déjà douloureux en tant que perte du père alors quand en plus il y a eu ce type de mort violente, il doit être difficile à lire. Bisous
F
ça doit être un livre très émouvant merci pour le partage
Douce journée & bisous
Répondre
M
C'est le cas mais comme il est bien écrit et étayer de souvenirs heureux, on tient le coup. De toute façon j'avoue que j'aime ce type de livre qui sort des tripes de l'auteur, ils sont authentiques. Bisous et une belle fin d'après-midi
M
Merci pour ce beau partage! Gros bisous, bon mercredi tout doux!
Répondre
M
Gros bisous à toi aussi
É
Bonjour Manou. C'est un très beau livre que j'ai beaucoup aimé, pour la tendresse et l'amour qui s'en dégage. Des personnages attachants et des émotions palpables. Bonne journée et bisous
Répondre
É
Merci pour le lien, Manou et bisous
M
Je ne savais pas que tu l'avais lu, je suis allée voir ta chronique du coup, je vais rajouter un lien vers la tienne...je ne crois pas que l'on se connaissait déjà à l'époque...Bisous et une belle fin de journée
D
Un livre témoignage très fort qui a pu servir de catharsis à son auteur. A lire quand on est dans un très bon état d'esprit, car il doit faire sortir les mouchoirs. Bonne journée.
Répondre
M
Il y de tout de l'humour, des moments de doute, des moments émouvants...c'est un très beau livre, remarquablement écrit. Bel après-midi
M
Un témoignage très touchant et une critique qui l’est tout autant. Merci Manou. Bisous et belle journée.
Répondre
M
Merci Mimi. Je ne cache pas que je ne pensais pas que ce livre était aussi bien écrit. Bisous et une belle fin de journée
A
Ce , doit être un très beau livre s'il est à la médiathèque je l'emprunterai
Bises et bonne journée
Répondre
M
Il ne pourra que te toucher et je suis sûre que tu le trouveras...Bises et à bientôt
M
Bonjour chère Manou,
Beaucoup de gens aiment tout pas, n'ose pas dire "je t'aime", beaucoup de tristesse dans ce livre, il écrit avec son coeur meurtri, après un suicide, on culpabilise et on se pose beaucoup de questions !
Un livre bouleversant à lire quand on a l'humeur des beaux jours !
Bonne journée, bisous.♥
Répondre
M
Il vaut mieux ne pas le lire si on est en peine mais il peut aider aussi les coeurs meurtris car le rappel des souvenirs heureux sont de bons moments...Bisous ma douce Mousse. J'espère que ta journée se passe bien
Q
Comme tu dis... un jour...
En tout cas je le note. Tu me donne envie de le lire.
Bises et belle semaine Manou
Répondre
M
Il y a tant à lire que je comprendrais que tu ne prennes pas le temps de le faire. Mais j'avoue que je ne connaissais que l'écriture journalistique pas du tout ces romans et apparemment son père est très présent dans les principaux personnages de fiction. Un bel hommage pour lui qui ne connaissait pas son véritable père. Bisous