Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Petite Audrey de Ruth White

Petite Audrey de Ruth White

Roman-témoignage traduit de l'anglais par Valérie Dayre paru aux éditions  Thierry Magnier en 2010. Il retrace la vie de l'auteur dans les années 1940 aux Etats-Unis... Elle emprunte la voix de sa soeur aînée pour raconter de manière émouvante leur vie quotidienne dans toute sa simplicité. La famille vit dans une maison mitoyenne louée par la mine à ses employés. 

La vie est loin d'être facile... Le père boit et préfère rejoindre ses copains plutôt que de passer ses soirées en famille.  Bien qu'il adore ses filles, il dépense une partie des tickets du ménage (transformables en argent)  obligeant la mère et les enfants à se priver de manger. Audrey, l'aînée aide sa mère du mieux qu'elle peut, du haut de ses 11 ans. Elle s'occupe  courageusement de ses trois soeurs (qu'elle appelle les "trois petits cochons" )et accepte les "absences" de sa mère,  de plus en plus fréquentes depuis la mort du bébé, tout en gardant une certaine distance pour ne pas elle aussi, sombrer.

Son ami Virgil l'aide par sa gentillesse et son amitié. Il fait partie des trois personnes qu'elle aime le plus au monde et à qui elle voudrait ressembler quand elle sera grande : Mlle Stairus, son institutrice qu'elle admire, sa mère qu'elle aime profondément et Virgil. Trois personnes qui l'aident à grandir et à garder le cap et qui lui permettent d'espérer que l'avenir sera forcément meilleur.

Mais un soir le père ne rentre pas de son travail... il a eu un terrible accident. Que vont-elles devenir toutes les quatre ??

Audrey dira plus tard cette phrase poignante qui témoigne de sa grande maturité pour une si jeune adolescente : "A présent je crois réellement que mes soeurs et moi parviendront à grandir pour devenir de bonnes personnes et rendre notre mère fière de nous"...

 

 

Ce que j'en pense :

La vie quotidienne dans une cité minière est décrite avec beaucoup de justesse...C'est un roman court mais fort, où la misère et la faim sont omniprésentes et qui nous invite à ne pas oublier que ces temps difficiles existent encore aujourd'hui pour de trop nombreuses familles...

 

Il est conseillé par le Ministère de l'Éducation Nationale dans ses "Lectures pour les Collégiens" niveau 4°.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mimi 15/09/2017 19:04

L'absence du père pour se construire... quelle triste figure que ce géniteur !

manou 18/09/2017 18:26

Il m'avait beaucoup marqué à l'époque où je l'ai lu...je l'avais au CDI et les professeurs le conseillaient souvent en lecture libre dans leur liste