Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La malédiction du crapaud / Bernard Chouvier

Editions Lapin / Les Contes du Lièvre blanc, 2018

Editions Lapin / Les Contes du Lièvre blanc, 2018

La belle, tu regretteras longtemps ton geste et tes paroles...Que ton fils, en naissant, possède quatre pattes et soit pareil à moi !

Il était une fois...une femme très belle, mais très seule. Son mari, un riche marchand, était parti au loin. Elle attendait un enfant et tous deux espéraient un fils. Un jour alors qu'elle voulait ramasser une rose dans son jardin, elle trouva au pied du rosier un énorme crapaud qu'elle se mit à chasser avec un bâton.

Mais le crapaud, en colère, lui jeta un sort...

Quelques temps après, alors qu'elle avait totalement oublié l'incident, à la place du beau garçon qu'elle attendait, elle mit au monde un crapaud. Cachant cet état à son mari, elle décida de le confier aux nymphes de l'étang...

D'après la malédiction, il reprendrait forme humaine au bout de deux fois, sept ans. 

Mais aura-t-elle le courage d'attendre tout ce temps ? Les crapauds ont mauvaise réputation, c'est bien connu, et mieux vaut ne pas les contrarier. Autant elle que sa servante, devraient réfléchir avant de les chasser...

Voici un conte classique pour les 3-6 ans que j'ai eu un grand plaisir à découvrir. L'histoire est originale et le conte fera réfléchir les tous petits sur l'importance qu'ont tous les êtres vivants dans la nature, qu'ils nous soient sympathiques ou pas.

C'est vrai que les crapauds ont souvent mauvaise réputation. C'est un conte qui aborde donc le thème de la différence mais aussi celui de l'abandon par la mère de son petit, tout simplement parce qu'il n'est pas comme les autres. Le thème du mensonge est également évoqué. 

J'ai trouvé les illustrations d'Emilie Seto un peu effrayante, mais bien en rapport avec le conte. Elles sont toutes dans les tons jaune, rouge et noir. La nature est envahissante, les crapauds sont souvent représentés en pleine page...mais les êtres humains sont bien plus laids en fait, car ils le sont à l'intérieur d'eux-mêmes.

Un conte à double sens donc, comme souvent, et à méditer...

L'auteur Bernard Chouvier est psychologue clinicien, psychanalyste et professeur émérite de psychopathologie et psychologie clinique à l'Université Lumière Lyon 2. Je le remercie beaucoup de m'avoir fait découvrir ce nouveau titre. 

L'illustratrice, Emilie Seto, est illustratrice de presse et de littérature jeunesse. Elle est également graphiste aux Editions Lapin. Ce conte est son premier livre illustré. 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je m'informe même si en 2022 je ne m'occuperai plus des contes à la médiathèque ^^. Est-ce qu'il est en format roman ? Ou en format album avec une majorité d'illustrations ? Je suis curieuse des illustrations.
L'histoire en elle-même fait très envie. Merci pour ton retour.
Répondre
M
Pas de soucis Marion, il est en format album mais pas très grand. Je te donne ses dimensions qui font : largeur =17 cm x hauteur= 24.5 cm comme tous les titres de la collection. Peu de textes dans celui-ci et des illustrations qui font parfois la double page...
J
Le genre de conte qui me plait, bien sûr ! Il y a parfois du "pas beau" ou du "terrifiant" dans des contes qui ont une finale lumineuse, heureuse....et juste ! Jean-Pierre
Répondre
S
Un conte très original, et si cela peut faire comprendre aux enfants que chacun est différent c'est une bonne chose, les adultes devraient le lire aussi :)) c'est vrai qu'un crapaud c'est laid mais il a le droit à la vie aussi :) Bises Manou
Répondre
E
ce titre me parle mais je ne me souviens pas si vraiment j'ai lu le livre !!! alala !
bisous
Répondre
C
un livre qui doit être lu avec l'enfant je pense pour saisir touts les sens ....
et déjà l'illustration de la couverture est je trouve très agressive
belle journée
bisous
patricia
Répondre
M
A ce point, je trouve les illustrations impressionnantes mais pas agressives du tout, ce n'est pas pareil. Les enfants adorent se faire peur de toute façon et dans les contes on est jamais au pays des bisounours, c'est ainsi et c'est pour cela aussi que ça marche avec les enfants. bisous
Coucou c'est un bon conte. Bisous
Répondre
A
je regarderai à la médiathèque s'il est disponible. Aujourd'hui j'ai lu à Victor (4 ans) l'histoire d'un bébé caïman adopté par un homme et leur vie. Au bout de plusieurs années, l'homme est mort malade, le caïman est resté 4 mois sans manger, puis un jour il a repris goût à la vie. Et à la fin, une page qui explique la véracité de l'histoire. Un beau dessin, un texte court, une belle histoire d'amitié.
https://www.babelio.com/livres/Manrique-Le-caiman/1229065
bises
Répondre
M
Une histoire vraie touchante en effet à raconter aux petits...bises
B
dommage mes petits enfants sont déjà trop grands.
Répondre
M
Ce sont des choses qui arrivent ! J'ai la chance d'avoir un petit dernier...
P
Mes petites filles sont grandettes pour ce conte et c'est dommage. Moi, malgré mon âge j'aime beaucoup en tous cas !
Bises
Répondre
J
Bonjour Manou, voila la présentation d'un Un conte à double sens ou le crapaud devra mettre quelques années à devenir un homme (ou un prince) qui saura combler sa belle au pays magiques des droits de l'homme.
Répondre
M
Dans celui-ci le crapaud justement ne se transforme pas en prince charmant, ça change un peu !!
R
Merci pour la présentation Manou...Bisous bisous contente de te retrouver
Répondre
M
Pauvre crapaud... pourtant sous chaque crapaud se cache un prince charmant... ;-) j'essaierai de le feuilleter en librairie mais c'est vrai que la couverture a un côté sombre malgré le jaune... pour des 3, 6 ans... je doute.. bisous
Répondre
M
L'histoire est pour cette tranche d'âge-là, de toute façon au delà, l'enfant pourra le lire tout seul, comme toujours, il connaîtra l'histoire par coeur ! bisous
R
A scary sounding tale for children. HUGS
Répondre
M
Ne connaissant pas de jeunes enfants, je ne pourrai offrir ce livre...
Bisous et bonne journée Manou,
Mo
Répondre
M
Je comprends :) bisous
L
Cela ne m'étonne pas que l'auteur soit psychologue et psychanalyste. Les contes relèvent bien de ce domaine. Sais-tu que mon sujet de mémoire était les contes de fée racontées aux enfants ? Et du coup, je me suis beaucoup intéressée à la psychologie.

Gros bisous et belle journée.

Lavandine
Répondre
M
Tu me l'avais dit. Ayant été bibliothécaire avant d'avoir le CAPES de doc, j'ai beaucoup travaillé en formation sur les contes et je pratiquais d'ailleurs l'heure du conte, c'était des moments magiques, j'ai vu des enfants venir me parler de leurs problèmes alors que je racontais une histoire et qu'à cet instant-là, je les avais touché...je crois que les contes peuvent soigner et aider les enfants à grandir. Bisous
E
tu me donnes envie de retourner dans les contes de l'enfance! ou dans les fables de La Fontaine
sans rire j'aime bien les crapauds qui se transforment en prince charmant ou les citrouilles en carrosse...
Alzheimer es-tu là?
Répondre
M
Celui redeviendra un garçon mais je n'ai rien contre les princes charmants :)
E
Bonjour Manou. Moi j'aime bien les crapauds. J'espère toujours qu'ils vont se transformer en Prince charmant. Je plaisante.mais je ne les chasse pas de mon jardin. Bisous
Répondre
M
Tu fais bien, j'en ai aussi dans mon jardin et je ne les chasse pas. Souvent ils sont très gros et creusent dans mes pots de fleurs pour y trouver l'humidité en été...et s'y enfouir du coup ils me font mourir les plantes !! bisous
C
Bonjour
une belle façon de "donner" des leçons de morale, les enfants ont besoin de repères
bisous
Répondre
V
une de mes puces va avoir 3 ans, ça pourrait lui plaire. gros bisous Manou. cathy
Répondre
D
Merci pour cette idée lecture pour les enfants .
très bonne journée, bises
Répondre