Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La Chapelle Saint-Marcellin / Balade près de Rognes

Vue générale de la chapelle Saint-Marcellin

Vue générale de la chapelle Saint-Marcellin

Nous poursuivons aujourd'hui notre balade en Provence, commencée ICI, pour découvrir (ou redécouvrir) la petite chapelle Saint-Marcellin que je vous ai d'ailleurs déjà montré sur le blog il y a presque 4 ans et qui se situe près du village de Rognes. Du coup, si vous voulez connaître son histoire, ou retourner voir les photos que j'avais prises en plein hiver, avec une lumière différente, il suffit de retourner lire mon ancien article ICI

Je rappelle juste pour ceux qui n'ont pas le temps et pour les anciens, mais aussi pour mes nouveaux abonnés, mes visiteurs silencieux, fidèles ou de passage (et j'en profite pour tous vous remercier !), que la chapelle date du XIIe siècle et qu'elle a été restaurée dans les années 80-90. Elle est entourée d'un enclos formé par un mur de pierre sèche. Attenant à la chapelle se trouve l'ermitage plus récent, car datant du XVIIe siècle. 

Cette chapelle et l'ermitage ont été totalement détruits lors du séisme de Provence datant du 11 juin 1909. Il ne subsistait qu'un seul mur.

C'est toujours un lieu paisible où il fait bon aller promener de cette saison. Il y avait juste une personne lors de notre visite qui venait profiter du calme du lieu avec son chien.

Tous les ans en septembre, la fête des vendanges est organisée dans l'enclos (d'où les barrières encore présentes et les chaises sur mes photos, qui n'avaient pas toutes été enlevées le jour de ma visite). 

La croix devant la chapelle

La croix devant la chapelle

Ce n'est pas très facile de faire des photos d'ensemble car il y a toujours un arbre qui cache une partie de la façade. 

Voici, l'entrée principale avec le clocheton et le petit portail percé dans le muret de clôture permettant de s'approcher et de faire le tour du bâtiment par la droite. De l'autre côté c'est "à pic", impossible de descendre en contrebas à cet endroit. 

La Porte principale de la chapelle et le clocheton

La Porte principale de la chapelle et le clocheton

Le clocheton est mieux visible d'un peu plus loin avec sa cloche installée en 1994. 

Le clocheton et la cloche
Le clocheton et la cloche

Le clocheton et la cloche

En faisant le tour on découvre le mur latéral de la nef avec la trace d'un ancien portail, l'ouverture haute, joliment décorée par un linteau monolithe, et des marques de tâcheron sur certaines pierres. 

Le mur extérieur latéral de la nef
Le mur extérieur latéral de la nef
Le mur extérieur latéral de la nef
Le mur extérieur latéral de la nef

Le mur extérieur latéral de la nef

Accolé à la nef se trouve l'ermitage. Il s'ouvre de l'extérieur par une porte, surmontée d'une statue de Saint-Marcellin. En haut à gauche, le visiteur découvre une première gargouille en forme d'escargot

L'ermitage
L'ermitage
L'ermitage
L'ermitage

L'ermitage

Voici le second mur de l'ermitage avec ses ouvertures et son cadran solaire. Le cadran solaire est surmonté d'une stèle représentant, gravée dans la pierre, une croix latine sur une croix pattée. 

L'ermitage
L'ermitage
L'ermitage
L'ermitage

L'ermitage

A l'arrière de l'ermitage et de la chapelle d'autres ouvertures plus petites sont joliment encadrée de pierre et en levant les yeux, on découvre une seconde gargouille, représentant un hibou

L'arrière de l'ermitage
L'arrière de l'ermitage
L'arrière de l'ermitage
L'arrière de l'ermitage
L'arrière de l'ermitage

L'arrière de l'ermitage

L'arrière de la chapelle et la gargouille
L'arrière de la chapelle et la gargouille
L'arrière de la chapelle et la gargouille
L'arrière de la chapelle et la gargouille

L'arrière de la chapelle et la gargouille

La chapelle est située en plein cœur d'une chênaie, en bordure d'un vignoble.

Récemment, la foudre est tombée tout à côté et aurait pu occasionner de nombreux dégâts sur le bâtiment. 

Heureusement, ce sont seulement quelques chênes qui ont souffert. Regardez-bien les marques sur les arbres. 

Le bois n'est pas un bon conducteur d'électricité mais l'aubier où circule la sève, oui. Quand la foudre tombe sur l'arbre, elle descend à l'intérieur de haut en bas jusqu'aux racines donnant un coup de chaud à la sève qui se vaporise sous l'effet de cette chaleur ce qui provoque une explosion et entraine une fissure plus ou moins importante de l'écorce en la faisant éclater. Certains morceaux d'écorce peuvent être envoyés très loin mais  l'arbre peut, dans le pire des cas, être carrément coupé en deux. 

On voit bien sur mes photos, la longue bande d'écorce qui a été arrachée. 

Si la blessure s'infecte, ces arbres vont mourir. Parfois malgré les blessures, ils cicatriseront sans problème. L'avenir nous le dira. En tous les cas plusieurs jeunes chênes ont été touchés sans doute le même jour. Voilà pourquoi il ne faut jamais se réfugier sous un arbre en cas d'orage. 

Ces chênes ont été frappés par la foudre (voici la base des troncs)
Ces chênes ont été frappés par la foudre (voici la base des troncs)
Ces chênes ont été frappés par la foudre (voici la base des troncs)
Ces chênes ont été frappés par la foudre (voici la base des troncs)

Ces chênes ont été frappés par la foudre (voici la base des troncs)

On voit des traces aussi plus haut dans les branches
On voit des traces aussi plus haut dans les branches
On voit des traces aussi plus haut dans les branches

On voit des traces aussi plus haut dans les branches

Et cette étrange installation m'a intriguée. J'ai appris que des séances de chamanisme avait lieu près de l'ermitage.

Une étrange installation que je n'avais jamais vu

Une étrange installation que je n'avais jamais vu

Et c'est avec ce petit cabanon, témoin du passé et du travail de nos ancêtres, un peu isolé dans son écrin de verdure, que se termine mon article du jour. J'espère qu'il vous a plu, même si ce n'est pas une découverte pour mes anciens lecteurs auprès de qui je m'excuse par avance.

La semaine prochaine, le blog est en pause. Je vous retrouve donc avec plaisir le 2 novembre prochain.

Bon week-end et bonnes vacances de Toussaint à TOUS !

A bientôt !

A bientôt !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Un grand MERCI à tous pour vos visites et vos commentaires durant ma pause. Contente que cette visite vous ait plu ! Comme vous vous en doutez je n'aurai pas le temps de venir vous répondre individuellement mais je passerai vous voir dès que possible ! Belle semaine à tous et encore merci pour votre fidélité
Répondre
L
Une chapelle comme je les aime : simples avec de petits détails qui n'apparaissent qu'à ceux qui savent regarder.
Ici, en plus, on trouve de jolies gargouilles et un cadran solaire.
Tu as l'oeil pour la foudre. Ce que tu expliques je ne le savais pas sauf qu'il ne faut pas se réfugier sous les arbres en cas d'orage.
Gros bisous et bon mardi.
Lavandine
Répondre
E
Bonjour, bon lundi, bisous
Répondre
M
Jolie cette chapelle au milieu de la nature, elle me fait penser un peu à celle de la montagne de Lure.
Je note pour y aller aux beaux jours.
Passe un bon dimanche.
Bisous.
Répondre
D
Bonjour Manou
J'aime bien ton article et ses descriptions : un escargot comme gargouille ; la foudre qui tombe sur les arbres avec description détaillée du processus. Souvent les troncs se coupent en deux. Bon week-end malgré la pluie - Amicalement - daniel10
Répondre
D
Bonjour Manou, merci pour ce joli reportage. Ce n'est pas si courant de voir un édifice religieux parmi des arbres. Et on croise les doigts pour les jeunes chênes qui espérons-le vont se remettre. Bon week-en de Toussaint à toi aussi.
Répondre
C
voilà une superbe chapelle, j'avoue que j'aime beaucoup, j'aime moins les arbres qui ont souffert de la foudre, c'est impressionnant. aujourd'hui parution des participations à mon défi multicolore, merci à toi d'avoir participé à cette explosion de couleurs. bises et bonne fin de semaine. celine
Répondre
E
Bonjour, bonne fin de semaine, bisous
Répondre
E
Bonjour, j'aime les anciennes chapelles ! Bon mercredi, bisous
Répondre
F
Bonjour, j'adore les gargouilles, je te souhaite une bonne soirée, bisous et à bientôt
Répondre
G
Bonjour Manou
Merci pour la visite, les photos et les explications.
Toujours spectaculaires les arbres foudroyés....
Bonnes vacances, à bientôt !!!
Répondre
S
Bonjour Manou :) très jolie cette balade dans ta provence , très belle chapelle , merci pour cette balade , amitiés d'Auvergne :)
Répondre
M
coucou c'est impressionnant ces arbres foudroyés ; bonnes vacances ; bisous
Répondre
E
Elle est très belle cette ancienne chapelle ! Bon lundi, bise
Répondre
É
Même les arbres souffrent !!!! Faudrait il penser à leur installer un paratonnerre ?! Les photos sont magnifiques!
Répondre
V
Je trouve cet endroit "hors du temps" protégé par la vie qui passe paisiblement .
Je trouve que les arbres donnent du charme à tes photos .
Les marques de tâcheron sur les pierres nous offrent l'intimité de cette chapelle à l'histoire si riche. Chaque marque est une signature et lorsque j'en rencontre, je les caresse, je pense à la main de l'homme qui l'a gravé . Il a signé son oeuvre comme un artiste mais ces tailleurs de pierre étaient des artistes. ce sont de véritables histoire qu'ils ont gravé dans la pierre.
C'est bien la première fois que je vois une gargouille escargot , il est souvent présent dans le bestiaire symbolique mais je ne l'avais jamais vu représenté ainsi.
L'orage, oui, phénomène spectaculaire dont il faut être prudents.
Un petit cabanon , un lieu de culte chamanique ... cet endroit est un lieu de légendes.
Merci pour cette balade pleine d'émotions.
Je te souhaite une belle semaine à venir chère Manou.
Je t'embrasse
Véronique
Répondre
M
Très impressionnée par les cicatrices des chênes
Répondre
M
De découvertes en découvertes à travers tes mots et tes images
Répondre
M
Un lieu vraiment magnifique - y faire une pause dans le calme et la nature doit être ressourçant - la foudre a bien marqué les arbres, en espérant qu'ils arrivent à en survivre - bonne et belle journée et bonne pause - bisous
Répondre
M
Bonjour Manou,

Quel plaisir que de découvrir ce lieu magnifique. Curieux hasard. Il ya trois jours ma soeur et moi avons parlé de Rognes, de son séisme. je me souviens que l'automne précédant mon mariage nous avions ramassé des baies de sureaux à Rognes. Un souvenir au sourire bleuté. :)
Bises
Répondre