Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Tout ce que nous allons savoir / Donal Ryan

Albin Michel, 2019

Albin Michel, 2019

Quel lien m'ancre sur cette terre ? La peur de souffrir. Et l'image des yeux affolés de mon père lorsqu'il voit la voiture de police s'arrêter devant chez lui...

Comment avons-nous atteint cette sauvagerie ? Comment le souvenir de l'amour a-t-il pu s'éloigner de nous aussi complètement ? Les choses que nous avons dites, les choses que nous avons pensées. Mon pauvre Pat, mon adorable mari, mon garçon scintillant, mon héros. Et moi cruelle, si cruelle, je ne savais pas de quoi j'étais capable...

Melody Shee est enceinte lorsqu'elle commence à écrire son journal intime et à lui confier ses états d'âme. Son récit débute à sa douzième semaine de grossesse, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle a des idées noires. 

Elle qui a aujourd'hui 33 ans, a étudié l'histoire et la littérature anglaise à l'université et obtenu son master de journalisme, se retrouve femme au foyer. Elle a fait tous les efforts possibles pour se faire connaître, n'a jamais réussi à trouver un emploi stable et bien entendu son mari, plutôt traditionnaliste, en a été fort satisfait. Jusqu'au jour où, des années après avoir mis une petite annonce pour donner des cours particuliers, le père de Martin Toppy , un homme célèbre parmi les gens du voyage car un chef respecté, est venu frapper à sa porte pour qu'elle apprenne à lire et à écrire à son fils, âgé déjà de 17 ans mais en échec scolaire.

Peu à peu, Mélody nous raconte comment elle en est venue à céder à ce jeune garçon, aux yeux si bleus...devenu malgré lui, le père de son bébé.

Elle nous livre peu à peu des détails sur sa vie de couple. Elle a été mariée trop jeune avec Pat, qui vient de la quitter en apprenant qu'elle attendait un enfant. Avec lui, elle a entretenu une relation que l'on peut qualifier de "toxique", car tous deux pendant des années se sont fait beaucoup de mal. Elle a fait de nombreuses fausses couches dans le passé ce qui a mis à mal leur couple et explique la réaction de son mari.

Elle retrace peu à peu tous les instants importants de sa vie, et en particulier ceux où elle a souffert durant son enfance avec une mère, sans nul doute dépressive, en tous les cas absente et enfermée dans sa chambre tout au long de la journée.

Elle raconte les souvenirs qui la hantent parce qu'elle continue à culpabiliser, comme par exemple, la relation qu'elle entretient avec son père, aimant et discret, ou bien encore, le suicide de son amie Breedie qu'elle avait délaissée et fait souffrir pour s'attirer les faveurs de Pat son mari. Elle repense à quel point son rôle a été négatif dans cette terrible histoire... tout cela parce qu'il était entourée d'une cour de filles, toutes amoureuses et qui ne voulaient pas, au départ, la laisser les rejoindre, sauf  si elle sacrifiait son amitié et sa loyauté envers Breedie. Certes, elle n'avait que 16 ans, et à cet âge les amitiés comme les amours vont et viennent...mais elle ne se pardonne pas ce qui s'est passé ensuite et se juge responsable. 

Alors qu'elle revient vers le camp où vivait Martin, et qu'elle apprend que lui et sa famille sont partis, elle fait la connaissance d'une toute jeune femme, Mary Crothery, mystérieuse et intuitive qui semble tout deviner d'elle. Elle a été rejetée par sa famille et par son mari, et vit toute seule dans sa propre caravane.  Toutes deux vont se lier d'amitié...une amitié qui va devenir indispensable à Mélody qui ne pensait pas qu'elle pourrait un jour revivre des instants aussi forts à nouveau, comme quoi la vie peut parfois prendre un tournant inattendu.

Désormais son destin est bel et bien lié pour toujours aux gens du voyage, à ces trimardeurs si peu respectés, se déplaçant de ville en ville pour trouver du travail pour nourrir les leurs, et cela pour le meilleur et pour le pire... 

Je n'avais jamais senti la main d'un autre homme sur ma joue, ni vu cette poignante lueur de désir dans d'autres yeux que les siens. Avec le temps, je crois que nous avons fusionné pour ne faire plus qu'un, et il est facile d'être cruel envers soi-même. C'est seulement maintenant que je peux me séparer de lui, maintenant que nous sommes séparés dans la vie.

C'est un livre à la fois terriblement triste et énormément prenant, avec des drames relatés avec émotion, et d'autres événements de la vie quotidienne qui le sont avec réalisme, parfois même teintés d'humour.

Le roman est bâti entièrement autour de la grossesse de Mélody, et chacun des chapitres se décline en suivant les semaines de la grossesse, jusqu'à la naissance et au final, terriblement émouvant, et que je n'avais, je l'avoue, pas vu venir du tout, bien qu'au cours de ma lecture, l'idée m'ait effleuré que la vie était décidément bien mal faite pour ces deux jeunes femmes, je ne vous dévoilerai rien. 

C'est le premier roman que je lis de cet auteur, et j'avoue que j'avais hésité à l'emprunter à la médiathèque numérique, mais que je n'ai pas eu à le regretter tant j'ai eu du plaisir à découvrir sa plume, sa manière de suggérer plutôt que de décrire, de provoquer de l'émotion au moment où on ne s'y attend pas. Je suis étonnée même qu'un livre écrit par un homme puisse être à ce point capable de décrire les états d'âme de cette jeune femme et  son ressenti durant sa grossesse. 

Au début cependant, je l'ai trouvé trop triste et je me suis demandée si j'allais continuer ma lecture. Il faut dire aussi que le lecteur entre de plein fouet dans le désarroi de cette jeune femme qui se retrouve enceinte alors qu'elle n'a eu qu'une seule fois, une relation avec ce tout jeune homme. Elle se sent coupable pour tout ce qu'elle a fait dans sa vie. Elle est rongée par cette culpabilité et les regrets de ce qu'elle n'est pas arrivée à accomplir avec son mari. Elle culpabilise aussi de ne pas être à la hauteur avec son propre père et elle met du temps à lui apprendre qu'elle et son mari se sont séparés, et qu'elle est enceinte d'un inconnu. Il accepte tout, et j'ai trouvé son personnage particulièrement touchant et aimant, leur relation emplie de tendresse et de maladresse...l'image de cet homme âgé qui attend sa fille, posté derrière la fenêtre, m'a beaucoup émue. 

L'Irlande, conservatrice et intolérante, croyante et "bien pensante", nous apparait comme responsable de toute cette violence qui transparait entre les différents membres des clans des gens du voyage, tenant à rester dignes et à venger les leurs de tout affront, mais aussi, dans la société irlandaise en général, qui masque les problèmes, mais n'en est pas moins violente.  

J'ai beaucoup aimé ces deux beaux portraits de femmes...un auteur à découvrir et que je compte bien continuer à lire. 

Toutes les traces que nous avons laissées disparaîtront, et tous les souvenirs de toutes les choses que nous avons faites mourront, et ce sera comme si nous n'avions jamais existé.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Bonjour manou, à te lire, ce roman ne paraît pas gai et que de péripéties. Je ne connais pas l'écrivain. Je le note. Bon dimanche.
Répondre
M
C'est parce que je ne connaissais pas l'écrivain et que la cause des femmes en Irlande me paraissait intéressante que je l'ai emprunté, il n'est pas très gai, mais se termine finalement sur une note d'espoir...
Z
Pas certaine que cela m'intéresse
Répondre
M
Je comprends et comme on a le choix, forcément je sais que tu ne manqueras pas de lectures :)
A
Je ne connaissais pas cet auteur, mais le sujet des femmes en Irlande me plait.
Répondre
M
C'est ce qui m'a attiré aussi :)
E
euh ...celui-là je vais peut-être me dispenser de le lire :-)
vises
Répondre
S
En effet, ça n'a pas l'air très gai, mais étonnant qu'il soit écrit par un homme tu as raison. Il me tenterait bien, cet écrivain a quelque chose de romantique je trouve ! Bises et bonne fin de semaine !
Répondre
K
Pour ce qui me concerne, je lirais (peut-être) ce livre sur ma terrasse au soleil!!!!!! mais pas actuellement sous la grisaille, le crachin et le froid pénétrant que nous connaissons alors que nous ne sommes qu''à un mois de l'hiver. Brrrr
Répondre
M
J'évite ce genre d'émotion, mais je comprend que tu ai aimé ce livre Manou
Répondre
C
c'est surement un très bon livre et une histoire prenante mais pas pour moi pour le moment
merci de tes toujours formidables présentations passionnantes
belle journée
bisous
patricia
Répondre
M
Merci à tous pour votre fidélité, votre visite silencieuse ou pas...Belle journée !
Répondre
É
Une balade irlandaise que j'aimerais bien faire même par un temps pluvieux !
Répondre
P
Je ne connais ni l'auteur ni le livre, mais tu donnes envie de le lire...
Bonne semaine;
Répondre
D
Ce roman semble en effet empli d'une grande tristesse et de culpabilité. Je ne pense pas que le le lirai pour le moment du coup. Belle semaine !
Répondre
M
Je comprends mais j'ai aimé découvrir l'écriture de cet auteur dont j'avais entendu parler et qui n'hésite pas à dénoncer le poids de la religion dans la société irlandaise. Belle journée
C
Alors ça me paraît être une belle histoire, mais en même temps, comme tu le dis d'ailleurs, ça m'a l'air bien triste, je vais donc passer mon tour Manou. J'ai surtout besoin de légèreté en ce moment ...
Belle soirée, bisous.
Cathy
Répondre
M
Je comprends, je vois que j'ai découragé tout le monde en étant sincère alors que cet auteur écrit magnifiquement bien et que sa critique de la société irlandaise est d'une grande justesse. Je verrai si je trouve un autre titre :) Bisous
M
Bonjour Manou,
je pourrais ajouter : "... Et la mer efface sur le sable les pas des amants désunis...".
Je ne sais pas si je lirai ce bouquin, il me parait démoralisant...
Bisous et bonne journée,
Mo
Répondre
M
La fin est magnifique et nous fait oublier tout le reste ou presque...Mais encore une fois je comprends tu sais que je suis sincère dans mes critiques et que mon ressenti est personnel. J'avoue ne pas être allée lire d'autres avis sur le net non plus. Bisous
M
j'aime beaucoup ta dernière phrase ! je vis dorénavant avec ca dans la tête, je dois dire que j'ai 78 ans... et je suis du genre optimiste. je suis surtout trés réaliste. bisous
Répondre
M
Cette citation est en effet marquante, elle résume bien ce qui adviendra de nous...et donc nous invite à profiter de la vie, tout simplement. Bisous
A
jolie femme mais sujet pas emballant pour moi qui suis de moins en moins bonne lectrice, je l'avoue avec honte! Gisèle
Répondre
F
Un livre qui semble prenant malgré la noirceur de l'histoire . Bonne semaine
Répondre
L
Même si ça a l'air triste, ça me tente bien !
Merci Manou pour cette nouvelle présentation
Bisous et bonne journée
Répondre
B
Un livre qui me tente.
Merci pour ton beau ressenti
Je note le titre et l'auteur
Bisous Manou
Répondre
D
Un livre qui paraît bien triste.
Très belle journée et bonne semaine.
bisous
Répondre
M
Le livre en lui-même ne l'est pas c'est la jeune femme qui est triste et le lecteur se sent impuissant à l'aider. Mais je comprends. Bises