Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Victime 2117 / Jussi Adler-Olsen

Albin Michel, 2020

Albin Michel, 2020

"Ecoute-moi bien, mon fils, lui avait-il dit. Longtemps tu rêveras de ce moment et il se passera de nombreuses nuits avant que le désir de retrouver tout cela ne s'estompe de ta mémoire. Mais je t'en conjure, regarde bien autour de toi pendant que tu le peux encore, et emporte tout ceci pour le conserver éternellement dans ton coeur. Est-ce que tu comprends ? "
Assad avait serré plus fort la main de son père et avait hoché la tête pour lui faire croire qu'il comprenait.
Mais ce jour-là, Assad n'avait pas compris ce que son père avait voulu dire.

Des migrants viennent d'échouer sur une plage de Chypre.  Certains sont en vie, d'autres  n'ont pas eu cette chance. 0n donne à chacune des victimes un numéro. C'est ainsi qu'une femme âgée, retrouvée ce jour-là, devient la victime 2117. Son véritable nom est Lely Kabali. Elle est d'origine syrienne, comme tous ceux qui se trouvaient sur ce bateau ce jour-là. Très vite, les policiers chargés de les recevoir, découvrent qu'elle a été en fait assassinée d'un coup de couteau. 

Joan Aiguader, un journaliste espagnol, est sur place et décide de couvrir l'affaire, espérant se faire bien voir par sa hiérarchie. Mais c'est le contraire qui se produit, car il ignore l'assassinat, lorsqu'il publie son reportage dans son pays. La directrice en chef du journal, honteuse d'apprendre qu'il s'est trompé, l'oblige à mener l'enquête en profondeur, pour comprendre pourquoi cette femme a été tuée sur ce bateau ne transportant que des migrants, et par qui. C'est ainsi que Joan, repart à Chypre. Il va se retrouver mêlé à une sombre histoire de vengeance et de terrorisme. Mais, au fond de lui, il a fait une promesse à la vieille dame, il a décidé de découvrir la vérité et ne lâchera pas l'affaire... 

 

A des kilomètres de là, au département V de Copenhague, Gordon, Carl et Assam, mènent une enquête compliquée, pour retrouver l'identité d'un mystérieux "malade mental", Alexander. Celui-ci s'est enfermé dans sa chambre, dont il refuse de sortir. Il a promis de tuer ses parents et des passants, pris au hasard de ses rencontres, lorsqu'il arrivera au score de 2117 victimes virtuelles, sur son jeu en ligne. Ils apprennent très vite qu'Alexander, qui suit l'actualité de près, veut ainsi venger la mort de cette vieille dame, devenue pour tous, la victime 2117. Il veut ainsi, en perpétrant lui-même un massacre, obliger les occidentaux à se pencher sur le sort des migrants...au lieu de rester indifférents. Gordon, Carl et Rose recherchent assidument son identité et son lieu de résidence, pour empêcher le pire d'arriver. 

Mais l'équipe est amoindrie par le décès brutal de leur ancien collègue, Lars Bjorn, chef de la police danoise et de son frère...ce qui amène Assad à raconter à l'équipe, les liens particuliers qu'il nouait avec l'ancien chef.

Chez Rose, un autre membre de l'équipe, à qui il a rendu visite, Assad découvre l'article de journal espagnol écrit par Joan sur lequel figure la photo de la victime 2117. Il est anéanti. Il la connaissait ! Elle l'avait accueilli, sa famille et lui, alors qu'il était poursuivi et obligé de se cacher, car recherché par la police secrète de Saddam Hussein,  il y a des années de cela.

En regardant de plus près la photo, il reconnait aussi les deux femmes en larmes, et semble-t-il terrorisées. Il s'agit de sa femme et d'une de ses filles, qu'il n'a pas vu depuis plus de 16 ans, et qu'il croyait mortes. Son douloureux passé ressurgit. A leur côté, il reconnaît aussi Abdul Azim, devenu chef djihadiste de Daesh, celui que l'on surnomme Ghaalib.

Assad, qui apparaissait toujours gai et plein de sagesse, est obligé de montrer ses faiblesses et de raconter à ses coéquipiers son passé de militaire, un passé qui lui a fait croiser Ghaalib, ce personnage d'une grande cruauté, qui aujourd'hui veut se venger, après lui avoir enlevé sa famille.

Le roman se poursuit en Allemagne, où Ghaalib met en place un attentat terroriste, après avoir pris Joan en otage. La catastrophe est imminente. Carl et Assam, partent sur leur pistes. Ils seront aidés par leurs homologues allemands et intégrés rapidement au sein de leur équipe dirigée par Herbert Weber, le chef antiterroriste bavarois.

Mais ce qu'ils ne savent pas, c'est que les bombes vont être placées dans des fauteuils roulants, celui sur lequel Joan, drogué et incapable de bouger, est retenu prisonnier, mais aussi dans trois autres...

En guise d'appât, il avait choisi un Arabe pure souche. Un jeune homme pieux avec une barbe bien longue, vêtu d'une veste coupe-vent blanche et d'un pantalon marron ample, coiffé d'une calotte blanche, de manière à ce que personne ne puisse douter de sa religion. Par mail, Hamid lui avait expliqué où et quand il pourrait croiser le mécréant et se trouver assez près de lui pour le tuer. Il lui avait promis que sa famille ne manquerait plus de rien à l'avenir, et l'homme avait accepté avec humilité, heureux de servir une cause aussi juste.

Le roman fait alterner les voix d'Assad, de Carl Morck, le policier, ami d'Assam, de Joan, le journaliste espagnol, d'Alexander, le jeune geek, et de Ghaalib. Il nous permet de connaitre l'équipe d'enquêteurs chargés habituellement des affaires non élucidées, et de croiser Rose et Gordon. En donnant la parole à différents personnages, l'auteur permet au lecteur de prendre connaissance de leurs différents points de vue. 

Les jours sont décomptés de J-13 jusqu'au jour J. Les indices sont distillés peu à peu, ce qui fait monter le suspense crescendo. 

Ce qui relie Carl et Assad est un lien très fort d'amitié qui va au delà du simple lien professionnel. Assad a eu une vie tragique qui nous prend aux tripes. Il fait partie des personnages attachants du roman. 

L'auteur est très précis dans ses descriptions concernant la mise en place des actions terroristes, c'est totalement glaçant ! Il nous parle de radicalisation, de tortures dans les prisons irakiennes, de femmes et hommes drogués, devenus incapables de se défendre, et qui seront sacrifiés le jour J, ce qui fait monter de façon considérable la pression au fur et à mesure du décompte des jours.

Ce thriller aborde donc des sujets d'actualité. La tragédie des migrants ne peut laisser le lecteur indifférent. Il se lit facilement, car l'auteur sait disperser dans son récit, ça et là, quelques pointes d'humour qui allègent l'ambiance, nous faire entrer dans les relations complices des différents membres de l'équipe, et aussi nous faire voyager entre Espagne, Danemark, Allemagne, Irak et Syrie. 

J'ai trouvé que c'était un excellent thriller, bien qu'ancré dans une actualité douloureuse et difficile. 

Sur le pas d'une porte, il voyait ses filles, Nella, six ans, et Ronia, cinq, dans leurs robes couleur lavande. Elles agitaient leurs mains vers lui d'un geste doux et gracieux. Marwa, l'air souffrant, se tenait entre les deux, les yeux remplis de larmes et les deux mains sur son ventre et sur le troisième enfant à naître. Son regard était un adieu...

Je ne connaissais ni Carl, ni Rose, ni Assad, qui sont les membres du département V de Copenhague, mais je suis heureuse d'avoir fait leur connaissance en lisant ce roman. En effet, je n'avais encore jamais lu cet auteur de polar venu du nord.

Ce polar fait partie d'une série que l'auteur, lauréat de nombreux prix littéraires, a commencé à écrire en 2007. Cela ne m'a pas du tout dérangé lors de ma lecture car d'une part, l'essentiel est dit pour que le nouveau lecteur comprenne le principal et, d'autre part, chacun des opus raconte une nouvelle enquête.  Il s'agit du huitième de la série. 

Ce roman a obtenu le Prix Babelio "Polar et thriller" 2020. 

La nuit avait été un vrai désastre. Pendant des heures, Alexander avait essayé en vain de faire avancer le jeu. Chaque fois qu'il faisait un pas en avant, il était repoussé de deux pas en arrière.
Il tapa rageusement sur le clavier, puis, conscient que cela ne le mènerait à rien, fit danser le fandango à ses doigts sur la souris. Mais il dut rapidement se rendre à l'évidence, il était dans l'impasse...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

manou 13/09/2021 12:32

Un grand MERCI à tous pour votre commentaire et votre visite. Des contretemps sans gravité m'empêchent de vous répondre individuellement mais je viens vous voir dès que possible...Belle semaine à tous !

Violette 12/09/2021 11:23

je n'ai lu que Miséricorde de l'auteur... et j'ai tout oublié ! Mais pourquoi pas, y revenir un jour.

manou 14/09/2021 11:46

Et bien si je peux, j'en lirai un de temps en temps, j'ai aimé le style et l'équipe :)

francine 10/09/2021 15:13

Bonjour, je l'ai vu chez mon libraire, mais la tragédie des migrants ne m'émeut pas du tout, elle me met plutôt en colère; je te souhaite un bon week end, bisous

manou 14/09/2021 11:47

C'est la manière dont le roman en parle qui est émouvante, sinon je te rejoins, en dehors de la fiction, ça me met moi aussi en colère de voir comment on les traite. Bisous

Alex-Mot-à-Mots 10/09/2021 14:30

Une auteure que j'apprécie car ses romans ont toujours une base sociale actuelle.

manou 14/09/2021 11:47

C'est une découverte pour moi mais je continuerai à la lire :)

Bonheur du Jour 10/09/2021 06:21

Je n'ai pas lu celui-ci. D'autres Olsen, oui, avec ces personnages du Département V. J'avoue ne pas toujours accrocher. Mais je note ce titre. Vous en parlez vraiment bien.

manou 14/09/2021 11:48

Forcément comme dans toutes les séries, il doit y avoir des hauts et des bas, c'est souvent ainsi...

zazy 09/09/2021 22:58

Je passe mon tour, je n'aime pas trop les thrillers

manou 14/09/2021 11:48

Et oui et c'est un vrai celui-ci !

eglantine 09/09/2021 22:46

Bien faite ta chronique , le livre est d'actualité , dur sûrement , j'aimerai bien lire l'auteur que je ne connais pas! Bises Manou!

CARDAMOME 09/09/2021 22:21

merci pour cette présentation...j'ai une s&écréée pile à lire et finir de lire.... bonne fin de semaine, bises

manou 14/09/2021 11:48

Si tu voyais la mienne ;) bisous

Philippe D 09/09/2021 21:00

C'est un auteur que je vois beaucoup sur les réseaux, mais je n'ai encore rien lu de lui.
Bonne fin de semaine.

Doc Bird 09/09/2021 19:10

Je pense que celui-ci est peu trop glaçant pour moi, même s'il est hélas d'actualité. Merci de ta présentation.

manou 14/09/2021 11:49

Je te comprends et avec la rentrée, forcément tu choisis tes lectures, c'est bien normal ! Merci pour tes messages, je ne t'oublie pas

Bernie 09/09/2021 18:46

Un thriller qui retient mon attention

manou 14/09/2021 11:50

Un auteur que je découvre mais qui a ses fans !

laramicelle 09/09/2021 18:38

Coucou. J aime beaucoup les auteurs scandinaves. Quand j irai mieux ça me plaira sûrement. Bisous

Mo 09/09/2021 16:07

Bonjour Manou,
un livre assez dur mais effectivement en plein d'actualité...
Je l'ai téléchargé,
bisous,
Mo

manou 14/09/2021 11:50

J'espère qu'il te plaira... bisous

Renée 09/09/2021 16:00

je viens de l'ajouter dans ma liste souhaits car il me tente. Par contre j'espère qu'on ne se perd pas trop avec tous ces nom et endroits....Hâte de le lire. Bisous merci Manou

manou 14/09/2021 11:51

Je ne me suis pas perdu du tout...alors j'espère qu'il en sera de même pour toi ! bisous merci de ta confiance, j'espère qu'il te plaira

ruthiebear 09/09/2021 15:29

I have added to my list of books I want to read. thank you. HUGS

Robert 09/09/2021 15:15

Comme je serais curieux de voir ta bibliothèque...

manou 14/09/2021 11:51

:)

Béa kimcat 09/09/2021 15:05

Très bien présenté...
Mais ce n'est pas trop mon genre de lecture même s'il est d'actualité.
Bisous du jour Manou

Petits Bonheurs 09/09/2021 14:49

Bonjour Manou,
Je pense que ce livre va bien avec notre actualité. Certainement un livre bien écrit mais qui ne doit pas nous changer les idées.
Merci pour ton descriptif et tout le temps que tu dois nous donner à chaque billet.
Je te souhaite une douce journée. Bises

manou 14/09/2021 11:52

Je l'ai lu bien avant qu'on reparle de tout ça...c'est vrai que je ne pensais pas coller ainsi par mes lectures de l'été avec l'actualité tragique de cette rentrée. Bises

ecureuilbleu 09/09/2021 13:22

Bonjour Manou. Ta chronique est très complète mais je ne crois pas que je le lirai. Bonne journée et bisous

manou 14/09/2021 11:53

Je comprends aussi, le sujet n'est pas drôle mais c'est un auteur que je voulais découvrir et comme ce titre avait eu le prix Babelio, ma curiosité était double. Bisous

Lavandine 09/09/2021 11:23

Plutôt pour Zhom. C est un auteur qu il lit. Trop ancre dans l'actualité tragique pour moi.
Merci pour le partage.
Bisous
@micalement
Lavandine

manou 14/09/2021 11:53

Et bien alors il a du lire celui-ci du coup ! Une découverte pour moi...bisous