Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Des vies à découvert / Barbara Kingsolver

Rivages, 2020

Rivages, 2020

Le mot bureau lui arracha un pincement au coeur. Etant donné son âge et sa profession...elle pouvait ne jamais retrouver une vie de travail, avec des collègues, les potins de bureau, et une véritable motivation pour quitter son jogging. Ce qui lui restait de vie active révoqué du jour au lendemain. Elle le vivait comme une amputation.

En 2016, Willa et Iano Knox viennent de s'installer dans la petite ville de Vineland, dans le New Jersey. La crise économique fait rage, tandis que les primaires  sont nettement favorables à  Donald Trump.

Bien qu'ils appartiennent à la classe moyenne, la situation financière du couple ne fait que se dégrader : Iano est enseignant à l'Université depuis peu mais pour un contrat mal payé d'un an seulement qui ne sera peut-être pas renouvelé, et Willa qui était journaliste, se retrouve sans emploi depuis qu'ils ont quitté la Virginie.  Ils sont venus vivre-là, confiants emmenant avec eux Nick, le père de Iano, qui est dépendant et dont les soins grèvent le budget déjà serré de la famille, et Tig (Antigone) leur fille, âgée de 26 ans, revenue de Cuba depuis peu.  La vieille chienne Dixie partage aussi leur vie. 

Mais les choses se compliquent et Willa est désemparée, quand elle découvre que la maison dont ils viennent d'hériter, est sur le point de s'effondrer. L'expert parle de la raser et de la reconstruire et le seul salaire de Iano ne peut suffire à supporter les frais.

C'est alors que Zeke, le fils aîné, perd sa jeune femme qui se suicide, le laissant seul avec un bébé de quelques mois à peine. Il est lui-aussi en grande difficulté financière car il doit rembourser son prêt étudiant tandis que son projet d'entreprise en est encore à ses balbutiements. Il confie le bébé à Willa... 

 

La vie quotidienne devient de plus en plus difficile pour Willa entre le bébé, traumatisé, qui pleure beaucoup, Nick son beau-père, profondément raciste (alors que lui même est d'origine grecque et issu d'une famille d'immigrés), qui ne jure que par Trump et invective son entourage sans discontinuer...et les disputes incessantes entre Tig, passionnément écologiste et son frère Zeke qui travaille dans la finance, ce qu'elle ne supporte pas, tout comme elle ne supporte pas qu'il abandonne son fils...

Willa, désespérée, se tourne alors vers la seule idée qui lui vienne à l'esprit en tant que journaliste, la Société historique de la ville. Avec l'aide de Christopher Hawk qui y travaille, elle va tenter de retrouver l'histoire de son terrain et de sa maison...

 

En parallèle, l'auteur nous emmène en 1870, toujours à Vineland. Thatcher Greenwood est professeur de biologie. Il vient de s'installer avec sa jeune femme Rose et la jeune sœur Polly, dans la maison dont Aurélia  sa belle-mère vient d'hériter. Au milieu de ces trois femmes qui ne parlent que de toilettes, de rubans et de corsets, lui est fasciné par les idées de Darwin et tente d'inculquer à ses jeunes élèves, quelques notions de sciences. Mais Cutler, le directeur de l'école, profondément créationniste, veille. Il ne peut admettre que les sciences et les théories de l'évolution viennent semer dans la tête de ces jeunes élèves, des idées contraires à la religion. Il s'oppose avec virulence à Thatcher et demande le soutien du Capitaine Landis, le fondateur de la ville, qui a acheté les terres en 1861 pour créer une colonie autosuffisante. Tous les habitants ne jurent que par leur "maître" et marchent dans ses pas tout en adhérant dans ses idées. 

Thatcher va trouver un réconfort et un soutien inattendus auprès de Uri Carruth, un journaliste qui s'oppose à Landis dans son journal et auprès de sa  voisine, Mary Treat, une biologiste passionnée qui travaille dans l'ombre mais correspond régulièrement avec les plus grands, dont Darwin. Féministe convaincue, libre de ses actes et de ses idées, elle est fortement critiquée pour ce qu'elle laisse entrevoir de l'égalité possible hommes-femmes...

 

Vous vous en doutez les deux histoires sont liées, mais je ne vous dirai rien de plus pour vous laisser le plaisir de la découverte. 

Thatcher résista physiquement à la tentation de traverser la pièce pour lire les titres des ouvrages, force magnétique qui le possédait depuis le jour, à la fin de son enfance, où il avait pour la première fois posé les yeux sur un livre...

Elle se sentait coupable de ne reconnaître absolument aucune des plantes sur lesquelles Mary avait écrit avec tant d'amour, et savait qu'elle devrait se familiariser avec certaines, mais ne parvenait pas à mettre beaucoup de cœur à l'ouvrage. Mary et Thatcher avaient vécu en des temps enviables, où les biologistes découvraient de nouvelles espèces ici et là, au lieu de devoir assister à leur disparition.

Voici un roman original dont le fil directeur est une maison vous l'aurez compris (d'où la couverture) mais aussi la science et un monde qui s'écroule, (comme les maisons) et qui demande à ce que les idées anciennes et dépassées soient rasées, pour laisser la place à des "constructions" innovantes et une société nouvelle. C'est un roman qui interroge sur la capacité d'adaptation des hommes et sur la place des femmes et de chacun d'entre nous dans cette nouvelle société. 

 

Pour étayer son propos, l'auteur nous fait entrer dans la vie de deux familles à plus de 150 ans d'écart, deux familles différentes qui tentent de consolider  non seulement leur maison, mais aussi les membres meurtris qui y vivent. 

Elle nous présente plusieurs personnages dont trois figures féminines particulièrement fortes.

Willa tout d'abord, ne peut que nous éblouir par son courage et son habileté à mener de front sa vie familiale où rien ne va plus, et ses ambitions personnelles. Elle va mettre toute son énergie dans une enquête approfondie afin de découvrir le passé de sa maison, tout en s'activant à régler les problèmes de ses proches, dans un contexte social et économique désespérant.

Mary Treat, la biologiste passionnée et profondément féministe, a réellement existé (1830-1923) et mériterait d'après l'auteur d'être davantage connue aujourd'hui, non seulement pour ses recherches mais aussi pour le combat qu'elle a mené en tant que chercheuse scientifique, à une époque où seule la parole des hommes était écoutée et prise au sérieux.  

Tig (Antigone), la fille de Willa et Iano, est une jeune femme active et engagée dans la protection de la planète. Elle incarne à elle seule tous les rêves de cette génération née dans les années 80-90 que l'auteur incite à inventer un nouveau mode de vie, une génération qui ne baisse pas les bras mais ne veut surtout pas s'encombrer ni du passé, ni de regrets. L'auteur a elle-même déclaré que son livre était "une lettre d'amour aux Millennials".

Tig, Mary et Thatcher vont se battre pour leurs idées, d'avant-garde en quelque sorte pour l'époque, s'opposer aux aprioris, de ceux qui ne veulent rien changer, par peur avant tout de voir le monde dans lequel ils ont quelques avantages, s'effondrer.

 

La construction du roman est intéressante, les chapitres alternent entre les deux époques. Les derniers mots d'un chapitre constituent le titre et le thème du suivant qui se passe donc toujours dans un siècle différent. Le lecteur se replonge immédiatement dans l'ambiance du siècle.

L'auteur crée des liens entre les deux époques, tant au point de vue de l'instabilité sociale, professionnelle et financière des deux familles qu'au point de vue des idées, de leur relations à la nature, du racisme, de la place des femmes dans la société et autre. 

 

Barbara Kinsgsolver s'est toujours engagée dans ses romans pour la protection de la nature. Elle sait particulièrement bien poser dans ce roman les problèmes sociaux et politiques d'aujourd'hui et dresse un portrait sans concession de l'Amérique pré-Trump. Elle réunit avec brio les différentes générations, le passé et le présent et l'espoir d'un avenir plus ouvert et plus humain. 

Et comme habituellement dans ses romans, l'auteur mène son propos avec humour, lucidité, beaucoup d'humanité et une bonne dose de légèreté. Les dialogues nombreux demandent au lecteur de se mettre dans la peau de chacun des protagonistes. Seuls quelques lecteurs, non intéressés par les Sciences, pourront y trouver quelques longueurs . 

 

Vous pouvez aller lire l'avis de Keisha ICI. 

Vous trouverez, présenté ci-dessous sur le blog, le premier roman que j'ai lu de Barbara Kingsolver que j'avais beaucoup aimé.  Depuis 5 ans je l'avais oublié...

 

En réalité c'était à sa mère qu'elle [Willa] aurait aimé parler, tout de suite après avoir appris la mauvaise nouvelle, ou pendant...
Au saut du lit ou avant de s'endormir, chaque fois qu'une dispute avec Tig lui laissait le coeur en miettes, c'était sa mère qui l'avait aidée à se rassembler. Quand une personne avait une telle importance, on ne la perdait pas à sa mort, on la perdait chaque jour où l'on restait en vie.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cardamome 27/12/2020 20:59

J’espere que tu passes de bonnes vacances avec ta petite famille et que Noel etait un moment de nonheur et joies partagees.je te souhaite une belle fin d’année, un bon bout d’AN et...à l’an que ven. Bises

Lavandine 21/12/2020 23:37

N'as-tu pas eu de mal à jongler entre les deux époques ? Mais les deux histoires imbriquées me semblent intéressantes... Si je "tombe " sur ce livre à la médiathèque....
Merci pour le partage.

Gros bisous et douce nuit !
Lavandine

Marie minoza 19/12/2020 20:48

Merci pour tous ces documents qui donnent envie de lire
Bonnes fêtes de Noël

Alex-Mot-à-Mots 18/12/2020 14:16

Une autrice que je n'ai pas lu depuis longtemps. Ce roman me tente bien.

Béa kimcat 17/12/2020 18:15

Je te souhaite de belles fêtes de fin d'année avec ta petite famille.
Profite bien.
Bisous Manou et à bientôt !

FARFADET 86 17/12/2020 11:20

Bonjour Manou,
Passionnant doit être ce roman faisant s'animer en alternance les personnages clés de deux siècles se suivant .
Superposition des lieux des situations des intrigues et aléas de l'existence tenant au sort d'une même maison...
Construire déconstruire reconstruire la maison se situe à l'image des temps et des modes de vie mais aussi des aspirations les plus progressistes ...
Effectivement voilà bien une lecture que j'adopterai volontiers et prochainement.
Merci pour cette excellente présentation.
Amitiés des farfadets
Et bonne préparation pour profiter au mieux des fêtes de fin d'année.

Roguidine 17/12/2020 09:46

Bonjour Manou
Tu as déjà mis le Jésus dans la crèche ? il n'est pas encore né !! lol
Passe de bonnes fêtes, porte toi bien, profite bien malgré la mini réunion
Bises

celine 17/12/2020 08:51

oh merci à toi pour cette présentation, je suis toujours fan de tes avis. bonne pause pour les fêtes de fin d'année à toi, que ces fêtes soient douces avec les tiens. bises.celine

missfujii. 17/12/2020 07:40

Tes chroniques sont toujours un vrai régal

Mo 16/12/2020 21:06

Il m'a l'air bien dense, ce roman...
j'hésite.
Bonne soirée à toi et gros bisous,
Mo

Philippe D 16/12/2020 21:02

Sans doute un bon livre, mais moi, je ne sais plus suivre ! IL y a tellement de choix !
Bonne soirée.

Bernie 16/12/2020 18:32

Un roman qui donne envie d'être ouvert après une si belle chronique

Béa kimcat 16/12/2020 17:46

Très bien présenté.
Je note !
Bisous Manou

ruthiebear 16/12/2020 17:01

I live near Vineland NJ. How interesting to find a novel set there. Thank you for this review. Friendship

manou 16/12/2020 17:00

Un grand MERCI à tous pour votre visite et votre commentaire !

Eve-Yeshé 16/12/2020 14:28

belle chronique qui me donne envie de découvrir ce roman et de commencer à découvrir la prose de Barbara Kingslover... Mieux vaut tarte que jamais (tarte dans la tronche de Trump bien-sûr :-)

manou 16/12/2020 17:02

Je n'en ai lu que deux mais je l'avoue, je suis conquise ! Il faut juste avoir du temps pour bien entrer dedans car on y apprend beaucoup de choses sur les sciences...Belle fin de journée et profite bien de cette fin d'année aussi, malgré le contexte, je me mets en pause demain...

Féelaure 16/12/2020 12:57

Merci pour ce nouveau partage Manou
Bisous et douce journée

manou 16/12/2020 17:02

Merci Laure, bisous

laramicelle 16/12/2020 12:42

coucou , un axe bien intéressant :) bisous

manou 16/12/2020 17:03

Pour qui aime aussi les sciences car on entre vraiment dans les détails des théories de l'évolution et des recherches effectuées du temps de Darwin ! Bisous

jacre 16/12/2020 11:43

une idée de livre, merci pour cet article bien complet...bises et bonne journée

Doc Bird 16/12/2020 10:44

J'aime bien cette idée de lier deux familles à des époques différentes, en lien avec la même maison, et avec des problématiques similaires. Je note aussi ce titre !

manou 16/12/2020 17:03

C'est une bonne idée, car cette maison est un lien intéressant pour parler des gens qui y vivent ! Belle fin de journée