Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Quelques champignons d'automne / Balade en Haute-Loire

Cueillette de mousserons des près

Cueillette de mousserons des près

Aujourd'hui, dans toutes les communes de France, on commémore la signature de l'armistice qui a mis fin à la Première Guerre Mondiale. 

Pour ne pas aborder encore un sujet triste vu l'ambiance morose actuelle, j'ai décidé de vous emmener virtuellement bien entendu, ramasser des champignons comme aimait à le faire mon grand-père maternel qui avait vécu cette guerre et en avait ramené de graves blessures. Une façon comme une autre, mais un peu plus gaie, de lui rendre hommage.

 

Vous êtes partants ? 

Les récoltes cette année sont loin d'avoir été aussi abondantes que les automnes précédents, mais il faut apprendre à se contenter de ce que l'on trouve, n'est-ce- pas, surtout en ce moment.

Nous n'avons pas tous la chance d'avoir des champignons qui poussent dans notre jardin, comme Brigitte nous l'a montré récemment ICI... 

Je rappelle toujours quand je parle champignon, qu'il faut absolument vous abstenir d'en ramasser et encore plus d'en manger si vous ne les connaissez pas. Rien n'est plus polymorphe qu'un champignon selon, le degré d'humidité ambiant, l'endroit où il pousse, ils peuvent être confondus avec des champignons toxiques ou vénéneux dont certains peuvent être mortels.

Ceci dit, voici quelques champignons, mangés ou mis à sécher, cet automne en Haute-Loire. 

 

Les plus nombreux cette année ont été les mousserons des près (ou faux-mousserons ou marasmes  des Oréades), abondants en particulier dans les prés pâturés, les bords de chemin et les pelouses bien drainées. A noter : les oréades étaient les nymphes des montagnes. 

Les mousserons des près sont des champignons de petites tailles, de couleur beige clair qui poussent à l'automne. Ils n'excèdent presque jamais 2.5 cm de hauteur et poussent en rond, dans les fameux ronds de sorcière.  

Des mousserons des prés dans leur environnement naturel
Des mousserons des prés dans leur environnement naturel
Des mousserons des prés dans leur environnement naturel
Des mousserons des prés dans leur environnement naturel
Des mousserons des prés dans leur environnement naturel

Des mousserons des prés dans leur environnement naturel

Ils ont un délicieux goût d'amande (ou de noisette pour certaines personnes) et peuvent être cuisinés dans une sauce ou en omelette.

Ils sont particulièrement facile à conserver car on peut les sécher sans difficulté. Beaucoup de personnes enlève le pied mais nous, nous en laissons un petit bout.

Il suffira ensuite de les laisser se réhydrater quelques instants pour les intégrer dans vos recettes préférées. 

A conserver en bocaux quand la récolte est abondante. 

Mousserons en cours de séchage...et une fois secs !
Mousserons en cours de séchage...et une fois secs !

Mousserons en cours de séchage...et une fois secs !

Nous avons aussi trouvé des Petits gris (encore appelés Tricholome terreux, Tricholome myomyces, griset, charbonnier).

Ils poussent à l'automne en altitude mais on peut les ramasser aussi plus au sud jusqu'en Provence à la fin de l'automne et en hiver. 

Petits gris prêts à cuire !

Petits gris prêts à cuire !

Quelques cèpes de Bordeaux (Boletus edulis, ou vrais cèpes). Ces champignons sont considérés comme les maîtres de la gastronomie française. Mais hélas cette année nous n'en avons pas trouvé beaucoup et aucun "bouchon de champagne" comme habituellement, les meilleurs il faut bien le reconnaître. 

Cèpes de Bordeaux prêts à sécher ou à poêler...
Cèpes de Bordeaux prêts à sécher ou à poêler...
Cèpes de Bordeaux prêts à sécher ou à poêler...

Cèpes de Bordeaux prêts à sécher ou à poêler...

Et voici de quoi faire un bon plat de lactaires délicieux.

Celui de Haute-Loire (car il en existe différentes variétés en France) est moins bon que notre "pinin" de Provence, mais on s'en contente surtout cette année où nous ne pouvons aller dans nos coins préférés, confinement oblige, pour en ramasser...  

Lactaires délicieux

Lactaires délicieux

Par contre, nous n'avons pas trouvé de girolles (encore appelée chanterelle ou de son nom latin, Cantharellus cibarius), ni de Pieds de moutons (Hydnum repandum) comme cela a été le cas l'année dernière...trop de sécheresse cet été sans aucun doute. 

Voici le plat préparé l'année dernière avec des girolles et des pieds de moutons..

Voici le plat préparé l'année dernière avec des girolles et des pieds de moutons..

A bientôt pour d'autres balades encore en Haute-Loire...enfin comme d'habitude, si vous le voulez bien ! 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Une balade bien gourmande!
Répondre
E
Bonjour Manou. Merci pour le clin d'oeil à mon cèpe de 730 g. Je n'y connais rien et n'en ramasse jamais. Bonne journée et bisous
Répondre
M
Ton cèpe le méritait bien :):) bisous et une douce journée
V
hum, ça donne envie d'en manger....
Répondre
B
Une belle récolte ! Enfant, j'en ramassais dans le pré en bas chez nous, des "roses" que maman préparait. Par contre maintenant, je ne connais plus vraiment les champignons...
Merci pour cet excellent reportage Manou et doux vendredi à toi.
Gros bisous.
Bernadette.
Répondre
M
C'était sans doute des rosés des près (qui sont les champignons de Paris sauvages). Un délice aussi quand on en trouve à la fin de l'été ! Bisous
P
Quelle chance de bien connaitre les champignons !
Lorsque nous habitions en Rhône-Alpes nous allions à la cueillette de ceux que nous connaissions. Ici à présent c'est tellement sec que l'idée ne nous vient même plus d'en chercher. je sais qu'il y en a dans la montagne de Lure.
Merci pour ce bel article. Bises Manou
Répondre
M
C'est un peu pareil en Provence tu sais, si nous ne pouvons pas aller dans le Vaucluse et dans le Luberon, on n'a rien alors qu'il y a quelques années on en trouvait dans la garrigue mais cela fait un certain temps que les printemps et étés sont trop secs...Bises
B
Quelle belle cueillette de champignons !
Un régal !
Une bonne fricassée de girolles (j'en raffole)...
Bisous Manou
Répondre
M
J'adore aussi les girolles :) bisous
E
Hum, pour une bonne omelette, ou avec des pâtes, miam!
Répondre
M
On aime aussi ainsi cuisiné !
E
tu remues beaucoup de souvenirs chez tout l e monde avec cette cueillette aux champignons , ton article est , comme toujours, superbement documenté , le s photos superbes et appétissantes
Répondre
M
Merci Emma !
F
Miam miam tout ça fait bien envie :) mais comme je te l'ai déjà dit je ne m'y connais pas et j'ai toujours eu peur quand mon papa en ramassait et que je les mangeais lol
Bisous et douce soirée
Répondre
M
Je comprends mais c'est amusant tout de même que tu n'aies pas eu confiance en ton papa...Bisous et une douce journée
C
J'aime bien les champignons. Je pense avoir eu des mousserons dans le jardin du bas, mais dans le doute...
Le seul que je reconnais bien c'est l'amanite tue mouches lol
J'en ai pris en photo sur la voie verte hier.
Bonne soirée
Répondre
M
C'est déjà pas mal que tu en connaisses un et que tu saches qu'il vaut mieux ne pas le manger :):) Bises
D
ici beaucoup de champignons en ville, mais pas de cèpe, ni bolet, ni girolle... alors un plaisir de voir les tiens. Bises
Répondre
Z
Alors là !!! tu exabuse beaucoup !!! Bon appétit à vous
Répondre
C
Comme tu le dis, c'est plus gai! Il y en a beaucoup et de beaux! J'aime photographier les champignons, mais pas les manger. ;) Bises et bonne soirée!
Répondre
M
Mais les photographier c'est aussi un plaisir...des yeux ! Bises et une belle journée
M
belle cueillette, tu me fais envie, malheureusement je ne m'y connais pas beaucoup en champignons et je n'ai pas beaucoup de temps pour y aller
passe une belle soirée
bises
Répondre
M
Quand on travaille c'est certain que le temps manque pour se promener et les week-ends sont bien courts ! bises
C
snif snif
j'adore, nous adorons les champignons et les cueillettes, on connaît surtout les lactaires, mais à 1 km de la maison rien à trouver !!! je vois que vous avez de bons coins !!
bisous
Répondre
M
C'était avant le confinement ! Là nous sommes en Provence et dans ma garrigue nous n'en avons pas encore trouvé mais les pluies du we dernier vont peut-être faire sortir les pinins qui sait ?? Bisous
R
I enjoy eating mushrooms. I see some of these on my walks. I do not know which are good to eat. I hope they were delicious. Friendship
Répondre
R
Une superbe récolte bravo vous allez vous régalez et quelle chance de les connaitre surtout. Bisous
Répondre
M
On en connait quelques-uns depuis toujours. Nos familles en ont toujours ramassé du coup nos grands-parents et nos parents nous ont transmis leur savoir, et on est prudent quand on ne connait pas on ne ramasse pas et on ne mange pas ! bisous
D
Tu as raison, il faut se méfier des champignons! Je ne ramasse que les cèpes et les sanguins ( lactaires délicieux) et cette année aucune récolte!
Bonne journée, bises
Répondre
M
Ce sont de bons champignons et avec eux tu ne peux pas te tromper gravement, sauf en été il faut se méfier du bolet satan...bises
R
Bonjour Manou,
Hormis les cèpes, je ne mange pas les autres champignons,
pourtant il y en a beaucoup de ceux là vers chez moi !!!
Bonne journée, bises
Répondre
L
coucou, belles récoltes :) je n'y connais rien donc j'achète ; j'adore les girolles ^^ bisous
Répondre