Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la Bulle de Manou

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La cueillette des olives en Provence

Paysage typique de Provence avec des oliviers à gauche

Paysage typique de Provence avec des oliviers à gauche

Aujourd'hui je vais vous parler de la cueillette des olives, qu'on appelle en Provence, l'Olivade ou oulivado. Dans d'autres régions, c'est l'olivaison. 

Vous trouverez en lien sur le blog "Passion Provence" ICI, des photos anciennes prises dans ma région. 

 

J'ai choisi de ne pas employer ce terme dans le titre parce que Lis oulivado (au pluriel et avec un accent sur le premier o que je ne sais pas faire avec mon clavier), c'est aussi un recueil de poèmes de Frédéric Mistral, c'est aussi une marque de tissus aux motifs particuliers, et au singulier, ce mot est aujourd'hui "récupéré" par des gîtes, des restaurants et autres structures, qui entendent tous parler de notre belle Provence. 

 

Je vais vous montrer comment les olives sont ramassées sur les petites exploitations provençales, car il n'y a pas de grosses exploitations près de chez moi, comme on peut en voir dans la vallée des Baux par exemple.  

Nous sommes toujours étonnés de voir que d'années en années, le ramassage des olives a lieu de plus en plus tôt, alors que les olives sont encore vertes parfois, à peine un peu noire.

Avant, nos ancêtres ramassaient les olives à des dates différentes selon les variétés et souvent on voyait les cueilleurs jusqu'à fin février. 

La cueillette commençait toujours à la Sainte Catherine (donc le 25 novembre) date à laquelle tout bois prend racine, certes mais aussi où l'huile est à son maximum dans le fruit comme le dit le dicton : "Pour la Sainte Catherine, l'huile est dans l'olive" / Per santo  Catherine, l'oli es dins l'oulivo". 

 

Conditionné par l'ouverture des moulins, les particuliers et les petites exploitations doivent s'adapter. Pour obtenir le meilleur rendement, les olives doivent être idéalement ramassées en novembre ou décembre avant que les températures ne descendent en dessous de 5 °, et en dehors des périodes de pluie. En tous les cas en janvier et février, les moulins de ma région sont tous fermés.

 

Dans le temps, les olives étaient ramassées à la main, le ramasseur avait un panier en osier accroché en bandoulière pour avoir les mains libres.

Puis les hommes ont utilisé des râteaux en bois (ou en plastiques plus récemment) sortes de peignes pourvus d'un grand manche qui permettaient de faire tomber les olives dans des filets, placés en-dessous de l'arbre. J'ai ramassé des olives ainsi, il faut grimper dans les arbres le plus souvent, ou bien sur des échelles en bois à large pied (dont je ne connais pas le nom) et ce n'est pas du sport, mais tout de même.

Aujourd'hui, les olives qui servent pour la table et celles qui vont être pressées au moulin pour en faire de l'huile, sont ramassées de manière différente selon la taille des exploitations. 

 

Cette année j'ai pu réunir quelques "scènes de la vie agricole" prises ici ou là dans ma garrigue, pendant le confinement, donc près de chez moi, des scènes qui ne sont donc pas forcément généralisables à d'autres régions. Les oliviers sont plantés sur de petites parcelles ou encore des restanques pas toujours très faciles d'accès.

Des oliviers surchargés d'olives juste avant la cueillette
Des oliviers surchargés d'olives juste avant la cueilletteDes oliviers surchargés d'olives juste avant la cueillette

Des oliviers surchargés d'olives juste avant la cueillette

La méthode moderne observée, consiste à utiliser un "peigne" ou vibreur électrique, qui permet de faire tomber les olives plus facilement dans des filets, étalés au préalable sur le sol entre les rangées d'oliviers, et d'éviter ainsi les pertes, car les olives tombent au pied de l'arbre au lieu d'être projeter au-delà dans l'herbe. 

Certains ont la forme d'un vrai peigne (style gros râteau) d'autres sont rotatifs. Ces vibreurs sont reliés à des batteries que le ramasseur doit donc accrocher dans son dos.

Bien entendu, entre le poids de la batterie et les bras en l'air, c'est un travail qui reste fatiguant. Mais il est plus rapide, et nécessite moins de main d'œuvre qu'avant.

A noter : les plus grosses exploitations utilisent des secoueurs (qui font souffrir les arbres et en particulier leurs racines et peuvent casser des branches) et des nacelles qui se fixent sous chaque arbre, les olives ne pouvant ainsi pas être piétinées ce qui forcément est inévitable avec les filets au sol. 

La cueilletteLa cueillette
La cueilletteLa cueillette

La cueillette

Une fois tombées dans les filets, les olives sont réunies et placées dans des caisses de grandes dimensions (les palox) puis transportées en tracteur jusqu'au moulin à huile.

Il faudra ensuite les trier pour enlever les feuilles tombées dans les filets en même temps que les olives.

Les olives sont réunies et placées dans des palox avant de partir au moulinLes olives sont réunies et placées dans des palox avant de partir au moulin
Les olives sont réunies et placées dans des palox avant de partir au moulinLes olives sont réunies et placées dans des palox avant de partir au moulin

Les olives sont réunies et placées dans des palox avant de partir au moulin

Au moulin, les olives doivent être pressées dans la journée et au plus tard dans les deux jours, afin de ne pas s'oxyder. Il faut 5 à 8 kg d'olives pour fabriquer 1 litre d'huile d'olive, selon la variété et le moment de la récolte. Ce chiffre n'est bien entendu qu'indicatif puisque au début de la saison de ramassage, les olives sont plus lourdes, car riches en eau, mais moins riches en huile. 

 

L'huile d'olive obtenue est dite...

..."verte", et son goût intense, si les olives sont ramassées au début du mois de novembre alors qu'elles sont encore bien vertes. 

..."vert léger" avec un goût moins prononcé, si les olives sont ramassées après les premières gelées. 

...douce, si les olives sont ramassées en décembre, alors qu'elles sont devenues toutes noires ou violettes.

 

Et voici une courte vidéo pour terminer, afin de visualiser la méthode.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ecureuilbleu 12/12/2020 08:49

Bonjour Manou. C'est très intéressant de découvrir ces différents procédés pour collecter les olives. Bonne journée et bisous

lemenuisiart 10/12/2020 19:22

Ce sera une belle récolte et puis c'est la meilleur

Binchy 09/12/2020 21:06

Quel excellent article ! Quelles belles photos !
Merci infiniment pour tout Manou ! Tout tes excellents partages que ce soit, articles documentaires et chroniques littéraires.
Je t'embrasse très fort.
Bernadette.

manou 10/12/2020 07:05

Merci de ton passage ici et contente de partager ! bisous et une douce journée

CARDAMOME 09/12/2020 20:15

cette annee je n'en ai cueillies qu'un kilo et je les ai faites "fachouire"...elles sont au frigo, délicieuses; gros bisous

manou 10/12/2020 07:04

Je suis en train de faire mes fachouires, mais cette année en plus j'ai fait des olives vertes cassées, et des olives en saumure (qui attendront 1 an pour être consommées). On adore les olives à la maison et j'en donne aussi à mes fils ! bisous

René 09/12/2020 17:59

Ouaahhh ! quel boulot ! Article très, très intéressant . Merci Manou. Bises

manou 10/12/2020 07:03

On comprend qu'au bout de la chaîne de travail, l'huile obtenue coûte un certain prix ! Bises

Renée 09/12/2020 16:13

Scène vue milles fois en Grèce et même participé une fois mais pas longtemps car enceinte....Bisous

manou 10/12/2020 07:02

Je m'en doute bien, mais sans doute là-bas c'est différent de chez nous, enfin c'est ce que j'imagine n'y étant jamais allée...Bisous

Théo 09/12/2020 13:21

Bonjour Manou, merci pour ce magnifique documentaire très instructif sur le ramassage des olives. Belle journée

manou 10/12/2020 07:01

J'ai eu du plaisir moi-aussi à voir ces images et à les partager ! Belle journée

patrick 09/12/2020 07:31

J'ai (pardon ma femme) la cueillette Manou, juste avant le froid, les olives était en avance, on a eu juste 220 kg.
pour peu d'olivier on ramasse à la main. Le panier que l'on accroche autour du cou s'appelle une gorbelette , je ne connais pas le mot français. les échelles en bois à trois pieds (les paysans les fabriquaient eux même) s'appellent des "escaraçon". maintenant cela se vends en quincaillerie un prix fou. Pour les caractère spéciaux ceux ci peuvent être généré par une combinaison de touche alt enfoncée et par trois chiffres, E majuscule accent peut être obtenu par alt 144 É alt 149 ò il y a des table pour ça, bref cela peux aider. Bisous

patrick 10/12/2020 10:55

les caractères spéciaux, c'était juste pour mémoire Manou. Bonne journée et bisous.
ici il fait frisquet

manou 09/12/2020 08:17

Je ne connaissais pas ces deux mots patois et je te remercie de me les donner, mais peut-être qu'en Provence ce n'était pas tout à fait les mêmes que chez toi car cela ne me dit rien du tout !! Par contre pour les caractères spéciaux, j'en connais plusieurs (comme ceux que tu me cites), que j'utilise quotidiennement, les autres je les oublie aussitôt, il faudra que je recherche sur le net, à l'époque où je travaillais j'avais édité un papier avec tous les caractères spéciaux que j'affichais devant chacun des ordinateurs pour les élèves...Bisous et merci pour ton message

Cléo 09/12/2020 01:13

Intéressant! Bises et belle journée!

manou 09/12/2020 08:18

Cléo, si tu y penses met bien ton lien en m'écrivant tes commentaires car je ne reçois pas toujours les notifications quand tu publies...Bises et une belle journée à toi aussi

Cindy43 08/12/2020 20:28

Il est efficace cet outil, on ne peut pas se masser le dos avec?hihi
Bonne soirée

manou 09/12/2020 08:18

Il faudrait plusieurs vitesses pour se masser le dos :) Bises

Doc Bird 08/12/2020 18:34

J'ai appris plein d'infos sur le ramassage des olives grâce à toi. Merci !

manou 09/12/2020 08:19

Contente que ce soit le cas...et ce n'est qu'une petite partie de ce travail ! belle journée

emma 08/12/2020 18:13

passionnant, er merci pour la vidéo, super document !

Béa kimcat 08/12/2020 17:54

Superbe article sur la cueillette des olives.
Bisous Manou

ruthiebear 08/12/2020 17:50

How interesting this all is. I enjoy seeing the process very much. Friendship

wolfe 08/12/2020 16:09

Bonjour
Cela doit être un travail éreintant! Un peu comme les vendanges en fait!
Ton article était très intéressant!
Bisous

manou 09/12/2020 08:20

Oui tout à fait et une ambiance similaire dans les champs ! bisous

Mo 08/12/2020 15:33

Bonjour Manou,
ton article est très intéressant. J'ignorais tout du ramassage des olives. Tu m'apprends aussi des choses sur les différentes variétés ou stades de cueillette.
Bonne journée à toi et gros bisous.
Mo

manou 09/12/2020 08:20

Il y a plusieurs méthodes selon la taille des exploitations et j'imagine qu'en Espagne ou en Italie, c'est encore différent ! bisous

Sylvie Barbizon 08/12/2020 14:31

Bonsoir Manou, merci pour ce reportage complet sur l'olivade. A la main, c'était vraiment physique, avec les filets c'est mieux. Pas étonnant que l'huile soit si chère, ici nous avons surtout l'huile d'olive espagnole et italienne. Française, je ne connais pas. Merci encore. Bises.

manou 09/12/2020 08:21

A la main, c'est comme pour les cerises, remplir un panier tient de l''exploit !! bises

jak 08/12/2020 14:14

quel plaisir de lire et voir ce reportage

Féelaure 08/12/2020 13:47

Merci beaucoup pour ce reportage Manou c'était très intéressant.
Douce journée et bisous

manou 09/12/2020 08:21

Merci Laure. Contente de partager...Bisous et belle journée

Steph43Photography 08/12/2020 13:13

Bonjour Manou :) impressionnant comme ils sont chargés , ah bon ils les ramasse pas 1 par 1 à la main loll , bonne journée à toi , amitiés d'Auvergne :)