Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La fin des temps / Haruki Murakami

Seuil 1992 / Points Seuil, 2012 / Belfond 2019

Seuil 1992 / Points Seuil, 2012 / Belfond 2019

Chacun a au fond de sa conscience un noyau dont il ignore le contenu. Dans mon cas à moi, il s'agit d'une ville. Dans cette ville coule une rivière, et elle est encerclée par d'épaisses murailles de briques. Les habitants de cette ville ne peuvent pas en sortir. Les seules qui peuvent en sortir, ce sont les licornes. Elles aspirent à elles l'ego et la personnalité des habitants et vont les rejeter à l'extérieur des murs...

Ce livre n'est pas une nouveauté mais il vient d'être réédité chez Belfond  en novembre dernier.

C'est le quatrième roman de l'auteur paru au Japon en 1985. Traduit en plus de 25 langues, il est paru en France dès 1992 grâce à la traduction de Corinne Atlan. Il a obtenu le Prix Tanizaki en 1985.

Haruki Murakami est l'auteur japonais contemporain le plus lu dans le monde. Plusieurs fois favori pour le prix Nobel de littérature il a été couronné par le prestigieux Yomiuri Literary Prize.

 

J'ai déjà présenté sur mon blog un de ses romans : "L'incolore Tsukuru et ses années de pèlerinage" et j'ai découvert en faisant du rangement que j'avais déjà lu de cet auteur dans les années 90 (1993 ?) un roman intitulé " Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil" dont je n'ai gardé aucun souvenir...

 

"La fin des temps" est considéré comme le premier roman long de l'auteur qui écrit aussi des nouvelles, des essais et des romans courts. C'est vrai que ce roman est une saga à lui tout seul car il fait plus de 500 pages dans sa version grand format. Autant dire que j'ai mis une bonne semaine pour le découvrir en prenant mon temps. 

C'est un roman de Science-fiction qui plaira aux amateurs du genre. Cela faisait longtemps que personnellement je n'en avais pas lu, alors que c'est un genre littéraire que j'aimais beaucoup quand j'étais plus jeune. 

Le monde change selon la connaissance que nous en avons. Le monde existe réellement ici et de cette façon, il n'y a aucun doute. Cependant, si on voit les choses au niveau phénoménal, ce monde n'est pas autre chose qu'une possibilité parmi une infinité d'autres. Pour être plus précis, le monde que vous percevez change selon que vous choisissez de faire un pas à gauche ou à droite...

L'histoire est assez complexe car le roman mêle deux histoires : la première est intitulée "Pays des merveilles sans merci" et la seconde "Fin du monde". L'auteur alterne, mais cela en facilite aussi la lecture, un chapitre de l'une, puis un de l'autre et ainsi de suite jusqu'à la fin du roman qui comporte 40 chapitres en tout. 

Bien entendu les deux histoires se rejoignent... 

 

Les deux narrateurs dont nous ne saurons jamais le nom, vivent dans deux lieux différents. Le premier est totalement imaginaire mais la vie quotidienne ressemble beaucoup à la nôtre. Le second à l'inverse ressemble beaucoup au nôtre mais l'histoire bascule dans un monde qui n'a rien à voir avec notre vie quotidienne !

Je vous ai perdu ?? Vous l'aurez compris ces histoires sont teintées de mystère et ce n'est pas facile d'en faire un résumé ! Il se pourrait bien en effet que le lecteur se perde un peu par moment dans ces mondes parallèles peuplés de créatures imaginaires...mais il s'y perd avec délice tant il est obligé de laisser ses repères habituels de côté, pour se délecter de cette lecture. 

 

Le premier des narrateurs est programmeur mais c'est son cerveau qui à présent, lui sert d'ordinateur. Un jour, il est appelé par un mystérieux savant qui va l'emmener dans le réseau souterrain de Tokyo où se trouve son laboratoire de recherche, loin des oreilles indiscrètes. Il doit sauvegarder (je ne sais pas quel autre terme employer) en les codant, les résultats des recherches de ce vieux chercheur. Pour le remercier celui-ci lui offre un crâne de licorne. Mais le savant est enlevé et sa petite-fille vient supplier le narrateur de partir avec elle à sa recherche. Heureusement, elle sait comment circuler dans les souterrains...C'est ainsi que le narrateur découvre qu'il est la victime d'une guerre particulière entre la Société de programmeur qui l'emploie et des pirates informatiques. 

Suspense garanti !

 

Le second narrateur est liseur de rêves. Il vient d'arriver dans un monde parallèle où les gens ont perdu leur ombre pour toujours, mais la sienne est toujours en vie, elle va simplement dépérir de plus en plus au cours de l'hiver qui ne tarde pas à arriver. En même temps que leur ombre, les gens perdent leur cœur et donc leurs sentiments car c'est l'ombre qui conserve à leur arrivée tous les souvenirs de leur ancienne vie. 

La cité est entourée de murs immenses qui empêchent toute  personne désirant en sortir de le faire et, la seule porte est surveillée par un gardien qui veille au bon fonctionnement de la cité. Lire les rêves est un travail de nuit qui se déroule dans une bibliothèque où se trouvent des milliers de crânes de licornes...ce sont eux qui contiennent les rêves ! 

 

Evidemment, je ne vous en dirai pas davantage, ce serait dommage pour les amateurs du genre de dévoiler l'histoire...

La fin du monde...
Mais pourquoi avait-il fallu que j'abandonne l'ancien monde pour venir dans ce monde fini ? Je n'arrivais à me souvenir ni des détails, ni du sens, ni du but de ce voyage. Quelque chose, une force, m'avait propulsé dans ce monde-ci. Une force incoercible, irraisonnée...

Ce qui m'a plu dans cette lecture outre les qualités d'écriture de l'auteur, c'est le mystère et l'imagination parfois délirante qui émanent de ces histoires. Le roman est également teinté d'humour et de beaucoup de poésie. J'ai eu l'impression de lire un conte philosophique, car c'est un roman qui nous fait aussi réfléchir. 

La première histoire se lit comme un polar noir teinté d'un peu de fantastique...la seconde comme on lirait un roman de fantasy. Le roman est truffé de références littéraires venant de tous pays confondus. 

 

C'est un auteur japonais que je ne regrette pas d'avoir lu à nouveau. Je suis réellement partie très loin de nous dans un monde différent et cela m'a vraiment changé les idées durant les dernières vacances. 

Mais vous serez surpris si vous le lisez un jour, ce livre n'est pas empreint de culture japonaise du tout, je pensais même que l'auteur vivait aux Etats-Unis et je suis allée relire sa biographie : il n'en est rien...

Tu me dis que dans cette ville il n'y a ni lutte, ni haine, ni espoir. Magnifique! Tiens, si j'en avais la force, j'applaudirais. Mais qu'il n'y ait ni luttes, ni haine, ni désirs signifie qu'il n'y a pas non plus le contraire de tout cela. C'est-à-dire la joie, la béatitude, l'amour. C'est parce qu'existent le désespoir, la désillusion, la tristesse, oui, c'est de là que naît la joie.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippe D 10/03/2020 21:42

Je n'ai pas encore lu cet auteur. Je ne sais pas trop pourquoi ses livres ne m'attirent pas...
Bonne fin de soirée.

manou 11/03/2020 08:47

Pas de soucis, c'est un mélange des genres :)

Durgalola 10/03/2020 20:22

Un livre original. Je connais l'auteur, mais pas lu de ses livres. Bises

manou 11/03/2020 08:46

Commence par un livre court...pour voir si tu aimes son style :) bises

Alex-Mot-à-Mots 10/03/2020 14:26

Un auteur que j'apprécie.

manou 11/03/2020 08:46

Je l'ai redécouvert avec plaisir !

Golondrina63auv 10/03/2020 05:52

Pas certaines que ce soit mon style mais cela dit merci on ne sait jamais car tu parles de l'imagination délirante ...:)
Bisous
Je suis de retour et merci à toi d'être passée pendant mon absence

manou 10/03/2020 08:02

Pas de soucis Rose, je passe chez toux ceux que j'aime qu'ils soient là ou pas ! Bisous et une douce journée

chemindetables 09/03/2020 15:14

je ne suis pas tentée mais merci de ta comme toujours passionnante chronique
bisous
patricia

manou 09/03/2020 17:47

Il vaut mieux lire un roman court pour découvrir l'auteur pour la première fois :) bisous

sylvie 08/03/2020 12:14

Bonjour Manou, c'est un grand écrivain japonais, je l’apprécie beaucoup même si c'est parfois assez hermétique. Je n'ai pas lu celui que tu présentes, il me tenterait bien. Merci pour le partage, bises, Sylvie

manou 09/03/2020 06:49

La prochaine fois j'emprunterai un de ses romans courts car celui-ci est tout de même assez long et il faut donc avoir du temps devant soi pour ne pas perdre le fil de l'histoire...Bises et une belle semaine

maggie 08/03/2020 07:16

Je note car tu soulignes plein de points positifs mais j'ai du mal avec cet auteur... Trop de mystères rendent ses livres parfois confus...

manou 09/03/2020 06:48

C'est vrai ! Et dans celui-ci aussi on se perd un peu entre les deux histoires avant d'en saisir le lien car bien entendu il y en a un et on le cherche dès le début...du coup j'ai décidé de ne plus me poser de questions et de me laisser porter et je pense que finalement c'est ce que cherche l'auteur...Belle journée Maggie

Farfadet 86 07/03/2020 11:09

Au frontière de nos consciences, il y a d'un côté le réel perceptible extérieurement et, de l'autre, nos représentations liées à notre imagination voire notre imaginaire, elles, internes. Un monde de métamorphoses...
Oui, ce roman doit être passionnant.
J'apprécie vivement la citation que tu as mise en fin d'article...
En fait : " Tout est en Tout, contient tout et son contraire ..."
Bon week-end en Provence..

manou 09/03/2020 06:46

De temps en temps cela fait du bien de lire un roman qui nous permet d'explorer notre imaginaire tout en nous faisant réfléchir sur notre monde :) belle semaine

manou 07/03/2020 08:02

Un grand MERCI à tous pour votre passage silencieux ici ou votre commentaire...

CathyRose 07/03/2020 06:33

Comme tu le sais je n'aime pas du tout la science-fiction donc celui-là n'ira pas rejoindre ma longue liste ! Mais où j'hallucine c'est quand tu dis que tu as quand même mis une semaine pour lire 500 pages ... aïe, moi il m'en faut au moins 3 !!!
Bon week-end Manou, bisous !
Cathy

manou 07/03/2020 08:07

Si je mettais 3 semaines à lire un livre, je n'essaierai même pas de le faire :) J'ai bien prévenu que ce livre ne tenterai pas tout le monde, comme d'habitude...Tu as lu ma réponse à propos de la fameuse Maryse que tu ne connais pas ???En tous les cas tu m'as bien fait rire car c'est par elle que je t'ai connu ! bisous et bon week-end

zazy 06/03/2020 23:43

Un auteur que je n'ai pas encore découvert, un jour viendra où....

manou 07/03/2020 08:08

C'est mieux de commencer par un de ses romans "courts" pour savoir si tu aimes son style...

Doc Bird 06/03/2020 18:51

Ce roman contenant deux récits qui se rejoignent m'intrigue fortement, et ta chronique me donne envie de lire ce roman ! Vu qu'il est réédité, j'ai des chances de le trouver en médiathèque. J'adore l'idée des têtes de licorne qui conservent les rêves ! Un beau mélange de fantastique et de science-fiction. Merci pour le partage de cette belle lecture.

manou 07/03/2020 08:09

Il faut peut-être attendre d'être en vacances pour mieux profiter de ta lecture car c'est un pavé :) Belle journée

Eve-Yeshé 06/03/2020 16:14

J'aime beaucoup cet auteur: coup de cœur pour "Kafka sur le rivage"
j'ai bien aimé "L'incolore Tsukuru et ses années de pèlerinage"
j'en ai lu un autre qui m'a bien plu aussi et dont j'ai oublié le titre, et en prime au moins 4 ou 5 dans ma PAL...
Je lis de la SF de temps en temps donc je le note quand même :-)

manou 07/03/2020 08:10

Il faut que je lise "Kafka sur le rivage" il est toujours noté dans mon petit carnet !!

Renée 06/03/2020 15:37

La je crois que j’accrocherais pas....Bisous merci quand même d'en parler.

manou 07/03/2020 08:11

Pas de soucis René, je fait le compte-rendu de mes lectures et forcément chacun choisit ensuite comme je le fais chez les autres. C'est tellement personnel la lecture :) bisous

Mo 06/03/2020 15:34

J'aime la SF. Je vais télécharger ce bouquin si je peux!
Bises,
Mo

manou 07/03/2020 08:11

J'espère que tu vas l'aimer car j'ai commencé par un roman plus court pour découvrir l'auteur...tu me diras ?? bises

Mo 06/03/2020 15:37

ça y est, je l'ai trouvé

Petits Bonheurs 06/03/2020 15:03

Je ne suis pas très fan de science-fiction. Merci tout de même pour ce résumé. Bises Manou et belle journée ensoleillée

ruthiebear 06/03/2020 14:31

Sounds imaginative. Friendship

Claudine/canelle 06/03/2020 13:56

Je ne suis pas fan du tout de "science fiction " tant en lecture qu'en film .
Merci pour ton partage Manou
Bises

Maryline 06/03/2020 10:47

ça fait longtemps que je n'ai pas lu de science-fiction... Liseur de rêves... ça fait rêver...
C'est étonnant cette histoire d'ombre car il y a un conte d'Andersen:" l'ombre" et l'histoire ressemble étrangement à celle-ci... et ça m'inspire! ;-)
Belle journée!
Bisous

manou 07/03/2020 08:12

Son roman est bourré de références littéraires mais si tu ne connais pas l'auteur commence par lire un roman plus court !! bisous

ecureuilbleu 06/03/2020 10:32

Je n'aime pas la science-fiction moi non plus, sauf exception. Bonne journée et bisous