Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Yeruldelgger / Ian Manook

Albin Michel, 2013/ Le Livre de poche, 2015

Albin Michel, 2013/ Le Livre de poche, 2015

Il ne ressentait absolument aucune peur. Ni de l'immensité enivrante qui l'entourait, ni des animaux sauvages qui peuplaient ces bois préservés, ni de la nuit ou du froid qui pouvaient le rattraper. Il n'éprouvait qu'une grande sérénité à être là, enfin seul, ignoré de tous...

Oyun se demandait pourquoi sa belle Mongolie semblait aussi délabrée. Partout, quand elle traversait les banlieues et les villages, elle ressentait cette expression étrange d'un abandon résigné. Comme si le quotidien des gens, dans ce pays immense et magnifique, s'étriquait dans un présent rabougri avec pour seule ambition de survivre aux jours qui passent. Elle ne savait pas dire si le pays de l'intérieur était un chantier à l'abandon, ou une construction en décomposition.

En quelques jours au monastère, il avait perdu la colère et retrouvé la force. On n'apprend pas seul et l'adversaire aussi est un partenaire. Sa force fait la nôtre, cette force qui détruit ce que la colère ne fait qu'emporter...

Depuis le temps que j'avais noté le nom de cette trilogie dans mon carnet de lecture, il était temps que je me décide à la découvrir...

 

Yeruldelgger, notre personnage principal est commissaire à la criminelle de Oulan-Bator. Alors qu'il est déjà sur une enquête particulièrement horrible impliquant le meurtre de trois industriels chinois, Mickey, le directeur de la police judiciaire, l'envoie à l'autre bout du pays dans les steppes du Kentii.

Yeruldelgger en revient bouleversé. En effet, la découverte d'une toute petite fille enterrée dans la steppe, avec son tricycle, l'a rendu fou de colère (et de tristesse masquée)  car cela lui rappelle la mort de sa petite Kushi, une mort qui le hante toujours cinq ans après, car elle n'a jamais été élucidée. 

Depuis rien ne va plus pour lui, sa femme est à la limite de la folie, Saraa, sa fille aînée le déteste lui reprochant ce qui est arrivé. Sa petite Kushi a en effet été kidnappée pour faire pression sur lui et l'obliger à lâcher une affaire de corruption, ce qu'il n'a pas voulu faire.

C'est donc un homme intègre mais brisé que nous découvrons...et empli de colère.

 

Mais Yerulgelgger est bien décidé à ne pas se laisser faire et même si les Chinois veulent accaparer l'affaire, bien entendu pour l'étouffer, lui ne veut rien laisser au hasard d'autant plus qu'il découvre très vite que les deux affaires sont liées et que quelqu'un de son équipe est impliqué. 

Heureusement Oyun son équipière lui offre son soutien sans faille, et Solongo le médecin légiste, bien plus encore. 

Mais il va falloir que Yeruldelgger renoue avec les traditions de son pays et le monastère où il a passé ses meilleures années pour qu'il retrouve un peu de son équilibre et de sa force, car les deux enquêtes convergent vers un personnage hautement puissant et dangereux, qui n'est autre que son propre beau-père... et ce que Yeruldelgger va découvrir à ce sujet, fait froid dans le dos.

C'est un thriller très prenant, souvent sombre, classique dans sa mise en forme mais terriblement réaliste. Heureusement car ce premier tome est un pavé de 542 pages !

A noter : ce thriller a reçu une douzaine de prix. Il a été le polar le plus primé de l'année 2014...

 

Les personnages font l'objet d'une minutieuse description psychologique et les méchants sont de vrais méchants qui ne nous déçoivent pas et ils sont même capables de perpétrer de parfaites horreurs.

Vous êtes prévenus !

Certains passages sont assez violents d'ailleurs certaines personnes d'après les critiques lues sur internet, n'ont pas supporté et ont abandonné la lecture dès la scène, particulièrement réaliste, qui se passe dans les tunnels de la ville. 

 

Mais moi qui pourtant n'aime pas la violence, ce n'est pas ce qui m'a le plus marqué lors de ma lecture, c'est l'ambiance qui m'a conquise.

Le cadre, les paysages, les traditions vous emmèneront au cœur de la Mongolie du début du XXIe siècle, avec ses contradictions, sa corruption et le contraste surprenant entre tradition et modernité. 

Vous entrerez dans la Yourte en n'oubliant pas d'enjamber le seuil avec le pied droit. Puis vous vous arrêterez un instant du côté gauche, réservé aux invités en attendant qu'on vous propose d'entrer plus avant. 

Vous dégusterez les plats typiques de là-bas et apprendrez même à les cuisiner et à les manger dans la plus pure tradition. 

Vous découvrirez aussi la vie moderne qui a obligé des milliers de famille à quitter le mode de vie nomade, pour s'entasser à la périphérie des villes dans leur yourte certes, mais dans un cadre de vie tellement éloigné de leurs habitudes que c'est d'une grande tristesse de les savoir là... 

Vous serez horrifiés de voir à quel point les chinois et les coréens se sont peu à peu accaparés toutes les richesses du pays, même si ce n'est pas l'essentiel du sujet. 

L'immersion dans ce décor fabuleux participe donc à l'ambiance de cette lecture...

 

A noter l'auteur aime bien les fins car il a choisi comme titre des chapitres... leur dernière phrase, tout comme il a choisi de prendre son véritable nom par la fin ( Manoukian) pour choisir son pseudo.

 

Je vous propose de découvrir les chroniques d'Hélène et de Yves qui eux l'avaient lu en...2013 !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Un grand MERCI à tous pour votre visite et votre commentaire sur cet article. Désolée de n'avoir pas pu répondre à aucun d'entre vous...
Répondre
C
il me tente beaucoup je le note et essaye de l'acheter
bisous
patricia
Répondre
D
je ne cherche pas à lire les thriller violents ; j'apprécie beaucoup les relations entre les personnes, la description des lieux, d'une société et c'est ce que propose ce livre. En venant chez toi, je découvre beaucoup d'auteurs. Bises et merci
Répondre
C
Je n'avais jamais entendu parler de ce thriller et ça pourrait bien me plaire.
Merci pour la découverte !
Répondre
C
encore une belle idée lecture, je note, même si pour le moment, je n'ai aps trop le temps de lire. bonnes vacances à toi et à bientôt. bises.celine
Répondre
M
Comme tu nous le présentes cela doit être un très bel ouvrage
Je lis peu, je dors mal et tu le comprends Manou
je te souhaite une très agréable pause, bisous
Répondre
D
Bonsoir Manou, j'avais beaucoup aimé ce roman policier qui dépayse beaucoup et qui m'a donné envie d'aller visiter un jour la Mongolie. Bonne soirée.
Répondre
M
Bonsoir Manou,

Oh que ça a l'air bien! J'aime ce genre, surtout si c'est bien écrit.
Merci Manou, je le note
Bises
;)
Répondre
W
Bonjour
Il y a des livres qui nous transportent facilement! Et ce livre en fait parti pour toi!
Il va falloir que je le mette aussi dans ma liste de lecture!
Bisous
Répondre
S
Coucou Manou,
Cela a l'air sympa, je note pour voir si ils l'ont à la bibliothèque. Merci de partager avec nous tes découvertes.
Bisous et bon dimanche
Répondre
P
Eh bien je ne connais pas ce polar primé maintes fois !
Il y en a tant à découvrir !
Bon dimanche.
Répondre
M
je pense qu'il est plus facile de dire que c'est le petit qui pollue en laissant trainer des déchets, que dire, que ce sont d'autres qui polluent en faisant venir les marchandises soit par avion, ou par bateau....la pollution touche tout le monde, nos têtes pensantes devraient y réfléchir d'avantage....en attendant je te souhaite une bien douce journée
Répondre
R
Merci pour cette présentation Manou, ça peut empêcher de dormir quand même si c'est si sombre...Bisousss
Répondre
V
je en connaissais pas, je note, ça à l'air passionnant, et avec le temps pas terrible, du temps pour lire! gros bisous Manou. cathy
Répondre
E
je n'ai lu que le2e "Les temps sauvages" grâce à une opération Masse Critique organisée par Babelio, je l'avais bien aimé et je voulais lire les 2 autres et... je cours toujours après le temps :-)
Répondre
D
encore un critique qu'il est tentant de suivre, à condition de trouver le temps de lire tout ce que tu conseilles
Répondre
V
Merci beaucoup pour ce partage. Très tentente cette lecture . bisous
Répondre
D
Ce roman policier t'a vraiment plu je vois ! Même si l'ambiance semble bien restituée, j'ai peur que les scènes de violence trop réalistes n'arrêtent ma lecture...
Répondre
M
j'ai lu les deux premiers, le troisième m'a beaucoup déçu, je ne l'ai pas terminé, c'est rare.
on découvre la vie des gens a Oulan Bator. j'avais beaucoup aimé les deux premiers.
a suivre donc
bises
Répondre
E
Un bon "polar" dans un bon livre. Ca doit rappeler les vieux films policiers en noir et blanc "Maigret", "Les cinq dernières minutes" qui avaient beaucoup de charme. Si c'est pas trop violent ou "gore", le policier est un thème qui plait toujours. J'ai lu pratiquement tous les San Antonio, mais également des policiers avec des enquêtes minutieuses, nous tenant en haleine, pleins de suspens... pour que le méchant se retrouve en prison. On est en plein dans l'actualité, là. Bonne lecture, Manou (des Sources) et merci pour le partage.
Grosses bises !
Répondre