Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Le tueur à la cravate de Marie-Aude Murail

 

Déborah incite Ruth à s'interroger sur le passé de sa mère, Marie-Ève, décédée brutalement d'une rupture d'anévrisme quatre ans auparavant.

 

En recherchant une photo récente de sa mère, Ruth découvre dans une boîte à chaussures cachée au fond de l'armoire de son père, une photo de leur classe de terminale, qui correspond à l'année où ses parents se sont connus.

 

A côté de son père, toujours aussi mystérieux,  se tient une superbe jeune fille blonde aux yeux noisettes. Est-ce sa mère, qu'il tient par la main ou, comme le suggère Déborah, Ève-Marie, sa lumineuse soeur jumelle, décédée cette année-là de façon tragique...

 

Pour en avoir le coeur net, la jeune fille, qui n'ose pas poser directement la question à son père,  crée,  encouragée par sa meilleure amie,  une adresse mail bidon sous l'identité de son père et dépose la photo sur le site perdu-de-vue.com. Elle inverse volontairement le nom des jumelles et attend les réponses...

 

Les réactions ne tardent pas à affluer, semant le trouble et l'angoisse dans la vie de Ruth. De terribles souvenirs remontent à la surface : des camarades de classe se manifestent ; le professeur de philo qui se trouve sur la photo aussi  ; Ruth découvre un mail d'un certain René Lechemin (son grand-père dont elle ignorait l'existence) qui accuse ouvertement Martin Cassel, le père de Ruth, du meurtre de la jeune fille.

 

Car la merveilleuse Ève-Marie... ne s'est pas noyée comme on l'a dit à Ruth mais a été sauvagement assassinée, étranglée avec une cravate !

 

Alors que le meurtrier présumé est en cavale, le cauchemar recommence : le tueur à la cravate frappe à nouveau...vingt ans après ! Le père de Ruth qui n'a pas d'alibi est arrêté. Ruth décide alors de se rendre chez son grand-père avec Bethsabée, sa petite soeur, qu'elle s'est juré de protéger, quitte à en perdre la vie...mais bien décidée à en savoir plus sur celui qui accuse son père.

 

Les personnages sont attachants, fragiles juste ce qu'il faut pour les faire aimer des lecteurs. Ruth est une jeune fille formidable : l'amour qu'elle porte à sa soeur est attendrissant ; elle défend son père et a une confiance aveugle en lui...Elle sait au fond d'elle-même que, même si tout l'accuse, en tant que fils de pasteur sûr de ses convictions religieuses, il ne peut pas avoir tué. D'ailleurs ne sauve-t-il pas tous les jours des vies en tant que médecin-anesthésiste ?

 

Nous voilà dans un  thriller particulièrment captivant qui amène souvent le lecteur sur des pistes erronées, ce qui ajoute au suspense. Chaque élément nouveau a un rôle important sur le cours de l'histoire...

Mais c'est aussi un roman émouvant qui parle d'amour à chaque page : amour de Ruth pour sa petite soeur qu'elle veut protéger à tous prix, amour de Martin Cassel pour les jumelles et pour ses filles, même s'il le manifeste plus pour la petite qui ressemble tant à Ève-Marie, même s'il est froid et distant, amour de René Lechemin pour ses petites filles... Même le meurtrier nous parle d'amour...

 

A la fin de l'histoire, dans un chapitre à part qui s'intitule  "Comment naît un roman (ou pas)"... l'auteure nous invite à lire le journal de la création du roman. De quoi en apprendre encore plus sur le métier d'écrivain et le processus d'écriture et suivre pas à pas le cheminement de ses idées, ses déceptions, et l'enthousiasme qui ont accompagné l'écriture du roman.

 

Ce roman a été sélectionné par l'Éducation nationale dans ses listes "Lectures pour les collégiens" classe de 3ème. En effet il peut donner suite à  de nombreux débats en classe : Jusqu'où peut-on aller sur internet ? Peut-on usurper l'identité de quelqu'un ? Quels en sont les conséquences ?

Cependant je pense qu'il peut être lu dès l'âge de 12 ans sans problème particulier de compréhension.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Vandertiller 13/05/2015 13:13

A ne surtout pas lire se livre c'est du caca . Nn j rigole c'est un livre très captivant et c'est un bon thriller

manou 30/05/2014 18:04

Oui c'est difficile de fixer un âge minimum de lecture (j'indique un âge moyen). Si tu l'as lu à 11 ans c'est bien que tu es plutôt en avance côté lecture !

Lefandelivres 03/05/2014 10:29

J'ai adoré ce roman, qui vraiment m'a fait frissonné... Au début cela peut sembler assez calme mais tout s'enchaîne et je trouve qu'on vire vite dans le policier. Je l'ai lu à 11 ans et je n'ai pas eu de problèmes particuliers. C'est vraiment à lire!