Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la Bulle de Manou

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Le plus vieux de la classe d'Irène Cohen-Janca

Le plus vieux de la classe d'Irène Cohen-Janca

Editeur : Editions du Rouergue

Collection : Dacodac

 

L’histoire :

 

L'histoire se passe en Afrique à Tsévo, un petit village du Kénya. John est content de retourner à l'école (qui là-bas a lieu en plein air). Ce n'est pas qu'il aime apprendre mais il retrouve ses copains et surtout la superbe Rebecca dont il rêve d'attirer l'attention...

Mais le jour tant attendu de la rentrée arrive et John est déçu ! Un nouvel élève vient d'arriver dans la classe... Il s'agit de Zéfania, un adulte d'un village voisin venu s'inscrire pour apprendre à lire et à écrire.

Il est volontaire et obstiné car il veut devenir policier, pour pouvoir nourrir sa famille. Tous les regards sont tournés vers lui !

Les enfants sont en effet à la fois stupéfaits et fascinés de partager leur journée avec un adulte.

De plus il va devenir à leurs yeux un vrai héros (mais chut...je ne vous dis pas pourquoi).

 

Zéfania arrivera-t-il à réaliser son rêve ? Vous le saurez en lisant le roman...

 

 

Ce que j'en pense :

 

Dans cette histoire toute simple et toute courte qui s'adresse aux CM2 - 6° et qui fait partie de la sélection "Lectures pour les collégiens" niveau 6°, le lecteur découvre les paysages superbes du Kénya et la vie quotidienne des habitants du petit village et des élèves de la classe provenant tous de tribus différentes. L'école est importante pour la construction de soi...

 

Mais l'auteur nous propose surtout une véritable leçon de tolérance.

 

A travers les yeux de John, qui n'est pas au fond si différent des enfants européens, le jeune lecteur va partager les espoirs et les rêves d'avenir des enfants, comprendre la situation des pays comme l'Afrique, où il est souvent  difficile d'envoyer les enfants à l'école, parce qu'elle est trop éloignée de leur village, parce qu'il y a les obligations quotidiennes, la famille à aider en travaillant, le troupeau à garder, les dangers... 

 

Hélas les droits de l'homme ne sont pas respectés partout et le droit à l'éducation est difficile à mettre en place dans certains pays. Le Kénya n'échappe pas à la règle. C'est un pays où la pauvreté est extrême : 1 habitant sur 2 y vit en dessous du seuil de pauvreté. 30% des enfants n'y sont pas scolarisés.

 

La lecture de ce roman pourra donner lieu à des prolongements en classe sur le droit à l'éducation, qui est un droit essentiel permettant à chacun de s'intégrer librement dans la société, mais aussi sur la pauvreté, la différence et  la tolérance.

 

Il ne faut pas oublier que 61 millions d'enfants et 71 millions d'adolescents dans le monde ne sont pas scolarisés. 250 millions ne savent ni lire ni écrire après 4 ans d'école, sans compter les adultes (chiffres UNESCO).

 

Il est conseillé par le Ministère de l'Éducation Nationale dans ses "Lectures pour les Collégiens" niveau 6°.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article