Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel

La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel

Monsieur Linh est un vieil homme qui regarde son pays s'éloigner, debout à l'arrière d'un bateau...

Ce pays (peut-être le Vietnam ?), est celui de ses ancêtres. Il est obligé de le fuir comme tant d'autres réfugiés avec sa petite valise légère contenant tous ses souvenirs, une photo, quelques vêtements et une poignée de la terre de son pays.  Dans ses bras, serrée contre lui, il tient sa petite fille âgée de 10 jours, emmaillotée...comme un dernier trésor qui le relie à la vie.

 

Tous ceux qu'il aimait sont morts. Tous ceux qui le connaissaient aussi.

La guerre a ravagé son pays, son village et sa vie. Il accepte de s'installer dans ce nouveau pays glacial pour sa petite fille "Sang diû". Elle lui permet de se projeter dans le futur. Pour elle il va tout accepter, le déracinement, la solitude, le regard des autres...

Il va être installé provisoirement dans un appartement pour réfugiés et partage la même chambre qu'une famille qui parle sa langue. Au début il n'ose pas sortir en ville (en France ?). Il y a trop de bruit, de voitures et d'agitation autour de lui. Il a perdu tous ses repères et toutes les odeurs qui emplissaient sa vie. Le jour où il se décide enfin à prendre l'air, il va faire la rencontre de Monsieur Bark, un homme veuf depuis peu, qui s'installe auprès de lui sur un banc et lui parle dans la langue du pays. Peu à peu ils deviennent amis...Ils vont se rencontrer tous les jours près du parc et partager beaucoup de choses par des gestes, des émotions et des regards, sans pour autant se comprendre par les mots puisqu'ils ne parlent pas la même langue !

 

Mais un jour le vieil homme est emmené dans un hospice où il est bien traité mais bien seul. Peu à peu il se sent prisonnier. Germe alors en lui l'envie de se sauver pour traverser la ville et tenter de retrouver son ami qui doit l'attendre sur le banc, il en est persuadé !

 

La fin que le lecteur sentait venir peu à peu est bouleversante. Elle nous révèle toute la solitude et le courage de cet homme éperdu d'amour pour sa petite fille à laquelle il désirait tant transmettre les valeurs de son peuple...On mesure toute l'ampleur de la souffrance et du traumatisme liés à la perte des siens et à l'obligation de s'exiler.

 

Un roman poignant, indescriptible, sur l'exil, le courage, l'amour et l'amitié qui défit les temps et les lieux. Une écriture très poétique, toute en sensibilité...

 

A lire absolument et à faire lire à partir de 13-14 ans. 

 

Ce roman a été porté à l'écran en  2007 par Richard Berry.

 

Il est difficile de parler de ce livre tant l'histoire sortie du contexte n'a pas de sens. Tout est magnifique : les descriptions, les souvenirs du vieil homme, ses désirs, ses pensées, le regard qu'il porte sur les choses et les gens  qui l'entourent...

 

Ce roman est conseillé par le Ministère de l'Éducation Nationale dans ses "Lectures pour les Collégiens" niveau 3°.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article