Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Petite balade mycologique 2 en Haute-Loire

Aujourd'hui nous allons poursuivre nos petites balades mycologiques en Haute-Loire avec nos récoltes d'automne.

Nous avons ramassé en abondance dans les bois de conifères, des craterelles (ici Craterellus lutescens). Il en existe plusieurs espèces toutes comestibles. Les craterelles comme les chanterelles ont sous leur chapeau des plis et non pas des lamelles. 

Elles ont une forme de trompette, le pied est jaune pâle parfois plus vif et presque orangé, le chapeau brun. Elles se conservent très bien, tout simplement séchées ou congelées. C'est séchées que nous les préférons car la dessication, renforce leur goût naturel. 

C'est un petit champignon facile à ramasser qui comme sa cousine, davantage connue, la trompette de la mort (qui est toute noire) se ramasse tout simplement en tirant dessus délicatement. Il faut parfois les trier en enlevant le bout terreux mais la plupart du temps, ce n'est pas indispensable. 

Des craterelles en abondance
Des craterelles en abondance
Des craterelles en abondance

Des craterelles en abondance

A la toute fin du mois d'octobre, nous avons aussi ramassé dans les forêts mixtes plantées de feuillus et de conifères, des Hydnes, faciles à identifier. Les plus fréquentes sont les pieds-de-mouton (Hydnum repandum), des champignons de couleur crème, à la chair cassante et ferme. Il existe une variété un peu plus colorée (Hydnum rufescens).

Les hydnes à la différence des autres champignons, possèdent sous leur chapeau, non pas des lamelles, mais des aiguillons. Vous les voyez très bien sur ma première photo ci-dessous. 

Attention, parmi les hydnes, certaines ne sont pas comestibles car trop amères ou coriaces, elles sont de couleurs plus sombres et poussent parfois sur les troncs en décomposition. 

Les hydnes comestibles
Les hydnes comestibles
Les hydnes comestibles

Les hydnes comestibles

Nous les cuisinons tout simplement...

Après les avoir vérifié, nettoyé et passé rapidement sous l'eau, je les coupe en morceaux et je les fais revenir dans une poêle avec un peu d'huile d'olive. 

Les champignons rejettent alors leur eau, qu'il faudra patiemment laisser évaporer en ôtant le couvercle. Puis lorsque les champignons ont cuit à feu doux pendant 30 minutes environ et qu'il ne reste que très peu d'eau dans la poêle, je rajoute de la crème fraiche, sans oublier de les saler et de les poivrer en fin de cuisson. 

A servir avec pâtes, riz ou céréales, au choix. 

La recette en images, ici avec des pâtes
La recette en images, ici avec des pâtesLa recette en images, ici avec des pâtes
La recette en images, ici avec des pâtesLa recette en images, ici avec des pâtes

La recette en images, ici avec des pâtes

Voilà notre article du jour est terminé. En fin de semaine, nous allons poursuivre nos balades mycologiques mais attention cette fois nous ne parlerons que de champignons NON Comestibles, enfin, comme d'habitude...si vous le voulez bien ! 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
nous les appelions les chanterelles a tubes, et on les ramassait avec des ciseaux, c'est délicieux, je les faisais dégorger ensuite je les congelais, c'est délicieux avec une viande bon appétit Bises
Répondre
M
Quelle belle récolte, vous avez dû vous régaler ! Merci pour toutes tes explications et recettes qui donnent envie.
Belle journée.
Bisous.
Répondre
M
Une fois séchées, les craterelles sont partagées avec les enfants ! bisous
É
Très belle récolte , miam ça donne envie ! Bisous Manou et bonne semaine !
Répondre
M
Une très belle cueillette - bonne et belle soirée - bisous
Répondre
P
Je n'en reviens pas de la quantité ! C'est incroyable.
Ton plat présenté avec les pâtes me fait saliver .... Bises
Répondre
M
On fait très souvent ce genre de plat tout simple, parfois aussi avec du boulghour, du quinoa ou autre céréale, avec une entrée, un dessert...voilà un repas bon à la santé (et pour la planète). Bises
Y
Quelle magnifique récolte.
3 cageots pleins. Et on laisse sécher.
Je note nom et description de la craterelle.
Trompette de la mort aux couleurs de Halloween.
Pour le pied de mouton pour lequel je n’avais aucune appréhension, je note qu’il a un cousin toxique.
Me reste à apprendre à le reconnaître.
Récemment, on a fait cèpes tranchés finement à la poêle, et des hydnes en omelette.
Déception pour l’omelette, qui a masqué le goût du champipi....
Par contre, belle explosion en bouche des saveurs du cèpe.
Nous reste à faire une croûte aux morilles, plat de la région de Mme.
Le haut Doubs, elle est née dans une fruitière....
Amic@lement. Yann
Répondre
M
C'est vrai que parfois les modes de préparation les plus simples sont les plus savoureux. Tu peux servir ta poêlée de champignons avec une omelette nature ou au gruyère à côté, du coup le goût du champignon ne sera pas masqué, on le fait souvent !! bises et merci pour ton passage et ton commentaire
C
wouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa quelle récolte vous avez fait bravo
je connais les deux mais je ne connais pas les coins donc n'en ramasse pas et n'y vais pas d'ailleurs aux champignons mais c'est un plaisir des yeux ton billet
j'imagine comme vous vous régalez
bonne journée
bisous
patricia
Répondre
M
Tu dois en avoir beaucoup autour de chez toi, mais ton fils y va il me semble ou bien on t'en donne, non ? il me semble...Bisous et une belle journée
C
heureuse que mes cartes aquarellées réalisées pour le défi de Cathy te plaisent, j'aime travailler ces petits formats pour la période de noël. bises.celine
Répondre
C
Oh! Il y en a beaucoup et ils sont beaux! Bises et bonne journée!
Répondre
M
C'est vrai qu'ils sont beaux, j'aime aussi les photographier même quand ils sont toxiques, juste pour leur beauté :) Bises
P
On peut dire que la récolte a été bonne !
Bonne semaine.
Répondre
V
Oh là là mais quelle cueillette !
Et quel bonheur d'avoir la connaissance des champignons, merci Manou de nous la transmettre.
Bonne soirée
Je t'embrasse
Véronique
Répondre
M
Si tu habitais plus près je t'emmènerai dans les bois avec grand plaisir ! bisous
A
je salive en voyant tes champignons ; j'adore : ici en ville beaucoup de champignons dans les pelouses mais ne les connaissant pas, je ne les ramasse pas.
Bises et merci
Répondre
M
En ville il vaut mieux ne pas les ramasser car ce sont des capteurs de pollution !! bises
D
Quelle belle récolte que voilà ! Et tes plats ont l'air délicieux !
Répondre
M
On se régale et on en garde aussi pour toute la famille...
B
belle récolte bien utile.
Répondre
P
Waouw! Mais quelle récolte!! Tu es championne!! En plus je ne connais pas du tout ces champignons!! Vous allez bien vous régaler!! Bises de Paris
Répondre
M
Je ne suis pas vraiment championne mais avec mon mari on a uni nos connaissances. Par exemple les craterelles c'est lui qui les ramassaient avec ses parents, chez moi je n'en avais jamais trouvé ! C'est bien aussi d'agrandir notre savoir :) bises (et bon courage)
M
Bonjour Manou,
mais c'est le paradis des champignons, la Haute-Loire...
Je t'envie... J'adore les champignons.
Bisous et bonne journée,
Mo
Répondre
M
Il y en a beaucoup en effet en Haute-Loire bien que pas mal de gens les ramassent là-bas aussi. En Provence les lieux où nous les ramassions il y a 30 ans sont maintenant tous constuits...il faut que nous allions dans le Vaucluse et en particulier dans le Luberon pour en trouver...bisous
B
Superbe volet n°2 de ta balade mycologique !
Quelle bonne fricassée de champignons !
Bisous Manou et bon début de semaine
Répondre
J
Quel plaisir de lire ton billet aujourd’hui- quelle belle cueillette!
Je me souviens de mes récoltes en HL, ou aux confins, la Lozère- où nous faisions des « malheurs »
Et arrivés le soir épuisés , sur une grande table au sous-sol nous étalions notre récolte .
Là il y avait triage, nettoyage et ensuite au petit -matin mis en bocaux de stérilisations.
que d’amis ou parents nous avons régalé de notre récolte !
que de repas agrémentés l’hiver, !
mais ce que je n’oublierais , jamais c’est la quête dans les bois à l’odeur enivrante d’humus , la découverte sous les feuilles, où au pied d’un arbre ,de ces trésors de la nature.

Le cèpes, les tricholomes goûteux, que nous appelions charbonnier et leur cousin les jaunets, et tant d’autres, des inconnus délicieux que je mangeais avec confiance entière dans les connaissances de mon compagnon
Hélas pour moi époque devenue lointaine, et te lire a ravivé mes souvenirs,
je refuse d’avoir de l’amertume pour ce temps enfui., mais j’ai pour tes balades, comme une envie jalouse, qui me serre la mâchoire.
Merci merci
Répondre
M
Tu as raison mon premier plaisir est bien la balade dans les bois, mine de rien on en fait des kilomètres les yeux rivés au sol. L'odeur fait aussi partie du plaisir...toute une ambiance. Contente de t'avoir rappelé de bons souvenirs...bisous
G
Je ne connais pas assez pour en ramasser
Mais en manger ça va :)
Bonne journée Manou
Répondre
L
Bourbon Manou,
Quelle belle cueillette. je ne connais pas les premiers c=que tu nous présentes, mais je connais les pieds de moutons. Voilà de quoi alimenter quelques bons repas cet hiver. Bonne journée. Bisous. Huguette
Répondre
M
Les premiers poussent à la même saison que les pieds de mouton...bisous